Haut PDF Prise en charge des anévrysmes artériels intracrâniens au CHU Mohammed VI

Prise en charge des anévrysmes artériels intracrâniens au CHU Mohammed VI

Prise en charge des anévrysmes artériels intracrâniens au CHU Mohammed VI

Le seuil de visibilité de l’anévrysme est de 3mm. Le principal inconvénient est d’être source de nombreux artefacts. Malgré que l’angiographie par résonance magnétique a donné de bons résultats dans la détection des anévrysmes pendant l’hémorragie sous arachnoïdienne aigue, elle est souvent non praticable dans les cas sévères à cause du temps long de l’examen. Cependant, elle garde des limites à savoir : une résolution spatiale moins bonne par rapport à l’angiographie, un coût élevé, une sensibilité aux artéfacts et des difficultés dans la visualisation des vaisseaux en cas de flux sanguin diminué. Cet examen, reste préféré dans des groupes de population à haut risque de développer des anévrysmes, tels que des patients ayant des antécédents familiaux de rupture anévrysmale, pathologies des tissus conjonctifs comme la maladie d’Ehlers-Danlos type IV, la dysplasie fibro-musculaire, la neurofibromatose type 1, le déficit en 1 antitrypsine…
En savoir plus

147 En savoir plus

Prise en charge des meningiomes intracraniens au CHU Mohammed VI : étude sur une série de 73 cas

Prise en charge des meningiomes intracraniens au CHU Mohammed VI : étude sur une série de 73 cas

RESUME Les méningiomes intracrâniens sont des tumeurs extra-parenchymateuses classiquement bénignes. Elles se développent aux dépend des enveloppes méningées à partir des cellules arachonoïdiennes. Ils sont fréquents ; ils représentent 18 à 20% des tumeurs intracrâniennes primitives. Ils sont d’évolution lente avec une nette prédominance du sexe féminin. Ils peuvent survenir a tout âge ; toutefois ; ils sont plus fréquents après l’âge de 50 ans. La symptomatologie diffère selon le siège, le volume de la tumeur, les structures anatomiques avec lesquelles la lésion entre en rapport. La TDM et l’IRM constituent les examens paracliniques clés pour le diagnostic de ces tumeurs, la confirmation est histopathologique. L’exérèse chirurgicale totale représente le seul garant d’une guérison, cependant elle n’est pas toujours possible , expliquant le caractère récidivant de ces tumeurs, et la nécessité de recourir à d’autres méthodes thérapeutiques comme la radiothérapie. Le but du travail est de rapporter l'expérience du service en matière de la prise en charge des méningiomes intracrâniens et de discuter les aspects diagnostiques et thérapeutiques de ces lésions.
En savoir plus

113 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des hernies discales cervicales : Exprience du service de neurochirurgie du CHU MOHAMMED VI

Prise en charge chirurgicale des hernies discales cervicales : Exprience du service de neurochirurgie du CHU MOHAMMED VI

b. Les anomalies du défilé thoraco-brachial : L’existence d’une côte cervicale et d’une hypertrophie des scalènes entraine parfois des douleurs radiculaires C8, habituellement de type paresthésique, à tendance chronique, aggravées par les tractions axiales du membre. Ces douleurs sont assez volontiers associées à des troubles circulatoires, artériels et veineux, qui font d’ailleurs toute la gravité à l’âge adulte de ces syndromes car ils peuvent être prémonitoires de complications ischémiques graves des membres supérieurs. La radiographie est d’un apport certain pour le diagnostic, mais le diagnostic doit s’appuyer sur l’extinction du pouls radial en position d’élévation du membre supérieur, mais surtout sur des examens complémentaires avec étude de la circulation par effet doppler. Le traitement est chirurgical et consiste à l’abord de la première côte par voie axillaire et sa résection segmentaire.
En savoir plus

169 En savoir plus

La prise en charge des malformations artrio-veineuses intracrniennes : exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI

La prise en charge des malformations artrio-veineuses intracrniennes : exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI

rupture. Ces résultats sont partiellement confirmés par Kader et al, qui observent que les patients présentant une hémorragie intracrânienne ont une pression dans les pédicules nourriciers qui est plus élevée que chez les patients ne présentant pas d’hémorragie. Il faut noter que la pression dans les pédicules artériels nourriciers n’est que faiblement corrélée à la taille de la malformation, mais les mesures n’ont été réalisées que chez des patients porteurs de MAVc de taille moyenne et de grande taille. Dans une large série de patients, Duong et al ont également observé que la pression dans les pédicules artériels nourriciers était corrélée positivement avec la survenue d’un saignement. En revanche, dans une étude réalisée par Norbach et al, la pression dans les pédicules artériels nourriciers n’était pas statistiquement différente, que la présentation soit hémorragique ou non, et n’était pas corrélée à la taille de la malformation.
En savoir plus

157 En savoir plus

Prise en charge de l'hmatome intraparenchymateux spontan Exprience de l'hpital Ibn Tofail du CHU Mohammed VI

Prise en charge de l'hmatome intraparenchymateux spontan Exprience de l'hpital Ibn Tofail du CHU Mohammed VI

IV. ETHIOPATHOGENIE : Le saignement responsable de l’HIPS est généralement attribué à la rupture d’artérioles endommagées par l’HTA. Charcot et Bouchard ont décrit l’existence de microanévrismes artériels d’origine hypertensive. Pour Fisher, les microanévrismes ne seraient qu’un des aspects d’une dégénérescence plus globale liée à l’HTA : la lipohyalinose qui correspond à une infiltration de la paroi artérielle par des lipides et du matériels hyalins. Quoi qu’il en soit, ces altérations vasculaires prédominent sur les petites artères perforantes qui sont soumises chez l’hypertendu à un régime de pression particulièrement élevé.
En savoir plus

151 En savoir plus

Prise en charge des cavernomes du systme nerveux central Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge des cavernomes du systme nerveux central Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

A l’inverse, une certaine réticence chirurgicale peut se manifester à l’égard des lésions profondes. En effet, la chirurgie des cavernomes intracrâniens de localisation profonde ou situés dans des zones dites fonctionnelles prête encore à discussion. En pareilles circonstances, il n’est pas de règle rigide et l’indication thérapeutique se discute en réalité cas par cas d’autant plus qu’interviennent encore de façon prépondérante les notions d’âge, de terrain, des antécédents hémorragiques, de la maîtrise ou non de l’épilepsie et de la demande des patients objectivement informés dont certains souhaitent ardemment être « débarrassés » d’une lésion intracrânienne perçue par eux comme une menace imminente.
En savoir plus

143 En savoir plus

Prise en charge des hydrocephalies non tumorales au chu Mohammed VI : étude sur une série de 90 cas

Prise en charge des hydrocephalies non tumorales au chu Mohammed VI : étude sur une série de 90 cas

L ’hydrocéphalie est dérivée des mots grecs : hydro qui signifie eau et kephale (1) qui veut dire tête. Elle se définit comme une distension des espaces anatomiques intracrâniens où siège normalement le LCR, en rapport avec un déséquilibre entre la production, la circulation et la résorption du LCR. La très grande majorité des hydrocéphalies est secondaire à une perturbation de la résorption du LCR, il existe pratiquement toujours un blocage sur les voies d’écoulement du LCR à l’origine de l’hydrocéphalie : le blocage leptoméningé séquellaire est responsable des hydrocéphalies communicantes alors que le blocage du système ventriculaire par malformation congénitale ou processus expansif est responsable des hydrocéphalies non communicantes.
En savoir plus

160 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

VII. TRAITEMENT: Pour les méningiomes intracrâniens, la résection totale est l’approche thérapeutique optimale, puisqu’elle procure une survie à long terme sans maladie à plus de 90% des patients traités. Mais tous les méningiomes ne peuvent pas bénéficier d’une résection totale sans risque de morbidité. Par conséquent, le neurochirurgien doit faire le choix entre la résection totale agressive avec son risque substantiel de morbidité, et la résection partielle mais avec un risque élevé de récidive et de recroissance tumorale. Pour de tels cas, différents thérapeutiques adjuvantes sont utilisées notamment la radiothérapie conventionnelle, la radio chirurgie stéréotaxique.
En savoir plus

157 En savoir plus

La prise en charge des tumeurs de la fosse crbrale posterieure au CHU Mohammed VI

La prise en charge des tumeurs de la fosse crbrale posterieure au CHU Mohammed VI

SUMMARY Posterior fossa tumors are a tumoral entity of which the treatment is often difficult due its critical location (Posterior cranial fossa of the skull base). The aim of this work is to analyse based on consecutive retrospective study over 11 years from January 2003 to December 2014, homogenous to all ages. The quantitative and qualitative management of 287 medical cases of patients hospitalized at the neurosurgery department of the university teaching hospital MOHMMED VI MARRAKECH. We referred to the results of our 286 patients of mean age 23.8 years with slight masculine predominance of 53.70%. The patients presented at their admission Intracranial hypertension in 265 (92.59%) cases, equilibrium problem in 212(74.07%) cases, consciousness problems in 26(9.26%) cases, otology signs in 32 (11.11%) cases and accidental discovery in 10 (1,85%) cases The clinical exams found cerebellar syndrome in the majority of our patients 88,89% of the cases: in pre-op the brain imagery was realized in all cases; CT scan in 270 patients, MRI in 111cases. 270 cases of obstructive hydrocephalus were observed. All patients were operated on. Derivation of the CSF was indicated in 185/286 cases and 203/286 patients had an exaeresis with histological proof (or study). Bilateral tumors were retained based on radiological hypothesis having benefited from VCS derivation (bypass). In total, the course (process) and mean term of the evolution established 7.7% death cases, 87% patients alive and 5.24% cases lost of sight. The late complications in our study represent 16.67% (9/54 cases) with 7.34%cases of postoperative relapse after a total exaeresis and a metastatic evolution.
En savoir plus

168 En savoir plus

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Sa localisation préférentielle siège au niveau cervical. L’IRM montre l’élargissement médullaire ainsi que les composantes tumorales charnues et kystiques. Les images pondérées en T1 montrent un élargissement souvent irrégulier de la moelle avec des zones hypo-intenses, souvent mal limitées, parfois nodulaires liées à la nécrose tumorale. Les images pondérées en T2 montrent que l’élargissement médullaire est le siège d’un hyper-signal, celui-ci n’est pas spécifique et correspond à la fois à l’infiltration tumorale et à l’œdème. L’injection intraveineuse de Gadolinium met en évidence dans tous les cas une prise de contraste homogène et rapide permettant une délimitation nette entre la tumeur, l’éventuel œdème périlésionnel et la moelle normale adjacente, ainsi que les nodules d’essaimage dans les espaces sous arachnoïdiens. [83]
En savoir plus

159 En savoir plus

Prise en charge des corps trangers digestifs de lenfant aux Urgences Pdiatriques du CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des corps trangers digestifs de lenfant aux Urgences Pdiatriques du CHU Mohammed VI de Marrakech

- Si le corps étranger est localisé au niveau du tiers inférieur de l’œsophage, qu’il est non traumatisant et que l’enfant est totalement asymptomatique, une surveillance clinique et radiologique est proposée en milieu hospitalier pour une durée maximale de 12 heures éventuellement associée à la prise de quelques gorgées d’eau froide, car la plupart des corps étrangers mous du bas œsophage passent spontanément dans l’estomac [8,102,103]. En effet, 25 à 30% des pièces localisées au niveau du bas œsophage passent ainsi spontanément sans complication [8].
En savoir plus

148 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

L’évolution en postopératoire des patients ayant une malformation de Chiari est variable et peut dépendre de plusieurs facteurs pronostic tel que la présentation clinique, la présence o[r]

186 En savoir plus

Prise en charge des atrsies des voies biliaires au service de chirurgie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des atrsies des voies biliaires au service de chirurgie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Ce bourgeon est constitué de deux parties, la pars cranialis ou pars hepatica à l'origine du foie et des voies biliaires intra hépatiques, et la pars caudalis ou pars cystica à l'origi[r]

171 En savoir plus

Prise en charge intgre du patient obse: Exprience du service dEndocrinologie du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Prise en charge intgre du patient obse: Exprience du service dEndocrinologie du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Au terme du suivi, la population montrait une amélioration significative avec un taux de 79,6% (p<0.0001). Cette augmentation est intéressante, car plusieurs études ont montré l’intérêt de l’association de l’activité physique à la prise en charge diététique (163,164,165). Cependant, l’AP n’est pas suffisante à elle seule : la dépense énergétique induite par l’activité physique reste quantitativement limitée par rapport à la dépense énergétique des 24 heures. Pour obtenir une perte de poids importante, il faudrait en effet effectuer plusieurs heures d’entraînement intensif par jour, ce qui est peu réalisable en pratique et surtout en situation d’obésité (166).
En savoir plus

158 En savoir plus

Prise en charge des grossesses extra-utérines CHU Mohammed VI

Prise en charge des grossesses extra-utérines CHU Mohammed VI

La GEU reste une pathologie fréquente partout dans le monde, elle touche surtout la femme jeune, elle est grave car elle présente une urgence fonctionnelle et parfois vitale. Ainsi une meilleure connaissance des facteurs de risque qui sont essentiellement d’une part les antécédents d’infections génitales ou la chirurgie tubaire et d’autre part le tabac, permet d’instaurer des mesures préventives, et de poser un diagnostic précoce afin que la prise en charge se fera dans des meilleures conditions de sauvegarde de la fonction tubaire.

117 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes du rachis dorsolombaire au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des traumatismes du rachis dorsolombaire au CHU Mohammed VI de Marrakech

phénomènes survenant entre T2 et L1 et à l’existence du gradient rostro-caudal des récepteurs NMDA. 2-3.Les gangliosides : Ce sont des acides glycolipidiques, composants majeurs du feuillet externe de la membrane cellulaire au niveau du système nerveux central. Le ganglioside GM-1 a des propriétés protectrices vis-à-vis de l’agression in vivo des cultures de neurones granulaires de cervelet et in vitro pour des modèles encéphaliques de lésion ischémique. Une étude a inclus 760 patients répartis en 3 groupes : GM-1 (300 mg en dose de charge puis 100 mg/j pendant 56 j ou 600 mg en dose de charge puis 200 mg/j pendant 56 j) ou placebo. Tous les patients ont reçu de la méthylprednisolone selon les modalités de NASCIS II [14,66]. L’évolution a été suivie pendant un an. Aucune différence n’ a été constatée en fin d’étude en termes de classification de Benzel et de score ASIA, même si une évolution favorable était plus rapidement constatés dans les groupes de patients traités par le GM-1. Aucun effet néfaste n’a été observé au cours de ces études.
En savoir plus

147 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Abstract Tumors of the pineal region are a rare entity in neurosurgery. We report in this work the retrospective study of a series of 14 cases of pineal region tumors, collected in the neurosurgery department of UHC Mohammed VI of Marrakesh, for 9 years from 2003 to 2011. These tumors represent 1,1% of brain tumors. The average age of our patients was 30 years with a sex ratio of 1. Clinical manifestations are dominated by the intracranial hypertension (100%). The computed tomography was made in 100%, and the use of magnetic resonance imaging concerned 85,7% of cases. The tumor markers assays realized in 64,2%, and the cerebrospinal fluid cytology realized in 42,8%, were both negative. The surgical treatment of hydrocephalus (85,7%) and the tumor by biopsy(85,7%) or resection (14,2%), followed by a suitable adjuvant therapy (78,5%), was the therapeutic conduct adopted in our series. The postoperative course was uneventful in most cases. The major complications were neurological deficits (7,1%) and overall mortality was 7,1%. The histopathological study showed 4 pinealoblastomas, 2 pinealocytomas, 2 germinomas and 3 glial tumors.
En savoir plus

205 En savoir plus

Prise en charge des craniosténoses au CHU Mohamed VI

Prise en charge des craniosténoses au CHU Mohamed VI

SUMMARY SUMMARY SUMMARY SUMMARY Craniostenosis consists in a premature closing of one or more of the cranial sutures. We tried from a retrospective study, about 12 cases collected at the department of neurosurgery in UHC Mohamed VI in Marrakech during 4 Years, between 2007and 2010, to release some clinical, radiological, etiological and therapeutic aspects of craniostenosis. Our 12 cases were distributed as following: 03 plagiocephalians, 03 Apert Syndromes, 02 scaphocephalians, 02 trigonocephalians, 01 brachycephalic and one with cloverleaf skull. The mean age of our patients is 13 months; male-to-female ratio is 1. Clinically, the reason for consultation was in 91 % the cranial dysmorphia, lonely or associated at other dysmorphia, and increased intracranial pressure in 8 %. Plain films of the cranium has been practiced in 8 patients (66 %), the fundus oculi was realized at 10 patients (83 %). The cerebral TDM was executed on all patients with 3D reconstruction of the images in 5 cases. Our patients were profited from a surgical operation. 75 % of patients operated are less than 1 year. The surgical treatment consisted in a parasagittal craniotomy in 1 case, fronto-orbital remodelling in 1 case and a craniofacial remodelling with fronto-orbital advancement in the rest of patients. The immediate operation effects were simple with the majority of patients, excepting one decease in the first day after operation. The long- term evolution was favourable in 62 % of cases and unfavourable with 3 patients: persistence the ocular proptosis in one case and sensorinural hearing loss in 2 cases, but the dysmorphy of all our patients was correcting.
En savoir plus

154 En savoir plus

LA PRISE EN CHARGE DU CANCER COLORECTAL METASTATIQUE : EXPERIENCE DU CENTRE DONCOLOGIE HEMATOLOGIE CHU MOHAMMED VI MARRAKECH

LA PRISE EN CHARGE DU CANCER COLORECTAL METASTATIQUE : EXPERIENCE DU CENTRE DONCOLOGIE HEMATOLOGIE CHU MOHAMMED VI MARRAKECH

86 Le cancer colorectal constitue un véritable problème de santé public, aussi bien au Maroc que dans le monde entier par sa fréquence et sa mortalité importante. La prise en charge d’un patient atteint d’un cancer colorectal métastatique (CCRM) nécessite un bilan diagnostique initial très complet, une intégration des comorbidités du patient, de son état général et surtout, de ses désirs quant aux options thérapeutiques proposées. L’attitude thérapeutique doit être décidée de manière concertée entre tous les acteurs, dans le cadre de réunions multidisciplinaires.
En savoir plus

149 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des prolapsus gnitaux : Exprience du service de gyncologie-obsttrique CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge chirurgicale des prolapsus gnitaux : Exprience du service de gyncologie-obsttrique CHU Mohammed VI Marrakech

Pour l’instant aucune publication n’a montré l’efficacité de la rééducation dans la prise en charge des troubles de la statique pelvienne. d. Pessaire : Le pessaire est un dispositif placé dans le vagin pour soutenir les parois vaginales en prolapsus ou pour assurer une continence urinaire. Les pessaires ont pour avantage particulier de n’être que peu envahissants, en plus de fournir une atténuation immédiate des symptômes. Ces dispositifs constituent une excellente solution de rechange pour les femmes symptomatiques qui souhaitent encore connaître une grossesse, ainsi que pour celles qui choisissent d’avoir recours à une intervention non chirurgicale ou qui veulent obtenir un soulagement des symptômes avant la tenue d’une chirurgie. Les pessaires connaissent un regain de popularité et constituent une option pour la prise en charge du prolapsus et de l’incontinence chez les femmes de tous âges. Les pessaires sont principalement faits de silicone de qualité médicale; seuls les plus grands formats de pessaire sont faits d’acier chirurgical recouvert de silicone [127].
En savoir plus

216 En savoir plus

Show all 6499 documents...