théologie de l’histoire

Top PDF théologie de l’histoire:

La constitution dialectique de la théologie et de son histoire selon M.-D. Chenu

La constitution dialectique de la théologie et de son histoire selon M.-D. Chenu

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

27 En savoir plus

Pour une théologie christologique des religions : Tillich en débat avec Troeltsch

Pour une théologie christologique des religions : Tillich en débat avec Troeltsch

Il serait cependant erroné, quelque radicales et critiquables que puissent être les affirmations de Troeltsch, d’en conclure hâtivement que sa pensée n’a plus rien de théologique ni de confessant. Car, pour autant qu’on l’ait bien compris, Troeltsch n’a pas voulu nier le contenu des énoncés de la foi chrétienne. Il a simplement cherché à en exprimer le sens et la pertinence d’une façon qui respecte à la fois les exigences méthodologiques de la modernité et la profondeur de l’idée chrétienne, telle qu’il la trouvait proposée dans la prédication de Jésus. Or, la raison moderne et la prédication de Jésus convergent, estime Troeltsch, vers la nécessité de laisser l’absolu au-delà de l’histoire, sans chercher à l’identifier avec une quelconque réalité historique, que ce soit une personne ou une religion. En ce sens, la foi chrétienne doit pouvoir s’accorder avec le discours de la modernité, pour refuser l’absolutisation trompeuse de ce qui n’est que relatif, c’est-à-dire, en définitive, pour refuser l’idolâtrie. Que cette convergence entre la raison moderne et la prédication de Jésus corresponde également à l’intuition de la théologie de la Réforme n’est sans doute pas fortuit, même s’il est très peu fait mention de la croix dans le discours théologique de Troeltsch.236 Comme on l’a déjà noté, une théologie de la croix aurait sans doute risqué, à ses yeux, de retomber dans l’ornière supranaturaliste du transfert de la totalité de la rédemption sur les souffrances de Jésus.237 Le troisième résultat obtenu au cours du présent chapitre concerne la tâche de la théologie, et plus spécialement de la dogmatique. En insérant le discours théologique dans le cadre méthodologique de la pensée historique, Troeltsch a cherché, dès ses premiers écrits contre Kaftan et Niebergall, à sauver la théologie de l’isolement auquel la condamnaient les théories supranaturalistes, sans renoncer pour autant à exprimer, d’une façon conforme aux exigences de la modernité, la spécificité de l’idée religieuse chrétienne. Or, à ses yeux, ce qui fait la force et la pertinence du christianisme ne tient pas dans ses dogmes, fussent-ils christologiques et trinitaires, mais, d’une part, dans l’effectivité socio-historique du christianisme dans le monde et, d’autre part, dans l’épanouissement personnel que donne à vivre le message chrétien. Il en résulte une transformation radicale de la perspective du travail théologique.
En savoir plus

573 En savoir plus

Au-delà du supranaturalisme et de l'historicisme : Ernst Troeltsch et la méthode de la théologie

Au-delà du supranaturalisme et de l'historicisme : Ernst Troeltsch et la méthode de la théologie

contraire, lorsque les professeurs ou penseurs essaient de combiner foi et science, Troeltsch y voit des maîtres à penser ou du moins une certaine sympathie. À son entrée à l’université, plusieurs choix se présentent à lui. C’est un jeune homme fasciné par plusieurs domaines d’étude. Même si le droit et la philologie l’intéressent, les véritables questions qui le préoccupent sont celles rattachées à l’histoire et à la métaphysique. Métaphysique dans son langage signifie une réflexion sur les valeurs dans l’histoire. « La théologie d’alors offrait pour ainsi dire la seule voie à la métaphysique et, par là-même, au problème captivant de l’histoire »8. C’est pourquoi il choisit la théologie comme domaine d’étude. La démarche qu’il se propose passe par l’étude comparée des religions, de leur histoire et de leur influence réciproque. C’est l’approche « de l’histoire des religions ». Mais son intérêt n’est pas seulement la compréhension de la phénoménologie religieuse, il veut aller au-delà d’une lecture purement descriptive de l’histoire pour en interpréter sa signification pour les hommes d’aujourd’hui. Au début de ses études, avant de se lancer, il n’a aucune idée de la façon dont concrètement vont pouvoir s’articuler ces deux pôles d’intérêt dans le domaine des études théologiques qui depuis des siècles, n’a que faire des questions historiques dans la mise en application de sa méthode dogmatique. La garantie du succès de son entreprise repose sur l’espoir qu’avec l’effervescence du climat scientifique ambiant et les échanges avec d’autres collègues d’étude, tout va prendre forme. Elle se fonde surtout sur la dimension profonde de sa foi. « Un vigoureux élan religieux naturel semblait garantir que tout allait fonctionner d’une façon ou d’une autre »9. Dès le début de ses études, le projet de Ernst Troeltsch est clair : introduire l’histoire dans le champ de la théologie, proposer une méthodologie différente de la dogmatique supranaturaliste traditionnelle.
En savoir plus

115 En savoir plus

"Vous n'êtes pas là par hasard". La fabrication d'une théologie de la migration au Maroc

"Vous n'êtes pas là par hasard". La fabrication d'une théologie de la migration au Maroc

bien que, d'un point de vue théologique, elle doit faire face à une situation complexe où de nombreuses dénominations chrétiennes se retrouvent en concurrence. On peut ainsi noter plusieurs étapes dans cette rencontre entre les églises au Maroc et les migrants africains. Il y a d'abord cette variété observée, cette explosion d'églises puis les expulsions et, depuis cinq ans, la volonté de l'EEAM et de l'église catholique de remettre de l'ordre et du contrôle dans cette dispersion tout en réhabilitant l'image du christianisme au Maroc. Nous sommes au Maroc dans cette phase où certaines personnes, accompagnées par une volonté politique et un esprit que certains qualifieraient de « visionnaire », décident de rassembler et de créer une cohérence. Il s'agit également de reconstruire une histoire partagée, un récit commun se rattachant dans leur imaginaire chrétien au grand récit biblique qui donne sens à « l'aventure » humaine, comme nous le verrons par la suite à travers l'exemple d'une prédication adaptée au contexte migratoire. Mais pour cela il faut encadrer, former, installer certaines personnes, en remplacer d'autres, tenir et créer des lieux. C'est dans ce contexte qu'est née la nécessité de mettre en place un lieu de formation : l'institut Al Mowafaqa. Pour l'EEAM, cette dimension éducative est essentielle car c'est son encadrement, son renouvellement et sa pérennité qu'elle accompagne. Elle construit également son avenir, à travers la création de cet institut œcuménique de théologie. Elle prépare aussi son renouvellement et asseoit sa légitimité au Maroc. Dans ce contexte migratoire particulier, les leaders religieux des églises de maison ou des églises informelles présentent des profils multiples et souvent proches de ceux d'entrepreneurs religieux migrants. Alors que les pasteurs de l'EEAM étaient quand
En savoir plus

16 En savoir plus

Vers une ecclésiologie de la croix : une lecture de la théologie de Douglas John Hall

Vers une ecclésiologie de la croix : une lecture de la théologie de Douglas John Hall

l’ecclésiologie. Ainsi, les conclusions que nous tirons de notre section sur les fondements théologiques seront essentiels à l’élaboration d’une ecclésiologie. Ainsi, nous passons à cette étape qui a pour but de définir les conclusions de Hall sur trois doctrines, celle de Dieu, celle de la création et celle du Christ, fondations théologiques de l’ecclésiologie. Dans son ouvrage Professing the Faith, Hall traite chacune des trois doctrines sous trois angles : historique, critique et constructif 43 . Le rapport entre ces angles dans l’horizon de Hall est évident. La théologie historique s’intéresse aux formulations historiques et traditionnelles des doctrines. La théologie critique vient remettre en question certains des éléments de la théologie historique à partir du contexte contemporain. La théologie constructive est l’effort de synthèse que Hall tente de faire entre les deux théologies précédentes. La théologie historique sert à faire un topo du développement de la doctrine à travers l’histoire du christianisme. Elle sert à établir un lieu commun de réflexion, un point de départ, qui sera travaillé par les deux dimensions subséquentes. La théologie critique cultive une attention particulière à la situation humaine et à la manière dont certaines idées interagissent avec le contexte 44 . Elle critique la théologie historique à partir de son contexte qui se conteste, avec le temps, sur les présupposés et conclusions de la théologie historique. Tout cela pour prévenir les dérapages d’un nouveau contexte. Les questions que les gens se posent diffèrent de génération en génération. La théologie critique s’intéresse donc à cette possibilité et tente de concilier les dégâts potentiels en s’opposant le moins possible au contexte actuel. Le problème des deux premières théologies selon Hall est qu’elles manquent la cible : l’engagement envers leur contexte. La théologie historique ne tient pas compte des réalités contextuelles et la théologie critique se confond avec son contexte 45 .
En savoir plus

114 En savoir plus

La physico‐théologie et la perfection du monde chez le jeune Kant

La physico‐théologie et la perfection du monde chez le jeune Kant

Histoire générale de la nature et théorie du ciel Dans ce deuxième texte, Kant développe un argument physico- théologique sous la forme d’une cosmogénèse de notre Univers à partir de l’observation des arrangements célestes. Les lois de la nature nous permettent non seulement d’expliquer le mouvement et la genèse des astres, mais elles manifestent également certaines propriétés qui devraient nous convaincre que Dieu en est à l’origine. Dans la préface, Kant soulève d’abord les inquiétudes des personnes au service de la foi pour qui la science menace la religion. Selon elle, la science tend à démontrer que la nature possède ses lois et que le monde s’organise de lui-même, ce qui rend « le gouvernement divin » inutile 30 . Or, Kant estime que ces
En savoir plus

16 En savoir plus

Théologie naturelle et géologie à l'époque de William Buckland

Théologie naturelle et géologie à l'époque de William Buckland

Cela dit, la théologie naturelle ne disparut pas des discussions sur l'histoire de la Terre et sur les origines de la vie. Elle devint simplement un appendice optionnel d'une poursuite intellectuelle qui pouvait très bien être faite sans elle. Dans les écrits de Buckland ou Sedgwick, l'idée d'une intervention divine lors des moments de catastrophes géologiques qui, sinon, seraient restés inexplicables, permit aux chrétiens de donner un sens à des événements inhabituels d'une extrême intensité : l'argument selon lequel Dieu comblait les trous (" the God of the gaps ") était un support pour la religion comme pour la science. Mais tout au long des années 1830, 1840 et 1850, ces trous devinrent de moins en moins nombreux devant une science capable d'offrir des explications plausibles, explications qui ne recouraient pas à l'intervention surnaturelle divine. Pour les géologues anglais de cette époque, la menace représentée par la théorie évolutionniste proposée par Lamarck a toujours été présente. Lamarck terrifiait les chrétiens traditionnels, dont Charles Lyell était l'un de ceux qui savaient qu'une interprétation lamarckienne, pour le cas où elle serait prouvée, supprimerait la nécessité de recourir à Dieu pour interpréter l'histoire de la Terre .
En savoir plus

14 En savoir plus

La spiritualité de frère Christophe, moine de Tibhirine: éléments d'une théologie du Don

La spiritualité de frère Christophe, moine de Tibhirine: éléments d'une théologie du Don

L ' ITINÉRAIRE : ÉLÉMENTS BIOGRAPHIQUES Le parcours de Christophe Lebreton nous est notamment connu à travers le portrait intimiste que nous en donne frère Didier au fil du recueil de poèmes réalisé l'année qui suivit la mort des frères de l'Atlas. Par la voix de l'ami, Christophe prend visage connu. Puis, au fil des pages et des poèmes, c'est son coeur qui s'offre : son coeur en dialogue avec Jésus. Ainsi, pour entrer dans l'intimité de quelqu'un, il nous faut entrer d'abord dans une histoire pour nous le rendre familier. Connaître ainsi les grandes lignes de son parcours, les personnes importantes qui l'ont jalonné, c'est progressivement pénétrer dans la quête qui l'a traversé, se laisser imprégner par le mouvement qui l'a porté. C'est ensuite en reconnaître les moments les plus saillants, et les ressorts spirituels qui lui ont permis d'avancer. La démarche s'inscrit donc moins dans un projet de type historique visant à élaborer une biographie détaillée, que dans une visée de théologie spirituelle, afin d'identifier les éléments ayant contribué à la maturation spirituelle de Christophe. C'est au fond une géographie spirituelle que nous nous proposons de reconstituer à travers cet itinéraire. Nous avons voulu le faire principalement par le prisme de son regard, grâce à la correspondance régulière (une lettre tous les quinze jours à peu près) qu'il a entretenue avec ses parents depuis son entrée dans la vie monastique (1974-1996), ainsi qu'à partir des écrits de ses cahiers intimes (1968-1996). Pour faciliter cette approche biographique, nous y avons distingué plusieurs périodes : celle de sa jeunesse vécue dans un milieu chrétien privilégié (A), sa première rencontre, comme jeune adulte, avec l'Algérie durant sa coopération militaire (B), la naissance de sa vocation pour la Trappe en Algérie et son épanouissement à Tamié puis aux Dombes (C), et son retour définitif en Algérie à Notre-Dame de l'Atlas jusqu'à sa fin tragique avec six de ses frères moines (D).
En savoir plus

491 En savoir plus

Migrations africaines et christianismes au Maroc : de la théologie des migrations à la théologie de la pluralité religieuse

Migrations africaines et christianismes au Maroc : de la théologie des migrations à la théologie de la pluralité religieuse

EPREUVES DE RELECTURE Si le cheminement vers la formation, en écho aux dynamiques migratoires et à la pluralité du christianisme au Maroc, s’est déroulé sur une dizaine d’années, l’histoire de la fondation de l’Institut de théologie Al Mowafaqa et de son acceptation au Maroc sont étonnamment rapides. De l’idée qui a germé en 2011 autour de quelques acteurs à sa concrétisation en 2012 et au début des enseignements de la licence en janvier 2013, il n’y a eu que quelques mois. Le temps de coucher les idées sur le papier, les pasteurs Coyault et Amédro, Daniel Nourrissat, vicaire général du diocèse de Rabat et quelques membres du GRIC, proches des réseaux interreligieux marocains, ont envoyé le projet à l’archevêque. L’idée était de former les gens sur place avec des professeurs catholiques, protestants et musulmans venant d’Europe et d’Afrique, tous fortement motivés par le lien avec l’islam, par la volonté de faire discuter ensemble les religions par le biais de la théologie et des sciences humaines et sociales en général. Faire de la théologie pour des chrétiens au Maroc sans être taxé de prosélytisme, cet aspect demeure toujours l’épée de Damoclès du projet, la ligne de bonne conduite à ne pas dépasser.
En savoir plus

31 En savoir plus

Une théologie de la responsabilité

Une théologie de la responsabilité

À le supposer accepté et cru comme tel, ce discours peut aussi nous enseigner quelque chose sur l’homme. Une anthropologie, une psychologie, une histoire, voire une génétique, sont susceptibles de jaillir du dépôt révélé. Pourquoi pas dès lors une éthique ou un droit ? Encore ne faut-il pas se tromper sur la fi n poursuivie. Il ne peut s’agir ici d’édifi er une simple philosophie morale ou juridique, serait-elle confi rmée par des données révélées. Une démarche proprement théologique se doit d’inverser le processus. Tirer les conclusions qui s’imposent de ce que la foi nous apprend sur l’homme, voilà la tâche qui incombe au théologien. À l’évidence, elle se trouve étroitement circonscrite par le contenu même de la Révélation en cause.
En savoir plus

12 En savoir plus

La kénose du Dieu Trinité dans la théologie de la Croix de Jürgen Moltmann

La kénose du Dieu Trinité dans la théologie de la Croix de Jürgen Moltmann

existe dans la Trinité de toute éternité, bien avant qu'elle ne se concrétise dans la relation des trois hypostases avec le monde créé, que la kénose de Jésus sur terre révèle ce qui se[r]

179 En savoir plus

Sens et fonction de la théologie épicurienne d’après le De rerum natura

Sens et fonction de la théologie épicurienne d’après le De rerum natura

rationnel ; dans ce modèle, les épicuriens constitueraient un véritable para- digme en abordant les dieux par le biais de leurs images. Mais l’épicurisme montre précisément comment l’objet « dieu » résiste parce que sa fonction ou son concept n’est jamais uniquement opératoire. En dernier recours, la théologie ne se réduit donc pas à une fonction, le philosophe épicurien ne produit pas uniquement la théorie de ce qui lui est utile. Si les dieux occupent une part du discours épicurien, cela permet certes de nous libérer de la peur alimentée par les sociétés religieuses dans les- quelles nous vivons, et ce n’est pas rien. Mais cette théologie répond aussi à une autre injonction – selon l’interprétation ici défendue –, celle de rendre compte du fait que les dieux se manifestent à nous malgré leur absence, parce que nous ne pouvons pas ne pas y penser ou ne pas les voir, parce que leurs simulacres sont là, semblent parfois inaperçus mais reviennent constamment.
En savoir plus

18 En savoir plus

Natacha Salliot, « Philippe Duplessis-Mornay. La rhétorique dans la théologie »

Natacha Salliot, « Philippe Duplessis-Mornay. La rhétorique dans la théologie »

C’est un bel ouvrage que Natacha Salliot donne à ses lecteurs, et on a plaisir à s’en faire l’écho. Par l’ampleur d’une étude à la fois littéraire et historique, par sa claire érudition en matière de rhétorique et de théologie, par le détail de ses analyses, il fait d’ores et déjà autorité.

9 En savoir plus

Géopolitique et théologie. Suprématie pontificale et équilibre des puissances chez Botero

Géopolitique et théologie. Suprématie pontificale et équilibre des puissances chez Botero

historique primordial, la consolidation des grandes monarchies territoriales, et ancrée dans un lieu précis, la Rome pontificale de la dernière décennie du XVIe siècle. En raison du contexte international issu de la Réforme et des guerres de religion d'une part, et de la conquête hispano-portugaise d'autre part, le Saint-Siège se doit de redéfinir son rôle et sa fonction, et notamment le sens de son universalisme : l'ancien modèle théocratique associant papauté et monarchie universelle est rendu obsolète par la fracture chrétienne, mais le simple constat de la diversité des États souverains nuit trop à la suprématie pontificale pour qu'un modèle alternatif ne soit pas construit. La renommée de quelqu'un comme Bellarmino tient pour une large part au fait qu'il sut, dans le domaine de la théologie, prendre acte de cette situation nouvelle, avec notamment la théorie de la potestas indirecta du pape 4 . De culture jésuite lui aussi,
En savoir plus

38 En savoir plus

Louis Bouyer : Une anthropologie liturgique pour une théologie fondamentale du mystère chrétien

Louis Bouyer : Une anthropologie liturgique pour une théologie fondamentale du mystère chrétien

notre foi et de notre pratique chrétiennes » 7 . En quoi cet enracinement bien compris peut-il constituer une voie pour la théologie fondamentale actuelle, une compréhension renouvelée des fondements de la foi ? Le Père Louis Bouyer est l’artisan d’une anthropologie formellement théologale, non pas seulement théologique ou basée sur le message ou le contenu de la Révélation et son intelligence humaine, mais foncièrement basée sur la vie de grâce d’un croyant, sur le don sacramentel par lequel Dieu se rend actuellement présent en lui. La grâce n’est pas un super additum qui s’imposerait à la nature, ou se fixerait sur, elle devient la matrice d’une transfiguration de la nature. Elle correspond donc fondamentalement à ce que la philosophe Simone Weil appelait les « besoins de l’âme ». Entendons par « théologale » une anthropologie, c’est-à-dire une conception ou une définition universelle de l’homme qui part de la considération de ces « besoins de l’âme » qui sont naturels. Il ne s’agit pas ici de postuler un désir abstrait de Dieu ou un Dieu postulat de la raison pratique comme l’a fait Kant avec sa religion morale, en raison de la nécessité d’un censeur supérieur au-dedans de l’âme humaine comme principe de connaissance et d’action autonomes. Il s’agit au contraire de postuler ce qu’Adolphe Geschée appelle poétiquement la « flèche de la transcendance, qui loin d’y faire mourir l’homme à son contact, met l’homme au large d’une aventure infinie » 8 .
En savoir plus

9 En savoir plus

UNE HISTOIRE DE L

UNE HISTOIRE DE L

• Degrigny Christian & al. Approche pluridisciplinaire intégrée pour l’étude et la conservation de la collection d’objets de l’Observatoire chronométrique de Neuchâtel, Suisse. Projet OBS. Projet Sagex n° 34340. 2012 • Trueb, F.L. L’Observatoire de Neuchâtel, son histoire de 1858 à 2007, Eds Institut l’Homme et le temps, Musée International de l’Horlogerie, 2012.

44 En savoir plus

Ce que Jésus doit à sa mère selon la théologie biblique et d'après les théologiens médiévaux

Ce que Jésus doit à sa mère selon la théologie biblique et d'après les théologiens médiévaux

Ce que Jésus doit à sa Mère selon la théologie biblique et d’après les théologiens médiévaux « DicAi envoya f<on Fil h , venu d’une femme»^^^ C’est selon son humanité — et non point seulement selon sa divinité — que le Fils de Dieu fait homme joue le rôle, tous les rôles que la foi lui reconnaît à notre égard. C’est selon son humanité, que Notre- Seigneur est roi de l’univers (Hé'br., I, 1-4), qu’il est notre rédempteur, qu’il est prêtre et demeure à jamais médiateur entre Dieu et les hommes (I Tim., II, 5). C’est selon son humanité enfin — pour employer le terme peut-être le plus compréhensif, le plus complet — qu’il est notre Tête, source de toutes grâces dans son corps qu’est l’Église.
En savoir plus

64 En savoir plus

L'anticipation dans la pensée de l'Egypte antique. A propos du texte de la Théologie memphite.

L'anticipation dans la pensée de l'Egypte antique. A propos du texte de la Théologie memphite.

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

18 En savoir plus

La poétique du Mirouer chez Marguerite Porete : construction d'une théologie vernaculaire

La poétique du Mirouer chez Marguerite Porete : construction d'une théologie vernaculaire

En nous fondant notamment sur les travaux d’Armand Strubel qui, dans Allégorie et littérature au Moyen Âge, fait un survol de l’usage allégorique dans la littérature, nous aborderons l[r]

139 En savoir plus

Show all 1483 documents...