[Compte rendu de :] Commentaire sur l'Evangile de Saint Jean : 1, Le prologue. La vie apostolique du Christ / Thomas d'Acquin ; dir. M.-D. Philippe. - Paris : Cerf, 1998

Texte intégral

(1)

Article

Reference

[Compte rendu de :] Commentaire sur l'Evangile de Saint Jean : 1, Le prologue. La vie apostolique du Christ / Thomas d'Acquin ; dir. M.-D.

Philippe. - Paris : Cerf, 1998

ASKANI, Hans-Christoph

ASKANI, Hans-Christoph. [Compte rendu de :] Commentaire sur l'Evangile de Saint Jean : 1, Le prologue. La vie apostolique du Christ / Thomas d'Acquin ; dir. M.-D. Philippe. - Paris : Cerf, 1998. Etudes Théologiques et Religieuses , 2000, vol. 75, no. 2, p. 272-273

Available at:

http://archive-ouverte.unige.ch/unige:120799

Disclaimer: layout of this document may differ from the published version.

1 / 1

(2)

!ETUDES

Tr HÉOLOGIQUES

& fR? EL/ClEU SES

Revue trimestrielle publiée avec le concours du Centre National du Livre

161 André LACOCQUE Le grand cri de Jésus dans Matthieu 27/50 189 Pierre PRIGENT L'interprétation de 1' Apocalypse en débat 211 Bernard COTTRET Le paradigme perdu

Le Great Awakening, entre la faute et l'innocence·

*

229 Jean Marcel VINCENT <<Visionnaire, va-t'en ! >>

Interprétation d'Amos 7/10-17 dans son contexte 251 Jean-Daniel CAUSSE Éloge de l'avant-dernier

*

261 PARMI LES LIVRES

*

315 ABSTRACTS

319 Thèses et mémoires soutenus à I'IPT en 1999

Jean-Claude LASSERRE NOUVELLES DE L'IPT

TOME 75 2000 1 2

(3)

PARMI LES LIVRES ETR Jean ASTRUC, Conjectures sur la

Genèse. Introduction et notes de Pierre Gibert, (Classiques de l'his- toire des religions), Paris : Noêsis, 1999. 23 cm. 556 p. ISBN 2-911606- 40-X. FF 160.

Jean Astruc est un personnage dont la vie intéresse autant l'histoire de la médecine (il fit ses études à Montpellier) que celle de la science bi- blique. Son père, Pierre, était pasteur et, après avoir abjuré, devint avocat à la Révocation ...

Dans ses Conjectures, publiées ano- nymement en 1753, A. (1684-1766) re- prenait le dossier ouvert au siècle pré- cédent par d'illustres devanciers (Hobbes, La Peyrère, Spinoza, Simon, Le Clerc) sur la rédaction de la Genèse.

Pour lui, Moïse avait disposé de mé- moires antérieurs qu'il avait non pas refondus mais insérés dans sa narra- tion. Deux documents principaux, A et B, devaient être distingués en fonction de la manière que l'on a d'y nommer Dieu (ces documents correspondent à ce que la théorie wellhausenienne des sou_rces appelera par la suite Yahwiste et Elohiste). lls sont complétés par une dizaine d'autres sources fragmentaires.

L'hypothèse documentaire -c'est le sens du mot conjecture qui sert de titre, cf p. 44-d'A. fut en effet reprise par Eichhorn qui en avait eu connais- sance par les comptes rendus de J.-D. Michaelis.

G. rappelle méthodiquement 1' his- toire d'A. (sa famille, sa formation) et celle des Conjectures (édition, présen- tation). TI montre comment A. s'inscrit dans la tradition de l'histoire critique de la Bible ouverte au siècle précédent, mais aussi l'originalité de sa contribu- tion, tant par rapport à ses devanciers qu'au regard de ce qu'est devenue 1' hypothèse documentaire jusqu'à l'éclatement récent du consensus à son propos.

272

Vient ensuite le livre lui-même : la présentation par A. de son hypothèse ou « réflexions préliminaires » (131- 148), puis le texte de la Gn - et le début d'Ex - en colonnes selon les différents « mémoires » (149-373), et enfin de longues « Remarques sur la distribution du livre de la Genèse en différents mémoires » (375-537) où A. défend son hypothèse contre d'éventuelles objections et en justifie l'intérêt.

Par rapport aux erreurs de l'éd. de 1753 ou des tirages pirates qui ont suivi, l'intérêt du travail de G. est d'avoir remis à la disposition des cher- cheurs (tant en AT qu'en histoire) un ouvrage fréquemment cité mais rare- ment lu, et établi son texte de manière sûre.

THÉOLOGIE SYSTÉMATIQUE

Hubert BosT

Thomas d'AQUIN, Commentaire sur l'Évangile de saint Jean!. Le pro- logue. La vie apostolique du Christ, Paris : Cerf, 1998. 23 cm. 685 p.

ISBN 2-204-05804-1. FF 490.

Çommentant le début du prologue de 1' Evangile de Jean, Thomas com- mence, sous le titre « L'être et la nature du Verbe divin », de la manière sui- vante : << Pour faire connaître l'être du Verbe quant à la nature divine, il [i. e.

l'évangéliste] le montre sous quatre as- pects : Quand était-il ? DANS LE PRIN- CIPE. Où était-il ? ET LE VERBE ÉTAIT AUPRÈS DE DIEU. Qu'était-il? LE VERBE ÉTAIT DIEu. Comment était-il ? IL ÉTAIT DANS LE PRINCIPE AUPRÈS DE DIEU. Les deux premiers aspects répondent à la question : Existe-t-il ? les deux autres à la question: Qu'est-il?»

J

l

j

!

1

1

1

J l

t

j j

2000/2 PARMI LES LIVRES

Le lecteur tire tout de suite une cer- taine impression de cette exégèse : l'organisation et la pénétration systé- matiques du message et du langage bi- bliques. Un questionnement nourri par les problèmes dogmatiques, voire phi- losophiques, et formé par une struc- ture logique qui rappelle la petite et la grande architecture des Sommes.

Comme si le texte biblique était là pour répondre à des questions prêtes d'emblée et qui arrivent de l'extérieur.

Pourtant, cette impression est superfi- cielle ; elle se contente de ses propres présupposés sans s'ouvrir à un langage qui n'est plus le nôtre, mais est beau- coup plus riche et différencié que ne le voudrait notre goût de 1' actualité et notre sentiment de supériorité. Le questionnement de Thomas n'est pas formé à l'avance pour se confronter au texte biblique ; il se développe dans la rencontre avec celui-ci, et il sert à faire parler le texte lui-même. Il est vrai, le geste qui fait parler le texte, est un geste fort. Un geste d'autant plus fort qu'il est porté par une longue his- toire d'interprétation, dont Thomas fait partie, et qui est, au plu,s profond, l'histoire de l'Eglise : cette Eglise à la- quelle la Parole de Dieu est destinée et qui l'a- d'une certaine manière-de- puis toujours comprise. Pour nous autres protestants, c'est un présupposé surprenant - toujours de nouveau sur- prenant. (Qui lit la préface du direc- teur de la traduction s'étonnera à presque chaque page.)

n

faut pourtant ne pas méconnaître la constellation herméneutique sous-jacente à cette lecture : d'autant plus fort, d'autant plus dogmatique est le questionne- ment, le geste interprétatif, d'autant plus est-il au service du message qui lui est supérieur. Ce rapport qui nous semble être paradoxal doit être com- pris comme non-paradoxal si nous voulons trouver un accès à l'interpré- tation de Thomas d'Aquin. On peut le dire autrement : la tension entre ap- proche dogmatique et approche exégé- tique (dans un sens moderne) n'est

que la surface d'un niveau plus profond : la dimension à la fois intel- lectuelle et spirituelle d'une lecture qui s'insère dans l'histoire du salut dont elle fait partie, comme le texte biblique.

Le lecteur qui a la patience d'étudier ce commentaire sera confronté non seulement à une interprétation pleine de surprises, mais à une herméneutique dont la complexité dépasse de loin ce qu'on apprend souvent dans nos facul- tés comme étant l'analogie et le qua- druple sens de l'Écriture: un schéma sec, artificiel et sans mouvement intérieur.

Le commentaire de Thomas sur l'Évangile de Jean, dont le présent vol.

comporte la l" partie (chap.1-11), est non seulement le commentaire d'un livre biblique, mais en même temps une œuvre majeure de la théologie de son auteur. Sans que, à notre avis, un jugement quelque peu dépréciatif sur la Somme théologique et la Somme contre les Gentils (cf Préface, 10-12) soit nécessaire pour mettre à jour sa valeur.

Hans-Christoph AsKANI

THOMAS D'AQUIN, Le mystère du Christ. Textes choisis et présentés par Jean-Pierre Torrell, (Foi vivante - Pensée chrétienne) Paris : Cerf, 1999. 18 cm. 218 p.

Le P. Torrell, dont l'introduction à la lecture de la Somme (ST) a été présen- tée dans ETR 1999/3, 443, propose ici une sélection de textes thomasiens consacrés à la christologie - un do- maine auquel Thomas n'a consacré aucun livre spécifique - dont la plupart sont tirés de la ST.

Un manuel pratique, bien introduit et clairement traduit.

Hubert BOST 273

Figure

Updating...

Sujets connexes :