Haut PDF Prise en charge de l'hydatidose vertébrale au service de neurochirurgie du chu Mohamed VI

Prise en charge de l'hydatidose vertébrale au service de neurochirurgie du chu Mohamed VI

Prise en charge de l'hydatidose vertébrale au service de neurochirurgie du chu Mohamed VI

- Baykaner et al [63] ont rapporté le succès avec l'Albendazole à la dose de 400 mg/kg/jour (en deux prises) en traitement continu de 1 an chez une fille de 13ans chez qui le traitement[r]

155 En savoir plus

La prise en charge des fistules digestives externes postopratoires au service de chirurgie gnrale CHU Mohamed VI

La prise en charge des fistules digestives externes postopratoires au service de chirurgie gnrale CHU Mohamed VI

La prise en charge des fistules digestives externes postopératoires au service de chirurgie générale CHU Mohamed VI - 45 - processus capital pour les suites, la réparation del’épithélium de recouvrement, peut commencer, mais il n’entre en jeu quelorsque toutes les brèches sont à leurs tours comblées par le tissu de granulation[50]. L’épithélialisation se fait à partir de l’abouchement des orifices afférent etefférent de la fistule vers l’intérieur du conduit fistuleux. Lorsque ce processusd’épithélialisation du conjonctif sous-jacent est achevé, en 3 à 6 semaines, lafistule ne peut pas se fermer par le traitement médical et passe à lachronicité[51] .
En savoir plus

149 En savoir plus

PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES DU RACHIS CERVICAL INFERIEUR AU SERVICE DE NEUROCHIRURGIE IBN TOFAIL DU CHU MOHAMED VI

PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES DU RACHIS CERVICAL INFERIEUR AU SERVICE DE NEUROCHIRURGIE IBN TOFAIL DU CHU MOHAMED VI

PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES DU RACHIS CERVICAL INFERIEUR AU SERVICE DE NEUROCHIRURGIE IBN TOFAIL DU CHU L’écaille occipitale externe est aisément exposée sur 3 cm de part et d’autre de la ligne médiane en sous périosté grâce à la rugine et au bistouri électrique. Les trous nourriciers mis en évidence sont comblés par de la cire. Entre l’occiput et l’épineuse de C2, la palpation au doigt permet de repérer l’arc postérieur de C1et son tubercule, ce qui permet de rester strictement médian. L’arc postérieur de C1est ruginé, au maximum, sur 1,5cm de part et d’autre de la ligne médiane en sous-périosté. Un abord plus latéral peut entrainer une plaie d’une veine vertébrale dont l’hémostase est difficile et est obtenue par tamponnement et utilisation de produits hémostatiques. Une fois le rachis exposé, les compresses sont enlevées et deux écarteurs auto statiques profond sont mis en place.
En savoir plus

209 En savoir plus

Prise en charge des cavernomes du systme nerveux central Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge des cavernomes du systme nerveux central Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2011, 16 cas de cavernomes du système nerveux central ont été pris en charge dans le service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech. Les données épidémiologiques, cliniques, radiologiques, thérapeutiques et évolutives ont été analysées. Les cavernomes étaient cérébraux (y compris le tronc cérébral et le cervelet) chez 14 patients et médullaires dans deux cas. Le sex-ratio est de 1,66 montrant une légère prédominance masculine, l’âge moyen est de 42 ans et la symptomatologie clinique est dominée par des crises d’épilepsie. Le cavernome était solitaire dans tous les cas. La localisation sus- tentorielle était la plus fréquente (13 cas). Un saignement de la lésion a été objectivé de façon claire dans un cas.
En savoir plus

143 En savoir plus

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Sa localisation préférentielle siège au niveau cervical. L’IRM montre l’élargissement médullaire ainsi que les composantes tumorales charnues et kystiques. Les images pondérées en T1 montrent un élargissement souvent irrégulier de la moelle avec des zones hypo-intenses, souvent mal limitées, parfois nodulaires liées à la nécrose tumorale. Les images pondérées en T2 montrent que l’élargissement médullaire est le siège d’un hyper-signal, celui-ci n’est pas spécifique et correspond à la fois à l’infiltration tumorale et à l’œdème. L’injection intraveineuse de Gadolinium met en évidence dans tous les cas une prise de contraste homogène et rapide permettant une délimitation nette entre la tumeur, l’éventuel œdème périlésionnel et la moelle normale adjacente, ainsi que les nodules d’essaimage dans les espaces sous arachnoïdiens. [83]
En savoir plus

159 En savoir plus

La prise en charge des malformations artrio-veineuses intracrniennes : exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI

La prise en charge des malformations artrio-veineuses intracrniennes : exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI

Les MAVc sont peu fréquentes par rapport aux autres malformations vasculaires mais sont graves du fait du risque hémorragique lié à l’évolution naturelle de la maladie. Leur prise en charge nécessite le plus souvent une stratégie thérapeutique mettant en concertation une équipe multidisciplinaire : neurochirurgien, neuro radiologues et radiothérapeutes. La détermination des facteurs pronostiques constitue l’outil pour établir un plan thérapeutique adapté. Ce travail a mis en exergue les facteurs incriminés dans le pronostic des MAVc qui sont d’ordre épidémiologiques cliniques et para cliniques.
En savoir plus

157 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes de langle ponto-crbelleux au service de neurochirurgie Du CHU MOHAMMED VI

Prise en charge des mningiomes de langle ponto-crbelleux au service de neurochirurgie Du CHU MOHAMMED VI

IX. Evolution Le devenir vital et fonctionnel des cas de méningiomes de l’APC ayant été pris en charge dans de nombreuses séries restent variés et multifactoriels. En dehors de l’atteinte du paquet acoustico-facial, dans la série de Voss [34], les complications des méningiomes de l’APC étaient dominées par la neuropathie trigéminale (15%). Deux cas avait présenté un hématome post-opératoire dans le foyer chirurgical, représentant les 02 seuls cas de mortalité péri-opératoire recensés. Les autres complications étaient dominées par la fuite du LCS (9 cas sur 40 soit 22.5 %, dont 04 ont dû être réopérés et 02 ont eu une dérivation lombo- péritonéale). En raison de troubles de déglutitions ou de dysphonie, 02 cas avaient bénéficié d’une gastrotomie,02 d’une trachéotomie, 01cas d’une injection de corde vocale.
En savoir plus

140 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale du neurinome de lacoustique Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge neurochirurgicale du neurinome de lacoustique Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

L’avantage de cette technique est avant tout sa rapidité de mise en œuvre et la brièveté du traitement. Dans une étude réalisée à Marseille par Thomsin et al, entre juillet 1993 et janvier 2002, 1 000 schwannomes vestibulaires ont été traités. Une population de 175 patients traitée de première intention d’un schwannome unilatéral avec une audition préopératoire fonctionnelle a pu être étudiée avec un recul d’au moins 3 ans. Les résultats obtenus ont permis d’affirmer la possibilité de préserver une audition efficace dans un pourcentage très élevé de patients sélectionnés, donnant à ces patients une probabilité de conservation plus importante qu’avec la microchirurgie, et plus importante certainement qu’avec un simple suivi radiologique [111]. De par ses caractéristiques balistiques, le Gamma-Knife n’est pas à même de prendre en charge les tumeurs de plus de 3 cm de diamètre dans l’angle pontocérébelleux sans voir son efficacité diminuer et le risque de neurotoxicité augmenter. Il n’est donc pas adapté au traitement des tumeurs volumineuses qui sont, de fait, les plus dangereuses à réséquer. En effet, le traitement par gamma knife a des indications bien précises : les tumeurs de petite à moyenne taille (tumeur <3 cm de diamètre maximal), la récidive ou tumeur résiduelle et le choix du patient.
En savoir plus

180 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

− Ont été inclus dans l’étude tous les patients opérés d’un méningiome de la convexité encéphalique.. − Dont le dossier médical était exploitable sur les différents aspects cliniques,[r]

157 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale de l'hmangioblasome de l'encphale. Exprience du service de Neurochirurgie CHU Med VI

Prise en charge neurochirurgicale de l'hmangioblasome de l'encphale. Exprience du service de Neurochirurgie CHU Med VI

Toute prise de Gadolinium sur des contrôles post-opératoires tardifs est suspecte de récidive. Toutefois, en période post-opératoire précoce, il peut être difficile de faire la part des choses vu les phénomènes inflammatoires cicatriciels. La fréquence de surveillance est différente selon les formes d'hémangioblastomes: en effet, en cas d'hémangioblastome sporadique, seule une IRM de contrôle quelques mois après l'intervention s'avère nécessaire pour vérifier l'affaissement du kyste et l'absence de tumeur résiduelle. Alors que dans le cas de la maladie de Von Hippel Lindau, une surveillance régulière est nécessaire comportant une IRM de contrôle à rythme annuelle [4], un examen clinique, un examen ophtalmologique avec fond d'oeil, un dosage des catécholamines urinaire, une TDM abdominale, sans oublié un interrogatoire sur l'histoire familiale pour dépister une éventuelle lésion inclus dans la maladie de VHL [15, 71, 74, 97].
En savoir plus

108 En savoir plus

Prise en charge du mal de pott dans le service de neurochirurgie au CHU Mohamed VI à Marrakech

Prise en charge du mal de pott dans le service de neurochirurgie au CHU Mohamed VI à Marrakech

2- Rappel physiopathologique : Š Mode de dissémination : La tuberculose vertébrale fait intervenir principalement une dissémination par voie hématogène, à partir d’un foyer primaire qui est le plus souvent pulmonaire. Une dissémination par voie lymphatique à partir de lésions rénales ou pleurales a été suggérée (7,8).Le disque intervertébral (DIV) n'étant plus vascularisé après l'age de 7 ans, et donc chez l'adulte la tuberculose vertébrale débute par la localisation du bacille de Koch (BK) au niveau de l’os spongieux vertébral par voie hématogène. Pour expliquer la spondylodiscite, on a souvent avancé l'argument selon lequel c'est la même branche artérielle qui vascularise les régions adjacentes des corps vertébraux sus et sous jacents au DIV. Actuellement on pense que la spondylodiscite tuberculeuse débute dans la région sous chondrale antérieure d’un seul corps vertébral, à sa partie adjacente au DIV, soit dans la partie supérieure ,soit dans la partie inférieure du corps vertébral (7,8,9) .
En savoir plus

127 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale de l'hydatidose vertbrale exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge neurochirurgicale de l'hydatidose vertbrale exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Les radiographies standards ont montré les lésions osseuses non spécifiques. La tomodensitométrie était faite chez 4 patients, elle a permis de confirmer l'atteinte osseuse et l'extension épidurale et para vertébrale. L'imagerie par résonance magnétique a été réalisée d'emblée chez 13 de nos patients, celle-ci a permis d'obtenir un bilan lésionnel précis et de poser le diagnostic positif. Tous nos patients ont bénéficié d'une radiographie du poumon et d'une échographie abdominale. Le traitement médical antihelminthique n'a pas été instauré chez nos patients. le traitement chirurgical était de premier choix, il a consisté en une laminectomie décompressive chez 13 patients et un abord antérieur avec stabilisation chez un seul cas. A cours terme, 10 patients ont récupéré progressivement et 6 ont présenté un état stationnaire, le second look a été indiqué chez 2 patients qui ont présenté des récidives.
En savoir plus

134 En savoir plus

La prise en charge du spondylolisthsis Lombaire : Exprience de service de Neurochirurgie CHU Med VI, Hpital ERRAZI

La prise en charge du spondylolisthsis Lombaire : Exprience de service de Neurochirurgie CHU Med VI, Hpital ERRAZI

Le traitement conservateur comprend quatre volets : - Une prescription d'antalgiques de palier 1 ou 2 selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en prise continue tant que dure la douleur, associée à des cures courtes de 5 à 7 jours d'anti-inflammatoires non stéroïdiens en cas d'aggravation de la douleur. VAN TULDER et al [49] Ont complété une revue systémique d'essais randomisés en double aveugle pour étudier les AINS dans le traitement des lombalgies. Leur examen comprenait 51 essais (6 057 patients). Les auteurs ont conclu que les AINS sont efficaces dans le soulagement des lombalgies à court terme, et que dans de nombreux cas, le paracétamol peut être suffisant. En outre, il a été noté que les preuves préconisant l'utilisation d'AINS pour un traitement à long terme n’étaient pas disponibles au moment de la publication.
En savoir plus

150 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale des gliomes du nerf optique: Exprience du service de Neurochirurgie CHU Med VI

La prise en charge chirurgicale des gliomes du nerf optique: Exprience du service de Neurochirurgie CHU Med VI

La valeur pronostique de ces variantes (astrocytome non pilocytique), n'est pas encore étayée par des preuves solides vu qu’ils sont très rares dans une population de série de gliome d[r]

115 En savoir plus

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

1-Evolution à court terme: a. Mortalité: La mortalité opératoire s’étend du jour opératoire J 0 au J 30 ème post-opératoire, sa baisse est constatée au cours de ces dernières années est directement liée aux progrès de la réanimation post-opératoire et à une meilleure prise en charge endocrinienne et métabolique, à la fois de la part des réanimateurs et des endocrinologues qui doivent collaborer intimement dans les jours qui suivent l’intervention. Le nombre de décès immédiatement post-opératoire par trouble métaboliques encore constatés doit inciter à la prudence et recommander une surveillance de tous les instants, en salle de soins intensifs, pendant une période de plusieurs jours, même si le patient est bien conscient et neurologiquement intact.
En savoir plus

155 En savoir plus

Impact du délai de prise en charge sur le pronostic des pathologies néonatales: expérience du service de néonatologie CHU Mohamed VI

Impact du délai de prise en charge sur le pronostic des pathologies néonatales: expérience du service de néonatologie CHU Mohamed VI

IV IV IV IV.... L Le L L e e e d délai de prise en charge et le sexe du nouveau d d élai de prise en charge et le sexe du nouveau élai de prise en charge et le sexe du nouveau- élai de prise en charge et le sexe du nouveau - -né - né né né La discrimination structurelle et les mauvais traitements dont sont souvent victimes les filles et les femmes, la discrimination fondée sur le sexe souvent transmise de génération en génération par la tradition culturelle et des normes économiques, sociales et politiques a de nombreux effets pervers. Elle peut priver les filles et les femmes de l’accès à l’éducation peut augmenter leur exposition aux risques de mortalité maternelle et infantile. Elle peut aussi les empêcher de chercher à obtenir ou de bénéficier de soins de santé adéquats [3]
En savoir plus

113 En savoir plus

Profil clinique et therapeutique des anemies par carence en fer : prise en charge par le service d'hematologie du chu mohamed VI

Profil clinique et therapeutique des anemies par carence en fer : prise en charge par le service d'hematologie du chu mohamed VI

sur 3 patients atteints d’une anémie résistante au traitement martial par voie orale [104], d’autres mutations pourraient être impliquées au mécanisme de malabsorption du fer par anomalie du couple hepcidine-ferroportine apportant des diagnostics étiologiques proches de l’IRIDA. En effet, la recherche de la mutation du gène TMPRSS6 s’est avérée négative chez 2 patients ; bien que n’étant pas concluant, les résultats de cette étude semblent monter que les recherches sur l’hepcidine et ce type d’anémie peuvent apporter des réponses qui pourront améliorer la prise en charge diagnostique et thérapeutique des IRIDA et par la même occasion limiter les dépenses socioéconomiques. Actuellement, le traitement martial par voie intraveineuse proposée de façon précoce et systématique donne une réponse partielle.
En savoir plus

140 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Abstract Tumors of the pineal region are a rare entity in neurosurgery. We report in this work the retrospective study of a series of 14 cases of pineal region tumors, collected in the neurosurgery department of UHC Mohammed VI of Marrakesh, for 9 years from 2003 to 2011. These tumors represent 1,1% of brain tumors. The average age of our patients was 30 years with a sex ratio of 1. Clinical manifestations are dominated by the intracranial hypertension (100%). The computed tomography was made in 100%, and the use of magnetic resonance imaging concerned 85,7% of cases. The tumor markers assays realized in 64,2%, and the cerebrospinal fluid cytology realized in 42,8%, were both negative. The surgical treatment of hydrocephalus (85,7%) and the tumor by biopsy(85,7%) or resection (14,2%), followed by a suitable adjuvant therapy (78,5%), was the therapeutic conduct adopted in our series. The postoperative course was uneventful in most cases. The major complications were neurological deficits (7,1%) and overall mortality was 7,1%. The histopathological study showed 4 pinealoblastomas, 2 pinealocytomas, 2 germinomas and 3 glial tumors.
En savoir plus

205 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

5. Artère vertébrale : Constitue l’élément vasculaire le plus important à prendre en considération en cas d’abord chirurgicale de la CCO. Elle prend naissance au niveau de l’artère sous-clavière de chaque côté, monte dans le trou transverse de C6 à C1 puis elle contourne les masses latérales de C1 et chemine dans la gouttière de l’arc postérieure de C1, perfore la membrane occipito-atloïdienne et traverse l’espace épidural puis la dure-mère pour pénétrer dans le trou occipital et la cavité crânienne. Elle contourne le bulbe rachidien et donne l’artère spinale postérieure et en avant l’artère spinale antérieure et l’artère cérébelleuse postéro-inférieure. Les deux artères vertébrales se réunissent pour former le tronc basilaire.
En savoir plus

186 En savoir plus

La prise en charge de l'anvrysme 
artriel intracrnien, exprience du service de neurochirurgie du centre
 hospitalier universitaire Mohamed VI Marrakech

La prise en charge de l'anvrysme artriel intracrnien, exprience du service de neurochirurgie du centre hospitalier universitaire Mohamed VI Marrakech

Malgré un taux de mortalité et de morbidité élevés dans les cas des anévrysmes rompus, les résultats de l’étude internationale des anévrysmes intracrâniens non rompus (ISUIA) [124], on[r]

189 En savoir plus

Show all 9267 documents...

Sujets connexes