Haut PDF Imagerie des muscles du membre supérieur et du dos

Imagerie des muscles du membre supérieur et du dos

Imagerie des muscles du membre supérieur et du dos

Tel que mentionné pour les patients avec STA, un plus grand signal EMG du côté convexe pourrait aussi être associé à une plus grande élongation des fuseaux neuromusculaires résultant d’u[r]

195 En savoir plus

Effets de la vibration des muscles sur les mécanismes neuronaux et la fonction du membre supérieur et inférieur des personnes ayant une hémiparésie chronique

Effets de la vibration des muscles sur les mécanismes neuronaux et la fonction du membre supérieur et inférieur des personnes ayant une hémiparésie chronique

vibration appliquée au niveau du membre supérieur (palme de la main, dos de la main, avant bras et épaule) à un programme d’ergothérapie conventionnelle pouvait augmenter leur flexion de l’épaule au delà de 135° ainsi que récupérer leur habileté à manipuler des objets avec la main après 4 semaines d’intervention (Shirahashi et al. 2007). Le programme d’ergothérapie conventionnel ou la vibration toute seule ne donnaient pas d’effets si importants. Dans le même ordre d’idée, Cordo et ses collaborateurs (2009) ont combiné la vibration à un dispositif robotique qui assiste le mouvement de la cheville ou du poignet et des doigts parétiques à 5°/s à une amplitude de 17,5° en flexion et en extension. Deux vibrateurs (60Hz) ont été appliqués sur les tendons des muscles qui s’allongeaient. Les patients se traitaient eux-mêmes à la maison 30 minutes par jour pendant 6 mois. Cette combinaison s’est montrée efficace pour améliorer la mobilité au membre inférieur ainsi que les activités de la vie quotidienne et la fonction de la main au membre supérieur. Les effets sur les AVQ ont persisté jusqu’à 6 mois après la fin du traitement. Cependant, en absence d’un groupe contrôle, il n’a pas été possible de préciser la contribution de chaque intervenion (i.e. vibration vs dispositif robotique) sur les résultats obtenus.
En savoir plus

385 En savoir plus

Estimation des forces musculaires du membre supérieur humain par optimisation dynamique en utilisant une méthode directe de tir multiple

Estimation des forces musculaires du membre supérieur humain par optimisation dynamique en utilisant une méthode directe de tir multiple

et la trajectoire des marqueurs donnerait de meilleurs résultats de force musculaire que les autres approches utilisant des données de nature différente. Le troisième objectif a été de montrer l’applicabilité de la nouvelle méthode d’optimisation avec suivi simultané des EMG et de la cinématique articulaire, à partir de données expérimentales. Cela a impliqué de personnaliser le modèle musculo-squelettique utilisé, afin qu’il correspondît aux caractéristiques anthropométriques du participant sur lequel les données expérimentales avaient été collectées. Cette personnalisation visait à identifier la force maximale isométrique des muscles par optimisation dynamique, grâce à notre nouvelle approche. L’optimisation statique a également été utilisée pour estimer les forces musculaires produites par le modèle musculo-squelettique avec la force maximale isométrique optimisée. L’hypothèse initiale était que, moins l’erreur serait grande entre les excitations musculaires estimées à partir de chaque approche (nouvelle/optimisation statique) et les EMG mesurés, plus cette approche serait fiable dans l’estimation des forces musculaires. Également, une autre hypothèse était que la redondance d’informations dans le suivi en optimisation dynamique garantirait la cohérence des forces musculaires obtenues.
En savoir plus

296 En savoir plus

La pratique mentale dans la rééducation du membre supérieur chez les patients en phase subaigüe après un AVC : une revue systématique

La pratique mentale dans la rééducation du membre supérieur chez les patients en phase subaigüe après un AVC : une revue systématique

En parallèle de ces recherches sur les différentes bases de données, celles effectuées à travers les références d’autres études ont permis de les compléter. Elles ont été effectuées via les références des études déjà sélectionnées ainsi que dans celles des revues systématiques qui traitaient de l’utilisation de l’imagerie motrice chez l’AVC sans se focaliser sur une fonction particulière (rééducation membre supérieur ou marche et équilibre) ou encore sur la phase de l’évolution du patient (chronique ou aigue). Après les analyses des titres, abstracts et des textes, les études restantes devaient avoir un score PEDro d’au moins 6/10 afin de pouvoir être incluses dans cette revue.
En savoir plus

72 En savoir plus

Approche intégrée de modélisation cinématique et dynamique du membre supérieur

Approche intégrée de modélisation cinématique et dynamique du membre supérieur

calcul de l’efficience de la marche et des dépenses énergétiques entre populations [159], pour l’analyse de la propulsion en fauteuil roulant [56] et pour l’évaluation de prothèses [160]. D’un point de vue clinique, les puissances et énergies dépensées sont des critères d'évaluation fonctionnelle qui permettent une interprétation plus directe et plus simple des comportements ciblés au niveau de chaque articulation en vue du suivi de traitements. La puissance, étant par définition l’effort généralisé (soit une force ou un couple) multiplié par la vitesse généralisée (soit rectiligne ou angulaire), serait possiblement davantage affectée par le raffinement que le patron couple-angle. Tout comme les couples articulaires, les puissances articulaires sont aussi très utiles dans l’interprétation de la biomécanique du mouvement. Typiquement, une puissance articulaire positive indique une énergie mécanique générée alors qu’une puissance négative indique une énergie mécanique absorbée. Ainsi, la puissance articulaire peut fournir une indication du groupe de muscles (fléchisseurs ou extenseurs) en action. Par exemple, si une articulation est immobile (contraction isométrique), la vitesse angulaire et donc la puissance seront nulles. Si par contre, l’articulation se déplace dans le sens de la contraction musculaire (contraction concentrique), la puissance sera positive. À l’inverse, si l’articulation se déplace à contresens de la contraction musculaire (contraction excentrique), la puissance sera négative. D'un point de vue industriel, cela ouvre des perspectives de développement de prothèses d'avant- bras biofidèles, c’est-à-dire plus adaptées à la cinématique réelle et aux lignes d'action musculaire, et permettant d'intégrer des actionneurs mieux dimensionnés et mieux positionnés en vue d'une diminution de taille, de dépense énergétique et de coût.
En savoir plus

154 En savoir plus

Intérêt de la réalité virtuelle dans la rééducation fonctionnelle du membre supérieur chez les patients victimes d’un accident vasculaire cérébral

Intérêt de la réalité virtuelle dans la rééducation fonctionnelle du membre supérieur chez les patients victimes d’un accident vasculaire cérébral

28 Chedoke-McMaster Stroke Assessment (CMAS) (29). Ces évaluations ont également été permises à l’aide du Reaching Performance Scale for Stroke (RPSS) (30,33), du Manual Function Test (MFT) (34), du stade de récupération de Brunnstrom (26) ou du Action Research Arm Test (ARAT) (25,32). La capacité a réalisé les actes de la vie quotidienne a été évaluée selon trois tests, l’index de Barthel (29,30,34) et le Chedoke Arm and Hand Activity Inventory (CAHAI) (29) et le Functional Independence Measure (FIM) (25,26,30,32). L’impact sur la qualité de vie est mesuré grâce au Stroke Impact Scale (SIS) (29,30,32) et au Short Form 36 (SF-36) (28), tandis qu’une étude s’est intéressée à un éventuel effet de la RV sur l’état dépressif des patients victimes d’un accident vasculaire cérébral, via l’échelle de dépression d’Hamilton (HAMD) (28). Le Box and Block Test (BBT), qui sert à analyser la dextérité manuelle grossière est utilisé à cinq reprises (25,26,29–31). Une étude a analysée la façon dont les patients vivaient avec leur membre pathologique en comptant notamment le nombre de fois où ils utilisaient ce membre pour des tâche de la vie quotidienne grâce au Motor Activity Log Amount Scale (MAL-AS) (33). Une Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM) est utilisée dans un essai afin d’analyser l’activité corticale lors de l’utilisation de la RV (27). Pour terminer, plusieurs questionnaires ont été utilisés. En effet, l’Intrinsic Motivation Task Evaluation est utilisé dans un article pour mesurer la motivation des patients (33). l’ABILHAND et le Patient Global Impression of Change sont également utilisés (25), et concernent respectivement, l’habilité manuelle et l’impression de changement du point de vue des patients.
En savoir plus

77 En savoir plus

Diagnostic et traitement des fractures et des luxations du membre supérieur chez Avicenne

Diagnostic et traitement des fractures et des luxations du membre supérieur chez Avicenne

Avicenne a décrit dans son ouvrage de manière détaillée l’anatomie humaine avec les différentes classes des os et des muscles. Et il s’est avéré qu’il a puisé les connaissances anatomiques dans la culture grecque, et que le vécu anatomique moderne reste en parfait accord avec la plupart des constatations avicennienne, bien qu’il ait délaissé quelques unes d’entre elles comme démontré dans la thèse.

125 En savoir plus

Neurectomies hypersélectives dans le traitement de la spasticité au membre supérieur de l’adulte et de l’enfant

Neurectomies hypersélectives dans le traitement de la spasticité au membre supérieur de l’adulte et de l’enfant

Amplitudes articulaires et force motrice Nous avons retrouvé une amélioration globale des amplitudes articu- laires actives et passives suite aux NHS réalisées au niveau des fléchisseurs du coude, des pronateurs et des fléchisseurs du poignet. Cet effet était stable pour les fléchisseurs du coude, et s’améliorait dans le temps pour les prona- teurs et les fléchisseurs du poignet, en dépit de l’augmentation minime en parallèle de la spasticité objectivée par les scores d’Ashworth et de Tardieu. La force motrice n’était globalement pas affectée au niveau des groupes musculaires opérés. La résection de 2/3 à 4/5 des branches motrices permet donc de conserver la force motrice des muscles concernés, comme décrit par Fouad [164].
En savoir plus

127 En savoir plus

Évaluation du sens de la position du membre supérieur à l'aide d'un outil adapté aux personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral

Évaluation du sens de la position du membre supérieur à l'aide d'un outil adapté aux personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral

protocole n’évalue que le sens de la position d’une seule articulation et uniquement dans un plan horizontal consiste en une limite. De plus, l’absence de contrôle du niveau d’activation des muscles ne nous permet pas de conclure que tous les groupes musculaires agissant au niveau du coude étaient passifs lors du déplacement de l’avant-bras par l’exosquelette. L’utilisation d’électrodes de surface pour mesurer l'activité électromyographique aurait permis de s’assurer de l’état passif des muscles lors de l’évaluation. Le choix d’évaluer le sens de la position alors que les muscles des participants sont complètement relâchés se justifie par notre volonté de reproduire exactement les mêmes conditions d’un essai à l’autre et d’une évaluation à l'autre. En effet, il est plus simple de s’assurer de l’absence d’activité musculaire que de tenter de reproduire un même niveau d’activation. Pour des questions de précision de mesure, il est recommandé de tester la proprioception lors d’un mouvement passif, car ce dernier serait moins influencé par des processus d’intégration sensorimotrice et de contrôle moteur indispensables lors de l’exécution d’un mouvement actif (Elangovan et al., 2014).
En savoir plus

72 En savoir plus

Les variables cliniques prédictives de la récupération motrice du membre supérieur hémiplégique : un examen de portée

Les variables cliniques prédictives de la récupération motrice du membre supérieur hémiplégique : un examen de portée

Coordination: En présence d’un MS hémiparétique, le mouvement d’atteinte d’une cible est altéré par le déficit de coordination entre les muscles responsables de la flexion de l'épaule et de l’extension du coude (Kisiel-Sajewicz et al., 2011). Les facteurs consécutifs à l’AVC qui impactent négativement la coordination comprennent les schémas d'activation musculaire anormaux (Dewald et al., 1995), des problèmes de recrutement des muscles agonistes/antagonistes (Hammond et al., 1988), une dynamique intersegmentaire altérée (Beer et al., 2000), une sensibilité altérée (Zwiers, 1990; Levin, 1996), la spasticité (Zackowski et al., 2004) et la faiblesse musculaire (Mercier & Bourbonnais, 2004). Selon Tomita et al. (2017), la récupération motrice dépendrait de la capacité à coordonner le mouvement entre deux ou plusieurs articulations. Leur hypothèse est qu'un mouvement fluide et précis dépend de la coordination au niveau de l’articulation et des segments du MS. Les dommages du système corticospinal, dûs à l’AVC, engendrent des synergies anormales qui ne permettent pas les mouvements articulaires isolément lorsqu’ils sont requis (Brunnstrom, 1970). Le mouvement de saisie peut par exemple être effectué de façon coordonnée ou à l’aide de compensations impliquant le tronc et des synergies anormales du MS. La coordination est donc liée à la récupération (Tomita et al., 2017).
En savoir plus

114 En savoir plus

Modélisation multicorps du membre supérieur

Modélisation multicorps du membre supérieur

2.2. Positionnement des capteurs EMG 2.2.1. Épaule L’épaule étant l’unité structurale qui supporte une grande partie du poids de l’exosquelette, il est intéressant d’y mesurer l’activité musculaire et d’en comparer le coût métabolique. Une contrainte imposée est la veste supportant l’exosquelette. En effet, cette veste couvre une majeure partie des muscles permettant la rotation interne-externe de l’épaule. Ainsi, il est nécessaire de mettre le nombre minimal de capteurs EMG pour ne pas causer d’inconfort au sujet. Pour couvrir la rotation interne-externe, il sera nécessaire d’enregistrer l’activité musculaire du grand pectoral et de l’infraspinatus.
En savoir plus

28 En savoir plus

Effets de la complex décongestive therapy dans la prise en charge du lymphœdème du membre supérieur après cancer du sein

Effets de la complex décongestive therapy dans la prise en charge du lymphœdème du membre supérieur après cancer du sein

PHILIPPOT MARIE DEMK-2020 11 pression hydrostatique et à la pression oncotique. La pression hydrostatique est définie comme la pression exercée par le liquide contenu dans le vaisseau contre les parois vasculaires. La pression oncotique est due à la présence de protéines et tend à faire rester le liquide là où la concentration protéique est plus importante, donc à l’intérieur même du vaisseau. Physiologiquement, lorsque la pression hydrostatique est supérieure à la pression oncotique, il y a donc un phénomène de filtration, c’est-à-dire que le liquide passe du capillaire à l’espace interstitiel. A l’inverse, lorsque la pression oncotique est supérieure à la pression hydrostatique un phénomène de réabsorption est engagé. Au total, 90% des liquides et des petites molécules sont réabsorbés par les capillaires sanguins et 10% restent dans le milieu interstitiel. Les 10% qui n’ont pas été réabsorbés, c’est-à-dire les macromolécules protidiques trop volumineuses pour traverser la barrière capillaire dans le sens de la réabsorption, seront pris en charge par le système lymphatique. Une accumulation de liquide va entrainer une augmentation de pression au niveau des capillaires lymphatiques mettant en tension les filaments de Leak ce qui permettra l’entrée du liquide dans les capillaires lymphatiques. La lymphe suit ensuite son trajet évoqué précédemment. Lorsqu’elle arrive aux lymphangions, ces derniers se dilatent et les muscles lisses de leurs parois se contractent permettant ainsi le passage de la lymphe d’un lymphangion à un autre. La propagation de la lymphe est proche d’un modèle péristaltique, la fréquence de contraction varie de 5 à 10 par minute.
En savoir plus

60 En savoir plus

Relation entre le seuil du réflexe d'étirement et la co-contraction anormale au niveau du membre supérieur hémiparétique spastiques

Relation entre le seuil du réflexe d'étirement et la co-contraction anormale au niveau du membre supérieur hémiparétique spastiques

Nos objectifs étaient donc : Premièrement, de déterminer la relation entre l’excitabilité des seuils du réflexe d’étirement (SRT) mesurés à une vitesse quasi-statique (<5°/sec) et le [r]

136 En savoir plus

Thrombose veineuse profonde d'effort du membre supérieur : prise en charge du syndrome de PagetSchroetter au service des Urgences

Thrombose veineuse profonde d'effort du membre supérieur : prise en charge du syndrome de PagetSchroetter au service des Urgences

Thrombose veineuse profonde d’effort du membre supérieur : prise en charge du syndrome de Paget-.. Schroetter au service des Urgences.[r]

4 En savoir plus

Évaluation de la force et de l'endurance des muscles du dos chez des sujets sains et lombalgiques : étude comparative de différents tests

Évaluation de la force et de l'endurance des muscles du dos chez des sujets sains et lombalgiques : étude comparative de différents tests

Ces auteurs n’ont pas trouvé de différence entre les côtés chez les sujets normaux et lombalgiques pour des mesures EMG lors de l’exécution du test de Sorensen et du test en position deb[r]

79 En savoir plus

Intérêt de la robotique dans la rééducation fonctionnelle du membre supérieur chez les patients victimes d’un accident vasculaire cérébral

Intérêt de la robotique dans la rééducation fonctionnelle du membre supérieur chez les patients victimes d’un accident vasculaire cérébral

Introduction: Le but de cette étude est de déterminer si un dispositif robotique peut être un outil efficace pour la rééducation fonctionnelle du membre supérieur chez le patient post-AVC en phase chronique. Matériel et méthodes : Une revue non systématique de la littérature a alors été rédigée comparant l’efficacité de la thérapie avec assistance robotique et de la thérapie conventionnelle sur le membre supérieur de ces patients. Les critères d’inclusion suivants ont été appliqués : articles rédigés en Anglais ou en Français, publiés après les dernières recommandations de la HAS sur le sujet, les articles incluent soit un « manipulandum » (où le patient et le robot n’ont qu’une surface de contact) soit un exosquelette ou les deux, résultat s présentés pour des patients post-AVC en phase chronique. Résultats : 8 articles sur 291 ont remplis les critères d’inclusion et indiquent que la rééducation avec assistance robotique est statistiquement plus efficace que la rééducation conventionnelle pour la récupération fonctionnelle de ces patients. Toutefois, les résultats présentés ne permettent pas de conclure à ce sujet pour la récupération de la capacité à effectuer ses activités de vie quotidienne (AVQ), ou sur la diminution de la spasticité. Conclusion : En résumé, ces dispositifs robotiques semblent être des outils de rééducation fonctionnelle prometteurs pour le membre supérieur de ces patients, cependant, des études supplémentaires sont nécessaires pour interroger l’effet sur la capacité à effectuer ses AVQ ou sur la diminution de la spasticité.
En savoir plus

73 En savoir plus

Impact des jeux vidéo sur la motivation dans la réadaptation pour membre supérieur suite à un AVC : perspectives des patients

Impact des jeux vidéo sur la motivation dans la réadaptation pour membre supérieur suite à un AVC : perspectives des patients

Utilité en réadaptation perçue par les participants Pour les physiothérapeutes, le fait de recommander le jeu vidéo à leurs patients comme moyen de réadaptation présente plusieurs avantages. D’un côté, comme le démontre l’étude de Luker et al. [28] et cette étude, les patients ayant subis un AVC désirent obtenir le plus d’occasions possibles pour améliorer leur membre supérieur parétique. Le jeu vidéo, en permettant une pratique illimitée, répond donc à ce désir et permet ainsi d’augmenter la motivation des patients. Le jeu vidéo permet également de maximiser la disponibilité énergétique d’un patient et favorise, par le fait même, la motivation de celui- ci. En effet, comme la fatigue est une des plaintes les plus fréquentes chez les personnes ayant subies un AVC (40-70%) [49], il est important que ces dernières puissent déterminer le meilleur moment pour réaliser leurs exercices, maximisant ainsi les bénéfices. Par le fait même, ce moyen de réadaptation favorise l’autonomie du patient et l’auto-prise en charge de sa condition. De plus, le jeu vidéo permet d’avoir un objectif clairement défini pour le patient et de transmettre une rétroaction en temps réel sur l’exécution de son mouvement, sans toutefois que la présence d’un physiothérapeute soit requise.
En savoir plus

32 En savoir plus

Conception d’un algorithme de fusion de données pour l’intégration de mesures d’accéléromètre et de gyroscope pour l’estimation d’orientation du membre supérieur

Conception d’un algorithme de fusion de données pour l’intégration de mesures d’accéléromètre et de gyroscope pour l’estimation d’orientation du membre supérieur

31 fois, les résultats sont très satisfaisants et plus important ces résultats concordent avec les mouvements effectués lors des exercices. Le deuxième objectif était de calculer les angles du membre supérieur lors de l’exécution de 4 exercices de réhabilitations ainsi que la vitesse de mouvement. La première partie de cet objectif, soit le calcul des angles, était très simple à exécuter une fois le premier objectif atteint. Par contre, il n’a pas été possible de calculer de la vitesse des mouvements. Il est donc suggéré d’ajouter une centrale inertielle au niveau du poignet ou sur la main. Et il n’est pas nécessaire que cette dernière soit attachée directement sur la peau du patient. L’intérêt pour cette centrale inertielle est de mesurer les accélérations avec une meilleure précision car c’est le point qui bouge le plus et qui suit exactement les contours et lignes lors des exercices.
En savoir plus

57 En savoir plus

Rééducation du membre supérieur parétique des patients après un AVC étude des valeurs qui animent les ergothérapeutes qui utilisent la thérapie par contrainte induite

Rééducation du membre supérieur parétique des patients après un AVC étude des valeurs qui animent les ergothérapeutes qui utilisent la thérapie par contrainte induite

M : « Et donc du coup vous pouvez développer ça ? Qu'est-ce que vous appelez « avoir une grande valeur », « avoir une valeur forte ? » E3 : « Bah par ce que je pense que voilà, c'est adapté à la prise en charge des plus petits, de tout l'aspect jeu tout ça... j'ai vu que les suisses par exemple... quand j'ai fait la formation il y a pas mal de suisses qui sont venus à l'époque et après ils ont publié dans les journaux ergo suisses et ils étaient beaucoup plus... bon d'abord beaucoup plus rigoureux sur l'organisation, ils bloquaient complètement le membre avec des résines... et voilà, il faisait des camps aussi, il y a eu pas mal de publications sur ça, donc je trouve que ça avait, alors je n'ai pas regardé en détails en terme de résultats et tout ça mais ils étaient assez satisfaits. C'est une pratique dynamique quoi et assez optimiste aussi donc on voyait, voilà quand les gens s'investissaient et tout ça bah que ça avait peut-être plus de valeurs que des rééducations un peu, j'allais dire standards ou un peu routinières donc voilà. Mais là encore il faut voilà des thérapeutes, et les franco-français ne sont pas trop comme ça, qui ont plus des attitudes d’entraîneurs ou de coach que de rééducateurs plan-plan, voilà sur une table à faire des exercices, on est beaucoup plus centré sur l'aspect analytique et qualitatif que quantitatif quoi. Donc je pense que c'est ce qui fait que la valeur accordée à ça et il y a tout un tas de considérations sociologiques ou je ne sais pas quoi, ha le pauvre... on est beaucoup dans la plainte et c'est ce qui creuse un peu un fossé dans ces techniques-là. »
En savoir plus

122 En savoir plus

Motricité du membre supérieur chez l'adulte en phase chronique d'AVC : la rééducation par réalité virtuelle, plus efficace que la kinésithérapie conventionnelle ?

Motricité du membre supérieur chez l'adulte en phase chronique d'AVC : la rééducation par réalité virtuelle, plus efficace que la kinésithérapie conventionnelle ?

La rééducation doit être très progressive et utiliser des méthodes de stimulations neuro- motrices et de lutte contre les troubles orthopédiques.[6] En ce qui concerne la posture corporelle et la récupération du membre inférieur hémiplégique, il est recommandé que la rééducation se fasse sur un minimum de trois heures par jours dont deux heures en lien avec des activités de la vie quotidienne[23]. L’ensemble de ces méthodes permet de travailler la statique posturale corrigée et la dynamique du patient ; le but étant l’acquisition progressive de la station assise, des divers transferts (assis-debout, debout-assis, assis-assis), de la position debout et enfin de la marche et de l’équilibre statique et dynamique[24]. La rééducation du membre supérieur est basée sur les mêmes méthodes précédemment énoncées et sa finalité a un but tout aussi fonctionnel.
En savoir plus

107 En savoir plus

Show all 1735 documents...

Sujets connexes