Tolérance aux fautes

Top PDF Tolérance aux fautes:

Tolérance aux fautes dans les grilles de calcul

Tolérance aux fautes dans les grilles de calcul

L'évaluation de la abilité d'un système est une étape clé dans la conception et l'ana- lyse des systèmes. Parmi les propriétés et les mesures de la sûreté de fonctionnement, nous pouvons citer la abilité, la disponibilité, le temps moyen entre défaillances (Mean Time Between Failures : MTBF ), le temps moyen avant défaillance (Mean Time To Failure : MTTF ), le temps moyen de réparation (Mean Time To Repair : MTTR), le temps médian de réparation (Median Time To Repair : MDTTR), l'in- tensité de défaillance, etc. [112]. Au cours de ces dernières années, plusieurs études ont été réalisées sur les traces de défaillances des grands systèmes de grappes à grande échelle [180]. Ces eorts de recherche ont contribué à une meilleure compré- hension des caractéristiques de défaillances, et contribuent à améliorer la abilité et la disponibilité des systèmes. Une étude sur l'analyse des données de défaillance a été rendue publique par un des plus grands sites de calcul de haute performance (High Performance Computing : HPC ) [180]. Les données, relatives à cette étude, ont été recueillies au cours des 9 dernières années à Los Alamos National Laboratory et comprend 23000 défaillances enregistrées sur plus de 20 systèmes diérents, pour la plupart de grandes grappes de n÷uds SMP (symmetric shared memory multipro- cessor) et NUMA (Non Uniform Memory Architecture). La plupart des charges de travail sont des simulations scientiques de grande envergure de longue durée. Ces applications fonctionnent sur de longues périodes, souvent, un mois de calcul CPU intensif. À ce jour, c'est le plus grand ensemble de données de défaillances étudié dans la littérature, à la fois en termes de délai et du nombre de systèmes et de pro- cesseurs étudiés. Cette étude a permis de relever que le temps entre deux fautes est modélisé par une distribution de Weibull avec la diminution du taux de fautes. En se basant sur un modèle abstrait du système de gestion des ressources d'une grille (Resource Management System : RMS), ce chapitre présente une nouvelle approche de tolérance aux fautes dans les grilles de calcul. Quand un n÷ud tombe en panne, le module de tolérance aux fautes met en ÷uvre une nouvelle technique de migration de de jobs (tâches, processus), qui combine deux techniques : Remote Node Fault Recovery (RNFR) et Local Node Fault Recovery (LNFR), en sélectionnant le n÷ud le plus able parmi les voisins collaborateurs d'un n÷ud défaillant, an de réduire le coût de la RNFR [165].
Show more

167 Read more

Tolérance aux fautes dans les systèmes répartis à base d'intergiciels réflexifs standards

Tolérance aux fautes dans les systèmes répartis à base d'intergiciels réflexifs standards

En effet, les différents paramètres saisis par le gestionnaire de réplication influencent le comportement du système global, c'est-à-dire la plate-forme, les serveurs d'application et les clients. Au début, le choix du type de réplication fixe le mode de défaillance (par valeur et/ou par arrêt) toléré. Ensuite, le choix du modèle temporel indique les délais de détection d'une défaillance dans le modèle asynchrone temporisé. Par la suite, le choix du nombre de répliques indique le nombre de fautes simultanées que la plate-forme peut tolérer. Enfin, le choix des machines qui hébergeront les répliques différentes, donne un indice sur le degré de distribution (ou décentralisation) qui peut refléter d'une part la charge des différentes machines impliquées, et d'autre part, le degré de corrélation entre les défaillances des différentes répliques. En somme, si le degré de distribution est égal à 1, c'est-à-dire chaque machine n'héberge qu'un seul serveur, ceci charge « à priori » équitablement les différentes machines. Cette charge équitable peut protéger l'ensemble du système de mauvaises décisions en déclarant des serveurs lents par rapport aux délais imposés par le modèle temporel comme défaillant, et ce faute de ressources. Par ailleurs, dans le cas où deux répliques résideraient sur la même machine, la défaillance d'un serveur peut corrompre l'espace mémoire de la machine hôte et compromettre le bon fonctionnement de la deuxième réplique. En plus, la défaillance matérielle de la machine hôte altère les propriétés de tolérance aux fautes du système entier, en termes de nombre de défaillances simultanées tolérées, plus que dans le cas où chaque machine héberge une seule réplique.
Show more

163 Read more

Adaptation en ligne de mécanismes de tolérance aux fautes par une approche à composants ouverts

Adaptation en ligne de mécanismes de tolérance aux fautes par une approche à composants ouverts

Adapter le logiciel de tolérance aux fautes nécessite de concevoir le système pour permettre sa modification à l’exécution. Les approches existantes souffrent d’un manque de flexibilité en termes de personnalisation des mécanismes de tolérance aux fautes. Notre approche vise à séparer la conception du logiciel de tolérance aux fautes et le traitement de son adaptation dans le but de pouvoir adapter un logiciel de tolérance aux fautes réalisé par un concepteur de système tiers. Nous proposons de concevoir le système tolérant aux fautes en séparant fonctionnalités, tolérance aux fautes et adaptation dans des couches du système. Cette séparation repose sur l’utilisation d’une architecture réflexive. De plus, pour permettre la modification du logiciel, nous proposons d’utiliser technologies récentes de développement logiciel à base de composants. Ces méthodes de développement logiciel permettent d’abstraire le logiciel à un ensemble de boîtes élémentaires interconnectées et de manipuler ces boîtes pendant le fonctionnement du système. Les approches classiques de l’adaptation basée composant s’intéressent à la modification de composants indépendants. Ils utilisent la notion de quiescence des composants qui permettent de maintenir un invariant local au composant pendant le processus d’adaptation. Dans le cas d’un logiciel critique distribué qu’est le logiciel de tolérance aux fautes, la correction du processus d’adaptation ne peut pas être définie à partir d’invariants locaux à chaque composant. Nous avons introduit la notion d’état adaptable reposant sur la définition d’un invariant global impliquant l’ensemble des composants à modifier. Cet invariant impose une contrainte supplémentaire sur la conception du logiciel : utiliser des tâches périodiques bornée dans le temps.
Show more

166 Read more

Proposition d'une architecture de contrôle adaptative pour la tolérance aux fautes

Proposition d'une architecture de contrôle adaptative pour la tolérance aux fautes

le mode de fonctionnement. Le mécanisme de recouvrement intègre donc ici une légère part d’adaptativité. Dans [ Zimmel et al., 2004 ] les auteurs proposent d’utiliser l’architecture SFX-EH [ Murphy and Hershberger, 1999 ] pour la recherche de victimes. Seulement trois types d’inter- action Homme-Robot sont implémentées : la supervision (monitor) dans lequel le robot est au- tonome, la résolution de problème (solving problem) et la téléopération (teleoperation). Au sein de l’architecture, le gestionnaire d’erreur (Error handler) qui met en œuvre la tolérance aux fautes peut initier, sur occurrence de défauts capteurs, une interaction avec l’opérateur. L’inter- face Homme-machine bascule alors directement du mode de supervision au mode de résolution de problème. Les expérimentations menées révèlent que dans leur contexte, le recouvrement au- tonome est plus rapide qu’en sollicitant l’intervention humaine en raison du temps nécessaire à la prise en compte du contexte d’évolution du robot. Cependant le contexte expérimental retenu ne permet pas de statuer sur la pertinence de l’interaction Homme-Robot.
Show more

246 Read more

Tolérance aux fautes sur CORBA par protocole à métaobjets et langages réflexifs

Tolérance aux fautes sur CORBA par protocole à métaobjets et langages réflexifs

V.1.1.3 Service de groupe Dans un souci de séparation des responsabilités, il nous semble très bénéfique d’avoir un service pour la gestion des protocoles de groupe, à la manière de l’OGS dans OpenDreams (cf. II.2.5), dans notre architecture. En effet, les métaobjets de tolérance aux fautes utilisent de tels protocoles pour communiquer avec l’ensemble des répliques d’un même objet. Un protocole de groupe permet non seulement d’abstraire la notion de groupe, ce qui permet d’envoyer des messages à plusieurs entités comme on le ferait à destination d’un simple objet, mais il fournit plusieurs propriétés très utiles aux mécanismes de tolérance aux fautes. La plus importante de ces propriétés est l’atomicité des messages : si un message est reçu par un des membre du groupe, alors tous les membres non-défaillants le reçoivent. Et une seconde propriété simplificatrice est celle de l’ordre des messages : chacun des membres non-défaillant du groupe reçoit les mêmes messages dans le même ordre. Par conséquent, l’utilisation d’un service de groupe permet, non seulement, de ren- dre plus indépendants les métaobjets du protocole de groupe effectivement utilisé mais également de rendre les mécanismes de tolérance aux fautes moins complexes. Le service de groupe que nous avons réalisé utilise de façon interne le protocole xAMp [Veríssimo et Marques 1990] mais implémente une interface générique qui permet d’envisager d’utiliser un protocole différent. Il permet à des objets C ORBA
Show more

169 Read more

Prévention et détection des interférences inter-aspects : méthode et application à l'aspectisation de la tolérance aux fautes

Prévention et détection des interférences inter-aspects : méthode et application à l'aspectisation de la tolérance aux fautes

Résumé La programmation orientée aspects (POA) sépare les différentes préoccupations compo- sant un système informatique pour améliorer la modularité. La POA offre de nombreux béné- fices puisqu’elle permet de séparer le code fonctionnel du code non-fonctionnel améliorant ainsi leur réutilisation et la configurabilitè des systèmes informatiques. La configurabilité est un élément essentiel pour assurer la résilience des systèmes informatiques, puisqu’elle per- met de modifier les mécanismes de sûreté de fonctionnement. Cependant le paradigme de programmation orientée aspect introduit de nouveaux défis pour le test. Dans les systèmes de grande taille où plusieurs préoccupations non fonctionnelles cohabitent, une implémentation à l’aide d’aspects de ces préoccupations peut être problématique. Partageant le même flot de données et le même flot de contrôle les aspects implémentant les différentes préoccupations peuvent écrire dans des variables lues par d’autres aspects ou interrompre le flot de contrôle commun aux différents aspects empêchant ainsi l’exécution de certains d’entre eux. Dans cette thèse nous nous intéressons plus spécifiquement aux interférences entre aspects dans le cadre du développement de mécanismes de tolérance aux fautes implémentés sous forme d’aspects. Ces interférences sont dues à une absence de déclaration de précédence entre les aspects ou à une déclaration de précédence erronée.
Show more

141 Read more

Systèmes résilients pour l'automobile : d'une approche à composants à une approche à objets de la tolérance aux fautes adaptative sur ROS

Systèmes résilients pour l'automobile : d'une approche à composants à une approche à objets de la tolérance aux fautes adaptative sur ROS

Résumé : A l’instar du téléphone mobile évoluant en smartphone, la voiture s’est transformée petit à petit en smartcar. Les aides à la conduite, l’infotainment ou encore la personnalisation du véhicule sont les points clefs de l’attractivité au- près des consommateurs. L’apparition des véhicules automobiles connectés a permis aux constructeurs de mettre à jour à distance les logiciels embarqués, favorisant leur maintenabilité et l’ajout a posteriori de fonctionnalités. Dans ce contexte, le consor- tium AUTOSAR, un regroupement de constructeurs automobiles majeurs, a conçu une nouvelle plate-forme logicielle facilitant la mise à jour à distance et la modi- fication en ligne de ces systèmes embarqués. Cependant, avec de plus en plus de complexité dans ces logiciels, il est devenu essentiel de pouvoir assurer un service sûr de fonctionnement malgré des changements imprévus. Ainsi, les mécanismes de sûreté de fonctionnement doivent eux aussi s’adapter et être mis à jour pour assu- rer la résilience du système, à savoir, la persistance de la sûreté de fonctionnement face à des changements. Les mécanismes de tolérance aux fautes (Fault Tolerance Mechanisms - FTM) assurant un service nominal ou dégradé en présence de fautes doivent également s’adapter face à un changement de contexte applicatif (change- ment du modèle de faute, des caractéristiques de l’application ou des ressources disponibles). Cette capacité à adapter les FTM est appelée Tolérance aux Fautes Adaptative (Adaptive Fault Tolerance – AFT). C’est dans ce contexte d’évolution et d’adaptativité que s’inscrivent nos travaux de thèse. Dans cette thèse, nous pré- sentons des approches pour développer des systèmes sûrs de fonctionnement dont les FTM peuvent s’adapter à l’exécution par des modifications plus ou moins à grain fin pour minimiser l’impact sur l’exécution de l’application.
Show more

196 Read more

Contribution pour la Tolérance aux Fautes dans les Systèmes Distribués

Contribution pour la Tolérance aux Fautes dans les Systèmes Distribués

Contribution pour la tolérance aux fautes dans les systèmes distribués Dr. AMROUNE Mohamed MCA Université Larbi Tebessi, Tebessa Président Dr. HIOUAL Ouassila MCA Université Abbes Laghrour, Khenchela Examinateur Dr. GHERZOULI Mohamed MCA Université Constantine 2, Constantine Examinateur Dr. BRADJI Louardi MCA Université Larbi Tebessi, Tebessa Examinateur Pr. BENDJENNA Hakim Prof Université Larbi Tebessi, Tebessa Directeur de thèse Dr. HEMMAM Soufiane Mounine MCA Université Abbes Laghrour, Khenchela Co-encadreur

130 Read more

la tolérance aux fautes dans les grilles de donneés

la tolérance aux fautes dans les grilles de donneés

recherches sur les problèmes de gestion automatisée des défaillances, l'objectif principal étant de masquer le mieux possible ces défaillances, à la limite les rendre transparents aux applications, de façon à ce que, du point de vue des applications, l'infrastructure de grille fonctionne de façon quasi-continue. Nous avons conçu un nouvel algorithme hiérarchique pour assurer la tolérance aux fautes dans les grilles de données. Ce protocole s’appuie sur l’architecture hiérarchique des grilles informatiques. Dans chaque cluster, nous avons défini un coordonnateur appelé processus leader, dont le rôle consiste à coordonner les échanges intra-cluster et à assurer le rôle d’intermédiaire entre les processus appartenant à des clusters différents.
Show more

66 Read more

Tolérance aux fautes dans les systèmes autonomes

Tolérance aux fautes dans les systèmes autonomes

Un des objectifs du contrôle d’exécution est de superviser l’exécution des plans que doit réaliser le système autonome. Un plan est généralement développé en partant du principe que chaque action s’exécutera correctement ; l’échec d’une ac- tion du plan représente ainsi l’apparition d’une situation adverse qui n’a pas été prise en compte par le planificateur. Cet échec peut être une erreur reportée par le niveau fonctionnel, le dépassement de l’éventuelle échéance temporelle de l’ac- tion, ou un manque de ressource pour réaliser la fonction du système. Si un si- gnalement d’erreur a effectivement été activé, des mécanismes de tolérance aux fautes peuvent être utilisés pour traiter le composant fonctionnel erroné. Dans le cas contraire, la situation adverse qui a causé cet échec est traitée par des méca- nismes de robustesse, qu’elle soit due à une faute non-spécifiée ou aux incerti- tudes de l’environnement. Le contrôle d’exécution est employé dans les architec- tures LAAS, RAX, CIRCA et IDEA comme principale méthode pour détecter une situation adverse.
Show more

133 Read more

Un Algorithme de Routage Reconfigurable pour la Tolérance aux Fautes dans le micro-réseau DSPIN

Un Algorithme de Routage Reconfigurable pour la Tolérance aux Fautes dans le micro-réseau DSPIN

V. Conclusion Nous avons d´efini et valid´e un algorithme de routage reconfigurable pour la tol´erance aux fautes dans des NoCs poss´edant une topologie de type 2D-Mesh. Cet algorithme peut ˆetre utilis´e pour toute topologie ayant un routeur ou une r´egion d´efectueuse. Cet algorithme a un surcoˆ ut mat´eriel tr`es faible, et un impact sur les performances presque n´egligeable. DSPIN/reconfigurable est donc un micro-r´eseau bien adapt´e aux architectures MP2-SoCs.

3 Read more

Architectures intergicielles pour la tolérance aux fautes et le consensus

Architectures intergicielles pour la tolérance aux fautes et le consensus

2.5.2 T oléran e aux fautes Plusieurs types d'ar hite tures ont été étudiées. Nous remarquons l'existen e de deux ex- trêmes : les ar hite tures assurant un niveau très élevé de sûreté de fon tionnement mais très outeuses et peu réutilisables. Le se ond extrême n'atteint pas le niveau de sûreté de fon tionne- ment requis par les appli ations ritiques. FT CORBA onstitue un juste milieu entre es extrêmes. D'une part, la réutilisation et l'interopérabilité sont assurées par CORBA qui ommen e à être utilisé e a ement dans ertaines appli ations a fortes demandes en qualité de servi e. D'autre part, e standard propose un ensemble de te hniques de toléran e aux fautes assez omplet. En plus, FT CORBA est ompatible ave des méthodes e a es permettant l'expression des besoins et la onguration ou la génération des servi es de toléran e aux fautes en fon tion de es besoins. Nous avons ensuite étudié les stratégies de mise en oeuvre de FT CORBA. Notre implémentation se base sur l'inter eption, son intégration dans PolyORB permet d'avoir des propriétés impor- tantes pour notre obje tif omme la ompatibilité ave le prol Ravens ar, les performan es, et la ongurabilité des stratégies de toléran e aux fautes.
Show more

191 Read more

La tolérance aux fautes dans un système temps-réel à contraintes strictes

La tolérance aux fautes dans un système temps-réel à contraintes strictes

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

32 Read more

Tolérance aux fautes dans les applications J2EE: Une solution scalable et générique

Tolérance aux fautes dans les applications J2EE: Une solution scalable et générique

Unité de recherche INRIA Rhône-Alpes 655, avenue de l’Europe - 38330 Montbonnot-St-Martin France Unité de recherche INRIA Lorraine : LORIA, Technopôle de Nancy-Brabois - Campus scientifi[r]

30 Read more

Portes tolérantes aux fautes pour les codes produits d’hypergraphes

Portes tolérantes aux fautes pour les codes produits d’hypergraphes

Préparer et maintenir des qubits pendant des durées suffisamment longues pour effectuer un calcul s’est révélé être une tâche expérimentale difficile. Il existe un écart important entre le nombre de qubits que nous pouvons contrôler en laboratoire et le nombre requis pour implementer des algorithmes dans lesquels les ordinateurs quantiques ont le dessus sur ceux classiques. Par conséquent, si nous voulons contourner ce problème et réaliser des circuits quantiques à tolérance aux fautes, nous devons rendre nos constructions aussi ef- ficaces que possible. Nous devons minimiser le surcoût, défini comme le nombre de qubits physiques nécessaires pour construire un qubit logique. Dans un article important, Gottes- man a montré que, si certains types de codes de correction d’erreur quantique existaient, cela pourrait alors conduire à la construction de circuits quantiques tolérants aux fautes avec un surcoût favorable. Ces codes sont appelés codes éparses.
Show more

121 Read more

Techniques de gestion des défaillances dans les grilles informatiques tolérantes aux fautes

Techniques de gestion des défaillances dans les grilles informatiques tolérantes aux fautes

Gestion des défaillances dans les grilles informatiques tolérantes aux fautes Mots%clés%: grilles'informatiques,'tolérance'aux'fautes,'points'de'reprise,' journalisation,'algorithmes'hiérarchiques,'défaillances' La construction des grilles informatiques est un des axes de recherche majeurs sur les systèmes informatiques en réseau. L'objectif principal de la construction d'une grille informatique, c'est de fournir les concepts et composant logiciels système adéquats pour agréger les ressources informatiques (processeurs, mémoires, et aussi réseau) au sein d'une grille de traitements informatiques, pour en faire (à terme) une infrastructure informatique globale de simulations, traitement de données ou contrôle de procédés industriels. Cette infrastructure est potentiellement utilisable dans tous les domaines de recherche scientifique, dans la recherche industrielle et les activités opérationnelles (nouveaux procédés et produits, instrumentation, etc.), dans l'évolution des systèmes d'information, du Web et du multimédia. Les grilles de qualité production supposent une maitrise des problèmes de fiabilité, de sécurité renforcé par un meilleur contrôle des accès et une meilleur protection contre les attaques, de tolérance aux défaillances ou de prévention des défaillances, toutes ces propriétés devant conduire à des infrastructure de grille informatique sûres de fonctionnement. Dans cette thèse on propose de poursuivre des recherches sur les problèmes de gestion automatisée des défaillances, l'objectif principal étant de masquer le mieux possible ces défaillances, à la limite les rendre transparents aux applications, de façon à ce que, du point de vue des applications, l'infrastructure de grille fonctionne de façon quasi-continue.
Show more

95 Read more

Plateforme matérielle–logicielle à bas coût pour l'émulation de fautes

Plateforme matérielle–logicielle à bas coût pour l'émulation de fautes

1 Introduction Évaluer finement des architectures de détection ou de tolérance aux fautes est une tâche souvent complexe en particulier pour les circuits arithmétiques où l’impact des fautes sur l’erreur mathématique nécessite de très nom- breuses simulations [2]. On recourt souvent à des simula- tions de bas niveau, de type « bit précis et cycle précis », où on injecte successivement de nombreuses fautes dans le temps selon différents scénarios représentatifs. Cette tech- nique purement logicielle est simple mais limitée par la vitesse des simulateurs. L’émulation matérielle sur FPGA est souvent utilisée pour accélérer de telles simulations.
Show more

3 Read more

Intégration des fautes dans un modèle de programmation pour réseaux mobiles

Intégration des fautes dans un modèle de programmation pour réseaux mobiles

Mots-clés : mobilité, tolérance aux fautes, plateforme, intergiciel Keywords: mobility, fault tolerance, plateform, middleware 1. Introduction Il semble juste d’affirmer que la conception de systèmes répartis en environnements mobiles ad- hoc demeure une tâche difficile et semée d’embûches. Les raisons de cette complexité s’expliquent principalement par les caractéristiques systèmes sous-jacentes. Aux difficultés classiques – mais toujours bien réelles– de concurrence (et non-déterminisme associé), et de répartition (asynchro- nisme, potentialité de pannes), s’ajoutent de nouvelles problématiques plus spécifiques à la mo- bilité.
Show more

9 Read more

Evaluation de la sûreté de fonctionnement informatique. Fautes physiques, fautes de conception, malveillances

Evaluation de la sûreté de fonctionnement informatique. Fautes physiques, fautes de conception, malveillances

Les trois premiers thèmes traitent de la prévision des fautes en utilisant des méthodes d’évaluation probabiliste. La prévision des fautes trouve tout son intérêt quand elle est intégrée durant les différentes phases du cycle de vie des systèmes. Durant la conception, plusieurs architectures sont envisageables. La modélisation de ces architectures et l’évaluation de mesures de sûreté de fonctionnement permet alors de fournir des éléments de décision pour sélectionner celle qui est la plus adaptée pour satisfaire les exigences de sûreté de fonctionnement. Plusieurs techniques de construction de modèles, adaptées à ce contexte, sont proposées dans la littérature. Cependant, ces techniques ont encore des limites quand il s’agit de construire des modèles complexes représentatifs du comportement de systèmes réels. La complexité peut résulter de : 1) la représentation fine des interactions entre composants, tant matériels que logiciels, 2) le nombre élevé de composants à considérer explicitement dans le modèle, et 3) la prise en compte de plusieurs niveaux de dégradation de service, etc. Les travaux résumés dans le Chapitre 2, proposent des solutions pour faciliter la construction de modèles complexes en considérant deux types d’approche : la modélisation par réseaux de Petri stochastiques généralisés et la simulation comportementale en présence de fautes. Dans ces travaux, le système est considéré en fiabilité stabilisée et les modèles sont utilisés pour analyser l’efficacité des mécanismes de tolérance aux fautes, quantifier l’évolution des mesures de sûreté de fonctionnement (fiabilité, disponibilité, sécurité-innocuité), etc. Les méthodes proposées sont illustrées sur deux cas réels : le système informatique du contrôle en route du trafic aérien français (CAUTRA), et un système commercial de stockage de données basé sur une architecture RAID (Redundant Array of Inexpensive Disks).
Show more

109 Read more

Détecteur de fautes pour le k-accord dans les systèmes inconnus et dynamiques

Détecteur de fautes pour le k-accord dans les systèmes inconnus et dynamiques

Nous abordons le probl`eme sous la perspective des d´etecteurs de fautes [CT96]. Il s’agit donc de d´efinir les propri´et´es d’un d´etecteur de fautes qui soit suffisant pour r´esoudre le k-accord dans un syst`eme dyna- mique et inconnu. La suite de cet article d´efinira un mod`ele de syst`eme (Section 2) ainsi que le d´etecteur ΠΣ ⊥,x,y (Section 3), puis proposera un algorithme impl´ementant ce dernier (Section 4).

5 Read more

Show all 302 documents...