Haut PDF Mylome multiple propos de 40 cas

Mylome multiple  propos de 40 cas

Mylome multiple propos de 40 cas

des ecchymoses, des épistaxis, des hémorragies intestinales, des symptômes neurologiques comme des céphalées, des troubles visuels, des bourdonnements d’oreille ou une confusion. f. Signes d’hypercalcémie [47,19] L’hypercalcémie est une circonstance de diagnostic de MM dans près de 20 % des cas. Elle n’est pas un critère de mauvais pronostic en soit car seulement de très rares patients ont un pronostic vital réellement mis en jeu par cette complication mais elle induit une déshydratation par syndrome polyuropolydipsique et l’apparition d’une insuffisance rénale. Plusieurs mécanismes en expliquent la survenue. Le principal est l’hyperostéoclastose induite localement par les cellules myélomateuses, via une production cytokinique telle que RANKL, TNF, MIP-1, DKK1.
En savoir plus

137 En savoir plus

Place des inhibiteurs de la 5-alpha-rductase dans le traitement de l'hypertrophie bnigne de la prostate : Etude prospective  propos de 40 cas

Place des inhibiteurs de la 5-alpha-rductase dans le traitement de l'hypertrophie bnigne de la prostate : Etude prospective propos de 40 cas

Place des inhibiteurs de la 5-alpha-réductase dans le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate : Etude prospective à propos de 40 cas - 30 - vésicale. En revanche l’hémostase de la loge prostatique est parfois un peu plus difficile. Le drainage est le même que celui de l’intervention précédente. Certains peuvent rajouter une cystostomie chirurgicale séparée. Les complications chirurgicales spécifiques du Millin sont l’ostéite pubienne et l’anurie par suture des méats urétéraux (rares). Les autres complications sont essentiellement hémorragiques, pouvant faire discuter une reprise chirurgicale. Toutes les complications la RTUP peuvent survenir, en dehors, bien sûr du syndrome de résorption. À ces complications se surajoutent les risques de complications pariétales classiques d’une chirurgie ouverte : hématome abcès de paroi, éventration.....
En savoir plus

93 En savoir plus

Greffe de peau totale dans le traitement des séquelles de brulures de la main : A propos de 40 cas

Greffe de peau totale dans le traitement des séquelles de brulures de la main : A propos de 40 cas

perfusion locale sont respectées, et en absence d’infection majeure). Dans les cas où l’évolution tourne mal, la conversion en troisième degré survient après une vasoconstriction ou une thrombose des vaisseaux dermiques au niveau de la zone d’ischémie, devenue zone de nécrose [18]. La cicatrisation sera alors la plupart du temps celle d’une brûlure du troisième degré. La cicatrisation se fait par desquamation progressive des zones de nécrose superficielle. Par endroit l’effraction de la basale conduit à une prolifération du tissu conjonctif importante, contemporaine de l’épidermisation superficielle. Il se crée ainsi un tissu de granulation enchâssant quelques îlots épidermiques qui en confluant vont progressivement le couvrir. La cicatrisation primaire sera ainsi obtenue. Elle peut aboutir à la formation de séquelles graves si l’on n’a pas pris soin de pratiquer un traitement efficace.
En savoir plus

135 En savoir plus

Traitement chirurgical des fractures de l'extrémité inférieure du fémur chez l'adulte : à propos de 40 cas

Traitement chirurgical des fractures de l'extrémité inférieure du fémur chez l'adulte : à propos de 40 cas

*La pseudarthrose septique : Elle est de pronostic plus sombre, la stérilisation des foyers infectieux est difficile les reprises chirurgicales sont souvent nombreuses, la raideur du genou est pratiquement inévitable. MERLOZ et PAUGET (97) rapportent après une étude sur 87 patients en janvier 1985, 44 formes de pseudarthroses septiques contre 43 aseptiques, dans 48 cas il n’y a pas de perte de substance osseuse (55%), par contre, dans 39 cas cette perte de substance est soit partielle (23 cas) soit circonférentielle (16 cas).

145 En savoir plus

Perception de la douleur chez l'enfant autiste  propos de 40 cas Hpital militaire Avicenne

Perception de la douleur chez l'enfant autiste propos de 40 cas Hpital militaire Avicenne

En effet depuis les années 2000, plusieurs travaux de recherche portant sur ce sujet ont été publiés. Certains ont montré une hyporéactivité à la douleur chez les enfants autistes en les comparant à des sujets témoins (Militerni et al [114], Gilbert et al [145]), d’autres travaux ont objectivé une hyperréactivité (Nader et al,2004 [146] ; Pernon et Rattaz,2003 [113]), d’autres une hypo et hyperréactivité (Ingles 2000 [147]) ; c’est le cas de l’étude de Tordjman et al ,2009 [111] qui a mis en évidence une réactivité comportementale réduite chez les enfants autistes que ce soit en situation de vie quotidienne (à domicile ou en institution) ou durant un soin douloureux. Les mêmes auteurs rapportent que cette hyporéactivité n’est pas constante puisque certains enfants ont présenté une hyperréactivité tels les comportements d’automutilation, d’agressivité et de stéréotypies suite à la ponction veineuse.
En savoir plus

141 En savoir plus

Lupus rythmateux systmique : exprience de lhpital militaire avicenne de marrakech. ( propos de 40 cas)

Lupus rythmateux systmique : exprience de lhpital militaire avicenne de marrakech. ( propos de 40 cas)

En cas de non-obtention de la rémission sous cyclophosphamide intraveineux, le mycophénolate mofétil peut être prescrit à la place et vice versa. En cas de résistance à ces deux immunosuppresseurs, le rituximab peut être prescrit. L’attitude à adopter face aux glomérulonéphrites extramembraneuses pures (classe V) n’est pas définie. En absence de traitement établi, seules les formes de mauvais pronostic (syndrome néphrotique, insuffisance rénale et fibrose interstitielle à la biopsie), peuvent justifier, dans l’état actuel des connaissances, de propositions thérapeutiques spécifiques. L’association corticoïde et immunosuppresseur d’emblée est préférée en raison de la gravité de ces formes, de la faible fréquence des rémissions spontanées et de l’absence d’efficacité des corticoïdes seuls. Les traitements antiprotéinuriques, inhibiteur de l’enzyme de conversion par exemple, et une protection cardiovasculaire seront prescrits en cas de protéinurie glomérulaire.
En savoir plus

206 En savoir plus

Place de l’embrochage fasciculé selon Hackethal dans le traitement des fractures de l’humérus à propos de 40 cas

Place de l’embrochage fasciculé selon Hackethal dans le traitement des fractures de l’humérus à propos de 40 cas

Et d’autre part permettait d’apprécier le terrain (état général, décompensation d’une tare préexistante …….). Les fractures de l'humérus sont fréquentes chez le polytraumatisé ou le blessé polyfracturé puisqu'elles représentent 15 à 30 % des séries publiées, pour Bonnevialle [16] 35% des cas étaient des polytraumatisés dont 10% d’association contusion thoracique et/ou fractures costales et fractures humérales homolatérales, dans 18% la fracture rentrait dans le cadre d’une lésion étagée de type « coude flottant ». Dans notre série, 15 cas (42,85%) avaient une ou plusieurs lésions associées dont cinq traumatismes étagés du membre supérieur, six fractures de membre controlatéral et quatre polytraumatisés. Ces chiffres justifient la fréquence des indications opératoires dans notre expérience. Tous les auteurs s'accordent pour proposer une fixation chirurgicale de la fracture chez ces blessés [29,30].
En savoir plus

117 En savoir plus

Hépatectomies, expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI de Marrakech : A propos de 40 cas

Hépatectomies, expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI de Marrakech : A propos de 40 cas

The aim of our work is to evaluate the different techniques employed in the liver resection as well as surgical indications to analyze results of morbidity and mortality. Thus, in this retrospective study, we report the case of 40 patients undergoes hepatectomy at the surgery viscera service of University Hospital Centre Mohamed VI of Marrakech between January 2004 and December 2009. Mean age of patients was 42.9 years old with extreme ranging from 16 to 82 years old. Female represent a big percentage with 60%. Liver ultrasound was conducted in 82.5% and abdominal Computed Tomography in 50% of cases. Preoperative biological balance was abnormal in 17.5%. Surgical indications were dominated by the benign lesions (80% of cases). Resection was atypical in 77.5% of cases with major hepatectomy in 7.5%. Vascular clamping was conducted in 30% of cases. Abdominal drainage has been made among all our patients and biliary drainage has never been realized. For additional acts, a single major gesture of hemicolectomy right type has been achieved. 7.5% of the patients in our series were transfused. Preoperative mortality was 12.5% and 20% for morbidity. Morbidity and mortality risk factors are: age, background, pathology nature, resection type and
En savoir plus

150 En savoir plus

Bilharziose génitale chez la femme en République populaire du Congo à propos de 40 cas

Bilharziose génitale chez la femme en République populaire du Congo à propos de 40 cas

préSider cette Thèse. dont vers vous vous vous.. Les Schistosomoses, Schistosomiases ou Bilharzioses sont connues dans le monde depuis la plus haute J1ntiquité. BILHA[r]

129 En savoir plus

Bilharziose génitale chez la femme en république populaire du Congo à propos de 40 cas

Bilharziose génitale chez la femme en république populaire du Congo à propos de 40 cas

préSider cette Thèse. dont vers vous vous vous.. Les Schistosomoses, Schistosomiases ou Bilharzioses sont connues dans le monde depuis la plus haute J1ntiquité. BILHA[r]

129 En savoir plus

L’apport de la TDM dans la tuberculose thoracique chez l’adulte ( A propos de 40 cas )

L’apport de la TDM dans la tuberculose thoracique chez l’adulte ( A propos de 40 cas )

La TDM thoracique est plus sensible pour la détection des pneumothorax de faible abondance, le cas d’un seul malade ou l’épanchement hydro-aérique a échappé à la radiographie standard. L’air a une localisation généralement antérieure ou antérolatérale, il dessine une cupule renversée à concavité inférieure. Dans les cas difficiles, il peut être utile de faire une coupe en expiration et d’utiliser une fenêtre plus étroite qui majore le contraste entre l’air et le parenchyme pulmonaire. La TDM permet aussi un bilan lésionnel complet à la recherche des lésions parenchymateuses ou médiastinales évocatrices de tuberculose, une fistulisation cutanée, une ostéite costale ou encore un épaississement pleural échappant à la radiographie standard (37, 55).
En savoir plus

180 En savoir plus

Complications mtaboliques du post-opratoire immdiat de lentrocystoplastie pour tumeur de vessie : tude prospective  propos de 40 cas

Complications mtaboliques du post-opratoire immdiat de lentrocystoplastie pour tumeur de vessie : tude prospective propos de 40 cas

Dans notre série, la longueur moyenne de l’anse prélevée variait de 40 à 50 cm. Dans les remplacements orthotopiques de vessie, la durée de contact est liée à la fréquence mictionnelle qui est induite par le patient. Des mictions trop espacées rallongent la durée de contact. Les phénomènes de résorption, dont tous les mécanismes ne sont pas encore connus en détail, modifient la composition des urines et entraînent un cercle vicieux aboutissant à des acidoses graves. L’atrophie de la muqueuse intestinale du réservoir semble réduire la capacité de résorption ou du moins la modifie fortement. Ces modifications ont pu être mises en évidence par des études au Na+ et au Cl- marqués aux isotopes [49]. Dans ces réflexions, le rôle du résidu postmictionnel, surtout au-dessus de 100 ml, n’est pas à sous-estimer.
En savoir plus

122 En savoir plus

Le Polype antrochoanal de killian : Etude pidmiologique, clinique, para clinique, thrapeutique et volutive. A propos de 40 cas

Le Polype antrochoanal de killian : Etude pidmiologique, clinique, para clinique, thrapeutique et volutive. A propos de 40 cas

l’anatomie osseuse en voisinage de la tumeur et les rapports anatomiques à risque. Le papillome inversé peut induire une ostéolyse même lorsqu’aucune cancérisation n’est notée. Elle touche essentiellement la cloison intersinusonasale et la lame orbitaire de l’éthmoïde. En cas d’extension endocrânienne ou vers les espaces profonds de la face, l’analyse des prolongations tumorales doit être précisée afin de guider l’acte opératoire. L’intérêt de l’IRM est de différencier la tumeur, l’inflammation induite par la tumeur et les zones de rétention. Le signal tumoral est hypodense à isodense en séquence pondérée T1, isodense à hyperdense en séquence pondérée T2. La topographie la plus fréquente des papillomes inversées est la paroi latérale des cavités nasales (80%), le sinus maxillaire (50%) et le sinus ethmoïdal (33%).L’analyse anatomopathologique est essentielle pour asseoir le diagnostic et rechercher les zones de dysplasie et de dégénérescence. Le traitement est exclusivement chirurgical, deux voies d’abord sont possibles, la voie externe et la voie endoscopique endonasale. Le taux moyen de récidive (20%) est similaire dans les deux voies d’abord.
En savoir plus

157 En savoir plus

Chirurgie plastique de la paroi abdominale : Exprience du service de chirurgie plastique et rparatrice. CHU MED VI Marrakech. A-propos de 40 cas

Chirurgie plastique de la paroi abdominale : Exprience du service de chirurgie plastique et rparatrice. CHU MED VI Marrakech. A-propos de 40 cas

Ces imperfections concernent notamment la cicatrice qui est parfois un peu trop visible, adhérente, voire asymétrique ou ascensionnée. Cette cicatrice peut, dans certains cas, devenir élargie, épaisse, voire chéloïde Les cicatrices pathologiques sont dominées par l’hypertrophie qui est un épaississement rosé, parfois douloureux de la cicatrice s’accentuant après le troisième mois. Cette hypertrophie est prévenue par l’application dosée, presque systématique, de crèmes corticoïdes, et par une technique d’incision cutanée originale qui s’oppose aux conceptions classiques : incision tangentielle et non perpendiculaire à la surface de la peau permettant d’enlever un maximum de tissu dermique. Habituellement, cette hypertrophie disparaît en 12 à 16 mois, en l’absence d’application de crèmes corticoïdes. La rare persistance de cette hypertrophie au-delà de 18 mois après l’intervention, signe une transformation en cicatrice chéloïde qui impose alors un traitement chirurgical adapté.
En savoir plus

219 En savoir plus

Résultats cliniques et radiologiques de l'arthrodèse des 4 os par plaque verrouillée dans le traitement des SLAC et SNAC lésions‎ : à propos de 40 cas

Résultats cliniques et radiologiques de l'arthrodèse des 4 os par plaque verrouillée dans le traitement des SLAC et SNAC lésions‎ : à propos de 40 cas

DISCUSSION : La plaque d’arthrodèse : L’utilisation d’une plaque verrouillée pour la fixation de l’arthrodèse des 4 os a permis plusieurs progrès techniques. Tout d’abord, par rapport à l’utilisation des broches, elle permet de diminuer le nombre d’infection comme le montre plusieurs études : celle de Vance 11 qui retrouve un taux d’infection de 7% avec l’utilisation des broches contre 0% avec l’utilisation d’une plaque ; celle de Hernekamp 7 qui retrouve un taux d’infection de 10% avec des broches versus 0% avec une plaque ainsi que Bedford 9 qui ne retrouve aucun cas d’infection post- opératoire dans sa série de 15 patients arthrodésés par plaque. Dans notre série aucun cas d’infection n’a été retrouvé.
En savoir plus

40 En savoir plus

Evaluation globale de la qualit de vie des patients au cours de la maladie de Lapeyronie: tude longitudinale prospective  propos de 40 cas

Evaluation globale de la qualit de vie des patients au cours de la maladie de Lapeyronie: tude longitudinale prospective propos de 40 cas

L’action du TGFβ1 sous sa forme active se fait par interaction spécifique avec son récepteur à la surface des fibroblastes et entraîne une cascade de signaux d’activation par la voie des SMADs aboutisant à la synthèse de tissu connectif et à l’inhibition des collagénases. [55,56]. Ces mécanismes sont à l’origine d’une dégradation des fibres élastiques dans 90% des cas et d’un dépôt anarchique de collagène de type 1 aboutissant à la plaque rétractile inextensible, et un remaniement des veines de drainages circonflexes responsable d’une maladie veino-occlusive locale [56].
En savoir plus

164 En savoir plus

Les syndromes lymphoprolifratifs chroniques  B   lHpital Militaire  AVICENNE  de Marrakech  propos de 40 cas et revue de la littrature

Les syndromes lymphoprolifratifs chroniques B lHpital Militaire AVICENNE de Marrakech propos de 40 cas et revue de la littrature

Elle peut être révélé dans certains cas, par des complications infectieuses à répétition (zona, pneumopathie). Beaucoup plus rarement, la découverte de la maladie peut se faire par des complications hématologiques (anémie hémolytique auto-immune). Il existe probablement des formes asymptomatiques de LLC, chez l'adulte normal, la fréquence de ces formes est de 3,5%, avec un risque de progression en LLC symptomatique estimé à 1% par an [146]. Elles sont détectées dans 13,5% des cas chez les membres de familles avec des formes familiales de LLC [122].

175 En savoir plus

Aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs de la diplégie spastique à propos de 40 cas

Aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs de la diplégie spastique à propos de 40 cas

1-4. Autres signes : La fonction visuelle est cruciale pour le développement et peut être compromise par plusieurs conditions dont la prématurité. La leucomalacie périventriculaire est très souvent associée à des signes ophtalmologiques. Plus un prématuré a des signes ophtalmologiques, plus il a de chances de développer une diplégie spastique (58), d’où l’intérêt d’un examen ophtalmologique régulier chez ces enfants pour une prise en charge précoce. E. Fazzi et collaborateurs (58) avaient rapporté que le strabisme était la plus fréquente des manifestations ophtalmologiques de la diplégie spastique, rétrouvé dans 70% des cas. Ils rapportèrent également que la fréquence des troubles visio-praxiques était sous-estimée. Ces derniers ont le plus d’impact sur la vie courante de ces enfants et sont souvent à l’origine des échecs scolaires.
En savoir plus

94 En savoir plus

Tumeurs phyllodes du sein : à propos de 40 cas

Tumeurs phyllodes du sein : à propos de 40 cas

142 ABSTRACT Our retrospective study is about 40 cases of phyllodes tumors of the breast collected at the department of pathology of the university hospital Mohammed VI in Marrakech, for a period of 6 years from January 2002 to December 2008. The age of our patients was between 16 and 47 years with an average of 30,7 years. The main clinical manifestation was a unilateral breast lump measuring between 2 and 35 cm in diameter (7.4 cm on average) and rarely accompanied by local inflammatory signs or changes in skin next. Preoperative paraclinical explorations had suspected the diagnosis of TP in 12,5% of cases with regard to mammography, and 9% for breast ultrasound. The pathological examination was used to classify tumors in our series: 75% of TP grade 1, 12,5% of TP in grade 2 and 12,5% of TP in gade 3. On the therapeutic use, all our patients received surgical resection for their tumors: indeed, we practiced 34 simple lumpectomy (85%), 2 large lumpectomy (5%) and 4 total mastectomy (10%) including 3 cases been associated with axillary lymph node. Adjuvant treatment (chemotherapy, radiotherapy) was necessary in 3 cases of TP grade 3. The evolution of our patients was marked by the advent of 4 local recurrences (10% of cases), of which 3 have relapsed a second time. We noticed that relapses occurred in all tumor grades, and as the tumoral repetition appeared as well after a lumpectomy as after a total mastectomyand. There was no distance metastasis and no deaths until the end of monitoring.
En savoir plus

181 En savoir plus

Les syndromes mylodysplasiques( propos de 40 cas) et revue de la littrature

Les syndromes mylodysplasiques( propos de 40 cas) et revue de la littrature

Un lien entre les étiologies de cancer et des mutations spécifiques de P53 peut exister. Des mutations caractéristiques du gène P53 ont été observées dans le carcinome hépatocellulaire après ingestions d’aflatoxines, le cancer de la peau après exposition au soleil, et le cancer du poumon après consommation de tabac [55,56]. Ce type de schéma homogène de mutation n’est pas évident dans les SMD ou LAM de novo [56, 57]. Des mutations de P53 ne sont retrouvées que dans 3 à 7% de ces cas [58, 59, 60]. Les mutations ponctuelles de P53 semblent être plus rares dans les SMD de novo que pour la plupart des cancers [61]. Le plus souvent les cas de SMD concernés par une anomalie de P53 comportent des anomalies cytogénétiques avec monosomie 17 ou délétion du bras 17 p (avec ou sans translocation).
En savoir plus

95 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes