Haut PDF La prise en charge des fractures du calcaneus

La prise en charge des fractures du calcaneus

La prise en charge des fractures du calcaneus

· Vissage du fragment apophysaire : Le vissage se fait de dehors en dedans, en direction de la zone osseuse très dense située juste au dessous de l’extrémité interne du sinus du tarse dans le sustentaculum tali ou l’on trouve souvent la meilleure prise ; quelquefois, la vis est dirigée sur la face interne apophysaire. Il faut reconnaître que le vissage de ce fragment est de réalisation délicate (44).Ce fragment apophysaire est souvent intéressé par un trait de fracture latéral détachant un éclat de corticale. Il arrivera même que cet éclat soit solidaire d’un fragment relativement petit qui « ascensionne »sous l’effet de la traction des parties molles ; il est donc naturel en fin d’intervention de reposer ce fragment et de le visser (48).
En savoir plus

132 En savoir plus

Pépite | Prise en charge des fractures mandibulaires complexes par fixateur externe à bas coût, l’expérience de 65 patients sur 24 ans

Pépite | Prise en charge des fractures mandibulaires complexes par fixateur externe à bas coût, l’expérience de 65 patients sur 24 ans

Résumé : Introduction : En 1936, Gustave Ginestet a été le premier à développer un dispositif externe pour la prise en charge des fractures complexes de mandibule. En 1949, Joe Hall Morris a élaboré un système externe d’ostéosynthèse bi-cortical. Le modèle de J.H. Morris nous a conduit à créer un fixateur externe « fait maison ». Celui-ci est basé sur la solidarisation de broches avec une sonde d’intubation, remplie avec une résine auto-polymérisante. L’objectif de cette étude était de réaliser une revue des patients ayant bénéficié de notre fixateur externe durant les 24 dernières années.
En savoir plus

32 En savoir plus

L’anesthésie intra focale dans la prise en charge des fractures de l’extrémité inférieure du radius : une étude prospective multicentrique

L’anesthésie intra focale dans la prise en charge des fractures de l’extrémité inférieure du radius : une étude prospective multicentrique

Conclusion L’anesthésie intra focale est une technique connue et utilisée essentiellement à l’étranger depuis de nombreuses années dans la réduction des fractures de l’extrémité inférieure du radius. Cette étude a permis de mettre en évidence la faisabilité de l’AIF dans la prise en charge antalgique des réductions des fractures de l’extrémité inférieure du radius extra articulaire à bascule postérieure dans 3 services d’urgences en France. La satisfaction dans la réalisation de la technique était identique entre les médecins expérimentés et ceux effectuant ce geste pour la première fois. La durée de prise en charge ne semblait pas augmentée par rapport à une analgésie intraveineuse classique.
En savoir plus

68 En savoir plus

Concordance entre les interventions de l’infirmière et de médecins spécialistes dans la prise en charge des fractures de fragilisation

Concordance entre les interventions de l’infirmière et de médecins spécialistes dans la prise en charge des fractures de fragilisation

73 pour fracture sont peu implantés à travers le monde (Canada, Australie et Royaume-Uni) et qu’un important écart thérapeutique est toujours présent dans la prise en charge des patients ayant de l’ostéoporose. Par ailleurs, deux études canadiennes ont permis de déterminer que ce modèle d’intervention (type A selon Ganda et al. (2012)) était économique. Une étude de Majumbar et al. (2009), avait déterminé qu’en comparaison aux coûts habituels qu’entraînent les fractures de fragilisation, une économie de 82% de ce montant pouvait être obtenue avec un programme de prévention des fractures de fragilisation (hanches dans ce cas-ci) en utilisant un case manager [105]. D’autres auteurs en Ontario ont estimé qu’une économie d’environ 50 000 dollars était possible dans l’année suivant la fracture indexe (hanches aussi) à l’aide d’un modèle de prévention des fractures avec un coordonnateur (prise en charge de 500 patients par année à temps partiel) [106]. Ces études ont estimé les économies possibles en adoptant la stratégie case manager pour la prévention des fractures de fragilisation (particulièrement la hanche) en présumant des fractures évitées à l’aide de modèles d’analyse de décision. Les deux groupes utilisaient des données d’étude ou de programme avec un coordonnateur qu’ils avaient précédemment instauré pour estimer les coûts. Ce fait rendait leurs calculs plus solides et l’estimation des fractures évitées n’était pas irréaliste (6 fractures de hanche pour 100 patients [105], 3 fractures de hanches par année pour 500 patients [106]). De toute évidence, les résultats de ces études sont difficiles à rendre généralisables étant donné les variations dans la prise en charge traditionnelle des fractures de hanches dans les centres hospitaliers du Canada, et surtout dans les autres pays. Toutefois, ce sont les données les plus appropriées pour valider la valeur économique de notre modèle puisque notre étude s’est déroulée au Canada.
En savoir plus

190 En savoir plus

Prise en charge des fractures du cotyle. État des lieux‎ : à propos d'une série de 92 cas

Prise en charge des fractures du cotyle. État des lieux‎ : à propos d'une série de 92 cas

Le contexte des traumatisés grave de ces patients fait le plus souvent réaliser une prise en charge en deux temps. La prise en charge initiale consiste à la mise en place d’une traction afin de réduire les déplacements et d’apporter une antalgie. Dans un second temps, différents traitements sont possibles en fonction du déplacement articulaire et de l’état général du patient. D’une part, le traitement orthopédique consiste en une traction mobilisation à l’aide d’une broche transcondylienne ou transtibiale pour une durée d’environ 1 mois. Il généralement indiqué pour les fractures non déplacées avec une bonne congruence articulaire ou pour les patients fragiles. L’ostéosynthèse par plaque peut être réalisé par voie postérieure de Kocher ou ilio-inguinale selon le type de fracture. Elle est généralement indiquée chez les patients jeunes avec une mauvaise congruence articulaire. Enfin l’arthroplastie primaire est indiquée chez les patients âgés, actifs et en bon état général. Elle est principalement indiquée pour les lésions de la paroi postérieure avec impaction de la tête fémorale, pour les cas de fracture de la tête fémorale associée, ou en cas d’arthrose préexistante. L’arthroplastie secondaire peut être proposé après un traitement conservateur ayant évolué vers une coxarthrose post traumatique.
En savoir plus

50 En savoir plus

Prise en charge des fractures trochantériennes au CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge des fractures trochantériennes au CHU Mohamed VI de Marrakech

Elles ont bénéficié d’une meilleure connaissance anatomique et biomécanique mais surtout du développement du matériel d’ostéosynthèse qui permet une approche moins invasive (foyer fermé) et mise en charge précoce. L’objectif de ce travail est de rapporter l’expérience du service de traumato- orthopédie(aile B) du CHU Mohammed VI de Marrakech à propos de 130 cas, sur une période de cinq ans allant de Janvier 2005 à Décembre 2009 , de préciser l’épidémiologie de ces fractures et aussi faire une mise au point sur leur prise en charge.
En savoir plus

158 En savoir plus

Lintrt de la fixation externe dans la prise en charge des fractures et des fractures-luxations de la cheville

Lintrt de la fixation externe dans la prise en charge des fractures et des fractures-luxations de la cheville

Ce sont des fractures articulaires qui nécessitent une bonne réduction anatomique et un choix thérapeutique rapide et judicieux sur la base d’un diagnostic radio clinique précis. La prise en charge de ces fractures est un défit. Leur traitement doit prendre en compte non seulement le versant osseux, mais aussi les lésions des parties molles, source de fréquentes complications cutanées ou infectieuses. En effet, la réalisation d’une ostéosynthèse interne dans ce type de fracture devient laborieuse voire dangereuse.

167 En savoir plus

Prise en charge des fractures de l'anneau pelvien‎ : état des lieux, à propos d'une série de 34 cas

Prise en charge des fractures de l'anneau pelvien‎ : état des lieux, à propos d'une série de 34 cas

Pour Tonetti [18], le traitement fonctionnel peut être proposé pour les lésions B1 et B2 sauf si l’instabilité postérieure est majeure. Burgess et al [19] ainsi que Tile [20] à propos de 494 patients, ont confirmé l’intérêt du traitement fonctionnel, étendant même les indications aux fractures B3, mais excluant les lésions spécifiques en ‘open book’ très déplacées. Höch et al [21], dans une revue de la littérature et dans une étude rétrospective de 71 fractures B2 suivi sur 1 an, ne retrouvaient pas de différence entre une prise en charge chirurgicale et une prise en charge fonctionnelle sur la qualité de vie et les douleurs. De plus, les complications du groupe traité chirurgicalement s’avéraient plus importantes. Hagen et al [22], dans une étude rétrospective de 123 fractures B1 ou B2 peu déplacées et traitées fonctionnellement ou de types B1 et B2 déplacées de plus de 10 mm et opérées, ne retrouvaient pas de différence entre les deux groupes en termes de douleurs et d’utilisation de morphiniques. Nous n’avons opéré qu’une seule fracture B2 très déplacée pour une patiente jeune susceptible de présenter ultérieurement une dystocie. Cette indication correspondait à celle de Höch [21]. Enfin, pour Tonetti [18], lorsqu’une indication chirurgicale est posée pour les fractures B1 et B2, la prise en charge chirurgicale de la lésion antérieure corrige la lésion postérieure.
En savoir plus

43 En savoir plus

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Temps important de la prise en charge des fractures ouvertes, consiste à l’ablation des tissus dévitalisés, il concerne le tissu cutané, sous cutané, fascias et muscles. Le parage du segment jambier doit être longitudinal et si possible en ellipse, de la superficie à la profondeur, le parage doit être complet mais économe, toute la graisse dévitalisée ou douteuse doit être excisée, tous les fragments osseux libres dévascularisés doivent être réséqués. [38]

113 En savoir plus

Efficacité et innocuité de l'anesthésie intra-focale dans la prise en charge initiale des fractures déplacées de l'extrémité inférieure du radius chez l'adulte : une revue systématique de littérature

Efficacité et innocuité de l'anesthésie intra-focale dans la prise en charge initiale des fractures déplacées de l'extrémité inférieure du radius chez l'adulte : une revue systématique de littérature

D/ Analyse de la revue systématique de littérature incluse Handoll (21) avait inclus 18 essais cliniques randomisés ou quasi-randomisés. L'objectif de son travail était de synthétiser les preuves de l'efficacité relative des principales méthodes d'anesthésie utilisées pour la prise en charge des fractures distales du radius chez les adultes. Neuf essais de sa revue concernaient l'AIF, dont huit avaient déjà été inclus au terme de notre recherche et ont été analysés précédemment. Un essai avait été exclu lors de la deuxième étape de sélection (texte complet en langue allemande).
En savoir plus

93 En savoir plus

Intérêt de l'utilisation de plaques d'ostéosynthèse pré-conformées sur modèle d'impression 3D dans la prise en charge des fractures-disjonctions du complexe zygomatique

Intérêt de l'utilisation de plaques d'ostéosynthèse pré-conformées sur modèle d'impression 3D dans la prise en charge des fractures-disjonctions du complexe zygomatique

Les clichés radiographiques conventionnels (Waters, Blondeau, Hirtz et Paoli) ne sont plus d’actualité dans le bilan lésionnel initial. Le scanner du massif facial en coupes[r]

103 En savoir plus

Délai de prise en charge optimal, efficacité et tolérance de la cimentoplastie dans la prise en charge des fractures vertébrales ostéoporotiques de type A1 en Gériatrie (étude rétrospective descriptive menée de 2011 a 2015 au Centre hospitalier de Bayonne

Délai de prise en charge optimal, efficacité et tolérance de la cimentoplastie dans la prise en charge des fractures vertébrales ostéoporotiques de type A1 en Gériatrie (étude rétrospective descriptive menée de 2011 a 2015 au Centre hospitalier de Bayonne)

Notre expérience bayonnaise est favorable à ce type de procédure qui constitue un élément important à notre arsenal thérapeutique. Cette technique doit néanmoins être envisagée de façon sélective, en situation d’impasse thérapeutique, en cas de fracture vertébrale restant hyperalgique en dépit d’une prise en charge adaptée. La décision doit être prise de façon collégiale, en concertation avec un clinicien et un opérateur entrainé (radiologue, neurochirurgien) avec, bien évidemment, le consentement éclairé du patient. Enfin, proposer une vertébroplastie sans prendre en charge la maladie ostéoporotique n’a aucun sens. Nous devons garantir à nos patients un traitement optimal de la douleur fracturaire mais aussi de la maladie ostéoporotique dont un diagnostic et une prise en charge précoce permettrait d’en éviter les complications et d’en réduire la gravité.
En savoir plus

98 En savoir plus

La terrible triade du coude : prise en charge chirurgicale lors de
fractures non reconstructibles de la tête radiale

La terrible triade du coude : prise en charge chirurgicale lors de fractures non reconstructibles de la tête radiale

Broberg et Morrey 93 89,5 Complications 3/13 4/10 L’attitude à tenir concernant les fractures de l’apophyse coronoïde fait débat. Des études biomécaniques(12,13) montrent que si le fragment de coronoïde est petit, la stabilité du coude peut être restaurée avec un simple remplacement de la tête radiale et une réinsertion du ligament collatéral latéral. Dans notre pratique, la réinsertion de cette fracture est systématique. En effet, la capsule articulaire antérieure s’insère en moyenne à 6,4mm de la berge de la coronoïde(14). Doornberg(15) retrouve que la taille moyenne des fractures de la coronoïde dans les terribles triades est de 35% de la taille totale de la coronoïde. Cette lésion est souvent sous estimée alors qu’elle contribue à l’instabilité du coude par perte de butoir osseux et /ou perte de l’insertion de la capsule antérieure. Ces fractures ne peuvent pas être négligées. En effet, une série de patients présentée au congrès annuel de l’American Society for Surgery of the Hand en 2003 par Doornberg et Ring montre que 31 des 32 patients présentant une terrible triade avaient une petite fracture de la coronoïde qui incluait l’insertion
En savoir plus

32 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des fractures de la diaphyse fémorale chez l'adulte

Prise en charge chirurgicale des fractures de la diaphyse fémorale chez l'adulte

Il permet de transformer le canal médullaire de son aspect initial de sablier en un cylindre de calibre uniforme sur la plus grande longueur possible. Cela autorise l'enclavement transversal du clou sur une distance plus importante dans les deux fragments proximaux et distaux. Ainsi est rendue possible l'ostéosynthèse de fracture ne siégeant pas uniquement dans la portion rétrécie du canal médullaire. Une étude menée par KEMPF [110] montre que l'alésage autorise également l'implantation de clous de diamètre plus important. La résistance d'un cylindre creux est proportionnelle à la puissance 4 de son diamètre. Duparc [121] a démontré que l'utilisation d'un clou de gros diamètre plus solide permettrait également d'obtenir un meilleur alignement, mais il expose au risque de fractures iatrogènes per opératoires. Les inconvénients de l'alésage sont la destruction de la vascularisation endo-médullaire, l'augmentation de la durée de l'intervention, les incidents per opératoires.
En savoir plus

126 En savoir plus

Prise en charge des fractures du cotyle dans le service de traumatologie orthopdie du CHU MED VI Marrakech Exprience de 5 ans du 2012 au 2016

Prise en charge des fractures du cotyle dans le service de traumatologie orthopdie du CHU MED VI Marrakech Exprience de 5 ans du 2012 au 2016

L'évaluation neurologique est de première importance mais elle est souvent difficile à réaliser. On s'attachera à l'examen sensori-moteur depuis L3 jusqu'aux dernières paires sacrées. Les fonctions sphinctériennes seront inclues dans l'examen. Dans les fractures pelviennes, on recherchera particulièrement des atteintes du plexus lombo-sacré (surtout de L5), du nerf glutéal supérieur et du nerf honteux. Dans les fractures du cotyle, l’atteinte du nerf sciatique doit être recherchée systématiquement, elle peut être complète, mais le plus souvent l’atteinte est incomplète touchant uniquement le territoire du sciatique poplité externe ou du nerf poplité interne, elle est surtout fréquente en cas de luxation postérieure et dans la majorité des cas, et elle évolue favorablement avec une gêne fonctionnelle minime.
En savoir plus

180 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes de l'urètre postérieur dans les fractures du bassin chez l'homme adulte : comparaison du réalignement endoscopique précoce versus urétroplastie différée

Prise en charge des traumatismes de l'urètre postérieur dans les fractures du bassin chez l'homme adulte : comparaison du réalignement endoscopique précoce versus urétroplastie différée

Dans notre étude, au terme de la prise en charge urologique globale, le retour à une miction normale dans notre étude semble plus long chez les patients ayant eu un REP (de 96 jours en moyenne) par rapport à ceux ayant eu une UD. Le parcours des patients développant une sténose après REP pourrait être rallongé, d’une part par le fait que la sténose apparaitrait plus tardivement, et d’autre part par la stratégie thérapeutique dont on essaierait de limiter le caractère invasif, en privilégiant l’urétrotomie interne notamment.
En savoir plus

67 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des fractures complexes de l’extrémité supérieure de l’humérus par une technique d’Ostéo Suture et Clou  : étude rétrospective monocentrique à propos de 65 cas

Prise en charge chirurgicale des fractures complexes de l’extrémité supérieure de l’humérus par une technique d’Ostéo Suture et Clou : étude rétrospective monocentrique à propos de 65 cas

53 Le taux de cal vicieux de l’extrémité supérieure de l’humérus était estimé par Siegel et al. dans les années 2000 entre 4 et 20% après fracture de l’ESH [38]. Chacun sait que quel que soit le matériel utilisé, aucun ne met à lui seul à l’abri de la survenue d’un cal vicieux tubérositaire [23, 39]. Certains auteurs ont déjà montré l’importance de ces cals vicieux tubérositaires sur la mauvaise récupération fonctionnelle [23 - 25, 28]. Les éviter nous semble être l’enjeu majeur du traitement de ces fractures complexes de l’extrémité proximale de l’humérus. Les cals vicieux tubérositaires sont dans la plupart des cas liés à un défaut initial de réduction et/ou à une stabilisation sous optimale [23]. L’utilisation d’emblée de matériel d’ostéosynthèse rigide comme un clou ou une plaque crée une contrainte, rendant la réduction anatomique encore plus difficile. Nous pensons que l’ostéosuture, qui est un matériel d’ostéosynthèse souple, permet de stabiliser les tubérosités en position anatomique plus simplement. Néanmoins, cette ostéosuture n’apporte pas la stabilité suffisante pour maintenir la réduction, nous la complétons donc par la mise en place d’un clou fin et droit introduit au point particulier préservant le foot print avec l’utilisation de vis auto stables fines divergentes. A noter qu’il n’a jamais été observé de déplacement per opératoire de la réduction anatomique initiale fixée par ostéosuture lors de l’introduction du clou. Comme l’a bien montré le dernier symposium de la SOFCOT en 2016 sur les cals vicieux tubérositaires, l’élément anatomique principal de l’épaule est le complexe ostéotendineux tubérosité-coiffe des rotateurs [24]. L’objectif principal du traitement chirurgical est de réparer anatomiquement ce complexe.
En savoir plus

91 En savoir plus

Prise en charge des fractures per-trochantériennes instables par clou Véronail®

Prise en charge des fractures per-trochantériennes instables par clou Véronail®

Medullary Nailing of the Femur and the Tibia Using Kuntscher's Technic. Value of Locking the Nail]', Acta Orthop Belg, 42 Suppl 1 (1976), 29-43. 27 G. Kouvidis, V. I. Sakellariou, A. F. Mavrogenis, J. Stavrakakis, D. Kampas, J. Galanakis, P. J. Papagelopoulos, and P. Katonis, 'Dual Lag Screw Cephalomedullary Nail Versus the Classic Sliding Hip Screw for the Stabilization of Intertrochanteric Fractures. A Prospective Randomized Study', Strategies Trauma Limb Reconstr, 7 (2012), 155-62.

128 En savoir plus

Prise en charge et rééducation des fractures du condyle mandibulaire de l'adulte : revue bibliographique

Prise en charge et rééducation des fractures du condyle mandibulaire de l'adulte : revue bibliographique

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

117 En savoir plus

Prise en charge des fractures de la palette humérale chez l'adulte

Prise en charge des fractures de la palette humérale chez l'adulte

L’ablation réglée en particulier du capitellum a été préconisée par de nombreux auteurs en raison de la simplicité des suites opératoires et des difficultés de l’ostéosynthèse. Cependant les résultats médiocres à moyen terme et le risque d’instabilité sequellaire du coude en valgus, ont fait que la résection d’emblée est réservée actuellement aux fragments de petite taille et/ou comminutifs, aux fractures survenant sur un terrain ostéoporotique et à celles diagnostiquées tardivement [21, 89, 90, 91].

114 En savoir plus

Show all 5391 documents...

Sujets connexes