VISAGE ZOOMORPHE. Commune de découverte : Orval Lieu-dit : «Les Plaines»

200  Download (0)

Texte intégral

(1)
(2)

© Hervé Paitier, Inrap

VISAGE ZOOMORPHE

Commune de découverte : Orval Lieu-dit : «Les Plaines»

Où le trouver ? Caen (14) - Musée de Normandie 14000 Caen

Domaine : Mobilier associé au défunt

Période chronologique : 1er âge du Fer [- 800/ - 480]

Dimensions L. 3 cm l 2.5 cm Description :

Puissant hybride

Cette figurine devait être disposée sur l’un des guides de l’attelage d’un char déposé dans une tombe du second Âge du Fer. Ce visage zoomorphe, avec un long bouc et des cornes, évoque à la mythologie celtique, fortement influencée par le panthéon gréco-romain. En effet, cet élément métallique s’apparente aux têtes du dieu-fleuve Achéloos qui ornaient le chaudron découvert dans une tombe à char de l’Âge du Fer à Lavau. Ainsi placé sur le char, cette effigie devait apporter une protection divine à son propriétaire, ainsi que beaucoup de prestige.

© Denis Glicksman, Inrap

VERTÈBRES DE THON

Commune de découverte : Marseille Lieu-dit : «Place Jules Verne»

Où le trouver ? Marseille (13) - Musée d'Histoire de Marseille 13001 Marseille

Domaine : Faune;Navigation

Période chronologique : Bas-Empire [235/ 476]

Dimensions H. 12 cm L. 10 cm l 5 cm

(3)

Description : Des vertèbres de thon ont été retrouvées en quantité dans le comblement du port romain. Les traces de découpe sur les vertèbres attestent que le poisson était traité directement au retour de la pêche. La pêche au thon est très répandue en Méditerranée pendant l'Antiquité et Opien, un auteur latin, vante la pêche marseillaise, qu'il qualifie « d'excellente et vraiment merveilleuse » !

© Musée des Beaux Arts, Nancy

VERRE À PIED DE TABLE

Commune de découverte : Nancy Lieu-dit : «Musée des Beaux Arts»

Où le trouver ? Nancy (54) - Musée des Beaux-Arts 54000 Nancy

Domaine : Art de la table

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions H. 5.1 cm Circonférence : 5 cm

Bibliographie : Archéologie, hors-série n°11, juillet 1999, Nancy, l'archéologie d'une ville

© Hervé Paitier, Inrap

VASE ZOOMORPHE

Commune de découverte : Aubevoye Lieu-dit : «La Chartreuse»

Où le trouver ? Evreux (27) Musée d’Art, Histoire et Archéologie

27000 Evreux

(4)

Domaine : Sculpture

Période chronologique : 3| Néolithique [- 5500 / - 2200]

Dimensions H. 30 cm L. 30 cm l 19 cm

Description : En forme de taureau et décoré au peigne, le vase est conservé quasiment en entier : le corps, deux pattes, une tête marquée d’une ouverture à son sommet. Quelques manques sont à noter : le sexe, la queue, les deux pattes du flanc gauche et les cornes.

© C. Bell, Ville de Troyes

VASE-TONNELET

Commune de découverte : Cannes-Ecluse Lieu-dit : «Le petit Noyer»

Où le trouver ? Nemours (77) - Musée départemental de préhistoire d'Ile-de-France

77140 Nemours

Domaine : Art de la table

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions H. 30 cm

Description : Vase-tonnelet orné d’un décor peint en réserve sur un fond quadrillé blanc représentant l’arrière-train d’un quadrupède

Bibliographie : É. André, « La céramique peinte chez les Sénons ». In « Les Sénons. Archéologie & Histoire d’un peuple gaulois », sous la dir. de L. Baray, Snoeck, 2018, p. 160.

(5)

© E. Berry. Musée de Sens

VASE SUPPORT CHASSÉEN

Commune de découverte : Saint-Denis Lieu-dit : «La Belle Oreille»

Où le trouver ? Sens (89) - CEREP 89000 Sens

Domaine : Mobilier associé au défunt;Art de la table

Période chronologique : Néolithique moyen [- 4600/ - 3400]

Dimensions H. 10.5 cm Circonférence : 16 cm

Description : Vase-support à bord droit, carène et fond creux.

L'extérieur est richement décoré par des incisions incrustées de pâte blanche

© Rémi Boissau, musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole

VASES GAULOIS PEINTS

Commune de découverte : Clermont-Ferrand Lieu-dit : «Gandaillat et rue Elysée Reclus»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Art de la table

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions L. 30 cm Circonférence : 16 cm

Description : Vases gaulois en céramique fine peinte (fin de l’âge du Fer, IIe siècle avant notre ère). Les décors sont majoritairement géométriques ou zoomorphes (cervidés). Les céramistes arvernes ont eu recours à la technique de la réserve, analogue à celle de la céramique grecque à figures rouges, mais ils ont utilisé un pigment noir d’origine organique.

(6)

© musée de Lodève

VASES CAMPANIFORMES DÉCORÉS

Commune de découverte : Paulhan Lieu-dit : «Puech Haut»

Où le trouver ? Lodève (34) - Musée de Lodève 34700 Lodève

Domaine : Art de la table

Période chronologique : Néolithique final Dimensions

Bibliographie : Laurent Carozza, Cathy Georjon, Alain

Vignaud. La fin du Néolithique et les débuts de la métallurgie en Languedoc central. Les habitats de la colline du Puech Haut à Paulhan, Hérault. Edité par l’association Archives d’Ecologie Préhistorique, Toulouse, 666p. , 2005. ISBN : 2-9524285-2-2

© M.Veschambre, musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole

VASE PEINT À MOTIF DE CERVIDÉ

Commune de découverte : Clermont-Ferrand Lieu-dit : «Gandaillat 2»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Art de la table

Période chronologique : Age du Fer [- 800/ - 50]

Dimensions H. 26.1 cm Circonférence : 12.8 cm

Description : Vase gaulois en céramique fine peinte (fin de l’âge du Fer, IIe siècle avant notre ère). Sa panse fuselée à motif de cervidé et son épaule élevée bien marquée surmontent

(7)

un pied élancé. Les céramistes arvernes ont eu recours à la technique de la réserve, analogue à celle de la céramique grecque à figures rouges, mais ils ont utilisé un pigment noir d’origine organique.

© musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole

VASE PEINT

Commune de découverte : Clermont-Ferrand Lieu-dit : «Gandaillat»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Art de la table

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions H. 43 cm Circonférence : 32 cm

Description : Vase gaulois en céramique fine peinte (fin de l’âge du Fer, IIe siècle avant notre ère). Sa panse fuselée et son épaule élevée bien marquée surmontent un pied élancé. Sa paroi interne est enduite de poix. Les céramistes arvernes ont eu recours à la technique de la réserve, analogue à celle de la céramique grecque à figures rouges, mais ils ont utilisé un pigment noir d’origine organique.

(8)

© Musée de Valence, Emmanuel Georges

VASE CHASSÉEN À DÉCOR SOLÉÏFORME

Commune de découverte : Montélimar Lieu-dit : «Le Gournier Daurelle»

Où le trouver ? Valence (26) - Musée de Valence, art et archéologie

26000 Valence

Domaine : Art de la table

Période chronologique : Néolithique moyen [- 4600/ - 3400]

Dimensions

Description : Chasséen ancien Terre cuite imprimée et incisée Ce petit vase à fond rond est exceptionnel, car il présente un décor particulièrement rare dans le contexte chasséen

rhodanien où seulement 5 % de la céramique est décorée. Le décor est gravé après cuisson, à l’exception de cercles

imprimés, qui encadrent les préhensions. Il se décompose en plusieurs frises. De haut en bas, une série de faisceaux de six lignes orne le col, puis deux lignes horizontales encadrent de courtes incisions verticales et enfin des chevrons sont disposés, pointe vers le bas. La panse est ornée de soleils, inscrits dans des cercles de part et d’autres des préhensions. Les

comparaisons sont à rechercher dans les décors gravés d’Italie du sud et du nord, voire dans une tout autre ambiance, dans le Bassin parisien. Il a été découvert intact dans une fosse associé à une hache polie et à quelques silex.

(9)

© M.Veschambre, musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole

VASE CARÉNÉ AVEC UNE ANSE ET ÉPINGLE

Commune de découverte : Gerzat Lieu-dit : «Chamtemerle»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Mobilier associé au défunt;Art de la table Période chronologique : Âge du Bronze [- 2200/ - 800]

Dimensions

Description : Ce vase caréné en terre cuite contenait les cendres d’un homme et une épingle en alliage cuivreux.

L’incinération est une pratique funéraire courante durant l’âge du Bronze (-2200 à -800).

Bibliographie : Renaud Lisfranc, Joël Vital, La Nécropole Bronze Ancien de Gerzat, Chantemerle (Puy-de-Dôme), Association de liaison pour le patrimoine et l'archéologie en Rhône-Alpes et en Auvergne, octobre 2017, ISBN : 978-2- 9161125-12-1

© H. Neveu-Dérotrie / Musée Dobrée – Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

VASE À BOSSAGES

Commune de découverte : Drefféac Lieu-dit : «La Soudenais»

Où le trouver ? Nantes (44) - Musée Dobrée / Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

44000 Nantes

Domaine : Art de la table

Période chronologique : 4| Protohistoire [- 2200 / - 50]

(10)

Dimensions H. 13 cm

Description : Céramique à bossages, de type "gynécomorphe".

Fond concave, panse globulaire, col concave, bord très évasé, lèvre aplatie et éversée. Décor: une large cannelure située à la base, trois cannelures étroites sous le bord et cinq bossettes réalisées au repoussé.

© Musées de Sens

VASE

Commune de découverte : Véron Commune de découverte : Véron Lieu-dit : «Prés Pendus Passy»

Où le trouver ? Sens (89) Musées de Sens 89100 Sens

Domaine : Mobilier associé au défunt;Art de la table

Période chronologique : Age du Bronze final [- 1400/ - 800]

Dimensions H. 12.2 cm Circonférence : 13.2 cm

Description : Vase à panse globuleuse, à col en entonnoir, décor de cannelures horizontales.

Bibliographie : Germaine DEPIERRE, Marie JACQUEMIN, Fabrice MULLER, Sylvain COLLET, avec la collaboration de Claude MORDANT.

LA NECROPOLE DES "PRES PENDUS" SUR LES COMMUNES DE PASSY ET DE VERON (YONNE) : un complexe funéraire de Bronze final I-IIa. In Revue

Archéologique de l'Est n° 48 1997. p.3 à 50. 34 figures

(11)

© Denis Glicksman, Inrap

URNE EN CÉRAMIQUE

Commune de découverte : Marseille Lieu-dit : «Butte Saint-Laurent»

Où le trouver ? Marseille (13) - Musée d'Histoire de Marseille 13001 Marseille

Domaine : Contenant funéraire

Période chronologique : Epoque Hellénistique Dimensions H. 13 cm L. 5.5 cm l 9 cm

Description : Les contacts qui eurent lieu, au moment de la fondation de Massalia, entre Grecs et tribus indigènes sont attestés parfois par d'étonnants objets : ainsi cette urne réalisée en matériau local et selon une technique indigène est dotée d'un couvercle de facture grecque. Leur association témoigne de la rencontre des populations locales et des colons

phocéens.

(12)

© M. Veschambre, Musée Bargoin, Clermont-Ferrand Métropole

URNE CINÉRAIRE

Commune de découverte : Les Martres-d'Artière Lieu-dit : «Les Quaires»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Contenant funéraire;Art de la table Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

Dimensions H. 15.7 cm Circonférence : 13.3 cm

Description : Ce gobelet en céramique sigillée aux décors en relief a servi d'urne cinéraire. Une coupe faisait office de couvercle.

(13)

© Musée de Saint-Dizier, C. Philippot

UMBO DE BOUCLIER

Commune de découverte : Saint-Dizier Lieu-dit : «La Tuilerie»

Où le trouver ? Saint-Dizier (52) - Musée Municipal 52100 Saint-Dizier

Domaine : Matériel militaire

Période chronologique : Haut Moyen Âge [476 / 1000]

Dimensions H. 6.7 cm Circonférence : 17.5 cm Poids 320 g Description : Umbo conique rond surmonté d’une pointe se terminant en disque plat (diam. 1,5 cm) et fixé à la partie en bois du bouclier par 5 rivets. Fonctionne avec la manipule.

© Photo STC, Ville de Toulouse, CC BY- SA

UMBO DE BOUCLIER

Commune de découverte : Toulouse Lieu-dit : «place Arnaud-Bernard»

Où le trouver ? Toulouse (31) - Musée Saint-Raymond 31000 Toulouse

Domaine : Matériel militaire

Période chronologique : Haut Moyen Âge [476 / 1000]

Dimensions H. 4.6 cm Circonférence : 16.1 cm Description : Ve siècle

(14)

Bibliographie : Boudartchouk (Jean-Luc), "Un Vandale sous la place Arnaud-Bernard", dans Toulouse Culture, n° 159, 1999, p. 8.

Collection Musée Bernard d’Agesci©NiortAgglo

UMBO DE BOUCLIER

Commune de découverte : Bessines Lieu-dit : «Grand-Champ-Est»

Où le trouver ? Niort (79) - Musée du Donjon 79000 Niort

Domaine : Matériel militaire

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions H. 4.6 cm L. 26.5 cm

Description : Umbo de bouclier découvert à l'occasion des fouilles du sanctuaire laténien de Grand-Champ-Est à Bessines . Il s'agit d'un umbo monocoque à ailettes hautes. Les

déformations importantes attestent de l'utilisation de l'objet lors de combat.

© Mairie de Bordeaux, photo Lysiane Gauthier

TUYAU DE CANALISATION D'EAU

Commune de découverte : Bordeaux Commune de découverte : Aquitaine Lieu-dit : «Cité Judiciaire»

Où le trouver ? Bordeaux (33) - Musée d'Aquitaine 33000 Bordeaux

Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

Dimensions

(15)

Description : Au cours du IIe siècle apr. J.-C. est aménagé à l’emplacement de l’actuelle Cité Judiciaire un système

d’adduction destiné à acheminer l’eau potable. Le transport de l’eau est assuré par des tuyaux en bois de chêne d’un peu plus de 2 mètres de longueur. Ils étaient placés bout à bout avec un emboîtage métallique d'étanchéité. De loin en loin était réalisée une perforation rectangulaire (protégée par un opercule) qui servait de regard, permettant d’accéder au conduit interne soit pour le puisage de l’eau, soit pour l’entretien. Quatre d’entre eux portent une double estampille marquée au fer : R P B V, pour RES PVBLICA BITVRIGVM VIVISCORVM : " propriété du territoire des Bituriges Vivisques. " Ces inscriptions constituent des indications très précieuses sur l’organisation du transport et de la distribution de l’eau dans la cité des Bituriges Vivisques (peuple celtique implanté à Burdigala). Cet aménagement public témoigne du contrôle et de la maîtrise de l’autorité publique dans le domaine de la distribution et de la gestion de l’eau potable de Burdigala. Il en est de même pour les réseaux d’évacuation des eaux usées. Ces tuyaux ont été mis en place entre 158 et 162 apr. J.-C., datation obtenue par

dendrochronologie (datation par le nombre de cernes lus dans la coupe du bois).

© Musée des Beaux Arts, Nancy

TUILES PLATES

Commune de découverte : Nancy Lieu-dit : «Musée des Beaux Arts»

Où le trouver ? Nancy (54) - Musée des Beaux-Arts 54000 Nancy

Domaine : Matériaux de construction

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions H. 3.3 cm

Description : La fibre végétale (en chaume ou roseaux) est l’un des premiers revêtements employés dans la couverture des toits à deux versants. L’adoption des tuiles en toiture a très probablement été motivée par la nécessité de limiter les incendies en raison de leurs propriétés ignifuges. L’archéologie a pu témoigner de l’utilisation de tuiles en terre-crue, cuite ou glaçurée, en bois, en ardoise, ainsi qu’en pierre ou en métal. Les tuiles sont généralement posées dans le sens longitudinal et superposées dans le sens de la pente, même

(16)

si elles peuvent être appareillées de façon à produire des motifs géométriques variés. Le plus souvent clouées ou fixées par crochets – tel que nous pouvons l’observer dans cet exemple de la ville de Nancy – dans le cas des toits à forte pente, elles peuvent également être fixées par des vis.

Bibliographie : Archéologie, hors-série n°11, juillet 1999, Nancy, l'archéologie d'une ville

© Inrap

TÊTE MASCULINE CELTIQUE

Commune de découverte : Bordeaux Lieu-dit : «Grand Hôtel»

Où le trouver ? Bordeaux (33) - Musée d'Aquitaine 33000 Bordeaux

Domaine : Sculpture

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions

Description :

Géométrie du visage

Cette tête masculine appartenait probablement à une stèle de forme humaine. Les différents éléments du visage, rendus par un jeu de reliefs et de creux, sont stylisés d’une manière propre à l’art celtique : sourcils courbes, yeux en amande, nez en trapèze et moustaches pendantes. Leur présence suffit à faire émerger la personnalité d’un individu de haut rang, guerrier ou héros. Le traitement schématique de cette tête et l’aspect brut de la pierre témoignent probablement d’une volonté délibérée de l’artiste et non d’une maladresse.

(17)

© Musées de Poitiers, Christian Vignaud

TÊTE D'UNE STATUETTE MASCULINE

Commune de découverte : Naintré Lieu-dit : «Laumont»

Où le trouver ? Poitiers (86) - Musée Sainte-Croix 86000 Poitiers

Domaine : Sculpture;Mobilier associé au défunt Période chronologique : Bas-Empire [235/ 476]

Dimensions H. 4.92 cm L. 3.47 cm Description :

Les dimensions du visage

Cette tête en alliage cuivreux appartenait sans doute à une statuette masculine. L’utilisation de la technique de la fonte en creux permet un rendu soigné et réaliste des détails du visage : doux modelé des joues, bouche ourlée et yeux finement contourés. Ces traits délicats étaient jadis animés par deux pupilles en étain incrustées, aujourd’hui disparues. La qualité plastique du travail de l’artiste et l’utilisation du métal, matériau coûteux, inscrivent cette tête dans une production de luxe. Le contexte de découverte vient renforcer cette hypothèse : cet objet provient en effet de la sépulture d’une jeune fille issue de l’aristocratie gallo-romaine du Bas-Empire.

Bibliographie : https://www.alienor.org/collections-des- musees/fiche-objet-69126-statuette-masculine-tete-d-une- statuette-masculine

(18)

© C. Bell, Ville de Troyes

TÊTE DE TAUREAU

Commune de découverte : Varennes-sur -Seine Lieu-dit : «Le Marais du Pont»

Où le trouver ? Nemours (77) - Musée départemental de préhistoire d'Ile-de-France

77140 Nemours

Domaine : Confort;Objet religieux

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions H. 6 cm

Description : Objet incomplet Il s'agit d'une tête de taureau surmontée de deux longues cornes de section ronde terminées chacune par une boucle. Le mufle rond est profondément gravé sur l'emplacement des nasaux. La bouche est ouverte,

légèrement de biais. Deux lignes de méplat viennent, Sur le sommet du crâne, deux fois deux doubles lignes gravées convergent depuis les yeux jusque vers la bague du cou. Les cornes sont agencées selon une légère dissymétrie. Landier ? (1er siècle Av JC)

© musée Fenaille - A. Méravilles

TRUELLE

Commune de découverte : Rodez Lieu-dit : «Place Eugène Raynaldy»

Où le trouver ? Rodez (12) Musée d'Archéologie et d'Histoire Maurice Fenaille

12000 Rodez

Domaine : Artisanat

Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

Dimensions

Description : truelle antique

(19)

© Jean-Michel Degueule, ChristianThioc/Lugdunum

TROUSSE D'OPHTALMOLOGIE

Commune de découverte : Lyon Lieu-dit : «La Favorite»

Où le trouver ? Lyon (69) - Lugdunum, Musée et Théâtres romains

69005 Lyon

Domaine : Mobilier associé au défunt;Santé Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

Dimensions H. 2.8 cm L. 6.7 cm l 11.4 cm

Description : Petit coffret à quatre compartiments pour contenir les collyres, une palette en pierre pour leur préparation, trois instruments contenus dans un tube et une boucle de petite dimension.

© VDN PB

TROIS BOUCLES D'ATTACHE DE CHAUSSURE

Commune de découverte : Nancy Lieu-dit : «Musée des Beaux Arts»

Où le trouver ? Nancy (54) - Musée des Beaux-Arts 54000 Nancy

Domaine : Habillement

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions L. 1.9 cm l 1.8 cm

Description : Eléments de maintien des sangles de chaussures

Bibliographie : Archéologie, hors-série n°11, juillet 1999, Nancy, l'archéologie d'une ville

(20)

© Denis Glicksman, Inrap

ÉTRAVE D'UNE EMBARCATION ROMAINE

Commune de découverte : Marseille Lieu-dit : «Place Jules Verne»

Où le trouver ? Marseille (13) - Musée d'Histoire de Marseille 13001 Marseille

Domaine : Navigation

Période chronologique : Bas-Empire [235/ 476]

Dimensions H. 1 cm L. 1.2 m l 1 cm

Description : Les parties supérieures des embarcations antiques sont très rarement conservées, ce qui fait tout l'intérêt de ce fragment en bois d'une petite barque romaine du IIIe siècle d’1,20 mètre de long.

[VIDE]

TORSE D'ATHÉNA

Commune de découverte : Marseille Lieu-dit : «esplanade de la Major»

Où le trouver ? Marseille (13) - Musée d'Histoire de Marseille 13001 Marseille

Domaine : Sculpture;Objet religieux

Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

Dimensions H. 19 cm L. 21.7 cm l 12.4 cm

Description : Contrairement aux villes d'Arles et de Nîmes Marseille n'a livré aucun vestige de temple antique, ni grec, ni romain, bien qu'ils soient attestés par les textes. Ce torse

d'Athéna en marbre est un des rares témoignages des pratiques

(21)

religieuses antiques.

© M. Veschambre, Musée Bargoin, Clermont-Ferrand Métropole

TORQUE D'ENFANT

Commune de découverte : Lempdes

Lieu-dit : «Les Gibaudonnes, Zac de la fontanille II»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Parure

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions Circonférence : 13.5 cm

Description : Torque ou collier d’enfant en alliage cuivreux de l’époque gauloise s’ouvrant grâce à un élément amovible.

Découvert dans une sépulture autour du cou d’un enfant de 6-8 ans, il est attribué au second âge du Fer (entre le IVe et le IIIe siècle avant notre ère).

© Inrap

TÔLE DÉCORÉE D'UNE CUIRASSE

Commune de découverte : Mouliets-et-Villemartin Lieu-dit : «Lacoste»

Où le trouver ? Bordeaux (33) - Musée d'Aquitaine 33000 Bordeaux

Domaine : Matériel militaire

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions Description : Se protéger

(22)

Cette pièce décorative en tôle repoussée, figurant un combat de guerriers gaulois, est probablement un élément de cuirasse. Il a été découvert sur le site de Lacoste, dans la vallée de la Dordogne, au sein d'une agglomération artisanale gauloise spécialisée notamment dans la fabrication de pièces d’armement et d'équipement militaire. Ici, la scène montre deux guerriers armés d'une épée courte, d'un bouclier, et d'un casque proche du type celto-étrusque. À l'instar de toute la panoplie militaire, la cuirasse, élément défensif porté par les soldats, peut constituer un support de créativité artistique, et ce dès l'âge du Bronze. Dans le cas de notre objet, on peut être frappé par cette mise en abyme de la thématique guerrière, élément majeur de l'iconographie celtique, relevant du registre de la violence

© Denis Glicksman, Inrap

TABLETTE DE DOUANIER

Commune de découverte : Marseille Lieu-dit : «Place Jules Verne»

Où le trouver ? Marseille (13) - Musée d'Histoire de Marseille 13001 Marseille

Domaine : Commerce

Période chronologique : Bas-Empire [235/ 476]

Dimensions L. 14.7 cm l 9.6 cm

Description : Cette tablette était utilisée par les douaniers pour taxer les marchandises entrant à Marseille pour le 40e de leur valeur. Recouverte de cire, la tablette était réutilisable à l'envi : il suffisait de faire fondre la cire pour la lisser et la graver à

nouveau à l’aide d’un stylet.

© Musées de Sens

TABLETTE

Commune de découverte : Sens Lieu-dit : «espace du Tau»

Où le trouver ? Sens (89) Musées de Sens 89100 Sens

Domaine : Confort

Période chronologique : 6| Gallo-romain [- 50 / 476]

Dimensions L. 13 cm l 6 cm Description : Élément de tablette

(23)

Visages du passé, miroirs du présent VISAGES DU PASSÉ, MIROIRS DU PRÉSENT

Dimensions Description :

Des pièces prestigieuses aux objets les plus courants, les visages emplissent notre environnement. Les portraits des grands personnages habitent nos places publiques, des figures se révèlent au fond de nos assiettes, des profils se glissent dans notre porte- monnaie. C’est pourquoi, à plusieurs siècles de distance, les visages révélés par les fouilles archéologiques semblent encore nous parler : miroirs du passé, ils sont aussi notre propre reflet.

Pour aller plus loin :

Bibracte interroge la place symbolique de la tête chez les Gaulois

Une exposition du Musée du Louvre sur le thème du masque Découverte exceptionnelle de stèles gauloises en Bretagne Redonner un visage aux Néolithiques ?

Un masque de 9000 ans découvert au Proche-Orient

(24)

Gilles Mermet - Musée du Pays de Laon

STÈLE FUNÉRAIRE D'URSACIUS

Commune de découverte : Laon Lieu-dit : «rue Saint-Martin»

Où le trouver ? Laon (02) musée d'art et d'archéologie du Pays de Laon

02408 Laon

Domaine : Décor funéraire

Période chronologique : Haut Moyen Âge [476 / 1000]

Dimensions H. 29 cm l 15 cm Poids 1,6 kg

Description : Les sépultures antiques et médiévales pouvaient prendre des formes bien plus simples que le tombeau monumental ou la tombe placée à l’intérieur de l’église. L’immense majorité de la population était inhumée dans de simples cimetières, parfois dans des sarcophages. Eriger une stèle funéraire demandait déjà des moyens financiers puisqu’il fallait payer la pierre et la gravure. Bien souvent, la stèle constitue à elle seule le monument en mémoire du défunt. C’est le cas avec cette épitaphe paléochrétienne du premier cimetière chrétien de Laon. Il s’agit de la stèle funéraire d’un certain Ursacius. L’inscription latine, qui surmonte un chrisme accompagné des lettres grecques alpha et oméga rappelant le commencement et la fin du monde, se lit : VRSACIVS VIVAT IN DEO, « Ursacius vit en Dieu ».

(25)

© Musées de Strasbourg, M. Bertola

STÈLE FUNÉRAIRE DU CAVALIER COMNISCA

Commune de découverte : Strasbourg Lieu-dit : «8, Route des Romains»

Où le trouver ? Strasbourg (67) - Musée archéologique 67000 Strasbourg

Domaine : Décor funéraire

Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

Dimensions H. 2 10 m l 80 cm Description :

Être soldat

Cette stèle funéraire a été érigée pour le soldat Comnisca, mort au cours de son service en Gaule au Ier siècle de notre ère. La sculpture en relief l’immortalise dans son identité de militaire, campé pour l’éternité dans la posture du combattant vainqueur. L’inscription retrace son histoire personnelle, proche de celle de tant d’autres individus dans le vaste empire romain : appartenant au peuple des Ambiens (de la région d’Amiens), il a servi pendant sept ans dans l’armée romaine avant de trouver la mort à l’âge de 25 ans.

Simple soldat, non gradé, il était cavalier de l’ala Indiana. Il a été inhumé dans une nécropole située à proximité du camp romain d’Argentorate, dans l’actuel quartier de Koenigshoffen à Strasbourg.

(26)

© Denis Glicksman, Inrap

STÈLE FUNÉRAIRE

Commune de découverte : Marseille Lieu-dit : «Rue Maleval»

Où le trouver ? Marseille (13) - Musée d'Histoire de Marseille 13001 Marseille

Domaine : Décor funéraire

Période chronologique : Haut Moyen Âge [476 / 1000]

Dimensions H. 41 cm L. 26 cm

Description : Dès le IVe siècle, Marseille attire une importante communauté chrétienne. Vers 400, la ville construit le plus grand baptistère de France. L’édification de lieux de culte, et particulièrement des basiliques funéraires en dehors de la cité, explose au Ve siècle.

(27)

© H. Neveu-Dérotrie / Musée Dobrée – Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

STÈLE

Commune de découverte : Besné Lieu-dit : «Eglise Saint Friard»

Où le trouver ? Nantes (44) - Musée Dobrée / Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

44000 Nantes

Domaine : Objet religieux

Période chronologique : 4| Protohistoire [- 2200 / - 50]

Dimensions H. 68 cm

Description : Stèle de forme oblongue à base rectiligne ; les deux faces sont bouchardées ainsi que les contours ; cinq cannelures viennent coiffer le sommet ; la base est brute. Ce type de stèle ne correspond pas à celles recensées en Loire- Atlantique,mais elle trouverait en revanche des analogies avec une stèle retrouvée à Quiberon (Morbihan).

© Daniel Barthélemy, Inrap

STATUETTE REPRÉSENTANT MINERVE

Commune de découverte : Mâcon Lieu-dit : «Rue des Espinoches»

Où le trouver ? Mâcon (71) - Musée des Ursulines 71000 Mâcon

Domaine : Sculpture;Objet religieux

Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

(28)

Dimensions H. 16 cm Description : 2e siècle

© Pierre Plattier, Musée des Ursulines, Macon

STATUETTE REPRÉSENTANT MERCURE

Commune de découverte : Mâcon Lieu-dit : «rue Tilladet»

Où le trouver ? Mâcon (71) - Musée des Ursulines 71000 Mâcon

Domaine : Sculpture;Objet religieux

Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

Dimensions

Description : terre blanche représentant Mercure

© C. Thioc, Lugdunum, Musée & théâtres romains

STATUETTE MASCULINE [EMPEREUR GALLIEN ?]

Commune de découverte : Lyon Lieu-dit : «Charavay»

Où le trouver ? Lyon (69) - Lugdunum, Musée et Théâtres romains

69005 Lyon Domaine : Trésor

Période chronologique : Bas-Empire [235/ 476]

Dimensions H. 17 cm

(29)

Description :

Omniprésence du portrait officiel

La couronne de lauriers et le costume militaire permettent de reconnaître ici un empereur romain. Il s’agirait de Gallien ou de Caracalla mais les traits personnels – la tête massive, la moustache et la barbe – s’effacent au profit de la fonction. De petite taille et en métal précieux, cette statue a pu être offerte par l’empereur ou financée par de riches citoyens lyonnais. Le visage de l’empereur était diffusé dans les lieux publics mais les particuliers pouvaient aussi posséder une représentation privée, manifestant leur fidélité.

Bibliographie :

https://lugdunum.grandlyon.com/fr/Oeuvre/1413-Tresor-de- Vaise-statuette-masculine-empereur-Gallien-

© Musées de Strasbourg, M. Bertola

STATUETTE DE DIVINITÉ ASSISE

Commune de découverte : Strasbourg Lieu-dit : «Place de l'Homme de fer»

Où le trouver ? Strasbourg (67) - Musée archéologique 67000 Strasbourg

Domaine : Art religieux

Période chronologique : 6| Gallo-romain [- 50 / 476]

Dimensions H. 10.7 cm l 13 cm

Description : Cette figure féminine, assise dans un fauteuil à haut dossier, est une représentation de divinité. Sculptée dans un calcaire fin, cette déesse-mère symbolise tout à la fois l’abondance et la fécondité. Ce type de représentation est fréquent en Gaule romaine où les Matres président à la protection des individus, mais aussi de toute la maisonnée.

(30)

© Inrap

STATUE GAULOISE

Commune de découverte : Bordeaux Lieu-dit : «Chapeau Rouge»

Où le trouver ? Bordeaux (33) - Musée d'Aquitaine 33000 Bordeaux

Domaine : Sculpture

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions Description : Victorieux

Cette statue découverte à Bordeaux et datée du Ier siècle av. J.-C. représente un chef gaulois romanisé, tenant une lance dans sa main droite, et prenant appui sur un bouclier de type gaulois. Comme son contemporain, le guerrier de Vachères, conservé au musée Calvet d’Avignon, on constate chez le guerrier de Bordeaux une hybridation gallo-romaine précoce dans l'équipement militaire, ainsi que l'importance de la thématique guerrière dans la représentation de prestige. Ici, le chef ne se bat pas, mais pose fièrement, appuyé sur son bouclier. Le choix est ainsi fait de ne pas représenter le guerrier dans l'action mais plutôt d'en souligner le statut respectable. En effet, la distinction sociale est d'autant plus importante dans une période où la violence latente favorise la présence d’une élite guerrière.

(31)

© Jean-Marie-Dautel / Palais des Beaux- Arts de Lille

STATUE DE SAINTE MARIE MADELEINE

Commune de découverte : Orchies Lieu-dit : «Rue Letellier»

Où le trouver ? Lille (59) - Palais des Beaux Arts 59000 Lille

Domaine : Art religieux

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions Description :

Guider vers la foi

Richement habillée à la mode du début du XVIe siècle, sainte Madeleine est identifiable grâce à son attribut : le pot à parfum contenant l’huile avec laquelle elle a lavé les pieds du Christ. Au dos, la statue est évidée dans sa partie inférieure : elle devait être installée contre un pilier ou une colonne, et certainement en hauteur, puisqu’elle regarde vers le bas. L’expression de son visage, au regard pensif, invite à la

méditation, au recueillement personnel et à la prière de celui qui entrait dans l’édifice religieux où elle était exposée.

Bibliographie : Un diagnostic au coeur de la ville médiévale d'Orchies : découverte d'un ensemble

statutaire remarquable, par Marion Audoly, Laetitia Barragué- Zouita, Ludovic Debs et Vaiana Vincent, in : Revue du Nord, 2015, n°413, p. 281 à 303.

(32)

© Jean-Marie-Dautel / Palais des Beaux-

Arts de Lille

STATUE DE SAINTE AGNÈS

Commune de découverte : Orchies Lieu-dit : «Rue Letellier»

Où le trouver ? Lille (59) - Palais des Beaux Arts 59000 Lille

Domaine : Art religieux

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions

Description : Vers 1520-1530 Calcaire de l’Avesnois, traces de polychromie L’identification de la statue a été permise par la présence de sabots sur le côté gauche de la robe du

personnage : ils sont les vestiges d’un agneau, l’attribut de sainte Agnès, une martyre romaine du IVe siècle. La jeune femme est richement vêtue à la mode du début du XVIe siècle.

Le sculpteur s’est attaché à rendre les détails du vêtement tels que la manche droite ou des bijoux. L’œuvre était à l’origine rehaussée d’une polychromie (peinture appliquée sur la surface). Le dos plat et la tête penchée vers l’avant nous indiquent qu’elle était placée contre un mur ou dans une niche en hauteur. La couleur rose orangée visible sur le vêtement s’appelle un bouche-pores : c’est un produit que l’on applique sur la statue en guise de sous-couche, avant la mise en place de la couleur.

Bibliographie : Un diagnostic au coeur de la ville médiévale d'Orchies : découverte d'un ensemble

statutaire remarquable, par Marion Audoly, Laetitia Barragué-

(33)

Zouita, Ludovic Debs et Vaiana Vincent, in : Revue du Nord, 2015, n°413, p. 281 à 303.

© Hervé Paitier, Inrap

ATTACHE D’ANSE DE SEAU À TÊTE HUMAINE Commune de découverte : Orval

Lieu-dit : «Les Plaines»

Où le trouver ? Caen (14) - Musée de Normandie 14000 Caen

Domaine : Parure;Mobilier associé au défunt Période chronologique : Age du Fer [- 800/ - 50]

Dimensions H. 5 cm Description :

Prestigieuse tête

Cet élément de bronze permettait d’attacher l’anse en haut d’un seau. Le visage qui l’orne est schématique, excepté la chevelure, soigneusement incisée. La tête est un motif récurrent de l’art celte, surtout aux IIe et Ier siècles avant J.-C. : elle décore armes, parures et ustensiles du quotidien. Son importance pose

question : s’agit-il de divinités, d’ancêtres prestigieux, voire de chefs ? Ce motif pourrait aussi faire référence aux têtes coupées des ennemis, que les Gaulois rapportaient du champ de bataille.

(34)

© M. Veschambre, Musée Bargoin, Clermont-Ferrand Métropole

SILEX TAILLÉS DE TYPE MALAURIE

Commune de découverte : Les Martres-d'Artière Lieu-dit : «Champ Chalatras»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Vie quotidienne

Période chronologique : Paléolithique supérieur [- 400000/ - 10000]

Dimensions Description : Armés pour chasser !

Dans les sociétés préhistoriques du Paléolithique et du Mésolithique (de – 3 millions d’années à – 7 000 ans environ), la pratique de la violence par la guerre, au sens moderne du terme, n’est pas attestée comme une pratique courante. En revanche, les activités de chasse et de pêche, donc de mise à mort d’un animal pour assurer la subsistance des groupes, sont quant à elles bien connues, grâce à la découverte de très nombreux outils et armes en silex taillés. Le gisement de Champ- Chalatras, site d’habitat de plein air occupé de façon saisonnière par des groupes de chasseurs- cueilleurs à la fin du Tardiglaciaire (vers 8000 avant notre ère), a livré un ensemble de petites armatures de flèches à dos droit et à base tronquée, appelées pointes de Malaurie. Ces pointes, probablement utilisées pour la chasse à l'aurochs comme en attestent les restes d’ossements conservés sur ce site, sont caractéristiques des derniers chasseurs-cueilleurs d’Europe occidentale. Elles sont attribuées à la culture laborienne et sont habituellement plus connues pour le Sud-Ouest de la France. Particulièrement efficaces, ces pointes pénétraient dans l’animal et occasionnaient une hémorragie fatale.

Armatures de flèche à dos droit et base tronquée de type pointe de Malaurie. Elles sont

caractéristiques de la culture laborienne qui se développe en France vers 8000 avant notre ère.

(35)

© MNP, dist. RMN-GP, cliché Ph. Jugie

SILEX TAILLÉ

Commune de découverte : Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil Lieu-dit : «Abri du Musée»

Où le trouver ? Les Eyzies-de-Tayac (24) - Musée national de Préhistoire

24620 Les Eyzies-de-Tayac Domaine : Vie quotidienne

Période chronologique : Paléolithique moyen [- 300000 / - 40000]

Dimensions H. 7 cm l 4 cm

Description : Outil taillé ("prondnik") Paléolithique moyen, - 70 000 ans

© M.Veschambre, musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole

SILEX MÉSOLITHIQUE

Commune de découverte : Clermont-Ferrand Lieu-dit : «Les Patureaux»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Vie quotidienne

Période chronologique : 2| Mésolithique [- 10000 / - 5500]

Dimensions

Description : Ces 11 armatures de flèche en forme de triangles irréguliers ou scalènes proviennent sans doute d’un campement saisonnier de chasseurs-cueilleurs du Mésolithique moyen, vers 6000 avant notre ère.

(36)

© M.Veschambre, musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole

SILEX MÉSOLITHIQUE

Commune de découverte : Clermont-Ferrand Lieu-dit : «Les Patureaux»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Vie quotidienne

Période chronologique : 2| Mésolithique [- 10000 / - 5500]

Dimensions Description : Petits mais efficaces !

Au cours du Mésolithique (il y a 10 000 à 7 000 ans), les sociétés humaines produisent des flèches en silex, le plus souvent de formes géométriques, à des fins de chasse et de pêche. Marquée par une évolution climatique et environnementale majeure liée à la fin de la dernière glaciation et au début du réchauffement climatique, cette période voit le développement de la forêt et l’arrivée de nouveaux gibiers adaptés à ces environnements. Ces onze armatures de flèche en forme de triangles irréguliers, ou scalènes, proviennent sans doute d’un campement saisonnier de chasseurs-cueilleurs du Mésolithique moyen, il y a 8 000 ans. Ces très petits objets, produits à partir de lames ou de lamelles de silex, caractérisent l'outillage des derniers chasseurs-cueilleurs. Ils sont destinés à armer l'extrémité ou les côtés des projectiles utilisés pour la chasse, notamment des flèches. De petite taille, ils témoignent de l’extrême hableté pour produire des armes efficaces pour la chasse et la défense. Finesse et légèreté permettent une utilisation accrue face aux évènements.

© VDN PB

SIFFLET EN FORME DE CHEVAL

Commune de découverte : Nancy Lieu-dit : «Musée des Beau Arts»

Où le trouver ? Nancy (54) - Musée des Beaux-Arts 54000 Nancy

Domaine : Jouet

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions L. 8.9 cm l 4.2 cm

(37)

Bibliographie : Archéologie, hors-série n°11, juillet 1999, Nancy, l'archéologie d'une ville

© Lysiane Gauthier, Mairie de Bordeaux

SERPETTE, SOC, HOUE, FAUCILLE, SARCLOIR, POT DE STOCKAGE

Commune de découverte : Mouliets-et-Villemartin Lieu-dit : «Lacoste»

Où le trouver ? Bordeaux (33) - Musée d'Aquitaine 33000 Bordeaux

Domaine : Agriculture

Période chronologique : 4| Protohistoire [- 2200 / - 50]

Dimensions

Description : Les outils agricoles sont abondants et adaptés aux tâches à accomplir et à la nature des cultures. L’araire et son soc servent à retourner la terre, tandis que les différents types de houes sont destinés à casser les mottes et à biner. Les serpes, serpettes et faucilles permettent de récolter - entre autre - les céréales qui sont stockées dans de grands vases en céramique.

© Musée de Saint-Dizier, C. Philippot

SEAU

Commune de découverte : Saint-Dizier Lieu-dit : «La Tuilerie»

Où le trouver ? Saint-Dizier (52) - Musée Municipal 52100 Saint-Dizier

Domaine : Art de la table;Mobilier associé au défunt Période chronologique : Haut Moyen Âge [476 / 1000]

Dimensions H. 12 cm Circonférence : 21.5 cm

(38)

Description : entre 440 et 530 alliage cuivreux (anse et cerclage partie supérieure), bois, fer (3 cerclages), bois (6 fragments de douelles) Seau tronconique à armature de fer et alliage cuivreux. Le bois n’ayant pas été intégralement

conservé, les cerclages en fer ont été retrouvés effondrés les uns sur les autres.

© Musée de Saint-Dizier, C. Philippot

SCRAMASAXE

Commune de découverte : Saint-Dizier Lieu-dit : «La Tuilerie»

Où le trouver ? Saint-Dizier (52) - Musée Municipal 52100 Saint-Dizier

Domaine : Matériel militaire;Mobilier associé au défunt Période chronologique : Haut Moyen Âge [476 / 1000]

Dimensions L. 28 cm Description :

A la fois arme et outil

Parmi les armes offensives utilisées à des fins militaires au cours du Haut Moyen-Age (entre le Ve et le Xe siècle), se trouve le scramasaxe qui a connu son apogée à l’époque mérovingienne. Composé d’alliage ferreux et d’argent, ce petit scramasaxe de type grand couteau à lame triangulaire, tranchante d’un seul côté, est enchâssé dans un fourreau en bois exceptionnellement conservé. Cet outil polyvalent pouvait avoir plusieurs fonctions, et servir par exemple aussi de machette. La fouille a révélé qu’il s’agissait d’un ensemble funéraire exceptionnel de par sa richesse en mobilier et l’aménagement particulier des tombes masculines, adossés à une tombe à cheval. En outre, le terrain encaissant, un limon argileux humide, a permis la bonne conservation des restes organiques (bois, cuir, fourrure, tissus) qui étaient au contact des objets métalliques.

Fer (lame et soie), argent (bouterolle), bois (fourreau) Petit scramasaxe de type grand couteau à lame triangulaire (tranchante d’un seul côté)enchâssée dans un fourreau en bois entièrement conservé.

(39)

[VIDE]

SCRAMASAXE

Commune de découverte : Saint-Dizier Lieu-dit : «La Tuilerie»

Où le trouver ? Saint-Dizier (52) - Musée Municipal 52100 Saint-Dizier

Domaine : Matériel militaire;Mobilier associé au défunt Période chronologique : Haut Moyen Âge [476 / 1000]

Dimensions L. 144 cm Poids 480 g

Description : entre 560 et 610 argent (bouterolle), or (gouttière bouterolle), bois (aulne), nielle (bouterolle) Petit scramasaxe de type grand couteau à lame triangulaire (tranchante d’un seul côté) enchâssée dans un fourreau en bois entièrement conservé.

© collection musée de Bretagne, licence CC0

SAC

Commune de découverte : Rennes Lieu-dit : «Place Sainte-Anne»

Où le trouver ? Rennes (35) - Musée de Bretagne 35039 Rennes

Domaine : Parure

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions L. 24 cm l 13 cm

Description : Pochette rectangulaire avec un rabat sur lequel est cousu un petit morceau de cuir formant une boutonnière.

XVIe siècle.

(40)

© Benoît Mahuet, musée des Ursulines, Mâcon

REVÊTEMENT DE SOL

Commune de découverte : Mâcon Lieu-dit : «Place des carmélites»

Où le trouver ? Mâcon (71) - Musée des Ursulines 71000 Mâcon

Domaine : Matériaux de construction

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions H. 5 cm L. 8 cm

Description : petites briques moulées, Fin du 1er siècle avant J. - C - début du 1er siècle après J.-C.

Photographie : Jacques Kuyten, TAAF- DACOI

RÉCIPIENT

Commune de découverte : Tromelin Lieu-dit : «Tromelin»

Où le trouver ? Saint-Denis-de-la-Réunion (97) - CCE de l'Ile de la Réunion

97400 Saint-Denis

Domaine : Art de la table

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions Description : Esclaves oubliés

Cet objet est l’un des vingt-deux récipients métalliques adaptés au principe de survie sur le site archéologique de Tromelin, îlot situé dans l’océan Indien et lieu de mémoire de la violence esclavagiste au XVIIIe siècle. Entre 1761 et 1776, ce banc de sable quasi désertique a été le lieu de l’improbable survie d’une partie des rescapés du naufrage de l’Utile, navire de la Compagnie des Indes orientales, parti de Madagascar en 1761 avec à son bord 160 esclaves malgaches embarqués en contrebande. À la suite du naufrage, les survivants construisent une embarcation de fortune dont l’usage sera réservé aux seuls membres de l’équipage qui abandonnent à leur sort les 80 esclaves rescapés. Pour survivre, ceux-ci n’ont

(41)

d’autre choix que de s’organiser en communauté. Ils créent des abris ainsi que des objets de tous usages à partir des restes de l’épave et des matériaux présents sur l’île. Ce plat, réparé sept fois, témoigne de l’incroyable habileté et capacité d’adaptation des naufragés abandonnés. À l’arrivée des secours en 1776, seules huit personnes ont survécu à ces quinze années d’oubli.

Bibliographie : Max Guérout, Thomas Romon, "Tromelin, l'île des esclaves oubliés", 2015 240 pages, co- édition CNRS - Inrap

© Musées de Sens

RASOIR

Commune de découverte : Etigny Commune de découverte : Véron Lieu-dit : «Prés Pendus Passy»

Où le trouver ? Sens (89) Musées de Sens 89100 Sens

Domaine : Mobilier associé au défunt;Soin

Période chronologique : Age du Bronze final [- 1400/ - 800]

Dimensions L. 11.2 cm l 5.4 cm

Description : Rasoir de type Stadecken, caractérisé par un manche bipartite ajouré terminé par un anneau.

Bibliographie : Germaine DEPIERRE, Marie JACQUEMIN, Fabrice MULLER, Sylvain COLLET, avec la collaboration de Claude MORDANT.

LA NECROPOLE DES "PRES PENDUS" SUR LES COMMUNES DE PASSY ET DE VERON (YONNE) : un complexe funéraire de Bronze final I-IIa. In Revue

Archéologique de l'Est n° 48 1997. p.3 à 50. 34 figures

(42)

© H. Neveu-Dérotrie / Musée Dobrée – Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

RASOIR

Commune de découverte : Sainte-Anne-sur-Brivet Lieu-dit : «La Crôle-Villaugeais»

Où le trouver ? Nantes (44) - Musée Dobrée / Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

44000 Nantes Domaine : Soin

Période chronologique : 4| Protohistoire [- 2200 / - 50]

Dimensions L. 13 cm

Description : Rasoir trapézoïdal surmonté d'une attache rainurée en arceau et de deux bélières latérales. "

© Laboratoire Arc'Antique, Nantes

QUART DE STATÈRE À LA TÊTE SOMMÉE DE 4 POINTS, ATTRIBUÉ AUX VÉNÈTES

Commune de découverte : Moulay Lieu-dit : «Oppidum»

Où le trouver ? Jublains (53) - Musée archéologique départemental de Jublains

53160 Jublains Domaine : Monnaie

Période chronologique : 4| Protohistoire [- 2200 / - 50]

Dimensions Description :

Portrait détourné

Au IIIe siècle avant notre ère, pour commercer, les Gaulois ont abandonné la pratique du troc, et ont introduit l’usage de la monnaie. Les premières pièces créées par les différents peuples gaulois imitaient celles fabriquées par les Grecs et les Romains, mais elles étaient façonnées à la « mode » gauloise. À gauche, une tête de profil est représentée, entourée de cordons perlés. Ce visage renvoie aux portraits des

empereurs qui circulaient sur les monnaies romaines. Au revers de la pièce, à droite, un cheval chevauche un personnage ailé, allégorie de la victoire. Ainsi, cette pièce trouve son origine dans les monnaies du roi Philippe II, qui présentaient d’un côté le portrait du roi macédonien, et de l’autre un char.

(43)

STÈLE FUNÉRAIRE DU CAVALIER COMNISCA © Musées de Strasbourg, M.

Bertola

PRATIQUES ET REPRÉSENTATIONS DE LA VIOLENCE

Dimensions Description :

Cette exposition consacrée aux pratiques et aux représentations de la violence à travers les siècles, présente une sélection de vingt-trois objets issus de fouilles archéologiques préventives menées par l’Inrap au cours des dernières années. Provenant de différents gisements, ces objets témoignent de la richesse, de la diversité et de la complexité de notre rapport à la violence.

Nous vous invitons à les découvrir !

Exposition réalisée par les élèves-conservateurs de l’Institut National du Patrimoine dans le cadre des Journées Européennes de l’Archéologie 2020 #archeorama.

Joëlle Arches Sarah Busschaert Vincent Hadot Mathilde Roupsard

(44)

Exposition : Aux Armes ! et caetera

QUELS CONTEXTES POUR LA VIOLENCE ?

Dimensions Description :

Qu’elle soit physique, verbale ou symbolique, la violence peut se définir comme un acte répondant à l’expression de pulsions et d’affects en réaction à des menaces, des tensions, des conflits, des inégalités sociales ou des relations de pouvoir. Elle s’exprime dans toutes les sociétés humaines de façon plus ou moins libre, contrôlée ou hiérarchisée. Liée essentiellement à la subsistance et à la survie à la Préhistoire, elle se ritualise peu à peu dès la période Néolithique et s’exprime à travers différents champs (la chasse, la pêche, le rituel, la domination, la guerre) comme en témoigne cette première partie. Nous vous invitons à appréhender cette violence liée à la subsistance (pratiques de la chasse et de la pêche), la violence

ritualisée, la domination par la violence pour finir avec la violence de la guerre.

(45)

© VDN PB

POT À CUIRE TRIPODE ANSÉ

Commune de découverte : Nancy Lieu-dit : «Musée des Beaux Arts»

Où le trouver ? Nancy (54) - Musée des Beaux-Arts 54000 Nancy

Domaine : Art de la table

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions H. 14.9 cm l 15 cm

Bibliographie : Archéologie, hors-série n°11, juillet 1999, Nancy, l'archéologie d'une ville

© Musée de Valence, photo Béatrice Roussel

POINTE DE PILUM

Commune de découverte : Valence Lieu-dit : «Plateau de Lautagne»

Où le trouver ? Valence (26) - Musée de Valence, art et archéologie

26000 Valence

Domaine : Matériel militaire

Période chronologique : 6| Gallo-romain [- 50 / 476]

Dimensions L. 20.2 cm Circonférence : 1.9 cm

Description : Pointe de section carrée après la douille, trou de fixation. Le pilum est un modèle de javelot lourd utilisé par les légions romaines

(46)

© H. Neveu-Dérotrie / Musée Dobrée – Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

POINTE DE LANCE

Commune de découverte : Drefféac Lieu-dit : «« Le Brivet »- Catiho»

Où le trouver ? Nantes (44) - Musée Dobrée / Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

44000 Nantes

Domaine : Matériel militaire

Période chronologique : Haut Moyen Âge [476 / 1000]

Dimensions L. 28 cm

Description : Pointe de lance avec emmanchement à douille circulaire "

© H. Neveu-Dérotrie / Musée Dobrée – Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

POINTE DE LANCE

Commune de découverte : Sainte-Anne-sur-Brivet Lieu-dit : «Tinfois»

Où le trouver ? Nantes (44) - Musée Dobrée / Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

44000 Nantes

Domaine : Matériel militaire

Période chronologique : 4| Protohistoire [- 2200 / - 50]

Dimensions L. 15.2 cm

Description : Pointe de lance de type Tréboul en bronze, sans décor, emmanchement à longue douille conique percée de deux trous de rivets irréguliers, diamétralement opposés. Belle

(47)

forme régulière et symétrique des ailerons, plus larges à la base et ornés d'une nervure le long de la douille.

© Alain Maillot, collections du musée départemental de la céramique à Lezoux

POINÇON-MATRICE

Commune de découverte : Lezoux Lieu-dit : «Z.A.C. de l'Enclos»

Où le trouver ? Lezoux (63) Musée départemental de la céramique

63190 Lezoux Domaine : Artisanat

Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

Dimensions H. 5.8 cm L. 5.75 cm Poids 32,6 g

Description : Ce poinçon-matrice représente une scène érotique ; incomplet, seul un personnage féminin est visible

Bibliographie : Philippe Bet "Des poinçons-matrice bien authentiques in Philippe Bet, Bertrand Dousteyssier, Eclats arvernes, fragments archéologiques 1er-Ve siècles après J.-C., Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2014, 340 p., ISBN 978- 2-844516-665-3

© Musées de Sens

POIGNARD

Commune de découverte : Etigny Commune de découverte : Véron Lieu-dit : «Prés Pendus Passy»

Où le trouver ? Sens (89) Musées de Sens 89100 Sens

Domaine : Mobilier associé au défunt;Matériel militaire Période chronologique : Age du Bronze final [- 1400/ - 800]

Dimensions L. 14.5 cm l 2.2 cm

(48)

Description : Poignard qui présente une languette ogivale à épaulement léger, percé de deux trous de rivets superposés, placés dans l'axe de la lame.

Bibliographie : Germaine DEPIERRE, Marie JACQUEMIN, Fabrice MULLER, Sylvain COLLET, avec la collaboration de Claude MORDANT.

LA NECROPOLE DES "PRES PENDUS" SUR LES COMMUNES DE PASSY ET DE VERON (YONNE) : un complexe funéraire de Bronze final I-IIa. In Revue

Archéologique de l'Est n° 48 1997. p.3 à 50. 34 figures

© Musée des Beaux Arts, Nancy

PLAT CREUX DE TABLE

Commune de découverte : Nancy Lieu-dit : «Musée des Beaux Arts»

Où le trouver ? Nancy (54) - Musée des Beaux-Arts 54000 Nancy

Domaine : Art de la table

Période chronologique : 8| Epoque moderne [1492 / 1789]

Dimensions H. 6 cm l 16 cm

Bibliographie : Archéologie, hors-série n°11, juillet 1999, Nancy, l'archéologie d'une ville

© Benoît Mahuet, musée des Ursulines, Mâcon

PLAQUE DE DÉCOR

Commune de découverte : Mâcon Lieu-dit : «Place des carmélites»

Où le trouver ? Mâcon (71) - Musée des Ursulines 71000 Mâcon

Domaine : Confort

Période chronologique : Bas Moyen Âge [1300/ 1492]

(49)

Dimensions H. 0.22 cm L. 8.5 cm l 2 cm

© collection musée de Bretagne, licence CC0

PIROGUE

Commune de découverte : Drefféac Lieu-dit : «La Soudenais»

Où le trouver ? Rennes (35) - Musée de Bretagne 35039 Rennes

Domaine : Navigation

Période chronologique : Haut Moyen Âge [476 / 1000]

Dimensions H. 0.35 cm L. 5.45 m l 55 cm

Description : Pirogue monoxyle en chène, présentant deux fentes longitudinales aux extrémités. Des traces d'outils sont visibles sur le fond interne, ainsi que des traces de

carbonisation. Datation par C14 : an 870 - 1025 Les traces d’outils, ainsi que les fentes très anciennes laissent supposer un abandon de la construction, ou une utilisation très courte. La forme, le profil et le faible tirant d’eau de la pirogue, sont

caractéristiques d’embarcations faites pour naviguer dans les marais.

Bibliographie : Christophe Devals, « Les pirogues monoxyles du Brivet (Loire-Atlantique) », Revue archéologique de

l'Ouest [En ligne], 25 | 2008, mis en ligne le 20 décembre 2010, URL : http://journals.openedition.org/rao/713 ; DOI :

10.4000/rao.713

(50)

Collection Musée Bernard d’Agesci©NiortAgglo

PIQUE À BROCHE

Commune de découverte : Bessines Lieu-dit : «Grand-Champ-Est»

Où le trouver ? Niort (79) - Musée du Donjon 79000 Niort

Domaine : Objet religieux

Période chronologique : 2nd âge du Fer [- 480/ - 50]

Dimensions L. 39.4 cm Description :

La violence ritualisée

Chez les peuples gaulois, comme dans de nombreuses autres civilisations, le sacrifice animal fait partie intégrante des pratiques religieuses. Ce pique à broche, découvert lors de la fouille d’un sanctuaire laténien (entre le Ve et le Ier siècle avant notre ère) près de Niort, en atteste. La mise au jour de cet objet à proximité d’un dépôt d’ossements animaux permet de supposer son rôle dans la cuisson rituelle de la viande sacrifiée, partagée entre les participants au rite et la ou les divinités dont on cherche à s’attirer les faveurs. Si le sacrifice peut aujourd’hui être assimilé à un acte de pure violence, il était alors jugé indispensable à l’obtention de la bienveillance des divinités et donc au maintien de l’équilibre de la communauté et du monde.

En Gaule, ce rite reste pratiqué tout au long de la période romaine puis disparait progressivement au cours des derniers siècles de l’Antiquité, dans le cadre de mutations religieuses profondes.

Pique à broche qui se caractérise par un fer de section circulaire se finissant en pointe. La poignée se termine par un anneau. Ce type se distingue des broches utilisées à la fin de La Tène

caractérisées par des fers plats se terminant par un anneau. Il est à mettre en relation avec le dépôt massif d'ossements animaux découvert à proximité et soulignant son rôle essentiel lors des

sacrifices.

(51)

© M.Veschambre, musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole

PIED DE STATUE MONUMENTALE

Commune de découverte : Clermont-Ferrand Lieu-dit : «Ancienne gare routière»

Où le trouver ? Clermont-Ferrand (63) - Musée Bargoin 63000 Clermont-Ferrand

Domaine : Sculpture;Objet religieux;Sculpture Période chronologique : Haut-Empire [27 / 235]

Dimensions H. 27 cm L. 58 cm l 36 1 cm Poids 8,54 kg Description : Pied droit, chaussé d'une botte à lanières (mulleus) appartenant à une statue impériale de près de 4 mètres de haut. Le décor de la chaussure (rinceaux d’acanthes et de palmettes) est caractéristique d’un pied impérial du IIe siècle de notre ère (Trajan, Hadrien ?). En revanche, la finesse de la paroi en alliage cuivreux coulée à la cire perdue s’inscrit dans la tradition de la statuaire en bronze de Grèce archaïque et classique.

Bibliographie : Darblade-Audoin Maria-Pia, Mille Benoît, Le pied colossal en bronze de Clermont-Ferrand, Monuments et mémoires de la Fondation Eugène Piot, 2008

Figure

Updating...

Références

  1. aux têtes du qui ornaient le chaudron découvert dans une tombe à char de l’Âge duFer à Lavau. Ainsi placé sur le char, cette effigie devait apporter une à son propriétaire,
  2. statuette-masculine
  3. Bibracte interroge la place symbolique de la tête chez lesGaulois
  4. Une exposition du Musée du Louvre sur le thème du masque
  5. Découverte exceptionnelle de stèles gauloises en Bretagne
  6. Redonner un visage aux Néolithiques ?
  7. Un masque de 9000 ans découvert au Proche-Orient
  8. https://lugdunum.grandlyon.com/fr/Oeuvre/1413-Tresor-de-Vaise-statuette-masculine-empereur-Gallien-
  9. guerrier de Vachères
  10. , au recueillement personnel et à la prière de celui qui entrait dans l’édifice religieux où elle étaitexposée.
  11. un personnage ailé, allégorie de la victoire. Ainsi, cette pièce trouve son origine dans les monnaies du roiPhilippe II, qui présentaient d’un côté le portrait du roi macédonien, et de l’autre un char.
  12. .https://journees-archeologie.fr/c-2020/accueil
  13. Pour en savoir plus à propos des décors romains
  14. ,https://www.inrap.fr/mont-saint-michel-une-production-d-enseignes-de-pelerins-5083
  15. Les Bacchantes,
  16. Découvrir un exemple de sépulture ad sanctos
  17. mausolée des Julii)
  18. https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/joconde/05630000268
  19. Suppliante Barberini
  20. Tapisserie à Bayeux
  21. 〈hal-01813819〉
  22. Visualiser l'objet en 3D
  23. https://www.louvre.fr/routes/la-ceramique-grecque
  24. traits réguliers et à l’expression fière. , la figure s’insérait dans une frisemonumentale, composée de onze couples représentant l’unité et la bonne marche de toutes les ré
  25. colloque organisé par l’INRAP en 2014
  26. Les archéologues sur la scène du crime
  27. Découverte d’un puits mystérieux à Entrains sur Nohain
  28. Des rituels pour les héros morts au combat ? Les découvertes de Pech Maho à Sigean
  29. Découverte d’un camp militaire de l’époque de louis XIV
  30. https://www.inrap.fr/magazine/st-dizier/Des-pieces-remarquables/La-bague-de-la-jeune-femme?
Sujets connexes :