Haut PDF Anesthésie pour chirurgie ambulatoire : réalités et perspectives à propos de 100 cas

Anesthésie pour chirurgie ambulatoire : réalités et perspectives à propos de 100 cas

Anesthésie pour chirurgie ambulatoire : réalités et perspectives à propos de 100 cas

2- Les critères psychosociaux Le contexte psychosocial est un critère discriminant : la chirurgie ambulatoire recrute en effet des patients qui ne vivent pas seuls et qui disposent d’un niveau socioculturel suffisant leur permettant de prendre en charge leurs suites opératoires, ce qui doit permettre de s’assurer de la sécurité et du confort du patient à son domicile. La littérature médicale ne mentionne pas une préférence particulière pour un sexe donné des patients sélectionnés, ce qui diverge un peu des résultats de notre étude qui révèle une légère prédominance du sexe masculin parmi les bénéficiaires (60%), ceci peut être expliqué par la nature de la population accueillie et qui est principalement militaire. Enfin, Une sélection bien menée permet par conséquent de réduire considérablement les risques de complication. Et des recommandations doivent êtres remises au patient avant l’acte ambulatoire (Annexe 3).
En savoir plus

101 En savoir plus

La Prise en charge anesthsique du patient en hospitalisation ambulatoire (Chirurgie ambulatoire) tude prospective  propos de 100 cas

La Prise en charge anesthsique du patient en hospitalisation ambulatoire (Chirurgie ambulatoire) tude prospective propos de 100 cas

I. Présentation de l’étude 1. Introduction à la Problématique La (CA) est une hospitalisation de moins de 12 heures sans hébergement de nuit, cela inclut l’ensemble des actes chirurgicaux ou médicaux, diagnostiques ou thérapeutiques, réalisés dans les conditions techniques. La prise en charge anesthésique du patient en hospitalisation ambulatoire est un concept d’organisation, centré sur le patient. L’organisation de l’hospitalisation ambulatoire a pour objectif d’optimiser le séjour du patient au strict temps utile et nécessaire dans la structure, ceci est le fruit d’une dynamique collective reposant sur une optimisation de l’organisation des équipes et de la gestion des flux hospitaliers (flux patients, professionnels de santé, logistiques…) qui doit respecter les bonnes pratiques de l’anesthésie. Elle est source d’efficience (meilleure qualité de soins, économies de temps et de ressources), cela implique la réalisation des actes techniques par des praticiens (anesthésistes et opérateurs) expérimentés. Elle est devenue une priorité nationale et constitue un levier majeur d’optimisation de l’offre de soins.
En savoir plus

152 En savoir plus

Dacryocystite chronique : à propos de 100 cas

Dacryocystite chronique : à propos de 100 cas

a) Avantages de la dacryocystorhinostomie transcanaliculaire : L’absence de cicatrice sur le visage ; Elle se distingue de la dacryocystorhinostomie par voie externe qui nécessite un abord cutané pour la création d’une anastomose entre la muqueuse nasale et celle du sac lacrymal. La dacryocystorhinostomie transcanaliculaire est un abord naturel qui suit le trajet physiologique des larmes. Elle s’oppose à la dacryocystorhinostomie endonasale où la fistule est réalisée des fosses nasales vers le sac lacrymal [108]. La simplicité et le peu de manœuvres endonasales qu'elle demande, la rend une des techniques actuellement la moins traumatisante pour traiter les sténoses complètes du canal lacrymo-nasal. Elle a en outre l'avantage sur la dacryocystorhinostomie endonasale de pouvoir être pratiquée en cas d'étroitesse importante des fosses nasales. Elle respecte également l’orbiculaire donc elle n’altère pas la pompe lacrymale, elle nécessite moins de temps opératoire et donne moins de douleurs postopératoires. Le faible traumatisme opératoire, l'absence d'hémorragies secondaires et la possibilité d'utiliser une anesthésie topique permettent d'utiliser cette technique chez les sujets très fragiles ou à risque hémorragique élevé. Plus que toute autre technique elle autorise la chirurgie ambulatoire [113- 114].
En savoir plus

133 En savoir plus

Anesthésie pédiatrique ambulatoire: évaluation des pratiques par un appel téléphonique à J1

Anesthésie pédiatrique ambulatoire: évaluation des pratiques par un appel téléphonique à J1

! Certaines complications (hémorragie du site opératoire par exemple) sont suffisamment bruyantes pour être facilement décelées. Ce type de complications est à l’origine d’hospitalisations imprévues dont la fréquence est fortement liée aux types de chirurgies réalisées en ambulatoire et aux caractéristiques de la population d’un centre. Ainsi, l’incidence des complications ne saurait être utilisée pour comparer la performance de deux centres de chirurgie ambulatoire. Cependant, l’évolution du taux d’hospitalisations imprévues et de leurs causes peut être étudiée pour juger de l’évolution des pratiques au sein d’un même centre. A titre d’exemple, une série britannique de 13 600 enfants opérés en ambulatoire retrouvait un taux d’hospitalisations non prévues de 1,8%. Les principales causes d’hospitalisation étant les vomissements (23%), le saignement du site opératoire (14%), les difficultés chirurgicales (12%), la somnolence (10%) et la douleur (6,5%). (3)! ! L’objet de ce chapitre est de décrire les principales complications d’ordre médical pouvant survenir au décours de la sortie d’un patient de la structure de chirurgie ambulatoire.!
En savoir plus

62 En savoir plus

Chirurgie des hyperthyrodies tude rtrospective ( propos de 60 cas)

Chirurgie des hyperthyrodies tude rtrospective ( propos de 60 cas)

Traitement radio- isotopique : Il s’agit également d’un traitement radical, non agressif. L’administration d’iode 131 par voie buccale a lieu en service de médecine nucléaire, selon un protocole de radioprotection précis. Elle est souvent précédée d’une étude dosimétrique. La grossesse et l’ophtalmopathie basedowienne évolutive en sont les principales contre-indications. Une contraception efficace est nécessaire chez la femme en âge de procréer, pendant et durant les 6 mois suivant le traitement. Une hypothyroïdie à court ou moyen terme peut survenir, nécessitant une supplémentation par levothyroxine. Les hypothyroïdies précoce peuvent être transitoires, alors que les hypothyroïdies survenant plus de 1 an après l’administration d’iode 131 s’avèrent généralement définitives, elles sont plus fréquentes en cas de maladie de Basedow. Dans certains cas, en revanche, l’hyperthyroïdie persiste, nécessitant de réaliser une deuxième dose de radio-iode [42].
En savoir plus

134 En savoir plus

Traitement chirurgical des tumeurs cutanes malignes de la face:  propos de 100 cas

Traitement chirurgical des tumeurs cutanes malignes de la face: propos de 100 cas

3-2 la cartographie des carcinomes cutanés : Les carcinomes cutanés sont les plus fréquents lors de notre étude. Ils sont répartis comme suit : les CBC 74% et les CSC 16%. Ces chiffres se rapprochent de ceux de la littérature, ainsi Samarasinghe et Medan(19) rapporte 75% des CBC et 20% des CSC, Staub et Al(1) rapportent les mêmes résultats avec une légère prédominance des CBC 80% et CSC 20% sur une étude prospective de 844 cas. Les résultats de Kim et Armstrong (22) démontrent que 80% des carcinomes cutanés sont des CBC, alors que 15% sont des CSC et 5% sont des mélanomes ou autres. Girich et al (28) montrent que les CBC représentent 77% , les CSC 20% et les mélanomes représentent 3% ; Ahmed et Gupta(20) montrent que 80,47% sont des CBC et 18,47% sont des CSC, Kavoussi et al(21) qui eux ont trouvé un pourcentage plus élevé de CBC 88% et plus bas de CSC 12%, et enfin Pinatel et Mojallal (7) ont trouvé que les CBC représentent 77%, les CSC 20% et les mélanomes 3% des carcinomes cutanés.
En savoir plus

154 En savoir plus

Angioplastie carotidienne versus chirurgie :  propos de 40 cas

Angioplastie carotidienne versus chirurgie : propos de 40 cas

2. L’étude SAPHIRE : Stenting and Angioplasty with Protection in Patients at High Risk for Endarterectomy Elle était le premier essai randomisé utilisant obligatoirement un système de protection cérébrale, clôturée en juin 2002, [111] et qui avait comme but de démontrer la non-infériorité de l’ACS chez 334 patients, en comparant l’angioplastie carotidienne avec Stenting à la chirurgie chez des patients à haut risque chirurgical avec des sténoses asymptomatiques de plus de 80% et symptomatiques de plus de 60%. Dans cet essai, la majorité des patients (>70%) étaient asymptomatiques : 156 patients ont bénéficié d’une ACS et 151 d’une endartériectomie. [111] Le principal critère de jugement était la survenue d’un seul événement indésirable (le décès, l’AVC, l’infarctus du myocarde à 30 jours ou d’un AVC ipsilatéral à un an).
En savoir plus

159 En savoir plus

L’agriculture saharienne : réalités et perspectives : cas de la vallée  de l’oued Righ sud  est algérien

L’agriculture saharienne : réalités et perspectives : cas de la vallée de l’oued Righ sud est algérien

La logique de tels choix est à la fois sociale et économique. Les anciennes oasis, concentrant les plus fortes densités humaines, et leur poids socio-économique reste plus élevé. De même, elles étaient directement touchées par la multiplication des forages et des projets de mise en valeur. Le comblement du déficit hydrique et les différentes actions hydrauliques constituent des éléments essentiels pour les oasis de cette région. La modernisation des infrastructures hydrauliques a pour objectif essentiel l’amélioration des disponibilités hydrauliques. Cette mesure reste la plus appréciée par les agriculteurs de la région. Ainsi, dans les oasis où le déficit en eau était énorme (exemple : zone de Touggourt), les mesures prises pour combler ce dernier ont renforcé davantage l’activité agricole dans la région. Dans le cas où les déficits ne sont pas comblés, de nouvelles infrastructures hydrauliques restent envisageables, permettant d’améliorer la situation des ressources en eau (SAKER, 2000).
En savoir plus

13 En savoir plus

Actualites en anesthésie-réanimation en chirurgie cardiaque adulte

Actualites en anesthésie-réanimation en chirurgie cardiaque adulte

tion de revascularisation coronaire (23) ou de remplacement valvulaire (24), une technique d’anesthésie totale intraveineuse combinant le propofol avec un morphinique a montré une sta- bilité hémodynamique équivalente à la tech- nique classique d’administration de hautes doses de morphiniques. Cependant, l’administration d’un bolus de propofol à l’induction est associée à un risque élevé d’hypotension artérielle, encore majorée par l’association d’un morphi- nique. Les nouvelles techniques d’AIVOC pal- lient ces inconvénients en permettant une induction titrée avec une bonne stabilité hémo- dynamique même en cas de mauvaise fonction ventriculaire gauche et une meilleure prévision et gestion de l’extubation (25). L’induction sera donc préférentiellement réalisée à l’aide d’une perfusion continue de 3 à 6 mg/kg/heure ou contrôlée par un système de perfusion à objectif de concentration. Plusieurs travaux ont montré que le propofol utilisé par titration à l’induction ou pour l’entretien de l’anesthésie n’augmente pas l’incidence des complications ischémiques périopératoires si les modifications hémodyna- miques sont rapidement contrôlées (26). En cas de sténoses coronariennes sévères, d’altération de la fonction systolique du ventricule gauche et d’insuffisance cardiaque, l’utilisation du propo- fol peut être facilitée par une titration basée sur un monitorage de la profondeur du plan d’anes- thésie et sur les paramètres hémodynamiques (27). Lors de la circulation extra-corporelle, l’hémodilution, l’hypothermie et la cardioplégie modifient la pharmacocinétique ainsi que la pharmacodynamique de tous les agents intravei- neux de l’anesthésie, dont le propofol, suite à une augmentation du volume du compartiment central et une chute de sa clairance. Cependant, de nombreuses études ont montré que l’utilisa- tion du propofol en entretien anesthésique pré-, per-, et post-CEC constitue une technique fiable.
En savoir plus

11 En savoir plus

L'apport du mylogramme dans le diagnostic des hmopathies : A propos de 100 cas

L'apport du mylogramme dans le diagnostic des hmopathies : A propos de 100 cas

L’expression clinique de la leishmaniose viscérale est caractérisé par une période d’incubation qui dure est de plusieurs mois à plusieurs années, le tableau typique du jeune enfant met plusieurs semaines à se constituer avec un trépied symptomatique : fiévre « folle» irrégulière dans la journée et d’un jour à l’autre, pâleur « cireuse » témoin de l’anémie et splénomégalie pouvant dépasser l’ombilic. L'hépatomégalie est moins fréquente et les adénopathies sont exceptionnelles. Nous pouvons trouver des autres tableaux qui sont dissociés, pauci-symptomatiques chez l’adulte, ou avec des localisations inhabituelles (digestives, cutanées, muqueuses, pleuro-pulmonaires) chez le sidéen. Les arguments biologiques de présomption ; L’anémie normochrome arégénérative apparaît d’abord. La leucopénie intéresse surtout les granulocytes. La thrombopénie est plus tardive. L’hypergammaglobulinémie est polyclonale et s’accompagne d’hypoalbuminémie. Le déséquilibre protéique est à l’origine de la positivité de l’historique réaction de formolgélification. Et le Syndrome inflammatoire ; La vitesse de sédimentation est de plus de 100 mm à la 1ère heure. Les marqueurs protéiques de l’inflammation sont augmentés.
En savoir plus

120 En savoir plus

Quen est-il de la chirurgie ambulatoire en chirurgie maxillo-faciale

Quen est-il de la chirurgie ambulatoire en chirurgie maxillo-faciale

réveil localisée près du bloc opératoire (BOP) qui communique avec une salle de repos possédant à la fois un rôle technique de surveillance et un rôle hôtelier.  D’une zone de Personnel : Celle-ci est bien souvent négligée. Le service de chirurgie ambulatoire à l’hôpital Ibn Tofail du CHU Mohammed VI est doté des mêmes zones (Voir descriptif et photos plus haut en page) mais souffre d’un manque en de capacité des salles de Surveillance Post Interventionnelle à cause du flux des patients et la sous utilisation de tous les espaces du service. La zone du personnel dans notre unité étant bien étoffée et répond aux besoins. (Figure 37)
En savoir plus

116 En savoir plus

Atteinte oculaire dans le cadre de la maladie de Behçet à propos de 100 cas

Atteinte oculaire dans le cadre de la maladie de Behçet à propos de 100 cas

Abstract: Behçet’s disease is a multisystem vasculitis which the pathogenesis is still unknown ,it occurs mainly by signs of skin-mucous as well as systemic manifestations including ocular.According to the internationalstudy group on Behçet’s disease,eye impairment is a major diagnostic criteria of this disease .Clinically this attack affects the anterior segment of the eye in the form of isolated anterior uveitis ,but frequently posterior segment in the form of posterior uveitis or panuveitis associated with retinal vasculitis or maculopathy .This affect ,part of the inflammatory phenomena that leads to time shoot and share the resulting complications threaten visual function treatment visee eye should help maintain a satisfactory visual acuity even minimal taking into consideration the secondary effects of different therapeutic .This treatment includes a topical treatment based on corticosteroids and atropine and the treatment by general combining corticosteroids and immunosuppressive .Laser and surgery is reserved for certain complications of the disease .Our work is a retrospective study of 100 cases of Behçet ‘s disease aims to establish a clinical assessement and therapeutics that affect patients form the service of ophthalmology at the Avicenne hospital in Marrakech between 1998 and 2008 and concerned a population made mosity of soldiers male and young age ,didn’t reveal any peculiarities in our patients who are comparable to data from the literature ,but he put the point again on the severity of the damage that remains a source of blindness ,requiring you one thing that early treatment with more collaborative input ophthalmologists and internists to improve the visual prognosis.
En savoir plus

187 En savoir plus

Anesthésie pour Chirurgie de l’hernie inguinale : rachianesthésie versus infiltration

Anesthésie pour Chirurgie de l’hernie inguinale : rachianesthésie versus infiltration

II. RACHIANESTHESIES VERSUS INFILTRATION: QUELLE TECHNIQUE POUR LA CURE DE LA HERNIE INGUINALE? 1. Douleur postopératoire L’évaluation des scores EVA postopératoire place les cures de hernie inguinale parmi les interventions relativement algogénes en chirurgie ambulatoire. L’incidence des douleurs modérées à sévères après chirurgie herniaire approche ainsi les 50% au cours de la première journée (20).la douleur est encore plus fréquente lorsqu’elle constitue le critère de jugement principal des études. Elle représente par ailleurs une véritable gêne fonctionnelle à la reprise des activités.
En savoir plus

82 En savoir plus

Dacryorhinostomie sous anesthésie locale : expérience du service d’ophtalmologie du CHU de Marrakech à propos de 46 cas

Dacryorhinostomie sous anesthésie locale : expérience du service d’ophtalmologie du CHU de Marrakech à propos de 46 cas

L'information du patient a joué un grand rôle dans l'obtention de ces résultats. Elle s'effectue en pré-opératoire permettant d'obtenir un consentement libre et éclairé et de réduire le stress de la chirurgie. Elle s'effectue aussi pendant le geste ; il est particulièrement important d'expliquer l'étape de l’osteotomie qui est le moment le plus sensible de la chirurgie [37]. Il s'agit du temps opératoire le plus douloureux, et le saignement est alors important pouvant gêner le chirurgien. La qualité du geste chirurgical dépend donc de l'anesthésiste qui administre les produits de la neuroleptanalgésie. Ces drogues ont alors permis à la fois de sédater le patient mais aussi de contrôler sa tension artérielle. Elle dépend du patient dont le profil psychologique doit être établi et du chirurgien dont le rôle est d'opérer en respectant les mesures antihémorragiques.
En savoir plus

111 En savoir plus

Prise en charge anesthsique pour chirurgie bariatrique ( propos de 10 cas)

Prise en charge anesthsique pour chirurgie bariatrique ( propos de 10 cas)

Une patiente a présenté une douleur de la plante du pied régressive en cinq jours, en rapport avec un vraisemblable point de compression imputable à une mauvaise installation. Deux patientes ont présenté respectivement à six et huit semaines, des douleurs abdominales atypiques de survenue brutale, peu intenses mais inexpliquées par les examens complémentaires (scanner abdominal, transit opaque et endoscopie digestive haute) ont eu une coelioscopie à la recherche d’une éventuelle cause mécanique (bride ou hernie interne) aux douleurs. Dans les deux cas l’exploration s’est avérée négative. Une patiente a eu une cholécystectomie à six mois en raison d’une lithiase vésiculaire symptomatique non compliquée alors que la vésicule était lithiasique à l’échographie abdominale préopératoire.
En savoir plus

212 En savoir plus

Vapoénucléation ou Photovaporisation prostatique au Laser GreenLight XPS 180W pour prostate < 100 ml en ambulatoire : les perspectives d’un traitement personnalisé

Vapoénucléation ou Photovaporisation prostatique au Laser GreenLight XPS 180W pour prostate < 100 ml en ambulatoire : les perspectives d’un traitement personnalisé

ϭϲ DdZ/>dDd,K  ĞƐŝŐŶĚĞů͛ĠƚƵĚĞ  hŶĞ ĠƚƵĚĞ ƉƌŽƐƉĞĐƚŝǀĞ ĂŶĐŝůůĂŝƌĞ͕ ĚĞƐĐƌŝƉƚŝǀĞ Ğƚ ĐŽŵƉĂƌĂƚŝǀĞ ĚĞƐ ƌĠƐƵůƚĂƚƐ ĨŽŶĐƚŝŽŶŶĞůƐ Ğƚ ĚĞƐ ĐŽŵƉůŝĐĂƚŝŽŶƐƐĞůŽŶůĂƚĞĐŚ[r]

46 En savoir plus

La chirurgie ambulatoire en pathologie rhinosinusienne à l'IUFC entre 2014 et 2017 : faisabilité, évolution, impact médico-économique et perspectives

La chirurgie ambulatoire en pathologie rhinosinusienne à l'IUFC entre 2014 et 2017 : faisabilité, évolution, impact médico-économique et perspectives

(via l’utilisation du laser, d’un microrésecteur, de la radiofréquence, des ultrasons) dont l’efficacité sur l’obstruction nasale apparaît similaire [31]. Le contrôle des épistaxis post-opératoires impose en amont de prêter attention aux critères de sélection des patients. Nous n’avons pas retrouvé d’effets significativement prédictifs de l’existence d’une HTA connue ou de la prise de traitements antiagrégants ou anticoagulants sur l’augmentation du nombre d’échecs liés aux épistaxis, mais les effectifs, jeunes en majorité, étaient limités du fait d’un biais de sélection majeur à la programmation du patient (anesthésiste et chirurgien) afin de limiter les échecs de l’ambulatoire chez ces patients à risque hémorragique. Bien qu’il ait été retrouvé chez Menezes et al. [35] que les antécédents n’étaient pas prédictifs d’une complications postopératoire immédiate d’une septo-turbinoplastie, une étude prospective incluant plus de patients sous traitement antiagrégant ou souffrant d’HTA (en restant avec un ASA ≤II) permettrait de préciser s’il est licite de limiter la prise en charge ambulatoire dans ce sous-groupe de patient.
En savoir plus

76 En savoir plus

La valeur prdictive ngative des D-dimres dans le diagnostic de la maladie thromboembolique :  propos de 100 cas

La valeur prdictive ngative des D-dimres dans le diagnostic de la maladie thromboembolique : propos de 100 cas

résultats ont été confirmés par une étude multicentrique conduite entre 2010 et 2013 [87]. Ce seuil, D-dimères = âge x 10 au-delà de 50 ans, fait partie de la stratégie diagnostique de l’EP dans les nouvelles recommandations de l’ESC 2014 [88]. La recherche d’un taux de D-dimères doit permettre au coup par coup et en urgence de détecter, avec une sensibilité proche de 100 % et la meilleure spécificité, un état d’hyper- coagulabilité prédictif de thromboses. Les dosages disponibles actuellement sont basés sur deux types de méthodes : I’Elisa et les tests au latex (semi-quantitatifs et quantitatifs), chacune présentant des avantages et des inconvénients. Il est donc primordial de choisir le test le mieux approprié à la pathologie suspectée [89]. Toutes les études ont montré une valeur prédictive négative voisine de 95 % avec la technique Elisa classique. La majorité des études cliniques qui ont permis de valider la valeur prédictive négative du dosage des D-dimères ont été réalisées à l’aide de la technique Elisa en microplaques, grâce à son excellente sensibilité. Cette méthode est encore actuellement la méthode de référence mais elle est réservée aux grandes séries et son délai de réponse est trop long. En effet, l’intérêt d’un tel test utilisé en première intention est d’éviter, s’il est négatif des explorations couteuses, invasives et non dépourvues d’effets secondaires chez des patients symptomatiques en ambulatoire et dans l’urgence.
En savoir plus

124 En savoir plus

Place de la chirurgie dans le traitement du naevus géant: à propos de 20 cas

Place de la chirurgie dans le traitement du naevus géant: à propos de 20 cas

Le traitement du naevus géant est principalement chirurgical. Il doit être préventif, donc précoce et complet. D’autre part, chaque cas diffère dans sa forme, son étendue, sa localisation amenant le chirurgien à développer une stratégie de reconstruction véritable plan d’attaque, pour atteindre un résultat esthétique le meilleur possible permettant au patient de garder une image corporelle équilibrée. Par ailleurs, les autres techniques de prise en charge, telles que la dermabrasion, le laser ou le curetage constituent un apport précieux dans l’éventail des moyens thérapeutiques.
En savoir plus

95 En savoir plus

Place de la chirurgie dans le traitement des angiomes : à propos de 30 cas à Marrakech

Place de la chirurgie dans le traitement des angiomes : à propos de 30 cas à Marrakech

c-2 malformations vasculaires: ⇒ Malformations capillaires: La chirurgie des malformations capillaires doit se limiter à l’emploi des techniques les moins agressives de la chirurgie plastique. L’utilisation de ces techniques se fera de manière hiérarchisée, de la plus simple à la plus compliquée : excision suture en un temps ou itérative, exérèse suivie d’une greffe cutanée mince ou épaisse, ou encore expansion cutanée suivie de lambeaux cutanés locaux (lambeau d’avancement ou de rotation). Cependant, toutes ces techniques ont comme corollaire des séquelles cicatricielles plus ou moins importantes mais souvent difficilement acceptables pour ce type de lésion. Une chirurgie palliative consistant en des exérèses partielles intra-angiomateuses est possible. Elle permet une réduction du volume tumoral, évite un sacrifice cutané trop important, laisse en place des éléments périphériques et limite ainsi la rançon cicatricielle secondaire.
En savoir plus

168 En savoir plus

Show all 10000 documents...