SAMPLE

Le serviteur

La table du souper, dans la grande chambre haute, est prête pour Jésus et ses disci-ples. Mais elle ne ressemble pas aux tables que nous con-naissons ici. C’est une grande table basse sculptée. Il n’y a pas de chaises autour, parce que les gens sont à demi couchés sur des banquettes quand ils mangent. Le haut de chaque banquette est près de la table et l’autre bout proche du mur.

Près de la porte, on voit une grande jarre d’eau propre et à côté, une bassine et une ser-viette.

Jésus et ses douze disciples montent les escaliers extérieurs de la maison jusqu’à la grande chambre haute. En entrant, ils enlèvent leurs sandales. Les sandales sont des semelles de cuir qui tiennent aux pieds par des courroies. Les pieds y sont très à l’aise mais elles laissent la poussière du chemin et la boue les salir.

La bassine, la jarre d’eau et la serviette près de la porte sont destinés au lavage des pieds avant le repas. C’est au plus humble serviteur de la maison d’accomplir ce travail désagréable. Et s’il n’y a pas de serviteur dans la maison, c’est la plus jeune personne du groupe ou la moins impor-tante qui doit laver les pieds n’of-fre au Seigneur de lui laver les pieds!

Jésus s’installe à la place du milieu. Qui aura l’honneur d’être assis de chaque côté de lui? Le plus âgé d’entre les dis-ciples? Celui qui le suit depuis le plus longtemps?

Chacun a une bonne raison de vouloir se placer auprès de lui! En fait, les disciples se disputent un peu pour savoir lequel d’entre eux est le plus grand! Finalement, tous pren-nent place autour de la table.

Pendant qu’ils mangent, Jésus se lève et se dirige vers la porte. Les disciples se retour-nent tout surpris. Il enlève sa tunique et se met un linge autour de la taille. Il prend la jarre et verse de l’eau dans la bassine.

Les disciples n’en croient pas leurs yeux! Est-il possible que le Seigneur et Maître prenne la place du plus humble serviteur et leur lave les pieds?

Oui, c’est ce que Jésus fait.

(Regardez l’image.)

Il verse de l’eau fraîche sur les pieds d’un disciple et les essuie avec la serviette. Puis il se dirige vers le suivant, et le troisième, et ainsi de suite. Les disciples sont de plus en plus honteux en le regardant. C’est eux qui devraient laver les pieds de leur Seigneur et non l’inverse! Ils l’aiment, c’est vrai, mais pas assez pour lui rendre ce service. Tandis que lui les aime assez pour accom-plir à leur égard la plus humble des tâches.

Voilà le tour de Pierre.

— Seigneur, tu me laves les pieds?

— Tu ne comprends pas ce que je fais maintenant, lui répond Jésus, mais tu mais aussi les mains et la tête!

— Non, répond Jésus, tu n’as pas besoin qu’on te lave tout entier. Vous qui m’aimez, vous êtes propres au-dedans, tous sauf un!

Judas est le seul qui n’aime pas vraiment Jésus.

Quand Jésus a fini de laver les pieds de tous ses disciples, il remet sa tunique et revient s’asseoir à table avec eux.

— Savez-vous ce que j’ai fait pour vous? Vous m’appelez Maître, et je suis votre Maître.

Vous m’appelez Seigneur, et je suis votre Seigneur. Si je suis votre Maître et Seigneur et que je vous ai lavé les pieds, vous l’heure à savoir lequel de vous est le plus grand? Je vous ai servi comme si j’étais le plus petit. Ne cherchez donc pas à savoir qui est le plus grand mais servez-vous les uns les autres comme je l’ai fait pour vous.

SAMPLE

Nous répondons à Dieu en l’adorant

«Chantons: Que pourrais-je apporter? (page 65).

«Nous avons tous envie de servir le Seigneur.

Peut-être même que plusieurs petits garçons de la classe aimeraient plus tard être pasteurs.

«Qu’aimeriez-vous faire dans l’église quand vous serez plus grands? Eric dit qu’il sera un pasteur. Camille chantera à la chorale. Samuel voudrait jouer de la guitare électrique pour accompagner les chants au culte. Priscille sera monitrice à l’école du dimanche. (Laissez les enfants s’exprimer.)

«Je suis triste en pensant qu’il n’y aura per-sonne pour faire le ménage dans l’église et pour balayer la cour. Ce ne sera pas bien agréable de trouver chaque dimanche une cour pleine de feuilles et une église poussiéreuse!

«Vous voyez, nous sommes comme les dis-ciples de Jésus. Nous voulons faire de grandes choses que tout le monde verra, mais nous n’aimons pas faire le travail d’un humble servi-teur. Pourtant, cela plaît beaucoup au Seigneur et le réjouit quand nous faisons ces humbles tâches que personne n’aime faire .

«Dès maintenant, tu peux servir Dieu dans ces petites choses. Tu pourrais par exemple venir balayer notre salle d’école du dimanche et essuyer les bancs avant que les autres enfants arrivent.

«Chantons: J’aime la Bible (page 73).

«Ce chant nous aide à trouver des tas de peti-tes choses qui plairont au Seigneur: être joyeux au lieu d’être grognon dès que Maman ou Papa nous demandent de faire quelque chose, être l’ami d’un enfant seul, aider ceux qui sont en difficulté, dire quelque chose de gentil à quel-qu’un qui est triste. Qui a une autre idée?

«Fermons les yeux et pensons au Seigneur Jésus. Il est le Roi des rois et le Seigneur des sei-gneurs. Il est le Fils unique du grand Dieu qui a créé le ciel et la terre. Et pourtant, il a lavé les pieds poussiéreux de ses amis. Demandons au Seigneur de nous montrer comment servir les autres ainsi qu’il l’a fait. Prions.

«Seigneur, tu nous as enseigné à servir les autres en le faisant toi-même. Nous aimons tous faire de grandes choses, mais nous vou-lons apprendre à te servir dans les toutes peti-tes choses. Montre-nous chaque jour comment servir ceux qui nous entourent. Amen.»

Nous mémorisons la Parole de Dieu

«J’ai copié sur le tableau la prière que Jésus a enseignée à ses disciples. Elle est un peu longue et nous allons essayer de l’apprendre. Ceux qui l’ont lue chaque jour chez eux commencent à la connaître. Lisons-la ensemble une fois.

«Est-ce qu’un enfant pense la savoir à peu près? André? Viens près de moi en tournant le dos au tableau. Tu vas commencer, et quand tu ne sauras plus, tu t’arrêteras et la classe conti-nuera. Dès que tu te souviendras de la suite, tu lèveras la main et la classe se taira et ainsi de suite. Commence.

«Qui maintenant veut venir ici à la place d’André?»

Que tous les enfants qui le désirent aient l’occasion de faire cet exercice. La prière est assez longue et cela aidera toute la classe à la mémoriser.

Nous répondons à Dieu par nos actions

«Nous allons jouer l’histoire biblique d’aujourd’hui.

«J’ai apporté une petite jarre, une cuvette et une serviette. Comme Jésus, j’aimerais laver les pieds de quelques -uns d’entre vous. Bien sûr, je sais que vos pieds ne sont pas sales comme ceux des disciples, mais nous jouerons seulement la scène.

«Que quelques-uns viennent sur ce banc pour représenter les disciples de Jésus (pas plus de trois ou quatre). Déchaussez-vous. (Vous lavez réellement les pieds de ces enfants).

«Maintenant, je jette l’eau sale et mets de l’eau propre dans la cuvette. Que trois autres disciples viennent s’asseoir sur ce banc.

«Qui veut à son tour laver les pieds des dis-ciples?»

Donnez l’occasion à un ou deux enfants de faire ce qu’a fait Jésus. Il est important que vous ayez commencé vous-même pour dissiper la gêne de certains. Les enfants n’auront sans doute pas l’occasion dans leur vie de tous les jours d’accomplir ce travail, mais jouer ce qu’a fait Jésus les aidera à se souvenir de son ensei-gnement: se mettre au service des autres.

SAMPLE

Notre but

Ces dernières leçons ont permis aux enfants d’apprendre de grandes leçons concernant leur marche avec le Seigneur. Les ont-ils comprises et surtout, les ont-ils mises en pratique? Dans ces révisions, nous parlerons plus de la mise en pratique des enseignements que des histoires bibliques elles-mêmes. En leur racontant ce que vit un enfant de leur âge et de leur culture, les enfants verront mieux le sens des paroles de Jésus. Nous leur donnerons aussi l’occasion de parler de leurs propres expériences. Cela encouragera toute la classe et vous aidera à voir si votre enseignement a porté du fruit.

Encourageons les enfants à mettre en pratique les enseignements de Jésus.

Matériel à préparer

• Écrire Matthieu 9:35 (leçon 19) au tableau.

• Afficher l’image de la leçon 19.

• Ecrire sur une petite feuille les versets à révi-ser.

• Préparer une série de douze références de versets dans le Nouveau Testament pour l’expression.

Dans le document Jésus me sauve. carnet pour le moniteur. (enfants de 8 à 11 ans) SAMPLE. écrit par. Andrée Loas. Illustrations: Philippe De Wald (Page 75-78)