MARIO DRAGHI AUJOURD HUI À ALGER Page

Texte intégral

(1)

P

révue initialement aujourd’hui 11 avril, la réunion du bureau fédéral de la Faf a été reportée d’une semaine, soit jusqu’au dimanche pro- chain, le 17 avril, dans la soirée.

Après l’élimination de la sélection natio- nale de la prochaine Coupe du monde au Qatar, le président de la Fédération algé- rienne de football Charaf-Eddine Amara a annoncé sa démission. Après avoir tenu une réunion extraordinaire avec les mem- bres du bureau fédéral, il les a informés de son départ après avoir consommé une année seulement de son mandat de quatre ans.

Mais jusqu’au moment où nous mettons sous presse, la démission de Charaf- Eddine Amara n’a pas encore été actée.

Ce sera dans la soirée de dimanche pro- chain, le 17 avril, à l’occasion de la tenue de la réunion du bureau fédéral. En effet, Amara a appelé les membres de son BF pour cette réunion mensuelle statutaire, a- t-on appris de la Fédération algérienne de football.

Sous la présidence de Charaf-Eddine Amara, Plusieurs points sont à l’ordre du jour, citant notamment l’organisation de l’assemblée générale ordinaire du bureau fédéral ainsi que la préparation de l’as- semblée générale élective pour élire le successeur de Charaf-Eddine Amara.

Mohamed Maouche a été désigné prési- dent par intérim jusqu’à la tenue de la pro- chaine assemblée générale élective.

Mais la plupart des membres du BF, à tra- vers des déclarations accordées aux

médias, ont refusé la présence de Charaf- Eddine Amara lors de la prochaine assem- blée générale, estimant qu’il est démis- sionnaire et qu’il n’est plus président de la première instance du football national.

Certains d’entre eux, à l’image d’Amar Bahloul et Mouldi Aïssaoui, ont affirmé que la démission du président de la Fédération algérienne de football n’en- gage que lui-même et qu’ils ne sont pas obligés de lui emboîter le pas. C’est la rai- son pour laquelle le concerné continue à exercer ses fonctions le plus normalement du monde jusqu’à la tenue de la prochaine assemblée générale, où sa démission sera

actée et suivie par un départ collectif de l’actuel bureau. Autrement dit, Amara veut pousser tous les membres du bureau fédéral à démissionner, conformément aux statuts de la Fédération algérienne de football.

Maintenant qu’Amara les a appelés pour une réunion le 17 avril prochain, reste à savoir si les membres du bureau fédéral vont accepter de venir, ou bien s’ils cam- peront sur leur décision de se réunir demain, comme ils l’ont décidé le 31 mars dernier. Apparemment, on se dirige droit vers un autre bras de fer entre les deux parties.

C’est une scène surréaliste qui s’est déroulée samedi sur la route du port d’Oran. Elle illustre le comportement dan- gereux de certains chauffeurs de poids- lourds sur les routes algériennes.

Elle a été filmée en direct par un automo- biliste qui roulait derrière le camion chargé d’un conteneur qui se dirigeait vers le port d’Oran.

On y voit le poids-lourd percuter violem- ment une Renault Symbol stationnée sous un échangeur sur l’autoroute à la sortie du port d’Oran. Selon l’auteur de la vidéo, le camion en question avait déjà touché la voiture un peu plus tôt, mais il a refusé de s’arrêter. Le chauffeur de la Renault

Symbol a ensuite dépassé le camion pour s’arrêter sous un échangeur pour obliger le chauffard à s’arrêter pour faire le constat ou une explication.

Mais arrivé à sa hauteur, le poids-lourd ne s’arrête pas et percute violemment l’ar- rière de la voiture grise et poursuit sa route, avant de se faire rattraper par un motard de la Gendarmerie nationale qui lui ordonne de s’arrêter. Le geste du chauffard semble volontaire. La voiture grise rattrape à nouveau le camion au niveau d’un barrage fixe de la police.

La scène a été diffusée sur les réseaux sociaux notamment sur la page infotraficalgerie.

En Algérie, les poids-lourds sont souvent responsables d’accidents mortels.

Souvent surchargés, mal entretenus et par- fois roulant à des vitesses excessives, cer- tains camions ne respectent pas le code de la route. Sur la page Tariki de la Gendarmerie nationale, les accidents dans lesquels sont impliqués les poids-lourds sont fréquents. Le dernier en date a eu lieu samedi sur la RN 1 à Tamanrasset.

Une violente collision entre un camion et un fourgon a fait 3 morts et 1 blessé. Sur les photos publiées par la Gendarmerie sur sa page Tariki, on voit le camion entré littéralement dans le fourgon, ce qui témoigne de la violence du choc.

Quotidien national d'information

N° 4484 | Lundi 11 avril 2022

Horaires des prières pour Alger et ses environs Horaires des prières pour Alger et ses environs

Fadjr 04:49

Dohr 12:49

Asr 16:28

Maghreb 19:21

icha 20:49

CONFLIT À LA FAF

AMARA PASSE À L'ACTION

UN CAMION FILMÉ EN TRAIN DE PERCUTER UNE VOITURE

HALLUCINANT !

PORTÉ DISPARU À SKIKDA

Un bébé retrouvé sain et sauf

Porté disparu plus tôt dans la journée, un enfant âgé de 19 mois a été retrouvé samedi soir vers 23 h par les éléments de la Pro- tection civile au lieu-dit Meraidia dans la commune de Ben- Azzouz, wilaya de Skikda, ont rapporté hier plusieurs médias.

Selon la Protection civile de Skikda, l’enfant Mourad Seif a été retrouvé dans un verger situé à proximité du domicile parental, sain et sauf avec quelques égratignures sur les mains. Les cir- constances de sa disparition ne sont pas encore connues.

L’épilogue a été marqué par des cris de soulagement et de joie de la part des riverains qui se sont mobilisés aux côtés des éléments de la Protection civile.

ACCIDENTS DE LA ROUTE

6 décès et 136 blessés en 24 heures

6 personnes sont mortes et 136 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation surve- nus ces dernières 24 heures à travers plusieurs wilayas du pays, a indiqué hier un communiqué de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Tamanrasset avec 3 personnes décédées et 1 autre blessée suite à une collision entre un véhicule léger et un camion, survenue sur la RN 01 commune et daïra de Tamanrasset, précise la même source. D'un autre côté, les agents de la Protection civile de la wilaya de Biskra ont enregistré le décès d'un enfant âgé de 4 ans carbonisé, suite à un incendie qui a été déclaré dans une chambre d'habitation dans la commune de Biskra.

Durant la même période, les secours de la Protection civile de la wilaya de Relizane sont interve- nus pour prodiguer des soins de premières urgences à 2 personnes incommodées par le monoxyde de carbone CO, émanant d'un chauffe-eau en leur domicile familial dans la commune de Ben- Daoud, indique le même communiqué.

ALGÉRIE-TÉLÉCOM

Augmenter le débit internet sans se déplacer

Les usagers de l'internet fixe (idoom ADSL et idoom Fibre) ont la possi- bilité d'augmenter le débit de leur connexion à distance, via l'espace client d'Algérie-Télécom (AT), sans avoir à se déplacer vers les agences commerciales telecom (Actel), a indiqué, hier, un communiqué d'AT.

"Soucieuse du bien-être et confort de ses clients, Algérie-Télécom leur offre la possibilité d'augmenter leur débit internet à distance, sans avoir à se déplacer vers nos agences com- merciales", précise le communiqué, ajoutant que, "dorénavant, les clients idoom ADSL et idoom Fibre pourront basculer vers des débits internet supérieurs, à partir de leur espace client".

Rappelant qu'"en ce moment, des bonus exceptionnels sont offerts aux clients qui passent au débit de 15 Mbps et plus, sur leur abonnement idoom ADSL et idoom fibre", Algérie-Télécom invite ses clients à consulter, pour plus d'informations, son site web www.algerietelecom.dz ou appeler au numéro 12.

BILAN COVID EN ALGÉRIE

0 décès et 4 nouveaux cas en 24 heures

Dans son dernier bilan, hier 10 avril 2022, le ministère de la Santé a indiqué que 4 nouveaux cas de contaminations au Coronavirus ont été recensés au cours des dernières 24 heures, face à 6 cas rapportés dans le bilan d’avant-hier. Pour ce qui est des victimes de l’épidémie du coronavirus, le bilan établi par le département de Bendouzid, sur les dernières 24 heures, ne fait état heureusement d’aucun décès des suites de complications liées au Covid-19 et il en est de même dans le bilan d’avant-hier. En outre, le ministère de la Santé a précisé, dans son communiqué, que 4 patients sont actuellement en soins intensifs.

BILAN COVID EN ALGÉRIE PORTÉ DISPARU À SKIKDA

0 DÉCÈS ET 4

NOUVEAUX CAS EN 24 HEURES

UN BÉBÉ RETROUVÉ SAIN ET SAUF

N° 4484 | Lundi 11 avril 2022 - Prix : 10 DA • www.lemidi-dz.com

ISSN : 1112-7449

Q U O T I D I E N N AT I O N A L D ' I N F O R M AT I O N L’info, rien que l’info

Page 16 Page 16

CRISE DU LAIT

UNE NOUVELLE CARTE

DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION

Page 5

L’ITALIE S’APPRÊTE À SIGNER UN ACCORD STRATÉGIQUE SUR LE GAZ AVEC L’ALGÉRIE

MARIO DRAGHI

AUJOURD’HUI À ALGER

MARIO DRAGHI

AUJOURD’HUI À ALGER

MARIO DRAGHI

AUJOURD’HUI À ALGER

MARIO DRAGHI

AUJOURD’HUI À ALGER

Page 16

L’ALGÉRIE MEILLEUR PAYS AFRICAIN EN 2021

LA MOYENNE PONDÉRÉE RECONDUITE

ORIENTATION UNIVERSITAIRE EN 2022

Page 3

Page 4

BROUILLE

POLISARIO - ESPAGNE

Page 3

SAHARA OCCIDENTAL

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

AMARA PASSE À L'ACTION

CONFLIT À LA FAF

Page 16

MARIO DRAGHI

AUJOURD’HUI À ALGER

Page 3

(2)

MIDI LIBRE N° 4484 | Lundi 11 avril 2022

2 LE MI-DIT

plongeurs portés disparus en Malaisie,

leur monitrice secourue.

3 40 128

unités mobiles mobilisées pour la

collecte du sang.

mille voitures rappelées par Tesla

en Chine pour défaillance.

D i x i

t

"Ma plus grande satisfaction, c’est de voir la transformation de mes patients. Ils arrivent mal en point, invalides pour certains, et après quelques

semaines, ce sont d’autres personnes qui quittent l’hôpital, avec beaucoup de projets en tête."

Professeur Med Medjahed, chirurgien orthopédiste

La banque de l'habitat lancée en novembre prochain

La daurade et le tilapia sont mis en vente sur le marché de proximité de la Place-des-Martyrs à Alger à des prix concur- rentiels. Dans cet espace commercial aménagé par la chambre algérienne de la pêche et de l'aquaculture, la daurade est cédée à 1.000 DA, tandis que le prix du tilapia est fixé à 500 DA.

Les daurades d'élèvage sont produites dans des cages flot- tantes et les tilapias sont issus de bassins d'eaux douces, une production piscicole issue de l'acquaculture. Plusieurs citoyens ont salué cette initiative qui leur a permis d'acheter du poisson frais en ce mois sacré, à des prix raisonnables.

Cette initiative, visant à vendre directement le poisson au consommateur, durera tout le mois de Ramadhan de 9 h à 15 h, pour permettre au plus grand nombre de consommateurs d'acquérir du poisson frais produit localement à des prix très raisonnables. Dix autres points de vente sont également ouverts dans plusieurs marchés de proximité à travers la capi- tale avant que l’opération ne soit élargie vers d'autres wilayas.

La banque dédiée au financement des projets d'habitat sera lancée effectivement le 1er novembre prochain, a fait savoir jeudi à Alger le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi. Le ministre s'exprimait dans une déclaration à la presse en marge d'une plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales et présidée par Salah Goudjil, président du Conseil, en présence de la minis- tre des Relations avec le Parlement, Besma Azouar.

M. Belaribi a indiqué, dans ce cadre, que le dossier de trans- formation de la Caisse nationale du logement (CNL) en une institution financière dédiée exclusivement au financement du logement a été examiné mercredi en réunion du gouverne- ment, où il a été convenu de mettre en place un bureau d'études chargé d'apporter des solutions aux problèmes tech- niques et financiers empêchant cette opération.

Il a été convenu durant cette réunion que le lancement effectif de cette nouvelle institution financière aura lieu le 1ernovem- bre 2022. La banque du logement se veut une institution financière qui facilitera au secteur de l'habitat le financement des programmes de logement.

La deuxième édition de l'exposition nationale de la calligra- phie arabe, de miniature et d'enluminure a été inaugurée jeudi au palais de la culture, Moufdi-Zakaria à Alger, avec la parti- cipation de jeunes artistes lauréats du 2e concours organisé par le Club algérien de la calligraphie arabe, de l'enluminure et de la miniature. Outre le club, 56 artistes prennent part à cette exposition, organisée en collaboration avec la fondation Afak, avec 120 tableaux d'art. Cinq pavillons ont été réservés à ces toiles dont un consacré aux toiles primées au concours.

Les toiles primées lors de la 1reédition organisée lors du pré- cèdent Ramadhan ont été également exposés. Les visiteurs vont également découvrir les œuvres des célèbres calligraphes Safar Bati et Moulay Abderrahim. Un hommage sera, aussi, rendu au calligraphe Karim Beldji, décédé décembre dernier, à travers l'exposition de nombre de ses tableaux. Cette expo- sition se poursuit jusqu'au 30 avril en cours.

2

e

exposition nationale de la calligraphie arabe et de la miniature

La daurade et le tilapia à des prix

concurrentiels à Alger Le sosie de Zelensky fuit l'Ukraine grâce

au clone de... Poutine

Umid Isabaev, célèbre pour ressembler étonnamment à Zelensky,

et qui a travaillé pendant des années comme son

sosie, a réussi à fuir l'Ukraine le 12 mars dernier, grâce à l'aide des

clones... de Vladimir Poutine et de Kim Jong-

Un, rapporte Le Washington Post.

Le 12 mars dernier, Umid Isabaev a donc réussi à

traverser la frontière.

Un cheval fait irruption

dans un...

supermarché en Italie

Un client inhabituel a fait irruption dans un supermarché d’Ittiri, une petite ville de Sardaigne,

ce samedi.

Etonnamment, l’équidé est resté calme alors qu’il

déambulait à travers les rayons.

Les témoins de la scène ont su, eux aussi, garder

leur calme pour ne pas effrayer l’animal.

Désorienté mais docile, le cheval a finalement retrouvé la direction de la

sortie.

Aidé par des clients, il est passé par les caisses du

magasin avant de retrouver sa liberté.

L’équidé a finalement été récupéré par son

propriétaire.

MIDI LIBRE

N° 4484 | Lundi 11 avril 2022

TÉLÉVISION 15

TWILIGHT, CHAPITRE 1 : FASCINATION

La jeune Bella doit quitter Phoenix, dans l'Arizona, pour s'installer chez Charlie Swan, son père. Celui-ci vit à Forks, une petite bour- gade reculée. Au lycée, elle trouve vite ses repères. Tout bascule le jour où elle fait la ren- contre du mystérieux Edward Cullen. Elle se sent follement attirée par lui mais, plus ils se rapprochent, plus il lui semble qu'il cache quelque chose. Bella finit par découvrir la véri- table nature de ce garçon : Edward est un vam- pire. Avec sincérité, il lui explique que sa famille a juré de ne plus se nourrir de sang humain. Au même moment, plusieurs personnes sont sau- vagement assassinées dans la région...

21h05

La reproduction de tout article est interdite sans l’accord de la rédaction. Les manuscrits, photographies ou tout autre

document et illustration, adressés ou remis à la rédaction ne seront pas rendus et ne feront l’objet

d’aucune réclamation.

Gérant : Reda Mehigueni e-mail : direction@lemidi-dz.com

La rédaction e-mail : redaction@lemidi-dz.com

Impression :

Centre : SIA Diffusion : Midi Libre EURL Midi Libre

au capital social de 12.000.000 DA Compte Bancaire :

SGA Bouzaréah : 021000071130000214 clé 16 Adresse : La maison de la presse 1er mai alger

Web :www.lemidi-dz.com Standard :

021.66.22.65

Rédaction : Tél-Fax : 021.66.22.65

Publicité : Tél-Fax : 021.66.22.65

publicite@lemidi-dz.com Pour vos publicités s’adresser à l’ANEP 01, avenue Pasteur, Alger

AMÉLIE AU PAYS DES BODIN'S

Dans un conte de fées, Amélie aurait pu naître dans un quartier chic de la capitale. Sa maman aurait forcément été une magnifique princesse, et son père, un homme important, comme un président de la République. La famille aurait vécu dans un magnifique château, entourée de domestiques et d'objets de grand luxe. Hélas, la réalité est bien plus prosaïque : elle s'appelle Bodin, elle n'est pas née avec une cuillère d'ar- gent dans la bouche mais au milieu des champs, et personne ne lui a demandé son avis...

21h05

LA DERNIÈRE FANFARE

Après cinq mandats en tant que maire, Frank Skeffington souhaite se représenter une der- nière fois. Sincère et intègre, il privilégie les relations directes avec ses concitoyens. Son adversaire utilise avec aisance les méthodes modernes mises à sa disposition pour convain- cre les électeurs...

21h05

CULTUREBOX FESTIVAL

Membre du groupe The Popopopops puis du duo Her, Victor Solf dévoile son premier album en solo "Still. There's Hope". Doux mélange de soul et de pop, le chanteur et musicien se livre avec un projet personnel enregistré pendant le confinement. Avec des mélodies entêtantes et des textes introspectifs, Victor Solf aborde avec mélancolie le thème de la solitude.

21h05

35 ANS M6 : TOUS EN SCÈNE !

De l'amour au voyage en passant par la cuisine et la mode, depuis 35 ans, M6 est au cœur de la vie des Français. Pour fêter cet anniversaire, la chaîne propose une soirée exceptionnelle sous le signe de l'humour, de la nostalgie et de l'émotion. Les talents de M6 deviennent des personnages de "Scènes de ménages".

21h05

CLEM

Cette fois, c'est à Clem qu'il faut venir en aide.

Mais alors que chaque membre de la tribu doit faire face à ses propres problèmes, c'est Jérôme qui vient à son secours. Avec Val et Emma, ils redeviennent tous les quatre la famille heureuse qu'ils ont un jour été. Entre Matthieu et Jérôme, entre passion et raison, quel sera le choix de Clem ?

21h10 MEURTRES AU PARADIS

Gabriel Taylor est retrouvé mort dans une cabine téléphonique alors que sa fille Clarisse, victime de kidnappeurs, venait d'être rendue à sa mère contre une importante rançon. Taylor ayant suivi les instructions des ravisseurs à la lettre, l'inspecteur Neville Parker se demande pourquoi il fallait qu'on le tue malgré tout…

21h10

RECHERCHE HÉRITIERS

21h05

LA SELECTION

DU MIDI LIBRE

A Lyon, Paul s'occupe de l'affaire de Marie- Louise, morte à 71 ans sans enfant et sans famille connue. C'est une fille de mariniers qui avait perdu de vue ses 10 frères et soeurs depuis des décennies. A Montpellier, Pascal gère le dossier de Charles Boussion, artiste mort dans la solitude, dont l'héritage se monte à plusieurs centaines milliers d'euros, sans compter la valeur de ses oeuvres qui restent à expertiser. Jean-Marie et Franck récupèrent le dossier d'un défunt veuf, dont ils pensent qu'il aurait pu être abandonné à sa naissance par sa mère.

(3)

MIDI LIBRE N° 4484 | Lundi 11 avril 2022

14

CHAMPIONNAT DE FRANCE ÉLITE DE NATATION

l'Algérien Jaouad Syoud en or

Le nageur algérien Jaouad Syoud (Olympic Nice natation) a remporté la médaille d'or du 200m 4 nages des

Championnats de France élite en grand bassin, lors de la quatrième journée de

compétition qui se déroule à Limoges (France).

Q

ualifié pour la finale (A) de la spécialité avec un chrono de (1:58.12), Syoud a réalisé un temps de 1:58.93, devant les deux Français Resic Enzo (1:59.78) et Mattenet Emilien (2:01.23). Le natif de Constantine s'était également dis- tingué lors des deux premières jour- nées de compétition. D'abord sur 50m papillon en battant le record national détenu depuis 18 ans par Salim Iles (00:24.33) avec un temps de (00:24.02) et ensuite sur 200 m papillon avec également un nouveau record national de (1:58.10), amélio- rant sa propre marque qui était de

(1:58.92). Outre Syoud, cinq autres nageurs algériens sont engagés dans les épreuves du Championnat de France élite en grand bassin. Il s'agit d'Amel Melih, Lounis Khendriche, Ramzi Chouchar, Nazim Benbara et Achour Telet. Ils ont réalisé des résul- tats en dents de scie lors de la

deuxième journée de compétition.

Lors de cette quatrième journée, Ramzi Chouchar a pris la 5ème place de la finale B du 200m brasse avec un chrono de 2:19.05, alors que son coéquipier Achour Telet Sofiane a ter- miné à la 6ème place du 200m 4 nages avec un temps de 2:10.74 (Final C).

Le tirage au sort des éliminatoires du Championnat d'Afrique des nations (Chan-2023) qu'organisera l'Algérie du 8 au 31 janvier, aura lieu le 28 avril, a annoncé vendredi la Confédération africaine de football (Caf) sans en préciser l'heure et le lieu. Selon le communiqué de la CAF, les éliminatoires pour ce pro- chain Chan débuteront en juillet pro- chain. Le Chan-2022, compétition

réservée aux joueurs évoluant dans les championnats nationaux, se tien- dra du 8 au 31 janvier, après avoir été reprogrammée pour l'année 2023 à cause de la pandémie de Covid-19.

Attribuée à l'Algérie en septembre 2018, la 7e édition du CHAN se jouera dans quatre stades : le 5-Juil- let-1962 d'Alger, le stade olympique d'Oran, le 19-Mai-1956 d'Annaba et le Chahid-Hamlaoui de Constantine.

La Caf a également annoncé que le tirage au sort de la Coupe d'Afrique des Nations féminine (Can-2022), prévue du 2 au 23 juillet au Maroc, aura lieu le 25 avril à 21 h 30. Douze équipes sont qualifiées pour la phase finale : Afrique du Sud, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Nigeria, Ouganda, Sénégal, Togo, Zambie, Tunisie et Maroc qui est le pays-hôte.

L'USM Khenchela, vainqueur devant la JS Bordj Ménaïel (3-2), à l'occa- sion de la 25e journée de Ligue 2 de football disputée samedi, a repris les commandes du groupe Centre-Est à la faveur de son adversaire du jour, alors que le MC El Bayadh et le CR Témouchent ont préservé leur place de leader du groupe Centre-Ouest après leurs victoires respectives, devant le RC Kouba (1-0) et le GC Mascara (2-1). Le choc des leaders du groupe Centre-Est aura tenu toutes ses promesses avec 5 buts inscrits dans cette rencontre décisive pour l'accession en Ligue 1. L'USM Khenchela (54 pts) a su tirer son épingle du jeu en s'imposant sur le score de 3 à 2 et souffle la première place à la JS Bordj Ménaïel qui se retrouve deuxième avec 52 points. Au coude à coude avec les Coquelicots de la JSBM depuis le début de saison,

les joueurs de Khenchela semblent avoir pris une sérieuse option pour l'accession après cette victoire impor- tante à cinq journées de la fin de sai- son. Dans la lutte pour le maintien, la JSM Béjaïa a décroché une précieuse victoire devant l'USM Annaba (2-0) mais reste bloquée dans la zone de relégation aux côtes du MC Eulma vainqueur devant le MO Béjaïa (1-0), du CR Bordj Bou Arréridj qui a battu la JSM Skikda et de l'IB Lakhdaria défait par le NRB Teleghma (7-1).

Dans les autres rencontres du groupe Centre-Est, l'AS Aïn M'lila s'est imposée devant l'US Chaouia (3-1) alors que l'IRB Ouargla a battu le MO Constantine (1-0). Dans le groupe Centre-Ouest, le MC El Bayadh et le CR Témouchent, vainqueurs respec- tivement devant le RC Kouba (1-0) et le GC Mascara (2-1), sont toujours co-leaders avec 56 points au comp-

teur, alors que le RCK (3e- 52 pts) semble avoir raté le coche en cette fin de saison après avoir dominé les débats depuis le début du Championnat. Le choc de la pro- chaine journée entre le MC El Bayadh et le CR Témouchent sera un tournant décisif dans la course au titre, synonyme de montée en Ligue 1, et dont l'issue sera déterminante pour l'avenir des deux antagonistes, au coude à coude depuis l'entame de la saison. Dans la lutte pour le main- tien, l'ASM Oran et l'USM El Harrach, vainqueurs en déplacement devant le MC Saida et le SKAF El Khemis sur le même score de 1 à 0 sont sortis de la zone de relégation, désormais occupée par le WA Boufarik battu par le CRB Aïn Ouessara (1-0), l'USM Bel Abbès et le SC Aïn Defla.

aps

SPORTS

STADE DE DOUERA Belaribi ordonne le lancement des travaux

de réalisation des tunnels

Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, a donné des instruc- tions pour le transfert des plans d’ar- chitecte au maître d’œuvre pour le lancement immédiat des travaux de réalisation des trois tunnels du stade de Douera avec la mobilisation simultanée de trois équipes, a indi- qué un communiqué du ministère.

Le ministre a donné ses instructions après sa visite au stade de Douera où il a chargé le bureau d'études repré- senté par le Centre national de l'in- génierie de construction (Cnic) de suivre minutieusement les plans d’architecte et de les concrétiser sur le terrain, a précisé le communiqué.

Chaque tunnel, y compris celui réservé aux éléments de la Protection civile, s’étendra sur 50 mètres.

Concernant les travaux des réseaux techniques, une commission a été mise en place pour étudier la liste des matériaux nécessaires afin de vérifier leur disponibilité sur le mar- ché local et d’éviter ainsi leur impor- tation. Pour les sièges des gradins du stade, M. Belaribi a ordonné de prospecter des entreprises locales pouvant fabriquer des sièges aux normes de la Fifa.

S'agissant de la toiture du stade, le ministre a donné des instructions à l’effet de mettre un programme spé- cial en vue de fixer la toiture au-des- sus de la structure métallique dont les travaux ont été achevés. Les entreprises locales seront employées et intégrées aux travaux, avec déter- mination du nombre des travailleurs indispensable au travail dans cha- cune des parties du stade avec le sys- tème 3x8. De plus, le ministère a indiqué que "tous les obstacles administratifs et financiers de l’en- treprise de réalisation du stade de Douéra ont été réglés".

Pour ce qui des travaux d’aménage- ment extérieur, il a été procédé à la mise en place d’un plan de partage de missions et à la régularisation du problème de détermination d’une sortie du stade vers l’autoroute, en coordination avec la direction des travaux publics , avec transfert de la base de vie, en vue de permettre à l’entreprise d’aménagement de lan- cer les travaux.

Quant aux stades limitrophes, le ministre a instruit de la nécessité de choisir l’entreprise réalisatrice du terrain du stade et de l’entreprise de réalisation des caméras de surveil- lance dans les plus brefs délais pos- sibles, afin que le projet puisse être achevé dans les délais impartis.

aps

QUALIFICATIONS CHAN-2023

Le tirage au sort le 28 avril

CHAMPIONNAT DE LIGUE 2

L'USMK reprend la tête à l'Est, le MCEB et le CRT gardent le cap à l'Ouest

La Russie étant le principal fournisseur de gaz de l’Union européenne, et depuis le conflit avec l’Ukraine qui a débuté en février 2022, les prix flambent et

l’approvisionnement reste incertain pour beaucoup de pays.

PAR LAKHDARI BRAHIM

L’

Italie importe environ 40 % de son gaz de Russie, ce qui la rend très dépendante de ce pays et elle souhaite s’affranchir de celui-ci et diver- sifier ses sources d’approvisionnement surtout en ces temps où le marché reste très instable et que le conflit perdure encore.

L’Algérie, quant à elle, est déjà le deuxième fournisseur de gaz en Italie, sachant que le gazoduc Transmedest véhicule du gaz aux pays européens depuis près de 40 ans. Ayant une capacité de 110 millions de mètres cubes par jour, il en transporte actuellement seulement 60 millions.

Le Premier ministre italien, Mario Draghi, se rendra aujourd’hui à Alger où il sera reçu dans l’après-midi par le Pré- sident Abdelmadjid Tebboune. Le chef de l’état recevra ensuite Mario Draghi pour un ftour. Certains feront le parallèle avec le ftour organisé le 7 avril dernier par le souverain marocain Mohamed VI à l’Espagnol Pedro Sanchez venu sceller ce qui a été qualifié, en Espagne même, de "trahison historique" à l’encontre du peuple sahraoui. Mais à la différence de Pedro Sanchez vivement critiqué en Espagne, aussi bien par la droite que ses alliés de gauche (Podemos), le voyage de Mario Draghi à Alger bénéficie de l’ap- pui général en Italie.

Et contrairement au voyage de Sanchez à Rabat, la venue de Draghi ne vient pas sceller un retournement mais le renforce- ment d’une relation stratégique tissée depuis la guerre de libération nationale, notamment par Enrico Mattei, patron historique du géant énergétique Ente Nazionale Idrocarburi (ENI).

Le gazoduc Trans-mediterranean pipe-

line, reliant les deux pays qui porte le nom d’Enrico Mattei depuis l’année 1999 illustre cette relation historique ancienne. Le contexte géopolitique actuel avec la décision, politiquement tranchée, de l’Union européenne de se passer le plus rapidement possible du gaz russe, donne évidemment à cette relation une plus grande importance.

Dans la concurrence diffuse entre Madrid et Rome pour se positionner comme futur porte d’entrée des approvi- sionnements de remplacement du gaz russe, Alger a très clairement opté pour l’Italie. Même une éventuelle relance du projet de gazoduc transsaharien pour amener des milliards de mètres cubes de gaz, ce sera l’infrastructure reliant l’Algérie à l’Italie qui sera utilisée.

Le gazoduc Transmed (Enrico Mattei) qui a une capacité de 30 milliards m³ par an reste sous-utilisé actuellement.

L’Algérie, deuxième fournisseur de gaz à l’Italie, envoie 21 milliards m³).

Selon le site spécialisé Bloomberg, le projet de l’Italie est d’augmenter ses importations de gaz algérien à un tiers de ses besoins globaux "dans les mois à venir" contre un quart actuellement.

"Avec la crise de la guerre en Ukraine,

nous allons devoir remplacer 29 mil- liards de mètres cubes de gaz en prove- nance de Russie", a déclaré Roberto Cingolani, ministre italien de la Transition écologique. "On fait la course à la diversification des sources. On accé- lère sur les renouvelables, mais le plan a une durée de 7 ou 8 ans", a-t-il ajouté.

Chaleur avec Rome, coup de froid avec Madrid Selon certains médias italiens, dans les conditions actuelles, Sonatrach ne pour- rait mettre que 2 milliards m³ de quanti- tés additionnelles de gaz. Les choses pourraient changer substantiellement à moyen terme, Sonatrach envisageant des investissements de 40 milliards de dol- lars dans la recherche et la production de pétrole et de gaz d’ici à 2026. Avec l’am- bition de doubler sa production.

Pour rappel, Eni et Sonatrach ont signé en décembre dernier un accord de par- tage de production de 1,4 milliard de dollars pour la production de pétrole et de gaz dans le sud du bassin de Berkine.

Les deux entreprises ont annoncé, le 20 mars dernier, une nouvelle découverte de pétrole et de gaz dans le périmètre de recherche Zemlet el-Arbi situé dans le

Bassin de Berkine renfermant environ 140 millions de barils de pétrole brut en place. Ce contexte algéro-italien plus que jamais chaleureux contraste avec le coup de froid entre Alger et Madrid.

Outre le rappel de l’ambassadeur d’Algérie à Madrid, Alger, sans faillir au respect de ses engagements contractuels en matière de livraison de gaz, a envoyé des signaux d’une révision globale des relations avec l’Espagne.

Le patron de Sonatrach a envoyé un signal clair en indiquant que le prix du gaz livré à l’Espagne pourrait faire l’ob- jet d’un "recalcul. Depuis le début de la crise en Ukraine, les prix du gaz et du pétrole explosent. L’Algérie a décidé de maintenir, pour l’ensemble de ses clients, des prix contractuels relative- ment corrects. Cependant, il n’est pas exclu de procéder à un recalcul des prix avec notre client espagnol".

Madrid découvre, contrairement à ce que Pedro Sanchez pensait, que l’Algérie a d’autres options pour son gaz et qu’elle saura exprimer, dans les faits, sa répro- bation de la trahison par l’Espagne de sa responsabilité historique, morale et légale à l’égard du peuple sahraoui.

L. B.

PAR KAMAL HAMED

En décidant de prendre partie en faveur des thèses marocaines dans l’affaire du Sahara occidental, le gouvernement espagnol a sérieusement hypothéqué ses bonnes relations avec d’autres parte- naires de cette région. L’on sait que l’Algérie a vigoureusement rejeté cette prise de position espagnole en faveur de l’autonomie du Sahara occidental comme le préconise la solution présentée par le Maroc et a, pour exprimer sa colère, rappelé son ambassadeur à Madrid. Le Front Polisario, directement concerné par cette affaire, vient lui aussi de décider de suspendre tous les contacts avec le gouvernement espagnol. "Le Front Polisario décide de suspendre ses contacts avec le gouvernement espagnol actuel, afin qu'il se dissocie de l'instru-

mentalisation de la question sahraouie dans le cadre du marchandage lamenta- ble avec l'occupant, jusqu'à ce qu'il se conforme aux décisions de la légalité internationale, laquelle légalité interna- tionale reconnaît au peuple sahraoui le droit à l'autodétermination et au respect des frontières de son pays internationa- lement reconnues", indique le Front Polisario dans un communiqué, dont l'APSa reçu une copie.

Le Front Polisario dit avoir pris sa déci- sion suite à "l'annonce du soutien du gouvernement Sanchez au plan de l'oc- cupant marocain qui vise à annexer, par la force, les territoires du Sahara occi- dental et à confisquer les droits inaliéna- bles du peuple sahraoui à l'autodétermi- nation et à l'indépendance et aux démarches concrètes prises par le gou- vernement de Pedro Sanchez dans ce

sens". Le Front Polisario a affirmé que cette décision repose sur "le principe que l'état espagnol a des responsabilités envers le peuple sahraoui et les Nations unies, étant la puissance administrante du territoire, des responsabilités qui demeurent ainsi imprescriptibles".

L’Espagne n’a pas tardé pour réagir à ce communiqué du Polisario. Ainsi, comme rapporté par l’agence europa press, le ministère espagnol des Affaires étran- gères a indiqué qu’il "reste toujours ouvert sur le dialogue" avec le Polisario en estimant que "c’est la meilleure voie pour régler les différends". Ce langage diplomatique de Madrid ne saurait mas- quer l’étendue du préjudice causé par le Premier ministre espagnol lorsque opé- rant un grand revirement, il a pris faits et cause pour la thèse marocaine dans le conflit du Sahara occidental. Une posi-

tion qui a suscité une levée de boucliers, y compris en Espagne où plusieurs forces politiques, y compris dans le pro- pre camp du Premier ministre socialiste, ont dénoncé cette position. C’est aussi le tollé général au Parlement espagnol où il a été reproché au Premier ministre espa- gnol d’avoir rompu un certain équilibre qu’observait jusque-là l'Espagne dans cette affaire de décolonisation.

L’Algérie, qui a aussi exprimé son mécontentement, compte prendre des mesures de rétorsion parmi lesquelles la révision à la hausse du prix du gaz vendu à l’Espagne. Les deux parties semblent en effet prêtes à cette éventualité, ce d’autant qu’avec la guerre qui fait rage en Ukraine le prix du gaz a augmenté considérablement.

K. H.

MIDI LIBRE

N° 4484 | Lundi 11 avril 2022

EVENEMENT 3

L’ITALIE S’APPRÊTE À SIGNER UN ACCORD STRATÉGIQUE SUR LE GAZ AVEC L’ALGÉRIE

Mario Draghi aujourd’hui à Alger

SAHARA OCCIDENTAL

Brouille Polisario - Espagne

(4)

MIDI LIBRE

N° 4484 | Lundi 11 avril 2022

MONDE 13

Un Palestinien a été tué et d'autres blessés samedi dans des échanges de tirs lors d'une opération de l'armée israélienne en cours dans le camp palestinien de Jénine.

C

ette opération fait suite à une attaque jeudi à Tel-Aviv qui a fait trois morts et une dizaine de blessés.

"Un jeune homme a été tué par les balles israéliennes à Jénine et il y a au moins cinq blessés", a indiqué le ministère palestinien de la Santé, tan- dis que l'armée israélienne a confirmé à l'AFP mener actuellement une opé- ration dans ce camp, considéré comme l'un des principaux bastions des factions armées palestiniennes en Cisjordanie occupée.

Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, avait donné carte blanche vendredi aux forces de sécurité pour

"vaincre une nouvelle vague de ter- reur" en Israël, après l'attaque armée

jeudi soir en plein centre de Tel-Aviv, qui a fait trois morts, tous Israéliens, et une dizaine de blessés.

À la suite d'une chasse à l'homme dans les rues de la métropole israé- lienne, les forces de sécurité avaient localisé et abattu dans un échange de tirs l'assaillant, Raëd Hazem, 28 ans, un Palestinien "sans affiliation connue" à une faction armée, selon le renseignement israélien, et originaire de Jénine en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. Après l'attaque fatale à cinq personnes la semaine dernière à Bnei Brak, ville juive ultraorthodoxe dans la banlieue de Tel-Aviv, l'armée israé- lienne avait mené une opération dans

le secteur de Jénine d'où était aussi originaire l'assaillant. Au moins trois combattants du Jihad Islamique, prin- cipal mouvement islamiste armé palestinien après le Hamas, avaient été tués dans des échanges de tirs dans ce camp densément peuplé et qui avait été au cœur des affrontements pendant la seconde intifada, soulèvement palestinien du début des années 2000.

Il y a 20 ans, après des attentats meur- triers anti-israéliens, l'armée avait lancé une offensive de grande enver- gure à Jénine, au cours de laquelle 53 Palestiniens, des civils pour plus de la moitié, et 23 soldats israéliens avaient été tués durant dix jours d'intenses combats.

La manœuvre d’Imran Khan pour se maintenir au pouvoir a échoué. Les députés pakistanais s’apprêtaient, samedi 9 avril, à faire chuter son gou- vernement. Ce vote d’une motion de censure intervient alors que la Cour suprême avait infligé, jeudi, un cui- sant revers au Premier ministre pakis- tanais. Ce dernier avait tenté d’échap- per, quatre jours plus tôt, à cette motion de l’opposition en faisant dis- soudre l’Assemblée nationale et en appelant à des élections générales anticipées.

Les cinq magistrats de la plus haute juridiction du pays avaient jugé, à l’unanimité, que le stratagème pour empêcher le vote de défiance était anticonstitutionnel et que toutes les décisions ultérieures étaient sans effet juridique. L’Assemblée nationale avait donc été rétablie, ainsi que le gouvernement.

A 69 ans, l’ancienne gloire du cricket ne peut donc plus échapper à la desti-

tution : il a perdu sa majorité à la chambre basse du Parlement, victime de défections dans ses propres rangs et au sein de la coalition qui l’avait porté en 2018 à la tête de ce pays de 220 millions d’habitants, doté de l’arme nucléaire.

"J’accepte la décision de la Cour et je respecte le système judiciaire pakista- nais", a déclaré le Premier ministre, vendredi dans la soirée, en ouverture d’un discours durant lequel il a laissé entendre qu’il ne reconnaîtrait pas un gouvernement d’opposition. Il a aussi appelé ses partisans à descendre

"pacifiquement" dans la rue, dimanche. Il en a profité pour conspuer ses deux grands adversaires, la Ligue musulmane du Pakistan (PML-N) et le Parti du peuple pakista- nais (PPP), deux formations qui se sont partagé le pouvoir, avec l’armée, pendant des décennies et sont désor- mais unies dans leur lutte contre le chef du gouvernement.

Imran Khan a également regretté que la plus haute instance judiciaire du pays n’ait pas pris en compte ses accusations d’"ingérence" portées à l’encontre des États-Unis. Pour justi- fier son refus de se soumettre à une motion de censure, il avait en effet accusé Washington d’être à l’origine d’une conspiration internationale des- tinée à le faire tomber, en raison de ses liens avec la Chine et la Russie.

L’opposition, constituée de deux clans par ailleurs rivaux historiques, ceux de la famille des deux anciens Pre- miers ministres Nawaz Sharif et Benazir Bhutto – pour l’heure alliés à un parti islamiste –, l’accuse d’être responsable de la crise économique majeure que traverse le pays. La dette, l’inflation et le chômage ont considé- rablement dégradé l’activité et Imran Khan a dû faire appel au Fonds moné- taire international.

Agences La Russie a décidé son retrait anticipé

du Conseil des droits de l'Homme (CDH) des Nations unies, a annoncé jeudi le ministère russe des Affaires étrangères.

Elle "considère la résolution adoptée par l'Assemblée générale de l'Onu le 7 avril à New York visant à suspendre le siège de la Fédération de Russie au Conseil des droits de l'Homme de

l'Onu comme une mesure illégale et politiquement motivée visant à sanc- tionner de manière provocante un Etat souverain membre de l'Onu qui mène une politique intérieure et étran- gère indépendante", a-t-il dit dans un

communiqué. Le CDH est

aujourd'hui monopolisé par un groupe d'États qui l'utilisent à des fins oppor- tunistes, a dénoncé le ministère.

"S'étant proclamés une référence en matière de droits de l'Homme, ces états sont directement impliqués dans des violations flagrantes et massives des droits de l'Homme", a-t-il accusé.

La Russie continuera à contribuer à la protection des droits de l'Homme bien qu'elle ait décidé de se retirer du CDH, a conclu le ministère.

PALESTINE

Raid meurtrier de l'armée

israélienne dans le camp de Jénine

PAKISTAN

Le Premier ministre poussé vers la sortie

RUSSIE

Retrait anticipé du Conseil des droits de l'Homme de l'Onu

PÉROU

Un conflit social ébranle

le gouvernement de Pedro Castillo

"Elections générales maintenant", titrait à sa "Une", mercredi 6 avril, La Republica, grand quotidien national de centre gauche, de concert avec d’autres éditoriaux de presse demandant la démission immédiate de Pedro Castillo. Elu de justesse en juin 2021 avec comme slogan "Plus de pauvres dans un pays riche", le Président de gauche est acculé, tandis que de plus en plus de voix l’exhortent à corriger sa politique ou à partir. Beaucoup fusti- gent aussi le Congrès, l’unique chambre parlementaire, dont les niveaux de désapprobation attei- gnent des records.

Depuis douze jours, le gouverne- ment affronte la colère de divers sec- teurs : chauffeurs routiers et agricul- teurs sont en grève contre la hausse des prix des carburants, des engrais et de certains aliments, alors que l’inflation est aggravée ces dernières semaines par la guerre en Ukraine.

Dans une dizaine de régions, notam- ment des Andes centrales – les- quelles avaient massivement voté pour M. Castillo lors du dernier scrutin –, des axes routiers sont blo- qués depuis plusieurs jours et des péages ont été incendiés. Jeudi 7 avril, le gouvernement a décrété l’état d’urgence sur les routes du pays afin de lever les blocages.

Face à ce mouvement social – le premier auquel fait face M. Castillo à l’échelle nationale –, le Président a eu une réponse erratique, choisissant dans un premier temps d’ignorer les protestataires avant de les discrédi- ter, alléguant que leurs "leaders étaient payés pour manifester". Il a ensuite tenté de calmer les esprits en annonçant des mesures sociales avec une réduction de la TVA pour la vente d’aliments de base et une aug- mentation de 10 % du salaire mini- mum, qui atteindra l’équivalent de 254 euros à partir du 1er mai. Mais face au caractère non immédiat et limité de ces mesures – la plupart des travailleurs au Pérou exercent au noir –, les grévistes ont décidé de poursuivre le mouvement. La répression policière et des violences en marge des manifestations ont fait au moins six morts et des dizaines de blessés.

"Non seulement le gouvernement a trahi ses promesses de changement, mais maintenant, il reproduit les méthodes de la droite : mépriser ceux qui se mobilisent (…), répri- mer, criminaliser et restreindre les droits", a affirmé sur Twitter son ancienne alliée de la gauche pro- gressiste, Veronika Mendoza, dont le groupe s’est distancié du gouver- nement en février.

Lundi 4 avril, face à des rumeurs de pillages dans la capitale, M. Castillo avait décrété un couvre-feu de vingt- quatre heures à Lima et dans la ville voisine de Callao.

Agences MIDI LIBRE

N° 4484 | Lundi 11 avril 2022

4 EVENEMENT

Le monde voit ses frontières s’ouvrir peu à peu et la

situation sanitaire actuelle se stabiliser.

PAR RACIM NIDAL

D

e ce fait, les conditions pour accé- der aux pays étrangers sont allégées et beaucoup d’Algériens désirent visiter d’autres pays et d’autres envisa- gent de venir en visite en Algérie.

Cependant, il existe un important obstacle les empêchant de concrétiser leurs projets de voyages. Ce sont certainement les tarifs onéreux des billets d’avion, ce qui est en train de changer depuis quelques jours avec la baisse des tarifs des billets d’avion.

Ainsi la diaspora algérienne en France continue de recevoir de bonnes nouvelles.

Suite à l’annonce de l’augmentation de vols reliant les deux pays, les tarifs des billets ont considérablement chuté dans plusieurs créneaux. Cette baisse résulte des offres promotionnelles initiées par Air Algérie depuis quelques jours, qui ont incité les compagnies françaises à adopter la même approche afin de satisfaire leurs passagers.

Effectivement, le transporteur aérien national a dernièrement lancé une vague de promotions. Cette dernière touche en particulier les lignes aériennes reliant l’Algérie à l’Hexagone. Air Algérie a, cette fois-ci, réduit le prix de ses billets à destination de la France pour le mois de juillet avec son offre - Économique pro -.

Mais pas que, puisqu’elle ne cesse d’ajou- ter de nouvelles destinations et aéroports, tel est le cas de Lyon. A cet effet, pour un billet reliant Lyon à l’aéroport Houari- Boumediene, il faut compter environ 170 euros pour une personne. Les vols sont disponibles au quotidien excepté le lundi.

De plus, les liaisons entre Lyon et Oran, opèrent tous les jeudis, samedis et mercre- dis avec un prix avoisinant les 250 euros.

Cependant, pour voyager un samedi, lundi ou encore un vendredi de Lyon à destina- tion de Constantine avec Air Algérien, il convient de débourser environ 220 euros pour une place en classe économique.

ASL Airlines, Transavia et bien d’autres compagnies aériennes sont à présent très loin des 600 à 700 euros demandés pour un aller simple voici encore quelques jours. En effet, sur la plupart des cré- neaux, les billets dépassent désormais très rarement les 500 euros pour une seule per-

sonne. Grâce aux offres promotionnelles proposées ces derniers jours, la réserva- tion d’un aller-retour devient même possi- ble pour un montant inférieur à 400 euros.

Plus en détails, chez ASL Airlines, il est possible de voyager entre Lyon et Alger les 15, 19, 21, 22, 25, 28 et 29 avril 2022 à un prix avoisinant les 210 euros par per- sonne. Ce transporteur est loin de vouloir s’arrêter là dans la mesure où il vient de mettre en vente une toute nouvelle liaison.

C’est le vol Mulhouse-Bâle vers Alger qui est proposé sur le site officiel de la com- pagnie aérienne en question à partir du 25 juin 2022.

De son côté, Transavia propose des prix pour ses vols desservant les aéroports d’Oran et d’Alger depuis Lyon allant de 150 à 200 euros. Pour rappel, ces liaisons sont disponibles uniquement le mercredi de chaque semaine.

R. N.

PAR RAHIMA RAHMOUNI

L’Algérie a été classée par l’Indice mon- dial de sécurité alimentaire (GFSI) en tête de liste des pays africains et à la 54eplace parmi 113 pays du globe en 2021, amélio- rant sensiblement son classement par rap- port à 2019.

Selon le site Economist Impact qui a publié la dixième édition du classement des 113 pays de l’Indice mondial de sécu- rité alimentaire, l’Algérie vient en tête de classement des pays africains.

Cette amélioration du classement de l’Algérie du GFSI 2021 est le résultat de

son obtention d’une note globale de 63,9 points sur 100, soit 77,9 point pour l’ac- cessibilité, 58 points pour la disponibilité et 62 points pour la qualité et la sécurité sanitaire des aliments et enfin 50,7 points pour les ressources naturelles et la rési- lience.

Selon le même document, l’Algérie a enregistré une tendance haussière en matière de sécurité alimentaire depuis 2012, améliorant ainsi son classement de la 70eplace en 2019 à la 58een 2020, puis à la 54een 2021.

Le GFSI (Global food safety initiative), développé par Economist intelligence

Unit avec le soutien de Cortiva Agriscience, mesure la sécurité alimen- taire au niveau national à partir de critères sur la disponibilité, la qualité et la sécurité sanitaire des aliments les ressources natu- relles et la résilience dans 113 pays à tra- vers le monde.

Les dix premières places du classement mondial en matière de sécurité alimen- taire pour l’année 2021, sont occupées successivement par l’Irlande, l’Autriche, le Royaume-Uni, la Finlande, la Suisse, les Pays-Bas, le Canada, le Japon, la France et les Etats-Unis.

R. R.

VOLS FRANCE - ALGÉRIE

Programme et prix au départ de Lyon

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

L’Algérie meilleur pays africain en 2021

ces dernières semaines l’économie mon- diale a connu beaucoup de bouleverse- ments. En Algérie la monnaie nationale est déjà en souffrance depuis quelques années, mais cela s’est encore accentuée et accélérée ces dernières semaines.

Depuis la réouverture partielle des fron- tières le dinar algérien ne fait plus le poids devant les principales devises, que ce soit au niveau de la Banque d’Algérie que sur le marché parallèle. Comment la situation du dinar algérien va-t-elle évoluer avec l’augmentation du nombre de vols mais aussi avec l’ouverture vers la Omra et le Hadj ?

A la Banque d’Algérie, le dinar algérien reste en souffrance devant les principales

devises. Pour le dimanche 10 avril 2022, l’euro stagnait, un euro est cédé au niveau des guichets de la Banque d’Algérie contre 155.77 dinars algériens à l’achat et contre 155.80 dinars algériens à la vente.

Le dollar américain s’échange contre 143.30 dinars algériens à l’achat et contre 143.32 dinars algériens à la vente. Le dol- lar canadien quant à lui s’échange contre 113.73 dinars algériens à l’achat et contre 113.78 dinars algériens à la vente, et enre- gistre une légère hausse ces derniers jours.

La livre sterling reste toujours aussi éle- vée. 1 pound s’échange à la Banque d’Algérie contre 186.74 dinars algériens à l’achat et contre 186.81 dinars algériens à la vente. Pour la même journée, un euro

s’échangeait, au Square Port Saïd, contre 212 dinars algériens à la vente et contre 214 dinars algériens à l’achat.

La valeur de la monnaie étasunienne reste stable ces derniers jours. Un dollar améri- cain s’échange contre 196 dinars algériens à la vente et contre 193 dinars algériens à l’achat. Le dollar canadien s’échange quant à lui contre 147 dinars algériens à l’achat et contre 150 dinars algériens à la vente.

Enfin la livre sterling voit, elle aussi, sa valeur se stabiliser, ces derniers jours. Un pound est cédé par les cambistes contre 255 dinars algériens à la vente et contre 252 dinars algériens à l’achat.

R. N.

TAUX DE CHANGE DES PRINCIPALES DEVISES

Le dinar accuse encore le pas

ORIENTATION UNIVERSITAIRE EN 2022

La moyenne pondérée reconduite

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique reconduit, cette année encore, le mode de calcul de la moyenne pondérée au Bac.

Une bonne nouvelle pour les orientations des bacheliers, esti- ment les pédagogues.

Dans ce mode de calcul, "la moyenne du bac compte double, à laquelle il faut ajouter la moyenne des notes de la ou des trois matières principales, avant de diviser le tout par trois", explique Seïf-Eddine Amara, directeur des enseignements au ministère de l’Enseignement, dans un reportage diffusé, hier matin, sur les ondes de la chaîne 3 de la Radio algérienne.

La moyenne pondérée obtenue permet de mieux cerner les capa- cités du bachelier et d’augmenter ses chances de réussite par une meilleure orientation.

Une nouvelle plutôt bien accueillie par les concernés. "Si cette moyenne pondérée existait à mon époque, avec mon 17 en sciences naturelles au bac, j’au- rais pu être orientée vers mon premier choix qui était biologie", témoigne une étudiante.

Pour les pédagogues, cette mesure est un premier pas vers le Bac spécialisé.

EPREUVES D'EPS BAC/BEM

Les candidats libres invités

à retirer leur convocations

Les candidats libres du BEM (Brevet d'enseignement moyen) et du Baccalauréat peuvent reti- rer la convocation pour passer les épreuves d'éducation phy- sique et sportive (EPS) à partir du 17 avril sur les sites électro- niques de l'Office national des examens et concours (Onec), a indiqué un communiqué de l'Office.

L'Onec a invité "les candidats libres concernés par les épreuves d'EPS aux examens du bEM et du baccalauréat, session 2022, à retirer leurs convocations sur ces deux sites web du 17 avril au 7 mai prochain", a précisé la même source ajoutant que "les épreuves d'EPS se dérouleront du 8 au 19 mai".

Les candidats libres du BEM peuvent retirer leur convocation sur le lien http://bem.onec.dz/

Les candidats du Baccalauréat concernés par l'EPS sont invités à retirer leur convocation sur le lien http://bac.onec.dz/, a conclu le communiqué.

R. N.

Figure

Updating...

Références

Updating...

Sujets connexes :