• Aucun résultat trouvé

Soit E un ensemble et A , B deux parties xées de E . On dénit une fonction f par f :

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "Soit E un ensemble et A , B deux parties xées de E . On dénit une fonction f par f :"

Copied!
2
0
0

Texte intégral

(1)

MPSI B Année 2016-2017. DS 2 le 07/10/16 29 juin 2019

Exercice 1

Soit E un ensemble et A , B deux parties xées de E . On dénit une fonction f par f :

( P (E) → P (E) × P (E)

X 7→ f (X) = (A ∩ X, B ∪ X)

1. Préciser f (A) , f (A ∪ B) , f ( ∅ ) , f (B ∩ A) . Que peut-on en déduire si f est injective ? 2. Soit X une partie de E , montrer que

X = (X ∩ B) ∪ (X ∪ B) ∩ B 3. Dans cette question, on suppose B ⊂ A .

a. Montrer que :

∀ (X, Y ) ∈ P (E) 2 , A ∩ X = A ∩ Y ⇒ B ∩ X = B ∩ Y b. Montrer que f est injective.

Exercice 2

On considère deux systèmes de trois équations linéaires aux inconnues réelles (x, y, z) dépendant des paramètres réels a et b

(S) :

 

 

ax + by + z = 1 x + aby + z = b x + by + az = 1

(S 0 )

 

 

x+ z+aby =b

(a − 1)z+b(1 − a)y =1 − b b(1 − a)(2 + a)y =2 − b − ab 1. Préciser les opérations élémentaires assurant que les deux systèmes sont équivalents.

2. Préciser, suivant les valeurs des paramètres a et b les ensembles de solutions. Lorsque le système admet un unique triplet solution, on ne cherchera pas à le calculer.

Problème

Ce problème porte sur l'inégalité isopérimétrique reliant l'aire et le périmètre de certaines gures géométriques.

Dans tout le problème, n désigne un entier supérieur ou égal à 3 et ω désigne e i

n

.

Un polygone (à n côtés) est un élément de C n . Par exemple Z = (z 0 , z 1 , · · · , z n−1 ) est un polygone. On convient alors que z n = z 0 .

Un polygone Z est dit équilatéral lorsque | z j+1 − z j | est indépendant de l'indice j entre 0 et n − 1 .

Il est dit régulier direct lorsqu'il existe a ∈ C et b ∈ C tels que

∀ k ∈ { 0, · · · , n − 1 } , z k = aω k + b Il est dit régulier indirect lorsqu'il existe a ∈ C et b ∈ C tels que

∀ k ∈ { 0, · · · , n − 1 } , z k = a¯ ω k + b Un polygone régulier direct ou indirect est dit simplement régulier.

Pour un polygone

Z = (z 0 , z 1 , · · · , z n−1 )

on dénit son conjugué (noté Z ) et son translaté par c (noté Z + c avec c ∈ C) par : Z = (z 0 , z 1 , · · · , z n−1 ), Z + c = (z 0 + c, z 1 + c, · · · , z n−1 + c)

On dénit aussi b z 0 , z b 1 , · · · , b z n−1 , b z n par :

∀ j ∈ { 0, · · · , n } , b z j = 1

√ n

n−1

X

k=0

(¯ ω j ) k z k

On peut remarquer que b z n = b z 0 .

Partie I. Calculs préliminaires.

1. a. Soit k ∈ J 1, n − 1 K et ε ∈ {− 1, +1 }. Montrer que sin

kπ n

+ ε tan π n

cos kπ

n

≥ 0

b. En utilisant le tableau de variations de x → tan x − x dans un intervalle à préciser, montrer que

n tan π n

≥ π

2. Soit Z = (z 0 , · · · , z n−1 ) un polygone régulier avec a et b comme dans la dénition.

a. Montrer que Z est équilatéral.

Cette création est mise à disposition selon le Contrat

Paternité-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/

1

Rémy Nicolai S1602E

(2)

MPSI B Année 2016-2017. DS 2 le 07/10/16 29 juin 2019

z 0 = 1 z 1 = 2i

z 2 = −1

z 3 = −2i

Fig. 1: Un polygone à 4 côtés

b. Montrer les points dont les axes sont les z i sont sur un cercle dont on précisera le centre et le rayon.

c. Exprimer b puis a en fonction des z i .

3. Montrer que le polygone de l'exemple de la gure 1 est équilatéral mais pas régulier.

4. Soit p ∈ Z, discuter selon p de la valeur de

√ 1 n

n−1

X

k=0

p ) k

5. Soit Z = (z 0 , z 1 , · · · , z n−1 ) ∈ C n . Vérier que

∀ j ∈ { 0, · · · , n − 1 } , z j = 1

√ n

n−1

X

k=0

j ) k z b k

Partie II. Inégalité isopérimétrique pour les polygones.

Pour tout polygone Z = (z 0 , · · · , z n−1 ) , on dénit L(Z) , E(Z) et A(Z) par : L(Z) =

n−1

X

k=0

| z k+1 − z k | , E(Z) =

n−1

X

k=0

| z k+1 − z k | 2 , A(Z ) = 1 2 Im

n−1

X

k=0

z k+1 z k

!

Il est évident que L(Z) est le périmètre du polygone. Le réel A(Z) représente son aire algébrique mais vous ne devez ni justier ni utiliser cette propriété.

1. Soit c ∈ C et Z ∈ C n . Exprimer A(Z ) et A(Z + c) en fonction de A(Z) . 2. On suppose dans cette question seulement que Z est un polygone régulier.

a. Exprimer L(Z) , E(Z) , A(Z) en fonction de sin π n

ou de sin n b. En déduire les rapports

| A(Z ) | L(Z ) 2

| A(Z) | E(Z )

L(Z) 2 E(Z)

3. Soit Z ∈ C n . Montrer que L(Z) 2 ≤ nE(Z ) . Sous quelle condition sur Z a-t-on l'égalité ? 4. Soit Z ∈ C n .

a. Établir les relations A(Z) = 1

2

n−1

X

k=0

sin 2kπ

n

| z b k | 2 E(Z ) = 4

n−1

X

k=0

sin 2

n

| b z k | 2 b. Montrer que

E(Z ) − 4 tan π n

A(Z ) = 4

n−1

X

k=0

sin kπ

n sin kπ

n

− tan π n

cos kπ

n

|b z k | 2 c. Montrer que

| A(Z) |

E(Z) ≤ 1 4 tan π n 5. On admet qu'il existe Z 0 ∈ C n tel que :

∀ Z ∈ C n : | A(Z ) |

L(Z) 2 ≤ | A(Z 0 ) | L(Z 0 ) 2

a. Soit (z 0 , · · · , z n−1 ) = Z 0 et j entier entre 0 et n − 1 . On note Z 1 le polygone obtenu à partir de Z en remplaçant z j par z j + λ(z j+1 − z j−1 ) (avec un λ réel) sans changer les autres valeurs. Montrer que A(Z 1 ) = A(Z 0 ) .

b. Montrer que Z 0 est équilatéral.

c. Montrer l'inégalité isopérimétrique pour les polygones :

∀ Z ∈ C n , 4π | A(Z ) | ≤ L(Z) 2

Ce qui prouve l'inégalité demandée pour le cas des polygones. Cette inégalité se généralise à d'autres courbes.

Cette création est mise à disposition selon le Contrat

Paternité-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/

2

Rémy Nicolai S1602E

Références

Documents relatifs

[r]

[r]

Ces deux données sont à exprimer analytiquement et vont fournir les deux relations requises pour pouvoir calculer les deux paramètres... PanaMaths

S’il semble assez naturel de dériver la fonction f, il convient de choisir une expression pratique de f ' ( ) x pour en étudier facilement le signe.. En définitive, la fonction f

Vous allez programmer une feuille de calcul permettant de déterminer les solutions d'un système de deux équations à deux inconnues, en vous aidant des

- Parmi les quatre triangles portant la même lettre, il y ait deux triangles colorés et deux triangles blancs. Elle a commencé à colorier certains triangles (en gris sur

- Nant’à quattru trianguli cù a listessa lettera, dui trianguli culuriti è dui trianguli bianchi Hà principiatu Maria à culurisce

[r]