Haut PDF La prise en charge bucco-dentaire chez les enfants atteints d'un cancer

La prise en charge bucco-dentaire chez les enfants atteints d'un cancer

La prise en charge bucco-dentaire chez les enfants atteints d'un cancer

La chimiothérapie est un traitement systémique du cancer qui consiste en l’injection par voie orale, intraveineuse, intrarachidienne, sous cutanée ou sous musculaire de cytotoxines en vue de déstabiliser la division cellulaire et de provoquer l’apoptose des cellules cancéreuses. Ces agents de chimiothérapie agissent uniquement sur des cellules en phase de prolifération (phases G1-S-G2-M du cycle cellulaire). Cependant les cellules cancéreuses se retrouvent davantage au stade de quiescence (G0) et sont donc moins réceptives à la modification de leur ADN. L’utilisation d’une combinaison de cytotoxines à large spectre permet de contrer ce problème. De plus, cette combinaison présente d’autres avantages comme le fait de réduire les effets toxiques sur l’organisme, d’augmenter les effets délétères sur les cellules cancéreuses et de diminuer la résistance de ces cellules au traitement. [9]
En savoir plus

102 En savoir plus

La "prise en charge globale en oncopédiatrie" : l'enjeu d'une normalisation des enfants atteints de cancer ?

La "prise en charge globale en oncopédiatrie" : l'enjeu d'une normalisation des enfants atteints de cancer ?

5 La manière dont les anciens malades racontent leur expérience de la maladie et de l’hôpital commence bien souvent par une opposition entre un « avant » et un « après », dont la maladie et la prise en charge hospitalière qu’elle nécessite constituent la frontière. La plupart d’entre eux oppose leur vie à celle d’un « enfant normal », les plaçant alors dans le hors norme. Ce décalage se matérialise d’abord par des symptômes (le plus souvent par une fatigue soudaine et inexpliquée ou des douleurs), ensuite par ce que les enfants ne peuvent plus faire (maintenir leurs activités extrascolaires, aller à l’école, voir leurs amis fréquemment etc.) 7 et enfin, par la nécessité de quitter le domicile familial. La rupture avec leurs espaces sociaux habituels et la rupture spatiale imposée par l’intégration du nouveau lieu de vie que constitue le service interpellent les enfants sur "l’anormalité" de leur situation. Ce nouveau lieu de vie temporaire va ainsi remplacer le domicile familial et les autres espaces de socialisation (école, loisirs) dans lesquels les enfants circulaient auparavant. Pendant un an en moyenne, les enfants atteints de cancer vont vivre, grandir et se construire dans ce nouveau lieu pas tout à fait "ordinaire", dont nous allons analyser le fonctionnement afin de le définir plus précisément, en nous appuyant sur certains travaux de Michel Foucault. Celui-ci s’est effectivement intéressé à ce qu’il appelle les « espaces autres » ou les « hétérotopies » (Foucault, (2001 [1994], 2009), concept particulièrement pertinent pour définir et comprendre l’organisation institutionnelle du service. L’auteur décrit et définit les hétérotopies ainsi :
En savoir plus

25 En savoir plus

Proposition d’un protocole de prise en charge bucco-dentaire des enfants de moins de 15 ans atteints de cancer au CHU de Dijon

Proposition d’un protocole de prise en charge bucco-dentaire des enfants de moins de 15 ans atteints de cancer au CHU de Dijon

Cette consultation est réalisée par des externes de TCC (Troisième Cycle court = 6 ème année), souvent peu informés sur la prise en charge spécifique d’enfants atteints de cancers, sous la supervision d’un interne de chirurgie orale ou médecine bucco-dentaire. L’objectif de cette consultation est de réaliser une recherche de foyers infectieux bucco- dentaires par un examen clinique muqueux et dentaire ainsi qu’un examen radiologique par cliché panoramique. Le compte-rendu de cette consultation est ensuite enregistré dans le logiciel « DxCare » utilisé par le CHU de Dijon pour répertorier les dossiers médicaux, afin de faciliter la communication inter-services.
En savoir plus

73 En savoir plus

Les principaux cancers des enfants, adolescents et jeunes adultes. Volume 2, La prise en charge bucco-dentaire dans un service d'oncologie pédiatrique, étude et propositions

Les principaux cancers des enfants, adolescents et jeunes adultes. Volume 2, La prise en charge bucco-dentaire dans un service d'oncologie pédiatrique, étude et propositions

Le principe de prise en charge bucco-dentaire des adultes atteints de cancers est relativement complet et nous est enseigné lors de notre cursus à la faculté d’odontologie. En revanche, en ce qui concerne les mucites, même si de nombreuses études expérimentales sur des nouveaux traitements sont réalisées pour les adultes, à ce jour, aucun consensus n’a été trouvé pour la prise en charge de ces lésions buccales. Nous savons quel est le protocole à suivre pour limiter leur apparition, mais leur prise en charge, une fois qu’elles atteignent un stade III ou IV, reste insuffisante et altère la qualité de vie des patients.
En savoir plus

81 En savoir plus

Pépite | Prise en charge bucco-dentaire des enfants porteurs de malformations vasculaires superficielles : à propos de 3 cas

Pépite | Prise en charge bucco-dentaire des enfants porteurs de malformations vasculaires superficielles : à propos de 3 cas

68 3.3.2 Suivi dentaire • En Janvier 2011, à l’âge de 4 ans, X a été vu dans le service de stomatologie de l’Hôpital Roger Salengro au CHU de Lille où est constaté un « syndrome du biberon sucré ». En effet, les parents ont donné des biberons avec du miel à X pendant plusieurs années. C’était, selon leurs dires, le moyen avec lequel X acceptait le plus facilement de manger suite à ses nombreuses opérations. Ce contexte, associé à son lymphangiome qui ne facilite pas une bonne hygiène bucco-dentaire, a engendré de nombreuses caries. Le stomatologue a également constaté une importante stase salivaire ainsi qu’une poussée de gingivite. X est donc pris en charge au bloc opératoire sous AG en Février 2011 afin de réaliser l’avulsion de l’ensemble de la denture temporaire restante ainsi que la résection au laser des lésions du plancher buccal et de la face ventrale de la langue.
En savoir plus

80 En savoir plus

La pratique de l’hypnose orientée sur la prise en charge bucco-dentaire des enfants et adolescents à besoins spécifiques : revue systématique et application au sein d’un service hospitalier

La pratique de l’hypnose orientée sur la prise en charge bucco-dentaire des enfants et adolescents à besoins spécifiques : revue systématique et application au sein d’un service hospitalier

3.3.2.2.1. Démythification En termes linguistiques, l’emploi de mots simples et positifs est primordial 45 . Si la maîtrise du langage est suffisamment développée chez certains enfants atteints de handicap mental ou d’autisme « léger » ou dans le syndrome d’Asperger, nous permettant l’utilisation de suggestions indirectes, de métaphores, ou de confusion, cela n’est pas le cas pour la majorité d’entre eux, pour laquelle soit la parole est inexistante, soit le développement de leur communication est incomplet. Cela doit nous inciter à nous mettre dans leur réalité en favorisant plutôt l’emploi de mots-clefs, sous forme de suggestions directes simples, qui vont soit lui demander une action à réaliser (« monte sur le fauteuil », « ouvre la bouche »), soit le prévenir (« bruit », « eau », « on fait l’hélicoptère », « on fait l’aspirateur »), soit lui rappeler que c’est « facile ». L’une des étapes de la démythification passe par le principe du « Tell/Explain-Show-Do » (« Dire/Expliquer-Montrer-Faire ») 46 47 .
En savoir plus

93 En savoir plus

Adaptation de la prise en charge des enfants atteints de troubles du spectre autistique au cabinet dentaire

Adaptation de la prise en charge des enfants atteints de troubles du spectre autistique au cabinet dentaire

A Camille C., pour ton amitié, depuis le premier jour de ces années d’étude. Tu aurais vraiment dû prendre dentaire, car tu vas être obligée de me supporter encore quelques années, avant de pouvoir enfin m’inviter à la tienne en retour. A ma belle famille, Guylaine, Thomas, Alex, les petits, Sylvain, et Clem. A Quentin, Charlotte, et à tous les autres loulous que j’ai eu la chance de rencontrer à travers Hugo. A tous mes potes de la promo. A la team Hôtel Dieu de 6 ième année, on aurait pas pu rêver

88 En savoir plus

Gestion de l'anesthésie générale chez les patients atteints de grands syndromes dans le cadre de leur prise en charge bucco-dentaire

Gestion de l'anesthésie générale chez les patients atteints de grands syndromes dans le cadre de leur prise en charge bucco-dentaire

Résumé : Les grands syndromes d’origine génétique représentent un problème majeur de santé publique. Parmi l’ensemble des signes cliniques affectant le patient, les troubles bucco- dentaires occupent une place importante. La prise en charge thérapeutique de ces patients est complexe et nécessite la plupart du temps des soins multiples sous anesthésie générale. L’objectif de cette thèse était de montrer que malgré les difficultés prévues lors des consultations anesthésiques et l’état de santé général éventuellement altéré du patient, les interventions se déroulaient sans difficultés et qu’aucun accident grave n’avait eu lieu. Afin de répondre à cet objectif nous avons répertorié les patients atteints de grands syndromes, pris en charge sous anesthésie générale au CHU de bordeaux pour des traitements bucco- dentaires, entre 2018 et 2019, décrit les éventuelles difficultés anesthésiques rencontrées, et leurs méthodes de prise en charge. Aucune difficulté ou complication n’a eu lieu chez aucun de ces patients atteints de grands syndromes. L’anesthésie générale semblerait être une alternative aux soins au fauteuil pour les patients à besoins spécifiques. Il pourrait être intéressant de développer cette pratique pour répondre à la demande en soins de ces patients.
En savoir plus

80 En savoir plus

Prise en charge des enfants sourds au cabinet dentaire : évaluation des besoins bucco-dentaires

Prise en charge des enfants sourds au cabinet dentaire : évaluation des besoins bucco-dentaires

Ces conclusions plutôt positives ne sont pas tout à fait en accord avec les données de la littérature. En effet, les patients sourds sont souvent mal à l’aise avec le personnel soignant et éprouve parfois une certaine méfiance vis-à-vis d’eux, en raison du manque de connaissance des professionnels de santé sur la culture sourde et des expériences négatives qu’ils ont vécu. Ils peuvent penser que leur traitement est de moindre qualité que celui des personnes entendantes. (27) De plus, ils rencontrent fréquemment des obstacles dans leur démarche de soin. Ils sont, par exemple, confrontés à des difficultés dès la prise de rendez-vous, pouvant alors retarder les visites et parfois conduire à un ajournement de celles-ci. (2) Les enfants sourds sont, pour la plupart, dispensés de ce problème puisque ce sont leurs parents entendants qui s’occupent de cela. Ceci peut participer à expliquer les différences entre l’étude et la littérature.
En savoir plus

89 En savoir plus

Stratégies de prise en charge bucco-dentaire des patients atteints de rhumatisme articulaire aigu en Polynésie française

Stratégies de prise en charge bucco-dentaire des patients atteints de rhumatisme articulaire aigu en Polynésie française

Les soins dentaires invasifs chez les patients avec une condition cardiaque à risque sont susceptibles d’induire une bactériémie importante, et donc de mener à une endocardite infectieuse. Au niveau dentaire, il est important pour tous les patients avec une CRC d’avoir une hygiène orale rigoureuse afin de réduire au maximum le risque d’endocardite infectieuse (bactériémie spontanée). Alors que l’accès aux soins dentaires a été amélioré ces dernières années, l’hygiène orale demeure encore moyenne dans les populations du pacifique (18).

80 En savoir plus

Prise en charge bucco-dentaire des patients atteints de maladies bulleuses auto-immunes avec atteinte buccale

Prise en charge bucco-dentaire des patients atteints de maladies bulleuses auto-immunes avec atteinte buccale

La muqueuse buccale est la plus fréquemment lésée, les lésions buccales pouvant être inaugurales ou concomitantes à l’apparition de lésions cutanées. Le rôle des odontologistes et des stomatologues vis-à-vis de ce type de lésions est crucial, car ils se trouvent bien souvent en première ligne pour évoquer ces diagnostics rares. Or en cas de lésions buccales inaugurales, d’allure parfois minime, et évoluant souvent de manière chronique et insidieuse, le diagnostic des MBAI peut être difficile. On observe ainsi une fréquente errance diagnostique vis-à-vis de ces pathologies, occasionnant la persistance de lésions buccales douloureuses au retentissement fonctionnel majeur chez les patients. Ces lésions entrainent en effet de considérables difficultés d’alimentation, ayant pour conséquence une altération d’état général avec anorexie et amaigrissement, parfois très important en quelques mois (> 10 kilos dans certains cas). Tout ceci a un retentissement psychologique majeur chez les patients, qui éprouvent fréquemment des sentiments d’anxiété, d’inquiétude et de vulnérabilité. Une collaboration entre odontologistes/stomatologues et dermatologues (référents pour ces pathologies) est donc indispensable pour éviter cette errance diagnostique. En effet, la réalisation précoce des examens complémentaires visant à établir le diagnostic doit être faite avant tout traitement corticoïde, ce dernier risquant de négativer les résultats et de retarder le diagnostic. Ensuite, et seulement une fois le diagnostic posé, une thérapeutique adaptée peut être prescrite et permettre d’éviter un retentissement fonctionnel majeur chez certains patients.
En savoir plus

85 En savoir plus

Prise en charge odontologique des enfants atteints de leucémie aigüe

Prise en charge odontologique des enfants atteints de leucémie aigüe

  L’irradiation   réduit   le   potentiel   de   vascularisation   des   tissus   en   endommageant   le   revêtement  endothélial  des  vaisseaux.  Le  tissu  osseux  est  celui  qui  est  le  plus  touché.  Le   flux  sanguin  est  diminué,  réduisant  ainsi  l’apport  de  nutriments  et  de  cellules  de  défense   et  entraînant  des  conditions  d’hypoxie:  s’en  suivent  vascularite,  endartérite  et  nécrose   ischémique   de   l'os,   en   particulier   s’il   est   soumis   à   un   traumatisme,   comme   une   extraction  dentaire.  La  muqueuse  devient  plus  mince  avec  formation  de  télangiectasies   dans  la  zone  irradiée.  Il  y  a  diminution  de  la  synthèse  de  collagène  et  donc  de  la  capacité   de  cicatrisation  des  plaies.    
En savoir plus

109 En savoir plus

Santé bucco-dentaire et diabète chez l'enfant : étude dans un groupe de 32 enfants

Santé bucco-dentaire et diabète chez l'enfant : étude dans un groupe de 32 enfants

Ses manifestations bucco-dentaires doivent être connues et recherchées par le chirurgien-dentiste lors des visites de contrôle, ceci afin de permettre un dépistage précoce et un traitement rapide d’éventuelles complications. Après un rappel sur les généralités du diabète et ses complications, nous développerons les manifestations bucco-dentaires qui y sont associées ainsi que la place qu’occupe le chirurgien-dentiste dans la prise en charge globale du jeune patient diabétique. Enfin nous exposerons et discuterons des résultats de l’observation menée auprès de jeunes patients diabétiques suivis à l’Hôpital des enfants de Toulouse.
En savoir plus

2 En savoir plus

Prise en charge des patients traités par bisphosphonates en médecine bucco-dentaire : données actuelles

Prise en charge des patients traités par bisphosphonates en médecine bucco-dentaire : données actuelles

Concernant les BP oraux indiqués dans le traitement de l’ostéoporose, les experts ont démontré que le bénéfice du traitement était optimal après trois ans de traitement et que sa poursuite n’apportait que peu de bénéfices supplémentaires contre les fractures ostéoporotiques 117 . Brantus et al., rapportent que le bénéfice d’un traitement par BP a été montré dans le cancer du sein avec le pamidronate, le zolédronate et l’ibandronate et dans le cancer de la prostate avec le zolédronate pour une durée de deux ans. Cette durée est de 21 mois avec les autres tumeurs solides en diminuant significativement le nombre d’évènements osseux et en retardant leur apparition. Au- delà de cette période, en l’absence de donnée clinique nouvelle et en fonction du statut osseux de chaque patient au début et à la fin du traitement, ils recommandent de poursuivre le traitement par BP 118 . Dickinson et al., défendent le concept de réduction de la fréquence des prises de BP chez les
En savoir plus

75 En savoir plus

Pépite | Prise en charge bucco-dentaire d'un enfant atteint de dysplasie ectodermique

Pépite | Prise en charge bucco-dentaire d'un enfant atteint de dysplasie ectodermique

Qualité de vie Dans   une   étude   comparative   sur   la   répercussion   des   troubles   bucco-faciaux   sur   la psychologique et la qualité de vie de patients atteints du syndrome de Treacher Collins (TCS), d'un chérubisme ou de  DE; le groupe atteint de DE présentait un niveau d'anxiété significativement plus élevé et une qualité de vie liée à la santé mentale inférieure à celle des groupes TCS et chérubisme. Le   fait   que   plus   de   50%   des   personnes   souffrant   d'oligodontie   /   DE   aient   un   score   d'anxiété supérieur au niveau nécessitant un traitement peut fournir un aperçu de cette maladie (26).
En savoir plus

77 En savoir plus

Etat de santé bucco-dentaire des enfants en institut médico-éducatif en Midi-Pyrénées

Etat de santé bucco-dentaire des enfants en institut médico-éducatif en Midi-Pyrénées

 Valentin Hauy invente lui l'écriture en braille facilitant l'intégration des aveugles.  Enfin Philippe Pinel au 19ème se concentrera plutôt sur la prise en charge des patients présentant des troubles psychiatriques et mettra en place des traitements plus doux. (2) A l'époque contemporaine, l'accent est mis sur la reconnaissance et la prise en charge. La loi de 1898 introduit la notion de responsabilité de la collectivité et en 1905 une loi est adoptée sur « l'assistance aux vieillards, infirmes et incurables ». Mais le progrès n'est pas encore total : certaines troupes de cirque exhibent en tant que curiosités des personnes handicapées jusqu'au milieu du 20ème siècle.
En savoir plus

85 En savoir plus

Prise en charge odontologique des enfants atteints de la maladie de von Willebrand

Prise en charge odontologique des enfants atteints de la maladie de von Willebrand

Des saignements peuvent apparaitre au niveau des gencives et face à la grande polymorphie des symptômes, la prise en charge se doit d’être pluridisciplinaire, concernant directement le chirurgien-dentiste. Il nous faudra retenir que les soins bucco-dentaires peuvent entrainer des saignements importants, il est donc indispensable de prendre contact avec le centre de référence de l’enfant au préalable afin de connaitre les traitements spécifiques nécessaires et d’établir un protocole de soin adapté. L’administration de desmopressine, de substituts de facteurs de la coagulation ainsi que les moyens hémostatiques locaux (acide tranexamique, gouttière, sutures…) et une pratique atraumatique permettent de prévenir le risque hémorragique mais aussi de maitriser les saignements post opératoires. Dans chaque région de France, les centres de référence de la MVW ainsi que les services hospitaliers comme le Centre de Ressources et de Compétences Maladies Hémorragiques Constitutionnelles CRC-MHC regroupent des professionnels de santé qui accompagnent les enfants atteints et leur famille, en assurant l’éducation, la coordination des soins et la prise en charge de manière interdisciplinaire.
En savoir plus

54 En savoir plus

Principales pathologies bucco-dentaires chez les enfants atteints de leucémie lymphoblastique aiguë : le point en 2018

Principales pathologies bucco-dentaires chez les enfants atteints de leucémie lymphoblastique aiguë : le point en 2018

Toute l’équipe médicale doit travailler conjointement et mettre en place une communication active pour améliorer la qualité de vie des enfants. La place du chirurgien-dentiste dans cette épreuve est donc d’accompagner l’enfant et les parents afin d’éloigner tout risque d’effets secondaires à ce chemin déjà suffisamment pénible. Il est important de mettre en place une prévention renforcée afin d’alléger les contraintes et de faciliter la prise en charge de toute l’équipe médicale. Face aux pathologies buccales déjà déclarées, le praticien doit faire preuve de patience et de compréhension envers ses enfants quelques fois réticents et peu enclins à coopérer encore une fois avec des « blouses blanches » qui sont souvent synonymes de douleur. La douceur, la pédagogie, l’efficacité et pourquoi pas l’humour sont des facteurs déterminant au bon déroulement des soins. La mise en place d’un suivi régulier assurera le confort et la surveillance du bon développement de la cavité buccale de l’enfant ou de l’adolescent jusqu’à l’âge adulte.
En savoir plus

61 En savoir plus

Prise en charge des patients hospitalisés et adressés au service de l’hôpital Saint-André pour un bilan bucco-dentaire pré-opératoire

Prise en charge des patients hospitalisés et adressés au service de l’hôpital Saint-André pour un bilan bucco-dentaire pré-opératoire

La radiothérapie cervico-faciale délivre, en traitement principal, une dose de 65 à 70 Gy en 6,5 à 7 semaines, et, en post-opératoire, une dose de 50 à 65 Gy en 5 à 6,5 semaines (27). Il existe de nombreux effets secondaires à la radiothérapie cervico-faciale. Ainsi, lorsque les glandes salivaires se trouvent dans le champ d’irradiation, cela entraine une réduction du flux ainsi qu’une altération de la composition de la salive favorisant les infections opportunistes au niveau buccal. Une mucite peut également apparaitre vers la 3 ème semaine d’irradiation (17). Mais, une des complications les plus graves est l’ostéoradionécrose (ORN). Elle correspond à « un os dévitalisé exposé à travers la peau ou la muqueuse au sein d’un territoire irradié chez un patient traité pour un cancer, avec absence de cicatrisation après une période de 3 mois, et absence de récidive tumorale » (17,28).
En savoir plus

83 En savoir plus

État bucco-dentaire des enfants de douze ans en Gironde : analyse des données fournies par les bilans bucco-dentaires MT'dents

État bucco-dentaire des enfants de douze ans en Gironde : analyse des données fournies par les bilans bucco-dentaires MT'dents

En résumé, pour s’assurer d’une plus grande uniformité de jugement dans le recueil des données, une action pourrait être menée sur le formulaire de prise à charge du bilan bucco- dentaire, il gagnerait à se préciser pour mieux guider la séance de prévention. Cela permettrait un meilleur dépistage, un examen plus complet mais aussi en le rendant moins opérateur dépendant permettrait de lui redonner sa vocation initiale, celle d’outil épidémiologique à même de nous renseigner sur les retombées du plan de prévention lors de son évaluation. Ainsi cette partie devrait systématiquement être transmise à l’Assurance maladie, qui pourrait l’analyser et produire une surveillance de l’état dentaire des enfants, et ce, sans biais de sélection des chirurgiens-dentistes.
En savoir plus

61 En savoir plus

Show all 10000 documents...