• Aucun résultat trouvé

Ce que nous vaut la guerre

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "Ce que nous vaut la guerre "

Copied!
6
0
0

Texte intégral

(1)

Trente-deuxième Année. — N° 6 P r i x d u n u m é r o : 10 centime«

.

• • . .

: • ' <

- '

Six mois

Suisse . . . . Fr. 7.05 Fr. 3.55 Union postale » 15.— » 7.50 Compta de Chèques postaux IV b 426

Paraissait le Mercredi et le Samedi à La Cbaoï-de-Fonds Abonnement par la poste : 20 cts en plus.

ANNON6ËS

suisses 20 ct., offres et demandes de places 10 et. la ligne, étrangères 25 centimes la ligne

Les annonces se paient d'avance

Organe de la Chambre suisse de l'Horlogerie, des Chambres de commerce, des Bureaux de contrôlé et des Syndicats professionnels Les Consulats suisses à l'étranger reçoivent le journal

Bureau des annonces : P U B L I G I T A S , Société anonyme suisse de Publicité, 22, rue Leopold Robert, La Chaux-de-Fonds.

Succursales et agences dans les principales villes suisses. Nombreux correspondants à l'Etranger.

Ce que nous vaut la guerre

Nous vivons au milieu de la plus grande conflagration ; des millions d'hommes sont sous les armes, plus de quatre millions ont déjà été tués ou blessés et ce n'est pas la fin du massacre ; on prépare, en sens contraire, un remaniement complet de la carte de la plus grande partie de l ' E u r o p e ; la lutte semble devoir prendre, dans quel- ques semaines, une intensité et une férocité n o u v e l l e s ; plus rien ne reste debout des conventions diverses qui réglaient les rap- ports réciproques des peuples ; partout où l'on se b a t , c'est la lutte sans merci et chez les neutres, le régime des pleins pou- voirs qui est parfois celui du bon plaisir;

aucune sécurité du lendemain , mais le risque p e r m a n e n t d'un accident de guerre n o u s inondant d'armées étrangères ; plu- sieurs frontières fermées à n o m b r e de nos produits, et d'autres perspectives fâcheuses à l'horizon, tel est en raccourci, le bilan de la situation générale en ce commence- m e n t de l'année 1917.

Les mesures restrictives de noire liberté d'action et de m o u v e m e n t sont si nom- breuses et se suivent à intervalles si rap- prochés, que nous avons fini par nous y accoutumer et q u e , nous attendant à tout, plus rien ne nous é t o n n e . Une récapitula- tion des fâcheuses décisions prises à notre encontre ou q u e n o u s avons du prendre ne m a n q u e pas d'intérêt ; la voici ;

Communications postales, transit, restric- tions, suppression.

Censure des télégrammes et de la corres- pondance, retards qui en résultent.

Certificats d'origine (Allemagne, Angleterre, France, Italie, Russie,.Portugal).

Moratoires.

Passeports.

Séquestres, confiscations.

. Interdiction de transit des chronomètres, montres d'observation, compteurs, etc., par l'Allemagne.

Interdiction d'exportation de matières pre- mières des différents pays belligérants.

Nouveaux droits de douane canadiens.

Nouveaux droits de douane russes.

Les chronomètres déclarés contrebande de guerre par l'Allemagne.

Droit de douane de 100°/» sur objets transi- tant les pays ennemis de la Russie.

Droits élevés pour la Turquie.

Droit de 33 '/<< "k Pa r l'Angleterre.

Droits élevés pour la Pologne occupée.

Droits payables en or en Autriche-Hongrie.

Nouveaux droits de douane brésiliens.

Interdiction d'importation des bracelets- extensibles, bijouterie, en Allemagne.

Certificat de nationalité pour la France.

Interdiction d'importation des grammo- phones, boîtes à musique en Angleterre.

Interdiction d'importation de l'horlogerie, bijouterie, en Belgique occupée.

Nouveaux droits en Serbie occupée.

Interdiction d'importation des bracelets- extensibles, bijouterie fausse, en France.

Paiements interdits par la Russie à partir d'une certaine somme.

Interdiction d'importation de la bijouterie, ouvrages en argent, argenterie, orfèvrerie or, joaillerie et pierres précieuses, en Italie.

Interdictions de transit (Allemagne, France, Italie, Suède, Russie) pour certaines di- rections.

Factures consulaires (Angleterre, Russie, Portugal).

Nouveaux droits chiliens.

Interdiction d'importation des montres or, montres-bracelets, boîtes or et argent, joaille- rie, bijouterie, en Russie.

Listes noires.

Interdiction d'importation de la bijouterie en Angleterre.

Interdiction d'importation des montres à boites d'or, en Angleterre.

Interdiction d'importation de toute horlo- gerie en Autriche-Hongrie.

Interdiction d'importation en Allemagne de toutes marchandises, sauf autorisation spéciale.

Interdiction prévue d'importation de divers articles, en Italie et en Portugal.

Réglementation dans un sens restrictif de l'importation en France.

Q u ' o n ajoute à cette lisle, les mesures prises par la Suisse pour empêcher l'ex- portation de certains produits nécessaires à nos industries, l'augmentation des frais de transport et d'assurance, l'élévation du change, l'insécurité des transports, le ren- chérissement du prix de la vie évalué à 40 % , prix des loyers excepté, l'équilibre financier de la Confédération et des can- tons r o m p u ou compromis et les énormes e m p r u n t s spéciaux de la Confédération,

des cantons et des c o m m u n e s , et l'on pourra se rendre compte de ce q u e n o u s vaut la guerre... j u s q u ' à aujourd'hui.

Un peu partout, on joue avec la notion des objets de luxe ou indispensables à l'existence et, sous ce vocable, on désigne tout ce q u ' o n a intérêt à ne pas laisser en- trer. N ' a - t o n pas décrété que la m o n t r e à boite en métal était un objet de luxe ? Au- tant vaudrait dire que savoir l'heure qu'il est, c'est d u l n x e . L j .!••. ;; j . : :• ,r-

La dernière interdiction d'importation est celle de l'Allemagne , elle vise toutes les marchandises sans exception et nous a été notifiée sans délai d'application.

Il est vrai q u ' o n n o u s offre un tempéra- m e n t : la faculté de solliciter des autorisa- tions d'imporlation au Commissaire impé- rial, Lulzowufer, 8, Berlin, et, j u s q u ' à nouvel avis, par l'intermédiaire de la Di- vision du commerce, à Berne, comme nous l'avons dit dans le dernier n u m é r o de la Fédération.

L'interdiction allemande, que nous an- noncions il y a une dizaine de j o u r s , a causé un gros émoi dans le. m o n d e horlo- ger. S'imaginait-on peut-être que l'Alle- magne ne suivrait pas l'exemple donné- par d'autres pays ? Mais le fait que la mesure est générale est bien fait pour sur- prendre.

Quant aux autorisations de dérogations à la mesure allemande qu'il faudra solliciter à Berlin, nous n e savons pas à quelles règles lé fonctionnaire compétent obéira pour les accorder ou les refuser. Nous voulons espérer que l'arbitraire et le jeu des influences ne seront pas maîtres de ce bureau.

Comme aussi dans d'autres circonstan- ces précédentes, le Déparlement polilique suisse a prolesté contre une mesure prise sans avertissement officiel et sollicité du gouvernement allemand qu'il accorde un délai transitoire. Nous saurons prochaine- ment quel accueil a été fait à cette légitime demande.

• •

flw*ï

•i

(2)

riMMAMMM

48 L A E j i B E R A T i O N H O R L O G E R E SUISSE

Autorisations d'importation en Allemagne En modification partielle des dispositions provisoires,-il y a lieu, jusqu'à nouvel avis, de procéder comme suit en matière d'autorisa- tions'd'importation de marchandises à desti- nation d'Allemagne.

1° Les demandes d'importation de marchan- dises, qui ne sont pas soumises à l'interdic- tion suisse d'exportation, sont à adresser à la Division du commerce du Département politi- que suisse: Si l'exportation est subordonnée à l'autorisation de la S. S. Si, il est indispensa- ble de joindre à la demande la déclaration d'autorisation de la S. S. S.

29 En ce qui concerne les marchandises sou- mises à l'interdiction suisse d'exportation, il est"nécessaire d'accompagner la demande d'im- portation de la demande touchant l'exporta- tion de Suisse'. Ges demandés sont à remettre au département chargé de l'examen des de- mandes d'exportation1). Les demandes d'ex- portation ne subissent au reste aucune modi- fication. •

3° Les demandes d'importation sont à adres- ser, en trois exemplaires, sur formulaires spé- ciaux, que peut fournir l'imprimerie Rösch et Schatzmann à Berne (téléphone n° 1225). Dans l'jntér§t,dè la prompte solution des demandes, ïf est absolument urgent de remplir exacte- .ment et.clairement les formulaires.

^ . ^ Les départements précités ne communi- queront à l'autorité impériale compétente, soit au.servicer commercial de la Légation d'Alle-

magne, que les demandes d'importation rela- tives à des marchandises dont l'exportation

de Suisse peut être autorisée. Les autres de-

"mandes seront retournées aux requérants avec une communication correspondante.

f. .5° Une fois l'autorisation allemande d'im- portation accordée, celle-ci sera retournée au requérant avec l'autorisation suisse d'exporta- tion par le département auquel les demandes

;ont été présentées. La même procédure est ap- Î plicable aux demandes pour lesquelles l'auto- risation allemande d'importation a été refusée.

Samedi, le bruit a couru que l'AUcmagne

• avaiF-îhterdit'le transit des marchandises suisses à destination du marché hollandais, Scandinave et russe. Les offices de postes .suisses n'acceptaient, en effet, plus les colis

s'ils n'étaient accompagnés d'une autorisation de transit.

Il résulte d'informations prises par la Cham- bre suisse de l'horlogerie à la Légation impé- riale d'Allemagne, à Berne, que l'interdiction d'importation décrétée par l'Allemagne ne touchait en rien la question du transit, pour autant qu'il n'était déjà pas interdit alors.

Dans l'après-midi du samedi déjà les postes suisses recevaient contre-ordre et les expédi- tions en transit par l'Allemagne continuent

comme auparavant. i

— La Direction générale des postes suisses a demandé à la Légation d'Allemagne que les . colis envoyés avant que l'on eût connaissance en Suisse de l'interdiction et dont plusieurs milliers sont retenus à Bâle, fussent admis sans autre formalité. La Légation en a référé à Berlin.

Colis suisses à destination de l'Amérique en transit par la Hollande et l'Angleterre La «Hollande-America Linie» n'accepte plus j u s q u ' à nouvel avis de marchandises suisses à destination de l'Amérique, le gouvernement britannique ayant édicté une interdiction de transit. La Division du commerce du Département politique suisse est immédiatement intervenue. La conti- nuation des expéditions en transit par l'Angleterre parait s u b o r d o n n é e à un cer- tificat légalisé par le Consul britannique de Rotterdam. La mesure ne serait, selon des informations de source sûre, que tem- poraire ; il n'y a donc pas lieu de s'a- larmer.

') Divisio» du-Corninerco du Département politique suisse Division de l'Agriculture et Division des Marchandi- ses du Département suisse de l'économie publique.

Communication de l'Office central des grais- ses, huiles, résines et cires d'usage in- dustriel àBer|ie (Office central F.O.H.W.) Par arrêté du 23 décembre 1916, le Conseil fédéral a ratifié là création de l'Office central des graisses, huiles, résines et cire d'usage in- dustriel. '. 1

A teneur de l'article 5 de cet arrêté, le com- merce des produits de la catégorie visée par la société ne peut s'exercer.qu'entre les mem- bres de l'Office central. Des exceptions sont prévues en faveur du petit commerce.

Sont réservés le séquestre et l'expropriation des stocks de graisses, huiles résines et cires d'usage industriel existant en Suisse et appar- tenant à des non-sociétaires.

Les statuts de l'Office central interdisent, en outre, aux membres de celui-ci de vendre des marchandises — sans l'autorisation de la Direction centrale — à des personnes ou mai- sons n'en faisant pas partie. Il est interdit éga- lement aux sociétaires d'entreposer dans leurs locaux les stocks de non-sociétaires.

Le comité de l'Office central a décidé que les dispositions statutaires seraient applicables dès le 1er février 1917.

La conséquence pratique de ces dispositions consiste dans le fait qu'à l'avenir tout acheteur et négociant en gros de ces produits doit s'affi- lier en qualité de membre à l'Office central.

Afin de parer à toute difficulté dans l'acqui- sition et le trafic des graisses, huiles, résines et cires d'usage industriel, les maisons entrant en ligue de compte sont invitées à s'annoncer, jusqu'au 25 janvier 1917 au plus tard, auprès du secrétariat de l'Office central F . O. H. W., Bubenbergplatz n°10, à Berne. Elles courent le risque, en cas contraire, de.se voir exclues de tout commerce en ces produits.

Le comité de l'Office central F. O. H. W., dans lequel tous les groupes d'intéressés doi- vent être, si posible, représentés — ceci à te- neur des statuts — est composé des sociétaires suivants : Président : Dr. A. Landolt, Zofingue (fabricants de couleurs et vernis) ; vice-prési- dent : Dr. R. Dietrich, Alstetten-Zurich (indus- trie.des. huiles minérales et-cires); Fr. Egli, Zurich (Association Suisse de Consommateurs de Couleurs de Teinture) ; Charles Di'iby, Zu- rich (commerce en gros); Dr. A. Reichlin, Zu- rich (Société Suisse des Constructeurs de ma- chines) ; Dr. Rud. Keller, Zurich (Verband Schweiz. Papier- & Papierstoff-Fabrikanten) ; (Résines); R. Wildbolz, de la maison Wal- thard & VVildbolz, Berne (Verband Schweiz.

Seifenfabrikanten); Louis Müller, Bienne, di- recteur de la fabrique d'horlogerie « La Cham- pagne » (industrie horlogère); Léon Daguet, directeur de la fabrique d'engrais chimiques, Fribourg (industrie chimique) ; C. Nicole, di- recteur de la Compagnie vaudoise des forces motrices des lacs de Joux et de l'Orbe, à Lau- sanne (Union des Centrales Suisses d'électrici^

té); R. Keller, ingénieur en chef delà traction des C- F. F. (Chemin de fer fédéraux).

L'Office central est placé sous la surveil- lance du Département politique suisse, Divi- sion du commerce (§ 1 des statuts).

Le Dr. B. Diethelm chef de la section des

« Affaires Chimiques » de la Division du com- merce du Département politique est adjoint en conséquence à l'Office central F. O. H. W*.

L'assemblée générale des négociants et fabricants de machines

Le syndicat des négociants et fabricants de machines a tenu, 19 courant, à la Bourse de Genève, sous la présidence de M. Jules Du- nand, son assemblée générale annuelle.

Le rapport de gestion a été approuvé.

Le nouveau comité a été ensuite réélu com- me suit: MM. Dunand, Demaurex, Perdrizat, Dechevrens, Cuenod, Girod, Sandoz, Gabier, Blau, Amstulz, Schmidt, Weymann, Küster, M. Marcel Guinand reste l'avocat conseil de la société.

A l'unanimité, les décisions suivantes ont été prises : un secrétariat permanent sera créé, à Genève, par les soins du comité.

Une lettre sera adressée au Conseil fédéral en prévision du renouvellement de la conven- tion germano-suisse, afin que les revendica- tions du syndicat soient prises en considéra- tion.

Le syndicat admettra des- membres étran- gers mais ceux-ci ne posséderont pas les mê- mes droits que les membres suisses.

Le journal La Suisse économique sera adressé gratuitement à chaque membre.

Enfin, le comité a reçu pleins pouvoirs pour s'occuper des questions d'approvisionnements en matières premières et pourvoir aux besoins de l'industrie suisse.

L'Angleterre a déjà consenti au syndicat l'envoi de.quantités importantes de fontes, dont les premières livraisons ontété efiectuées.

Fers et aciers d'Allemagne

La « Centrale suisse des fers à Berne » com- munique : . ,

L'importation de fer et d'acier de l'Allema- gne a été absolument insuffisante pendant les mois d'octobre à décembre.: Elle n'a pas cor- respondu, même en une faible mesure, au con- tingent d'exportation convenu provisoirement comme livraison la plus minime entre les re- présentants de l'Empire allemand à Berne et le conseil d'administration de la Centrale des fers, et qui a déjà été demandée pour une bon- ne partie à l'Allemagne dans la première moi- tié du mois de novembre par la direction de là Centrale des fers.

Des nouveaux pourparlers ont été engagés entre les deux gouvernements pendant les mois de décembre et janvier à la suite des rap- ports transmis par la Centrale des fers au Dé- partement politique suisse. Suivant une dé- claration faite aujourd'hui par le gouverne- ment allemand, d'importantes quantités des principaux articles de la grosse industrie mé- tallurgique ont été libérées pour la livraison à destination de la Suisse. Les chiffres indiqués correspondent à peu près aux quantités mini- ma assurées pour les quatre mois d'octobre à

janvier. --—•

Le ministère de la guerre, à Berlin, nous donne l'assurance qu'il mettra tout en œuvre pour faire effectuer la livraison des comman- des remises aux usines et qu'il s'efforcera de parer aux difficultés, toutes spéciales Concer- nant le" transport. Les autorités allemandes ont pris effectivement des dispositions. per- mettant une importante simplification des for- malités internes d'exportation et qui facilite- ront la livraison et le passage à la frontière de la généralité des articles demandés par la Centrale suisse des fers. :-5 ••: -.

Registre du commerce

Les sociétés anonymes, les sociétés en com- mandite par actions et les personnes morales étrangères possédant une succursale sur le territoire suisse sont obligées, en vertu de l'art. 4 de l'ordonnance en date du 21 novem- bre 1916 (Voir le Recueil des lois suisses n°56 du 22 novembre 19*ï 6, page 489, et. la Feuille officielle suisse du commerce du 29 novembre 1916, n° 281, page 1805), de faire parvenir au bureau compétent du registre du commerce jusqu'au lor février 1917 au plus tard, une liste des membres du conseil d'ad- ministration, soit du comité de direction et éventuellement aussi une liste des membres du conseil de surveillance.

Cette liste signée par le président, men- tionne le nom de famille, au moins un prénom écrit en toutes lettres, le lieu d'origine où, s'il s'agit d'un étranger, sa nationalité; puis la profession et enfin le domicile de chaque membre. Elle n'est soumise ni à la légalisa- tion ni au droit de timbre.

L'envoi tardif de la liste donne lieu à l'ap- plication des peines disciplinaires prévues dans l'art. 864, al. l*r du Code des obligations.

Pour le marché chinois

L'acheteur chinois attache une très grande importance aux marques de fabrique et ,de commerce et lorsqu'une marque a- obtenu sa faveur, il y tient énormément. C'est ce qui ex- plique la tentation que ne manquent pas (Ré- prouver certains imitateurs lorqu'ils veulent introduire sur le marché de Chine des articles de qualité inférieure. Dans certains cas, cette pratique fait que les imitations arrivent à sup- planter les produits originaux. " '

(3)

L A F E D E R A T I O N H O R L O G E R E S U I S S E 49 A u s s i lefsTabricànts d ' A m é r i q u e q u i cher-

c h e n t d e s d é b o u c h e s en C h i n e ont-ils été 'c'ö'nV s e u l e s p a r l e u r s consuls de d é p o s e r l e u r s mar- q u e s p a r l ' i n t e r m é d i a i r e d e l ' a m b a s s a d e des . E t a t s - U n i s à T o k i o , ceci p o u r é v i t e r les imita-

t i o n s q u e p o u r r a i e n t faire les f a b r i c a n t s japo- n a i s .

* . ' • . : ' _ _

.— — — — 1 ! ~

Le commerce américain des machines-outils

La v a l e u r d ' e x p o r t a t i o n , q u i était en 1914/13 ( l ' a n n é e fiscale finissant e n j u i n ) de 28.102.9(58 d o l l a r s , est m o n t é e . e n 1915/16à 30.592.431 dol- l a r s . L ' A n g l e t e r r e .'jr-participe p o u r 2 0 , la F r a n c e 13, la Russie 10, et l'Italie p o u r 5 mil-, lions.de d o l l a r s .

m

Registre du commerce

Enregistrements:

9.janvijer 1917. —- Métàttochimie S. À., socié- té a n o n y m e a y a n t p o u r b u t t o u t ce q u i c o n -

; cerne les a p p l i c a t i o n s de l a c h i m i e a u t r a i - V -tement des m é t a u x , n o t a m m e n t l a métallo- : c h r o m i e , la g a l v ç n o c h r o m i e , la g a l v a n o p l a s - tie e t le décapage,-aîiûgt;gué_;là Tâhrication et le c o m m e r c e de t o u s e n g i n s , âpparelTs ou

• p r o d u i t s e m p l o y é s d a n s la m é t a l l o c h i m i e et S les i n d u s t r i e s a n n e x e s ou s i m i l a i r e s de mô- me q u e l ' e x p l o i t a t i o n de t o u s b r e v e t s et pro-- i':--^ cédés c o n c e r n a n t les dits a p p a r e i l s , e n g i n s

ou p r o d u i t s . G a p . social fr. 80.000.— a u por- b t e u r ; R u e d u M a n è g e 2 3 , Neuchâtel.

11 j a n v i e r 1917. — Roth & Schneider, société e n n o m c o l l e c t i f ( E u g é n i è R . - Ë u r y , d e Burets- weil', Zurich, e t Auguste-ErnesT: Sch.-, d e i '•:: B u ç h h o l t e r b e r g , B e r n e ) e x p l o i t a t i o n d ' u n

- a t e l i e r de d o r a g e e t n i c k e l a g e , Malleray.

V& j a n v i e r 1917. — Kx Treschzanski, ( K a r l T.- d ' O s s o w i e z . Russie) fabrication d ' h o r l o g e r i e , R u e N e u h a u s 25, Bienne.

12 j a n v i e r 1917. — Gebr. Slähli. Schrauben- Jabrik Sehach (Stâhli frères, Fabrique de

•vis de Sèteach, société en n o m collectif, (Ar- t h u r et F r i t a St.-, de D i e t e r s w i l , B e r n e ) fa- b r i q u e de vis et décolletage en t o u s g e n r e s ; R o u t e de B i e n n e , Selzach.

Modification :

13 j a n v i e r 1917. — L a société p a r a c t i o n s Uhrenfabrik Breitenbach A. G. (Société d ' h o r l o g e r i e B r e i t e n b a c h S. A . ) , à Breiten- bach, a revisé ses s t a t u t s et modifié sa r a i - son sociale en celle de Uhren- und Metall- warenfabrik A.G. ( M a n u f a c t u r e de m o n t r e s et objets en m é t a u x S. A . ; W a t c h & Metal W o r k s Ltd), fabrication e t v e n t e de mon- t r e s , l e u r s pièces détachées et objets en mé- taux ; c r é a t i o n de succursales, p a r t i c i p a t i o n à d e s e n t r e p r i s e s s i m i l a i r e s , en t a n t q u e les i n t é r ê t s g é n é r a u x p u i s s e n t l'exiger. L e c a p . social est p o r t é de fr. 80.000 à fr. 130.000 n o m . , Breitenbach ( S o l e u r e ) .

Radiations:

5 j a n v i e r 1917. — H. & L. Wolff & Cie, achat et v e n t e de p i e r r e s fines, b i j o u t e r i e et joail- lerie, société e n n o m collectif en l i q u i d a t i o n , Montreux, Le Chiitelard.

9 j a n v i e r 1917. — Bijouterie Watch Co, Ma- dretsch, Bienne.

11 j a n v i e r 1917. — Fabrique de joyaux pour horlogerie et autres industries, société a n o n y m e en l i q . , Locarno.

13 j a n v i e r 1917. — J. Dietrich, m o n t r e s , bi- j o u t e r i e e t atelier de r h a b i l l a g e , Zurich 1.

Nouvelles diverses

L ' h e u r e l é g a l e e n F r a n c e . — L ' h e u r e lé- gale sera de n o u v e a u a v a n c é e et t r è s p r o b a b l e - m e n t à p a r t i r d u 15 février p r o c h a i n .

I m p ô t s u r l e t i m b r e . — La C o m m i s s i o n d u Conseil n a t i o n a l e t d u Conseil d e s E t a t s chargée d ' e x a m i n e r le projet d ' i n t r o d u c t i o n de l'impôt d u t i m b r e a été c o n v o q u é e p o u r le 12 février, à B e r n e .

Escompte et change

Taux d'escompte. — S u i s s e : B a n q u e na- tionale, officiel 4V2°/o; l i b r e 4 à -4:>A7o- — F r a n c e o "/«. — B e l g i q u e — . — . I t a l i e 3 °/o.

— L o n d r e s 5 '/-•%• — E s p a g n e —.—. — P é t r p - g r a d e 6°/°- — A m s t e r d a m 4 '/» %• — Alle- m a g n e 5 % - — V i e n n e 5 % • — N e w - Y o r k — . — .

— Stockholm ol/i°/o. — C o p e n h a g u e 5°/o.

Changes à vue ( d e m a n d e et offre) : F r a n c e 85.40/86.40. — Belgique —.—/—.—. — I t a l i e 70.25/72.25. — L o n d r e s 23.71/24.01. — E s p a - gue 106.—/109.—. — P é t r o g r a d e 142.50/145.50.

— A m s t e r d a m 203.25/205.25. — A l l e m a g n e 82.45/84.45. — V i e n n e 52.25/54.25. — N e w - Y o r k 4.90/5.10. — Stockholm 146.25/149.25.

— C o p e n h a g u e 135.—/138.—•

Cote d u d i a m a n t b r u t

du 22 Janvier iQlj de l a maison L u c i e n B a s z a n g e r ,

10, C o r r a t e r i e , G e n è v e .

: P e t i t s éclats d i a m a n t •.

G r o s )i » B o a r t , q u a l i t é e x t r a . . P o u d r e de d i a m a n t b r u t e u i

M a r c h é ferme.

fr. — à — le ara

» 13,— » 13,75 »

» 15,75 » 16,75 »

9 2,25 »

Cote d e l ' a r g e n t

du 23 Janvier igij

Banque du Locle

Usine de dégrossissage de métaux précieux

P20063C Outillage perfectionné 2273

Assortiment complet de c a r r u r e s et l u n e t t e s l a m i n é e s . — C a r r u - r e s c i s e l é e s . — Spécialité de c a r r u r e s t r è s é v a s é e s pour bottes e x t r a p l a t e s . — L u n e t t e s c i s e l é e s pour bottes a n t i q u e s . — Spécialité de lu- n e t t e s g e n r e a n g l a i s t r è s l é g è r e s à l a r g e s r e h a u t s de l u n e t t e s c i s e - lées et de lunettes unies pour bottes e x t r a - p l a t e s ; toutes ces lunettes sont livrées de forme pour supprimer en partie l'emboutissage. — Lunet- t e s pour boites g e n r e E m p i r e . — Or et argent à tous titres et façons à l'usage des monteurs de boîtes, bijoutiers, fabricants de pendants, em-

• bolteùrs, etc. — Céroles l a m i n é s de forme pour v e r r o u s de répétitions.

' — Or et argent laminés pour p a i l l o n s s o u s f o n d a n t . .

Spécialité d ' o r à t i t r e b a s , r é p u t é s , s e t r a v a i l l a n t e t s ' é m a i l l a n t bien. — Or fin pour doreurs, etc. — Essais des Matières d'or et d'argent.

O u v e r t u r e de c r é d i t s e n c o m p t e s - c o u r a n t s ;

A r g e n t fin l a m i n é Change s u r Paris

fr. 147.— l e kilo . . . fr. 85.40

^ • ^ • ' " c C r u j i r m u x «t. Q o C t u i n e s >

lia Chaux itScnàS)

\/7krus. XOXZ.J££VLS ca/ii(iem£nj£

:'.' cuaJiU{t/fii.H/nint. I

r

:

? Une fabrique demande à acheter quelques

les Breguet,

'système Metethal ou Lambert.

; Adresser offres s. P 2 8 7 N à P u b l i c i t a s S . A., N e u -

c h â t e l . 26S8

^

Wermineur

a c t i f , s é r i e u x , a v e c p e t i t . a t e l i e r d é s i r e e n t r e r e n r e -

l a t i o n a v e c f a b r i c a n t , p o u r - le t e r m i n a g e d e p e t i t e s p i è -

ces a n c r e , de 8 à 13 l i g n e s . O f f r e s s. P 2 0 5 4 8 C à P u -

« f b l l e i t a s S. A . , La Chaux

de-Fonds. 2627

I

£.D.£lias

HORLOGERIE EN GROS EXPORTATION

Heerengracht 555 A M S T E R D A M

HOLLAXDI 10113

Wandsohneider n * uiiriiiiÉ

m^mmmm,^mm.mBmmxBmamammmmmemmmnmm A k l i e s e l s k a b .

Copenhague K.

d e m a n d e M M . les fabricants de faire offres d a n s les g e n r e s c o u r a n t s p o u r la S c a n d i n a v i e et si possible

de s o u m e t t r e é c h a n t i l l o n s , é v e n t . s o u m i s s i o n de stocks

a v a n t a g e u x . 2397

Paiement au comptant en Suisse.

ÏTltérÔf cnôpitll n n n î i ' M o n t r e s e t b r a c e l e t s u l t r a - c h i c s

îmerei special pour.

etoyL ffall 18/8Remt eourants

.

à des prix raisonnables.

Mouvements 10%'" ANCRE 15 RUBIS

boites argent galonné, 11 Va'".

Faire offres avec prix par 10. grosses a u moins à Case postale 16201, L Chaux-de-Fonds"

A la même adresse, on de- mande un local pour 20 à 30

ouvriers. 2699

#

Fabrique de Pivotaps ancre sur jaunes

E. PETERSCHMITT

S u c c e s s e u r d e L s T h i é b a u d & Cie

• • — N E U C H A T E L ——>

Installation moderne et interchangeabilité. Exportation. D é o o l l e t a g e a

•:-. :.r;" <\ .. Téléphone 11.97. 263? Se recommande.

Bonne qualité garantie et moiiv. cyl. genre bon marché

PROMPTE LIVRAISON - , o . — PRIX AVANTAGEUX Sur demande on fournit les mouvements embottes

•MI-:

MANUFACTURE D'HORLOGERIE

J. KRAMK1MEL, 1* ^ * ™

Atelier de Réglages

MARIUS VÄUCHER, FLEURIER

Réglages ancre dëp. 13 lignes

Réglages cyl. depuis 10 lignes r^ieT Réglages Roskopf

Livraisons rapides. — P r i x a v a n t a g e u x . — Travail consciencieux.

F o r c e é l e c t r i q u e . 1432 T é l é p h o n e 1.30

(4)

- ' I

50 LA FEDERATION HORLOGERE SUISSE

BANQUE POPULAIRE

l i

Fondée en 1869 S U I S S E

B9

°

48 SociétaiPeS

Capital et réserves : Fr. 84.000.000

S i è g e s e t A g e n c e s : A l t s t e t t e n , B â l e , B e r n e , D i e t i k o n , F r i b o u r g , G e n è v e , L a u s a n n e , M o n t r e u x , S t - G a l l , T h a l w i l , U s t e r , W e t z i k o n , W i n t e r t n u r , Z u r i c h .

J u r a B e r n o i s :

D e l é m o n t , M o u t i e r , P o r r e n t r u y , S a i g n e l é g i e r , S t - I m i e r , T a v a n n e s , T r a m e l a n .

E s c o m p t e d e p a p i e r c o m m e r c i a l . C r é d i t s e l P r ê t s . — A v a n c e s s u r t r a i t e s . C o m p t e s - c o u r a n t s d é b i t e u r s e t c r é d i t e u r s . E n c a i s s e m e n t d ' e i l e t s , c o u p o n s , e t c . C h a n g e d e v a l e u r s é t r a n g è r e s . M a t i è r e s o r e t a r g e n t .

D é p ô t s e t p l a c e m e n t d e f o n d s .

L i v r e t s d ' E p a r g n e . — O b l i g a t i o n s à t e r m e . E x é c u t i o n d e t o u t e s o p é r a t i o n s d e b a n q u e .

2496

P 8173 Y

m Manufacture d'Horlogerie m

A. C R O S S E R T

S ï Créfflines (Ct. de Berne)

Spécialité :

MONTRES BRACELETS]

11 à 13 l i g n e s , c y l i n d r e e t a n c r e 3/4 p l a t i n e e t à p o n t , a r g e n t , m é t a l , n a c r e .

Grande production ae Jlîontres bon marché pour exportation

JVIonfres ancre 19 lignes

q u a l i t é b o n c o u r a n t

a r g e n t , a r g e n t g a l o n n é , m é t a l e t p l a q u é o r .

P r i x a v a n t a g e u x . 2072

!

mt.

WfiWâ

I m p o r t a t e u r s e n g r o s d ' O u t i l s et F o u r n i t u r e s d ' h o r - l o g e r i e , G r a v e u r s , B i j o u t i e r s ct D e n t i s t e s , p i e r r e s f i n e s e t i m i t a t i o n s p o u r b i j o u t e r i e ,

B i j o u t e r i e e t h o r l o g e r i e e n t o u s g e n r e s ,

P r i e n t MM. l e s F a b r i c a n t s d ' e n v o y e r catalogues e t é c h a n t i l l o n s d e s d e r n i è r e s n o u v e a u t é s e n h o r l o g e r i e ; d é s i r e p l u s s p é c i a l e m e n t d e s offres p o u r m o n t r e s e n a r -

g e n t , c y l i n d r e e t a n c r e . 2007

J.R. COTRIM & AFFONSO, L

da

LISBONNE PORTO

R u a d a P r a t a 173 R u a 31 J a n e i r o 145 Toute correspondance doit être adressée directement à Lisbonne.

PORTUGAL

I

Fabrique suisse de Bracelets cuir

B. Schütz-Mathey

Rue du Parc, 65 LA CHAUX-DE-FONDS Rue du Parc, 65 :f

Bracelets en tous genres

de 8 à 25 m m , soignés et o r d i n a i r e s

B r a c e l e t s m o i r e 2228

Peut fournir rapidement de très fortes séries

FABRIQUE D'HORLOGERIE GARANTIE

E. KUMMER

Tél. 1.68 R u e P r o u d ' h o n , 7

Besançon

Tél. 1.6

C o m m i s s i o n — G r o s E x p o r t a t i o n Spécialité d e :

Montres 16 à 19 lig. ancre plates et demi-plates

et d e

Montres-bracelets 9 à 13 lignes ancre

— pouvant rivaliser avec les meilleures fabriques — Le plus grand assortiment de :

Montres et bracelets or fantaisies

Nouveautés p o u r d a m e s . Nouveautés Assortiment complet de

Fantaisies en bracelets plaqué, argent et niel

DIPLOME D'HONNEUR, B r u x e l l e s 1 9 1 0 GRAND PRIX, T u r i n 191 I

GRAND PRIX, Gand 1913

1373

(5)

LA FEDERATION HORLOGERE SUISSE Si

Stockholm

demande à MM. les fabricants de nous faire .offres dans les genres Scandinaviens et Finlandais et de nous soumettre des échant. correspondants surtout

en l é p . a r g . gal., c u v . a r g . 19 lig. 15 r u - bis, 13 l i g . c y l . a r g . gal., 8 r .

P a i e m e n t a u c o m p t a n t . 2634

Montres-Bracelets

demandées

genre bon marché, en métal, argent et or, par mai- son anglaise. Agence de toutes sortes de montres bon marché demandées pr l'Angleterre et ses colonies.

Offres sous chiffres P 1 0 2 à la S. A. Suisse de publicité

Regent House, Kings-way, Londres. 1987

Comptable

e x p é r i m e n t é e t d e c o n f i a n c e , ftgé de 50 ans, possédant le français et l'allemand, se recommande pour du travail à la journée ou à l'heure. C o m p t a b i l i t é s , t r a d u c t i o n s , etc.

Bonnes références à disposition.

Ecrire sous chiffres P 15041 C à P u b l i c i t a s S. A.,

La C h a u x - d e - F o n d a . -'689

DÉCOLLETAGES

Quelques millions de pièces laiton fines à r e - mettre de suite.

Offres sous chiffres P 151 U à Publicitas S.A.,

Bienne. 2688 18 &nCrC. Fabrique d'horlogerie de La Chaux-

13"' HflCre. de-Fonds, bien organisée pour grande Ifl1/ ' " a n r r p production, cherche encore quelques in i l » r A clients pour les genres indiqués ci- 10 /2 Cylindre, contre. Livre mouvements seuls ou avec boîtes. 10 l/i'" cylindre avec marques américaines.

Faire offres sous chiffres P 2 0 6 9 9 C à P u b l i c i t a s

S. A., La Chaux-de-Fonds. 2687

fournirait assortiments cylindre pivotes, QUI

10 '/a lignes Schild 103.

G U I

. :

terminerait mouv. 1 0

I

/

2

' " a n c , Schild 128.

Offres sous chiffres P 20681 G à Publicitas

S. A., La Ghaux-de-Fonds. 2685

~ C O M M I S

c h e r c h e place.

Jeune commis (23 ans), exempt du service mi- litaire, au courant de tous les travaux de bureau, de la correspondance française et allemande, de la fabrication, ainsi que de la dactylographie, cherche emploi en rapport avec ses connaissances, tout de suite ou pour époque à convenir.

Prière d'adresser les offres sous P15048 G à Publicitas S.A., La Ghaux-de-Fonds. 2695 .

ANGLETERRE

Voyageur expérimenté prendrait la représentation de quelques fabriques d'horlogerie. Connaissances complètes du marché, des genres et de toute la

clientèle. 2701 Adresser offres sous chiffres P 173 U à

Publicitas S . A . , L a Chaux-de-Fonds.

On demande à acheter-

' . •

Lép. galonnées et carrure gai.

)) » » » ))

» » » » »

» » » » »

800/000, hauteur normale 18-19" ancre, sp. plat st. Br.

»;':•' plates » » »; ;» » »

» tous genres » , cylindre .

» ancre et cylindre 11 à 13"'.

COMMANDES IMPORTANTES

l'année 1917.

à sortir pour séries régulières livra- bles immédiatement et pendant toute Adresser offres avec derniers.prix en indiquant les genres, qualités et quantités, sous chiffres P 5 2 2 2 J à P u b l i c i t a s S o c i é t é A n o n y m e , S t -

I m i e r . 2707

Bracelets cuir

en tous genres pour montres et boussoles

Fabrication suisse soignée Prix avantageux 2366

Charles Kœilig-TolCk

F l e u r i e r

Demandez, s.v.o., carte-échantil- lons, directement, ou à E. Tolck, Jacob Brand 8, Chaua-de-Fonds.

Paliers

suspendus, 300 et 350 mm. hau- teur pour arbres de 40 ou 45 mm. et courroies, sont de-

mandées. 2691 Öftres sous P 379 N à Pu-

blicitas S. A., Neucbâtel.

J'achète au comptant tous lots

CALOTTES

' IB

contrôle anglais.

Olires à Case postale 16169, La Chaux-de-

Fonds. 2682

Ouvrier

libéré du service militaire, de- mande place voyageur, pour France et colonies, dans mai- son sérieuse. Horlogerie ou bijouterie.

Alfred Tribolle, Maison Seyssied, 21, Cours Vitton,

Lyon. 2679

J'achète

têtes de gaines 75 corps de gaines.

Indiquer quantité et prix.

Case Transit n° 122, Berne. 2698

Une maison d'exportation pour les Etats-Unis, sortirait une commande en montres 8 jours, ancre 16-17"', aussi pla- tes que possible, très bonne qualité pour boites or.

Adresser offres s. chiffres P 1 0 9 U à Publicitas S.A.,

Bienne. 2663 E M P L O Y E bieaucourant

de l'horlogerie, e s t d e m a n - d é tout de suite.

Ecrire sous P210P à Publici- tas S. A., Porrcntruy. 2703

Même adresse on demande à acheter assortiments cylindre 13'"

Manzoni, pivotes ou non.

Montres Genre Allemand

- l é p i n e -

de 11 à 13 lignes argent gai. et facette, sans pierre, 6 et 10 rubis, qualité ordi- naire, sont demandés à acheter comptant

à prix bas.

;

Adresser offres sous P 26 J à Publici-

tas S. A., St-Imier. 2702

A v e n d r e bonnes séries de

Finissages 9 3 / 4 et H ancre

I de la Vallée

avec leurs fournitures, à prix

exceptionnellement réduits.

O n terminerait les m o u v e m e n t s au besoin.

S'adresser sous chiffres P 20776 C à Publici- t a s S. A., La C h a u x - d e - F o n d a . . st

DIAMANT

A vendre quelques cents carats de diamant boart moyen, première qualité au prix de frs. 13.— le carat.

Adresser offres sous P 2 0 7 6 3 C à P u b l i c i t a s S. A.,

La Chaux de F o n d s . 2706

Grandes commandes

à placer pour toute l'année 1917, en m o u v e m e n t s ancre de toutes grandeurs, principalement en petites pièces. Séries importantes. Payement comptant e n Suisse. Tous les fabricants pouvant s'intéresser à ces articles sont priés d'envoyer leurs offres et prix sous P 20752 C à Publicitas S.' A., La Chaux-de-Fonds.

Ne pas joindre d'échantillons. 2704

PIGNONS

Qui sortirait par grandes séries pignons pour compteurs. Faire offres sous chiffres N.

C. 385, Poste restante, Moutier.

3705 On cherche à a c h e -

ter d'occasion

1 pyromètre

à ressort allant jusqu'à 1200 environ.

Offres écrites avec prix s. C 10262 L à Publicitas

S. A., Lausanne. 2696 TRADUCTIONS et correspond, en allem., angl. et espagn., discrétion absolue. F.-A. DR0Z, 39, r. Jaquet-Droz, Chaux-de-Fonds.

Chef

de fabrication

Horloger énergique, grande pratique, connaissance de la fabrication de toutes les par- ties de la montre par^procédés modernes, petites et grandes pièces ancre, qualité soignée et bon courant, connaissances techniques, habitude du per- sonnel, cherche changement.

Offres sous P 174U à Publici- tas S.A., LaChauxde-Fond». 8700

Leçons écrites de comp- tab. américaine. Succès ga- ranti. Prosp. grat. H. Frisch, ex- pert comptable, Zurloh, F. 21.

(6)

52 LA FÉDÉRATION HORLOGERE SUISSE

- M Ü L L E R & M E Y E R -

suce, de la maison SI. MÜLLER

KULM près Aarau

Maison fondée en 1868 Téléphone 14.13 Station: UNTER-KULM

Fabrique de boites de montres Acier

et d'articles de séries en tous genres et de toute

provenance.

Estampage, Emboutissage, Décolletage, etc.

Fabrication par procédés mécaniques per- fectionnés de boites en tous genres, formes et grandeurs pour montres :

Roskopf, Anglaises, BRACELETS, Boutons, Compteurs, etc.,

HB74Q bon-courant et ordinaire - Grande production. 1168 Prix sans concurrence. Devis pour articles spéciaux sur demande.

| BANQUE CANTONALE NEUCHATELOISE S

• NFIIfiHATEL LA CHAIIÏ-DE-FÛNÛS L F L O f i L E W NEUCHATEL LA CHAUX-DE-FONDS LE LOG LE La Banque Cantonale Neuchateloise traite toutes les opérations

de banque.

Elle ouvre des comptes-oourants débiteurs et créditeurs.

Elle fait des prêts sur hypothèques, sur cédules et sur billets.

Elle délivre des bons de dépôt à 1 an au taux de 4 ' / 2 % ; à î , 3, et 5 ans au taux de •5,0/0. Ces bons sont émis au porteur ou nomi-

{

natifs et pour n'importe quelle somme.

Elle reçoit les dépôts sur livrets d'épargne à --S"/,, l'an jusqu'à fr. 10.000, cette somme pouvant être versée en une ou plusieurs fois.

Elle s'occupe de la géranoe de fortunes et soigne l'achat, la 9

• vente et la garde de titres à des conditions très modérées. /j»

_ Elle délivre des ohéques et lettres de crédit sur toutes les villes j ?

9 importantes du globe. &

A Elle négocie les monnaies et billets de banque étrangers. . £*

S Elle fait le commerce des matières d'or, d'argent et de platine. ',;.' W • Or fin pour doreurs. H20022C 1452 W

s §

s

Moths

14 karats

différentes formes et calibres.

Demander échantillons.

Peseux

2419

Fabrication d'horlogerie.

Vögeli & Châtelain,

Spécialité de petites pièces ancre.

Fournitures en tous genres pr l'exportation.

Achat e t V e n t e .

Rue du Canal, 26,

Bienne.

I5J

El

@

m El El El El El El El El El El El El El

15

II II

La Fabrique du Grenier

Raquettes et

B S

Cj

s s = = =

°~fourDitüres diverses

ERISMANN-SCHINZ

à INeuveville

se charge de la terminaison de tons genres et qualités de r a q u e t t e s et c o q u e r e t s , soit p o l i s s a g e , g o u g e , a n g l e et s e r t i s s a g e . p 337 N 2672

Je puis recommander spécialement mon finis- s a g e b r e v e t é (posage de clefs et goupilles)

rôiroinïifairïïifoifai

E l E l E l E l E l E l 0 E l E l E l E l LË3 E l E l E l E l

Horlogerie soignée — Réglage de précision

Armand Notz, ^à™;^?**

M o u v e m e n t s a n c r e , 7, 8, 8'/2, 8 7«, 9 lig., plats et hauteur normale ; mécanisme en vue ou calibres pistolets.

M o u v e m e n t s r e c t a n g u l a i r e s pour pendantifs ou.bracelets.

M o u v e m e n t s o v a l e s , 5 '/s sur 7 lignes. Téléphone 10.29 M o u v e m e n t s p r ê t s à m e t t r e e n b o i t e s .

M o n t r e a n c r e , botte nickel, 13 lignes, qualité supérieure.

Promptes livraisons. Prix avantageux. Demandez échantillons.

1166 C r é a t i o n d e c a l i b r e s r é s e r v é s . H 20016C

Poudres à polir les Aciers et les Pierres fines

^en 3 couleurs et 3 degrés de force :

1° D i a m a n t i n e : blanche—2° R u b i s i n e : rose.

3° S a p h i r i a e : bleue.

Dorures et argentures des JVIétaux

sans l'aide de la pile galvanique

Or et Argent pour Peintres snr émail, porcelaioe, etc.

Hochreutiner & Robert S.A.

La Chaux=de=Fonds (Suisse)

Progrès 15a Téléphone 7 4

Fonderie et Laboratoire d'essais de flétaux précieux

Traitement de tous résidus et déchets sois

contenant o r , a r g e n t , p l a t i n e , p l a q u é o r , etc.

Achat de Cendres aurifères et argentifères Lingots üe toute nature et ù tous titres

aux plus hauts prix äu jour

FABRIQUE DE BRACELETS CUIR

„Record U

Geneveys-sur-Coffrane et La Chaux-de-Fonds

(Neuchàtel) Progrès 129

- Fabrication s u i s s e de Bracelets cuir

en tous genres et toutes qualités 2380

Bracelets

M a r q u e „ R e c o r d "

» „ S e c u r l t a s "

l a r g e s p o u r b o î t e s f a n t a i s i e m o i r é

L i v r a i s o n r a p i d e .

FABRIQUE de PIGNONS D'ECHAPPEMENTS - P i v o t a g e s d e r o u e s d ' a n c r e -

A s s o r t i m e n t s R o s k o p f p i v o t e s .

P3U17J Production journalière: 1000 douzaines. 1872 E M I L E M O E R I - R Ü F E R , ST-IMIER

Références

Documents relatifs

démontrer que sans cette conception de l’action syndicale, c’était l’application du plan initial du PDG de Moulinex avec 800 licenciem ents supplémentaires ; c’était

C'est la classe qui, en vertu du suffrage universel, envoie maintenant au Parlement toute cette foule de féodaux et de hobereaux ; mais c'est aussi la classe qui est la plus

(2) 100 kilomètres seulement sont à double voie.. Cet eil'ort devrait d'ailleurs se compléter par un dévelop- pement parallèle du matériel roulant. Les wagons-citernes qui

prenaient conscience de ce devoir moral, notre coopérative pourrait alors assumer son rôle en toute indépendance et réduire au strict minimum les compromis,

Page 1 sur 10 Le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) recherche un consultant(e) pour Analyse des moteurs de l’érosion de la biodiversité et des secteurs économiques impactant au

La vie a repris, certains sont restés à Santilly: Louis Allonot, Lucien Bertrand, Louis Cognard, Pierre et Paul Lévêque, Marius Marcilly, Léon Pierre ont

Le fait que la Russie et l'Allemagne avancent avec Nord Stream 2 aujourd'hui, malgré les objections des autres pays européens et des États- Unis, est encore plus une raison de

Progressivement élaborée au fil de la carrière et de la vie de l’artiste au moyen d’un processus complexe d’interaction entre lui et le public via les médias, cette dernière