[PDF] Document de formation avance sur les conditions de marche avec scalping forex - Cours Forex

Texte intégral

(1)

LE GUIDE DE SCALPING, partie 1 : Les conditions de marché :

Les points abordés :

• Le premier travail des scalpers sur le Forex est d’étudier les conditions de marché • Les conditions de marché peuvent être classées dans trois catégories : les phases de tendance, les trading ranges et les phases de cassures impulsives

• Une fois l’environnement identifié, les traders peuvent sélectionner la stratégie la plus appropriée à l’environnement de trading identifié.

GARDONS BIEN A L’ESPRIT QUE LES SIGNAUX DE SCALPING SONT BASES SUR DES GRAPHIQUES INTRADAY, nous utilisons ici des graphiques en 30 minutes.

Le premier travail des scalpers est donc l’identification de l’environnement de trading, des conditions de marché. Chaque jour apporte des nouveaux mouvements de marché (l’action des prix), il faut donc choisir la stratégie de trading la plus adaptée.

Dans cette première partie, nous allons revenir sur les trois catégories de conditions de marché les plus communes sur le marché des changes. Ces trois environnements de marché sont représentés sur le graphique ci-dessous en utilisant des outils graphiques.

Une fois que l’environnement de marché est bien identifié, il est plus simple de faire le bon choix de stratégie de trading.

Les environnements de trading, exemple sur la paire de devises USD/CAD

(2)

L’identification d’un marché en range est le premier environnement de marché que nous allons étudier. Sachez tout d’abord qu’un marché passe plus de temps en range qu’en phase de tendance, c’est pour cette raison qu’il s’agit de notre premier environnement de marché. Un marché en range est un marché où les prix dérivent latéralement, à plat et cela peut être associé à un canal horizontal sur le plan de l’analyse graphique. Il ne s’agit pas d’une période de tendance, mais des stratégies de trading peuvent être mises en place dans ce type de marché plat.

Le principe d’intervention technique est très simple, on achète au contact du support et on vend au contact de la résistance.

ENVIRONNEMENT DE MARCHE 2 : LES STRATEGIES DE CASSURE

Les périodes de marché plat ne sont pas éternelles, les cours vont finir soit pas casser la résistance à la hausse, soit rompre le support. Une cassure a lieu lorsque la clôture journalière (pour un horizon de temps standard) a lieu au-delà du niveau de support ou de résistance, la cassure doit être significative pour éviter un faux signal.

Le graphique ci-dessous vous montre la suite des évènements du graphique décrit dans l’environnement numéro 1.

Le marché a connu une cassure haussière de la résistance sur le graphique en chandeliers japonais 30 minutes.

L’inscription d’un cours de clôture significatif au-dessus de la résistance en chandeliers japonais 30 minutes donne un signal d’achat, lorsque le marché revient tester le (désormais) support, c’est un mouvement de retour (pull back) opportun pour ouvrir une stratégie haussière.

(3)

ENVIRONNEMENT DE MARCHE 3 : LES STRATEGIES DANS UN MARCHE EN CYCLE DIRECTIONNEL MARQUE (les phases de tendance)

La résolution d’une période latérale (soit la cassure haussière de la résistance ou la rupture baissière d’un support) donne le point de départ d’une phase de tendance qui va durer dans le temps. Le scalping doit donc se faire dans le sens de cette période de tendance.

Une succession de creux et de sommets ascendants indique une tendance haussière et une succession de creux et de sommets descendants indique une tendance baissière.

Dans les phases de tendance haussières, il faut acheter les cassures techniques haussières des niveaux de résistances et dans les tendances baissières, il faut vendre les cassures baissières des niveaux de supports.

(4)

Les points abordés :

• Le premier travail des scalpers sur le Forex est d’étudier les conditions de marché • Il faut connaître le coût de transaction propre à une paire de devises, soit son Spread • Le niveau de liquidités propre à une paire de devises est essentiel.

GARDONS BIEN A L’ESPRIT QUE LES SIGNAUX DE SCALPING SONT BASES SUR DES GRAPHIQUES INTRADAY

Le choix d’une paire de devises à trader est primordial avant de démarrer une activité de scalping. Les paires de devises développent des tendances différentes et surtout, elles ont des caractéristiques de trading très différentes.

Dans cette seconde partie de notre guide de scalping, nous nous penchons sur deux caractéristiques des paires de devises, le coût de transaction et le niveau de liquidités.

1) Spreads de négociation et coût de transaction :

Lorsque vous pratiquez du trading sur une base intraday, l’espérance de rentabilité est basée sur une journée de trading, selon votre stratégie, le gain attendu peut se réduire à quelques dizaines de pips, voir quelques pips seulement notamment pour les scalpers.

Le coût de transaction est basé sur le Spread de négociation, l’écart entre l’offre et la

demande. Dans l’exemple ci-dessus, vous pouvez constater que la différence est très marquée entre les paires de devises USD/JPY et NOK/JPY. Pour un contrat standard (100K), il est nettement plus cher de trader le NOK/JPY.

2) Liquidités :

Le niveau de liquidités d’une paire de devises représente le volume d’échange réel négocié sur une paire de devises. La liquidité est essentielle pour assurer une bonne exécution de vos ordres sur le Forex. Plus la liquidité est importante, moins la qualité de l’exécution devient un risque pour le scalper.

(5)

LE GUIDE DE SCALPING, partie 3 : Les horizons de temps

Les points abordés

• Il est nécessaire de sélectionner les bons graphiques avant de prendre vos décisions de trading

• Pratiquer votre analyse sur un range de prix bien spécifique

• Le timing de l’exécution de l’ordre se fait sur un horizon de temps plus court que celui de l’analyse

La plupart des traders sur le Forex sont très préoccupés par le choix des graphiques à étudier pour prendre une décision de trading. Une fois que vous avez choisi la paire de devises à trader, le choix de graphiques peut sembler illimité et il l’est !

C’est donc un travail préparatoire important de choisir le bon horizon de temps. L’image ci-dessous inclue 12 graphiques, 12 horizons de temps différent pour la paire EUR/USD. La troisième partie de ce guide va vous aider à sélectionner les horizons de temps nécessaires pour bien trader.

(6)

TRAVAIL NUMERO 1 : faire un choix d’horizons de temps pour l’analyse

Nous vous conseillons vivement d’avoir un horizon de temps de référence avant d’étudier votre stratégie de trading. L’horizon de temps de référence doit vous permettre d’identifier la tendance de la paire de devises à court terme ainsi que de réaliser le tracé des principaux niveaux horizontaux.

Dans le cadre d’une activité de scalping, je vous invite à utiliser les horizons de temps suivants : le graphique 2 heures et le graphique en 30 minutes.

Ci-dessous, une juxtaposition de ces deux horizons de temps qui vous montrent que la tendance est facile à appréhender, ici sur sept jours.

(7)

TRAVAIL NUMERO 2 : faire un choix d’horizon de temps pour l’exécution

Les graphiques en données deux heures et 30 minutes vous permet donc de déterminer la tendance de court terme de la paire de devises de votre choix, ici la paire EUR/USD. Mais quand est-il de l’exécution de votre ordre ?

Vous devez basculer sur un horizon de temps inférieur à votre horizon de temps de référence (le graphique deux heures).

Cet horizon de temps inférieur va dépendre du nombre d’ordres que vous souhaitez passer dans votre journée de trading. Si vous envisagez un ou deux ordres par jour, je vous conseille le graphique en 15 minutes, si vous tradez davantage, vous pouvez passer sur du graphique en données 5 minutes.

Voir le graphique en données 1 minute pour les plus expérimentés d’entre vous. En définitive, les cas de figure son différent, vous devez choisir la solution qui vous correspond le mieux.

(8)

LE GUIDE DE SCALPING, partie 4 : Les supports et résistances

Les points abordés :

• Les niveaux de supports et résistances sont des zones critiques pour les scalpers

• Les points pivots, le chartisme et les moyennes mobiles doivent être utilisés pour relever les niveaux de supports et résistances

• Le timing de l’exécution de l’ordre se fait sur un horizon de temps plus court que celui de l’analyse Pour un scalper, les niveaux de prix horizontaux sont majeurs à identifier car ils vont avoir une action forte sur le comportement des prix. Nous allons donc étudier trois façons de relever les niveaux de supports et de résistances, cette liste n’est pas exhaustive.

1) Le chartisme :

La première façon d’identifier les niveaux de supports et résistances est de se référer à l’action des prix et au chartisme. La première étape est d’utiliser les creux et sommets les plus

(9)

saillants pour trader les niveaux horizontaux. Les sommets les plus saillants correspondent aux niveaux de résistances et les creux les plus saillants aux niveaux de supports.

Ci-dessus, vous pouvez apercevoir un graphique en bougies japonaises 5 minutes de la paire Euro Dollar. Le canal baissier est construit en reliant les creux et sommets les plus extrêmes, la partie basse du canal va créer de l’intérêt acheteur, la partie haute, de l’intérêt vendeur.

2) Les points pivots :

Les points pivots sur le Forex sont une manière mécanique et automatique de déterminer des niveaux de supports et de résistances. Ils sont déterminés de façon mathématique, pas de place pour la subjectivité. Vous avez à votre disposition les points pivots standards et les points pivots de Camarilla, ces derniers étant sur le graphique ci-dessus.

Les signaux de trading sont donnés par les clôtures de part et d’autre de ces points pivots. Sur le graphique en 30 minutes de la paire EUR/GBP, on peut clairement constater que le support S3 a été fermement acheté par le marché. Lorsque le marché enregistre une clôture au-dessus du pivot (P), les niveaux de résistances (R) deviennent les objectifs de cours.

(10)

3) Les moyennes mobiles :

Les moyennes mobiles peuvent aussi être utilisées pour déclencher des signaux de trading. Une moyenne mobile seule peut être utilisée ou une combinaison de moyennes mobiles. Avec un seule moyenne mobile, la situation est simple, si les prix sont au-dessus de la moyenne mobile et que cette dernière est haussière (la pente de la moyenne mobile), il faut acheter les tests de la moyenne mobile ; et inversement.

Ci-dessus, vous avez l’exemple de la moyenne mobile à 200 périodes sur l’horizon de temps 5 minutes. Pendant toute la séance du 27 janvier, on peut observer le rôle de support dynamique de la moyenne mobile à 200 périodes. Il faut cesser d’acheter dès lors que les prix cassent à la baisse la moyenne mobile et que cette dernière voit se pente passer de haussière à baissière.

LE GUIDE DE SCALPING, partie 5 : scalping dans un environnement de

range

Les points abordés

• Quand les marchés sont plats, le scalper intervient dans un environnement de range.

• Les traders doivent identifier les points techniques importants de l’environnement de range dans lequel ils vont évoluer.

• L’environnement en range dure jusqu’à ce que les prix fassent une cassure majeure Pour déclencher une stratégie de trading, vous devez impérativement avoir identifié dans quel environnement de trading vous vous trouvez. Dans cette cinquième partie de notre guide de trading, nous allons nous concentrer sur l’environnement en range et déterminer l’exécution des stratégies de trading sur les niveaux de supports et résistances.

(11)

1) TRADER L’ENVIRONNEMENT EN RANGE :

En tant que trader en range, votre premier travail est d’identifier les niveaux clefs de supports et de résistances. Cela peut être fait grâce à plusieurs méthodes mentionnées dans la quatrième partie de notre guide de scalping.

Une fois que vous avez identifié les bornes extrêmes de l’environnement en range, vous allez pouvoir mettre en place des stratégies de trading. Le principe consiste à laisser des ordres dans le marché au contact des niveaux de supports et de résistances.

Dans l’exemple ci-dessous, vous pouvez voir la mise en œuvre de cette technique. Les

niveaux de supports et résistances ont été identifiés en utilisant les points pivots de Camarilla. Les traders peuvent placer un ordre de vente sur la paire USD/CHF au contact de la résistance à 0.9051. Le risque est contrôlé en positionnant un stop de protection à 0.9068, la prise de bénéfice se fait sur la borne extrême opposée.

L’objectif de cours est atteint grâce à un ordre à cours limité au contact du niveau de support. Si vous avez au contraire acheté le support, vous visez la résistance opposée.

(12)

2) TRADER LES RANGES AVEC LES OSCILLATEURS :

Les traders peuvent aussi choisir de scalper un range grâce à un oscillateur. La condition est à nouveau d’attendre que les prix atteignent un niveau clef de support ou de résistance. Une fois que cela se produit, les traders peuvent utiliser un oscillateur pour avoir un bon timing

d’entrée, un indicateur de momentum tel que le RSI, le MACD, le CCI,… Comment sont donnés les signaux sur les oscillateurs ?

Je vous conseille d’utiliser les niveaux de surachat et de survente. Un signal de vente ne sera pas donné pas un test d’une zone extrême mais pas une sortie d’une zone extrême. Vendre quand on sort par le bas de la zone de surachat et acheter quand on sort par le haut de la zone de survente.

Les meilleurs signaux de trading sont donnés quand vous pouvez combiner un signal sur les prix avec un signal de momentum.

(13)

LE GUIDE DE SCALPING, partie 6 : scalping avec les niveaux de

retracements

Les points abordés

• Quand les marchés effectuent un mouvement de retour (Pull Back) dans le sens contraire de la tendance de fond, observez les niveaux de retracements.

• Les niveaux de retracements donnent des niveaux de supports et de résistances.

• Les niveaux de retracements peuvent être utilisés pour gérer le risque d’une position sur le marché.

RAPPEL : avant de mettre en place une stratégie de trading sur le marché, il est nécessaire de

bien identifier l’environnement dans lequel la paire de devises sélectionnée évolue. Dans la sixième partie de notre guide de scalping, nous allons étudier les possibilités de scalping à l’aide des niveaux de retracements.

1) TRADER A L’AIDE D’UN NIVEAU DE RETRACEMENT :

Si vous souhaitez utiliser les niveaux de retracements pour faire du scalping sur le marché, votre premier travail consiste à identifier la tendance du marché, la dynamique de fond. Car le principe fondamental va consister à acheter les niveaux de retracement dans une tendance de fond haussière et à vendre les niveaux de retracements dans une dynamique de fond baissière.

La phase de retracement se développe donc dans le sens opposé de la tendance primaire du marché.

(14)

Commencez donc par indiquer les niveaux de retracements. Vous pouvez utiliser les ratios de retracement de Fibonnaci, ces ratios sont disponibles par défaut sur votre plateforme de trading.

Ci-dessous, nous vous avons indiqué un exemple avec une oblique de résistance (en noir) renforcée par le ratio de retracement de Fibonacci de 78.6%.

Les traders peuvent utiliser cette conjugaison de résistances pour adopter une stratégie de vente avec un contrôle du risque en positionnant un stop de protection au-dessus de la résistance.

2) RETRACEMENTS ET OSCILLATEURS, une association efficace :

Le principe consiste toujours à associer des niveaux de résistances avec des signaux d’alerte sur les indicateurs de momentum. Lorsque les cours sont au contact d’une résistance, une situation de divergence baissière active sera un signal confirmant la stratégie de vente. Au contact d’un niveau de support, une divergence haussière active sera un signal confirmant la stratégie d’achat.

Parmi l’ensemble des indicateurs de momentum, je pense que l’indicateur RSI est le plus efficace pour l’identification de divergence et surtout, cet indicateur technique se prête bien à un travail chartiste.

(15)

LE GUIDE DE SCALPING, partie 7 : scalping et comment éviter les fausses

cassures techniques (les faux signaux) ?

Les points abordés :

• Le premier travail d’un scalper de cassures est d’identifier les niveaux de supports et de résistances

• La stratégie de trading peut être déclenchée quand le marché clôture quelques pips au-dessus de ces niveaux de supports et résistances

• Les niveaux de supports et de résistances doivent être utilisés pour le money mangement

RAPPEL : la première étape avant de déclencher une stratégie de trading est d’avoir évaluer

l’environnement de marché. Ces conditions de marché sont décrites dans la partie 1 de notre guide de trading.

(16)

1) TRADER UNE CASSURE TECHNIQUE (Breakout) :

La première clef pour scalper les cassures techniques et de relever les niveaux de supports et de résistances. Ce travail peut être fait à l’aide des méthodes proposées dans la partie 4 de notre guide de scalping.

La suite est assez simple : il faut acheter le marché dans le cas d’une cassure de résistance et vendre le marché dans le cas d’une cassure de support.

Vous pouvez voir un exemple ci-dessus sur la paire de devises GBPCAD. La véritable question que tout le monde se pose est de savoir quand précisément entrer sur le marché ? Théoriquement, une cassure a lieu quand le marché franchit d’au moins 1 pip le niveau de résistance ou de support. Mais il existe la possibilité d’une fausse cassure.

Alors il y a la possibilité d’attendre une confirmation, une cassure avérée sur la base d’une clôture en données 30 minutes. Dans tous les cas, le risque de faux signal est présent, il faut donc accompagner votre position de trading d’un bon money mangement.

(17)

2) CASSURE ET GESTION DU RISQUE :

La question inévitable, comment se protéger d’un faux signal ?

Il n’y a aucune façon de se protéger à 100% d’une fausse cassure, la seule manière de se couvrir est donc de gérer son risque financier si le mouvement du marché contrarie rapidement le signal de cassure.

Ci-dessus, vous avez un exemple de fausse cassure sur la paire de devises GBPJPY. Regardez comment les prix cassent « proprement » le niveau de support puis se retournent brusquement à la hausse.

Quand vous vendez le support à la cassure technique, vous devez placer le stop de protection au-dessus du support qui prend désormais le rôle de résistance.

(18)

3) LE RATIO RENDEMENT/RISQUE :

Notons tout d’abord que dans un environnement de haute volatilité, il est impératif de

maximiser les profits quand le marché casse dans le sens de votre anticipation, en clair, laisser courir les gains, mais couper les pertes.

Pour cela, vous devez bien gérer votre money mangement et votre ratio rendement/risque. Le ratio rendement/risque doit être supérieur à 2, cela signifie que l’espérance de rentabilité doit être deux fois supérieure au risque de perte. Dans la huitième et dernière partie de notre Guide de scalping, nous allons étudier plus en détails les règles de gestion du risque.

LE GUIDE DE SCALPING, partie 8 : La gestion du risque de perte en capital

Les points abordés :

• Il faut savoir comment gérer son risque avant l’ouverture d’un trade dans le marché • Le risque de perte ne doit pas dépasser 1% du montant de votre compte par position

• En terme d’exposition, il faut respecter la règle des 5%, une règle que nous allons étudier ici.

RAPPEL : la première étape avant de déclencher une stratégie de trading est d’avoir évaluer

l’environnement de marché. Ces conditions de marché sont décrites dans la partie 1 de notre guide de trading.

Avec cette huitième partie, nous concluons notre guide de scalping sur l’aspect le plus important du trading, la gestion du risque de perte en capital. Nous étudions ici le placement du stop de protection, la règle du 1% et la règle du 5%.

(19)

1) Placement du Stop de Protection :

La première règle pour le positionnement d’un stop de protection est une règle chartiste. Pour cela, il convient de bien identifier les niveaux de supports et de résistances, nous en avons parlé dans la partie quatre de notre guide de scalping. Si vous êtes à l’achat, votre stop de protection (dont la distance avec votre prix d’entrée délimite votre risque en capital sur un trade) doit être placé sous un niveau de support.

Au contraire, si vous prenez une position vendeuse, le stop de protection doit être placé sous un niveau de résistance. L’approche agressive consiste à mettre le stop de protection juste au-dessus du niveau de résistance (pour une vente) ou juste en dessous du niveau de support pour un achat.

Les traders au profil plus conservateur doivent prendre davantage de marge. Quelque-soit

votre profil, vous devez respecter les règles de 1% et des 5%.

2) La règle du 1% pour un trade ouvert :

Aucun trader ne veut faire l’expérience d’une perte de trading et pourtant, l’acceptation de ce principe est essentielle au succès du trading sur le long terme. Vous pouvez placer un stop graphique mais vous devez aussi appliquer la règle des 1%.

Cela signifie que vous ne devez jamais risquer plus de 1% de votre capital de trading sur un seul trade.

(20)

En pratique, si le capital de votre compte s’élève à 10.000$, le risque de perte par trade ne doit pas dépasser 100$. La règle des 1% doit être associée au ratio rendement/risque qui doit être supérieur à 2.

Si vous risquez 100$ sur un trade, votre espérance de rentabilité doit être de 200$ au minimum.

3) La règle des 5% pour tous les trades engagés :

Vous ne devez donc pas risquer plus de 1% de votre capital sur un trade engagé dans le marché. Mais il faut aussi bien gérer son exposition sur le marché et la limiter en fonction du capital disponible sur votre compte. L’ensemble de vos positions ouvertes sur le marché ne

doivent pas mettre en risque plus de 5% de votre capital de trading.

La règle des 5% peut être utilisé pour la gestion d’une journée de trading. Vous ne devez pas mettre en risque plus de 5% de votre capital de trading sur une journée. Au-delà de ce seuil critique, vous devez vous retirer du marché et attendre une période plus favorable.

Avec un capital de trading de 10.000$ sur 5 trades consécutifs et en appliquant la règle des 1%, au plus bas, votre capital doit être à 9500$ à la fin de la journée de trading.

Pour approfondir la réflexion sur ce sujet de la gestion du risque en capital, je vous invite à visualiser cette vidéo sur le money mangement réalisé par Walker England.

(21)

Cette vidéo vous présente l'indicateur FXCM de gestion du risque et vous explique comment l'installer sur votre plateforme.

Figure

Updating...

Références

Updating...