Haut PDF L’aménagement de l’espace de travail

2009 — Évaluation d'un espace de travail collaboratif assisté par ordinateur pour la conception intégrée des bâtiments

2009 — Évaluation d'un espace de travail collaboratif assisté par ordinateur pour la conception intégrée des bâtiments

La conception des bâtiments est un processus social de prise de décisions, d’analyse d’alternatives et d’explorations de solutions dans lequel les professionnels de l’industrie de la construction doivent collaborer afin de délivrer un produit répondant aux exigences définies par le client. Mais l’industrie se trouve confrontée à des problèmes de fragmentation et de séquentialisation du processus de conception. Ces deux phénomènes génèrent des îlots opérationnels qui dégradent la communication et la collaboration des équipes de projet, aboutissant ainsi à des solutions sous-optimales et des bâtiments aux performances inadéquates. Pourtant, les bâtiments doivent aujourd’hui satisfaire des exigences de plus en plus élevées sur le plan des coûts, de la qualité, et des performances générales. Les professionnels de l’industrie se retrouvent donc confrontés au besoin d’adopter de nouvelles pratiques favorisant la conception intégrée et l’intégration des technologies de l’information. Ce projet de recherche aborde cette problématique en présentant un espace de travail collaboratif assisté par ordinateur (le LCAOCo) unique au Québec et au Canada, combinant des équipements et des technologies visant à offrir l’environnement collaboratif digital idéal en conception. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’impact des outils de collaboration mis en place dans le LCAOCo sur les réunions de conception multidisciplinaires synchrones au même endroit. La méthode d’évaluation employée dans ce projet est inspirée de la méthode Test Charrette, et la stratégie de mesure de performance utilisée est basée sur le découpage d’une réunion de projet en tâches descriptives, explicatives, évaluatives et prédictives. Cette méthode et cette stratégie ont permis de comparer la collaboration traditionnelle d’une équipe utilisant le papier comme support des artefacts de conception à la collaboration digitale dans le LCAOCo.
En savoir plus

117 En savoir plus

Etude du comportement dynamique de broche d'un centre d'usinage dans son espace de travail : application en fraisage

Etude du comportement dynamique de broche d'un centre d'usinage dans son espace de travail : application en fraisage

Tous les essais présentés ont été réalisés sur le même centre d’usinage (DMG). Celui-ci est équipé d’une broche (KESSLER) qui peut être déplacée dans l’espace de travail suivant les trois directions (X, Y et Z) par l’intermédiaire d’axes de technologie vis à billes. Les essais d’impact au marteau ont été effectuée aux points B et E pour obtenir les FRF ( , , et ) qui sont nécessaires pour l’identification du comportement dynamique du système 2. Le protocole expérimental est affiché en Fig. 4.

14 En savoir plus

Émergence du travail pair dans le travail social : impacts d’un métier nouveau dans un espace en recomposition

Émergence du travail pair dans le travail social : impacts d’un métier nouveau dans un espace en recomposition

Le travail social connaît depuis les années 1970 différentes évolutions qui ont mené à une recomposition de l’espace des professions traditionnellement installées. Face à la massification des besoins et l’avènement d’une précarité installée, les politiques publiques ont démultiplié les dispositifs et les emplois sociaux afin de tenter de répondre à une demande sociale en pleine explosion. Peu ou pas diplômés, ces nouveaux acteurs sont venus bouleverser le paysage professionnel historiquement basé sur des métiers de niveau III: les assistantes sociales, les animateurs socio-culturels et les éducateurs spécialisés, autour desquels gravitaient une nébuleuse d’autres métiers (comme les Conseillères en économie sociale et familiale). On assiste depuis à une dévalorisation des diplômes induite par la reconnaissance progressive des compétences, entendues comme savoir-faire et savoir-être. Dans cet espace en recomposition, le travail pair s’est déployé avec la spécificité de porter des savoirs liés à l’expérience du vécu en tant qu’aptitude professionnelle. A ce titre, nous avons émis l’hypothèse que les travailleurs pairs ne peuvent pas s’inscrire dans le travail social du fait qu’ils ne détiennent pas de diplôme inscrit dans les référentiels pour exercer. Il n’en reste pas moins que les professionnels issus de formations théoriques se retrouvent à collaborer avec des salariés dont les aptitudes professionnelles se définissent par leur expérience de vie. Dans le premier temps de cette partie, nous nous proposons d’observer le travail pair dans un contexte d’évolution du travail social. Cela nous permettra d’interroger dans un second temps ce que recouvre la notion de savoir expérientiel et de voir en quoi elle peut acquérir ou non
En savoir plus

116 En savoir plus

Créer de l espace, faire entrer l air et la lumière 
Le point de vue des Français propriétaires de maison individuelle sur 
l aménagement des combles et  l intérêt de la fenêtre de toit

Créer de l espace, faire entrer l air et la lumière Le point de vue des Français propriétaires de maison individuelle sur l aménagement des combles et l intérêt de la fenêtre de toit

Accroitre la surface disponible parce que la famille manque d’espace est le bénéfice principal attendu de l’aménagement des combles. La première finalité est d’ouvrir de nouvelles chambres dans la maison. Viennent ensuite la création d’espaces de travail et d’activité (35% le citent). Les hommes et les femmes ordonnent ces finalités de la même manière.

61 En savoir plus

Les mémoires du travail dans un vieil espace industriel parisien

Les mémoires du travail dans un vieil espace industriel parisien

Les traces, les repères, les supports et les vecteurs Facteur décisif de structuration des souvenirs et, avec eux, de l’identité des individus, la mémoire du travail se fixe et se conserve d’autant mieux qu’elle dispose de traces, de repères, de supports et de vecteurs. Se remémorer revient à se situer dans le temps et l’espace. Ici encore, le pluriel s’impose. De nature et de portée différentes, l’infini variété des temporalités dont usent les individus et les groupes s’articulent et se cumulent. En situation d’entretien, nos interlocuteurs s’efforcent d’étalonner la succession des événements personnels et familiaux – naissance, mariage, apprentissage, embauche, licenciement, reconversion, déménagement… - qui ordonnent leur récit singulier sur une chronologie légitime de type « historique ». L’inégale maîtrise de cette dernière, souvent couplée à la fréquence des recours aux datations précises, ajoute ses effets et ses biais à l’aptitude, guère mieux partagée, à élever en généralité ses expériences propres. Sans surprise, les temps forts communs sont ceux des crises,
En savoir plus

119 En savoir plus

Un espace numérique de travail collaboratif synchrone pour la prise de décision dans le projet de conception architecturale

Un espace numérique de travail collaboratif synchrone pour la prise de décision dans le projet de conception architecturale

L’espace de travail synchrone colla- boratif numérique au MAP-CRAI (écrans tactiles: une table, un mur) opère avec le logiciel de partage d’environnement de travail “Shariiing”(‘Immersion’) (Fig 3). L'outil d'annotation - un stylo numérique (les anno- tations sont des croquis 2D/des notes, n’est pas disponible en 3D) (Fig. 4).

1 En savoir plus

Citoyenneté et hors-travail : la construction politique d'un nouvel espace social au Québec et en France

Citoyenneté et hors-travail : la construction politique d'un nouvel espace social au Québec et en France

Les personnes prestataires des systèmes d’assurance-chômage sont a priori moins installées dans l’espace du hors-travail, étant donné les conditions de plus en plus sévères d’accès aux prestations. Leur situation de chômage a également plus de chance d’être liée à une rupture « classique » du lien d’emploi. Les personnes ne bénéficiant d’aucune prestation, pour leur part, sont très difficiles à rejoindre puisqu’elles ne sont pas ou peu répertoriées par les services d’emploi. Autant au Québec qu'en France, le dispositif RMI et la refonte des anciens programmes de sécurité du revenu traduisent une volonté politique de répondre à des situations nouvelles de chômage d'une partie croissante de la population, non couverte par le régime traditionnel d'assurance- chômage, et qui ne relèvent pourtant pas de la traditionnelle assistance. À chacun de ces régimes correspond un statut spécifique pour le bénéficiaire et un rapport théorique aux institutions chargées de son dossier. Ce rapport institutionnel, formalisé dans des dispositifs administratifs spécifiques, situe également les individus par rapport au reste de la société. S'ils ne sont pas reconnus par ce qu'ils font, puisqu'ils sont chômeurs, ils sont reconnus, répertoriés, classés par ce qu'ils sont, des individus sans ressources. Les personnes rencontrées savaient qu'elles étaient interviewées comme bénéficiaires et se situaient d'emblée par rapport à ce schéma.
En savoir plus

420 En savoir plus

Mobilité quotidienne de travail : du couple ville industrielle – espace rural à la « nouvelle » organisation urbaine

Mobilité quotidienne de travail : du couple ville industrielle – espace rural à la « nouvelle » organisation urbaine

Au delà des aspects quantitatifs, l’analyse de l’évolution de la composition des flux de mobilité quotidienne liée au travail, à partir de l’exemple des Pays de la Loire, paraît intéressante. Dans les années 80, deux modèles de mobilité journalière coexistaient, opposant petites villes fordistes aux grands systèmes urbains. Aujourd’hui, quelles catégorisations, entre urbain et rural, peut-on proposer à partir de la composition des flux domicile-travail ? Quel est l’impact des recompositions économiques récentes, en particulier la consolidation de pôles périphériques dont certains ont une structure d’emploi assez qualifiée ? Quels sont les effets sur l’évolution des inégalités socio-spatiales et notamment sur les différenciations au lieu de résidence ? La transformation des deux modèles préexistants sur un pas de temps relativement long permettra de mettre en exergue la nature de la transition urbaine contemporaine. Cela conduira également à proposer quelques avancées sur la notion de capital spatial. Une lecture spécifique de l’espace (avec valorisation forte du centre et du péricentre par les catégories aisées), n’est elle pas aujourd’hui une composante majeure de la notion de capital spatial ? Cela ne permet-il pas d’identifier une classe sociale tout autant que d’autres paramètres économiques ou culturels ? La territorialité n’est elle pas finalement plus choisie aujourd’hui, alors qu’elle se vivait plutôt par défaut dans les sociétés enracinées ?
En savoir plus

14 En savoir plus

Rôle d'un espace de travail numérique privé dans une activité d'édition collaborative de cartes conceptuelles. Cas d'étude en lycée

Rôle d'un espace de travail numérique privé dans une activité d'édition collaborative de cartes conceptuelles. Cas d'étude en lycée

Les études empiriques de Dennerlein, Seitlinger et Ley (2016) et Molinari (2013) montrent l’efficacité de la présence d’un espace privé et public pour favoriser la construction de connaissances. Dans les processus de construction de connaissances, Cress et Kimmerle (2008) et Ley et al. (2013) soulignent l’importance des conflits sociocognitifs et des processus d’étayage. Ces processus cognitifs ont été abordés dans la section « les déterminants cognitifs dans les apprentissages : cadre VEC ». Dans la même lignée que les travaux qui montrent l’importance de l’espace privé pour l’émergence des processus cognitifs, Pentland (2015, p.40) ajoute que « quand les gens se comportent indépendamment de leur apprentissage social, il est probable qu'ils aient des informations indépendantes et qu'ils croient en cette information suffisamment pour lutter contre les effets de l'influence sociale ». Quand les élèves disposent d’un espace privé, ils construisent leurs informations et vont lutter pour défendre leurs arguments. Dans le cadre des activités collectives, les travaux de Gamboa Rodríguez et Solari Landa (2012) font référence à la différenciation d’un espace privé par rapport à un espace public pour la construction de cartes mentales numériques. Ils définissent l’espace privé comme l’espace individuel de travail de chaque individu dans l’activité d’élaboration collective d’une carte mentale. L’espace public correspond quant à lui à l’espace de participation de tous les élèves en vue de créer une carte mentale collaborative.
En savoir plus

346 En savoir plus

Comparaison des principaux manuels européens d'aménagements cyclables : aménagement cyclable et espace urbain

Comparaison des principaux manuels européens d'aménagements cyclables : aménagement cyclable et espace urbain

- à l'inverse, dans certains cas, la solution proposée est d'éloigner la piste de l'intersection (de 5 à 10 mètres). Cet aménagement est préconisé pour les pistes longeant des voies principales et croisant des voies secondaires. Les néerlandais semblent être les plus favorables à ce type d'aménagement, qui permet aux véhicules tournant à droite de ne pas gêner le flux principal de trafic : "L'éloignement de la piste cyclable à une distance raisonnable (4 à 5 mètres) est un compromis entre la sécurité et le confort. D'une part, un espace de stockage suffisant est créé pour les véhicules tournant à droite et les véhicules venant d'une voie adjacente, et d'autre part l'intersection avec les bicyclettes est maintenue assez proche de la route principale pour souligner la situation prioritaire des cyclistes." (Sign up for the bike, 1993, p. 160). Les manuels français et belge soulignent quant à eux qu'il est souhaitable que les cyclistes perdent la priorité à ce type d'intersection, pour des raisons de sécurité. Il est certain que l'importance du volume de cyclistes sur la piste est important dans le choix d'accorder ou non la priorité aux cyclistes.
En savoir plus

124 En savoir plus

Un quartier durable et remarquable dans un espace périurbain : utopie ou aménagement d'avenir?

Un quartier durable et remarquable dans un espace périurbain : utopie ou aménagement d'avenir?

dans cette définition, sont repris et modulés en fonction de l’évolution de cette notion non consensuelle. Ainsi, l’INSEE la complexifie, en y ajoutant un critère de répartition du bâti dans l’espace, de relation fonctionnelle émanant de l’espace périurbain vers la ville-centre : le périurbain compte au moins 40% de ses résidents ayant un emploi qui travaillent dans le pôle urbain ou dans les communes sous influence de ce pôle. Petite nuance, certaines communes peuvent être périurbaines multipolarisées lorsqu’au moins 40% de ses résidents ayant un emploi travaillent dans plusieurs aires urbaines. Cette dimension statistique pose question : pourquoi 40% et non 35% ou 45% ? Qu’est-ce qui légitime ces quotas ? Un espace ne peut-il pas être périurbain si moins de résidents travaillent en ville ? Cette définition démontre le lien étroit entre commune périurbaine et ville par les relations domicile-travail qui s’y créent. Pour autant, ce critère fonctionnel ne semble pas être suffisant pour appréhender les interdépendances entre espace périurbain et ville. D’autres liens peuvent exister, en termes d’équipements et d’infrastructures, bien que plus difficiles à évaluer et à quantifier. D’autre part, de nombreux chercheurs relèvent l’absence de prise en compte de la question de l’occupation du sol et de l’état du bâti dans cette définition. Témoin de la difficulté de le définir, par le simple critère de l’emploi, une commune périurbaine peut être assimilée à une commune de banlieue.
En savoir plus

92 En savoir plus

Aménagement d'un espace d'étude et de recherche : I.E.P. de Grenoble

Aménagement d'un espace d'étude et de recherche : I.E.P. de Grenoble

1) Bilan du stage, notamment au travers de 1'ensemble des entretiens (Fintegralite du personnel concerne de pres ou de loin par les trois salles specialisees, quelques cher[r]

149 En savoir plus

[PDF] Cours d’Ergonomie : Aménagement des postes de travail | Cours informatique

[PDF] Cours d’Ergonomie : Aménagement des postes de travail | Cours informatique

Si les postes de travail se trouvent à proximité des fenêtres, il est indiqué de prévoir des bandes transparentes vitrées horizontales de 1 m de haut au moins; si les postes de travail sont répartis dans le fond du local, on optera pour des bandes transparentes verticales portant sur toute la hauteur du local et de 1 m de largeur au minimum. Les marchandises stockées ne doivent pas entraver la vue sur l’extérieur; cependant, il est parfois difficile d’éviter que celle-ci ne soit réduite par des installations d’exploitation, spécialement dans les grands locaux. En outre, dans des bâtiments éclairés par des hauts-jours, certains procédés de fabrication peuvent rendre nécessaire la pose de cloisons soit pour des raisons de sécurité (protection contre les explosions ou les incendies) soit à cause d’exigences particulières concernant la climatisation ou la protection contre le bruit. Cela peut avoir pour effet de limiter le contact visuel avec l’extérieur.
En savoir plus

58 En savoir plus

COMPLEXE TOURISTIQUE Aménagement d’un espace périurbain du littorale. -ZET CAP IVI -

COMPLEXE TOURISTIQUE Aménagement d’un espace périurbain du littorale. -ZET CAP IVI -

Partie de projet : notre projet s’inscrit dans une logique de développement durable et une volonté de rupture d’échelle , qui rend la valeur à travers :l’architecture ,l’économie , le tourisme et la protection d’environnement . Nous avons choisi d’implanté le projet dans le terrain ;en utilisant une densité horizontale en évitant le tourisme de masse et en créant un espace de repos calme qui répond aux besoin des visiteurs sans trop déranger la nature .

41 En savoir plus

Famille, travail domestique et espace-temps des femmes

Famille, travail domestique et espace-temps des femmes

Cette recherche nous a permis de met- tre en évidence la relation de service qui lie les femmes aux autres membres de la famille et les implications de cette relation en termes de temps [r]

166 En savoir plus

Logiques migratoires et rapports de travail, les travailleurs étrangers dans un espace de travail localisé : le marché touristique de San Lorenzo à Florence, Italie

Logiques migratoires et rapports de travail, les travailleurs étrangers dans un espace de travail localisé : le marché touristique de San Lorenzo à Florence, Italie

Il semble que la force de travail est également en pleine mutation, mais une mutation plus rapide et fragile. Outre de contribuer à une féminisation de la main-d’œuvre, le recrutement massif de jeunes Mexicaines dont le projet migratoire diffère fondamentalement de celui des populations à migration économique (et surtout issues du Tiers-Monde), contribue à accentuer le caractère volatil de la force de travail en transit sur le Marché. Le Marché San Lorenzo n’est le plus souvent pour les commis qu’une solution d’attente dans la trajectoire de migration et même dans l’insertion économique urbaine. Sur un court terme, le Marché est encore plus en train de devenir un marché du travail pour immigrés temporaires, de passage, comme c’est le cas de Mexicaines. D’après une vision sur un moyen terme cependant, nous pouvons penser que ce marché du travail obéit à une périodisation des rotations de main-d’œuvre en fonction des dynamiques de migration internationale : aujourd’hui les Mexicaines, hier les Roumains, demain qui ?
En savoir plus

24 En savoir plus

Transformation de l'organisation du travail et espace de travail collaboratif : analyse d'espaces de coworking avec la perspective de la théorie des configurations organisationnelles

Transformation de l'organisation du travail et espace de travail collaboratif : analyse d'espaces de coworking avec la perspective de la théorie des configurations organisationnelles

Alors que certaines études se sont concentrées sur les interactions prenant place entre les organisations individuelles dans les espaces de coworking (Capdevila, 2014[r]

267 En savoir plus

Enfants neuroatypiques et aménagement de la classe

Enfants neuroatypiques et aménagement de la classe

B – L’école ouverte du Mas B . .Au Sud-Ouest de Perpignan (Mas B.) se déroule depuis deux ans une expérimentation originale fondée sur le libre choix d’activité, dans un lieu mis à disposition de l’IEN chargée de la mission maternelle de la DSDEN66, Mme Suzanne Sicard, par la mairie. Il s’agit d’un projet scientifique formateur à la fois pour les enseignants et les enfants, dans un environnement riche et porteur d’expériences variées. Le principe de cette école ouverte est d’utiliser tous les espaces du site par rapport à leurs fonctionnalités. Ces espaces sont pensés pour les élèves, qui interagissent avec chaque milieu en fonction de leurs besoins, et privilégient le travail en autonomie de même que la coopération entre élèves, entre les élèves et les enseignants, et au sein de l’équipe éducative (enseignants, ATSEM, AVS). Ainsi les espaces sont optimisés pour la liberté des élèves dans le choix de leurs activités, mises à disposition ou inventées par eux, tout en soutenant l’accompagnement et l’étayage par le professeur lors de processus d’apprentissages complexes, sans interférer dans le développement de l’autonomie et la responsabilisation de l’élève. L’objectif est de donner du sens aux apprentissages des élèves en les recontextualisant, pour qu’ils explorent et expérimentent à partir des questions qu’ils se posent eux-mêmes.
En savoir plus

53 En savoir plus

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET SOURCES DÉMOGRAPHIQUES

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET SOURCES DÉMOGRAPHIQUES

Le second flux d’émigration concerne des Français quittant le territoire national pour des raisons personnelles ou professionnelles. Avec la globalisation 11 , un nombre croissant de Français vont travailler à l’étranger, soit dans des filiales d’entreprises françaises (BNP, Axa, Michelin, Saint-Gobain, Air liquide, Lafarge…), soit dans des entreprises étrangères, soit pour créer leur propre entreprise dans un environnement réglementaire et économique plus efficient pour l’innovation 12 . Supportant mal les lois et les comportements malthusiens qui freinent la créativité dans l’Hexagone, la fiscalité croissante par rapport aux principales économies de la planète, les moindres espoirs de promotion, les jeunes actifs offrant leur force de travail à l’étranger semblent plus nombreux. Certains continuent d’habiter en France, et n’entrent donc pas dans les flux d’émigration, comme le nombre croissant de frontaliers qui travaillent au Luxembourg, en Allemagne ou en Suisse (plus de 250 000 selon le recensement de 1999). D’autres quittent l’Hexagone. Par exemple, en considérant les statistiques britanniques, le nombre de personnes de nationalité française résidant au Royaume-Uni passe de 38 000 en 1990 à 86 000 au 1 er janvier 1999, soit une augmentation de 126% en neuf ans, nettement plus élevée que celle du nombre d’Allemands (77% dans la même période) et que les pourcentages concernant les autres pays membres de l’Union européenne 13 . De même en Allemagne, les nationaux ressortissants d’un des quatorze autres pays membres de l’Union européenne dont l’accroissement est le plus notable sont les Français, passant de 77 602 au 1 er janvier 1991 à 107 191 au 1 er janvier 2000 (38%).
En savoir plus

18 En savoir plus

Aménagement et politiques de développement durable

Aménagement et politiques de développement durable

Conclusions. Le slogan bien connu du développement durable selon lequel il convient de "penser globalement et agir localement" est très difficile à appliquer, ou tout simplement à concevoir. Chaque personne et chaque collectivité vivent des appartenances multiples, qui s'appuient sur diverses échelles territoriales. Comment définir concrètement, pour chaque action, les priorités entre les différentes dimensions territoriales et les différents référentiels du développement durable ? Ainsi, une attention au registre uniquement local risque de fragiliser et de minimiser la portée des actions. À l'inverse, une préoccupation "globale" définissant la biosphère comme base naturelle de travail expose à de réels dangers d'inadaptation au terrain. Suffit-il, par exemple, de se soucier des générations futures pour orienter nos activités productives de façon à ce qu'elles soient moins dommageables pour l'environnement ? Ce n'est pas évident. En effet, de quelles "générations" parle-t-on ? Il y a fort à parier que chaque acteur pense surtout à ses propres générations futures, celles qui lui sont proches socialement et culturellement, plutôt qu'à l'humanité entière qui reste une référence vague. Dans le même ordre d'idées : à partir de quel horizon temporel arrête-t-on de s'intéresser au futur ? Il est probable qu'il y a ici de fortes divergences entre régions du globe. Le futur perçu n'est pas le même, selon que l'on a une espérance de vie de trente- cinq ou de quatre-vingt-cinq ans, selon que les besoins alimentaires et sanitaires de base sont atteints ou non, etc.
En savoir plus

17 En savoir plus

Show all 4400 documents...

Sujets connexes