Poulet de chair: Production

Top PDF Poulet de chair: Production:

Audit d'un élevage de poulet de chair et d'un abattoir avicole en vue d'instaurer la traçabilité dans la production animale

Audit d'un élevage de poulet de chair et d'un abattoir avicole en vue d'instaurer la traçabilité dans la production animale

L'objectif de notre travail est d'apporter les informations nécessaires pour une meilleure production (qualité, salubrité et sécurité) par la surveillance d'un maximum de paramètres dans la chaine de production alimentaire, ainsi que de mettre en évidence l'importance de la mise en place d'un système de traçabilité en vue de garantir la sécurité alimentaire. Notre travail a porté sur le suivi d'un élevage avicole (de poulet de chair) et l'observation des paramètres d'ambiance, ainsi que la recherche et l'identification d'un bactériologique (E. coli) au niveau de l'élevage (en fin de bande) et au niveau de l'abattoir (fin de chaine) afin de définir l'effet d'un maillon de la chaine sur un autre. Au niveau de l'élevage, nous avons constatés des défaillances dans certains paramètres, notamment la température, l'hygrométrie ainsi qu'un taux de mortalité élevé. Les résultats bactériologiques ont montré une contamination fécale sur 100% des échantillons.
En savoir plus

1 En savoir plus

Effets de la substitution du tourteau d’arachide par la fève de coton conventionnel en production de poulet de chair au Sénégal

Effets de la substitution du tourteau d’arachide par la fève de coton conventionnel en production de poulet de chair au Sénégal

Résumé Une étude sur l’effet de la fève de coton conventionnel (glanded) en production de poulet de chair a été conduite sur 400 animaux. Le tourteau d’arachide a été substitué à raison de 0; 25; 50 et 75% par la fève de coton. L’incorporation de la fève de coton s’est traduite par une réduction significative (p< 0,001) des paramètres de croissance, d’ingestion, d’efficience alimentaire et de digestibilité des nutriments des aliments expérimentaux. Cette diminution s’est faite de manière proportionnelle au niveau de substitution. Cette étude suggère que seule la teneur en gossypol des fèves de coton constitue un facteur limitant pour leur incorporation dans les aliments des volailles et que cet aliment soit exclu des formulations en production de poulets ou que son niveau maximal d’incorporation soit limité à 10% lorsque le temps de production n’est pas une contrainte pour l’éleveur.
En savoir plus

9 En savoir plus

La réduction des phases d’élevage du poulet de chair : Impact sur les performances zootechniques et le coût de production

La réduction des phases d’élevage du poulet de chair : Impact sur les performances zootechniques et le coût de production

En vue d’optimiser le coût de production du poulet de chair, nous avons examiné l’impact de la réduction de la durée des phases d’élevage sur les performances zootechniques, le rendement de la carcasse. Au total, 756 poussins d’1 jour de souche ISA F15 (sexes mélangés), ont été répartis en 2 groupes de poids homogène (41,1 g ±0,3) comportant chacun 9 répétitions de 42 sujets / parquet (12 sujets/m2). Le groupe Témoin a été élevé durant 49 jours alors que le groupe Expérimental a été élevé durant 45 jours. Dans nos conditions expérimentales, la réduction de la durée d’élevage des poulets (de 49 à 45j) a diminué significativement la croissance (-7% , p<0,001) et la consommation alimentaire globale (-10% p<0,0001), sans toutefois modifier l’indice de consommation cumulé qui était quasi- comparable entre les 2 lots : 2,15 vs. 2,08. Concernant le rendement de la carcasse, l’abattage à l’âge de 45 jours, par rapport à 49j, a significativement réduit les poids de la carcasse prête-à-cuire, du bréchet et du gras abdominal (valeurs rapportées au poids vif : -4%, -10% et -24% , p<0,05) et a augmenté la proportion du foie (+21%, p<0,01) sans modifier le poids des cuisses (variation non significative de 2%). Enfin, les index de productions sont bons avec un léger avantage pour le cycle le plus court (236,5 vs. 242,6). Les coûts de production d’un kilogramme de poulet sont quasi identiques entre les deux lots : 124,82 vs. 124,30 DA soit une différence 0,52 DA. En conclusion, dans nos conditions, la réduction de la durée d’élevage de 49 à 45j pourrait être adoptée dans la mesure où elle n’affecte pas le coût de production du poulet et permet d’augmenter le nombre de rotation d’élevage par an.
En savoir plus

1 En savoir plus

Indicateurs technico-économiques de la production du poulet de chair dans la région d'Ain tout

Indicateurs technico-économiques de la production du poulet de chair dans la région d'Ain tout

La consommation de volaille (majoritairement de poulet) augmente régulièrement dans le monde et cette croissance résulte des atouts de la volaille: un prix compétitif et moins onéreuse[r]

83 En savoir plus

Production de poulet de chair en conditions de production algérienne : évaluation des paramètres de lacroissance et d’abattage

Production de poulet de chair en conditions de production algérienne : évaluation des paramètres de lacroissance et d’abattage

Résumé : Notre étude a été orientée vers l’acquisition des connaissances sur les performances de croissance et d’abattage du poulet en condition de production Algérienne où il y avait la mise en évidence de l’aliment, l’environnement et l’animal. Nous avons utilisé deux types

1 En savoir plus

Elevage de poulet de chair dans la région de Bouira « Enquête et suivi »

Elevage de poulet de chair dans la région de Bouira « Enquête et suivi »

Chapitre I : Généralité sur aviculture Année universitaire 2019-2020 Page 5 I. Introduction La filière avicole est définie comme un ensemble des systèmes d’acteurs directement Impliqués à tous les stades de l’élaboration du produit. Elle s'étend de l'amont de la production jusqu’aux marchés de consommation finale. Deux grands types de production peuvent être distingués schématiquement en aviculture en fonction des produits terminaux qu'ils génèrent la viande (volailles de chair incluant les palmipèdes gras) et les œufs de consommation. Les filières englobent les fournisseurs d'intrants (aliment, litière, bâtiment, équipement), les prestataires de service (conseils techniques, vétérinaires), les entreprises de sélection et de multiplication, les élevages de production, les abattoirs, les ateliers de découpe, les producteurs de produits élaborés et de charcuterie de volailles, les centres d'emballage des œufs, les caisseries productrices d'ovo produits (Jez et al, 2009 ; Rhliouch, 2013).
En savoir plus

100 En savoir plus

Les co-produits de la graine de coton en alimentation du poulet de chair

Les co-produits de la graine de coton en alimentation du poulet de chair

5. conclusIon La graine de coton présente potentiel- lement un intérêt nutritionnel élevé en production de poulet. Le gossypol constitue une limite pour la valorisa- tion de cette ressource alimentaire. Les techniques de dégossypolisation ont permis d’atténuer ses effets mais elles présentent de nombreux incon- vénients. Les variétés de coton sans gossypol présentent quant-à elles, des problèmes d’ordre phytotechni- que. Aujourd’hui, la production de variétés de cotonniers manifestant une inhibition spécifique de la pro- duction de gossypol dans la graine permet d’envisager l’incorporation des co-produits de ces graines à des taux particulièrement élevés, suscep- tibles de concurrencer les tourteaux classiquement utilisés en aviculture.
En savoir plus

16 En savoir plus

LA RECHERCHE DES SALMONELLES DANS LES ELEVAGES DE POULET DE CHAIR DANS LA WILAYA DE MOSTAGANEM

LA RECHERCHE DES SALMONELLES DANS LES ELEVAGES DE POULET DE CHAIR DANS LA WILAYA DE MOSTAGANEM

3.3 Les caractères de la famille du genre Salmonella Huit principaux caractères déterminent la famille d’Enterobacteriaceae : ces sont des bacilles à coloration de Gram négatif. Souvent mobiles grâce à leur ciliature péritriche (rarement immobiles), non sporulés. Ils cultivent sur les milieux ordinaires, ont un caractère aéroanaérobies facultatifs, ils sont capables de fermenter le glucose avec ou sans production de gaz, réduisent les nitrates en nitrites. Ces germes ne possèdent pas de cytochrome oxydase (Hanes, 2003 ; ICMSF., 1996). Ils possèdent une catalase. Certaines souches n’obéissent pas à tous ces caractères, c’est le cas de : Erwinia qui ne réduit pas les nitrates, de Shigella dysenteriae sérotype 1 (SD1) qui ne possède pas de catalase, de Salmonella gal inarum - pullorum qui est immobile.
En savoir plus

83 En savoir plus

Etude de la microflore intestinale de poulet de chair dans la région de Bouira

Etude de la microflore intestinale de poulet de chair dans la région de Bouira

Sur le terrain les éleveurs, dans toutes les catégories de la filière aviaire (chair, ponte, reproduction) sont fréquemment confrontés à des affections bactériennes, touchant l’intégrité de leur cheptels, en raison de taux de mortalité ou de morbidité entraînés par ces pathologies. Très souvent, il s’agit simplement des bactéries habituelles du tube digestif (5). C’est la microflore intestinale : Au sens large comprend les organismes unicellulaires c’est-à- dire des bactéries, des champignons et des protozoaires, Principalement, c’est les espèces appartenant à la famille des Entérobactériaceae, qualifiées de marqueurs d’un déséquilibre intestinal qui dans des conditions de stress, mauvaise hygiène, prolifèrent, deviennent virulentes et finissent par déstabiliser l’écosystème digestif (5). Néanmoins, l’utilisation des antibiotiques afin d’éviter les maladies et d’améliorer la production à des doses thérapeutiques ou sous- thérapeutiques est sans doute responsable de l’augmentation de la résistance aux antibiotiques observés au sein de la filière avicole. En outre, ces antibiotiques perturbent aussi l’équilibre de la microflore intestinale et les performances de l’animal peuvent alors ne pas correspondre aux attentes du producteur (7) .
En savoir plus

97 En savoir plus

Facteurs de réussite d’un bon démarrage du poulet de chair

Facteurs de réussite d’un bon démarrage du poulet de chair

Il est communément admis que le poids du poussin est étroitement lié à l‟âge des reproducteurs (Shanawany, 1984 ; Sinclair et al., 1990 ; Wilson, 1991 ; Vieira et Moran, 1999). Alors que les performances du poulet de chair sont en relation avec la qualité du poussin qui dépend largement de l‟âge et l‟état de santé des reproducteurs, le poids de l‟œuf à couver et le poids du poussin d‟un jour. (Meijerhof, 2005 ; Mendes et al., 2007 ; Wolanski et al., 2007 ; Michalezuk, 2011). Par ailleurs, Meijerhof (2005) pense que malgré l‟existence d‟une forte corrélation entre le poids de l‟œuf et celui du poussin d‟un jour, ce dernier n‟est pas suffisant pour garantir la production d'un poulet performant. Cependant, selon des données bibliographiques relevées dans le guide d‟incubation de la souche Hubbard ; la qualité du poussin ne dépend pas uniquement de son poids à l‟éclosion mais aussi de l‟implication d‟autres paramètres tels que la longueur du poussin, la vitalité, l‟état du bec, des articulations, de l‟abdomen et du cordon ombilical. Ainsi, un poussin de qualité est définit par un ensemble de facteurs ; quantitatifs et qualitatifs (Tona et al., 2005).
En savoir plus

80 En savoir plus

Modélisation de l'utilisation du phosphore et du calcium alimentaires chez le poulet de chair

Modélisation de l'utilisation du phosphore et du calcium alimentaires chez le poulet de chair

1 Introduction Depuis un peu plus d’une décennie au Canada, la consommation de poulet par habitant ne cesse d’augmenter et surpasse même celle du bœuf. Afin de subvenir à cette demande croissante, les producteurs de poulets de chair se doivent d’augmenter leur production et, par conséquent, les déjections animales. Dans un contexte de durabilité des productions animales, il est primordial de trouver des voies alimentaires permettant l’optimisation de l’utilisation des nutriments nuisibles pour l’environnement si apportés en excès des besoins des plantes tel le phosphore (P). Il s’agit d’un nutriment essentiel au métabolisme des poulets de chair, mais qui est faiblement utilisé puisque le P des céréales présent dans les aliments destinés à la production avicole est sous la forme phytique (PP) (Sauvant et al., 2004). Le P non utilisé par les animaux peut se retrouver dans l’environnement et risque de causer des problèmes d’eutrophisation si apporté en excès des besoins des milieux récepteurs. De plus, une diminution des apports de P pourrait permettre de réduire les coûts d’alimentation dépendamment du prix des phosphates qui sont volatils. En effet, considérant la faible utilisation de PP chez les monogastriques, les aliments doivent être supplémentés en P non-phytique (PNP) via une source minérale, les phosphates ou les farines animales dans le contexte nord- américain. Les phosphates sont une ressource non-renouvelable et il est estimé que les réserves mondiales pourraient être épuisées d’ici 50 à 100 ans ce qui pourrait conduire à des augmentations de coûts si l’offre était réduite (Cordell et al., 2009). Les phosphates présentent également un problème environnemental puisqu’ils ne diminuent pas le PP présent dans la ration contrairement à l’enzyme phytase. En effet, l’ajout de phytase microbienne dans l’aliment est une des voies d’amélioration de l’utilisation du PP chez les monogastriques puisqu’en hydrolysant le PP, elle libère du P et le rend disponible pour l’animal et est ainsi non-excrété. Pour améliorer l’utilisation du P par les poulets de chair, le calcium (Ca) ne doit également pas être négligé puisqu’il interagit avec le P tant de façon négative que positive; le Ca est nécessaire pour le dépôt osseux de P mais, lors d’excès, le Ca peut nuire à son absorption.
En savoir plus

135 En savoir plus

Prévalence de la contamination par Salmonella des élevages de poulet de chair au Maroc

Prévalence de la contamination par Salmonella des élevages de poulet de chair au Maroc

Pour répondre au besoin accru en protéines animales, le secteur avicole marocain est en plein essor. Cependant, cette expansion de la production a eu lieu sans la maîtrise systématique de l’hygiène tout au long de cette filière. Jusqu’à présent, aucune étude n’a été faite au Maroc sur les facteurs de contamination des élevages de poulet de chair par Salmonella. C’est dans ce but que nous avons réalisé ce travail d ’identification et de quantification de facteurs (surtout relatifs à la conduite de l’élevage et aux mesures sanitaires pratiquées) contribuant à la colonisation par Salmonella des élevages de poulet de chair dans la région de Meknès (Maroc). Cela nous a
En savoir plus

8 En savoir plus

Technique d'élevage et traitements industriels du poulet de chair

Technique d'élevage et traitements industriels du poulet de chair

Le but de ce mémoire est la synthèse bibliographique des connaissances dans le domaine de la production du poulet de chair , du point de vue zootechnique (Normes d'élevage) hygiénique e[r]

1 En savoir plus

Etude histopathologique des pododermatites chez le poulet de chair

Etude histopathologique des pododermatites chez le poulet de chair

Les propriétés physico-chimiques de la litière mentionnées dans beaucoup d’articles scientifiques se restreignent cependant à l’humidité, au pH et à l’ammoniaque. 4.4 Importance économique L'industrie de la volaille s'est développée systématiquement au cours des dernières décennies et la viande de volaille est actuellement l'un des aliments d'origine animale les plus consommés au monde (Mottet et Tempio, 2017). En plus de la viande de volaille, les habitants de certains pays de l'Est ont également incorporé les pattes de poulet dans le cadre de leurs repas réguliers. Comme la production de pattes de poulet dans ces pays ne répond pas à leur demande interne croissante, le prix de ce produit a augmenté sur le marché international (Shepherd et Fairchild, 2010). La Chine et Hong Kong sont les plus grands acheteurs de pattes de poulet au monde; Le Brésil et les États-Unis sont les principaux fournisseurs (USDA, 2013 ; Giron et al., 2019). Cependant, tant au Brésil qu'aux États-Unis, la qualité des pattes obtenus dans les chaînes de transformation a été un problème car l'incidence des troubles des pattes chez les poulets est relativement élevée (Knowles et al., 2008). Parmi plusieurs affections affectant le système locomoteur, la pododermatite est l'une des plus fréquentes (Ekstrand et al., 1998; Pagazaurtundua et Warriss, 2006).
En savoir plus

132 En savoir plus

Conduite d'élevage du poulet de chair

Conduite d'élevage du poulet de chair

Résumé du PFE : sous titre : Conduite d'élevage du poulet de chair Résumé: L’objet de ce travail est une synthèse bibliographique issue des connaissances dans le domaine de la production du poulet de chair, du point de vue zootechnique (normes d’élevage), hygiénique et sanitaire. Un suivi d’élevage dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj illustre le devenir de ces normes dans les conditions d’élevage locales.

1 En savoir plus

Les paramètres zootechniques influençant l'indice de consommation chez le poulet de chair

Les paramètres zootechniques influençant l'indice de consommation chez le poulet de chair

Le but de notre étude été d'évaluer l'impact des paramètres zootechniques sur l'indice de consommation (IC), dans deux élevages de poulets de chair un étatique et l'autre privé. Les deux élevages utilisent la souche Hubbard (ISA F 15), notre expérimentations été basé sur la récolte des données à partir des servi ces de production et le vétérinaire responsable de l'unité de Corso, par des visites hebdomadaires réalisées au niveau de l'élevage de BBA. Durant notre visite nous avons inspecté les points suivants : l'implantation, caractéristiques des bâtiments et la conduite d'élevage, et nous avons procédé à la pesée des sujets au hasard et nous avons mesuré la quantité d'aliment distribué et le taux de mortalité. Nous avons noté une grande différence entre les deux secteurs, l'étatique étant mieux organisé avec des moyens importants, et la conduite d'élevage et mieux gérée que le secteur privée, d'où nous avons eus un indice de consommation proche de la norme contrairement au privé. En fin, nous avons constaté que les différents paramètres zootechniques ont un impact sur la croissance et l'indice de consommation chez le poulet de chair, et ces derniers sont plus ou moins maitrisés selon
En savoir plus

1 En savoir plus

Impact du non respect des normes d'élevage sur les performances du poulet de chair

Impact du non respect des normes d'élevage sur les performances du poulet de chair

Résumé du PFE :sous titre : Impact du non respect des normes d'élevage sur les performances du poulet de chair Résumé : L’objectif de notre travail est d’évaluer les performances zootechniques de deux élevages de poulets de chair situés dans les Wilayas d’Oran et Mostaganem. Pour cela, nous avons mené une étude comparative entre deux élevages, l’un au sol (Mostavi), et l’autre en cages (Oravio), afin de décrire l’impact du non respect des normes d’élevage sur les performances zootechniques. Les résultats montrent que les performances zootechniques enregistrées à l’unité de l’Oravio sont supérieures à ceux de Mostavi, à savoir : - Une mortalité réduite en batterie, - Un indice de consommation plus intéressant en batterie, - Un poids à l’abattage supérieur à celui obtenu sur litière.
En savoir plus

1 En savoir plus

Identification des facteurs de variation du poids et de l'age d'abattage du poulet de chair

Identification des facteurs de variation du poids et de l'age d'abattage du poulet de chair

Résumé du PFE : sous titre : Identification des facteurs de variation du poids et de l'age d'abattage du poulet de chair Résumé: L’objectif de notre étude est d’identifier les variations du poids et l’age d’abattage du poulet de chair dans huit élevages de la wilaya de tizi-ouzou. Pour ce faire, une enquête menée à sur la base d’un questionnaire et du de quelques opérations. Les résultats montrent que les paramètres d’ambiance et d’équipement limitent la croissance du poulet, et ont influencé négativement la relation poids vif final et âge à l’abattage.
En savoir plus

1 En savoir plus

Etude de l’effet du stress thermique sur les performances zootechniques du poulet de chair

Etude de l’effet du stress thermique sur les performances zootechniques du poulet de chair

L'objectif de cet essai est de déterminer l'effet des fortes températures ambiantes en élevage réel sur les performances zootechniques du poulet de chair. Deux suivis d'élevage ont été réalisés sur 585 poussins de souche ISA F15 sur deux périodes différentes (été et hiver). Les fortes températures ambiantes en période estivale ont significativement réduits le poids vif final des poulets (-26%, p<0,001). Aussi, les effets néfastes du stress thermique chronique sur le gain de poids et la consommation alimentaire ont pu être mis en évidence. Cependant, le taux de mortalité des sujets élevés en été a doublé par rapport à celui enregistré en hiver (10 vs 5%).Ces résultats doivent inciter nos éleveurs à mettre en place des moyens de lutte efficaces contre ces effets négatifs de la chaleur.
En savoir plus

1 En savoir plus

Essai d'une rotation d'anticoccidiens dans l'aliment chez le poulet de chair

Essai d'une rotation d'anticoccidiens dans l'aliment chez le poulet de chair

Notre protocole se propose d'évaluer l'essai d'utilisation, sur 02 lots de 260 poussins chacun, 02 anticoccidiens différent par rapport à un lot témoin recevant un [r]

1 En savoir plus

Show all 5467 documents...