5. ANALYSE ET PRÉSENTATION DES RÉSULTATS

5.1. ANALYSE DES SÉQUENCES DE RETOUR

5.1.3. Groupe de moyens (PaM-D04-S03)

5.1.3.1. Contexte de la séquence

Ce troisième extrait se déroule dans le groupe des moyens. Sa durée d’une minute 58 est beaucoup plus courte que les deux précédents. Il s’agit d’un moment de retour durant lequel, un père, P147 vient récupérer sa fille, E147. Ce départ est le troisième de la soirée ce qui signifie que beaucoup d’autres enfants sont encore présents. Deux professionnels sont là à ce moment, l’éducateur en charge du retour, Pr194 et Pr144. Cet extrait est un petit peu particulier dans la

mesure où il ne commence pas au moment où le père entre dans la salle. Le moment des retrouvailles n’est donc pas visible. Le découpage a dû se faire de la sorte, car un autre parent ayant répondu négativement aux demandes d’autorisation était présent au moment de l’arrivée de P147. Ce départ commence donc juste après que le parent en question a franchi la porte.

P147 a donc déjà son enfant dans les bras quand Pr194 s’adresse à lui pour la première fois.

Malgré son découpage particulier, cet extrait a été choisi pour sa particularité au niveau du commencement du retour.

Afin de faciliter l’analyse, l’extrait a à nouveau été séquencé en plusieurs parties, 5 au total.

Les deux premières correspondent à tout ce qui précède le moment du retour et représente plus de la moitié de la totalité de l’extrait. Il s’agira ici de voir ce qui se passe et ce qui est mis en place par l’éducateur avant qu’il ne puisse se libérer pour faire le retour à P147. Il sera également intéressant d’analyser le comportement du père durant cette attente et de voir de quelle manière il essaie d’attirer l’attention. Les deux parties suivantes correspondent au retour et la dernière correspond à la clôture du retour et au départ du parent et de l’enfant. La figure ci-dessous permet d’avoir un aperçu de la répartition des séquences identifiées.

Les symboles suivants ont été choisis pour décrire le non verbal des participants. « * » pour Pr194, « & » pour Pr144, « ^ » pour P147 et « § » pour E152.

5.1.3.2. Analyse des extraits

Extrait 1 :

Cette première séquence s’étend de la ligne une à la ligne 19. Il s’agit d’un moment durant lequel Pr194 salue rapidement P147 et essaie de calmer les enfants afin de pouvoir commencer le retour. Nous verrons donc les stratégies qu’il met en place et le comportement qu’a le père durant ce temps d’attente.

PR194 *alors ensuite\ j’arrive\ °ah une seconde° .* *les enfants/

1

*>>écrit dans class[#1]---* *part[#2]-->19 2

3

[#1] [#2]

4

. les enfants +Joachim Tobias Adrien Luna Alexia Luc+ . 5

^&c’est PAS& un endroit pour faire la course ici\ . alors&

6

pr144 &...&ferme la porte---&

7

^reg Pr144--->29 8

moi je dois faire les retours avec les parents j’aimerai 9

que vous preniez- ALORS Joachim je suis en train de parler 10

s’il te plait\ . hum:

11

PR144 &bonjour/ (2sec)&

12

&va vers class[#3]&

13

14

[#3]

15

P147 bonjour\

16

PR194 Adrien tu m’aides à XX y’a encore la dînette qui est 17

ouverte/ y’a les puzzles y’a les voitures\ Adrien/ Adrien 18

j’aimerai qu’on arrête de courir s’il te plait\ . MErci\

19

À la première ligne, nous pouvons voir que Pr194 s’adresse au père qui attend avec sa fille dans les bras. L’éducateur dit : « alors ensuite », ce qui signifie qu’il essaie de prendre en charge ce parent après avoir terminé avec celui d’avant. En revanche, ce dernier n’est pas encore totalement disponible, car il écrit quelque chose dans le classeur, sûrement en lien avec le retour précédent (voir image [#1]). Pr194 s’excuse à la même ligne en disant : « j’arrive, ah une seconde » et part ensuite au fond de la salle pour aller s’occuper des enfants (voir image [#2]).

P147 passe donc de destinataire désigné à témoin perçu. La transcription montre que l’éducateur en charge du retour s’adresse désormais uniquement aux petits et n’est plus du tout disponible pour le père. En ce qui concerne la combinaison de l’activité de retour avec l’activité éducative, nous pouvons voir ici, que le contexte éducatif prend une place bien trop importante pour que le retour puisse prendre place parallèlement ou même de manière imbriquée. Sa stratégie est de gérer dans un premier temps les enfants et donc de ce fait de créer un meilleur environnement pour le retour. Pr194 mobilise le mode corporel en se déplaçant et en se rapprochant des enfants. En faisant cela, il crée également une distance physique avec le père, ce qui est un moyen supplémentaire pour lui faire comprendre qu’il n’est pas prêt pour effectuer le retour. L’éducateur essaie d’occuper tous les enfants qui semblent poser problème en leur trouvant des activités comme nous pouvons le voir aux lignes 17 et 18. De plus, à la ligne 9, Pr194 dit : « moi je dois faire le retour avec les parents » en s’adressant aux enfants. En revanche, en s’adressant à eux de la sorte, l’éducateur sait que le père entendra cette phrase. Il s’agit donc d’une forme d’adressage indirect qui a pour but de faire comprendre à la fois aux enfants qu’ils doivent se calmer pour le laisser partir et à la fois au père qu’il essaie de se rendre disponible pour lui et qu’il ne l’a pas oublié. Du point de vue des cadres participatifs, cette stratégie induit un changement de position du père qui passe de témoin perçu à destinataire indirect.

Durant ce temps, P147 attend patiemment. À la ligne 7, l’autre professionnelle, Pr144 se dirige vers la porte pour la fermer et s’avance en suite vers le classeur (voir image [#3]). À partir de ce moment, la transcription montre que le père oriente désormais son regard sur cette dernière, probablement dans le but d’attirer son attention. Pr144 le salue à la ligne 12, mais ne semble pas non plus disponible non plus pour lui faire le retour, comme nous pourrons le voir dans l’analyse de l’extrait suivant.

Extrait 2 :

Cette deuxième séquence correspond à un autre micro-évènement durant lequel Pr194 et Pr144 discutent entre eux au sujet d’un autre enfant. Le travail collaboratif prend cette fois le dessus sur l’activité éducative et sur l’activité de retour. Nous verrons également comment l’éducateur finira par s’y prendre pour pouvoir finalement commencer le retour avec P147.

PR144 Alissa &t’as fait le *retour à Alissa/*. *t’as fait le 20

&reg Pr194[#4]--->27 21

pr194 *aide EXXX[#4]----* *va vers clas>34 22

23

[#4]

24

retour à Mélisse/

25

PR194 *non 26

*reg class[#5]--->34 27

28

[#5]

29

PR144 °alors attend (j’arrive à voir\)°

30

PR194 °Alissa non et XX\°

31

PR144 °elle a pas dormi/ alors je vais juste enlever ça/ elle a 32

pas dormi et elle a (inaudible)& *(3sec)°

33

pr194 *part--->40 34

pr144 &sort de la salle--->>

35

PR194 +alors Joachim tu vas me donner la main/ Tobias tu vas me 36

donner la main/+ on va aller faire le retour en donnant la 37

main à des enfants\

38

E144 °moi aussi°

39

PR194 *alors tu peux donner la main à Joachim si tu veux\ . alors\

40

*reviens avec E144,E152 et E156[#6]--->83 41

*reg les enfants--->46 42

43

[#6]

44

À partir de la ligne 20, Pr194 est confronté à une autre contrainte allant encore retarder le commencement du retour. Il est appelé par Pr144 concernant une autre enfant (voir image [#4]).

Une nouvelle interaction prend donc place entre les deux professionnels des lignes 20 à 33.

L’éducateur en charge du retour laisse de côté l’activité éducative en cours comme nous pouvons le voir sur la même image, pour se rendre vers le classeur (voir image [#5]). Un dialogue prend donc forme entre les deux professionnels. La transcription montre par les symboles « ° » que le niveau de leur voix diminue durant ce temps. En effet, il a fallu utiliser la seconde caméra posée à côté du classeur afin d’être en mesure d’entendre et de comprendre ce qui était dit. Le père n’entend donc pas le contenu de leur conversation qui concerne un autre enfant. La sollicitation de Pr144, la locutrice, place donc Pr194 dans une posture de destinataire désigné. L’orientation corporelle de Pr194 et de Pr144 est également un indicateur de leur indisponibilité pour le retour. En effet, ils tournent tous deux le dos au père durant la durée de leur échange. L’image [#5] montre en effet une forme de micro-espace2 induit par le

positionnement et le ton de la voix des deux professionnels ce qui leur permet de créer une activité cloisonnée auquel le père n’a pas accès.

À la ligne 36, Pr144 sort de la salle laissant Pr194 seul. Ce dernier repart donc en direction des enfants et met en place une nouvelle stratégie pour pouvoir commencer le retour. Il hausse le ton de sa voix et s’adresse une nouvelle fois aux enfants. Il décide de les prendre avec lui pour effectuer le retour. L’éducateur décide de rejoindre deux environnements, celui de l’activité éducative et celui de l’activité du retour (voir image [#6]). En agissant de la sorte, il pourra conduire ces deux activités parallèlement, du moins pendant un certain temps. Cette méthode lui permet de garder un œil et un certain contrôle sur les activités des enfants pendant qu’il effectue le retour à P147. Ce n’est qu’après avoir mis en place cette organisation que le retour va pouvoir commencer. De plus, Pr194 fait à nouveau usage de l’adressage indirect en disant

« on va aller faire le retour en donnant la main à des enfants », ce qui replace le père dans une posture de destinataire indirect et qui lui permet de comprendre les actions de l’éducateur. Pr194 utilise donc plusieurs ressources multimodales comme l’intonation de sa voix, son déplacement et son orientation corporelle en direction du père, le rassemblement de deux activités (l’activité éducative et l’activité de retour) et l’adressage indirect.

La figure ci-dessous permet d’avoir un meilleur aperçu du déroulement des évènements des extraits 1 et 2. La couleur bleu foncé correspond aux interactions entre Pr194 et P147 et la couleur bleu clair aux interactions entre Pr144 et P147. Les adressages indirects ont été représentés pas la couleur vert foncé.

Figure 5

La figure 5 permet de voir à quel point l’activité de Pr194 est fragmentée durant le début de la séquence. En effet, très peu de multiactivités parallèle ou même imbriquée sont présentes. Nous pouvons voir que l’éducateur en charge du retour n’est pas disponible pour P147 avant la fin du deuxième extrait. Nous pourrions donc parler de multiactivité exclusive dans la mesure où

il s’écoule de nombreuses secondes avant que Pr194 ne retourne vers le père. Toutes les stratégies mises en place, dont l’adressage indirect représenté par les cases vertes foncées, ont permis de commencer le retour.

Extrait 3 :

Le retour commence finalement à partir de la ligne 45, après plus d’une minute de mise en place. Nous verrons que les éléments sont peu nombreux et rapidement énoncés. Cette troisième séquence très courte correspond à la première partie du retour et s’arrête juste avant une courte coupure due à un des enfants.

*bah- pardon\

45

*reg P147--->58 46

P147 non non c’est rien 47

PR194 Charline ça a été tout bien/

48

P147 ouais/

49

PR194 §euh: ce matin on a été resté- bah on est resté toute la 50

e152 §tire le bras de Pr194[#7]--->69 51

52

[#7]

53

journée dans la: crèche 54

P147 bah ouais avec ce temps euh:

55

PR194 avec ce temps génial ouais 56

P147 °ouais°

57

Nous pouvons retrouver une première phrase introductive, qui résume la journée de Charline à la ligne 48. Cette phrase que nous avons également pu observer dans les deux dernières analyses

au père qu’il est désormais prêt et disponible pour lui faire son compte rendu. En effet, Pr194 crée une proximité en se rapprochant de P147 et son regard et son corps sont désormais orientés face à lui. Nous pouvons également voir que le regard de l’éducateur est désormais exclusivement concentré sur le père. Le fait d’avoir pris les enfants lui permet de ne pas avoir besoin d’alterner son regard entre les enfants et les parents comme cela a pu être visible dans les autres analyses. En revanche, l’image [#7] montre qu’un des enfants, E152 ne semble pas adhérer à la méthode mise en place par l’éducateur et lui tire le bras (l. 51). Nous verrons dans l’extrait suivant que le comportement de cet enfant va engendrer une interruption du retour.

Extrait 4 :

Ce quatrième extrait correspond à la suite du retour. Nous verrons de quelle manière l’éducateur gère un des enfants et comment il organise l’activité éducative et l’activité de retour. Les ressources mobilisées par Pr194 pour effectuer le retour seront également décrites et mises en lumière.

E152 ça fait ma:l 58

PR194 et euh- *oui mais alors Joachim tu me donnes la main parce 59

*reg E152[#8]--->64 60

61

[#8]

62

que tu n’arrives pas à- à ne pas courir- *ADRIEN (2sec)*

63

*reg E144---*

64

*euh: ce matin du coup il y avait deux activités une de 65

*reg E152--->69 66

transvasement et de pâte à modeler/ elle a pu faire les 67

deux/ et puis jeudi bon après ils ont pu XX pour les 68

activités/ §elle a *. tr- bi- 69

*va vers class--->85 70

e152 §repart[#9]--->>

71

72

[#9]

73

P147 bien mangé ouais/

74

PR194 Charline alors elle a mangé la salade- oui elle a très bien 75

mangé/ euh *de tout sauf la courgette 76

*reg P147--->84 77

P147 ok 78

PR194 elle a pas dormi par contre . mais XX et cette après-midi 79

elle a fait un parcours moteur et sensorimoteur/

80

P147 ok/

81

À la ligne 58, E152 intervient ce qui engendre une interruption du cours de la discussion entre le père et l’éducateur. Ceci est visible à la ligne 59 par le symbole « - ». Pr194 change donc de destinataire et s’adresse désormais à l’enfant en question. Ce changement est également visible par sa posture (voir image [#8]). En effet, il détourne son regard pour l’orienter désormais vers E152 et se penche pour être à sa hauteur. Ce changement de hauteur pourrait être associé au fait de se lever et de s’assoir comme nous avons pu le voir dans les deux dernières analyses.

Ces différentes positions permettent d’alterner entre le monde de la crèche, le monde des petits, et le monde des grands, des adultes. L’éducateur permet ainsi de rendre visible au père le fait qu’il a changé de destinataire. Pr194 reprend quelques secondes après son activité de retour.

L’analyse des extraits 3 et 4 permet de mettre en lumière différents modes de multiactivité présents durant le retour. La figure ci-dessous permet d’avoir un meilleur aperçu des nombreuses activités que Pr194 conduit pour gérer à la fois l’activité éducative et à la fois l’activité de retour.

Figure 6

Le graphique permet de voir que l’éducateur conduit certaines activités de manière imbriquée et d’autres de façon parallèle. La couleur violette représente la méthode mise en place pour gérer les enfants, à savoir leur tenir la main durant le retour. Nous pouvons voir que cette action est présente durant toute la durée des extraits 3 et 4. Parallèlement à cela, Pr194 effectue d’autres actions comme le dialogue avec le père, le dialogue avec un des enfants, des jeux de regards et des déplacements dans l’espace. Différentes ressources sont donc mobilisées par l’éducateur durant ce court passage. Il est également intéressant d’observer ses déplacements dans l’espace. En effet, comme nous pouvons le voir sur l’image [#9], un des enfants à qui il tenait la main, E152, échappe à la vigilance de Pr194 et s’enfuit en courant. Cet évènement a pour conséquence une très courte interruption du court du retour. Ceci est visible à la ligne 69 par le symbole « - ». Pr194 commence une phrase, mais ne la termine pas. À la ligne 74, nous pouvons voir que c’est finalement le père qui termine la phrase de l’éducateur pendant que ce dernier se déplace vers le classeur pour chercher les informations manquantes à son récit. Cette perturbation engendrée par E152 change donc le cours des évènements. Nous pourrions donc dire que l’éducateur s’adapte à l’environnement et modifie ses actions en fonction de l’activité éducative.

Extrait 5 :

Le dernier extrait correspond à la clôture du retour et au départ de P147 et de E147. Tout comme le retour, nous pourrons voir que cette phase est très courte (10 secondes) et que l’éducateur reste très préoccupé par l’activité éducative.

PR194 et c’est tout- la journée s’est bien passée\

82

P147 merci 83

PR194 *bonne soirée/

84

*repart vers les enfants[#10]--->>

85

86

[#10]

87

P147 bonne soirée\

88

PR144 au revoir/

89

P147 au revoir/

90

À la ligne 82, nous pouvons voir une phrase de clôture similaire à celles observées dans l’analyse des deux extraits précédents. Le père comprend instantanément qu’il s’agit de la fin de l’interaction et remercie l’éducateur. Les au revoir sont très courts et précipités. Ceci est visible sur l’image [#9]. En effet, Pr194 repart en direction des enfants au même moment où il dit « bonne soirée » au père. L’orientation de P147 montre que ce dernier adopte le même comportement que l’éducateur, à savoir partir avant d’avoir terminé ses salutations. L’autre professionnelle présente, Pr144 salue également le père qui lui répond. Ce départ diffère beaucoup des deux derniers dans la mesure où les adieux ne sont adressés qu’au père et non à l’enfant.

5.1.3.3. Résultats

Nous avons pu voir que cet extrait diffère quelque peu des deux précédents, notamment par sa durée plus courte. Sa structure est également particulière dans la mesure où le retour ne constitue pas la majeure partie de la séquence. En revanche, nous avons pu voir que l’éducateur mobilise des ressources similaires à celles utilisées dans les autres retours. Nous avons pu observer des phrases typiques des débuts et des fins de retour, une mobilisation d’une ressource

matérielle à savoir, le classeur, une orientation corporelle et du regard en direction du parent et un vocabulaire spécifique à ce type d’interaction. L’adressage est cependant quelque peu différent dans cette séquence. Contrairement à l’analyse précédente, où nous avons pu mettre en lumière une forme de double adressage ou d’adressage indirect ayant pour but de rendre manifeste au père et à l’enfant l’implication de ce dernier dans le retour, le double adressage utilisé par l’éducateur dans cet extrait n’a pas le même but. En effet, lorsque Pr194 s’adresse aux enfants en leur disant qu’il doit faire le retour au parent présent (l. 9), son intention est de rendre manifeste au père qu’il ne l’a pas oublié et qu’il essaie de créer un environnement favorable pour commencer cet échange. L’implication de l’enfant concerné par le retour n’est donc pas présente dans cet extrait.

En ce qui concerne la gestion de l’activité éducative et de l’activité de retour, cette séquence en est un très bon exemple. En effet, nous avons pu voir que l’environnement éducatif a un très fort impact sur le déroulement du retour. En observant la durée des extraits sélectionnés, nous pouvons voir que le moment de retour ne représente qu’un quart de la séquence complète. Ceci est un bon indicateur de l’importance et de la place que peut prendre l’activité éducative. Les stratégies mises en place par l’éducateur comme le fait de prendre les enfants avec lui, de raccourcir le moment du retour et de mobiliser une forme d’adressage indirect lui permettent de mettre en place une forme de dialogue avec le père.

Le choix de cet extrait s’est donc effectué en fonction de sa particularité due à l’importance et à la forte présence de l’activité éducative. Le but de cette analyse était de montrer de quelle manière l’activité éducative pouvait influencer le déroulement ordinaire d’un retour et comment

Le choix de cet extrait s’est donc effectué en fonction de sa particularité due à l’importance et à la forte présence de l’activité éducative. Le but de cette analyse était de montrer de quelle manière l’activité éducative pouvait influencer le déroulement ordinaire d’un retour et comment

Dans le document L’analyse interactionnelle comme levier de compréhension du caractère complexe et invisible du travail : le cas de l’éducation de la petite enfance (Page 69-81)