Données et méthodes

Dans le document en fr (Page 48-80)

3.1 Sites d’étude et données

Plusieurs sites d’étude situés dansle sud dela France ont été choisis pourla mise en œuvre de la démarche de recherche.

Dansla partie II delathèse dontl’objet est de développer une méthode de caractérisation et de cartographie des interfaces habitat-forêt, deux sites d’étude, représentatives du sud de la France, d’une superficie équivalente ont été retenus présentant un territoire d’analyse intéressant dansle cadre du risque d’incendiede forêt:l’un situé dansles Bouches-du-Rhône appelée AIX etl’autre dansle Var appelé VAR. Ces deux sitesintègrent en effet une diversité detypes d’interfaces habitat-forêt avec des habitats groupés, dispersés, des mitages en forêt…

dans deux contextes cependant différents : l’un très péri-urbanisé (Bouches-du-Rhône) et l’autre plus rural et forestier (Var).

Dansla partie III delathèse dontl’objet est de mettre en relationl’organisation duterritoire à traversla cartographie desinterfaces habitat-forêt avecle risque d’incendie,la disponibilité de certaines bases de données de qualité a conduit à sélectionner un site d’étude dans les Bouches-du-Rhône comprenant d’ailleursl’emprise du site d’étude précédent appelé AIX. Ce site qui s’étend entre les deux Métropoles Aix-en-Provence et Marseille est appelé MAM. Deux fois et demi plus étendu que le site appelé AIX et riche en interfaces habitat-forêt, il bénéficie del’existence de bases de données spatiales précises d’occupation du sol, de départs de feu et de surfacesincendiées.

Enfin dansle cadre del’analyse de certains points dela partie II, mais surtout dela partie IV, certaines emprises de surface plus restreinte ont été retenues surla zone des Métropoles A ix-Marseille MAM. C’est le cas du site d’étude réduit à la commune de Meyreuil, appelé MEYR, situé près d’Aix-en-Provence. Il a été sélectionné notamment pour présenter la dynamique de développement des interfaces habitat-forêt (du fait de la disponibilité des données et dela connaissance duterrain).

3.1.1. Sites d’étude

a. Deux sites d’étude detaille moyenne situées: dansles Bouches-du-Rhône (AIX) et dansle Var (VAR)

Lampin-Maillet Corinne Thèse de doctorat en géographie

CemOA: archive ouverte d'Irstea / Cemagref

43

Site d’étude AIX situé dans les Bouches-du-Rhône

L’aire d’étude AIX située dans les Bouches-du-Rhône couvre environ 64 700 ha et 28 communes (Carte 3-1). Elle est assise à l’ouest sur le plateau de l’Arbois, importante dalle de calcaire massif (calcaire du Réaltor) qui marque la limite occidentale du bassin aixois. Bordée au sud-ouest par le synclinal des Pennes Mirabeau, au sud-est par le versant nord du massif de l’Etoile et à l’est par la montagne Sainte-Victoire, elle s’étend au nord-ouest jusqu’au massif du Montaiguet. Le territoire étudié se répartit entre les espaces forestiers (65 %), les espaces urbains (16 %) et les espaces agricoles (19 %) (OccsolSPOT 5, 2003). On y dénombre environ 50 200 bâtis d’habitation extraits de la base de données BD TOPO® de l’IGN (bâtiments quelconques). La pression urbaine est de 326 hab/km2. La végétation présente, caractéristique de la petite région IFN (Inventaire Forestier National) du Plateau Lambesc-Arbois, est essentiellement composée de futaies pures de pin d’Alep et de garrigues, une végétation très inflammable et combustible d’autant qu’elle est soumise aux conditions sévères du climat méditerranéen (températures élevées, sècheresse). Cette zone qui constitue une zone d’activités importante, est ainsi une aire riche en interfaces habitat-forêt.

Carte 3-1 Zone d’étude AIX située dans les Bouches-du-Rhône

CemOA : archive ouverte d'Irstea / Cemagref

Relation entre organisation spatiale d’un territoire et risque d’incendie Partie I - Chap.2 – Problématique de recherche

Site d’étude VAR situé dans le Var

L’aire d’étude VAR est située dans le Var dans le massif des Maures et couvre une surface d’environ 74 550 ha étendus sur dix communes (Carte 3-2). Elle s’étend selon une direction dominante O/S.O.- N/N.E. (direction des principales lignes de crête), entre les villes d’Hyères et de Fréjus, sur une distance d’environ soixante kilomètres. Sa plus grande largeur dépasse légèrement trente kilomètres. A son extrémité sud-ouest, elle est bordée par la plaine alluviale du Gapeau. A son extrémité nord-est, la plaine de l’Argens la sépare du massif de l’Esterel.

Du côté nord, de Toulon à Fréjus, elle est ceinturée par la longue et étroite dépression permienne qu’empruntent les routes départementales RDn 96 et RDn 7 et l’autoroute ainsi que la voie ferrée. Au sud, le massif plonge dans la Méditerranée, formant une côte découpée et souvent abrupte. Le territoire étudié se compose d’espaces forestiers (80 %), d’espaces agricoles (15 %) et d’espaces urbains (5 %) (OCCsol 1999). On dénombre 31 225 bâtis d’habitation extraits de la base de données BD TOPO® IGN (bâtiments quelconques).

Comparée à la zone d’étude AIX située dans les Bouches-du-Rhône, cette zone d’étude est beaucoup plus rurale, le bâti est davantage situé au cœur de massif. L’urbanisation est moindre globalement avec un nombre de bâtis plus faible (31 % de bâtis en moins et 86 hab/km2) pour une surface d’étude plus grande. La végétation de type maquis et garrigues à chêne prédomine ainsi que des subéraies.

Carte 3-2 Zone d’étude VAR située dans le Var

Lampin-Maillet Corinne – Thèse de doctorat en géographie 45

CemOA : archive ouverte d'Irstea / Cemagref

b. Une zone de grande taille située entre les métropoles Aix-en-Provence et Marseille MAM

La zone d’étude MAM est située dans le sud est de la France entre les Métropoles A ix-Marseille dansle département des Bouches-du-Rhône (Carte 3-3 ; 43°23’57” N, 5°22’00” E). Elle s’étend sur 167 736 ha couvrant 59 communes : 60 % de la zone est occupée par des espaces forestiers, 20 % par des espaces urbains et 20 % par des espaces agricoles (OccsolSPOT 5, 2003). Cette zone connait un haut niveau d’urbanisation et de pression urbaine (420 hab/km2), plus élevé que celui dela zone d’étude AIX, de +22 %. Lesinterfaces habitat-forêt y sonttrès communes. L’extension urbaine occupe peu à peules anciennesterres agricoles désormais en jachère mais elle est également marquée aux limites, voire au cœur, des massifs forestiers.

Carte 3-3 Zone d’étude MAM entreles métropoles Aix-en-Provence et Marseille

CemOA: archive ouverte d'Irstea / Cemagref

Relation entre organisation spatiale d’unterritoire et risque d’incendie Partie I - Chap.2 Problématique de recherche

c. Zone d’étude de petite taille située surla commune de Meyreuil (MEYR), zoom des zones AIX et MAM

La zone restreinte MEYR se situe surla commune de Meyreuil (Carte 3-4) au sud d’A ix-en-Provence, enlimite et au cœur du Massif du Montaiguet. Elle s’étend sur 2 021 ha. Située à proximité de l’agglomération d’Aix-en-Provence, la commune de Meyreuil connait une pression urbaine importante. Le développement résidentiel périurbain est présent aux limites des zones boisées et au sein des massifs forestiers. La commune de Meyreuil peut se définir comme unterritoire rural, forestier et périurbain. Les espaces boisés etles espaces naturels ou semi naturels sonttrès présents. Ils occupent environ 56 % duterritoire dela commune. Les espaces agricoles occupent également une grande surface, soit 25 % (données OccsolSPOT 5). L’habitat y est detype résidentiel (avec deslotissements),isolé (commeles propriétés de vignobles, ou de grandes propriétés privées, ancien cabanon devenu résidence principale habitée), ou relativement dense (au niveau du village de Meyreuil). Enfin,les zones d’activités sont présentes en périphérie dela commune,le long des grands axes routiers. Cette commune a été partiellement parcourue par unincendiele 5 Août 2005 qui a brûlé 500 ha sur les 3 communes d’Aix-en-Provence, Gardanne et Meyreuil, dont 22 ha sur Meyreuil. Une quarantaine de maisons ont été frôlées par le feu n’entrainant que des dégâts sur la végétation.

Carte 3-4 Zone d’étude MEYR de Meyreuil

Enfin un zoom a été également fait sur 4 communes contigües situées dans la zone d’étude Métropoles Aix-Marseille MAM dont Meyreuil MEYR.

Lampin-Maillet Corinne Thèse de doctorat en géographie

CemOA: archive ouverte d'Irstea / Cemagref

47

3.1.2. Données de base

L’ensemble des données exploitées dans le cadre sont énumérées dans le Tableau 3-1 puis décrite dansle paragraphe suivant.

a. Bases de données non spatiales La base de données Prométhée

Prométhée est une base de données sur les incendies de forêts de la région méditerranéenne française. Conçue et lancée en 1973, cette opération couvre 15 départements du sud de la France (Figure 3-1). Prométhée a pour objectif de fédérer et d'harmoniser les données en provenance de sources diverses (pompiers, forestiers, gendarmes...) et de redistribuer les résultats àtous ceux qui sont concernés parle problème desincendies de forêts. Ces résultats sont présentés sous forme de bilans annuels (évolution de surfaces brûlées, comparaison entre entités administratives, analyse des causes d’incendie...) et d’une série d’indicateurs (surfaces brûlées, nombre de feux...) pouvant être déclinés pour une entité administrative donnée (région, département voire commune) et pour une période detemps définie. Le site Prométhée est accessible par www.promethee.com depuis novembre 1997.

Figure 3-1 Quinze départements du sud dela France suivis dans Prométhée

La base de données a ainsi été exploitée dans lathèse pour obtenir des données surle nombre d’éclosion, les surfaces brûlées dans les communes de la zone d’étude et dans les départements pour y apprécierla pression des feux de forêt.

Autres données statistiques

Agreste-Statistique agricole annuelle

Evolution des surfaces occupées par les différentes natures de l’utilisation du sol (1980-2005)

Données del’INSEE

Evolution des effectifs. Données des effectifs dela populationissus des recensements de 1990 et 1999. Données estimées des effectifs de la population en 2006 par département.

CemOA: archive ouverte d'Irstea / Cemagref

Relation entre organisation spatiale d’un territoire et risque d’incendie Partie I - Chap.2 – Problématique de recherche

Nature des données Zone concernée Source Paragraphe Exploitation dans la thèse Données générales relatives au territoire méditerranéen étudié

PartieIII Chap.8 Calcul des densités de routes, densité de chemins Croisement de la carte des types de territoire avec les

Mise à jour de la couche des bâtis sur MEYR 2006 Dynamique des interfaces

Données d’occupation du sol dédiées à l’analyse de la structure de la végétation

Classification supervisée d’image satellite

Lampin-Maillet Corinne – Thèse de doctorat en géographie 49

CemOA : archive ouverte d'Irstea / Cemagref

Nature des données Zone concernée Source Paragraphe Exploitation danslathèse

Relation entre organisation spatiale d’unterritoire et risque d’incendie Partie I - Chap.3 Données etthodes

V, B et PI) et de l’image panchromatique à 2,5 m de résolution. Son étendue couvre une surface d’environ 360 000 ha (60 km sur 60 km) et comprend la zone d’étude située entreles Métropoles Aix-Marseille MAM et celle plus restreinte d’AIX;

Une image satellite Très Haute Résolution SPOT5 (acquise également dans le cadre d’un programme ISIS), datée du 03 août 2003, ayant une résolution spatiale de 5 m sur le massif des Maures. Elle comprendla zone VAR située dansle Var;

Uneimage satellite Très Haute Résolution Quickbird, datée du 23/06/2006, ayant une résolution de 0,6 m (bandes multispectrales et panchromatiques). Elle couvre la zone d’étude située surla commune de Meyreuil MEYR.

- Orthophotos

Les orthophotos datant de 1998 proviennent dela BD ORTHO® V1 del’IGN et celles datant de 2003 proviennent de la BD ORTHO® V2 de l’IGN. Ces images au format raster ont une résolution de 0,5 m. Elles sontdisponibles surles départements des Bouches-du-Rhône et du Var parle biais du CRIGE PACA(http://www.crige-paca.org/).

c. Données d’occupation du sol dédiées à l’analyse de la structure de la végétation

- Classifications supervisées d’images satellites à Très Haute Résolution

Une carte d’occupation du sol a été réalisée sur la zone d’étude MAM située entre les Métropoles Aix-Marseille à partir de l’image SPOT5 (Carte 3-3) avec une technique de classification d’image. Elle est au format raster avec une résolution de 2,5 m. Elle met en évidence 4 classes de végétation (feuillus, résineux, mixtes et garrigues),les zones de culture, les zones urbaines,le bâti etl’eau. Le résultat obtenu par classification supervisée del'image SPOT5 a été validé statistiquement. Le coefficient de Kappa,indicateur courant dela qualité d'une classification, est compris entre 0 et 1. Le résultat obtenu avec la méthode de classification supervisée (Carte 3-5) est plutôt satisfaisant avec un coefficient de Kappa égal à environ 85 %, soit une marge d'erreur de près de 15 %.

CemOA: archive ouverte d'Irstea / Cemagref

Relation entre organisation spatiale d’un territoire et risque d’incendie Partie I - Chap.3 – Données et méthodes

Carte 3-5 Carte d’occupation du sol issue d’une classification supervisée de l’image satellite SPOT5 sur MAM (Source, Morin 2007)

Une carte d’occupation du sol a été réalisée sur la zone d’étude VAR (Carte 3-6) à partir de l’image SPOT5 (2003) avec une technique de classification d’image ayant une résolution de 5 m (Alexandrian et al., 2005).

Carte 3-6 Carte d’occupation du sol issue d’une classification supervisée de l’image satellite SPOT5 sur VAR

Lampin-Maillet Corinne – Thèse de doctorat en géographie 53

CemOA : archive ouverte d'Irstea / Cemagref

Une carte d’occupation du sol a été réalisée sur la zone d’étude MEYR à partir de l’image Quickbird (2006) avec unetechnique de classification d’image ayant une résolution de 0,6 m (Journet, 2008).

- Classifications par segmentation objet d’images satellites à Très Haute Résolution

Une classification basée sur la méthode de segmentation a été réalisée à partir de l’image satellite Quickbird surla zone de Meyreuil (Long et al., 2007a, 2007b), produisant ainsi une carte d’occupation du sol (Carte 3-7). Une trentaine de classes ont été identifiées : le sol nu correspondant àlaroche et aux surfaces artificialisées;lesrésineux,lesfeuillus et peuplements mixtes correspondant à de la végétation dense ; la garrigue ; les jardins et les zones débroussaillées.

Carte 3-7 Carte d’occupation du sol par une classification orientée objet sur image Quickbird (Long et al., 2007)

- Une carte d’occupation du sol issue de description de terrain et de photointerprétation décrivant des interfaces habitat-forêt sur la commune de Meyreuil, Le Montaiguet (Carte 1 de l’Annexe C)

d. Autres données d’occupation du sol dédiées à la caracétrisation et la cartographie desinterfaces habitat-forêt

- Délimitation des contours de la zone soumise à obligation légale de débroussaillement (OLD) fournie pour les départements des Bouches-du-Rhône et du Var (MTDA).

- Carte d’occupation du solissues de Corineland cover 2000 (IFEN, 2005; Corine Land Cover 2000) disponible surles départements du sud dela France

- Occsol SPOT5

La carte d’occupation du sol Occsol SPOT5 a été conçue pour décrireles paysages urbains et périurbains tout en intégrant les principales composantes naturelles extra-urbaines. La hiérarchisation des classes etle contenuthématique reprennentles principales nomenclatures Corine Land Cover. Elle est un dérivé dutraitement et dela photo-interprétation desimages

CemOA: archive ouverte d'Irstea / Cemagref

Relation entre organisation spatiale d’un territoire et risque d’incendie Partie I - Chap.3 – Données et méthodes

SPOT5, 2.5 m couleur, (2002), assistée de l’utilisation de données exogènes nécessaires. Elle est constituée d’une couche, au format vecteur, de polygones présentant une nomenclature en 57 classes pouvant être regroupées en 29 classes SPOT Thema standard ou en 8 classes généralistes. Elle a été produite en 2004 à l’initiative du CNES, de l’ARPE PACA et de Spot Image. Elle s’étend sur un territoire compris entre le nord d’Aix-en-Provence, Marseille, l’étang de Berre et le massif de l’Etoile (Carte 3-8 et Carte 3-9). Elle est disponible sur le site internet du CRIGE PACA.

La zone d’étude située entre les Métropoles Aix-Marseille MAM correspond à la partie nord de la carte d’occupation du sol Occsol SPOT5 (Spot image, 2004).

Carte 3-8 Carte d’occupation du sol Occsol SPOT5 sur la zone d’étude MAM

Lampin-Maillet Corinne – Thèse de doctorat en géographie 55

CemOA : archive ouverte d'Irstea / Cemagref

Carte 3-9 Carte d’occupation du sol Occsol SPOT5 surla zone d’étude MEYR (zoom)

e. Données relatives àla mise en relation du risque d’incendie et duterritoire Données relatives auxincendies de forêt

• Base de données géoréférencées des départs de feu

La base de données géoréférencées de départs de feu, fournie parl’agence départementale de

La base de données géoréférencées de départs de feu, fournie parl’agence départementale de

Dans le document en fr (Page 48-80)