• Aucun résultat trouvé

République... Convention girondine Convention montagnarde Convention thermidorienne

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "République... Convention girondine Convention montagnarde Convention thermidorienne"

Copied!
14
0
0

Texte intégral

(1)

©gabystoria 11/20

1793 – 1794

République...

Convention girondine

Convention montagnarde

Convention thermidorienne

(2)

©gabystoria 11/20

(3)

©gabystoria 11/20

Convention girondine Sept 1792-juin 1793

Convention montagnarde Juin 1793-juillet 1794

Convention thermidorienne

Juillet 1794-octobre 1795

(4)

©gabystoria

« l'an premier de la république française »

« l'an quatrième de la

Liberté »

(5)

©gabystoria

(6)

©gabystoria 21 janvier 1793

(7)

©gabystoria

24 février 1793 : levée en masse Printemps 1793

mars 1793 soulèvements => Vendée

10 mars 1793 : Tribunal révolutionnaire 21 mars 1793 : comité de surveillance

dans chaque commune

6 avril 1793 : Comité de Salut Public 9 membres (au départ) élus chaque mois.

(8)

©gabystoria

Mars-avril :

affrontements entre Montagnards et Girondins

31 mai insurrection parisienne contre les Girondins

2 juin 1793 : arrestation des Girondins

Été : insurrection

fédéraliste – assassinat de Marat -

31 octobre 1793 : guillotinés

(9)

©gabystoria 11/20

Convention girondine Sept 1792-juin 1793

Convention montagnarde Juin 1793-juillet 1794

Convention thermidorienne

Juillet 1794-octobre 1795

(10)

©gabystoria

Loi des suspects : « Sont réputés gens suspects ceux qui, soit par leur conduite, soit par leurs relations, soit par leurs propos ou leurs écrits se sont montrés partisans de la

tyrannie ou du fédéralisme et ennemis de la liberté » 6 novembre 1793 - un représentant en mission auprès de l'armée du Rhin :

« La Terreur est à l'ordre du jour sur cette frontière ; les tribunaux révolutionnaires et militaires rivalisent de sévérité contre les égoïstes et les conspirateurs ; tous les riches contre-révolutionnaires et fanatiques des villes et des campagnes sont arrêtés par nos ordres. »

Robespierre, fin décembre 1793 :

« Le gouvernement révolutionnaire a besoin d'une activité extraordinaire précisément parce qu'il est en guerre. Il est forcé de déployer sans cesse des ressources nouvelles et rapides pour des dangers nouveaux et pressants. Sous le régime constitutionnel, il suffit de protéger les individus contre l'abus de la puissance publique ; sous le régime

révolutionnaire, a puissance publique elle-même est obligée de se défendre contre les factions qui l'attaquent (...) Plus il est terrible aux méchants, plus il doit être favorable aux bons. »

27 juillet 1793 Robespierre élu au CSP 5 septembre 1793 Terreur à l'ordre du jour 17 septembre 1793 loi des suspects

10 Octobre 1793 gouvernement révolutionnaire jusqu'à la paix 10 juin 1794 (22 prairial an II)

loi facilitant les condamnations Grande Terreur

(1376 condamnations par le tribunal révolutionnaire en 46 jours) 27 juillet 1794 (9 thermidor an II)

Robespierre arrêté et guillotiné

=> réaction thermidorienne

(11)

©gabystoria

Robespierre le 26 juillet 1794, son dernier discours :

« Il existe une conspiration contre la liberté publique, elle doit sa force à une coalition criminelle qui intrigue au sein même de la Convention ; cette coalition a des complices dans le comité de Sûreté générale, des membres du comité de salut public (…) la coalition ainsi formée cherche à perdre les patriotes et la patrie.

Quel est le remède à ce mal ? Punir les traîtres, épurer le Comité de Sûreté

générale , épurer le comité de salut public lui-même. Je suis fait pour combattre

le crime, non pour le gouverner »

(12)

©gabystoria

(13)

©gabystoria 11/20

Convention girondine Sept 1792-juin 1793

Convention montagnarde Juin 1793-juillet 1794

Convention thermidorienne

Juillet 1794-octobre 1795

(14)

©gabystoria

Rejet de la constitution de 1793 => nouvelle constitution octobre 1795

20 mai 1795 (1er prairial an III) : soulèvement du faubourg Saint-Antoine (se réclamant des sans-culottes) => intervention de l'armée

5 octobre 1795 (13 vendémiaire an IV) : soulèvement royaliste => intervention de

l'armée (Bonaparte)

Références

Documents relatifs

j) développer les soins de santé préventifs, les conseils aux parents et l'éducation et les services en matière de planification familiale. Les États parties prennent toutes les

o Inciter les propriétaires occupants à réaliser des rénovations énergétiques niveau BBC avec une mise en œuvre qualitative des travaux (traitement de l’étanchéité,

3 Si une demande de prise en charge des frais ne peut pas être traitée dans les délais, le fournisseur agréé doit en être informé immédiatement.. 5 En cas de besoin urgent

8.1 À l’exception des dispositions de l’article 6.10, l’Acheteur doit faire parvenir au Syndicat le paiement du bois acheté de tous les producteurs au plus tard le vendredi

Sam fakt, że spółka mająca siedzibę w Umawiającym się Państwie, kontroluje lub jest kontrolowana przez spółkę mającą siedzibę w drugim Umawiającym się

L'émission de deux titres de recettes par la Commune interviendra à l'issue de chaque séance du Conseil de Métropole, respectivement pour l'occupation du centre

En cas d’échec, les constats de non décence seront transmis à la CAF des Bouches-du-Rhône pour passage en CTPLD et mise en œuvre de la conservation des

Convention de Transfert Temporaire de Maîtrise d’Ouvrage n° 17/1166 entre la Métropole Aix Marseille Provence et la commune de Saint Estève Janson pour l’opération