• Aucun résultat trouvé

We also ask that you:

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "We also ask that you:"

Copied!
198
0
0

Texte intégral

(1)This to It. is. a digital copy of a. make. book. that. was preserved. for generations. on. library shelves before. it. was. carefully scanned. by Google. as part of a project. the world's books discoverable online.. A public domain book is one that was never subject domain may vary country to country. Public domain books. has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain.. whose. to copyright or. legal copyright. term has expired. Whether a book. are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture. is. in the public. and knowledge. that's often difficult to discover.. Marks, notations and other marginalia present in the original volume will appear in. this file. -. a reminder of this book's long journey from the. publisher to a library and finally to you.. Usage guidelines Google. is. proud. public and. we. domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the work is expensive, so in order to keep providing this resource, we have taken steps to including placing technical restrictions on automated querying.. to partner with libraries to digitize public. are merely their custodians. Nevertheless, this. prevent abuse by commercial parties,. We also ask that you: + Make non- commercial use of the files. We. designed Google. Book Search. for use. by. individuals,. and. we. request that you use these. files for. personal, non-commercial purposes.. + Refrain from automated querying Do not send automated translation, optical character recognition or other areas. use of public domain materials for these purposes and. + Maintain. attribution. queries of any sort to Google's system: If. where access. may be. to a large. amount of text is. you. are conducting research. helpful, please contact us.. on machine. We encourage the. able to help.. The Google "watermark" you see on each file is essential Google Book Search. Please do not remove it.. for informing people about this project. and helping them find. additional materials through. Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is legal. Do not assume that just a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any specific use of any specific book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner anywhere in the world. Copyright infringement liability can be quite severe.. + Keep. it. because. legal. we believe. About Google Book Search Google's mission. is to. organize the world's information and to. make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers new audiences. You can search through the full text of this book on the web. discover the world's books while helping authors and publishers reach at. http //books qooqle com/| :. .. ..

(2) A propos de ce livre Ceci est une copie numerique d'un ouvrage conserve depuis des generations dans. les. rayonnages d'une bibliotheque avant d'etre numerise avec. precaution par Google dans le cadre d'un projet visant a permettre aux internautes de decouvrir. 1'. ensemble du patrimoine. litteraire. mondial en. ligne.. Ce. livre etant relativement ancien,. "appartenir au expiration.. domaine public". il. n'est plus protege par la loi sur les droits d'auteur et appartient a present au. signifie. que. le livre. Les conditions requises pour qu'un. autant de liens avec le passe.. lis. livre. en question. tombe dans. le. domaine. public. L' expression. jamais ete soumis aux droits d'auteur ou que ses droits legaux sont arrives a. n' a. domaine public peuvent. varier d'un pays a. 1'. autre.. Les. livres libres. de droit sont. humaine. sont les temoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance. et sont. trop souvent difficilement accessibles au public.. Les notes de bas de page. et autres annotations. du long chemin parcouru par. 1'. ouvrage depuis. en marge du texte presentes dans la. maison. d' edition. le. en passant par. volume. original sont reprises dans ce fichier,. la bibliotheque. comme un. souvenir. pour finalement se retrouver entre vos mains.. Consignes d 'utilisation. Google. est fier. de. travailler. ainsi accessibles a tous. II. s'agit toutefois. en partenariat avec des bibliotheques a. Ces. livres sont. en. effet la propriete. d'un projet couteux. Par consequent. et. numerisation des ouvrages appartenant au domaine public et de les rendre. la. de tous. et. de toutes. en vue de poursuivre. et. nous sommes tout simplement. la diffusion. les gardiens. de ce patrimoine.. de ces ressources inepuisables, nous avons pris. dispositions necessaires afin de prevenir les eventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites. marchands. tiers,. notamment en. les. instaurant des. contraintes techniques relatives aux requetes automatisees.. Nous vous demandons egalement. de:. + Ne pas utiliser les fichiers a des fins commerciales Nous avons concu le programme Google Recherche de Livres a l'usage des particuliers. Nous vous demandons done d' utiliser uniquement ces fichiers a des fins personnelles. lis ne sauraient en effet etre employes dans un quelconque but commercial.. + Ne pas proceder a des requetes automatisees N' envoy ez aucune requete automatisee. quelle qu'elle soit au systeme Google. Si vous effectuez. des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caracteres ou tout autre domaine necessitant de disposer. d'importantes quantites de texte, n'hesitez pas a nous contacter.. ouvrages. et. documents appartenant au domaine public. + Nepas supprimer V attribution Le et leur. aucun. filigrane. Nous encourageons pour la realisation de ce type de travaux. et serions. heureux de vous. Google contenu dans chaque. permettre d'acceder a davantage de documents par. 1'. l'utilisation des. etre utile.. fichier est indispensable. pour informer les internautes de notre projet. intermediate du Programme Google Recherche de Livres.. Ne. le. supprimez en. cas.. + Rester dans. soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilite de un ouvrage appartient au domaine public americain, n'en deduisez pas pour autant qu'il en va de meme dans les autres pays. La duree legale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays a l'autre. Nous ne sommes done pas en mesure de repertorier les ouvrages dont l'utilisation est autorisee et ceux dont elle ne Test pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google Recherche de Livres signifie que celui-ci peut etre utilise de quelque facon que ce soit dans le monde entier. La condamnation a laquelle vous. la legalite. Quelle que. veiller a respecter la loi.. Si. vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut etre severe.. A propos du service Google Recherche de Livres En. favorisant la recherche et l'acces a. un nombre croissant de. livres disponibles. dans de nombreuses langues, dont. contribuer a promouvoir la diversite culturelle grace a Google Recherche de Livres.. aux internautes de decouvrir. le. patrimoine. litteraire. En. effet, le. le franoais,. Google souhaite. Programme Google Recherche de Livres permet. mondial, tout en aidant les auteurs et les editeurs a elargir leur public. Vous pouvez effectuer. des recherches en ligne dans le texte integral de cet ouvrage a l'adresse |http. :. //books .qooqle com ..

(3)

(4)

(5) f.

(6) Digitized by. VjOOQLC.

(7) Digitized by. VjOOQLC.

(8) Digitized by. VjOOQLC.

(9) Section de Vlnginieur. ?5?5. E.. SOREL. RECTIFICATION DE L'ALCOOL. GAUTHIER-VILLARS ET FILS O.. MASSON. yGOQg.

(10) .. ENCmOPfrHE $UENTIFIQUE DES AIDE-MEMOIRE COLIABORATEUR3. ear MM.. MM. Alain-Abadie.. Godard.. Matignon.. Alheilig.. Gossot (Comm*).. Meyer. Armengaud jeune.. Gouilly.. Michel-Lery.. Arnaud.. Grimaux.. Minel (P.).. Basso t (Colonel).. Grouvelle (Jules).. Minet (Ad.).. Baume-Pluvinel(dela). Guenez.. Moessard (Comm*).. Berard (A.).. Guillaume (Ch.-Ed.).. Moissan.. Bergeron. Guilloux.. Monnier.. Bertin.. Guye (Ph.-A.). Guyou (Comm* j.. Moreau (Aug.). Naudin (Laurent).. (J.).. Berthelot.. (Ernest).. Biglia.. Hatt.. Ouyrard.. Billy (Ed. de).. Hubert.. Perrin.. Bloch (Fp.).. Hennebert (Ci).. Perrotin.. Blondel.. He'risson.. Picou (R.-V.).. Boire (Em.).. Hospitalier(E.).. Poulet(J.).. Hubert (H.).. Prudhomme.. Boucheron. (H.).. Candlot.. Hutin.. Rateau.. Gaspari.. Jacome'ty.. Resal(J.).. Charpy (G.).. Jacquet (Louis).. Ricaud.. Clugnet.. Jean (Ferdinand).. Rocques-Desvalle'es.. Croneau.. Labrousse.. Rouche".. D amour.. Launay (de).. Sarrau.. Deflorges (Comm*).. Laurent (H.).. Sauvage.. Delafond.. Schloesing. Dudebout.. Layergne (Gerard). Leaute(H-).. Duquesnay.. Le. Durin.. Lecomte.. Dwelshauvers-Dery. Etard.. Fabre (C).. Fourment. Fribourg (Comm*).. Chatelier (H.).. fils. Seyrig (T.). Sinigaglia.. Leloutre.. Sorel.. Lenicque.. Trillat.. Le Verrier.. Urbain.. Lindet (L.).. Lippmann. (G.).. Frouin.. Lumiere (A. ). Lumiere (L.).. Garnier.. Madamet. (A.).. Vallier. (Comm1).. Vermand. Viaris (de).. Vivet. (L.).. Gautier (Armand).. Magnier de la Source. Marchena (de).. Wallon (E.). Widmann.. Gautier (Henri).. Margerie.. WiU(Aime).. Gassaud.. (Th.).. Schiitzenberger.. Digitized by. VjOOQLC.

(11) 1^ rar ' M. U^>. ENCYCL0PED1E SCIENTJFJQUE DBS. AIDE-MEMOIRE. SOUS LA DIKKCTION DB M.. Sorel. —. La. recti Gcalion. LllJAUTll!,. Mf.MBRE DB L'InSTITUT. de 1'alcoo!. Digitized by. VjOOQLC.

(12) Ce volume. est. scientifique des. 6Uve de 46,. une publication de V Encyclopedic ; F. Lafargue, ancien. Aide-Memoire. l'£cole. rue Jouffroy. Poly technique,. (boulevard. Secretaire glnlral,. Malesherbes),. Paris.. No 85 A.. Digitized by. VjOOQLC.

(13) ENCYCLOPEDIE SCIENTIFIQUE DES AIDE-MEMOIRE PIBL1EI SOUS LA DIRECTION. de M. L^AUTE, Membre de l'Institut.. LA. RECTIFICATION DE L'ALCOOL. ERNEST SOREL Ancien Jnge'nieur des Manufactures de. l'fitat. PARIS GAUTHIER-VILLARS. et fils,. G.. MASSON,. EDITEUR,. IMPRIlfEURS-EDITEURS. L1BRA1RE DR l'acADEMIE DR MEDECtNR. Quai des Grands- Augustins, 55. Boulevard Saint-Germain, 120. (Toas droits r6serv6s). m. Digitized by. VjOOQLC.

(14) Digitized by. VjOOQLC.

(15) AVANT-PROPOS. serai t actuellement. II. impossible de fournir. des donnees generates sur la rectification, c esta-dire sur la separation des 6l6ments d'un. me-. lange quelconque. Ainsi qu'on. le. aux pre-. verra, en se reportant. miers chapitres de Fouvrage que prepare Fauteur de celte etude sur la distillation, cas. ou. ploi prealable. de. il. y a des. est impossible sans. Fem-. distillations fraction nees.. Nous. la rectification. nous contenterons de. citer a. Fappui de. assertion le cas des hydrures de carbone. celte. accom-. pagnes d'eau.. Une. theorie generate de la rectification sup-. pose la connaissance de donnees physiques dont. beaucoup nous manquenl actuellement.. Au ou. le. lieu. done de donn^r une theorie generate. vague des explications eul supplee au. manque. de donnees precises, Fauteur a cru faire. ceuvre plus utile en prenant. un. cas special. Digitized by. ou. VjOOQIC.

(16) AVANT-PROPOS les. donnees sont suffisantes pour qu'on puisse. faire. une etude complete. dans cet ordre d'idees. C'est. comme. a choisi. qu'il. type la rectification de Talcool, qui. d'ailleurs. l'ohjet. d*une. Industrie tres. fait. impor-. tante.. Quelques lecteurs lui reprocheront peut etre. un trop grand luxe. de.calculs.. II s'est. cependant. attache a les simplifier le plus possible; et a c6le des deductions theoriques resultats la. experimentaux pour. i\. les. a donne des. confirmer et a. rigueur leur suppleer.. Au. reste,. resultats. La. du. un chapitre. special. resume tous. les. calcui.. table de. Groning. est. generalement em-. ployee pour determiner la ricbesse des vapeurs produites par la. un melange. alcoolique donne, et. temperature d'ebullition du melange. Dans. une communication a TAcademie des. sciences;. Tauteur a montre qu'elle conduit a des resultats er rones et trop forts,. il. a. du. la retablir.. Digitized by. VjOOQIC.

(17) PREMIERE PARTIE. CHAPITRE PREMIER. i;en£ralites. distillation et rectification. Le but de. la distillation est. la fabrication. de. Yalcool et des liqueurs alcooliques. Cet alcoof est produit. par la fermentation de sucres sxis-. tant tout formes dans les. matieres nrnes en. ceuvre, ou obtenus indirectement au. moyen de. matieres amyfaeees on au tines.. Suivant. on. retire. la. disposition des appareils employes,. des matrcres fermenfees des produits. plus ou moins riches en alcooF. Mais, a c6le de Falcool et de l'eau, existent tou jours des produits. secondares, dont. dent a. la fois. la. nature el. la. quantite depen-. des matieres premieres mises en. ceuvre, des soins apportes a la fermentation et a la distillation.. Digitized by. VjOOQIC.

(18) 8. DISTILLATION ET RECTIFICATION. Ces produits secondares peuvent etre d'un. arome le. fois. economique. l'alcool. rechercher par. une erreur a. la. gastronomique de chercher a. charge de ces sous-produits jusqu'au dela. de. les residus. ques corps a odeur raient la finesse (Test ainsi fines, le. de. fait. serait. se contente alors de concentrer. demande par. dans. et ce. et. On. les eliminer.. gre. qui les. fin et agreable,. consommateur,. consommation,. et. gouts desagreablesqui. alte-. du produit primitif.. que Ton obtient. rhum,. de laisser. et. seconde distillation quel-. la. le. wisky,. les. le gin, les. eaux-de-vie eaux-de-vie. fruits, etc.. Mais ces liqueurs alcooliques ne constituent,. somme toute, qu'une. faible partie de la. produc-. tion de l'alcool. Les distilleries agricoles et industrielles qui travaillent les. pommes. les grains, les betteraves, les. melasses de bette-. raves,. etc.,. ne livrent,. comme. de terre,. produits de pre-. miere distillation ou flegmes, que des liquides alcooliques accompagnes de malieres 6trangeres. dont Todeur et. et le. gout sontdes plus desagreables,. dont un certain nombre sont nuisibles a. la. sante.. De. ces flegmes. on n'a qu'un. c'est d'eli miner ces. parti a tirer. :. impuretes pour obtenir un. produit se rapprochant. le. plus possible de. Digitized by. I'al-. VjOOQIC.

(19) 9. DISTILLATION ET RECTIFICATION. cool ethylique pur. Tel est le but de la rectifi-. cation industrielle. L'alcool ethylique pur est une substance par-. faitement definie composee de carbone, d'hydrogfcne et. d'oxygene dans la proportion de. Carbone Hydrogene Oxygene. :. i3,o4. 34*79. Total. et correspondant a la. 100,00. I. formule C 2 H 6 0.. Si done on arrive a. eli miner. complelement. toutes les impuretSs, Falcool sera toujours iden-. tique a lui-mGme, quelle que soit sa provenance sa qualite. toujours la. sera. parfaite rectification. ;. m£me, lorsqu'une. en aura ^limine. corps. les. etrangers.. Une. seule matiere ne peut en etre separeecom-. pletement, autrement que par des procedes de laboratoire. :. les procedes. e'est. de. Peau. L/industrie ne peut, par. la rectification,. oblenirderalcool. con tenant pratiquement moins de 2,5 a 3 d'eau. Mais I'eau distil lee n'est pas rete. %. une impu-. au point de vue hygienique.. Le but de. la. rectification est. done de. retirer. des flegmes un melange d'eau et d'alcool ne con-. Digitized by. VjOOQIC.

(20) DISTILLATION ET RECTIFICATION. 10. tenant que ces deux corps. Plus. le. melange sera. pur, et moins sa production aura entraine de depenses, plus l'appareil qui I'aura fourni sera. par fait.. Un melange. d'eau et d'alcool purs introduit. en quantite exageree dans l'economie est certai-. nement. nuisible a la sanle, tandis. modere d'un. tel. que l'usage. est so uventrecom in a ri-. melange. dable. Mais l'absorption journaliere d'un. volume. mt me. d'alcool produira des effets favorables. ou ruinera rapidement. etrangeres en dissolution. que Talcool aura. suivant que. la sanl6. le. pur ou melange de matieres. liquide ingere sera. c'est-a-dire suivant. :. ele parfaitement. tement rectiGe. C'est un. fait. a ele verifie et conlr6le par. ou incomple-. indeniable, tant les. il. principaux hy-. gienistes et physiologistes fran^ais et etrawgers. C'est. un devoir pour. le legislaleur et le. phi-. lanthrope de lutter contre Tabus de Talcool sous toutes ses formes, le produeteur n'a rien a voir. dans cette question. ;. mais. il. lui appartient,. s'il. respecte son industrie, de ne livrer a la eonsom-. mation que des prodtiits purs, exempts de toute matiere nocive. Ce probteme est resolu par la rectification bien conduite,. pourvu que. le. type. d'appareils soit bien choisi.. Resumons-nous. :. car. il. existe encore. Digitized by. une con-. VjOOQlC.

(21) DISTILLATION ET RECTIFICATION. 11. fusion notable sur celte question vitale pour les. nations modernes.. A. coup sur, Tabus de Talcool. lui-meme. ;. mais ce qui rend. de Talcoolisme,. sion. si. est. mauvais par. nefaste l'exlen-. c'est Texistence. dans. les. produits alcooliques vendus au public de produits. eminemment. nocifs.. Or ces produils peu-. vent et doivent 6tre elimines des. moyens pratiques pour. et. nous possedons. le faire.. Quelles que soient les matieres alcoolisables. mises en ceuvre. :. grains, melasses de betterave. ou de canne, belleraves, pommes de quel que soit. le. fermentation adopte, et latoire. employe,. terre, etc.,. precede de saccharification et de le. type d'appareil. les fabricants d'alcool. distil-. peuvent. arriver a la production d'alcoots extra-fins et. purs par une rectification parfaite.. II. sufQt de. le. vouloir et d'employer des appareils eonvenables.. Digitized by. VjOOQIC.

(22) CHAP1TRE. II. COMMENT RECTIFIE T-ON. ?. DIFFICULTES DE LA RECTIFICATION. Ce. n'est. recti fier. evidemment pas chose. conditions economiques, tout. maximum de rier. facile. que de. parfaitement Talcool et cela dans des. rendement.. notablement. dune. en. obtenant. le. Aussi voyons-nous vausine a Paulre, suivant. l'origine des flegmes et la nature des appareils. employes reclifie. ;. 2. :. i° la le. valeur et la purete de J'alcool. rendement en. obteuu du premier jet rectifier. ;. alcool reellement. 3° le. pur. temps employe pour. un volume determine de flegmes; 4°. la. depense necessaire pour oblenir un hectolitre d'alcool rectifie.. Un bon. appareil a rectifier doit donner la per-. Digitized by. VjOOQIC.

(23) D1FFICULTES DE LA RECTIFICATION. rendement. fee lion ct le. maximum. marche. possible, avec la. charbon. et d'eau. II. 13. au meilleur. moindre depense de. peut revenir a un prix elev6. com me depense de premier etablissement pendant &tre duire. les. tres. economique. s'il. et ce-. permet de re-. depenses journalieres.. La question a resoud re pour obtenir une bonne rectification et tirer d'un flegme donne un alcool pur. est certes tres delicate, car Jes corps a e'limi-. ner peuvent s'appeler legion et de plus. comme. ils. ont,. tous les corps organiques, une grande. tendance a se modifier sous. les. plus legeres in-. fluences el a se transformer par leur contact re-. du temps. ciproque, sous Taction. un probleme. leur. C'est deja. et. de la cha-. difficile. de puriQer. un compose mineral, combien esl-il plus difficile encore de puriGer un compose organique !. c'est ce. que savent tous. les. cbimistes.. laboratoires de rechercbes on fait tity. oblenue. et. revient, et. il. de. la. du prix de revient pour. a la purele absolue jouer ni avec. fi. Dans. le. ;. mais. l'industriel. rendement, ni avec. le. les. quan-. arriver. ne peut prix de. faut qu'il oblienne cependant. un. produit pur.. Les principaux corps qui existent couramment. dans. les. flegmes, sont. :. L'alde^hyde acetique et les aldehydes qui cor-. Digitized by. VjOOQIC.

(24) ;. 14. ;. ;. ;. DIFFICULTIES DE LA RECTIFICATION. respondent aux divers alcools homologues de Talcool elhylique;. premiers homologues de. les. que. :. mentation, caproYque, les. 1'alcool ethyli-. propylique, isobutylique, arnylique de fer-. acides. etc.. provenant de l'oxydation de ces. alcools les. ethers. provenant de. de ces. la reaction. acides sur les alcools la glycerine, et. nexe I'acroleine. pa rfois. comme. produit con-. ;. le furfurol. Tammoniaque. et. nombre de bases organiques. paraissant exister dans les flegmes. comme. pro-. duits de desassimilation de la levure, etc., etc.. Tous ou presque tous ces corps peuventreagir les. uns sur. les autres. pour en produire de nou-. peuvent se dedoubler. et se transfor-. mer sous Taction prolongee de. l'eau et de la. veaux,. ils. chaleur; on a done a lutter contre un veritable. pro tee. Si ces corps etaient anhydres,. une grande. il. difficulte a les separer. y aurait d6jk :. la. presence. de Peau vient, pour quelques-uns d'entre eux,. compliquer encore. le. probleme.. De nombreux procedes chimiques de mentont. 6te. successivement proposes. traite-. et rejetes. Digitized by. ;. VjOOQIC.

(25) DE LA RECTIFICATION. i5. sont tous abandon nes et on. le. DIFFICULTIES. finalement. ils. concoit aisemenlen sereportant a. que nous venons de. faire.. done a des procedes purement physiques. C'esl. que. doit s'adresser le. de rectification,. et ces. constructeur d'appareils. procedes demandent une. connaissance approfondie de plus dedicates les. Enumeration. uns dans. :. lois. physiques des. solubility des divers. les autres, tensions. composes. de vapeur des. divers liquides mixtes, chaleursspecifiques, chaleurs latentes de vaporisation, density des va-. peurs, rayonnement, etc.. De. cette connaissance. approfondie, et du choix rigoureux des propor-. a donner aux divers organes depend. tions. le. succes ou lichee d'un appareil.. Une. parlie de ces donnees. minees dans. le laboratoire. peuvent elre deter-. des physiciens, mais. bien peu de savants proprement dits s'en sont occupes, a cause peut-etre des difficulty m^rne. de le. la. question ou plutot a cause de sa specialile. :. conslructeur doit done &tre double d'un ob-. servateur. D'autres donnees sont d'un ordre qu'elles nc. tel. peuvent elre resolues par Tobserva-. tion directe in vitro, et ce n'est qu'une expe-. rience prolongee qui permet de trouverla solution.. Sans. faire etalage. de science, expliquons en. Digitized by. VjOOQIC.

(26) ;. DIFFICULTES DB LA RECTIFICATION. 16. peu de mots en quoi consiste. mecanisme de. le. la rectification. 11. repose sur ce que les vapeurs de la plupart. des impuretes qui aceompagnent Talcool dans les. flegmes sontdiversement solubles dans Pal-. cool concentre et bouillant. 1. Si. ( ).. un produit de-. termine est peu soluble dans l'alcool concentre et bouillant,. il. est clair. vapeur degagee par. le. qu'un kilogramme de. melange en conliendra. plus qu'un kilogramme du liquide bouillant si. done on. distille le. melange,. le. taux du pro-. duit considere ira en decroissant rapidement dans la. chaudiere et finalement. il. n'en restera plus. qu'une quantite indosable. Mais on concoitaussi. que Ton aura du tion. sacrifier. une notable propor-. du liquide mis en ceuvre pour arriver a celte. elimination.. Au il. contraire,. est clair. si. la solubilite est tres notable,. qu'un kilogramme de. la. vapeur de-. gagee conliendra beaucoup moins de l'impurete considered qu'un lant;. il. kilogramme du liquide bouil-. passeradonc au debut peu de. cetle. im-. (*) Nous dirons pour simplifier qu'une impure^ est peu soluble quand elle est difficilement retenue par le liquide et facilement entrain^e par la vapeur; il y a une analogie lointaine avec la solubility des gaz, mais. le. mot topique manque en. francais.. Digitized by. VjOOQIC.

(27) 17. D1FFICULTES DE LA RECTIFICATION. purete dans. produit condense. le. ;. mais I'impu-. rele se con centrant dans lachaudiere, les vapeurs. degagees s'en chargeront de plus en plus. ;. d'autre. part, le liquide s'6puisant d'alcool, la temperature s'elevera, la solubilite. diminuera. envahira. II. pourra. en. totalite. vapeurs.. les. qu'elle soit entratnee. et. Pimpurete. m6me. arriver. avant que tout. Talcool soitextrait.. Ainsi par distillation simple d'un liquide riche. en. alcool,. on peut, en. sacrifiant. miner du. une notable pro-. portion d'alcool,. el i. accumuler dans. les teles les produits. liquide restant et. peu solu-. bles dans l'alcool concentre bouillant, mais on. ne peut. retenir completement'les queues.. En un fort. que. mot,. SoiiKt. —. La. sknple d'alcool deja. fabricants de liqueurs. les. improprement probleme de. Fa distillation. rectiQcation,. appellent. ne resout. pas. le. la purification absolue.. rectification. de. l'alcool. Digitized by. VjOOQIC.

(28) CHAP1TRE HI. LA RECTIFICATION. THEOJRIE DE. Voyons done. quoi repose. sui;. efc. en quoi con-. siste la vraie rectification industrielle, et. Uxons bien nos donnees. Nous avons. d'abord. :. ci-dessus de la solubilite. parte. d'une impurete volatile dans un liquide bouillant.. est probable,. II. que. riences,. cette. representee d'une. taux el. °/o». que. si. quand. le. d'apres quelques. solubilite faQO.u,. taux. on appelle. <j,. 5, le. poids de la. simple en fonclion du. °/. devient considerable,. le. poids d'une impurete. consideree contenu dans. vapeur;. expe-. ne peut pas 6tre. un kilogramme de. m6me. la. impurete contenu. dans Un kilogramme de liquide generateur, on. Digitized by. VjOOQIC.

(29) M. TBEOfUS. 19. LA AECTIPKATION. devrait represeitler la relation entre. une relation compliquee de. = as. a. forme. la. et s. <*. par. :. bs 2 -h cs*. -f-. Mais, dans le cas ou nous nous trouvons, la. valeur de s est generalement assez pelite pour. qu'on puisse s'en tenir au premier terme du de-. veloppement. et poser. a. C'est. du moins. les divers. ce. = ks.. que l'auteur a trouve pour. melanges etudies.. Comme, dans tons la solubilite. ce qui va suivre,. mais aux poids en presence, riera avec la pression, parce. presence restant. en contact avec la pression. ;. nous rappor-. non aux volumes en presence,. les le. monies,. la valeur. que le. les. de. K. va-. volumes en. poids des vapeurs. liquide bouillant croitra avec. mais surtout parce que. la. tempe-. rature d'ebullilion variera,et parce que la constitution. du melange de vapeurs. mesure que. la pression et la. se modifiera a. temperature. s'ele-. veroat.. Mais,. comme. ici. nous n'envisageons que. conditions de la pratique, et tres. comme on. les. travaille. sensiblement a la pression atmosp&erique*. Digitized by. VjOOQIC.

(30) 20. THEORIE DE LA RECTIFICATION. K. on peut donner a. la valeur observ&s sous la. pression atmospherique.. La valeur de. K. est fonclion. du liquide generateur. ;. de la composition. elle variera. done avec. la. richesse de ce liquide en alcool. Cetle variation. peut etre tres considerable, com me. Texemple suivant,. tire des. le. montre. experiences de l'au-. teur sur la distillation d'un melange lernaire d'eau, alcool Sthylique, alcool amylique de fer-. mentation, ne conlenant pas plus de 2 cool. amylique. °/o d'al-. :. Rapport de l'alcool amyliquo dans les vapeurs, a l'alcool amylique dans le liquide. Degres Gay-Lussac da melange. 97°. o,225. 9° 80. o,3o. 7° 60. 0,54. 0,34. 0,80. 5o. 1,20. 4o. 1.93. 3o. 3,00. 28. 3,32. 25. 5,55. Ceci pose, considerons ce qui se passe dans rectificateur theorique. un. :. Digitized by. VjOOQIC.

(31) ;. 21. THEORIK DE LA RECTIFICATION. Un. de vapeurs alcooliques produit. coil ran I. par rebullilion d'un melange d'eau et d'alcool. impur contenu dans une chaudiere, une colonne. cette colonne,. une. A. s'eleve. dans. la partie superieure. de. partie de la vapeur mixte. s-e. verticale.. condense et redescend de haut en bas, en se divisant. au conlact des vapeurs ascendantes,. de facon a se mettre en. s'echappe et va a un le. liquide. une autre. refrigerant ou. Ton. partie. recueille. Nous verrons plus. condense.. comment on. tempe-. equilibre de. rature et de tension avec elles,. loin. realise industriellement ces condi-. tions.. Pour. eviter de tenircompte de la temperature. de Falcool refluant du condenseur, nous considererons que les premiers plateaux du haut du recti ficateur. qu'il. dite. ne rcntrera dans. la. sorte. colonne proprement. que des liquides boui Hants.. Appelons A,. du condenseur, de. font partie. le. :. poids d'alcool concentre rentrant par unite. de temps dans dite definie est a la le. la. comme. colonne. proprement. ci-dessus. Cet alcool. temperature d'ebullition. ;. S. est. taux d'une impurete detcrminee dans. ces reflux. Digitized by. VjOOQIC.

(32) ;. ;. Iff&JROE DE LA RECTIFICATION. 22 E,. lenaps a Peprouvette. meme. Vn. ,. le. ,. le. impurete dans. Kn. ,. Punite de. taux de. la. eel aleool. poids de vapeurs passant daas Punile. n. a. 1. n. etage. —. i ;. poids des ltquides passant de P unite de. temps de. sn ,. 2. ;. de temps de Petage. Pn. dans est Je. poids d'alcool arrivant. le. etage * a Pe"tage. I. K. n. -+- i. ;. pour Petage n. la. valeurdu. le. taux de Pimpurete consideree dans. coefficient. ;. les li-. quides de Petage n <s. n. = Ks. n, le. tauxde. la. meme. impurete dans. les. vapeurs de 1'etage n.. Une. fois les. comme. la. vement. plateaux de Pappareil charges,. contenance de. faible,. diere, et. comme, par. composition. pendant. vis-a-vis. un. la. suite,. sont lentes,. colonne est relali-. de celle de la chaules. variations. on peut. ecrire. de. que. temps suffisamment court, rien. change. a. Petat. ou que tout. ce. qui entre dans un plateau. n'est. sort a Petal. ou. Petat. a. plateaux,. de vapeurs allant a Peprouvette, de. retrogradations. vers la chaudiere.. vanle. des. relatif. On a done. redescendant. la relation. sui-. :. Digitized by. VjOOQLC.

(33) 1. THEOBIE DE LA fcECTrFICATION. qui peut s'ecrire. :. rn. La. *n. immediatement. relation relative a Petage. superieur est. 23. :. n— de. et ainsi. suite. ;. d'ou Von deduit pour. teau de rang x, la relation. $tYx. ^~. 8. =. s nVn\* n. X. ^- (p! +1 l. •. — Es. ji. pla-. le. :. ^x +. i. •. &x. -J-. 2. (p)„_ t. (p), +1. H-K, + (p). ~. -+-. I. (3). +k ••••. *. +k -+. relation rete. i. +,. -. k* +. -. .G9, +. k '+'-- k »-(p),. qui. indique. contenue dans. fonction. »(f)x +. du nombre. contenue dans. le. le. + .. +1 (p), +i "-(f).- i |. comment. varie l'impu-. plateau de rang. x en f. des plateaux, de l'impurete. plateau du rang n, de celle. Digitized by. VjOOQLC.

(34) n. «. 24. THEORIE DE LA RECTIFICATION. contenue dans. a Peprouvetle,. l'alcool coulant. et des poids d'alcool coulant. a l'eprouvette par. rapport a l'alcool entrant dans. rang. le. plateau de. n.. Cetie equation est certainement Ires compli-. quee, mais on peut la reduire a une forme plus simple, en embrassant uniquement la partie de la. colonne occupee par de l'alcool au. maximum. de concentration compatible avec la construc-. Nous verrons en. tion de la colonne.. plus. effet. V loin que, dans ce cas, le rapport p sera sensiblement constant et, d'autre part, K le sera par definition.. La formule. se reduit. done a. :. /V\»—. „. Ip). —. (4). K(p)-i ou, en posant. :. P. t. *i. = aE = 2 P. (')•. —. V\» (5). s„v„k.x. (*). k— dy •. i. = r«p+_i^. D'aprfcs l'expenence p est tres sensiblement 6gal a. i. Digitized by. VjOOQIC. Es.

(35) 25. THEORIE DE LA RECTIFICATION. E2. Si. =. xectificalion. on a. 5n. Vn K n. c'est-a-dire si la colon ne. ,. la relation. :. _1 (6). de. ne relient pasl'impureteconsideree,. K»-' (^". equation qui. +a?K^ _(n-«p) = o. a toujours une variation. el,. par. consequent, une racine positive.. Done, quel que. soit le. nombre des plateaux,. ily aura toujours une impuret6 qui traversera la colonne,. coinme. D'autre part,. le. si celle-ci. n'existait pas.. V rapport. est forcement plus. p. grand que Tunite, sans cela rien ne. sortirait. a. Peprouvette, et nous verrons qu'il est d'autant. plus voisin de V unite que la composition des. plateaux successifs est plus voisine de Tidentite, ce qui ne peut avoir lieu. que. si. lescontenus sont. maximum de concentration. Par suite la valeur de K satisfaisant a l'equation (6) sera toujours. au. inferieurea l'unite, maisse rapprochera d'autant. plus de celle-ci que a et. p. n. seront plus grands et. plus petit.. En. d'aulres termes,. si les. plateaux superieurs. de la colonne sont charges d'alcool a tres fort degre, pour que la colonne ne se surcharge pas. dans. la partie consideree. d'impuretes dont la so-. Digitized by. VjOOQIC.

(36) th£ohie m: la rectification. 26. ou. lubilite est egale a I'unite, I'unite, et les laisse passer,. i\. de. tres voisins. que. faut. le. nom-. bre de plateaux soit grand. D'autre part, toutes les impuretes pour quelles la valeur de. K. les-. sera plus grande que la. limite fournie par Pequalion (6) passeront encore. plus facilement. ;. par contre,. les. impuretes plus. solubles seront seules retenues et d'autant plus. que a. et. n. nous voyons qu'au. K. K. seront plus grands et. plus petit.. nous prenons autrement I'equation. Si. lieu d'envisager. V. .. p, nous pouvons considerer. et. (G),. separement. V Kp. comrae. variable independante.. Nous pouvons done solubility d'une. dire. que. ce n'est pas la. impurele qui intervient seule,. mais qu'un autre facteur intervient. sensible**. meme. savoir le. ment avec. la. V. rapport p, tout au. dont. la solubilite. imporlance, a. moms. dans. l'alcool. lant est voisine de Funite.. que. les. pour tous. les corps. concentre etbouil-. On comprend done. bonnes proportions de l'appareil ont une. imporlance capitate dans Tepuration de. Nous voyons egalement que. le. l'alcool.. nombre de. plateaux maintenus a fort degre joue un role de. premier ordre. rence. les. On. doit. done cboisir de prefe-. types d'appareils permetlant de cons-. Digitized by. VjOOQIC.

(37) TfflSOME MB. LA.. 27. RECTIFICATION. munies d'un. truire des colonnes de rectification. grand nombre de plateaux sans que ce nombre risque d'oceasionner des derangements de marche. Si Tr,. nous nous rappelons que p. est tres voisin de. nous pouvons ramener l'equation. forme. (6) a la. :. W. K n-. 1. -. (p). Ha. P"( l+ K) =0. ou. + K(ap-i)-« =. '. K-(J)". Les valeurs de. K. o.. pouvantresoudre cette equa•. tion sont plus pelifces. que. I'unite,. puisque. V. p est. plus grand que l'unite ainsi que nous l'avons. K. vu. Pour que les valeurs de. grandes possible,. c'esl-a-dire. lonne retienne efficacement. queue que Ton separe par d'un alcool tres concentre, tres petit et. n. Ires. soient les plus. pour que. les. distillation il. la co-. impurctes de. faut. que. grand, ou que a. simple. V v». soit. soit tres. grand.. En a. d'autres lermes,. line clepense. il. faut se. condamner. de premier etablissement relati-. Digitized by. VjOOQIC.

(38) 28. THEORIE DE LA RECTIFICATION. vement. forte,. et. choisir. permettant demployer. un. type d'appareils. totilement. un grand. nombre de plateaux, pour e'conomiser sur la depense journalise, ou subir une depense journaliere considerable pour compenser une economie premiere.. En. e fie t, plus a est grand, plus. il. faut conden-. ser d'alcool dans le haut de Tappareil. pour ren-. dre les relrogradations considerables dans. les. divers plateaux; mais cet alcool condense de-. vant fina lenient repasser a. l'etat. de vapeur, la. depense de charbon devient tres grande.. Nous verrons un peu plus. ment. loin d'ailleurs. com-. varie a en fonclion de la condensation dans. la partie superieure de l'appareil.. que nous. Ceci pose, revenons a l'equation (5). pouvons. ecrire sous la. forme. :. a3. — KV P. Dans le. cetle equation,. y. connaissons p, E, a et la. nous supposons connu. regime de l'appareil, c'est-a-dire que nous p, et. nous nous donnons. valeur de K.. Digitized by. VjOOQIC.

(39) ). 29. TIIE0R1E DE LA RECTIFICATION. Supposons formule „. K. tres. grand, et faisons varier n, la. se reduira a. V K. C'est-a-dire. g". — Es. -+-. que. premier plateau au-dessous. le. E£. K- (J). de notre condenseur ideal recevant une quantity. d'impuretes egale a. la charge. d'impuretes. nombre de charges. maxima,. plateaux,. d'alcool. maximum tration,. E2. et. que. si. le. nous avons. le. Fig. l. au. de concen-. en pro-. crolt. gression arilhmetique, la quantite. d'impuretes. passant dans plateau. le. dernier. considere. est. egale a la quantite qui. passe a l'eprouvette aug-. mentee d'une quantite qui d6crott en progression geometrique. d'autant. plus. ment que. K. {fig.. 1. rapideest. plus. grand. Si. nous divisons par. *~ Vn K n. ,. Digitized by. VjOOQIC.

(40) 50. THE0R1E DE LA RECTIFICATION. taux. de. dere. done. ;. moins. plateau. le. eoasi-. plateaux inferieurs sonl d'autant. grand. nombre de plateaux. le. K. de. valeur. la. et. plus. mais ce taux ne peut etre nul tant. grande,. que. les. impurs que. plus. est. dans. l'impurete. chaudiere. la. contient. l'impurete. consi-. deree. II. a pour limile. Es v K. .. C'esl ce. que traduit. la. fig- 1-. Supposons il. passe a. quantite l'autre. v Kp=. t ravers. la. valeur. ,. e'est-a-dire. Ps. chaque plateau,. d'impuretes. :. i. dans de. sn. = ir\r ("P + n. ). ou. meme. la. un sens. et. presente. se. une forme inde term i nee, mais qui. s». = KVs, sous reduit. se. ^ = ElP. dans. +n. ("P. )-. L'impurete est deja une impurete de queue, et. son taux. avec. le. croit. en progression arithmelique. nombre des plateaux. un nombre. tres. une retrogradation l'impurete. ;. il. faut. done. considerable de plateaux tres. grande pour. considered dans. le. bas. et. retenir. de la co-. lonne.. Digitized by. VjOOQlC.

(41) THEOiUC DE LA RECTIFICATION. K. Supposons enun. ramenera a. La. forme. tres petit,. 31. Tequalion. (5) se. :. KV -. --i. F. = Es. *nV„K n. ,-dr «^ (J)- "(£-), le. second terme sera negatif et tres. pourra. le. plupart des cas, seront. positifs. Ires vile. que. n. avec. les. on. autres. et. croitront. et. on verra. sn. de Pimpurele. considered ira. en croissant. le. petit,. aegliger dans la. taux. en progression geometrique, lorsque. n. croit. en progres-. sion arithmelique.. La lure. fig.. 2. represente Fai-. du phSnomene.. Enfin entre ces deux cas. extremes se presentera force-. ment. le. cas ou la courbe sera. remplacee par une droi te verti-. cal e'est-a-dire. ou la colonne. ne retient rien quel que soitlenombredeplateaux. ,. Digitized by. VjOOQIC.

(42) THEORIE DE LA RECTIFICATION. 32. Dans tout. ce qui precede nous n'avons envi-. sage,. pour plus de simplicity, que cequi. dans. les etages. charges tous d'alcool au. lification. concentration. ;. se passe. superieurs de la colon ne de rec-. il. maximum. de. de prevoir ce qui se. est facile. pas?e dans les etages situes au-dessous.. Des que leur de. K. la. richesse alcoolique diminue, la va-. augmente, tant6t lentement, tant6t. rapidement, suivant. le. verrons plus loin qu'en. y. pcroit;. les. de. K. la fig. 1,. nous. fig.. 1. correspondant a des valeurs. toujours superieures a Tunite, la courbe la verticale limite,. mais plus rapidement que dans considere d'abord inferieurs est. Pour. K. ;. valeur de. done une modification notable.. continue a se rapprocher de. de. la. courbes representatives des. et 2 subissent. Pour. corps considere. meme temps. ;. le cas. simple. Tepuisement des plateaux. done rapide.. la fig. 2,. correspondant a des valeurs. toujours inferieures h Tunite, la courbe. continue a s'eloigner de. la verticale,. mais de. plus en plus lentement, a mesure que centration diminue et. que. se rapprochant de Tunit^. K :. la con-. augmente, tout en. les. corps de queue. sont encore retenus, quoique de plus en plus faiblement.. Mais. il. existe cles corps,. comme. Falcool. Digitized by. amy-. VjOOQIC.

(43) THE0R1E DE LA RECTIFICATION lique,. pour lesquels. ment plus. petile. valcur de. la. commence a. est notable-. que Tunite en presence. concentre, tandis qu'elle. plus grande,. K. 33. d'alcool. notablement. devient. des que l'ulcool. Fig. 3. etre etendu.. Ces corps se comportent done. suivant. le. diagramme de. fig, 2. dans. de. colonne, suivant. la. gramme de la fig. tie inferieure. II. dans. 1. la. superieure. la partie. le dia-. la par-. en resulte que. ramenes de haut en bas dans plateaux inferieurs. ils. les. tendent a. s'accumuler dans une region determinee de la colonne, et que. taux de ces impuretes peut. le. 6tre represents par le. represents par. diagramme. la/fyr. 3.. Ces corps s'accumulant dans. une lie. serie. "~. de plateaux de la colonne,. occupee par eux,. et. non. e'est la. la chaudiere,. constitue la zone dangereuse, et. il. par-. qui. n'y a que la. portion de la colonne situee au-dessus de cette. zone qui. soit reellement utile. pour. la. rectifica-. tion.. Sobel. — La. rectification. de. l'alcool. Digitized by. VjOOQIC.

(44) CHAP1TRE IV. LA RECTIFICATION DISCONTINUE. est facile. de se. rendre compte de ce qui se passe dans un. recti-. Ces preliminaires etablis,. il. ficateur discontinu.. Le corps mis en ceuvre. est. un flegme etendu. un melange contenaat suivant que Ton veut etre. d'eau de facon a produire. de 38 a 5o. °/. d'aleool,. plus ou moins FJgoureux dans les separations a effectuer.. Le melange. est porle a. Tebullition et ses va~. peurs s'elevent dans la colonne elles penelrent froidit. dans. le. recti Beatrice. d'ou. condenseur, que Fon re-. energiquement. La. elles se liquefient r et. redescendent vers la chaudiere. ;. repassant. a. Fetal de vapeurs, elles fournissent de Falcool. Digitized by. VjOOQIC.

(45) LA RECTIFICATION DISCONTINUE. 35. plus riche qui vient se condenser de nouveau, et fait ecouler pri. m. i. live men t. peu a peu Palcool moins riche. accumu!6 dans. que lorsque ceux-ci sont. sorte. plateaux, de. les. pleins, la. majeure. partie de la colonne est charge d'alcool tres con-. centre.. Ators Toperalion proprement dite commence.. On diminue. Farrivee d'eau au condenseur, une. parlie seulement des vapeurs est condensee et. retourne a la colonne, I'autre partie va au refri-. gerant et est recueillie. L'ouvrier regie. une. fois. pour loute. la. recti ficateur. quantity d'eau a em*. ployer ponr avoir une r&rogradation I'alcool reste la. Nous avons vu dans. le. en augmentant. le. me'mes resul-. les. nombre. retrogradation, mats que. est. la colonne.. paragraphe precedent. qu'on obtient theoriquement. la. que. toujours au degre convenable dans. majeure partie des p'ateaux de. tats. telle. le. des plateaux. oil. premier procede. plus parfait, plus efftcace, et plus econo-. mique que. le. second.. II. y a done. interest a. pren-. dre des colonnes de rectification disposees de fa-. con kconlenir leplus grand nombre de plateaux. sansg£ner. Une. ced, les. lonne. la regularity. fois l'operation. de l'apparcil.. proprement. dite. commen-. impuretes capables de traverser. comme. si elle. la co-. n'existait pas, qui se sont. Digitized by. VjOOQlC.

(46) ;. 36. LA.. RECTIFICATION DISCONTINUE. deja accumulees dans les plateaux superieurs,. s'echappent des. le. debut;. qu'une quantile limitee, a gagner tre. le. haut de. diagramme. le. la. et. comme il n'y en a comme elles tendent. colonne, ainsi que. 1,. le. mon-. la chaudiere s'en epuise. assez rapidement, les plateaux inferieurs eh con-. tiennent par suite de moins en moins, l'appau-. vrissement gagne peu a peu. en d'autres termes,. les etages. courbe. la. 1. superieurs. se transporle. parallelement a elle-meme de bas en haut, et bient6t les plateaux superieurs sont. eux-m6mes. epuises des impureles les plus volatiles.. En meme temps que. la. premiere categorie de. corps dont nous venons de parler, se sont eleves. dans. la. colonne, des corps caracterises par une. valeur de. K. moindre que Tunite, mais. par un nombre determine de plateaux,. comme. sent. si. corps mettent. tels. que. ils. pas-. ces plateaux n'existaient pas. Ces. un. certain. temps naturellement a. s'elever jusqu'a atteindre la zone voulue, et ar-. rives la franchissent la barriere ils. devenue inutile. :. constituent encore des corps de Wte, parce. que. la. chaudiere n'en contenant qu'une quan-. tity limitee, s'en. sement. epuise peu a peu. Mais cet epui-. est plus lent, puisqu'il faut, avant qu'ils. s'echappent, qu'ils se soient peu a peu accumules. dans. la partie inferieure. de la colonne jusqu'au. Digitized by. VjOOQIC.

(47) 37. LA RECTIFICATION DISCONTINUE. niveau ou. peuvent traverser. ils. la. colon ne sans. s'y arnHer.. L'ensemble de ces deux classes de corps conslitue ce et les. qu'on appelle. moyens. gotits. de. Me. mauvais gouts de. tile.. n'y a pas de limites bien tranchees entre ces. II. deux portions rectification.. par. les. le. d'alcool recueillis,. au debut de. Les moyens gouts sont constitues. melange du restant du corps de. categorie avec ceux de la seconde.. separer les mauvais gouls de. mence a. la. la. premiere. On. cesse de. on com-. tele, et. classer Talcool recueilli dans les. moyens. gouts quand on estime que Talcool recueilli peut etre utilement. soumis a une nouvelle. rectifica-. tion.. Moins rie,. il. y aura de corps de. plus la periode des. et plus facile sera la. la. seconde catego-. moyens gouts. sera courte. seconde rectification appli-. quee a ces moyens gouts.. Par contre, rie. si les. corps de la seconde catego-. sont ubondants, leur elimination sera Ires. lenle, puisqu'ils passent l'alcool. m£me ble. en. meme. etavec leur teneur primitive.. arriver,. si. temps que II. pourrait. leur taux devenait considera-. que ces corps ne fussent. eli. mines que quand. tout Tappareil sera epuise d'alcool. C'est la presence de ces corps qui explique. une. Digitized by. VjOOQIC.

(48) hk BECTIWCATION DISCONTINUE. 38. anomalie apparente dans fication.. Au. gouts de. tete,. lieu. de. la. pratique de la recti-. rectifier. a part les moyens. on a to ujours soin de. Les. melanger. avec de nouveaux flegraas* Si Ton raisonne a priori, cette pratique est absolument vicieuse. :. puisqu'on rein trod uit des impureles dans Palcool a. traiter.. Le procede. est,. au contraire, judicieux. co name tous les procedes bases sur Texperience,. parce qu'il perniet de diluer ces corps dans une. masse plus grande, zone permeable de. et. la. de. les. amener dans. colonne, d'ou. ils. la. s'ecbap-. pent, avant qu'une trop grande partie de Talcool soit deja distillee.. L'elimination complete de ces moyens gouts demande en general au moins 7 heures sur 36. Pendant ce temps, une autre categorie de corps. que nous avons caraelerisee daqs precedent par une valeur de la. V Kp. le. paragraphe. plus petite que. precedente s'echappe bien de la chaudiere et. des plateaux inferieurs ou I'alcool est relative-. men t peu. concentre^ mais est retenue progressi-. vement dans cool fort.. dans. la serie. de plateaux charges d'al-. La diminution du taux de ces impureles. les etages successifs. est tres rapide, ainsi. sus. Plus. done. le. charges d'alcool fort. que nous l'avons vu. ci-des-. nombre des plateaux a. Digitized by. fort. VjOOQLC.

(49) 39. LA HECTlFfCATtOK MSCONYINUE. degre sera considerable, plus la colonne oppose ra d'obstacles a ces impureles, de sorle qu'avec une. quarantaine de plaleaux charges d'alcool a fort degr£, on peut considerer praliquement que laieooi recueilli a I'eprouvette est pur.. dans. la peri ode. On est alors. de coeur de Toperation. D'apres. ce que nous venons de dire, celte periode se pro-. longera d'autant plus que. le. nombre des. pla-. teaux encore charges d'alcool a fort degre sera plus grand. Mais, pendant ce temps, la chaudiere s'est peu. a peu epuisee. d'alcool, les plateaux inferieurs. de. la colonne se sont appauvris, et, ainsi. que nous. Tavons vu. queue. ci-dessus, ces impureles de. se. sont concentrees dans une zone de la colonne,. zone qui s'eleve au fur. et. a mesure que la chau-. diere s'epuise, a moins qu'on n'augmente la retrogradalion, a grand renfort d'eau, au condenseur, par suile en s'astreignant a. consommer. beaucoup de combustible pour revaporiser Talcool qui retrograde. Bientot tous les efforts deviennent pratique-. ment. inutiles. en plus, en. :. la. zone dangereuse s'eleve de plus. meme. temps qu'elle devient plus. chargee d'impureles,. et. finalement celles-ci en-. vahissent progressive men t l'appareil entier, et les. plus entratnables (nous ne disons pas les. Digitized by. VjOOQIC.

(50) 40. LA RECTIFICATION DISCONTINUE. plus volatiles) (Tent re elles arrivent a l'eprouvette.. A. la periode de eoeur succede la periode des. moyens. goi'its. de queue. Elle. est. parce que. t&le,. la. beaucoup plus. moyens gouts de. courte que la periode des. pareils,. en. une. colonne, dont. seule reste chargee d'alcool dans. les. volume. conlient un. partie. bons ap-. relativement. faible.. Bient6t toute barriere est surmontee, et nous. voyons arriver a. entralnables au d£but. teaux s'appauvrissant,. menf,. comme nous. cool amvlique,. impureles. les. flots ;. en. K. elfet,. moins. Talcool des pla-. augmente. I'avons. les. ires rapide-. vu a propos de. l'al-. bien que ces impuretSs arrivent. si. presque entierement a l'6prouvelte avant que tout l'alcool soit61imine.. gouts de queue et Yoici. comment. qualitSs d'alcool. On. a alors lesmauvais. les huiles.. se repartissont les differentes. :. Nous prendrons deux exemples i°. —. :. Seconde rectification d'alcool du Nord.. (Usine de la. Madone a Puteaux, 4 juin. 1888).. Un dont. rectificateur Savalle, reclangulaire, n° io, la. 395 M ,87. colonne a 49 plateaux fut charge de d'alcool. glendu. a. 3g°. Digitized by. G.L.,. cor-. VjOOQIC.

(51) 1. 41. LA RECTIFICATION DISCONTINUE. respondant h i54 h, ,39 d'alcool absolu. lint. On. ob-. :. Maarais godts do. tele.. Mnyens pout* de. tete. .. .. .. Bons gouts. hl. ; ,6r»7 34, of,;. alcool absolu. =. 4^ °/o. n. 22, Of). 6l,42. 94, 820. 11. Moyens gouts de queue.. 9, 20.5. ir. Mauvais gouts dequeue.. 8, 198. n. 5,3. Perte. 0, ',53. ir. 0.28. .. .. r >.97. •. ioo,oo°/. i54»»»,390. 2°. (Usine de Croisset a Rouen).. Un. Savalle, reclangulaire, n° 10, a ete 6puise. —. de grains.. Rectification de flegmes. rectificaleur. 44 plaleaux a. en 38 heures, son debit moyen k. l'heure etait. 479. litres. calcules en alcool. ab-. solu.. Pendant tout ce temps, on a preleve d'heure en beure des echantillons au tuyau de relrogradalion qui. ramene. les. liquides. du dernier. pla-. teau du recti Gcateur dans la chaudiere. Si. nous nous reportons a ce qui a. ete dit sur. l'entratnement de l'alcool amylique par la va-. peur de ci. l'alcool et d'eau,. nous voyons que celui-. ne peut commencer a envahir. colonne que vers. la. le. bas de. la. 2o heure, mais qu'a partir c. de ce moment, on doitcommcncer a observer. Digitized by. un. VjOOQIC.

(52) 5. '. T. ,. Li SBCTJFiCATION DISCONTINUE. *2 jeiat. analogue a oelui qui est represents par. le. diagram me. Degr6. Degre. ml-. al-. oooliqae. Qnalit6. de. Heures. aes. Heures. de l'alcool. l'alcool. Mauvais gouts i heure 3o'. Moyens gouts heures. 45'. Fin et extra-fin,/ 25 heures 3o'. des re Has. reflux. a 15°. 7. uooliqae. Qualile. T. a 15'. o. 4o°,6g. i. 42. x. 59, 2. 2. 40, 9. 55, 2. ». 6i°,6«l. 3. 5a, 8. 4. 68, 3. Fin et extra-fin. 5. 68, 9. 25 heures 3o'. 56, 8. 54.7. j. 45i o. 6. i,. 6. 4^5. 7. 68,. i. 33, o. 8. 68,. i. 25, 5. 9. 69, 3. 12,. o. 10. 10,. 8. ii. 69,8 69,3. 12. 69, o. i3. 69, o. lioyeas gouts. o, 6. i4. 7*. °. de queue 2 h.. o,5. 1. 67, o. o, 3. 16. 66, o. o,. o. '7. 65,. 6. o,. o. 18. 65, o. J. 63, o. 9. Longtemps avant goats de queue,. le. 4,7 1/2. Mauvais goutsj de queue 1 h.. des. 1'apparition. bas de. ia. 1,. o. o,. o. o,. o. moyens. colonnes'appauvrit,. et le dernier plateau {a. fortiori la chaudiere) est epuise trois. heures avant. la fin. de 1'operation. Digitized by. VjOOQLC.

(53) LA. 43. 11ECTJPJCAT10N DISCONTINUE. qua&d on commence a recevoir les moyens gouts. En parlant des progres realises recemment daas. la construction des rectifications disconti-. nues, nous jreviendroas sur ces remarques. Si,. au. de recueillir 1'echantiJlon au tube. lieu. de retrogradation, on. on. est. le recueilLe. a la chaudiere,. etonne d'en trouver une trace quand. la. retrogradation n'en contient plus. C'est une sim-. due ace que. ple erreur, est. minuent. d'alcool. C'est. que Fauteur a. Too. de. la density. une trace. dit, il. etait oblige. heures apres que o°. liquidede la chaudiere. le. charge d'huiles que Teau entralne etqui di-. pour epuiser. de. celle-ci. distiller. 1'alcool. il. ferait. le. cetle erreur. y a environ deux. ans,. que. encore pendant 2. a l'Sprouvette marque. la chaudiere.. Bien entendu, pour que ainsi,. com me. par suite de. la. chaudiere s'epuise. faut que le regulateur de vapeur qui. communique avec. eile. cool, aussi les ouvriers. renouveler. le. ne. lui renvoie. soigneux. pas d'al-. ont-ils soin. de. conlenu du regulateur avant d'ar-. river a la fin de la periode des. bons gouts.. Les exemples precedents ont ete pris pendant le. fonctionnement d'un appareil Savalle rectan-. gulaire.. II. faudrait se garder de les generaliser. pour un appareil quelconque. asserlion,. il. A. Pappui de. cette. ne nousparali pas inutile depublier. Digitized by. VjOOQIC.

(54) ,. 44. LA RECTIFICATION DISCONTINI'E. quelques essais. fails. sur un appareil Savalle a. plateaux perfores. Rectification de flegmes de betteraves dans. un. recti Pi cateur Savalle,. n° 8 a plateaux perfores.. (Usine Gen til a Bonnieres). L'appareil a et6 arrets. quand. thermometre place sur. le. le. d6me de. chaudiere marquait io3° C, ainsi qu'on. la. fait. damment que vers. a Teprouvette. la fin. on n'a. :. contenu de. le. I'appareil n'etant pas. muni d'un. eaux pour. la. la. chaudiere,. robinet a trois. vidange des huiles. Depr6. Qualite. de. fait les essais. de Toperation. Les prises d'essai. ont ete prelevees sur. Heures. I'alcool. G. L De^re. G L. d'apres. d'apres. I'alcooinelre. I'appareil. Gay-Lussac. Malipand. heures. 5o'. Mauvais gouts i heure 3o'. 1. 6,35. de. 94°,5 8<>,3. la. chaudiere. C. 8o,5. 96 97. 25. *. r. 1. 6,. i5. 6, G. 8. 4,. 1. 4,8. 99. 8,3o. 3,. 1. 3,. 6. 100. 8,/,5. 2,. 1. 2,. 8. 101. 9.15. 1,. 5. 1,. ;5. 102. 9,5o. 0.. 5. 1,. i5. io3. 0, 3. 0,. 60. io3. |. Huiles. Temperature. 5,10. Mcyens gouts de queue 2. le. d'habitude et que les huiles arrivaient abon-. io,35 io'. io,45. Ainsi qu'on. le. voit, le. fonctionnement n'est. Digitized by. VjOOQIC.

(55) LA RECTIFICATION DISCONTINUE plus du tout. le. m&me,. la. 4i>. cbaudiere con lien t. encore une notable proportion d'alcool, non-seu-. lement. lors. de Tapparilion des moyens gouts,. mais encore lors de I'apparition des huiles.. Nous reviendrons sur parlerons des perles a pellerons en. ce. sujet. quand nous. la rectification et. m&me temps. nous ap-. Fatten tion sur les er-. reurs des instruments de contr61e.. Remarquons egalement en passant que moyens gouts sont. les. arrives 5 heuresetdemie et les. mauvais gouls 3 heures. et. demie avant. la. Gn de. roperation,tandisque dans l'exemple precedent, la periode. des. moyens. et. mauvais gouts de queue. n'adureque 3 heures, etcependant l'usinede Groisset^taitreputeepourlaseveriledesonclassement. Voici le. un exemple. net pour montrer combien. choix d'un bon appareil influe sur la qualile. des produils et le rendement.. En. reaiite,. dans. on. la pralique,. grand nombre de lotissements que teur a indique ci-dessus. plus souvent. Mauvais gouts de tete Mauvais gouts de tete a repasser. Moyens gouts de Alcool. tete. fin (de tSte). Alcool extra-fin. ;. ainsi. les categories. fait. un plus. celui. que Tau-. Ton distingue. suivantes. le. :. Coeur Alcool. fin (de. queue). Moyens gouts de queue Mauvais gouts de queue a repasser. Mauvais gouts de queue. Digitized by. VjOOQIC.

(56) 46. LA RECTIFICATION DISCONTINUE. La premiere. et la derniere categorie sont ven-. dues pour des industries. di verses, la seconde et. Favant-derniere sont traitees a part dans. rentrer en fabrication avec les. moyens gouts. ration suivante, pour la raison. que nous avons. indfiquee plus faaut. Les alcools fins son*. vendes. consommatiouou soumisa une seconde. la. enfin les alcools exlFa-fins, et. rectification,. cceurs, les seuls purs, sont. vendus a. la plus difficile. St I'on se place. de Fhygiene,. les alcools fins. et. rectifies,. reatite. or-. Fon ajoute aux flegmes dans rope-. dinaires que. etre. rec-. moyens gouts pouvant. vais gouts a vendre et. pour. un. a mauvais gouts, et divis^s en mau-. lificateur dit. la clientele. au point de vue.. devraient toujours. Fon n'aurait a distinguer. que cinq classes. les>. err. :. Mauvais gouts de tete Moyens gouts de tete. Coeur Moyens gouts de queue Mauvais gouts de queue. dont. les. mauvais gouts seraient a vendre,. moyens gouts. comme II. Ie. s. a retravailler, le coeur a vendre. alcool pur.. est difficile de dire quelle est la quole-part. de chaque ation. Cbla. classe. dans. depend a. les. produits d'une. la. fois. de. la. rectific-. nature. Digitized by. des-. VjOOQIC.

(57) 47. LA RECTJFICATIOfl DISCONTINUE. flegmcs el des exigences commereiales, puisque jusqu'ici rien n'oblige le recti ficateur a recber-. cher. la. purete absohie.. Aussi la proportion d'alcool de ceeur. d'une usine a Pautre de 66. t-eile. roeme 82. %. va-rie-. & 7^ e *. %•. Suivant. la. proportion de cceur retiree a chaque. operation, la capacite de production des appareils et la. consommalion de vapeur varient dans de. grandes limites. Considerons, en. 60. %. de cajur, 35. en travail et 5 et perte. a. Si,. 20. °/o. 1'on relire. °/o. comme mauvais gouts. a vendre. de rectification, on aura reellement. l'atelier. (1. une usine ou. de moyens gouts rentrant. de travail. Pour 100 d'alcool entrant. a travailler 100. °/o. effet,. :. o,35 -h o,35*. -+-. uu contraire, on. -+-. ). retire. = yo. i54 parties. °/o. de cceur,. de moyens gouts a travailler,. le reste cons-. mauvais gouts a vendre. et les pertes,. tituant les. on n'aura plus a. travailler. pour 100 parlies. d'al-. cool entrant reellement a l'atelier de rectification. que 100. :. (1 -f-. 0,20. -+•. 2. 3. o,2o 4- o,2o h-...)= i25part.. On economise done le traitement. de 29 parties,. Digitized by. VjOOQIC.

(58) 48 soit. LA.. environ. c'est-a-dire. mented de. RECTIFICATION DISCONTINUE le. que. §. de Talcool mis. la capacile. j et les frais. Nous avons vu que. en. ceuvre,. do production est aug-. diminues d'aulant.. cette. economie. se realise. generalement aux depens de laqualite del'alcool. vendu. ;. voyons comment on peut logiquement. la realiser. par ['amelioration des appareils sans. rien sacrifier de la qualile.. Digitized by. VjOOQLC.

(59) CHAPITRE V. AMELIORATIONS APPOBTEES AU REGTIFICATEUH DISCONTINU. 1 Evacuation .. — Pour rendre. du contenu de. plus rapide la. fin. la colonne.. d'une opera-. lion et eviter l'infection de la colonne par les. corps huileux qui s'echappent de la chaudiere lorsqu'elle. Amand lui. ne contient presque plus d'alcool,. Savalle et ceux qui se sont inspires de. ont elabli sur. le. tuyau de retrogradation de. la colonne a la chaudiere. un robinet atrois. voies. qui permet de laisserecoulerles huilesau dehors. de Tappareil.. Lorsque Desire Savalle crea. la. colonne a pla-. teaux perfores,. il. utilisa plus efficacement le. meme. en. effet,. Soukl. robinet. —. La. ;. recti flcation. de. si. l'alcool. on i'ouvre lorsque 4. Digitized by. VjOOQIC.

(60) AMELIORATIONS A APPORTER. 50. l'operation est terminee, les liquides qui (Haient. soutenus sur. plateaux par. ies. la. vapeur tombent. a travers les trous et en quelques minutes arrivent. au bas de. la colon ne et sont diriges. par. le robinet. a trois voies dans un bao special. Mais,. comme. une. grande partje de la colonne est deja souillee. par. les huiies. il. faut. avant que tout I'alcool soit elimine,. quand meme. de sorte que. la. laver la colonne a la vapeur,. plupart des industriels ont re-. nonce a l'usage de ce robinet.. Dans. la. colonne rectangulaire, on peut revenir. a un dispositif analogue qui a ete etabli recem-. ment sur deux. rectiQcateurs de I'usine de Mazin-. garbes (Pas-de-Calais) et en tirer un parti plus efficace.. Nous avons vu, en. effet,. que. la. chaudiere et. premiers plateaux du bas sont deja epuises cool. quand. gouts. le. A. la. colonne cesse de donner des bons. partir de ce. mode de. les. d'al-. moment, on. est oblige,. avec. construction ordinaire, de distiller. l'eau de la chaudiere. pendant. trois. heures pour. enlever tout Palcool contenu dans les plateaux, et,. comme. cet alcool coule a. un degre de plus en. plus faible, on depense d'autant plus de vapeur. que Ton approche davantage de tion.. De. plus,. on. mauvais gouts. la fin. de Tope ra-. infecte toute la colonne avec les. et les huiies, et. il. faut encore dia-. Digitized by. VjOOQIC.

(61) AMELIORATIONS A APPORTRR. 51. de I'eau pour eliminer a grand'peine ces. tiller. derniers corps. :. d'ou pertede temps et d'argent.. vaut incontestablement mieux vider methodi-. 11. quement. les. teaux. plus elev6s contiennent alors de l'alcool. les. plateaux de lour contenu. que Ton. passable. tres. viennent ensuite. les. sans. exti*ait. les. d'alcool.. recemment un. La maison. dispositif qui. operation avec une grande. de. les huiles. permet de. facilite et. faire cette. sans chances. a supprime ainsi un des gros in-. fuites. Elle. reflechit. avec. Savalle a brevete. convenients de la colonne a rectifier nients qu'il. depense,. plateaux charges. de mauvais gouts, enfin en bas,. peu. les pla-. plaleaux charges de moyens. gouts a retravailler, puis. Ires. :. est. qu'il. facile. fallail. :. inconve-. de chiffrer, quand on. Iravailler trois. heures a. grand renfort do vapeur pour extraire environ 12 hectolitres de. mauvais. alcool d'un appareil. n° 10.. De. plus,. on. evite par ce procede d'infecter les. plateaux superieurs de la colonne.. 2.. Extraction des. mauvais gouts de. queue.. Gondenseur inter m^diaire.. robinet a. trois voies place. sur. gradation peut bien recueillir est inefficace. pour. le. Le. tuyau de retro-. les huiles,. recueillir la. —. mais. il. majeure partie. Digitized by. VjOOQIC.

(62) AMELIORATIONS A APPORTER. 52. des corps qui constituent les queues de rectifica-. Nous Tavons vu, en. aussit6t. que. plateaux inferieurs ne sont plus charges. d'al-. tion. les. effet,. cool a tres fort degre, ces impuretes les traversent. comme haut. ;. des corps de t6te et vont s'accumuler plus. la. done 4e plateau ou Jeur taux. c'est. maximum. qui constitue. colonne et non. est. done. le. est. foyer d'in fee tion pour. chaudiere par elle-meme.. la. 11. inutile de chercher a faire Texlraction. des queues au bas de la colonne de rectifica-. on se resignait a laisser arriver. tion. Jusqu'ici les. moyens. et. mauvais gouts de bonne heure, ce. qui constituait une perte notable, ou bien on aug-. mentait beaucoup. la. hauteur de. la. colonne pour. avoir un grand. nombre de plaleaux a. pour arr&ter. impureles de queue. Mais,. le litre. les. fort. degre. comme. des plateaux inferieurs decroit tres rapi-. dement, vers. la. de Toperalion. fin. comme. el. zone a bas degre envahit rapidement. la. la colonne,. a moins que Ton augmente beaucoup Taction du. condenseur (ce qui est une cause de depenses de ralentissement),. il. se trouvait. lonne etait envahie, moins. elle. que plus. et. la co-. opposait de resis-. tance a Tenvahissement.. En reprenant Tidee de Amand Savalle a son. par. 1857,. le. Textraction, appliquee recti ficateur. con tinu en. directeur actuel de la maison Savalle a. Digitized by. VjOOQIC.

(63) AMELIORATIONS A APPORTER. 53. une prise speciale au quart environ de la colonne, ou se concentrent les corps de queue a elabli. la fin. une. de. bons gouts. En retirant. la periode des. faible quantile d'alcool. extrait. dans. considerable,. le. on. cette zone,. une proportion de corps de queue. Ires. taux de ces corps dans la zone. dangereuse ne peut plus augmenter, rive ainsi a prolonger la periode des. par suite a augmenter. le. et. Ton ar-. bons gouts,. rendementde Tappareil. sans augmentation de depenses.. La Iheorie, que. la. d'aecord avecTexparience, a monlre. zone d'infection. maxima. se trouve au-des-. sous des plateaux con tenant de l'alcool bouillant entre 80 et 8i°.. plateau ou se. 11 f. fait. l. suffit. done de mainlenir. le. extraction dans ces limitesde. temperature, et des lors la zone d'infection ne. pourra plus s'elever vers. les etages superieurs.. On y parvient aisement par l'cmploi d'un condenseur intermediate place au-dessus de la tubulure d'extraction tion de facon. et. dont on regie. Tali menta-. qu'un thermometre place dans. le. comparliment immediatement superieur accuse la. temperature voulue. Cette addition n'entraine. que. tres. peu de depense de combustible, car. condenseur n'a a fonctionner que vers. la. fin. le. de. Toperation.. Digitized by. VjOOQIC.

(64) AMELIORATIONS A APPORTER. 54. 3. Modifications du condenseur. — ConDans une colonne densation fractionn£e.. —. a fort degre, on peut, a la rigueur, donner au con-. denseur. le. sivement. nom. d'analyseur,. si. on extrait succes-. les produits condenses,. qui sont de. plus en plus riches en alcoolpour les renvoyer a des regions convenables de la colonne. on reunit en bloc tous. les. ;. mais. si. produits condenses,. l'analyse realisee est tres faible, ainsi qu'on peut le voir lalif. dans. le. volume de. cette encyclopedic re-. a la distillation.. Dans une colonne a. rectifier, le. dinaire merite encore moins ce. En. effet, il. condenseur or-. nom. d'analyseur.. n'a pas a aider la colonne directement. comme. enrichisseur en alcool, puisque l'alcool. est deja. dans. les. plateaux de la colonne aux voi-. sinage du. maximum. les parlies. condensees. de concentration. :. des lors,. et les parties restant. en va-. peur ont une concentration presque identique.. Au. debut, pendant la periode de chargement. des plateaux, quoiqu'il. il. n'est pas. non plus un analyseur,. determine Tenrichissement des pla-. teaux, puisqu'il condense tout pour le renvoyer distiller. que Pair la. dans la colonne et ne et. faveur de. laisse. echapper. quelques vapeurs inconden sables a celui-ci.. Le condenseur ordinaire des appareils a. Digitized by. rec-. VjOOQIC.

(65) AMELIORATIONS A APPORTKR. 55. pas davanfage un analyseur. tifler n'est. si. on. se. place au point de vue de I'elimination des impu-. vapeur. au. retes qui. y arrivent avec. moins en. ce qui concerne les produits de tete.. En. effet,. la. comrae nous Tavons dit,. d'alcool,. l'alcool con-'. dense a une concentration presque identique a celle des. ment. :. d'autre part, puisqu'U s'est condense,. il. une temperature un peu plus basse que. est a. dans. vapeurs qui echappent au refroidisse-. colonne. la. ;. par. suite, la solubilite des. pureles y est plus grande. done que ramener a. le. :. im-. condenseur ne peut. colonne une quanlite de. la. ces impureles d'autant plus considerable. que son. action est plus energique, e'est-a-dire que Teau. qui y entre est plus froide et sa surface utile plus grande.. Le condenseur ordinaire. n'est. doncqu'un. nisseur d'alcool concentre, e'est saire. :. un mal. four-. neces-. mal d'autant plus grand que son action. est plus. l'avons. energique dit. ;. il. ci-dessus,. nombre des plateaux la surface. y a done, comme nous a augmenter le. interet. plul6t que d'augmenter. du condenseur.. Mais, en modifiant la construction de cet organe, on peut. le. forcer a. cooperer a. l'oeuvre. d'epuration au lieu de la contrarier au debut, tout. en. lui conservant integralement. son r6le. Digitized by. VjOOQIC.

(66) ;. ;. 56. AMELIORATIONS A APPORTER. necessaire.. II suffit. pour. eel a. de proc6der a des. condensations progressives a temperature constante,. en isolant au fur. et. a mesure les produits. On imite ainsi un proc£de qui est frequemment employe dans les laboratoires et qui. liquefies.. consiste a isoler les corps par pitations successives tif.. On. n'obtient pas ainsi. de moins. serie. de preci-. meme. reac-. du premier coup une une. purification absolue, mais tes. une. au moyen d'un. serie. de precipi-. en moins riches en corps sous. forme peu soluble, de plus en plus riches en corps les plus solubles. au debut. Un. calcul. simple permettra de se rendre compte de la. marche du phenomene Appelons P,. le. £,. la quantile. :. :. poids de vapeurs passant dans l'unite da. temps de. la. colonnedans lecondenseur. d'une impurete determinee con-. lenue dans un kilogramme de ces va-. peurs. du. p,. le. poids. s,. le. poids de la. liquide condense. m6me. ;. impurete condensee. dans un kilogramme de ce liquide. P. —. /?,. ;. sera le poids de vapeurs echappant a la. condensation dans Tunite de temps et allant au refrigerant. :. appelons. <j. le. poids de l'impurele. Digitized by. VjOOQIC.

(67) 57. AMELIORATIONS A APPORTER. un kilogramme de cesvapeurset. consideree dans. rappelons-nous que grands, a et s. ;. il. si. <i. et s. ne sont pas. dans. le cas considere, le. <i. pour une impurete consideree un peu plus. que. petit. lorsqu'il s'agit d'une colonne a rectifier parce. que,. meme,. Slant sensiblement la. concentration. la. temperature du liquide condense est. la. un peu plus Posons. basse.. Inequation. evidente. suivante. exprime algebriquement que rien ne et rien. ne. s'est. perdu. PS et,. tres. =. Ks enlre coefficient Ksera. y a une relation simple. qui cree. :. =p + (P— P)<T S. nous rappelant que. mons en. s'est. <j. = Ks, nous. le. transfor-. :. d'ou nous deduirons. __ *. :. KPl. — KP — (K—. \)p. et. *. — — KP — (K— !!r. i)p'. Digitized by. VjOOQLC.

(68) AMELIORATIONS A APPORTER. 58. Nous connaissons de. ainsi. valeurs de a et. les. s.. Un exemple numerique nous. montrera. de ce condeuseur. Supposons que relienne les. deux. la colon ne, les. a. de. tiers. 1'alcool. et. r?. S. 2. nous aurons. K. les valeurs. ;. rr. 2,. ,. o,5, 0,2,. 1,. :. K = 5;. d. K= 2. »=2:xi,5o;s = sxo. ;. jeu. qui arrive de. =— — a+K. 5,. le. condenseur. formules se reduisent a. = K +—K. Donnons a. le. = 2X2,i43;5=2Xo,429; 7 o;. ^pf! p ) =°>4 ff. (pfz^j^. 1. (P_^_ a = 2. K=i; .= !Xi;. »= s Xii. K = o,5;a = 2Xo,6o;. «. K = o,2;cj = 1Xo,27;. i-^Xi ,364 /pJl^ = I0. = SXi,ao;. fp. _p v_ = 4 g. ;. Supposons, au contraire, que nous placions a la suite. a la. Tun de. m6me. I'autre. temperature. une ;. serie. de condenseurs. comrae. l'alcool des der-. niers plateaux de la colonne est au. maximum. Digitized by. de. VjOOQIC.

(69) 59. AMELIORATIONS A APPORTER. concentration, tous les produils condenses dans ces. condenseurs successifs y seront aussi, et. K. vaieurs de. les. memes dans. seront les. tous. Admettons, pour simpliQer. ces condenseurs.. le. calcul (ce qui duresten'apasd'autre importance). que. condenseurs soient capables de faire pas-. les. memepoidsd'alcool.Enfin,. ser a l'etatliquide le. admettons que. de condensation. la surface to tale. soil insuffisante. pour. liquefier la totalile des va-. peurs.. Nous aurons pour. le. premier condenseur. pv. ff. l. = K KP — (K— TTZ fTTJ. Pour nous. 7TT. i)/>. *. — KP — (K — i^-. P. par. P. ^. le. second,. il. dont nous con-. —p. ;. on trouve. P ( p -*>). *. [KP-(K-i)p][KP-(aK-i)/,]. P(P-P). =K _. ,. '. :. = K«. ,. si. de remplacer £ par. naissons la valeur, et ainsi. pv. •. voir ce qui se passe dans. suffit. :. [Kl>- (K. - ,)p] [KP - (*K- ,)p] xA s. et. P(*i. +. *J. = 1'S —. (1*. — ap)»». Digitized by. VjOOQIC.

(70) :. AMELIORATIONS A APPORTER. 60. En pour. continuant ainsi, on trouve evidemmcnt le. n" condenseur. :. P(P-p)(P-. <r„. = K» [KP-(K-i)pJ[KP-(aK-i)/»] a p).. r. -( P. -(»-)/» yv. ...[KP. i»=K»-. P. :. ). — («K — i)p]. (P. — p) (P —. 2P). [KP — (K— i)p][KP — aK— i)p].. [P_(«-ip| v ...[KP— (nK— i)p]' et. P. («t -+-. *a. -+-. Appliquons a et. sn). cet. supposons que. io parlies.. On. = PS — (P —. exemple le. les. np)<rB. .. memes donnees. condenseur. soit divise. en. trouve ainsi. Valeurs de. Numeros. —. des. condenseurs. K = 5 K = 2 K==i K=o,5 K=0,2. rcond.. i,o56. i,o35. 0,937. 0.789. 1,120. 1*073. 0,875. 0,614. 3«. n n. 1,192. 1,116. 0,817. 4«. //. 1,277. i,i65. 0,754. 0,469 o,352. o,258. i. e. 2e. 5e. //. 1. 3-^. 1,220. 0,691. 6«. //. 1. .497. 1,284. 0,627. 0,184. 7<. //. 1,643. i,35 9. o,564. 0,128. 8«. //. 1.826. 1.446. 0,f)Ol. o,o85. e. H. 2,062. 1,557. o,477. o,o54. io«. //. 2,377. 1,698. 0,409. o,o32. 9. Digitized by. VjOOQLC.

(71) AMELIORATIONS A APPORTER. 61. La valcur de di est done a la valeur un condenseur ordinaire comrae. de<r. pour. :. 1,109. 1,1. Les valeurs de. Num6ros des. '-?. 3a. 0,681. sont. 0,118. :. K = 5 K = 2 K=i K=o,5 K=0,2. eondensenrt. i« r. cond.. 0,211. 0,517. 1*874. 2e. //. 0,224. 0,537. i,75o. 3,070. 3°. ff. o,238. o,558. i,634. ».;¥"». 4«. n. i.5o8. 1,760. 11. 0,22f> r 0,27. ). o,582. 5«. 0,660. i,382. 1,290. 6«. ft. 0,299. 0,642. 1.254. 0,920. 7*. //. 0,329. 0*679. 1,128. 0,64o. 8«. it. o,365. 0,723. 1,002. 0,425. ft. 0.412. 0,778. 0,954. 0,270. //. 0,475. 0,849. 0,8l8. 0,l6o. 9. e. IO°. 3,945. Partageons les condensations en deux parlies egales que nous appellerons s a pour les 5 pre-. miers condenseurs,. aurons. Sb. sb. pour. comme moyenne. les 5. derniers, nous. :. 0,24oS. 0,571. I. i,63o. 2.562. 2. 0,734. I. i,o3i. 583. 0,376. Digitized by. VjOOQIC.

(72) 62. AMELIORATIONS A APPORTKR. d'ou:. sb. _. s. 0,56. o»:4. I. 1,36. i,88. 0,87. 0,98. I. 0,86. o,43. Ainsi les corps de tete ^chappent plus vite a l'appareil, les corps. longtemps dans qualite des et. de queue sont retenus plus. On ameliore done. colonne.. la. moyens gouts de. on augmente. la. la. de queue,. t6te et. proportion du coeur de la rec-. tification.. On peut encore. aller plus loin.. voyeren bloc toutes. les. Au. denseur au plateau superieur de rectifier,. teaux,. teau. le. on peut ajouter a. renvoyer. corps de. tete,. lieu de ren-. r6trogradations la. celle-ci. la moitie. du con-. colonne a. quelques pla-. plus chargee de. la. au debut de Toperation, au pla-. plus £leve, la moitie. la. moins chargee a. l'ancien dernier plateau, et en fin d'operation faire. inversement arriver. la. chargee de queues au plateau moitie. la. moitie la moins le. plus eleve, la. plus charged & l'ancien dernier plateau.. La manoeuvre d'un simple commutateur pour. cela, et. comme. elle n'a. intervalle de 26 a 27 heures. a se. faire. suffit. qu'a un. pendant une ope-. ration, elle ne constitue aucune'gene.. Digitized by. VjOOQIC.

(73) 63. AMELIORATIONS A APPORTER. 4. Modification du refrigerant son Ce que nous venons fraetionnoment. d'exposer assez longuement a propos du conden;. —. sateur, peut s'appliquer. immediatement au. re-. frigerant.. Au l'on. lieu. d'employer un refrigerant unique ou. condense. et. brutalement tout ce. refroidit. qui sort du condensateur a. l'etat. de vapeur, on. peutemployer uneserie de refrigerants conslruils. comme. le. condensateur fractionne et fonclion-. nant a des temperatures de plus en plus basses.. Nous n'avons pas a revenir sur ce qui a ete dit plus haut a propos du condenseur. Nous rappellerons seulement que les corps de tete ecbap-. peront en grande partie au condenseur. cbaud, el iront s'accumuler dans et cela d'autant plus. le. plus. le. plus froid,. parfaitement que chaque. condenseur comportera plus defractionnements. II. n'y a pas a notre connaissance de grand ap-. pareil rectificateur d'alcool. monte sur ce principe,. mais l'auleur a pu en constaler. un. petit. modele de laboratoire. truire a Paris par. Ce. M. Adnet.. petit rectificateur. montrer que. Tefficacite sur. qu'il a fait cons-. les alcools. permet du de. tete. reste. quement formes. d'alcool ethylique. composes. comme on. volatjls. de de-. ne sont pas uni-. le dit. souille. sou vent. ;. Digitized by. de on,. VjOOQ IC.

Références

Documents relatifs

soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas

Pour revenir à nous , mes Frères , je dois vous rappeler la position de la des Cœurs Fidèles au mo- ment de la reprise de ses travaux , il y a maintenant dix mois ; je dois vous

Un autre trait tiré de la vie du même saint nous montrera combien Ysarn devenu abbé, conserva de vénération et de dévotion pour ces cryptes 2 L'auteur anonyme de qui dut être

+ Ne pas procéder a des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez des recherches concernant les logiciels

D'ailleurs, si les femmes savaient pourquoi elles doivent avoir la tête cou- verte et voilée, elles seraient moins désireuses d'attirer tous les regards par leurs cornes : c'est

La plénitude dans le ciel, ou cercle de Gwenved ; et sans ces trois nécessités, nul ne peut être excepté Dieu. îS Trois sortes de nécessités dans

+ Ne pas supprimer V attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet et leur permettre d'acceder a

+ Ne pas supprimer V attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet et leur permettre d’accéder à