5. ANALYSE ET PRÉSENTATION DES RÉSULTATS

5.1. ANALYSE DES SÉQUENCES DE RETOUR

5.1.4. Groupe des grands (PaG-D12-S09)

5.1.4.1. Contexte de la séquence

La quatrième analyse de séquence de retour se déroule cette fois-ci dans le groupe des grands.

Cet extrait est un peu particulier dans la mesure où beaucoup d’enfants sont présents à ce moment-là. En effet, il arrive que les professionnel.le.s réunissent les différents groupes

d’enfants en fin de journée. Lors de ce retour, il y a donc également des enfants du groupe des petits et des moyens. L’analyse de la séquence commence à l’arrivée d’un parent, P183, dans la salle et se termine au milieu du retour de ce dernier. Sa durée complète est de 3 minutes 29, mais seuls les extraits allant jusqu’à 2 minutes 29 seront analysés. En effet, la séquence choisie diffère quelque peu des trois précédentes. Il ne s’agit pas ici d’un retour séquentiellement organisé et unique. Il y a en effet plusieurs parents présents au même moment. Avant que le P183 n’entre dans la salle, la professionnelle en charge des retours, Pr172 est en train de terminer un retour avec une maman, M173. Puis, quelques secondes après l’arrivée du papa, une autre mère, M176, entre également. Pr172 doit donc gérer le départ d’un parent et l’arrivée de deux autres. Nous verrons de quelle manière cette dernière s’y prend pour gérer plusieurs parents en même temps en plus de l’activité éducative.

L’extrait a été séquencé en 6 différentes parties afin de faciliter la compréhension des évènements. Les deux premières représentent les arrivées de P183 et de M176. La troisième correspond au départ de la maman déjà présente, M173. La quatrième partie représente une phase de négociation durant laquelle Pr172 va devoir choisir avec lequel des deux parents elle va commencer le retour. Le cinquième extrait correspond à un moment intéressant durant lequel se produit une forme de double adressage avec les deux parents. La figure ci-dessous permet d’avoir un meilleur aperçu de la durée des extraits.

Les symboles suivants ont été attribués pour décrire les comportements non verbaux des participants. « * » pour Pr172, « ^ » pour P183, « § » pour M176, « £ » pour M173, « # » pour E173 et « ^ » pour E179.

5.1.4.2. Analyse des extraits

Extrait 1 :

Le premier extrait correspond donc à l’arrivée de P183 dans la salle. Au moment où ce parent arrive, l’éducatrice est en train de terminer le retour avec la maman déjà présente, M173, qui se trouve hors du champ de la caméra. La transcription correspondant à ce passage s’étend de la ligne 1 à la ligne 15 et ne dure que 25 secondes. Nous verrons de quelle manière ce parent est accueilli par l’éducatrice et comment ce dernier se comporte face à l’indisponibilité de Pr172.

p183 >>---entre--->>

1

PR172 *^BONsoi::r ^(2sec) * ^ (2sec) ^ 2

*se ret vers P183[#1]* 3

4

[#1]

5

p183 ^reg Pr172--->7 6

*se retourne vers M173--->14 7

^reg en l’air[#2]-^ 8

9

[#2]

10

^part au fond de la salle[#3]--->60 11

12

[#3]

13

PR172 ella t’as encore- ah mais t’es aux toilettes\ (4sec) aller 14

. §donc on a fait de la peinture dans la salle 15

P183 entre donc dans la salle lorsque Pr172 était en train de parler avec un autre parent.

L’éducatrice l’entend entrer et le salue rapidement à la ligne 2. L’attention portée au père est visible également par un changement d’orientation corporelle (voir image [#1]). Le père répond à ces salutations par un regard à la ligne 6. À partir de la ligne suivante, nous pouvons voir que l’éducatrice réoriente son attention en direction de la maman à qui elle était en train de faire le retour auparavant. Le détournement corporel de Pr172 engendre une réaction d’attente de P183, visible sur l’image [#2]. En effet, ce dernier adopte une posture particulière en regardant en l’air durant 4 secondes puis part en direction de son enfant, comme nous pouvons le voir sur l’image [#3]. La stratégie mise en place par l’éducatrice pour gérer à la fois la fin d’un retour et l’arrivée d’un autre parent est donc de finir avec l’un avant de commencer avec l’autre. Le comportement du père révèle une forme d’alignement à cet ordre établi et manifesté par l’orientation corporelle de l’éducatrice en se retirant et en allant retrouver sa fille.

À partir de la ligne 14, Pr172 reprend le cours de ses activités en s’adressant d’abord à un enfant, ce qui relève du registre des activités éducatives, puis s’adresse à nouveau à la maman à la ligne 15, en reprenant un des éléments du retour. Ce court extrait montre déjà la forte présence de la multiactivité dont fait preuve l’éducatrice.

Extrait 2 :

Le deuxième extrait identifié correspond à l’arrivée de M176 dans la salle. Tout comme le premier, cet extrait est très court et s’étend de la ligne 16 à la ligne 32. Nous verrons ici comment la maman se comporte pour manifester sa présence à l’éducatrice et comment cette dernière l’accueille, malgré son activité de retour déjà engagée avec une autre maman.

m176 §entre[#4]--->>

16

17

[#4]

18

M176 bonjou:r/

19

PR172 de bain .. ils ont peint les . avec la peinture les 20

§XXXXXX ...

21

m176 §va vers E176--->>

22

M176 §BONjou::r/

23

§se retourne en direction de Pr172[#5]--->32 24

PR172 *bonjou:r/ . XX presque en même temps/

25

*se retourne vers M176[#5]--->32 26

27

[#5]

28

M176 ça va/ . vous avez mal à la- 29

PR172 non je suis un peu mal fichue mais voilà quoi/ . j’ai 30

le rhu:me j’ai mal au do:s . je suis mal fichue *((rire)) 31

.* au revoir bonne soirée\* . *tu fais quoi 32

M176 manifeste son arrivée dans la salle en disant une première fois « bonjour » à la ligne.

Nous pouvons voir que lors de son entrée, l’éducatrice est toujours orientée en direction de l’autre maman, M173 (voir image [#4]). De plus, la transcription montre une superposition des prises de paroles entre Pr172 et M176 aux lignes 19 et 20, ce qui montre que l’éducatrice n’a pas entendu son arrivée. Cette dernière continue son retour sans faire attention à cette maman.

M176 se dirige donc vers son fils à la ligne suivante. Juste après cela, nous pouvons voir qu’elle redit une seconde fois « bonjour » à la ligne 23 avec une intonation plus forte cette fois-ci et en se tournant dans la direction de l’éducatrice (voir image [#5]). Cette seconde intervention de la maman va susciter une réaction de Pr172 qui va se retourner et lui répondre. Un début de dialogue prend donc place entre les lignes 25 à 32.

En ce qui concerne les cadres participatifs, nous pouvons voir que dans cet extrait, c’est M176 qui prend la place de la locutrice en désignant Pr172 comme destinataire ratifiée. Ceci est visible par sa double salutation et par la question posée à la ligne 29. Cette maman interrompt donc l’interaction entre l’éducatrice et M173 dès son arrivée. Nous pouvons également observer une forme d’alignement de la part de Pr172 dans la mesure où elle décide d’interrompre son interaction actuelle pour lui répondre. La stratégie de Pr172 diffère donc dans ce second extrait.

En effet, contrairement au premier, l’éducatrice décide cette fois-ci de s’adresser à ce parent et à commencer un dialogue malgré le fait qu’elle n’ait pas terminé son retour en cours. En revanche, il est également visible que le comportement de cette maman diffère quelque peu du comportement du papa dans la mesure où elle insiste plus en mobilisant sa posture et l’intonation de sa voix. La figure ci-dessous permet d’avoir un meilleur aperçu du comportement de l’éducatrice entre l’extrait 1 et l’extrait 2.

En adoptant le prisme de la multiactivité, cette figure permet de visualiser quels sont les modes mobilisés par l’éducatrice pour gérer la présence de plusieurs parents en même temps. Lors du premier extrait, nous pouvons voir que Pr172 a momentanément arrêté son retour avec M173 (cases bleues) pour saluer P183 (case verte), mais l’a très rapidement repris. Il s’agit donc d’une multiactivité de type imbriqué qui a permis au père de comprendre que l’éducatrice n’était pas disponible pour lui à ce moment-là. Lors de l’extrait 2 en revanche, le mode de multiactivité utilisé par Pr172 est de type exclusif. En effet, après la première tentative d’interaction de M176 (représentée par la case jaune), nous pouvons voir que l’éducatrice interrompt le retour avec M173 et entreprend un début de discussion avec M176 (case orange). La transcription rend également visible la mobilisation corporelle de l’éducatrice pour signifier aux parents à qui elle s’adresse et pour faciliter son passage d’un type de multiactivité à un autre. Cette dimension sera discutée plus explicitement lors de l’analyse des prochains extraits.

Extrait 3 :

Le troisième extrait correspond au départ de M173 et s’étend de la ligne 32 à 47. Nous verrons de quelle manière l’éducatrice passe d’une interaction à une autre et comment elle s’y prend pour convaincre E173 de partir avec sa maman.

PR172 *((rire)) .* au revoir bonne soirée\* . *tu fais quoi 32

*se retourne en direction des enfants--->41 33

*signe de la main à M173[#6]* *reg E173[#7]->

34

35

[#6] [#7]

36

m176 §va vers E176--->>

37

là Alam\

38

M173 *ALLER Olga . #Olga komm * 39

pr172 *rebouche le stylo de E173*

40

e173 #se lève et va vers M173--->>

41

E173 *maman j’ai un cadeau pour toi 42

pr176 *reg E173--->48 43

PR172 sur le dépa:rt\

44

M173 £bonne soirée/

45

£part avec E173--->>

46

PR172 hé Hemery tu restes avec nous *par contre\

47

La ligne 32 montre que Pr172 passe soudainement d’une conversation avec M176 à une interaction avec M173. Au niveau des cadres participatifs, nous pourrions dire que M176 passe de locutrice à témoin perçu et que M173 passe de témoin perçu à destinataire désigné. L’image [#6] montre également un changement de posture de la part de l’éducatrice. En effet, cette dernière se retourne en direction des enfants, et donc se détourne de la maman à qui elle était en train de parler, pour dire au revoir à M173 qui est en train de partir. Elle effectue également un geste symbolique pour accompagner sa phrase. Nous pouvons voir à la ligne 37 que M176 comprend le détournement de l’attention de Pr172 et se retourne en direction de son enfant en attendant.

Ce passage montre également de quelle manière l’éducatrice s’y prend pour inciter et aider un enfant à partir. En effet, à la ligne 39, nous pouvons voir que la mère appelle son enfant qui est toujours en pleine activité. Pr172 rebouche un stylo au moment où M173 parle ce qui met fin à l’activité. Cette action engendre une réaction de la part de l’enfant qui se lève et qui va vers sa maman. M173 finit par partir à la ligne 46. Cet extrait montre donc la rapidité à laquelle l’éducatrice change de destinataire en fonction de ce qui se passe. La dernière ligne de la séquence montre encore un changement de destinataire lorsqu’elle s’adresse à un autre enfant juste après que la maman soit partie.

Extrait 4 :

Le quatrième extrait montre un moment de négociation durant lequel Pr172 doit choisir avec lequel des parents, M176 ou P183, elle va commencer le retour. Il s’agit d’un passage qui s’étend de la ligne 48 à 69. Nous verrons comment l’éducatrice s’aligne aux comportements des parents et comment elle leur signifie à qui elle a décidé de s’adresser.

PR172 hé Hemery tu restes avec nous *par contre\

E179 ^*regarde ce que j’ai fait/ . j’ai fait une grande 52

68

[#10] [#11]

69

Tout comme dans les deux derniers extraits analysés, celui-ci montre également une alternance entre différents adressages. Pour commencer, nous pouvons voir dès la ligne 47 que l’attention de l’éducatrice est passée de la maman qui est partie, M173, à un autre enfant. Toujours à la même ligne, Pr172 se retourne avant même d’avoir terminé sa phrase pour s’adresser à l’autre maman, M176. Elle commence donc une interaction par une phrase représentative des débuts de retour à la ligne 49, plaçant la maman dans une posture de destinataire ratifiée. Juste après cela, un enfant, E179 s’approche d’elle pour lui montrer quelque chose. L’éducatrice interrompt son interaction pour lui répondre et change de ce fait de destinataire. M176 reprend donc rapidement sa place de témoin perçu. Pr172 rend visible son changement d’attention par un détournement de regard. En effet, comme le montre l’image [#8], nous pouvons voir que l’éducatrice reste orientée en direction de la maman, mais que son regard est porté sur l’enfant avec lequel elle parle désormais. Cette posture montre une forme d’investissement partiel de Pr172 dans son activité éducative avec E179. Cette utilisation du mode corporel pourrait être associée à une mise en place de multiactivité imbriquée. En effet, montrer une forme de double attention par le biais de sa posture et de son regard lui permettrait de passer plus facilement d’une activité à une autre.

En revanche, comme nous pouvons le voir à partir de la ligne 59, l’éducatrice ne reviendra pas tout de suite à son interaction avec la maman, car P183 revient vers elle. Pr172 prononce le mot

« alors » en augmentant le volume de sa voix ce qui fait penser qu’elle va commencer le retour.

En effet, comme nous avons pu le voir dans les analyses précédentes, cette formulation avait pour but d’initier le début du retour et de faire comprendre à la fois aux enfants et au parent concerné que l’échange d’information allait prendre place. L’éducatrice s’apprête donc à reprendre son interaction avec M176 quand P183 arrive derrière elle. Elle se retourne donc à la

ligne 61, marque un court temps de pause puis dit « c’est vous qui étiez là en premier ». À cet instant, et comme le montre l’image [#9], Pr172 réoriente son corps en direction cette fois-ci de P183. Elle se détourne donc complètement de la maman pour entreprendre le retour avec ce parent, qui est arrivé avant M176. Aux lignes suivantes, nous pouvons à nouveau observer un phénomène de double attention portée entre P183 et E176. Ceci est visible sur les images [#10]

et [#11]. L’éducatrice passe donc à un mode imbriqué de son activité de retour à celle de son activité éducative avec E176.

Le schéma récapitulatif suivant permet d’avoir un meilleur aperçu de l’enchainement des micro-évènements des manifestations d’adressages corporelles de l’éducatrice.

Figure 7

Les flèches de couleur rouge correspondent au regard et les flèches jaunes à la position corporelle. Cette figue permet de voir que la double attention de l’éducatrice lui permet de passer à un monde imbriqué de la multiactivité. En effet, la partie gauche du graphique montre une alternance entre l’activité de retour avec M176 et l’activité éducative. Le schéma 2, correspondant également à l’image [#8] symbolise cette double attention entre E179 et M176 et permet à l’éducatrice de repasser rapidement d’une activité à l’autre. Nous pouvons observer le même phénomène sur la partie droite du graphique avec cette fois-ci, une attention partagée entre E179 et P183.

Extrait 5 :

À partir de la ligne 69, le retour de P183 prend place et s’étend jusqu’à la ligne 126. Pour des raisons stratégiques, ce passage ne sera pas montré et analysé, car toutes les stratégies utilisées par l’éducatrice pour donner du sens au retour sont les mêmes que dans les extraits 1 à 3. En revanche, un court passage du retour mérite une analyse particulière, car il fait à nouveau

référence à une forme de double attention et de double adressage. Nous verrons donc dans cet extrait comment Pr172 donne une place à M176 et un rôle dans le retour de P183.

(...)

PR172 *ils sont FAtigués quand ils commencent l’école/*

101

*reg P183--->101 102

normalement y’a pas de: *y’a MOINS de soucis de:

103

*reg M176--->108 104

M176 y’a moins de soucis ouais 105

PR172 sommeil\ .. *ah c’est un autre rythme hein\ ça change 106

L’interaction ne subit aucune interruption ni de la part des enfants ni de la part de M176. Pr172 est donc la locutrice et place le père dans une position de destinataire ratifié et la maman de témoin perçu. En revanche, à partir de la ligne 96, l’éducatrice change son mode de communication et donne une place à M176 dans l’échange. Cette maman passe donc de témoin perçu à destinataire ratifiée au même titre que P183. L’image [#12] montre à nouveau la posture particulière qu’adopte l’éducatrice. En effet, son corps reste orienté en direction de P183 lorsqu’elle s’adresse à M176, mais son regard en revanche est dirigé vers la maman. La suite

de la transcription montre une alternance des regards entre ces deux parents qui se termine à la ligne 107. À partir de là, l’éducatrice reprend son retour avec P183 et replace M176 dans la position de témoin perçu jusqu’à ce qu’il sorte de la salle définitivement.

Ce changement de posture induit donc également un changement des cadres participatifs et permet à M176 qui attend son tour de participer et de se sentir prise en compte durant ce temps d’attente. L’éducatrice mobilise sa stratégie de double attention et de double adressage dans le but cette fois-ci d’imbriquer deux interactions de parent en même temps.

5.1.4.3. Résultats

Cette dernière analyse d’extrait permet d’avoir un aperçu d’un retour un peu moins structuré et comportant plus d’éléments perturbateurs. Ici, l’analyse ne s’est pas particulièrement penchée sur la question des ressources mobilisées pour donner du sens au retour. En effet, comme mentionné précédemment, l’analyse des trois derniers extraits a permis de mettre en lumière les différentes stratégies et ressources mobilisées par les éducateurs et éducatrices dans le but de donner du sens et de la signification au contenu de leur discours et ce dernier extrait ne montre rien de nouveau par rapport à cela.

En revanche, il permet de donner des éléments de réponse à la seconde question de recherche qui est de comprendre de quelle manière les éducateurs et éducatrices s’y prennent pour gérer à la fois une activité de retour et une activité éducative. Nous avons pu voir dans l’analyse des extraits que l’éducatrice utilise une stratégie d’alternance entre ses adressages qui lui permet de passer rapidement d’une activité de retour avec un parent avec une activité en lien avec d’autres enfants. Son attention est démultipliée et s’oriente en fonction de ce qui se passe dans son environnement proche. Nous pourrions dire que Pr172 s’aligne aux contingences de son espace et oriente son attention en fonction de cela. Nous avons également mis en lumière une forme d’attention multiple rendue visible par le mode corporel. En effet, l’éducatrice sépare l’orientation de son corps et celle de son regard dans le but de pouvoir revenir plus rapidement à son activité initiale (c.f. extrait 4) et lui permet de mettre en place une forme de multiactivité de type imbriqué.

Cette même stratégie est utilisée pour gérer la présence de plusieurs parents en même temps.

En effet, nous avons pu voir au début de l’extrait que l’éducatrice accordait de l’attention aux

nouveaux parents entrant dans la salle lorsque ces derniers manifestaient leur arrivée. Pr172 démultiplie son attention pour répondre au mieux à tous et pour qu’ils se sentent au maximum pris en compte. Ceci est particulièrement visible dans le dernier extrait, lorsque l’éducatrice fait participer la maman au retour d’un autre parent durant quelque instant par le biais d’une forme de double adressage. L’analyse démontre également que les parents s’adaptent aux situations complexes de multiactivité mises en place par l’éducatrice et s’alignent aux conditions alternées de sa disponibilité et de son indisponibilité. Cet extrait est donc certes différent des autres de par sa structure et le séquençage de son analyse, mais les ressources mises en place par l’éducatrice lui permettent de gérer les multiples évènements se déroulant autour d’elle.

Dans le document L’analyse interactionnelle comme levier de compréhension du caractère complexe et invisible du travail : le cas de l’éducation de la petite enfance (Page 81-94)