• Aucun résultat trouvé

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP).

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)."

Copied!
20
0
0

Texte intégral

(1)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

(CCTP).

Dec 2021.

(2)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

1. GENERALITES 1.1 OBJET

Le présent CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) a pour objet la définition des matériaux et produits mis en oeuvre pour l’exécution des travaux d’extension du service d’accueil du palais de justice

1.2 LIMITE DU PROJET

L’entrepreneur chargé des travaux de construction limitera ses prestations à celles explicitement définies par le devis estimatif des travaux et par le présent document.

1.3 OBSERVATIONS

Il est convenu que le montant du forfait de l’ensemble des travaux communiqués par l’entrepreneur, comprend l’intégralité des travaux nécessaires et annexes au complet achèvement des ouvrages et au nettoyage de tous les locaux en fin de chantier.

Il est précisé également que tous les accessoires et annexes aux travaux principaux faisant l’objet du présent descriptif sont explicitement compris dans le forfait de l’ensemble des travaux.

L’entrepreneur est réputé à réaliser l’ensemble des travaux qui lui incombent dans les règles.

1.4 VERIFICATION DES PLANS

L’entrepreneur aura l’obligation de vérifier les côtes des dessins avant toutes exécutions.

Aucune mesure ne devra être prise à l’échelle métrique des plans.

Les conséquences matérielles des erreurs ou non concordances des cotes sont à la charge de l’entreprise qui aura signalé par écrit au maître d’oeuvre les dites erreurs avant exécution.

1.5 PROTECTIONS

a) Contre l’humidité et l’oxydation des pièces métalliques / et contre les chocs. Toute pièce métallique entrant dans les ouvrages (à l’exception du béton armé) sera livrée sur le chantier après nettoyage et brossage sur toutes ses surfaces, y compris celles destinées à être scellées, cachées ou devenant inaccessible après pose, et comportera au moins une couche de peinture ou de produit de nature approprié constituant une protection efficace et durable contre l’humidité et l’oxydation.

b) Tous les ouvrages ou éléments de construction présentant une fragilité, quelconque notamment les fenêtres aluminiums et les contre plaqués pour cloisons seront protégés par des moyens appropriés à leur nature, contre les chocs ou souillures, susceptibles de les détériorer ou de les dégrader, même superficiellement pendant l’exécution des travaux.

1.6 NETTOYAGE DU CHANTIER

Jusqu’à la réception, l’Entrepreneur doit veiller au bon fonctionnement de toutes les pièces mobiles et appareillage de toute natures.

Périodiquement ou sur la demande du maître «oeuvre, l’entrepreneur devra débarrasser le chantier de tous les gravats ou matériaux non utilisées et ceci sans aucune interruption des travaux en cours.

(3)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

1. 7 MARQUES COMMERCIALES

Toutes les marques commerciales figurant au présent Cahier des Clauses Techniques Particulières sont citées à titre purement indicatif afin de permettre à l'Entrepreneur de bien saisir le type de matériau demandé. Toute autre marque que celle citée, proposant caractéristiques des matériaux de techniques et d'aspects similaires peut être soumise à l'approbation du maître d'oeuvre.

1.8 CONNAISSANCES DU PROJET

Avant toute exécution l'Entrepreneur devra vérifier l'exactitude des cotes de dimensions figurant sur tous les plans et autres documents, qui lui sont remis, ainsi que la corrélation entre le présent CCTP et les plans.

L'Entrepreneur signalera en temps utile les erreurs ou omissions ou non concordances. Il sera responsable des modifications ou démolitions entraînées par l'inobservation de cette clause, tant au plan financier que du point de vue du délai.

L'Entrepreneur reconnaît par la signature du présent CCTP qu'il a visité les lieux, et qu'il s'engage à exécuter ces ouvrages dans les règles de l'Art, et ce, sans jamais pouvoir prétendre à aucun

supplément sur les prix convenus, qui ne seraient et ne pourraient d'ailleurs être financés L'Entrepreneur remettra donc son offre en prévoyant les éventuelles difficultés d'accès,

d'approvisionnement ou autres, sans pouvoir tenter ensuite de revenir sur le prix global et forfaitaire du marché.

Il ne saurait se prévaloir ultérieurement à la conclusion du marché d'une connaissance insuffisante du site.

2. TRAVAUX PREPARATOIRES 2.1 INSTALLATION DE CHANTIER 2.2 2.1.1- Bureau

Un bureau de chantier avec mobiliers de bureau pour le maître d'œuvre et l'Entreprise

La construction et l'entretien de ce bureau de 16m² minimum, dont il sera mis à la disposition du Maître d'ceuvre et pour la direction de l'Entreprise, ainsi que leur équipements : éclairage, brasseur d'air, prises de courant et tous travaux de finition.

Le bureau doit être fonctionnel pendant toute la durée des porte avec clés.

Le bureau doit comprendre les suivants : - 1 bureau de 1 x 1.50m - 4 chaises

- 2 armoires

- 1 tableau d'affichage

travaux, et comprenant fenêtres et

2.1.2 – Sanitaire pour le personnel

Local WC pour le personnel (Maîtres d 'œuvre et Entreprise)

Construction d'un local WC de 2m² pour le personnel, y compris équipements et raccordements sur des réseaux provisoires qui seront complètement démolis après vidange, remblayer et terrain remis en bon état

(4)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

2.1.3- Clôtures de chantier – signalisation

L'entrepreneur devra, à sa charge, réaliser les différentes clôtures de chantiers suivant les différentes phases des travaux.

Il devra également réaliser toutes les signalisations du chantier et des travaux.

2.1.4 - Nettoyage des lieux et repliement

L'entrepreneur devra effectuer le nettoyage des lieux en cours et après achèvement des travaux et effectuer les repliements des matériels de l'entreprise à la fin des travaux

2.1.5 - Frais divers

L'entrepreneur devra brancher le chantier en électricité, eau et assurer un abonnement jusqu'à la fin des travaux.

Il devra également assurer à ses frais le gardiennage des lieux, jour et nuit, 7 jours sur 7 et jusqu'à la réception.

2.1.6 - Panneau de chantier

L'entrepreneur est tenu de procéder à la fourniture et pose d'un panneau de chantier de dimensions 2.00m x 2.00m avec les informations sur le chantier, l'Entreprise, le maître d'ouvrage, le Bailleur, le Maître d'ceuvre.

3. TERRASSEMENTS

3.1 DEFINITION DES TERRASSEMENTS

Les terrassements, objet du présent chapitre concernent les travaux de fouilles pour la réalisation de la fondation du bâtiment.

Ils concernent également les tranchées pour les réseaux enterrés. Les fonds de fouille seront parfaitement réglés et damés.

Les terres issues des fouilles seront stockées à proximité du lieu de leur réemploi éventuel.

Les terres non réutilisables ou excédentaires, les détritus et gravats seront évacués au lieu indiqué par le Maître d'ceuvre.

3.1.1 Fouille pour fondation

Exécution de la fouille pour la réalisation de la fondation y compris le compactage et toutes sujétions d'exécution.

3.1.2 Tranchées pour les réseaux enterrés

Exécution à la pelle et à la pioche, avec jet sur berge, de fouilles en rigoles pour le réseau assainissement et canalisations eau y compris remplissage des fouilles par couches de 20cm d'épaisseur après mise en place des réseaux et toutes sujétions de pose.

Réseau assainissement - dimensions fouilles : 80cm profondeur; SOcm de largeur Canalisation eau dimensions fouilles : 70cm profondeur ; 40cm de largeur

(5)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

3.1.3 Fouilles pour caniveau et regard.

Exécution à la pelle et à la pioche, avec jet sur berge, de fouilles pour réalisation d'un caniveau et un regard y compris compactage des fonds de fouilles et toutes sujétions d'exécution.

3.1.4 Remblais

Fourniture et mise en ceuvre de remblai en tout venant d'oued 0/80 y compris nivellement, arrosage, et compactage selon les règles de l'Art.

Le Maître d'oeuvre pourra exiger des essais de laboratoire pour vérifier la qualité du remblai aux frais de l'Entreprise.

Localisation : remblai rapporté sous la dalle.

3.2 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR FONDATION 3.2.1 MATERIAUX CONSTITUANT LES BETONS

3.2.2 AGREGATS

Tous les agrégats sur chantier seront stockés dans des aires conçus et prévus à cet effet. Les seuls agrégats autorisés sur le chantier sont les suivants :

- Graviers basaltiques 0/5 concassés - Gravillons basaltiques 5/15 concassés - Gravillons basaltiques 15/25 concassés - Sable d'oued sélection 0/3

3.2.3 AGREGATS CONCASSES

Les agrégats concassés livrés sur chantier seront soumis au préalable à l'agrément du Maître d'Oeuvre.

Une courbe granulométrique sera réalisée pour chacun des matériaux rendus sur le chantier, suivant fréquence indiquée dans le tableau.

3.2.4 SABLES

Les sables auront les caractéristiques précisées dans le tableau relatif aux essais de réception.

Le sable utilisé sera de courbe granulométrique continue, sans élément supérieur à 2,5 mm et d'un équivalent de sable supérieur à 75.

Le sable de mer est formellement interdit, le Maître d'oeuvre se réserve le droit de faire effectuer des contrôles du sable stocké sur le chantier.

3.2.5 CIMENTS

Pour le choix des ciments nécessaires à l'exécution des ouvrages en béton armé et maçonnerie, l'entrepreneur devra se référer aux normes N.F. P 15.300 à 15.315. Ils devront être stockés dans un magasin sec, clos couverts et capable de contenir une quantité suffisante pour que les travaux puissent être exécutés à un rythme normal sans interruption.

Tous les bétons mis en oeuvre dans les fondations (béton pour semelles ou longrines) devront être impérativement exécutés avec du ciment ordinaire CPA 35 Ils sont soumis aux essais de réception prévus au tableau correspondant.

(6)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

3.2.6 ACIERS

Toutes les armatures ou treillis métalliques mis en oeuvre dans le béton seront conformément aux spécifications du BAEL 99. Les aciers utilisés sur chantier seront de la nuance Fe E24 pour les ronds lisses et Fe E40 pour les aciers à haute adhérence.

Le treillis soudé du type A.D.E.T.S. sera de préférence utilisé en panneaux. Les barres seront coupées à la cisaille. Les aciers utilisés seront dégraissés et exempts de calamine.

Les barres présentant des défauts préjudiciables à leur résistance mécanique, tels que : soufflures, fentes, critiques ou gerçures seront refusées.

L'assemblage des armatures doit se faire sur l'atelier du chantier, mais jamais à l'intérieur d'un coffrage de poutre après mise en place des joues.

Les distances des armatures aux parois de coffrage ainsi que touts recouvrements en béton des armatures seront de 4cm suivant les recommandations du Ministère chargé de l'Habitat à Djibouti.

Les distances des armatures aux coffrages seront obtenues à l'aide des cales en béton préfabriqué ou des cales plastiques dont la dimension sera adaptée au résultat à obtenir. Les cales en béton

comporteront des chevelus de fixation à l'armature.

Les armatures façonnées ou non seront stockées sur des madriers et non pas à même le sol.

Les aciers seront livrés et certifiés de bonne qualité par un fournisseur agréé qui garantira la qualité de la production.

3.2.7 QUALITE DU BETON

Quinze (15) jours au plus tard après l'ouverture du chantier, et avant toute exécution, l'Entrepreneur devra soumettre au Laboratoire du Ministère de l'Equipement et des Transports de DJIBOUTI pour approbation, une composition détaillée de tous les bétons et mortiers devant être mis en ceuvre, tenant compte des matériaux livrés sur le chantier.

Tous les bétons mis en oeuvre dans les fondations (béton de propreté, semelles, longrines, raidisseurs...) devront impérativement être exécutés avec du ciment CPA. La composition des bétons mis en oeuvre sera définie par une analyse de composition de méthodes de type FAURY, VALETTE, DE DREUX de BOLOMAY, exécuté par le Laboratoire du Ministère de l'Equipement et des Transports de DJIBOUTI. L'Entrepreneur supportera les frais de nouvelles études de

composition en Laboratoire.

Les résistances demandées sont les suivantes :

- Résistance de compression caractéristique à 28 jours : 270 bars - Résistance à la traction à 28 jours : 16,8 bars

Au cas où ces valeurs ne seraient pas obtenues, l'Entrepreneur produira une note de calcul justificative de la sécurité des ouvrages concernés en conformité avec les règles BAEL 91. A défaut, il sera demandé au frais de l'entrepreneur la démolition des ouvrages concernés ou leur renforcement.

3.2.8 FABRICATION DES BETONS

Quel que soit le procédé de fabrication retenu, les produits obtenus doivent être homogènes et présenter des granulats parfaitement enrobés de liant. La durée de malaxage devant être suffisante pour obtenir le résultat voulu : dès que ce résultat est obtenu, le malaxage ne doit pas être prolongé.

Les bétons seront toujours soigneusement vibrés par des aiguilles cylindriques.

Avant coulage d'une reprise, le béton ancien sera soigneusement débarrassé de tout gravât au jet d'air comprimé, repiqué pour faire saillir les graviers et éliminer la laitance, puis lavé.

Le décoffrage des ouvrages sera effectué lorsque le béton aura acquis une résistance suffisante.

(7)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

3.2.9 EPREUVE DE CONVENANCE

Il sera exécuté sur le chantier avant le démarrage des travaux, un béton témoin pour chaque "atelier"

de bétonnage. On considère comme atelier de bétonnage, un ensemble déterminé d'appareils qu'il soit à poste fixe ou déplaçable d'un chantier à l'autre et qui est servi par une équipe déterminée. Le nombre minimal des éprouvettes soumises à essai est de 9.

3.2.10 DEFAUT D'EXECUTlON - ETAT DE SURFACE

En cas d'état de surface des bétons jugé non recevable par le Maître d'oeuvre, l'Entrepreneur devra à ses frais exclusifs un ragréage complet des ouvrages correspondants avec un enduit à base de résine synthétique du type SIKALATEX ou équivalent.

3.2.11 COFFRAGE

Tous les ouvrages en béton de fondation seront exécutés en coffrage ordinaire sauf instructions contraires émanant du Maître de l'Ouvrage et sauf indications contraires sur les plans ou sur le bordereau des prix unitaires.

3.3 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR BETON ARME EN ELEVATION

Sont appliquées dans le présent chapitre toutes les prescriptions techniques précisées au Chapitre 4.

Les coffrages seront exécutés en matériaux de bonne qualité dont la planéité reste normale après humidification et dessiccation successives dues au bétonnage.

L'étanchéité des coffrages sera suffisante pour éviter les pertes de laitance au moment du pilonnage ou de la mise en vibration.

Les parements de béton coffré répondront selon leur destination aux classes telles qu'elles sont définies par le DTU 23-1.

- Classe 1 : Élémentaire pour les fondations enterrées - Classe 2 : Ordinaire pour l'ensemble de la structure

Dans le cas où le résultat ne serait pas satisfaisant, l'Entreprise sous les ordres de l'Ingénieur aura à sa charge la réalisation d'un enduit hydrofuge avec SIKALATEX après repiquage complet pour dégager les agrégats.

Dans tous les cas, les défauts de planéité, d'équerrage, etc...seront corrigés de la même manière et dans les mêmes conditions que ci-dessus.

Les recoupes de balèvres et ragréage seront exécutées au décoffrage en fonction de l'état de surface et de la classe de parement à obtenir. Les poteaux devront être d'une verticalité absolue. Les

tolérances admises sont celles définies par le DTU 23-1.

En aucun cas, elles ne doivent dépasser les tolérances suivantes :

- Le coulage du béton ne devra sous aucun prétexte présenter de défauts d'homogénéité dans la masse, la constatation de défectuosités de ce genre pourrait entraîner la démolition de la partie défectueuse et sa reconstruction.

- Les arêtes et en général tout ce qui est ligne architecturale devront sortir du coffrage parfaitement droites sans arrachements, manques ou irrégularités.

(8)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

4-MACONNERIES - ENDUITS 4.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES 4. 1. 1 REGLEMENT

Toutes les maçonneries entrant dans la confection des ouvrages définis ci-dessous devront répondre aux prescriptions des documents techniques unifiées et normes françaises homologuées :

- DTU n°20-1 et 20.12

- Normes NFP 13.304 et 14.301 4.1.2 NATURE DES MATERIAUX

La résistance mécanique des parpaings (blocs creux) devra répondre à une contrainte de rupture au moins égale à 60 bars (contrainte de rupture rapportée à la section brute minimale du bloc).

Des enduits extérieurs et intérieurs sur les maçonneries de parpaing ou sur bétons, pour la reprise des fissure et dégradation , on procède d’abord au ponçage et rebouchage avec de l'enduit en mortier de ciment, mélangé si nécessaire de SIKALATEX dans la limite de 10 %, sable 0/5, parties fines dans la limite de 10 %.

Tous les enduits seront exécutés en 3 couches et auront une épaisseur moyenne de 15 mm.

- 1 ère couche d'accrochage dosé à 600kg de ciment

- 2ème couche intermédiaire ou corps d'enduit dosé à 400kg de ciment.

- 3ème couche de finition dosée à 400kg de ciment.

Chaque couche d'enduit ne sera appliquée qu'après séchage complet de la précédente.

Le support d'enduit devra être mouillé avant l'exécution et avant chaque application d'une couche précédente.

4.1.3 MODE DE MISE EN ŒUVRE

L'implantation des ouvrages devra être rigoureuse et le respect des cotes absolu, pour permettre la pose sans retouches des éléments d'ouvrages des autres corps d'état et des installations prévues.

En aucun cas, il ne sera toléré de faux à plomb supérieur à celui admis dans le DTU 26-1.

Le mortier de pose sera mis en oeuvre conformément au DTU N°20. Les éléments de maçonnerie seront montés à joints verticaux décalés. Les joints dans les deux sens (vertical et horizontal) doivent être réguliers et pleins sur toute la surface de pose. L'épaisseur de joint doit être comprise entre 1 et 1,Scm.

Les jonctions maçonnerie béton seront réalisées de façon à ne pas favoriser l'apparition de fissure de désolidarisation.

4.2 DESCRIPTIONS DES TRAVAUX

4.2.1 -Maçonneries en agglomérés creux d'épaisseur 10cm ou 20cm(murs intérieurs) et 20cm (murs extérieurs) .

Les maçonneries seront exécutées en agglomérés creux de dimensions 10x20x40 , 20x20x40 et 20x20x40, selon repérage sur les plans. Ces agglos seront montés à joints croisés et hourdés au mortier de ciment CPA dosé à 400kg /m3. La classe de résistance est B60 / B80.

(9)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Les joints et lits seront parfaitement rejointoyés.

4.2.2 - Enduit lissé au mortier de ciment.

La réalisation d'enduit lissé au mortier de ciment, sur toutes les maçonneries ainsi que les éléments en béton armé. Le ponçage et le rebouchage des surfaces doit préceder la réalisation de l’enduit.

L'application des enduits sur les éléments en béton armé sera exécutée après repiquage des faces à enduire, dépoussiérage et préparation des surfaces.

Le sable utilisé sera de courbe granulométrique continue 0/3 avec 25% de grains de plus de l mm et un équivalent de sable supérieur à 75.

Le sable de mer est formellement interdit.

La 1 ère couche ou gobetis sera dosée à 600kg de ciment avec une épaisseur moyenne de l0mm et sera violemment projetée à la truelle.

La 2ème couche ou corps d'enduit dosé à 400kg de ciment avec une épaisseur moyenne de l0 mm sera fouettée à la truelle.

La couche de finition avec 5mm d'épaisseur sera dressée à la règle et dosée à 400kg/m3.

Localisation: murs intérieurs et extérieurs

4.2.4 -Plaquage en pierres de taille

Fourniture et pose de pierres locales y compris taille pour obtenir une face plane avec une épaisseur maximale de l0cm hourdées au mortier de CPA dosé à 400kg /m3.

Les joints et lits seront parfaitement rejointoyés. Localisation : Façade principale.

5- MENUISERIE METALLIQUE 5.1 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES 5.1.1 RAPPEL DES REGLEMENTS

Les travaux objet du présent chapitre devront être réalisés conformément aux : DTU 37-1 Travaux de menuiserie métallique CSTB n°91 Travaux de Serrurerie Règle C.M. 56.

Les travaux consistent à la dépose des ménuiseries métalliques existantes et pose des nouvelles menuiseries.

5.2 QUALITE DES MATERIAUX - MISE EN ŒUVRE Acier :

Les profilés tubulaires seront totalement exempts de calamine. Ils seront choisis dans la gamme des tubes profilés formés à chaud et soudés, épaisseur mince ou forte selon les exigences de résistance.

Les tôles seront bien planées et d'un seul morceau pour chaque vantail de porte.

Protection antirouille

Les éléments en acier recevront une peinture antirouille avant le montage. La peinture antirouille ne présentera pas de plomb entre ses composantes.

Dans tous les cas, l'antirouille sera appliqué sur tous les développements de profils, y compris les parties difficilement accessibles.

(10)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Assemblages - façonnages

Les assemblages seront réalisés selon le cas par soudure ou par goujons, goupilles et vis. Ils seront réalisés de telle sorte qu'ils puissent résister sans déformation permanente, ni amorce de rupture, aux essais mécaniques.

Sur les parties apparentes, les soudures seront meulées sur toutes les surfaces où elles seraient nuisibles à l'aspect, à l'étanchéité et au bon fonctionnement des ouvrages.

Les ouvrages façonnés et assemblés ne devront pas présenter de déformations.

Toutes dispositions seront prises pour respecter cette exigence compte tenu notamment du transport, du stockage et de la mise en oeuvre des éléments pré façonnés en atelier.

6 - MENUISERIE ALUMINIUM 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

Le lot comprend l'étude, la fourniture, la pose, compris toutes sujétions, des éléments de menuiserie aluminium décrits ci-dessous, ainsi que des vitrages. L'entrepreneur devra contrôler avec son fournisseur que l'épaisseur des vitrages isolant thermique communiquée à titre indicatif dans le présent descriptif est compatible avec les dimensions des châssis à vitrer et les types de profils utilisés (prise de vitrage). Dans le cas où l'épaisseur de certains vitrages devrait être augmentée ou diminuée, l'entrepreneur en aviserait, avant toute commande, le Maître d'oeuvre par écrit, en communicant copie des informations reçues par son fournisseur.

Tous les éléments de menuiserie alu recevront, s'ils ne sont pas laqués, une oxydation anodique en accord avec le label EWAA classe 15, ton naturel.

Toute la visserie utilisée pour la fixation des dormants dans le gros œuvre sera en acier inox ; les vis seront situées à 5cm au moins des arrêtes du gros œuvre et pénétreront d'au moins 5cm dans le béton.

Les châssis seront fournis avec leurs accessoires et équipements d'origine, tels que poignées de manceuvre, paumelles, serrures, profilés caoutchouc, joints brosse, pare closes etc....

Tous les éléments en alu seront protégés en cours de chantier. Les éléments éraflés ou abîmés seront refusés et devront être changés aux frais de l'entrepreneur.

Dans tous les cas, l'entrepreneur devra fournir le cahier des prescriptions de pose du fabricant d'aluminium retenu.

Le calfeutrement entre les dormants alu et le gros œuvre sera réalisé par : - cordon continu mastic silicone incolore, côté extérieur,

- un remplissage par injection de mousse de polyuréthanne spécialement adaptée (cartouches) entre le dormant et le gros ceuvre, dans toute l'épaisseur du dormant et sur tout le pourtour des dormants, si nécessaire.

- La pose d'un cordon de mastic silicone dito, côté intérieur.

Tous les châssis seront équipés de pare closes éclipsées, avec exécution de coupes d'onglet à chaque angle.

Dans le cas où l'interstice entre une partie des dormants et le tableau BA serait supérieur à l cm, le tableau devrait être dégarni jusqu'aux aciers et repris au ciment colle-epoxy.

6.2 DESCRIPTIONS DES OUVRAGES 6.2.1- Porte aluminium simple action

Fourniture et pose, y compris toutes sujétions, de porte aluminium simple action dito ouvrant POLYREY COMPACT.

(11)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Caractéristique : huisserie en profilé tubulaire aluminium de 73mm. Ouvrant habillage en Polyrey Compact.

Fermeture : serrure à canon de sûreté à 3 clefs de type VACHETTE ou similaire Quincaillerie : de type PECHINEY ou similaire

Dimension : 0.70 x 2.10 Localisation : WC

6.2.2 Porte aluminium vitrée simple action

Fourniture et pose des portes aluminium semi-vitrées simple action dito ouvrant de service.

Caractéristique : huisserie en profilé tubulaire aluminium de 73mm. Ouvrant cadre aluminium, habillage moitié en polyrey et moitié en vitre clair.

Vitrage: épaisseur 6mm

Fermeture : serrure à canon de sûreté à 3 clefs de type VACHETTE ou similaire Quincaillerie : de type PECHINEY ou similaire

Dimension : 0.80 x 2.10

Localisation : Partie sanitaire, bureaux secrétaires, salle de réunion, bibliothèque et cafétéria.

6.2.3 Porte aluminium à un ventail POLYREY COMPACT

Fourniture et pose des portes aluminium à un ventail POLYRAY COMPACT. Caractéristique:

Huisserie en profilé aluminium. Ouvrant cadre aluminium, habillage en Polyrey.

Fermeture : serrure à canon de sûreté à 3 clefs de type VACHETTE ou similaire Quincaillerie: de type PECHINEY ou similaire

Dimension : 0.80 x 2.10

Localisation: Bureaux et WC président.

6.2.4 Châssis aluminium vitrés coulissants.

Fourniture et pose, compris toutes sujétions, de fenêtre vitrée aluminium coulissante. Dimension:

1.60 x 1.05

Quincaillerie : de type PECHINEY ou similaire Vitrage clair, épaisseur: 4mm Localisation : fenêtres bureaux et locaux.

6.2.5 Châssis aluminium NACO

Fourniture et pose des fenêtres aluminium type NACO.

Dimension: 0.40m x 0.60m Localisation: WC

6.2.6 Porte aluminium anti panique à un ventail POLYREY COMPACT

Fourniture et pose d'une porte anti-panique en aluminium à un ventail POLYRAY COMPACT avec poigné fixé aux deux extrémités de la porte.

Caractéristique : Huisserie en profilé aluminium. Ouvrant cadre aluminium, habillage en Polyrey.

Fermeture : serrure à canon de sûreté à 3 clefs de type VACHETTE ou similaire Quincaillerie: de type PECHINEY ou similaire

Dimension: 0.80 x 2.10

(12)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

7 - MENUISERIE BOIS

7.1 PRESCRIPTIONS PARTICULIERES

7.1.1 Rappel de règlement.

Les ouvrages entrant dans la composition du présent chapitre doivent satisfaire en tout ce qui concerne les matériaux, la fabrication et la pose, aux DTU 36-1 et 39 aux prescriptions des normes françaises NF des classes P et B ou équivalentes hors de France.

7.1.2 Condition d'exécution.

- Avant toute commande de série, l'Entrepreneur présentera les échantillons pour approbation du Maître d'ceuvre qui resteront déposés dans le bureau de chantier pendant toute la durée des travaux, pour servir de base de référence. Toutes les pièces de quincaillerie et ferrure seront avant pose protégées contre la rouille ; protection d'usine ou protection par un minimum de plomb ; Il en sera de même des entailles recevant ces pièces.

- Après le réglage, la pose et la fixation des menuiseries, l'Entrepreneur, révisera tous les ouvrages et s'assurera qu'ils sont fixés d'une façon parfaite jusqu'à l'entier achèvement et à la réception des travaux, l'Entrepreneur remplacera à ces frais les objets soustraits ou détériorés.

- En fin de chantier, l'Entrepreneur procédera à la vérification des ouvrants, à leur équilibrage, et au graissage des articulations.

- Après la réception et durant la période de garantie, l'Entrepreneur assurera l'entretien de ses ouvrages et devra, chaque fois qu'il y sera requis, donner les jeux et réglages qui seraient nécessaires.

7.1.3 Mode d'exécution.

Huisserie :

Les huisseries comprendront les cadres. Elles seront en bois rouge. Elles comporteront des montants et traverses.

La fixation des huisseries sera assurée par des pattes à scellements à raison de quatre par montant et deux par traverse. Les montants des huisseries seront ancrés sur le dallage du sol après repiquage de ce dernier sur une longueur de 8 à l0 cm.

Définition des côtes :

Les côtes portées sur les plans d'architecture correspondant aux réservations dans la maçonnerie Tolérance de pose : Il sera toléré :

- sur la verticalité et l'horizontalité : 2mm par mètre

- la plénitude de l'ouvrant en position fermée sans verrouillage sera inférieure à un millième du demi périmètre de l'ouvrant.

Pose de quincaillerie

Tous les articles seront mis en place avec le plus grand soin. Les entailles seront faites aux dimensions et profondeurs précises des mesures, les vis auront une longueur suffisante. Ces entailles recevront la peinture protectrice destinée au reste de l'ouvrage.

Les pattes à scellement équerres serrures etc. seront fixées à l'aide de vis inoxydable à tête fraisée.

Le vissage à la «Parisienne» est formellement prohibé.

Sujétions de mise en oeuvre

(13)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Les prix de menuiserie comprennent outre l'ouvrage faisant l'objet de l'article, son huisserie en bois, ses couvres joints, sa quincaillerie et serrure telles que décrites ou à défaut nécessaires à son bon fonctionnement.

incorporé avec pattes scellement, siphon amovible avec corps extérieur perforé en acier inoxydable y compris toutes sujétions.

Localisation : suivant plan

9- ELECTRICITE

9.1 - PRESCRIPTIONS PARTICULIERES 9.1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX

Les travaux des révisions électriques comprennent la dépose , fourniture et la mise en oeuvre des équipements suivants :

- Le tableau divisionnaire et tous les coupes circuits, disjoncteur principal, et tous accessoires. - Le réseau de la prise de terre,

- Le câble d'alimentation électrique entre la borne EDD et le tableau divisionnaire du bâtiment. Les câbles seront du type U 1000 R02V de section approprié à la puissance souscrite.

- L'entrepreneur devra prévoir les circuits d'alimentation individuelle des climatiseurs.

Font également partie des travaux :

- Fourniture, installation et branchement des brasseurs d'air avec rhéostat. - Fourniture, installation et branchement des climatiseurs SPLIT.

- Les études, calculs, plans schémas et notices nécessaires à l'établissement définitif du marché, à l'exécution des installations et de leurs entretiens.

- Les percements, branchements, tamponnages et scellements autres que les passages et saignées réservées en cours de construction suivant les indications figurant sur les plans remis au maître d'ceuvre par l'entrepreneur.

9.1.2 -RECEPTION DES INSTALLATIONS.

La réception sera prononcée par le maître d'oeuvre à l'achèvement des travaux d'installation électrique sur présentation de l'attestation de conformité établie et signée par l'entrepreneur

d'électricité et visée par la Direction de l'Urbanisme et du Logement, Section Contrôle Installations Electriques et la Protection Civile.

L'original de l'attestation de conformité électrique sera transmis au Maître d'Ouvrage et une copie au Maître d'Oeuvre.

9.1.3 - CLAUSES TECHNIQUES GENERALES

Conformité à la réglementation en vigueur et rappel des normes :

Les matériaux employés et l'exécution des ouvrages devront répondre aux prescriptions contenues dans le cahier des prescriptions techniques générales, applicables aux travaux d'installations électriques et techniques, cahier édité par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (C.S.T.B).

(14)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Les installations doivent satisfaire aux prescriptions des règles en vigueur : 9ono3

N.F.

C 15 100 et additifs

N.F. - C 15 200 et additifs N.F. - C 13 100 et additifs N.F. - C 15 111

N.F. - C 14 100

N.F. - C 12 010 Degré de protection des enveloppes de matériel électrique N.F. - C 12 000 Relatif aux mesures particulières de protection, de sécurité et de salubrité.

UTE 15 118 Protection, commande, sectionnement des circuits UTE 15 120 Guide pratique pour l'établissement des circuits.

UTE 15 123 Guide pratique pour l'emploie des dispositifs de protection à commandes différentielle résiduelle.

N.F. - C 12 210 Blocs autonomes de sécurité.

9.1.4 PRISE DE TERRE ET RESEAU DE TERRE

La prise de terre sera constituée d'un piquet de terre de 1,5mm' en cuivre.

La résistance de la prise de terre associée à une protection différentielle de 500 mA ne doit pas dépasser 50 OHMS (correspondant à la tension de sécurité de 25 volts).

La section du conducteur reliant la prise de terre à la barrette de mesure doit être de 35 mm' et la dérivation entre tableau de dérivation et barrette de coupure égale à la section du câble

d'alimentation de l'EDD.

9.1.5 LIAISON EQUIPOTENTIELLE

Une liaison équipotentielle doit relier les éléments conducteurs suivants : - Conducteur principal de protection,

- Canalisations métalliques,

- Les éléments métalliques accessibles à la construction,

- Les corps des appareils sanitaires métalliques et tous les autres éléments conducteurs accessibles, tels que les huisseries métalliques dans les salles de bains.

9.1.6 ALIMENTATION ELECTRIQUE

Chaque circuit terminal sera protégé à son départ par un disjoncteur modulaire de calibre approprié.

Chaque tableau divisionnaire sera composé de : - 1 disjoncteur différentiel de 500 mA ;

- Autant de disjoncteurs modulaires bipolaires qu'il y aura de circuits électriques.

Le tableau supportant les coupe-circuits comportera un dispositif capable de recevoir minimum le conducteur de la dérivation principale de la terre, et les conducteurs de 6, 4, 2,5 et. 1,5 mmz.

(15)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

9.1.7 CIRCUITS

Les circuits foyers lumineux auront des sections de 1,5 mm, seront protégés par des disjoncteurs modulaires bipolaires de l0A et devront être alimentés avec 6 à 8 points d'utilisation maximum.

Les circuits brasseur d'air des sections de 1,5 mmz, seront protégés par des disjoncteurs modulaires bipolaires de l0A et devront être alimentés avec 6 à 8 points d'utilisation maximum.

Les circuits prises de courant auront des sections de 2,5 mmz et seront protégés par des disjoncteurs modulaires bipolaires de 16A et devront être alimentés avec 6 à 8 points d'utilisation maximum (avec contact de mise à la terre)

Les circuits climatiseurs auront des sections de 6 mm2 et seront protégés par des disjoncteurs modulaires bipolaires de 32A et devront être alimentés avec 1 seul point d'utilisation maximum (avec contact de mise à la terre)

Toutes les installations seront encastrées sauf au-dessus du faux plafond par câble U1000 RODV.

Les interrupteurs seront du calibre 10 ampères.

Toutes les fileries et câblages seront fixés soit avec des colliers Colson lors des passages

d'alimentation sur le faux plafond et les descentes des câbles le long des murs seront encastrées.

9.1.8 PLAN D'ELECTRICITE, CLIMATISEURS

L'implantation des points lumineux, prises de courant etc...sera exécutée conformément aux différents détails indiqués dans le présent CCTP et le devis estimatif. Aucune modification ne pourra être apportée sans l'accord préalable du Maître d'oeuvre.

Cependant, avant toute commande, l'Entrepreneur, soumettra au Maître d'ceuvre, pour approbation écrite un échantillon ainsi que les fiches techniques et catalogues du type d'appareils, câblage et tous accessoires qu'il compte poser.

9.2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES

9.2.1- Dérivation de terre et prise de terre

La dérivation de terre reliant la borne de terre du bloc de commande et de répartition à la barrette de coupure aura une section au moins égale à celle des conducteurs du branchement.

La prise de terre sera réalisée par un conducteur en cuivre nu de section minimale 50 mm' fixé à un piquet en cuivre de 1.50 m de hauteur dans un puits. Le raccordement au circuit sera réalisé par câble de 1.50 mm' et barrette de coupure.

9.2.2- Câble d'alimentation

Fourniture et pose d'un câble d'alimentation 3 x 6 u 1000 cuivre rigide depuis les bornes de EDD jusqu'au tableau divisionnaire.

9.2. 3-Coffret

Fourniture et pose de coffret métallique de dimensions appropriées pour abriter les disjoncteurs, accessoires et câbles y compris goulotte pour câble de raccordement à l'EDD.

(16)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

9.2.4- Disjoncteur différentiel

Fourniture et pose d'un disjoncteur différentiel de 500mA de CHEZ LEGRAND ou similaire y compris toutes sujétions.

9.2.5- Tableau divisionnaire

Fourniture et pose d'un tableau divisionnaire suivant le plan électrique comprenant : - circuits l0A (lumière et brasseur d'air)

- circuits prise 16A (prises)

- circuits prise 32A (alimentation climatisation).

De chez Legrand ou similaire. La qualité de ces équipements doit être normalisée et conforme aux normes européennes ou de qualité similaire y compris toutes sujétions.

9.2.6- Réglette fluorescente simple 36 w

Fourniture et pose de réglette fluorescente simple de 1,20 m de longueur en acier laqué blanc y compris lampe, filerie, interrupteur et toutes sujétions.

9.2.7- Réglette fluorescente double 2 x 36w

Fourniture et pose de réglette fluorescente double de 1,20 m de longueur avec vasque en acier laqué blanc y compris lampes, filerie, interrupteur et toutes sujétions.

9.2.8- Hublot étanche en applique

Fourniture et pose de hublot étanche plafonnier de type Vitouvert y compris lampe, filerie, interrupteur et toutes sujétions.

9.2.9- Vitouvert étanche mural

Fourniture et pose de hublot étanche en applique de type Vitouvert y compris lampe, filerie, interrupteur et toutes sujétions.

9.2.10- Interrupteur simple action

Fourniture et pose d'interrupteurs simple allumage de type NEPTUNE de chez LEGRAND ou similaire y compris filerie toutes sujétions.

9.2.11- Interrupteur double allumage

Fourniture et pose d'interrupteurs simple allumage de t ou similaire y compris filerie et toutes sujétions.

- NEPTUNE de chez LEGRAND

(17)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

9.2.12- Interrupteur va et vient

Fourniture et pose d'interrupteurs va et vient de t similaire y compris filerie et toutes sujétions.

- NEPTUNE de chez LEGRAND ou

9.2.13- Prises de courant 16A

Fourniture et pose de prise de courant 16 A de type NEPTUNE de chez LEGRAND ou similaire y compris filerie et toutes sujétions.

9.2.14- Prises de courant 32A

Fourniture et pose de prise de courant 32 A pour climatiseurs de type NEPTUNE de chez LEGRAND ou similaire y compris filerie

9.2.15- Brasseur d'air

Fourniture et pose de brasseur d'air type TMT ou similaire à trois pales de diamètre 24 cm et de puissance 50 Watt y compris rhéostat de grand format.

9.2.16- Bloc autonome d'éclairage de sécurité

Fourniture et pose de bloc autonome de sécurité y compris fileries et toutes sujetions.

9.2.17- Climatiseurs SPLIT

Fourniture et pose des climatiseurs SPLIT de puissance minimale de 18000 BTU (2 chevaux) de type CARRIER ou similaire y compris toutes sujétions.

Avant la commande, l'Entrepreneur, soumettra au Maître d'oeuvre, pour approbation écrite un échantillon ainsi que les fiches techniques et catalogues du type de climatiseur y compris câblage et tous accessoires qu'il compte poser.

10 - TELEPHONE – INFORMATIQUE

Le lot comprend l'étude des tracés et la fourniture et pose de plinthes normalisées avec prises correspondants conformes aux spécifications de DjibTélécom pour câbles informatiques et

téléphoniques. A prévoir dans tous les bureaux y compris les percements pour la traversée des murs et toutes sui étions.

11 - PEINTURE

11.1 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES 11.1.1 RAPPEL DES REGLEMENTS

(18)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Les travaux objet du présent chapitre devront être réalisés conformément aux : - DTU 59 travaux de peinture, teinture et nettoyage de mise en service.

-Classement des produits UNF

-Documentation et notices techniques des fabricants pour les produits à mettre en oeuvre.

11.1.2 CONDITIONS D 'EXECUTION DES TRAVAUX - RECEPTION DES SUBJECTILES

L'Entrepreneur doit s'entendre, avant l'exécution de la nature et de la qualité des subjectiles exécutés par les autres corps d'état et en particulier sur les divers points suivants :

État de surface des parements béton Qualité des enduits

Choix des peintures primaires "antirouille".

11.1.3 ECHANTILLONS ET COLORIS

L'Entrepreneur devra effectuer toutes les applications d'essais qui seront nécessaires pour

déterminer les coloris et les nuances de finition et pour mettre au point les modalités d'application correspondantes.

L'Entrepreneur tiendra compte dans ses prix de l'incidence de l'emploi de couleurs fines et vives, en mélange ou pour rechampissage et découpe de tons qui seront demandées par le Maître d'Oeuvre.

11.1.4 NETTOYAGE EN COURS ET EN FIN DE CHANTIER

L'Entrepreneur du présent lot laissera le chantier en parfait état de propreté. Il devra effectuer le nettoyage des salissures occasionnées par son intervention, en particulier faire disparaître

< les taches d'enduits ou peintures sur les vêtements, les serrures et quincailleries.

11.1.5 QUALITES DES PEINTURES

L'Entrepreneur soumettra pour approbation au Maître d'Oeuvre avant toute commande une liste des produits à mettre en oeuvre. Il est le seul responsable du choix des produits et fournitures.

Les produits proposés seront de première qualité et d'une marque NF. Ils seront livrés sur le chantier dans leurs containers d'origine étiquetés par le fabricant.

Peinture primaire sur métaux

Avant l'application de la première couche de peinture sur les ouvrages métalliques, l'Entrepreneur devra vérifier la compatibilité d'avec la couche primaire antirouille.

L'application de la couche antirouille se fera obligatoirement à la brosse pour obtenir le maximum d'adhérence et un recouvrement total des surfaces, elle sera précédée de toutes les opérations nécessaires pour faire disparaître toutes traces de rouille ou oxydation diverses et de graisse.

Garantie des peintures

L'expérience a permis de constater que les défauts caractéristiques (cloques, éclairages, feuillage, craquelures, modifications de la patine ou du brillant, décollement, farinages, etc....)

apparaissent sur les peintures et enduits lorsqu'ils sont de mauvaise qualité ou mal exécutés dan un délai de plusieurs années.

En conséquence, l'entrepreneur restera responsable de son travail pendant le délai de garantie.

(19)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Cette garantie ne concerne bien entendu que les défauts et les détériorations imputables à la qualité des produits et à leur mode d'application, elle ne concerne pas les dégâts causés par les utilisateurs des locaux.

Nature des produits

Peinture acrylique Peinture vinylique Peinture glycérophtalique Peinture à la pliolite Peinture anti- rouille Vernis

La définition de ces produits est donnée dans la norme expérimentale NF. T 30.001

Les produits doivent être accompagnés par leur fiche technique qui fera référence aux spécifications et labels suivants :

Marque

Agrément Ministériel Spécification AFNOR Spécification GPEM/P.V. Spécification LTNP Autre spécification s'il y a lieu

11.1.6 MISE EN OEUVRE Conditions ambiantes

Les enduits de peintures seront exécutés dans les conditions ambiantes requises (notices techniques des fabricants.)

Contrôle de siccité

Sur les ouvrages en béton et les enduits de mortier, les peintures ne doivent êtres appliquées que lorsque les subjectiles présentent un pH inférieur à 8, ce qui exige un contrôle systématique.

En cas d'humidité et si le respect du planning l'impose, l'entrepreneur sera tenu d'appliquer une impression spéciale hydrofuge pour isoler les subjectiles en cause.

Protections

L'Entrepreneur disposera de toutes les protections nécessaires : bandes adhésives, caches, bâches, films plastiques etc...afin de protéger les ouvrages.

11.1.7 EXECUTlON DES TRAVAUX

Les travaux seront exécutes conformément aux prescriptions qui suivent en cas de doute sur la terminologie de certaines opérations, on se référera au D.T.U. 59 et à la classification du

G.P.E.M.P.V. (Groupe Permanent d'Études des Marchés de Peinture, Vernis et produits annexes).

Il conviendra de respecter la nature et les pourcentages de diluants, de durcisseurs et de colorants prescrits par les fabricants pour chaque nature de produit, selon sa destination.

L'Entrepreneur exécutera tous les travaux préparatoires tels que : brossage, égrenage, ponçage, rebouchage, etc. qui sont nécessaires pour obtenir des finitions convenables en rapport avec la nature des locaux.

Toutes les opérations accessoires telles que les ponçages, rebouchage, bandes adhésives, masticage, rechampissage, etc. sont implicitement comprises dans les conditions du marché et ne pourront faire l'objet d'aucune plus value.

L'application à la brosse est obligatoire pour les couches d'impressions sur tous les ouvrages et pour toutes les couches de peinture sur les métaux.

Pour chaque ouvrage, l'entrepreneur devra toujours faire constater au Maître d'Oeuvre la bonne exécution d'une opération avant d'entreprendre l'opération suivante et en principe, deux couches successives de peinture seront de teintes ou du moins de nuances différentes afin de permettre le contrôle par rapport à des surfaces témoins.

Le non-respect de ces prescriptions pourra, en cas de doute, entraîner l'exécution d'une couche supplémentaire aux frais de l'entrepreneur.

Raccord avant réception

(20)

Direction de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de l’Habitat.

L'Entrepreneur aura à sa charge l'exécution de tous les raccords normaux de peinture à exécuter après les mises en jeux des ouvrages de menuiseries et les réglages et essais des diverses installations techniques.

Il exécutera également tous les raccords de peinture consécutifs à l'exécution des travaux des autres corps d'état et aux divers aléas du chantier.

11.2 - DESCRIPTION DES TRAVAUX 11.2.1 Préparation des surfaces

Grattage des surfaces de tous les murs intérieurs et extérieurs à peindre puis dépoussiérage, brossage et nettoyage.

Application de deux couches d'enduit peintre de type RAVAMUR de chez WEBER et BROUTIN ou similaire, ponçage et lissage.

11.2.2 Peinture antirouille sur métal (grille de protection)

Brossage, ponçage et nettoyage des panneaux, grilles et châssis métalliques puis application de 3 couches de peinture antirouille de qualité supérieure.

11.2.3 Peinture acrylique sur les murs intérieurs et plafond en dalle

Les peintures acryliques seront effectuées en deux couches après préparation de fond sur tous les murs intérieurs et plafond en dalle comme suit :

Teinte au choix du Maître de l'Ouvrage et du Maître d'oeuvre.

11.2.4 Peinture glycérophtalique

Application de 2 couches de peinture glycérophtalique qualité supérieure sur tous les murs de circulation d'une hauteur de 1.50m.

Teinte au choix du Maître de l'Ouvrage et du Maître d'oeuvre. 15.2.5 Peinture à la pliolithe Application de 3 couches de peinture à la pliolite de qualité supérieure sur les murs extérieurs.

Teinte au choix du Maître de l'Ouvrage et du Maître d'oeuvre.

Fourniture et pose d'un ballon surpresseur galvanisé de capacité 50 litres ; Branchement électrique de l'ensemble y compris pose d'un disjoncteur 32A.

Lu et Approuvé Par l'Entrepreneur

Références

Documents relatifs

Prise de type Legrand caoutchouc (phase, neutre, terre) avec gaine thermo pour marquage et attache velcro. 30 rallonges 16A

Toute livraison sera accompagnée d’un bon de livraison indiquant les coordonnées du fournisseur, les désignations des produits et des quantités livrées... Elle inclut également

Le titulaire devra fournir une documentation et un mode d’emploi de l’appareil en français et prendra toutes les dispositions afin de s’assurer de la compatibilité de

Dans la mesure du possible, ce prix unitaire doit être identique pour tous les participants quelle que soit la catégorie (accompagnateur ou élève, majeur ou mineurs…).. Les prix

Ce rapport devra notamment contenir : une carte générale de localisation des stations de mesures, des fiches de présentation des stations, les résultats bruts des

Dans le Nord-Pas-de-Calais, des démarches relatives au développement de l’énergie éolienne ont déjà abouti ou sont entreprises : schéma éolien régional (2003), schéma

L'entrepreneur du lot INSTALLATIONS DE CHANTIER - MAÇONNERIE devra installer un bloc sanitaire dans un bungalow préfabriqué, avec transport, calage, mise en place, location pour

Le cas échéant, le titulaire précise en annexe à l’acte d’engagement les autres handicaps visuels que la solution est susceptible de traiter.. 4.2