PAUL VA AU CINEMA MONTPELLIER 2019 DU 11 AU 15 MARS Dossier de presse

Texte intégral

(1)

PAUL VA AU CINEMA

MONTPELLIER 2019

DU 11 AU 15 MARS 2019

Dossier de presse

(2)

Sommaire

Présentation du festival p. 3 Présentation de l'équipe p. 4 Compétition Libres Courts p. 5

Concept p. 5

Jury de la catégorie fiction p. 6 Jury de la catégorie documentaire p. 7

Prix et Trophées p. 8 Films en compétition p. 9

Programmation 7 au programme p. 11

1 – Les Triplettes de Bellevilles (2003) avec Xavier Drouault p.12 2 – Les mauvaises herbes (2016) avec André Gaudreault p.13

2 – Les filles du soleil (1979) avec p. 14 3 – Le Tableau (2016) avec p. 15

4 – Après l'Ombre (2018) avec Stephane Mercurio p. 16

5 – De Cendres et de Braises (2018) avec Manon Hott et Violaine Harchin p.17 6 – Evolution (2015) avec Lucile Hadzihalilovic p. 18

7 – La vita in comune (2017) avec Dante Alighieri p. 19 Depuis Médiapart (2019) avec Fabrice Arfi p.20

Masterclass Robert Guédiguian p. 21

Les Révoltés (2019) avec Robert Guédiguian et Edgar Morin p. 22

Animations sur le Campus p. 23 Fête du court p. 25

Session 1 p.25 Session 2 p. 27 Session 3 p.28

Les Talents d'Occitanie p. 29

Table Ronde : Parler de son projet de film pour le faire exister p.

32

Carte blanche à la fédération des jeunes producteurs Indépendants p. 33

Concert p. 34

Exposition de photographies p.35

(3)

PRESENTATION DU FESTIVAL

PAUL VA AU CINEMA est un festival de cinéma réunissant, depuis son origine, deux associations étudiantes de l’Université Paul Valéry, L'Ecran et son double et l'Asso7

La 5e édition de ce festival se déroulera du 11 au 15 mars 2019 sur le campus de l'Université Paul Valery de Montpellier.

DEUX SECTIONS PRINCIPALES

Le festival s'articule autour de deux sections principales : longs-métrages non compétitifs (7 au programme) et compétition de courts métrages (Libres courts).

7 au programme consiste en sept séances de longs métrages en présence d'au moins un professionnel invité. Les films sélectionnés par l'équipe de programmation sont de tous genres, fictions, documentaires, animations. Nous souhaitons créer un espace de rencontres avec des professionnels ayant participé aux films et pouvant interagir avec le public et les étudiants. Cette démarche a une double intention : combler les cinéphiles tout en ayant une dimension pédagogique et permettre une évasion au public.

Libres courts à été créé par l'association étudiante l'écran et son double. Il s'appuie sur des courts métrages réalisés par des étudiants issus de toute la France afin d'octroyer un vaste champ de possibilités à la création universitaire. Le concours est organisé en trois catégories, fiction, documentaires et experiemental. L'objectif est d'offrir une visibilité à ces productions étudiantes afin de les diffuser à un plus large public.

Nous souhaitons donc véritablement faire de cet événement un lieu de rassemblement permettant à tous; professionnels et public étudiant ou non-étudiant d'échanger autour du cinéma et des arts essentiels dans notre université. Et surtout le festival est essentiellement gratuit et accessible à tous.

(4)

PRESENTATION DE L'EQUIPE

L'Ecran et son double

L’Ecran et son double est une association hébergée à l'université Paul Valéry Montpellier III. Fondée en 1993, l'association est engagée sur la création filmique étudiante et se charge de la rendre visible.

Elle opère également des partenariats avec des structures professionnelles et des rencontres. Depuis 2015 elle est chargée du développement et de la réalisation de la compétition Libres Courts, qui depuis 2016 s'inscrit dans l'événement Paul Va au Cinéma qu’elle Co-organise. Ses activités comptent alors parrainage et production de films, projections, rencontres et discussions, festivals...

(5)

COMPETITION LIBRES COURTS Le concept

Le concours est composé de courts métrages étudiants en provenance de toute la france et organisé en trois catégories

Fiction

Documentaire

Expérimental

Chaque catégorie est composée d'une dizaine de films environ, retenus par le comité de sélection après un appel à candidatures lancé au mois d'octobre 2018. Un jury de professionnels évaluera chacun des films présentés pour chaque catégorie.

Les films sont limités à une durée maximum de 20 minutes (générique inclu). L’appel à courts métrages de cette année a été lance en octobre 2018 et a été clôturé le 10 janvier 2019.

Les résultats seront dévoilés le soir même des projections, après délibération des jurés et comptabilisation des votes du public. Il y aura ainsi une remise des prix à la Maison des Etudiants.

(6)

Le jury de la catégorie fiction

Cette année le Jury de la catégorie fiction sera composé de :

Michel Pascal

Réalisateur, producteur, Co-créateur et gérant de la Scop Otus Production

Suthany Houl

Auteure, scénariste, dialoguiste et réalisatrice chez Anais production

Andréa Collaro

Chargée de Production pour la société de Production vidéo; Marnie Production

Maxime Beaufey

de la commission du film Occitanie, chargé d’accueil des tournages Languedoc-Roussillon Cinéma.

Frédéric Astruc

Maitre de conférence en cinéma, scénariste et réalisateur

(7)

Le jury catégorie documentaire

Le jury de la catégorie documentaire sera composé de

Luc Reder

Producteur chez Chuck Production, Luc Reder est spécialisé en production, réalisation, rédaction, prise de vue, web, transmedia, nouvelles écritures

Laure Pradal

Laure Pradal est une réalisatrice de films documentaires, son dernier film Avoir 20 ans à Lunel produit par Les films d'Ici Méditerranée sortira en février 2019

Marion Blanchaud

Présidente de l'Association Champs-Contrechamps

Violaine Harchin

Co-Fondatrice et Distributrice de la société de production et de distribution Dock 66.

(8)

Les prix carégorie Fiction

Prix du jury

Ce jury remet un prix lors du Festival deux prix :

 Un suivi de production chez Marnie Production

 Un bon de location de 500 euros chez Otus Location

 Un bon de location de 600 euro chez TSF Montpellier

Prix du public

 Un trophée « Libres Courts 2018 Prix du Public »

Les prix catégorie documentaire

Prix du jury

Un bon de 1000 euros chez ciné comédie

Un bon de location de 600 euros chez TSF Montpellier

La diffusion du court métrage lors du festival Doc Cévennes

Prix du public

Un trophée « Libres Courts 2018 Prix du Public »

(9)

Les films en compétition

10 fictions réalisées par des étudiants universitaires

--> Mardi 12 mars - 16h00 – Salle Jean Moulin Walé

de Etienne Mommessin M1 réalisation - Lyon 8,13 min

Les pouces vers le bas de Léo Bontempelli

M2 réalisation - Lyon 2017/2018 19,46 min

Au fond du placard de Noémie Besombes L3 cinéma - Sorbonne 3,40 min

Edens

de Christopher Amurat

L3 Cinéma – Université Paul Valéry 7,52 min

La bête

Sophie Marchandise

M2 trucage numérique - Valenciennes 9,32 min

Fatal Labial

de Esteban Sanchez del Rio M1 Cinéma – Paris 8

2,42 min Le juge

de Paolo Vincent et Oscar Roblin

M1 Cinéma Paris/ L1 Art Plastique Montpellier 18 min

Dézzaper

de Aline Crétinoir M2 Cinéma - Nanterre 7,36 min

Fiction

de Sofiane Lounes

M1 Cinéma - Haute Savoie 9,10 min

Je suis une garde alternée de Line Scheibling

L3 Cinéma - Sorbonne 2,20 min

7 documentaires réalisés par des étudiants universitaires

--> Mercredi 13 mars - 16h – Salle Jean Moulin Petit frère ou grand frère

de Bianca Goncalves Licence 3 Ciné UPEM 9,08 min

J.Y.M

de Yara Ballout, Tilia Cosson, Marina Delanchy Master 1 Cinéma – Université Paul Valéry 15,17 min

Cambio

de Aurèle Guyot

Licence 1 histoire – Paris 15 min

Libérer la parole

de John le Neué, Aude Bertrand, Ninon Pocquet

Université Paul Valéry 5,51 min

Ici, paroles d'ailleurs de Victor Tetaz

Master 1 Cinéma - Grenoble 12,41 min

Le manteau d'Arlequin de Simon Cattiaux

L2 sciences /techno Valenciennes 10,43 min

Meduses

de Johanna Makabi et Adèle Albrespy M2 ciné anthropologie Nanterre 18,59 min

(10)

Les films hors compétition

7 films expérimentaux réalisés par des étudiants universitaires

--> Jeudi 14 mars - 16h00 – Salle Jean Moulin

Train Trip

Guillaume Fougeret L3 Cinéma - Paris 8 5,07 min

La danse d’Amal Rami Al Rabih M2 - Lyon 8 min

Project Frankenstein Ali Jaya Meilio LIE L3 ADS - Grenoble 8 min

Alors on partage comment ? CANFRAN Manuel

L1 sciences et technologies Mathématiques 2,20 min

Par la fenêtre la nuit Isabel Loyer

Master Réalisation 5 min

Rapid eye movement Narcy Damien

L3 – Université Paul Valéry 6 min

The Animal Kingdom Thibault Elie

L3 ECAV - Le havre 9,41 min

(11)

PROGRAMMATION 7 AU PROGRAMME

1 – Les Triplettes de Belleville

2003 - 78 Min - Animation - France / Belgique / Quebec un film de Sylvain Chomet

--> Lundi 11 mars - 20h30 – Salle Camproux

L'idée de génie qu'eût madame Souza en offrant un vélo à son neveu alla bien au-delà de ses espérances. L'entraînement, une alimentation adaptée et le Tour de France n'était pas loin... La

"mafia française" non plus qui, repérant le futur champion cycliste, l'enlève. Madame Souza, accompagnée de trois vieilles dames, les Triplettes, devenues ses complices, devra braver tous les dangers dans une course poursuite ébouriffante.

En présence de Xavier Drouault, le bruiteur du film : Ce réalisateur cubain est un incorrigible optimiste. C’est un trait commun à toute son oeuvre. Pourtant La Havane n’a rien d’un paradis : la crise économique est sans fin et s’aggrave, tandis qu’une crise morale plus profonde s’ajoute, sur fond de retour de la corruption.

(12)

2 – Les mauvaises herbes

2016 - 105 Min – Drame/Comédie - Canada un film de Louis Bélanger

--> Mardi 12 mars - 14h00 - Salle Jean Moulin En partenariat avec Amnesty Internationale Sélèction officielle au festival de Cannes 2018

C’est l’histoire de Jacques, comédien de théâtre, qui s’est endetté auprès de Patenaude, un dealer de Montréal. Etant dans l’impossibilité de rembourser ce dernier, il fuit précipitamment la ville, en plein hiver et se réfugie sur les terres de Simon, un vieil ermite qui fait pousser du cannabis dans sa grange.

Scénarisé par les complices de longue date Louis Bélanger et Alexis Martin, comme Route 132, réalisé en 2010, Les Mauvaises herbes, est une comédie aux dialogues savoureux, qui s’appuie sur une belle histoire d’amitié intergénérationnelle. Cette comédie brasse plusieurs sujets d’actualité québécois comme la légalisation du cannabis, l’homosexualité ou encore

l’opposition entre la capitale et les régions. Le cinéaste nous dresse un portrait unique de la société québécoise avec une tendresse bienveillante, pailleté d’humour ravageur.

Séance présentée par André Gaudreault

Historien et théoricien québécois du cinéma. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et

médiatiques, fondateur du Laboratoire CinéMédias, directeur du partenariat international de recherche TECHNÈS, du GRAFICS, du Programme de recherche sur l’archéologie et la généalogie du montage/editing (PRAGM/e) et de l’Observatoire du cinéma au Québec.

(13)

3 – Les filles du soleil

2018 - 115 Min - drame - France un film de Eva Husson

--> Mardi 12 mars - 20h30 - Salle Jean Moulin En partenariat avec Amnesty Internationale Sélèction officielle au festival de Cannes 2018

Au Kurdistan, Bahar, commandante du bataillon Les Filles du Soleil, se prépare à libérer sa ville des mains des extrémistes, avec l’espoir de retrouver son fils.

Une journaliste française, Mathilde, vient couvrir l’offensive et témoigner de l’histoire de ces guerrières d’exception.

Depuis que leur vie a basculé, toutes se battent pour la même cause : la femme, la vie, la liberté.

Si Eva Husson s’est rendue au Kurdistan pour préparer le film, rencontrer des réfugiées, des combattantes, et trouver des acteurs kurdes, Les Filles du soleil, n’est pas film de guerre, qui prétend au réalisme documentaire ou historique. Au contraire, la réalisatrice attache une grande importance à la subjectivité dans le cinéma.

« Pour moi la subjectivité est l’essence du cinéma, une des rares opportunités de vivre le monde par les yeux d’une altérité. Le cinéma est une chance historique extraordinaire. Une subjectivité de la perception du temps, de la perception des émotions, des couleurs et des sons. Ce qui m’importe, c’est que ce socle soit suffisamment solide pour que mon intervention ait un sens. (…) Elle n’a de sens qu’en se confrontant à l’universel. » Eva Husson à Xavier Muntz, Entretien avec Eva Husson En présence du premier assistant mise en scène Cyril Pavaux

(14)

4 – Le tableau

2011 - 76 Min - Animation - France un film de Jean-François Laguionie

--> Jeudi 14 Mars – 10h00 – Salle Jean Moulin En partenariat avec Unicité

Sous-titrage pour les personnes malentendantes

Un château, des jardins fleuris, une forêt menaçante, voilà ce qu’un Peintre, pour des raisons mystérieuses, a laissé inachevé. Dans ce tableau vivent trois sortes de personnages : les Toupins qui sont entièrement peints, les Pafinis auxquels il manque quelques couleurs et les Reufs qui ne sont que des esquisses. S'estimant supérieurs, les Toupins prennent le pouvoir, chassent les Pafinis du château et asservissent les Reufs. Persuadés que seul le Peintre peut ramener l’harmonie en finissant le tableau, Ramo, Lola et Plume décident de partir à sa recherche. Au fil de l’aventure, les questions vont se succéder : qu'est devenu le Peintre ? Pourquoi les a t-il abandonnés ? Pourquoi a-t-il commencé à détruire certaines de ses toiles ! Connaîtront-ils un jour le secret du Peintre ?

En présence de Antoine Saugier, décorateur du film qui animera une Masterclass à 17h15 en salle D09

(15)

5 – Après l'ombre

2018 – 93 min - Documentaire - France un film de Stéphane Mercurio

--> Mercredi 13 mars - 10h30 - Theatre la Vignette

En partenariat avec la société de production et de distribution Dock 66

« Une longue peine, comment ça se raconte ? C’est étrange ce mot qui signifie punition et chagrin en même temps. » Ainsi s’exprime Didier Ruiz lorsqu’il entreprend la mise en scène de son dernier spectacle monté avec d’anciens détenus de longue peine. Dans le temps suspendu des répétitions on voit se transformer tous ces hommes – le metteur en scène y compris. Le film raconte la prison, la façon dont elle grave dans les chairs des marques indélébiles et invisibles.

Il saisit le travail rigoureux d’un metteur en scène avec ces comédiens « extraordinaires ». Et surtout il raconte un voyage, celui qui va permettre à cette parole inconcevable de jaillir de l’ombre pour traverser les murs. Ce film a notamment été sélectionné au festival DOK Leipzig 2017 ainsi qu’au Festival International Jean Rouch en 2018.

En présence de la réalisatrice de Stéphane Mercurio

Stéphane Mercurio s’engage au plus près de ses personnages, dans des sujets de société parfois brûlants, parfois ignorés. Son premier film Scènes de ménages avec Clémentine (Ateliers Varan), sur les rapports entre une femme de ménage et ses employeurs, sera diffusé par Arte et sélectionné dans nombre de festivals. En 1993, elle s’investit dans le magazine La Rue. Elle réalise plus tard, À côté un portrait des femmes qui attendent les parloirs à côté de la prison et Mourir ? Plutôt crever ! sur le dessinateur Siné. La réalisatrice s’essaye également à la fiction à travers des courts métrages.

(16)

6 - De Cendres et de Braises

2018 – 73 Min - Documentaire - France un film de Manon Ott

--> Mercredi 13 mars - 20h30 - Salle Jean Moulin

En partenariat avec la société de production et de distribution Dock 66

Portrait poétique et politique d’une banlieue ouvrière en mutation, De Cendres et de Braises nous invite à écouter les paroles des habitants des cités des Mureaux, près de l’usine Renault-Flins.

Qu’elles soient douces, révoltées ou chantées, au pied des tours de la cité, à l’entrée de l’usine ou à côté d’un feu, celles-ci nous font traverser la nuit jusqu’à ce qu’un nouveau jour se lève sur d’autres lendemains possibles.

Ce film a été sélectionné dans nombre de festival, notamment Vision du réel en 2018 et a reçu le Grand Prix du festival Les Ecrans Documentaires.

En présence de la réalisatrice et de Violaine Harchin, distributrice du film.

(17)

Rencontre avec Violaine Harchin, distributrice et co-fondatrice de Docks 66

--> Mercredi 13 mars - 13h15 - Salle D09 - Batiment D

Animée par Guillaume Boulangé, Maître de conférences Responsable du programme de recherche “Écrans, représentations, mémoire”, Laboratoire RIRRA21, Président de

Languedoc Roussillon Cinéma.

Violaine Harchin et son acolyte, Aleksandra Cheuvreux, créent en 2012, DOCKS 66, une société de production et de distribution, spécialisée dans le genre documentaire. Leur désir est de construire une ligne éditoriale autour d’enjeux contemporains, sociétaux et ouverts sur le monde. Que ce soient des projets d’ici ou d’ailleurs, des thématiques nationales ou internationales, l’idée est de défendre des points de vue d’auteur, des regards singuliers, des écritures et traitements originaux. Leur activité se développe au cœur du milieu de la télévision mais aussi du cinéma et ce, à toutes les étapes de la vie du film, de son écriture à son existence sur les plateformes VOD.

Après une formation en sociologie, Violaine Harchin intègre le Masterpro Image et Société, à Evry. Parallèlement à la réalisation de quelques projets personnels, Violaine s’est beaucoup investie dans le champ de la diffusion de films par le biais de collectifs de cinéma, mais s’est surtout employée à travailler pour des sociétés de production de documentaires

principalement en tant que chargée de production et notamment pendant plus de 6 ans pour ICTV Solferino en travaillant autour de projets de nature internationale.

(18)

7 - Evolution

2015 – 93 Min – Film fantastique – Belgique/ Espagne/ France un film de Lucile Hadzihalilovic

--> Jeudi 14 mars - 14h00 - Salle Jean Moulin En partenariat avec l'association les Anémones

Nicolas, onze ans, vit avec sa mère dans un village isolé au bord de l’océan, peuplé uniquement de femmes et de garçons de son âge. Dans un hôpital qui surplombe la mer, tous les enfants reçoivent un mystérieux traitement. Nicolas est le seul à se questionner. Il a l’impression que sa mère lui ment et il voudrait savoir ce qu’elle fait la nuit sur la plage avec les autres femmes.

Au cours des étranges et inquiétantes découvertes qu’il fera, Nicolas trouvera une alliée inattendue en la personne d’une jeune infirmière de l’hôpital…

En présence de la réalisatrice Lucile Hadzihalilovic.

Lucile Hadzilalilovic est une pépite rare du cinéma français. Avec seulement 2 longsmétrages à son actif, Evolution est le fruit d’un combat de 10 ans pour faire financer le film. Elle signe avec Evolution un film de genre envoûtant et terrifiant tout en subtilité.

(19)

8 - La vita en comune

2018 – 117 Min - Comédie - Italie un film de Edoardo Winspeare

--> Vendredi 15 mars - 14h00 - Salle Jean Moulin en partenariat avec le centre culturel Dante Allegri

Sous-titré en Français

Avec La Vita in Comune, Edoardo Winspeare tourne à nouveau dans la province de Salento tout au sud de l’Italie, région dans laquelle il a grandi et pour laquelle il nourrit un grand amour. C’est donc à Disperata, petite ville oubliée et imaginaire que nous plonge le cinéaste.

Filippo Pisanelli, maire mélancolique, se sent inadapté à son rôle, il se met alors à enseigner la littérature et la poésie en prison. Ainsi, les détenus rencontrent l’art, et la dépression du maire s’amoindrit grâce à ce groupe de travail et notamment grâce à sa nouvelle amitié avec Pati, un des détenus originaire du même

village que lui ... Malgré le nom de ce village qui signifie “désespéré” en italien, Winspeare signe avec La Vita in Comune, un film poétique et plein

d’espoir. Ici, le courage, l’art et la solidarité pourraient bien être le salut face au chômage et l’aliénation croissante de ces villages du Sud de l’Italie.

La séance sera précédée par une Masterclass de 11h00 à 12h00 avec le caméraman du film Giuseppe Maio

(20)

Depuis Mediapart

2019 – 100 min - Documentaire - France un film de Naruna Kaplan de Macedo

--> Avant première le dimanche 3 mars - 20h00 – Cinéma Utopia En partenariat avec la société de production et de distribution Dock 66

Produit par Les films d’Ici, Serge Lalou Les Films d’Ici Méditérranée.

En installant sa caméra au cœur des locaux de la rédaction de Mediapart, avant, pendant et après l'élection présidentielle française de 2017, Naruna Kaplan de Macedo a pu suivre le quotidien de ceux qui y travaillent. Sur fond de dossiers comme l'affaire Beaupin, Football leaks, les financements libyens, le film nous donne à voir comme jamais les coulisses d'un certain journalisme d'investigation.

En présence de Fabrice Arfi, Journaliste à Mediapart

(21)

Masterclass : Robert Guédiguian

--> Vendredi 15 mars - 16h - Salle Jean Moulin

À travers la rencontre avec Robert Guédiguian, et la projection de deux de ses courts métrages, cette masterclass permettra d’apprendre de ce grand réalisateur contemporain et de son cinéma sociale.

Robert Guédiguian entame des études de sociologie à la faculté d'Aix-en-Provence où il rencontre sa future compagne, Ariane Ascaride, qu'il suit à Paris lorsqu'elle s'inscrit au Conservatoire. En 1979, il rencontre le cinéaste René Féret qui lui propose d’écrire avec lui le scénario de Fernand. Robert Guédiguian se lance alors dans le cinéma.

Lorsqu’il accède à la reconnaissance publique avec Marius et Jeannette, Robert Guédiguian a déjà réalisé six films (dont Dieu vomit les tièdes, 1989 ; L’Argent fait le bonheur, 1992 ; A la vie, à la mort !, 1994), reconnus par la critique mais à la diffusion limitée.

En 2001, Guédiguian opte résolument pour le mélodrame avec Marie-Jo et ses deux amours, remarqué dans de nombreux festival, dont Cannes.

Renouant avec ses racines arméniennes, Robert Guédiguian réalise en 2005 Voyage en Arménie et s’essaie au film noir avec Lady Jane en 2007. Après un détour par le polar et le film historique, Robert Guédiguian revient au cinéma de ses débuts avec Les Neiges du Kilimandjaro en 2010. Son dernier film, La Villa sorti en 2017, se déroulait sur une note de douce nostalgie. Il prépare actuellement son prochain film, Gloria Mundi, questionnant l’ubérisation de la société.

Le cinéma de Guédiguian est construit autour de quelques éléments fondamentaux : Marseille, sa ville natale -et particulièrement l’Estaque-, la fidélité à ses origines sociales: classe ouvrière, immigration, le désenchantement politique -déception à l’égard du Parti communiste où il milita dans sa jeunesse- et la permanence de l’engagement social. Ses films sont tournés avec une bande de comédiens fidèles : Ariane Ascaride, son ami d’enfance, Gérard Meylan, Malek Hamzaoui, directeur de production. Auteur ou co-auteur des scénarios de ses films, Robert Guédiguian affiche une certaine prédilection pour le conte ou la fable sociale.

(22)

9- Les révoltés

2019 – 80 min - Documentaire - France un film de Michel Andrieu et Jacques Kebadian --> Le vendredi 15 mars - 20h00 – Cinéma Utopia

Séance partenaire Doc-Cévennes à l'Utopia

Préventes au cinéma à partir du 6 mars 2019

Cinquante ans après les événements de mai 68, d’anciens étudians de l’IDEC remontent leurs images d’archives, ainsi que celles de Jean Luc Godard, Jean Rouch, Chris Marker ou de William Klein nous plongent au coeur de la révolte où ouvriers, étudiants et jeunes s’opposent à la morale et au pouvoir en place. Les facultés et les usines sont occupées. Les barricades sont dressées. Les pavés sont lancés. La parole cède la place aux actes. C’est l’affrontement. Ce film d’aujourd’hui témoigne des hommes et des femmes qui, indignés jusque-là, marchent vers leur révolution et résonne avec l’actualité sociale de ces derniers mois

Séance suivie d'une rencontre exceptionnelle avec Edgar Morin et Robert Guediguian Sociologue et philosophe engagé, Edgar Morin est aujourd’hui directeur de recherche émérite au CNRS et docteur honoris causa de plusieurs universités à travers le monde. Il publie avec Cornelius Castoriadis et Claude Lefort une analyse des évènements de mai 68 appelée Mai 68, La Brèche.

(23)

ANIMATIONS SUR LE CAMPUS

SPECTACLE SOIREE D'OUVERTURE :

(salle Camproux) Un spectacle de danse et de théatre aura lieu lors de la soirée d'ouverture le lundi 11 mars à la salle Camproux. Il s'agit d'une veritable mise en scène dont voici le synopsis; "Aza Camili, jeune réalisatrice d’origine camerounaise, voit son film être mis à l’honneur lors de la soirée d’ouverture de la cinquième édition du Festival Paul Va au cinéma. Au milieu des robes de soirée, des coupes de champagne et des buffets, les spectateurs, guidés par sa voix, sont alors plongés dans son univers. "

Responsable du projet : Création et Mise en scène par Aziza Spiteri, étudiante en deuxième année d'une licence de Communications Médias, Médiation Numériques et Issa Lamalmi, étudiant en troisième année d'une licence de Cinéma et Audiovisuel à l’Université Paul Valéry Montpellier 3

Happenings du Taust :

(Théâtre Amateur à l’Université des Sciences et

Techniques) Il s'agit d'une association étudiante basée à l’Université de Montpellier sur le campus Triolet, et créée en 1991. Elle a pour but de permettre à tous les étudiants issus de toute formation d’enseignement supérieur de découvrir et pratiquer le théâtre sous diverses formes, de manière libre et ouverte, sans conditions de niveau.

Elle sera présente en journée sur le campus pour des happenings théâtraux en rejouant des scènes de films cultes.

ATELIER BRUITAGE :

(salle Jean Moulin) : Après une formation à l’Insas, une

initiation à la musique électroacoustique et au bruitage, Xavier Drouault travail à Digimon où il rencontre Philippe Penot, dont il devient l’assistant complice pendant dix ans. Xavier Drouault travail aujourd’hui avec ses propres “valises d’objets sonores”. Il a participé à plus de 200 bandes sons de films et a collaboré avec Sylvain Chomet (Les Triplettes de Belleville), Alejandro Jodorowsky, Sólveig Anspach, Robert Guédiguian, Yvan Attal...

Une porte qui grince, un coup de fusil, un frôlement de tissu, tous ces bruits sont l’oeuvre du bruiteur, qui recrée les sons en studio. Un métier qui demande beaucoup d’observation

(24)

et de créativité.

Lors de l’atelier bruitage, Xavier Drouault présentera le rôle du bruitage dans les différents domaines et les différences selon les pays. Il fera une démonstration d’objets sonores insolites et une analyse du bruitage dans téléfilm, le film et le film d’animation. Au cours de cet atelier (limité à un nombre restreint) le public pourra s’essayer au bruitage.

TABLE MASHUP

: L’atelier Table Mashup propose une approche du montage audiovisuel de manière organique et une réflexion sur le processus de création cinématographique. Cette « table de montage » est un outil intuitif, ludique et collaboratif, qui permet, par le biais de cartes, de mixer en direct des extraits vidéos, des musiques, des bruitages et même d'enregistrer des doublages voix. Le rendu du film est visible immédiatement !

Présenté par Alice Blanc, Titulaire d’une licence de cinéma à l’université Paul Valéry de Montpellier, et d’un Master 2 de cinéma à Lyon 2, Alice entre au sein "d’Entre Les Mailles" en 2016 dans le pôle éducation aux images, pour finalement en prendre la direction et être référente du projet associatif d’Archipel.

Chuck Productions,

invité pour le stand VR vous transporte à la préhistoire grâce à sa réalité virtuelle. Profitez des nouvelles technologies pour découvrir des dinosaures que vous n’auriez jamais pu croiser. Le stand sera présent le jeudi 14 mars de 12h à 15h.

http://www.chuck-prod.com/

(25)

FETE DU COURT

Session 1

--> Mercredi 13 mars – 12h00 – Salle Jean Moulin

Opéra Duet

de Guillaume Delaperriere, 2018, France, 6 min

Opera Duet est un dialogue sonore à distance entre l'Opéra Garnier et l'Opéra Bastille. Il invite le spectateur à écouter les images et à regarder les sons.

Aria

de Myrsini Aristidou, 2017, France/Etats-Unis/Grèce, 13 min

Athènes, aujourd’hui. Aria se voit confier la garde de Luna, une chinoise d’une vingtaine d’années qui ne parle ni grec, ni anglais.

La tête dans le vide

de Sophie Letourneur, 2004, France, 10 min

Guillemette en est certaine, son histoire avec ce garçon va mal tourner.

Les enfants du béton

de Jonathan Phanhsay-Chamson, 2017, France, 6 min

J'erre dans mes questions identitaires. Je confronte les mots de personnalités médiatiques avec ceux des enfants de la deuxième génération pour essayer d'y voir plus clair. Je me remémore la France, ma France.

Grand hotel barbes

de Ramzi Ben Sliman, 2018, France, 12 min

Ulysse, misérable et désoeuvré, rencontre au détour d’une rue Wolfang Amadeus Mozart. Le compositeur autrichien pourrait lui sauver la mise… en échange d’une danse.

Vibrato

de Sébastien Laudenbach, 2017, France, 7 min

(26)

Une visite sensuelle de l’Opéra Garnier.

(27)

Session 2

--> Jeudi 14 mars - 12h00 – Salle Jean Moulin

Huit

de Mathieu Mouterde, 2018, France, 10 min

Léo ne rêve que d’une chose : obtenir la place de meneur sur le “huit”.

Aissa

de Clément Tréhin-Lalanne, 2014, France, 8 min

Aïssa est congolaise, en situation irrégulière sur le territoire français.

Vers le silence de Jean-Stéphane Bron, 2017, France, 9 min

accompagne au plus près l’actuel directeur musical de l’Opéra de Paris, Philippe Jordan, et l’Orchestre de l’Opéra de Paris dans le cadre des répétitions de la Symphonie n°9 de Gustav Mahler dont l’interprétation repose paradoxalement sur… le silence.

Negative space

de AE, Max Porter et Ru Kuwahata, 2017, France, 5 min

Mon père m'a appris comment faire une valise.

Les veuves de 15 ans

de Jean Rouch, de 1965, France, 25 min

Essai sur la jeunesse bourgeoise parisienne des années 60.

Fanily

de C et Jules Dousset, 2013, France, 2 min

A la suite d'un drame, une famille continue de vivre ensemble, dans l’amour.

Médée

de Mikael Buch, France, 2017, 9 min

Une mère et son fils aux rapports conflictuels assistent à la représentation de l’opéra Médée de Cherubini.

(28)

Session 3

--> Vendredi 15 mars - 12h00 – Salle Jean Moulin 9.58

de Louis Aubert, 2017, France, 15 min

Djal a seize ans. Comme son idole Usain Bolt, il rêve de courir. Mais Djal a seize ans.

Nephtali

de Glen Keane, 2015, France/Etats-Unis, 3 min

"Nephtali" qui évoque les bénédictions de Jacob et le Psaume 42, est né de la comparaison entre la grâce d’une danseuse et celle d’une biche. Il représente le voyage d’une âme attirée par une puissance supérieure qui se libère après un combat.

Mare Nostrum

de Rana Kazkaz et Anas Khalaf, 2016, France/Syrie, 13 min

Sur un rivage de la Méditerranée, un père syrien prend une terrible décision.

Mute

de A / C, J. Oprins, J. Roggeveen et M. Blaauw, 2013, Pays-Bas, 4 min

Mutation d’un monde silencieux.

Tous les garçons s’appellent Patrick de Jean-Luc Godard, 1957, France, 21 min

Charlotte et Véronique sont étudiantes et occupent le même appartement à Paris. Elle se donnent rendez-vous au "Luco"…

Touche Dièse

de C et Erwan Alépée, 2017, France, 2 min

Alex appelle un numéro qu’il ne connaît que trop bien.

(29)

TALENT D'OCCITANIE

--> Mercredi 13 mars - 10h30-12h30 – Salle Jean Moulin

Présentation

Comment se frayer un chemin, vers les industries de l’audiovisuel, du cinéma et des médias numériques lorsqu’on débute en Occitanie ?

Cette conférence, axée sur la création, a pour but de réunir des jeunes créateurs/

entrepreneurs des milieux audiovisuels et cinéma en Occitanie.

Qu’ils aient suivi des formations, soient encore en phase d’apprentissage ou soient autodidactes...

tous sont bienvenus à prendre part à cette table ronde destinée aux premières expériences et à l’insertion : "les Talents d’Oc”.

Des invités - parvenus à transformer leur passion en projets concrets, jeunes actifs du milieu professionnel ou représentants d’institutions - participeront aux discussions. Le public sera invité à intervenir, les échanges se veulent ouverts.

Un appel à projet a été lancé en Janvier 2019.

Court-métrages, web-séries, vidéos, chaînes de diffusion, magazines cinéphiles, collectifs de création… La table ronde s’intéressera à des projets de natures différentes, questionnant leurs formes mais aussi les moyens de les produire, puis de les diffuser. Le but est d’offrir un regard et une transmission de premiers outils clefs aux jeunes ambitieux, qu’ils aient un temps d’échange avec des ambassadeurs de la création nouvelle destinée au web, aux festivals, etc.

La table ronde doit enfin amener un débat sur les dispositifs de diffusions - notamment via les plateformes numériques - et sur les passerelles en Occitanie (sur Montpellier et ses alentours) à destination des nouveaux acteurs des filières audiovisuelles.

Les multiples discussions devront converger vers deux questions centrales :

Le développement audiovisuel de l’Occitanie permet-il aujourd’hui suffisamment de moyens et de place pour l’insertion des jeunes créateurs ?

Internet et les plateformes permettent-elles malgré tout une émergenced’activité plus jeune et indépendante ?

(30)

Objectif

• Réunir des intervenants de la région Occitanie , qui illustrent le jeune talent audiovisuel

exprimé ci-dessus, ou qui possèdent les moyens de l’impulser.

• Avoir des créatifs au sein du public : des créateurs au stade de l’expérimentation, du développement de projets, ou de jeunes chercheurs travaillant sur ces enjeux.

• Évoquer des institutions, dispositifs et professionnels déterminants qui favorisent ou peuvent favoriser ces ascensions et insertions. Ex : Languedoc Roussillon-Cinéma, Gindou Cinéma, le CNC / Talent, la Région, Kino-Montpellier, le CROUS, Talents en court, Marnie Production, le 48 Hour Film Project, Ulule, etc.

• Produire un échange argumenté en 2 heures agrémenté d'environ 1 heure de projection d’oeuvres et d’extraits d’oeuvres créées localement par de nouveaux talents.

• Filmer l’événement et diffuser ainsi le fruit des discussions sur internet.

Déroulement

Il est entendu pour cette "table ronde" une conférence animée entre les invités et le public . Sur environ deux heures , nous essaierons d’explorer un éventail de sujets et de

questionnements prédéterminés avec les invités , notamment les membres du Patmol Studio. La documentation préparée en amont sera partagée en live par le biais de données chiffrées, d’anecdotes, etc.

La parole sera d’abord donnée aux différents invités par un meneur de discussion . [Le meneur sera certainement Charles Tognet, étudiant de master 2 Métiers de la production à l’université Paul Valéry.]

Les invités et le public seront logés à la même enseigne : face au meneur et l’invité d’honneur présents sur l’estrade. Le concept vise à libérer la parole des curieux en créant une proximité avec les quelques talents confirmés présents dans la salle .

Des projections peuvent intervenir pour montrer les oeuvres, des photos de tournage, des séquences de coulisses, etc. Les intervenants seront probablement identifiés sur l’écran de projection ou présentés par le meneur de discussion.

(31)

Le Patmol Studio est invité d’honneur sur cette première édition des Talents d’Oc. Le collectif basé sur Montpellier montre aujourd’hui un parcours riche et adéquat aux préoccupations de la rencontre.

« [Il] a pour vocation d’identifier, de fédérer et d’incuber les talents des domaines artistiques liés à l’audiovisuel, ainsi que de promouvoir les particuliers vivants pour / de leur passion, et également les structures oeuvrant pour la culture ou ayant une dimension sociale. En 2018, [leur] équipe a travaillé sur le projet de série digitale “POETES” - projet [soutenu par] le CNC / TALENTS, la Région Occitanie, l'ADAMI (Artistes Associés) et de nombreux sponsors, grâce notamment à l'accompagnement de la société de production AnderAndera Production. Série générationnelle de 5 épisodes

d'approximativement 25min, sortie prévue courant Mars 2019. »

Patmol Studio sur helloasso.com - Adhésion Patmol Studio mené notamment par l’énergique et talentueux Tommy-Lee Baïk , l’association est un porte drapeaux qui pourrait dans un avenir proche donner le ton d’une direction à prendre pour le développement des dispositifs favorisant l’ascension de la jeunesse en Occitanie.

Responsable du projet : Charles Tognet, Etudiant en Master 2 professionnel - Métiers de la production cinématographique et audiovisuelle à l’Université Paul Valéry Montpellier 3 Coordonnées : 06 69 31 49 31 / charles.tognet@gmail.com

(32)

TABLE RONDE : Parler de son projet de film pour le faire exister

--> Lundi 11 Mars - 17h30-19h00 – Salle Jean Moulin

La table ronde sera animée par Marin Rosenstiehl de Languedoc Roussillon Cinéma Les jeunes auteur.es se sentent souvent isolé.es dans l’écriture de leur projet de film et il est difficile de sortir de ce « vase-clos. » Or, cela n’échappera à personne, un film est une aventure collective et il y a donc une nécessité de s’ouvrir à l’autre. Et cet « Autre » c’est, bien souvent, le producteur qui a l’habitude d’accompagner des projets et dont les conseils sont souvent précieux. Cependant, on peut se sentir vite démuni face à un monde professionnel méconnu.

Multiplier les contacts, pour un.e jeune auteur.e, c’est espérer créer une paire gagnante avec un producteur, une relation singulière, mise au service du projet que l’on veut voir exister. Cela veut dire accepter de faire des compromis : laisser une partie de soi au profit du collectif, une part de ses fantasmes au profit d’une réalité sociale partagée. Ainsi naît une équipe, un film.

En présence de : Benjamin Bonnet, Gaëlle Ruffier, Ngo Sognog, Marc Chicaud de la Fédération des Jeunes Producteurs Indépendants Philippe Aussel, Luc Reder, Annabelle Bouzom, Annie Gonzalez de l’Association des Producteurs Indépendants de la Filière Audiovisuelle en Occitanie Jean Brun directeur de Via Occitanie

Elle sera précédée d'une rencontre entre des jeunes porteurs et porteuses de projets et des professionnels présents pour la table ronde. Le but étant de permettre à des jeunes auteurs de pouvoir présenter leurs projets à des professionnels capables de les aider

(33)

Carte blanche à la fédération des jeunes producteurs indépendants

--> Mardi 12 Mars - 12h45-13h45 – Salle Jean Moulin

Après la journée destinée à l’émergence de jeunes talents de la région Occitanie, nous avons voulu offrir à la Fédération des Jeunes Producteurs Indépendants une «Carte Blanche» pour faire découvrir aux étudiants les créations de ces jeunes producteurs nationaux. La FJPI, créée en 2013, regroupe aujourd’hui plus de 80 producteurs en France. Qu’ils soient spécialisés dans le court métrage ou le long et même la série, la FJPI permet à de jeunes producteurs d’entrer facilement en contact avec des acteurs important du cinéma et de l’audiovisuel français. Elle organise notamment les Journée des Jeunes Producteurs Indépendants qui offre, entre autres, la possibilité aux producteurs de pitcher leurs projets à des diffuseurs

incontournables présents à cette occasion.

Elle est aussi co-créatrice de la Fête du Court Métrage qui, chaque année, propose de faire découvrir le monde peu connu du grand public du court métrage par un événement d’ampleur nationale. Nous sommes donc ravis de pouvoir vous proposer une sélection de films produits par des membres de la FJPI et présentés par Benjamin Bonnet (Mood Films) Co-président de la FJPI, Gaëlle Ruffier (SOGNI VERA FILMS) Co-présidente de la FJPI, Ngo Sognog (ADNGO Productions) membre de la FJPI, Marc Chicaud (Airnzoom Films) membre de la FJPI et de l’APIFA.

(34)

CONCERT DU JEUDI 14 MARS

Onda Ya est un groupe qui se réapropprie des morceaux

directement issus des univers des musiques Afro-latines. Porté par deux voix aux ondes envoûtantes et harmonieuses, celles des chanteuses Ambar et Elsa, ainsi que leurs « compadres », quatre musiciens expérimentés qui redessinent un répertoire de chansons latines teintées de sonorités afro, le voyage sera d’une grande richesse !!

Ces passionnés vous embarquent dans leur univers festif pour un voyage aux nombreuses escales: Espagne, Portugal, Angola, Colombie, Brésil….un univers musical qui se passe là, ya, maintenant !!

https://www.youtube.com/watch?v=OoE_JAdpxO4

Le groupe est composé de Elsa Laget (guit/Lead vocal), Ambar Gonzales (Lead vocal/perc), Robin Machado (keys), Geoffroy Hueber (Bass), Hadrien Thibault (guit/clarinet), Adrien El bedhui (drums)

(35)

EXPOSITION PHOTO SUR LE CAMPUS

Paul Va Au Cinéma souhaite mettre en avant le talent des étudiants et a donc décidé de mettre en place une exposition de photographies à Paul Valéry.

Le concours s'adresse aux étudiants de l"université Paul Valéry. Les photos sélectionnéés seront exposées pendant toute la durée du festival, du 11 au 15 mars 2019 sur le campus.

Vous pourrez venir admirer un sélection d'oeuvres sur le thème des "Images sonores"

(36)

Responsable communication et relation presse : Clothilde Monteil

clothilde.monteil@gmail.com 0631448633

Association L’Ecran et son Double ecranetsondouble@gmail.com Festival PAUL VA AU CINEMA paulvaaucinema@gmail.com Facebook de PAUL VA AU CINEMA Instagram de paulvaaucinema

Figure

Updating...

Sujets connexes :
Outline : TALENT D'OCCITANIE