La leçon SAMPLE

Nous répondons à Dieu en l’adorant

Qu’est-ce qui donnait de la joie à Zacharie?

Oui, bien sûr, il avait un fils. Mais Zacharie était

heureux parce qu’il savait que le Sauveu·e tout le monde attendait allait venir enfin.

Écoutez ce chant:

La naissance de Jean-Baptiste

C’est sûrement le plus grand jour de la vie de Zacharie. Voilà son tour de faire brûler l’en-cens sur l’autel d’or du Temple pour adorer Dieu. Zacharie est un sacrificateur. Lui et sa femme Elisabeth ont toujours obéi aux commandements du Seigneur pour lui être agréables.

Pourtant, Dieu ne leur a jamais donné d’enfant, et ils en sont très tristes. Les gens ne sont pas vraiment heureux quand ils n’ont pas d’enfant. Et ils sont maintenant trop vieux pour en avoir.

Zacharie sait très bien com-ment il faut faire pour brûler de l’encens sur l’autel du Temple.

Le peuple attend dehors dans la cour. D’autres sacrificateurs offrent un agneau sur le grand autel d’airain. Alors Zacharie, dans sa longue robe de laine blanche et les pieds nus, s’ap-proche de l’autel pour y prendre avec une pincette quelques char-bons brûlants et les mettre dans un vase de fer. Puis il passe seul derrière le grand rideau, dans le Lieu Saint, là où se trouve l’autel des parfums. Il place les char-bons dans une coupe d’or, sur le petit autel d’or. Ensuite, il fait tomber de l’encens parfumé sur les charbons brûlants. Zacharie prie pour le peuple pendant que la fumée monte dans le Lieu Saint. Dehors, le peuple aussi prie.

Pendant que Zacharie se tient devant Dieu, la tête inclinée, une lumière aveuglante resplendit devant lui. Il lève les yeux et voit un ange du Seigneur debout à la droite de l’autel des parfums.

(Regardez l’image de la leçon) Zacharie est troublé. Il a peur.

A-t-il commis une erreur en offrant les parfums? A-t-il mal fait son travail de sacrificateur?

Cela faisait 400 ans que Dieu n’avait pas envoyé d’ange por-ter un message pour son peuple.

Mais l’ange lui dit:

-—N’aie pas peur, Zacharie.

Dieu a entendu ta prière pour qu’il naisse un enfant dans ta maison. Toi et ta femme, vous allez avoir un fils, et tu l’appel-leras Jean. Vous aurez de la joie et du bonheur et beaucoup de gens seront heureux de sa nais-sance. Il sera grand aux yeux de Dieu. Il préparera le peuple à recevoir le Sauveur.

Zacharie est étonné. Il répond à l’ange: vieux pour avoir un enfant.

Alors, l’ange lui dit:

— Je suis l’ange qui se tient en présence de Dieu devant son trône. Dieu m’a spécialement je vais te le donner: tu ne pour-ras plus parler jusqu’à ce que toutes ces choses arrivent.

Dehors, les gens continuent à prier. Il est temps pour eux de s’en aller, mais ils attendent que le sacrificateur Zacharie sorte et prononce sur eux la bénédic-tion du Seigneur. Les minutes passent et Zacharie ne sort pas.

Enfin, le voilà! Tous courbent la tête pour entendre les paroles de la bénédiction, mais Zacharie ne dit rien: pas un mot ne sort de ses lèvres! Ils lèvent la tête pour voir ce qui se passe, et Zacharie leur fait signe de s’en aller. En partant, ils se demandent ce qui

a bien pu arriver au sacrificateur dans le Temple.

Quand Zacharie a terminé son service dans le Temple, il retour-ne chez lui, dans la montagretour-ne.

Comme il ne peut pas parler, il raconte par écrit à Elisabeth le merveilleux message de l’ange.

Elle se réjouit avec lui de ce que Dieu a exaucé leurs prières.

Cette même année, un fils naît à Elisabeth et Zacharie. Les parents et les voisins se réjouis-sent avec eux. Quelques person-nes disent que le petit garçon devrait s’appeler Zacharie, comme son père. C’est la cou-tume. Mais Elisabeth répond:

— Non, on l’appellera Jean.

Alors, ils demandent au papa comment doit s’appeler l’en-fant. Zacharie prend quelque chose pour écrire et inscrit:

— Jean est son nom.

Tout le monde est étonné.

Si l’enfant ne porte pas le nom du père, il doit au moins porter celui de quelqu’un de la famille.

Et personne dans la famille ne s’appelle Jean! Ils ne savent pas que ce nom a été indiqué par l’ange, bien avant que l’enfant naisse.

A ce moment, la langue de Zacharie est guérie et il peut de nouveau parler. Comme il est heureux de louer Dieu qui va envoyer le Sauveur attendu, le Seigneur Jésus!

«Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, de ce qu’il a visité son peuple en nous donnant un puissant Sauveur.»

Toute la région entend parler de ces choses étranges. Les gens sont remplis d’étonnement.

Que sera donc plus tard Jean, cet enfant extraordinaire?

Zacharie le sait: il sera le mes-sager qui préparera le chemin au Fils unique de Dieu. Jean devra dire au peuple que Jésus est le Sauveur du monde.

SAMPLE

Pourquoi Dieu donna-t-il son fils unique

Offrant au monde ce cadeau magnifique?

Il l’a donné, promis depuis longtemps Parce qu’il nous aime tellement.

Pourquoi Jésus naît-il dans une étable Prince des cieux, appelé l’Admirable?

Il est venu, promis depuis longtemps Parce qu’il nous aime tellement.

Pourquoi le Fils de Dieu sur le calvaire A-t-il souffert une mort volontaire?

C’est pour nous tous, pécheurs petits et grands

Parce qu’il nous aime tellement.

(Charlotte Kroeker, ELB)

«Qui a entendu pourquoi Dieu a envoyé Jésus? Oui, c’est parce qu’il nous aime tant!

Voilà ce qui rend cette fête de Noël merveilleu-se. Ce ne sont pas les cadeaux, ni les décora-tions, ni le bon repas: Jésus est venu parce que Dieu nous aime.

«Chantons ensemble ce nouveau chant.

(Faites répéter le chant ligne par ligne, puis chantez plusieurs fois la première strophe pour la mémoriser. Les deux autres strophes seront apprises aux leçons suivantes.)

«Inclinons nos têtes et disons merci à notre Père Céleste d’avoir envoyé Jésus parce qu’il nous aime.»

(Priez d’abord puis laissez quelques minutes aux enfants pour dire à leur tour leur recon-naissance.)

Nous mémorisons la Parole de Dieu

«Notre verset aujourd’hui est long, mais c’est un des versets les plus importants de la Bible que presque tous les chrétiens connaissent: il dit en premier que Dieu a donné Jésus parce qu’il nous aime.

«Qui veut le lire sur le tableau? Bien, Gaston, lève-toi. Nous t’écoutons.

«Le mot unique veut dire «un seul». Dieu n’a qu’un Fils, et c’est lui qu’il nous a donné.

«Le mot quiconque veut dire «n’importe qui». Jésus est venu pour tous ceux qui veulent bien croire en lui.

«Ceux qui ont une Bible ou un Nouveau Testament vont y chercher le verset. Il se trouve dans l’évangile selon Jean. Ouvre ta Bible tout au début et cherche à quelle page se trouve cet évangile. Maintenant que tu as trouvé l’évangile de Jean, cherche le chapitre 3. C’est le gros chiffre qui est dans la marge. Cherche le verset 16: c’est un chiffre écrit en plus petit dans la marge.

«Maintenant, tous ceux qui ont une Bible vont se lever un à un pour lire le verset. Les autres regarderont sur le tableau si c’est bien la même chose.

(Note: si les enfants de votre classe n’ont pas de Bible ou de Nouveau Testament, invitez-les à venir sur le devant pour lire le verset dans votre Bible.)

«Maintenant que nous avons entendu ce verset de nombreuses fois, essayons d’appren-dre par cœur le début: «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique.»

«Répétons-le ensemble trois fois en regar-dant sur le tableau, puis une quatrième fois en fermant les yeux.»

Nous répondons à Dieu par nos actions

Jeu de balle «vrai» ou «faux»

Voici une liste de phrases au sujet de l’his-toire biblique.

Dites une phrase aux enfants et attendez quelques secondes pourque les enfants puis-sent réfléchir.

Lancez la balle à un enfant. L’enfant doit répondre «vrai» ou «faux».

Si la réponse est faux, l’enfant doit dire ce qui est juste.

1. Zacharie était un sacrificateur.

2. Il devait offrir de l’encens sur l’autel d’or dans le temple.

3. Sa femme s’appelait Marie. (Faux) 4. Tous les deux aimaient Dieu.

5. Ils étaient vieux et n’avaient pas d’enfant.

6. Dieu a parlé à Zacharie la nuit dans un songe. (Faux)

7. Un ange lui a annoncé qu’il aurait un fils.

8. Ce fils doit s’appeler Jean.

9. Il préparera le chemin du Seigneur Jésus.

10. Zacharie est devenu aveugle parce qu’il a demandé un signe à l’ange. (Faux)

11. Quand l’enfant est né, Zacharie a pu à nouveau parler.

12. Zacharie a loué Dieu parce qu’il allait envoyer le Sauveur.

(Note: Il est important de ne dire que peu de choses fausses. Certains enfants peu attentifs pour-raient retenir les erreurs plus que les vérités! Le fait que vous décidiez vous-même qui devra répondre forcera chaque enfant à réfléchir. Choisissez bien l’enfant à qui vous allez envoyer la balle: Quand la réponse est facile, envoyez-la à un enfant qui ne participe pas beaucoup d’habitude. S’il répond juste, cela l’encouragera à être plus actif.)

SAMPLE

Notre but

Cette leçon va répondre à la question:

Pourquoi fête-t-on Noël et pourquoi Jésus est-il venu?

La semaine dernière, nous avons montré que Jésus est venu parce que Dieu nous aime.

Aujourd’hui, nous commencerons à expli-quer ce que veut dire «Jésus est le Sauveur».

Avant d’inviter les enfants à venir à Jésus, nous devons leur montrer qu’ils ont besoin d’être sauvés: Jésus est venu subir la punition de leurs méchancetés, de toutes leurs fautes.

Enseignons aujourd’hui que Jésus est venu parce que nous avons besoin d’un Sauveur.

Matériel à préparer

• Écrire au tableau le verset biblique.

• Écrire au tableau le chant: Il nous aime telle-ment (page 44).

• Afficher l’image de la leçon.

• Une ou deux nattes pour l’expression.

• Quelques Nouveaux Testaments pour la par-tie de la leçon «Nous répondons à Dieu par nos actions».

Introduction

«Savez-vous où était le Seigneur Jésus avant de venir sur la terre? Oui, il habitait au ciel. Tous les anges se prosternaient devant lui, l’ado-raient et lui obéissaient. Il était le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. Quand il est venu sur la terre, a-t-il eu un beau palais? Les peu-ples l’ont-il adoré et lui ont-ils obéi comme les anges dans le ciel? Non, alors pourquoi Jésus

a-t-il quitté son merveilleux ciel pour venir dans ce monde rempli de péchés? Il devait avoir une raison très importante pour cela.»

Dieu nous parle dans la Bible

Racontez l’histoire de la naissance de Jésus. L’histoire se trouve à la page suivante.

Leçon 15

Dans le document Jésus me sauve. carnet pour le moniteur. (enfants de 8 à 11 ans) SAMPLE. écrit par. Andrée Loas. Illustrations: Philippe De Wald (Page 42-45)