Non-jaugés

Top PDF Non-jaugés:

Généralisation de l'approche d'ensemble à la prévision hydrologique dans les bassins versants non jaugés

Généralisation de l'approche d'ensemble à la prévision hydrologique dans les bassins versants non jaugés

Pour tenter de pallier au manque de données observées sur les cours d'eau, la méthode AIGA (ou Adaptation d'Information Géographique pour l'Alerte en crues Fouchier et al., 2007; Fouchier, 2010) est un exemple d'utilisation de la donnée radar pour l'alerte aux crues dans les bassins non jaugés. Cette approche a été développée pour émettre des alertes en tout point du réseau hydrographique grâce à la mise en œuvre d'un modèle distribué et de l'information pluviométrique radar. Cet outil associe (i) des estimations de lames d'eau obtenues par les radars et les pluviomètres, (ii) des estimations du déficit hydrique, (iii) une évaluation de l'aléa dû à l'écoulement induit par cette lame d'eau, (iv) des informations statistiques de différentes bases de données de référence hydro-climatiques spatialisées. AIGA produit en finalité des cartes des risques pluviaux et hydrologiques, la couleur de chaque pixel illustrant le niveau de risque. Il faut cependant souligner qu'AIGA ne donne pas des prévisions de la valeur du débit sur un tronçon ou sur une station non instrumenté. Il ne permet pas non plus de définir le moment exact d'une crue, mais il permet d'alerter sur un risque éventuel sur un cours d'eau dans les heures à venir.
En savoir plus

315 En savoir plus

Construction d'échelles de gravité d'inondation sur les petits cours d'eau non jaugés à partir de la méthode Cartino. Application aux bassins de la Nive et de la Bidouze. Convention DGPR-Ifsttar 2017 n°2201078721 du 26 Juin 2017 - Action 13

Construction d'échelles de gravité d'inondation sur les petits cours d'eau non jaugés à partir de la méthode Cartino. Application aux bassins de la Nive et de la Bidouze. Convention DGPR-Ifsttar 2017 n°2201078721 du 26 Juin 2017 - Action 13

1 Introduction La relation entre l’intensité des crues et l’évolution des impacts associés est une information essentielle pour une organisation optimale de la gestion de crise inondation. Cette information est notamment cruciale pour les services de l’état assurant la mission de référent départemental inondations. Cette information reste malheureusement difficile d’accès à l’heure actuelle sur les petits cours d’eau non jaugés soumis aux crues soudaines, notamment ceux surveillés par le service Vigicrues Flash du SCHAPI.
En savoir plus

22 En savoir plus

Développement d’une méthodologie d’estimation du débit en rivière dans les sites non-jaugés à l’aide de l’imagerie RADARSAT dans l’est du Canada: Rapport de l’étape I.

Développement d’une méthodologie d’estimation du débit en rivière dans les sites non-jaugés à l’aide de l’imagerie RADARSAT dans l’est du Canada: Rapport de l’étape I.

L’objectif principal du projet est de développer une méthodologie d’estimation du débit en rivière dans les sites non-jaugés à l’aide de l’imagerie d’archives RADARSAT-1&2 dans l’Est du Canada. La zone d’étude du projet est l’Est du Canada et couvre les provinces de Québec, le Nouveau Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador. Les images RADARSAT acquises en eau libre (mode Fin) au-dessus de ces provinces (sans glace ni neige), constituent la première base de données du projet, à laquelle s’ajouteront des données hydrométriques, physiographiques, climatologique, et cartographiques des sites et de la zone d’étude. Ces données seront acquises auprès d’Environnement Canada et ses partenaires provinciaux, ainsi que dans la base de données GéoBase du Conseil canadien de la géomatique (COCG). Les résultats escomptés du projet sont un modèle d'estimation de débit en sites non-jaugés à l’aide de RADARSAT et un modèle conceptuel de traitements pour la mise en place d’une procédure automatisée de la méthodologie d’estimation de débit.
En savoir plus

71 En savoir plus

2015 — Équifinalité, incertitude et procédures multi-modèle en prévision hydrologique aux sites non-jaugés

2015 — Équifinalité, incertitude et procédures multi-modèle en prévision hydrologique aux sites non-jaugés

L’objectif du présent projet de recherche est d’analyser diverses méthodes de prévision hydrologique sur des bassins versants non-jaugés et d'en mieux comprendre les limitations afin d’y apporter des améliorations. Ce projet est divisé en trois parties distinctes, chacune ayant contribué à au moins un article scientifique parmi les sept contenus dans cette thèse. La première partie consiste en la réduction de l’incertitude paramétrique en améliorant le calage des modèles hydrologiques. Une comparaison et une analyse de 10 méthodes d’optimisation automatiques a permis d’identifier les algorithmes les mieux adaptés aux problèmes de calage associés à ce projet. Cela a permis d’identifier des jeux de paramètres plus performants et plus robustes, ce qui s’avère être une hypothèse forte dans certaines méthodes de régionalisation. Dans la même optique, des méthodes de réduction paramétrique ont été testées et une approche de fixage de paramètres par analyse de sensibilité globale a été sélectionnée. Il a été démontré que le modèle hydrologique HSAMI pouvait, avec entre 8 et 11 paramètres fixés sur 23, conserver sa performance en validation ou en régionalisation. Cependant, malgré la réduction de l’équifinalité et l’amélioration de l’identification paramétrique, fixer des paramètres ne contribue pas à augmenter la performance des méthodes de régionalisation. Cette conclusion va à l’encontre du concept de parcimonie généralement accepté dans la communauté scientifique.
En savoir plus

405 En savoir plus

Estimation du débit journalier à des sites non jaugés: application aux stations hydrométriques situées aux tributaires du fleuve Saint-Laurent.

Estimation du débit journalier à des sites non jaugés: application aux stations hydrométriques situées aux tributaires du fleuve Saint-Laurent.

Record Number: 12000 Author, Monographic: Rasmussen, P. F.//Ouarda, T. B. M. J.//Bobée, B.//Moisa, D. A. Author Role: Title, Monographic: Estimation du débit journalier à des sites non jaugés. Application aux stations hydrométriques situées aux tributaires du fleuve Saint-Laurent

112 En savoir plus

Analyse fréquentielle régionale non stationnaire des crues à des sites non jaugés.

Analyse fréquentielle régionale non stationnaire des crues à des sites non jaugés.

The results for the proposed non-stationary approach showed that the development of a multiple regression model using 2 to 4 explanatory variables (including basin drainage area) lea[r]

79 En savoir plus

Approches statistiques pour la prédiction de variables hydrologiques extrêmes à des sites non jaugés en l'absence d'hypothèses de linéarité et normalité.

Approches statistiques pour la prédiction de variables hydrologiques extrêmes à des sites non jaugés en l'absence d'hypothèses de linéarité et normalité.

Une particularité des techniques de régression en AFR est que la variabilité des périodes de retour prédites possède deux sources d'erreurs (Gary D. Tasker, 1980). D'une part, il y a l'erreur  i qui est due à l'échantillonnage pour un site i . Cette erreur provient du fait que les variables hydrologiques régionalisées sont des statistiques calculées à partir de données brutes, et non des mesures directes. D'autre part, il y a l'erreur  i qui découle de l'incertitude sur l'estimation du modèle régional. Une hypothèse souvent rencontrée est l'indépendance entre les sites. Notons que comme les phénomènes météorologiques extrêmes couvrent de vastes territoires, ils affectent simultanément plusieurs sites rapprochés (Coles, 1993). D'un point de vue hydrologique, assumer l'indépendance entre les sites est une hypothèse forte qui risque de ne pas être satisfaite en pratique. Par contre, l'indépendance entre les sites peut être imposée dans la construction d'un jeu de données en incluant uniquement des sites relativement éloignés et pour lesquelles l'hypothèse d'indépendance peut être testée positivement (Hosking et al., 1997). Cette dernière stratégie risque toutefois d'exclure volontairement de l'information utile pouvant améliorer l'estimation du modèle régionale.
En savoir plus

228 En savoir plus

Développement d'une procédure de mise en place d'un modèle hydrologique global sur des bassins jaugés et non jaugés: application du modèle MOHYSE au Québec.

Développement d'une procédure de mise en place d'un modèle hydrologique global sur des bassins jaugés et non jaugés: application du modèle MOHYSE au Québec.

La première catégorie de facteurs pouvant limiter le choix des bassins est constituée des critères de nature hydrométrique. Pour qu'un bassin donné puisse être inclus dans [r]

136 En savoir plus

Développement d’une méthodologie d’estimation du débit en rivière pour les sites non-jaugés à l’aide de l’imagerie RADARSAT dans l’est du Canada.

Développement d’une méthodologie d’estimation du débit en rivière pour les sites non-jaugés à l’aide de l’imagerie RADARSAT dans l’est du Canada.

où 𝑥𝑥 correspond à la valeur de la rétrodiffusion HH (σ°) du pixel exprimée en décibels, 𝑎𝑎 et 𝑏𝑏 sont les paramètres qui fixent les extrémités de la courbe (Figure 13). Figure 13 : Exemple d’une Fonction d’appartenance logique floue « Z » (fuzzification). Puisque le masque pour le calcul de la probabilité correspond au polygone de la rivière plus 100% de sa largeur de part et d’autre, ceci laisse supposer la présence de pixels terrestres et d’eau dans les histogrammes faits à partir des valeurs des pixels sous le masque. Ainsi, deux pics devraient être visibles sur les histogrammes (Figure 14) : soit celui des pixels d’eau (à la gauche) et celui des pixels terrestres (à la droite). La distribution serait dite bimodale. Le contraste entre l’eau et le terrestre (non-eau) explique l’existence de ces deux pics. La zone de chevauchement centrale des deux pics représente la proportion des pixels mixtes (gris). Il a été remarqué que lorsque la rivière avait une largeur de moins de 40m, cette proportion de pixels mixtes augmentait et cachait les deux pics visibles pour ainsi former une distribution unimodale. En effet, en utilisant une zone tampon d’une largeur minimale de 70m pour un cours d’eau de faible largeur, la proportion des pixels correspondante à la surface « terre » est beaucoup plus importante que celle des pixels correspondante à la surface « eau », ce qui cache l’histogramme « eau ». Les images des rivières à faibles débits favorisent les histogrammes unimodaux. Pour l’ajustement des seuils A et B, une approche adaptative à laquelle A égalait le 99 e percentile de
En savoir plus

119 En savoir plus

Utilisation des réseaux de neurones artificiels dans l'espace canonique pour l'analyse régionale des crues dans des sites non-jaugés

Utilisation des réseaux de neurones artificiels dans l'espace canonique pour l'analyse régionale des crues dans des sites non-jaugés

easily locate an ungauged site in the physiographical space constructed by these variables. For more detailed information regarding CCA, the readers are referred to Ouarda et al. (2001). 2.2 ANN and ANN ensemble An ANN is an information processing system which is designed to mimic certain structures and functions of biological neural networks of the human brain. Given sufficient parameters, an ANN can be used for creating non-linear mathematical models for universal approximation. This extraordinary capability has enabled ANNs to solve large complex problems such as pattern recognition, nonlinear modelling, classification, and control.
En savoir plus

51 En savoir plus

Non-compact string backgrounds and non-rational CFT

Non-compact string backgrounds and non-rational CFT

Though our argument here was based on properties of the classical action which we cannot fully trust, the point-like band-gaps are indeed a characteristic property of the c = 1 bulk theory. It was shown in [62] that the bulk 3-point couplings of Liouville theory possess a b = i limit which is well-defined for real momenta of the participating closed strings. The resulting model turns out to coincide with the c = 1 limit of unitary minimal models which was constructed by Runkel and Watts in [63]. Since the couplings cease to be analytic in the momenta, the model cannot be Wick-rotated directly. Nevertheless, it seems possible to construct the Lorentzian background. To this end, the Wick rotation is performed before sending the central charge to c = 1. The corresponding couplings with imaginary momenta were constructed in [62], correcting an earlier proposal of [64]. On the other hand, this Lorentzian c = 1 limit depends on the path along which b is sent to b = i. It is tempting to relate this non-uniqueness to a choice of boundary conditions at x 0 = ∞ (see [65] a related minisuperspace toy model), but this issue certainly deserves
En savoir plus

88 En savoir plus

Stabilité des chocs non classiques pour des lois de conservation non convexes

Stabilité des chocs non classiques pour des lois de conservation non convexes

d’inflexion). Ces travaux et les nôtres montrent, contrairement au cas avec un seul point d’inflexion, la perte d’unicité des solutions non classiques. La grande partie de notre recherche offre une contribution significative en éta- blissant un résultat d’existence pour une classe importante de solutions d’entropie non classiques au problème à valeur initiale pour les systèmes 1-d, celle des solu- tions de "splitting/merging". Ceci est une étape intermédiaire avant le traitement des conditions initiales générales, car le tout correspondrait à l’interaction entre plusieurs solutions de type "splitting/merging". Nous avons construit un nouveau solveur de Riemann non classique basé sur une fonction cinétique pour la propa- gation de chocs non classiques et sur un critère de nucléation qui choisit entre le régime classique et non classique. La preuve d’existence de la stabilité non linéaire s’appuie sur une nouvelle définition de la fonctionnelle de Glimm qui mesure de façon plus naturelle la variation totale et l’interaction des ondes classiques et non classiques. La condition de nucléation, qui a des bases physiques, contribue à la stabilité des solutions, comme le démontre une extension d’un résultat de LeFloch et Shearer : la condition de nucléation implique que seul un nombre fini de cycles de "splitting/merging" sont possibles.
En savoir plus

191 En savoir plus

Dévoiler le non-dit: Ce géologue a-t-il été, oui ou non, sur le terrain?

Dévoiler le non-dit: Ce géologue a-t-il été, oui ou non, sur le terrain?

Afin de répondre à la première question, nous pouvons noter qu’un bon nombre d’études pionnières, menées dans les années 1960 et début 1970 (e.g., Barber 1962, Ewer & Latorre 1967, Rumszewicz 1967, Huddleston 1971, Rensky 1972), ont tenté de fournir une réponse à ce problème, justement par l’analyse de la fréquence d’éléments grammaticaux et lexiques dans des discours dits « spécialisés » — une approche appelée « lexicostatistics » par Swales (1988, p.189). L’utilité d’une telle approche linguistique se résume avant tout par ce qu’elle révèle à la base. En effet, ces analyses relèvent une relative homogénéité statistique dans les éléments linguistiques du discours scientifique, par exemple dans l’usage de la voix, du temps et de l’état verbal, ou de la modalité. Plus marquant encore, nous voyons que la fréquence de ces éléments diffère non seulement selon le domaine du discours (science, fiction ou dramaturgie), mais aussi selon le « genre », comme la popularisation, l’article de recherche, ou le livre de classe. Une description purement linguistique des discours spécialisés semble bien donc nous infor- mer sur quelque chose de précis : des domaines et des genres peuvent être différenciés linguistiquement, et cette diversité dépasse le domaine du lexique. Mais nous restons toujours sans réponse à une question-clé, à savoir si ce type d’analyse est suffisant pour cerner la spécificité des discours spécialisés.
En savoir plus

16 En savoir plus

Apports du couplage non-intrusif en mécanique non-linéaire des structures

Apports du couplage non-intrusif en mécanique non-linéaire des structures

Dans les sections précédentes, on a considéré le raccord d’un modèle global linéaire avec un (ou plusieurs) modèle local non-linéaire. Dans le cadre d’une non-linéarité matériau de type élastoplastique à écrouissage positif, la relation effort-déplacement de la solution d’interface est convexe et monotone. Cette propriété garantit la convergence de la méthode de Newton modifiée présentée initialement, l’utilisation de la correction de Quasi-Newton n’étant alors utile qu’à des fins d’accélération de la convergence. Dès lors que cette condition n’est plus respectée (modèle local plus rigide par exemple), la méthode de Newton modifiée ne peut plus suffire à elle seule pour garantir la convergence. Les méthodes d’approximation de l’opérateur tangent (Quasi-Newton sécant SR1) ont alors été déployées pour passer outre cette limitation. Toutefois, il existe une classe de problèmes pour lesquels la situation se complexifie : c’est le cas des non-linéairités géométriques. En effet, dans ce cas, non seulement cela conduit à la perte de convexité de la relation effort-déplacement, mais cela fait aussi perdre l’unicité de la solution recherchée. On montre alors dans cette section que, moyennant des adaptations potentielles de l’algorithme, la méthode de décomposition de domaine (et le couplage non-intrusif d’une manière plus générale) peut tout de même être appliquée dans de telles situations.
En savoir plus

149 En savoir plus

Le non-recours par non-demande : le besoin d'une "politique du citoyen"

Le non-recours par non-demande : le besoin d'une "politique du citoyen"

Conclusion : prévenir la non-demande, ou le besoin d’une « politique du citoyen » Le non-recours par non-demande ne met pas en avant, tant les difficultés des individus à franchir les obstacles dans l’accès aux droits sociaux, que leur refus de l’offre, de son contenu, conditions et in fine significations sociales. L’acteur principal de ce non-recours n’est pas l’usager perdu mais le citoyen décidé. Décidé à ne pas tout accepter, malgré ses besoins, dès lors que ce qui est proposé ne fait pas sens pour lui. Décidé à ne pas recourir quand il considère que l’offre telle qu’elle est conçue et proposée ne le reconnait pas, c’est-à-dire ne lui permet pas de se penser en société, tel qu’il l’entend, en tant qu’individu relié aux autres au travers de représentations partagées du « juste pour tous », pouvant osciller entre altruisme et égoïsme. En ce sens, prévenir la non-demande revient à poser la question d’une « politique du citoyen » dans la mesure où les refus qu’elle indique expriment une attente de justification de l’offre publique. Dans le cas du non-recours par non-demande la question posée est celle de la capacité des décideurs et prestataires à rendre légitimes les conditions de l’offre et leurs conséquences. Or, leur a-t-on une seule fois indiqué pourquoi les prestations, aides ou services, sont tels qu’ils sont ? A-t-on jamais considéré le public autrement que comme une masse d’obligés ou d’assujettis ?
En savoir plus

9 En savoir plus

Sur une vision non intrusive de la méthode LaTIn-PGD en non linéaire

Sur une vision non intrusive de la méthode LaTIn-PGD en non linéaire

Résumé : Une reformulation de la méthode LaTIn-PGD sous forme de grandeurs généralisées est proposée dans l’optique de coupler méthodes de réduction de modèles et codes éléments finis industriels. Ces travaux proposent d’intervenir directement au niveau du solveur non linéaire afin de pouvoir manipuler des modèles réduits de manière intrinsèque. Le point clé de la méthode réside dans le fait que l’introduc- tion de la PGD en natif dans les codes de calculs commerciaux tels que le logiciel Samcef, développé par SIEMENS, nécessite de connaitre une approximation de la solution sur l’ensemble espace-temps- paramètres à chaque étape de la résolution, ce que fournit naturellement la méthode LaTIn. Un cas test sur une loi de comportement élasto-visco-plastique permet d’appréhender un premier gain de temps CPU.
En savoir plus

9 En savoir plus

Combining Non-stably Infinite, Non-first Order Theories

Combining Non-stably Infinite, Non-first Order Theories

Theorem 1.3 If I-theory T is the set of models of a first-order theory in a given language L, then T is flexible on every sort. When combining more than two I-theories, it may seem the “flexible require- ment” will impose all but one I-theory in the combination to correspond to first-order theories. Fortunately that is not the case. The following theorem shows that no restriction occurs if any two individual non-flexible I-theories have different sorts:

15 En savoir plus

en
                                                                    fr
                                                                    la

en fr la Non-tame identification of PSL2 Sur l'identification non-ordinaire de PSL2 De non ordinaria recognitione PSL2

Pr¨ ufer 2. L’unipotence alors se trouvait au berceau, et le radical O palliait cette absence. 2 Unipotence gradu´ ee Pour adapter les calculs de rang ` a un cadre qui tol´ erˆ at les mauvais corps, il fallait non pas s’affranchir des techniques li´ ees ` a l’ordinarit´ e mais leur trouver un analogue. Aux histoires d’O de Cherlin et Jaligot ([CJ04]), nous avons sub- stitu´ e la th´ eorie de l’unipotence en caract´ eristique nulle due ` a Burdges ; th´ eorie aussi conforme ` a l’unipotence usuelle que le z´ ero, prince fantasque des nombres premiers, le permettait.
En savoir plus

14 En savoir plus

Les effets non réciproques de l’activation du schéma hostile et non hostile sur le processus d’attribution d’intention chez les individus non agressifs

Les effets non réciproques de l’activation du schéma hostile et non hostile sur le processus d’attribution d’intention chez les individus non agressifs

des connaissances acquises. Il y reçoit une grande quantité d’informations sociales et il les traite à travers les six étapes suivantes : (1) l’encodage des indices sociaux, (2) l’interprétation de ces indices, (3) la clarification d’un ou de plusieurs objectifs d’interaction sociale, (4) l’accès à des réponses possibles, (5) la sélection d’une réponse à émettre et (6) la production d’un comportement. Selon Crick et Dodge (1994), le biais d’attribution d’intention hostile se produit lors des deux premières étapes du modèle de la manière suivante : chez l’individu agressif, le schéma hostile guide l’attention vers des indices hostiles présentés dans le contexte social et cela entraîne l’encodage sélectif de ces mêmes indices hostiles au détriment d’autres indices. En se basant sur ces indices hostiles encodés en mémoire, l’individu interprète la situation sociale de manière hostile et ainsi attribue une intention hostile au comportement ambigu d’autrui. Cependant, les études récentes en cognition visuelle ont critiqué cette explication en démontrant que l’attention des personnes agressives est plus attirée par des indices non hostiles que hostiles, une observation que l’on explique par une habituation possible aux indices hostiles et une saillance des indices non hostiles par rapport aux autres indices dans le contexte social (Henderson, Weeks et Hollingworth, 1999; Rinck, Gamez, Diaz et de Vega, 2003).
En savoir plus

57 En savoir plus

Estimation de paramètres non linéaires par des méthodes non-paramétriques en population finie

Estimation de paramètres non linéaires par des méthodes non-paramétriques en population finie

π l . La variance asymptotique est d’autant plus petite que les r´esidus y k − ˆ f k sont petits en valeur absolue. Ce r´esultat justifie l’usage des techniques non-param´etriques qui perme- ttent de fournir de bons estimateurs d’une large classe de fonctions f qui ne sont pas toujours param´etrisables simplement.

7 En savoir plus

Show all 7815 documents...