6-3-LE MET A MORPHISME DE CONTACT

Dans le document The DART-Europe E-theses Portal (Page 119-123)

SEBT de BRif<IINE (REHAMNA)

LIHEATIOH 1 D 1 ALLOHGEI1EHT

IV- 6-3-LE MET A MORPHISME DE CONTACT

Ce sujèt n'est étudié qu'en fin de chapitre car il fournit des arguments supplémentaires à la mise en place en deux épisodes des massifs des Zaër.

En effet, un métamorphisme de contact à biotite et andalousile, localement à cordiérite (Fig.IV .38) correspond à la mise en place de la granodiorite.

Postérieur à la phase 1 de plissement régional qu'il scelle, il semble se poursuivre durant la phase 2 (cisaillement dextre) au Nord de la granodio-rite. Autour du monzogranite, il apparaît un métamorphisme engendrant des minéraux identiques, mais dans l'encaissant sud, près du contact entre les deux faciès granitiques (région de Sidi Mohamed El Kébir), deux métamor-phismes se superposent indiquant que deux épisodes thermiques se sont suc-cédé. Les cornéennes de cette région montrent en effet qu'une première génération d'andalousite et des biotite précède une seconde génération à andalousite ou sillimanite. Les andalousites 1 sont rétromorphosées, trans-formées en muscovite, tandis que la sillimanite croît en général au dépens de la biotite primaire (Photo , planche ). Ces observations suggèrent que deux ondes de chaleur distinctes se sont succédé.

En dehors de cette zone particulière autour du monzogranite, on ne retrouve pas la trace de ces deux événements thermiques. On pense donc que le monzogranite ne recoupe pas l'auréole de métamorphisme de la granodio-rite, et que son emprise cartographique est plus étendue

vers

l'Est que celle de la granodiorite. Cette argumentation sur un métamorphisme en deux temps est enfin confortée par le fait que, partout où ils sont visibles, les minéraux du métamorphisme de contact liés à l'intrusion du monzograni-te sont déformés par la phase 2 structuralement identifiable, et diverse-ment rétromorphosés (photo , planche ) .

LEGE ND

1\Yo-mica monzo!l_ronite (tmmg) orienled (ltntng lo)

IT'1 Lighl-colored, equigranular biotite

tL:..:!J

granodiorite (ebgrd) J+"'<l Dark -colorod, subporphyrilic.

~ biotite gronodiorite(pbgtd) Zones of thermal tnetatnorphistn

I il

m

rnu s covih- biotite andalusile cordierite

sittimanite or orlhoclose ( *-)

~ Contact

_---Approxima ta contact .··"·· fndefinite contact

·,::__ NaJor fouit

-·--Approximoh~ly locoted isogrod

Fig. IV. 38-L e mélamor-phisme de con/ac/ autour

du granite des Zaéi:

(d'après Mahmood. 1980).

f

L

-115-IV-7-CONCLUSION: mise en place des massifs des Zaër dans le contexte régional

Nous avons montré que les structures magmatiques associées aux deux corps granitiques du Zaër ont des patrons d'orientation distincts, correspondant à deux épisodes successifs de mise en place.

La montée du magma granodioritique vers 300 Ma, et dont la source a pu être profonde (composante mantellique), a pu s'effectuer à l'aplomb d'un accident cisaillant senestre du "socle", de direction subméridienne. Là,

1 a couverture paléozoïque pourrait être déchirée de la façon schématisée en figure IV .25. Dans l'ouverture (pull-apart) ainsi ménagée, la granodio-rite s'est injectée parallèlement aux épontes,selon des plans subverticaux NNE-SSW en moyenne,parallèlement à des lignes fortement pentées en moyenne dans ces plans (Fig.IV.15). A distance de cet accident du socle,la couverture paléozoïque se déforme de façon souple pour former les !rainées de plis (en échelon) de direction moyenne NE-SW.

Pour une orientation moyenne NW-SE de la contrainte principale majeure dans la région (Fig.IV.24), la contrainte tangentielle résolue maximum est cette région hétérogène d'affrontement entre "blocs" (Séhoul, Khatouat, Zaër), ou bien s'il s'installe originellement selon l'accident senestre.

Contrairement à Lagarde ( 1987) qui privilégie le jeu des accidents dextres

25). Là,des accidents cisaillants dextres subméridiens précèdent des acci-dents senestres attribués à l'éjection vers le Sud de la zone du Cherra! place au sein de la granodiorite. Ses structures planaires,clairement dis-cordantes sur celles de la granodiorite (Fig.IV.15), dessinent une forme en dôme aplati. Son aire d'alimentation (Fig.IV.41) est située au Sud de ce dôme, et la direction de sa mise en place, qui concerne aussi l'encais-sant sud-est, est à peu près N-S à NNE-SSW (Fig.IV.15). On propose que cette mise en place s'est effectuée, au sein d'une granodiorite déjà tota-lement cristallisée et partieltota-lement refroidie (Fig.IV.8), par ouverture fragile de la granodiorite (Fig.IV.41). La position de cette ouverture par aux structures magmatiques et fini-magmatiques du monzogranite, succède, en continuité cinématique,une forte déformation à l'état solide (en parti-culier des bordures sud-est et est) selon des plans faiblement pentés (au sud-est) qui concernent aussi l'encaissant paléozoïque déjà affecté par le métamorphisme thermique lié au monzogranite.

-116-Ag IV 39-Reconstitution de la déformation crus tale enregistrée par le granite des Zaër. d'après Lagarde (/987).

A

B

a

b 1 b

1

\i

~ ~~

1 1 1

~

1 1

n

"'1 1

1

Ag/V 40-Structuration de la zone de 1'0 Cherrai-Ben Sltinane. d'après Piqué (1979). a-Formation de plis Pl N/40, en échelon dans les !an;ëres (zones de Ben S!tinane et du Bas 0 Yquem). et de plis N-S c;'sai//és dans des couloirs étroits par le jeu de décrochements synsch;'steux. b- Torsion des axes des P 1 aux limites des /an;ëres. Jeu en tiroir de la zone de /'Q Cherrai expulsé ve;s le Sud.Le jeu senestre de la laille bord/ëre orienta-le de la zone de l'O. Cherrai détermine l'apparition d'une contrainte de second ordre responsable des plis P2 locaux N50 ·: (en haut:schémas carto-graphiques: en bas: modèles théoriques).

N

1 1

,...:\,-~

-- 1

... Il

1 '

' + '\

1 Il 1\

\ Il

-117-Rhyolite

1 .

-- - - - -!r - -- --- - -

~/. ~/

-... ... ... ...

1\ Il 1 1 / ' - - -...., -.. ...._ ... " - . ... " - . ... ,

s +

/

"

\1

+ '/

,',

f- ' . ' ' ;, '\ \ )

/ /

~

1\ / / ,1/

~

,' \/ (

~ ---/--_,...,.. ... -·\ ,'l---...

,.1<

1 < ... ... ...

1 ... _, .... - ... ... 4... - - - v - '--... ...

,_.. -- -

""'

- --- - -- -- -...

... ... ... ... ...

,

--

- / ,.-

-

/ ...- ,....

- ----

.:::- .._..::::::'"'...::::_::~ .... :----...._... ...., ... ~ ...

/ \ - - - .... ---:...-:::- <...._!... ... '..._ (. ...

:\ -\- + 1

l. +

1

,, 1

\ 1

\ 1

\ 1

,,

fi

"

1

""3km

A'g. IV. 41-Modèle structural de mise en place du monzogranile au sein de la granodiorite. L 'hypothèse envisagée ici est celle d'une injection du monzogran!le en domaine lrag;le: une partie du magma qui al!inenle le mon-zogranile fournil le matériel des filons de rhyolite. (Gr: granodiorite:

Mo.· monzograni/e).

Dans le document The DART-Europe E-theses Portal (Page 119-123)