Compte-rendu de lecture

Top PDF Compte-rendu de lecture:

Compte rendu de lecture -Jouzel Jean-Noël, Des toxiques invisibles : sociologie d'une affaire sanitaire oubliée

Compte rendu de lecture -Jouzel Jean-Noël, Des toxiques invisibles : sociologie d'une affaire sanitaire oubliée

Compte rendu de lecture – Jouzel Jean-Noël, Des toxiques invisibles : sociologie d’une affaire sanitaire oubliée, Paris, Éd. de l’EHESS, 2013, 240 p. pour Vingtième Siècle. Revue d'histoire 2013/4 (N° 120). Le traitement politico-administratif des conflits entre industriels et victimes de leurs productions toxiques (salariés, riverains, consommateurs) s’ancre profondément dans l’histoire pluriséculaire des liens entre santé, environnement et travail. Le tournant environnemental de la société industrielle au sortir des Trente Glorieuses en a sensiblement modifié les contours. C’est à l’un de ses aspects que Jean-Noël Jouzel a consacré une thèse de doctorat en science politique. Soutenue en 2006, elle portait sur la carrière politique et scientifique aux États-Unis et en France des éthers de glycol. Dans la présente restitution, il retrace l’histoire des mouvements sociaux qui ont transformé en problème public la question des étiologies environnementales de pathologies chroniques associées à ces substances désormais dangereuses, mais qui avaient été auparavant ignorées et strictement confinées au cadre du risque professionnel.
En savoir plus

3 En savoir plus

Compte-rendu de : Claude Gaudin, Lucrèce la lecture des choses, Encre marine, 1990

Compte-rendu de : Claude Gaudin, Lucrèce la lecture des choses, Encre marine, 1990

Compte-rendu de : Claude Gaudin, Lucrèce la lecture des choses, Encre marine, 1990. / DOI : 10.3917/leph.033.0413 Au fil d’une écriture séduisante, l’ouvrage de Claude Gaudin fait s’entrecroiser plusieurs thèmes qu’il synthétise assez tardivement, dans la conclusion. On peut les énumérer ainsi, selon leur ordre d’apparition :

4 En savoir plus

Compte-rendu de lecture, Grégoire Bigot, Ce droit que l'on dit administratif Etudes d’histoire du droit public

Compte-rendu de lecture, Grégoire Bigot, Ce droit que l'on dit administratif Etudes d’histoire du droit public

adressées à la juridiction administrative : non seulement lorsque le juge administratif doit trancher des litiges mais aussi dans l’utilisation stratégique de la procédure d’élévation d’un conflit (p. 230- 231). Tocqueville en particulier s’attache à dénoncer l’assimilation que fait Macarel entre justice retenue et justice de droit commun. Cette dénonciation s’inscrit dans une critique plus globale – et déjà visionnaire – « de la démocratie par l’administration d’État » (p. 240). Cette expression rend compte de la tension entre administration et liberté. La reconnaissance de l’égalité entre citoyens s’accompagne paradoxalement de sa garantie par l’État. Ainsi, le peuple en arrive à « (…) abdiquer
En savoir plus

4 En savoir plus

Compte rendu de lecture : Sociétés, Relations anthropozoologiques, n° 108, 2010/2

Compte rendu de lecture : Sociétés, Relations anthropozoologiques, n° 108, 2010/2

L’un des intérêts de ce numéro de Sociétés est qu’il rend compte des premiers pas faits par ces jeunes chercheurs dans ce nouveau champ de la relation aux animaux dans les SHS. C’est un bonheur pour eux de pouvoir penser que la route reste encore à tracer et que leur potentiel de recherches avec les animaux n’a plus que les limites que leur mettront ces derniers.

4 En savoir plus

Compte rendu de lecture de "Amzat Boukari-Yabara. Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme"

Compte rendu de lecture de "Amzat Boukari-Yabara. Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme"

Dans une courte introduction, l’auteur explique les fondements de cette histoire vagabonde, qui se déplace et se transforme au fil du temps. D’une part, il n’est plus possible de « penser » l’Afrique sans prendre en compte les contri- butions d’intellectuels et militants noirs dont les écrits peuvent remonter au

5 En savoir plus

Compte rendu de lecture - Jarrige François, Technocritiques : du refus des machines à la contestation des technosciences, 2014

Compte rendu de lecture - Jarrige François, Technocritiques : du refus des machines à la contestation des technosciences, 2014

Des confins de l’Inde coloniale aux vallées françaises de la Savoie, des chants populaires aux essais les plus solides signés par des intellectuels de renom, des exactions et [r]

3 En savoir plus

Compte rendu de lecture de : Jean-Michel Éloy éd., « De France et d’au-delà : les langues régionales transfrontalières »

Compte rendu de lecture de : Jean-Michel Éloy éd., « De France et d’au-delà : les langues régionales transfrontalières »

Comptes rendus de lecture Jean-Michel Éloy éd., « De France et d’au-delà : les langues régionales transfrontalières », Carnets d’Atelier de Sociolinguistique, n o 12, 2018, 196 p. Les politiques de la langue suscitent, chez les politistes français, un engouement encore étonnamment faible. Ni le plaidoyer pour une « politologie linguistique », esquissé en 1974 par Louis-Jean Calvet dans Linguistique et colonialisme, ni l’appel à étudier la « glottopolitique », lancé par Louis Guespin et Jean-Baptiste Marcellesi dans un numéro de Langages de 1986, ne semblent avoir eu d’impact durable. Quelques revues de référence consacrent bien ici un numéro spécial, là un article aux questions linguistiques, mais les cas abordés sont exceptionnellement français.
En savoir plus

2 En savoir plus

Compte rendu de lecture de : Jean-Michel Éloy éd., « De France et d’au-delà : les langues régionales transfrontalières »

Compte rendu de lecture de : Jean-Michel Éloy éd., « De France et d’au-delà : les langues régionales transfrontalières »

Comptes rendus de lecture Jean-Michel Éloy éd., « De France et d’au-delà : les langues régionales transfrontalières », Carnets d’Atelier de Sociolinguistique, n o 12, 2018, 196 p. Les politiques de la langue suscitent, chez les politistes français, un engouement encore étonnamment faible. Ni le plaidoyer pour une « politologie linguistique », esquissé en 1974 par Louis-Jean Calvet dans Linguistique et colonialisme, ni l’appel à étudier la « glottopolitique », lancé par Louis Guespin et Jean-Baptiste Marcellesi dans un numéro de Langages de 1986, ne semblent avoir eu d’impact durable. Quelques revues de référence consacrent bien ici un numéro spécial, là un article aux questions linguistiques, mais les cas abordés sont exceptionnellement français.
En savoir plus

3 En savoir plus

Compte rendu de lecture - Sociologie de l'accouchement, Béatrice Jacques, PUF - Le Monde

Compte rendu de lecture - Sociologie de l'accouchement, Béatrice Jacques, PUF - Le Monde

Cet ouvrage a l’intérêt de donner une large place à la parole des femmes enceintes, par de nombreux extraits d’entretiens. Une présentation sociologique et statistique de chaque informateur (future mère ou professionnel) est disponible en fin d’ouvrage. Par ailleurs, l’accent porté sur la « prémédicalisation subtile » opérée par la littérature profane concernant la naissance et par l’usage d’internet rend bien compte d’un double mouvement : préparation des femmes à la soumission à l’institution, parallèlement à la construction de leur esprit critique face aux décisions médicales. D’autre part, la réflexion sur la perception du risque médical de l’enfantement sous-tend tout cet ouvrage. Il y est présenté comme le fruit d’une construction conjointe entre femmes enceintes, environnement social de celles-ci et soignants, ceci lui conférant une teneur extrêmement contingente qu’il est bon de garder à l’esprit.
En savoir plus

3 En savoir plus

Compte-rendu de lecture du livre de Jean-Clément Martin, "Robespierre, la fabrication d'un monstre", Paris, Perrin, 2016.

Compte-rendu de lecture du livre de Jean-Clément Martin, "Robespierre, la fabrication d'un monstre", Paris, Perrin, 2016.

Compte-rendu du livre de Jean-Clément M ARTIN , Robespierre : la fabrication d’un monstre, Paris, Perrin, 2016 Annales Historiques de la Révolution française (AHRF), 2016-4, vol. 386, p. 210-213. Après l’étude collective dirigée par M. Biard et Ph. Bourdin (2012), l’ouvrage de C. Obligi (2012), celui de M. Bélissa et de Y. Bosc (2013) puis la biographie d’H. Leuwers (2014), voici donc un nouveau livre sur Robespierre. Disons le tout de suite, le sous-titre donné à l’ouvrage pouvant prêter à confusion, si l’auteur évoque – avec brio – l’élaboration de la légende noire de Robespierre, ainsi que le succès durable de cette dernière, l’ambition du livre est à la fois plus vaste et plus simple : rendre compte de ce que fut l’homme Robespierre, et le suivre pour cela de sa naissance jusqu’au devenir posthume de sa mémoire. Parce qu’abondance de biens ne nuit pas, on se réjouit de la publication de ce livre qui, nous l’espérons, permettra de dissiper, comme les auteurs cités ci-dessus s’y sont déjà employés, quelques-unes des idées-reçues les plus tenaces sur le député d’Arras.
En savoir plus

6 En savoir plus

Compte-rendu de lecture « Syndicalisme et santé au travail, » Lucie Goussard et Guillaume Tiffon (Dir.), Éditions Du Croquant, 2018, 275p

Compte-rendu de lecture « Syndicalisme et santé au travail, » Lucie Goussard et Guillaume Tiffon (Dir.), Éditions Du Croquant, 2018, 275p

Massot mettent en évidence l’importance de construire un rapport de force dans le CHSCT, « à l’articulation du rapport de force syndical et de la mise en discussion du travail réel » [r]

5 En savoir plus

Compte rendu de lecture.

Compte rendu de lecture.

3 Dès l’introduction, J. Reilly pose les jalons de ses questionnements sur l’entité « Syrie » et sa dimension historique temporelle et spatiale. Ainsi, l’ouvrage s’ouvre sur la défaite des troupes syriennes conduites par Yusuf Al-Azm à Maysaloun en 1920 face à l’armée française. Cet épisode marquant le début de la période mandataire scelle le récit historique de l’identité syrienne et de son territoire. Toutefois, l’espace géographique et identitaire syrien est discuté, contesté durant des décennies, puis imposé par le régime autoritaire des Assad père et fils. En introduction, est également problématisé le terme de Syrie et son pendant lexical Bil ād ash-Shām. L’auteur met ainsi en évidence la difficulté de définir cette terminologie spatiale fluctuante aux cours des siècles et reconnaît utiliser le terme de Syrie dans sa variabilité géographique plus ou moins large en fonction des périodes appréhendées. Ainsi, la problématique annoncée est tout simplement celle de l’existence idéologique et empirique de l’identité et de la nation syrienne. À la lumière des études historiques sur la Syrie, l’auteur analyse la naissance de l’État moderne et sa chaotique mise en place sur le terrain. Ici, il aurait été intéressant de voir apparaître une réflexion sur les notions de modernité et de nation autour de la Méditerranée. Mais dans cet ouvrage destiné au grand public, l’intention de l’auteur est d’expliquer et de démêler les enchevêtrements historiques, religieux, sociaux, ethniques de la question. Question que l’on peut désormais nommer « La question syrienne ». Les détours conceptuels sur la modernité, l’identité et la construction nationale auraient certes donné à l’écriture une profondeur analytique ; mais n’auraient-ils pas rendu l’ouvrage moins accessible ?
En savoir plus

8 En savoir plus

Compte rendu de lecture de l'ouvrage "Les actes de langage dans le discours" de C. Kerbrat-Orecchioni

Compte rendu de lecture de l'ouvrage "Les actes de langage dans le discours" de C. Kerbrat-Orecchioni

fréquent et les facteurs d’interprétation multiples et hétérogènes. L’auteur voit là une source de négociations et de malentendus, phénomènes sur lesquels elle termine sa présentation. Au cœur de l’ouvrage, le troisième chapitre approfondit la notion d’acte de langage avec la prise en compte de phénomènes conversationnels. Parmi ces phénomènes se trouvent le fait qu’un même acte de langage peut être construit par plusieurs locuteurs, par exemple lorsque l’un complète ou reprend l’énoncé d’un autre ; le fait qu’un même énoncé peut s’adresser à plusieurs interlocuteurs avec un acte particulier pour chacun d’eux, par exemple lorsque le locuteur parle à son enfant devant le médecin en requérant l’approbation de celui-ci ; ou encore le fait qu’un acte peut se trouver à l’intérieur d’une séquence. Pour illustrer ce dernier cas, l’auteur rappelle la distinction entre valeur illocutoire (hors contexte) et valeur interactive (en contexte, en relation avec les actes précédents). Elle présente le modèle hiérarchique de la conversation qui consiste à distinguer des unités dans les échanges, et montre que l’unité élémentaire n’est plus l’acte de langage isolé mais au moins le couple d’actes, composé par exemple d’un acte initiatif et d’un acte réactif. A partir d’un extrait d’Eugène Ionesco, elle montre que les échanges peuvent être imbriqués de manière complexe. La rencontre entre actes de langage et approche interactionniste est surtout illustrée par la prise en compte de la relation interpersonnelle évoluant au cours de la conversation. Cette relation, qu’elle soit de distance, de hiérarchie ou de conflit, se traduit par des actes tels que l’excuse, le compliment ou l’ordre. Pour ces actes, C. Kerbrat-Orecchioni utilise le terme de relationèmes, ou taxèmes dans le cas d’une relation hiérarchique. A la suite de P. Brown et de P. Levinson (Politeness, 1987), elle s’intéresse alors à la politesse en montrant les apports de la distinction entre les FFA (Face Flattering Acts, actes valorisants pour le destinataire) et les FTA (Face
En savoir plus

5 En savoir plus

Signes de Nogent-le-Rotrou d'Yves Delaporte. Compte-rendu de lecture

Signes de Nogent-le-Rotrou d'Yves Delaporte. Compte-rendu de lecture

-- Delaporte Yves et Nicole Périot (2020). Signes de Clermont-Ferrand. Le dialecte des Sourds à l’école des Gravouses. Les Essarts-le-roi, Editions du Fox. Voir note de lecture d’Echo Magazine, octobre 2020, numéro 874. -- Jacob, Stéphanie et Christophe Tomasini (2021). Langue des signes de Marseille : https://aixls.hypotheses.org/5-travaux/creations

3 En savoir plus

École des Gravouses d'Yves Delaporte. Compte-rendu de lecture

École des Gravouses d'Yves Delaporte. Compte-rendu de lecture

Ferrand. Le dialecte des Sourds à l’école des Gravouses, qui vient de sortir ! (Éditions du Fox, 19 euros). Qui est Yves Delaporte ? Ayant eu la chance de rencontrer Yves Delaporte au salon du livre de Colmar en 2002 et de correspondre avec lui depuis 18 ans, l’envie me vient de partager mon plaisir de la lecture de son dernier livre. Mais, qui est cet homme qui se consacre à ses travaux de recherche avec tant d’ardeur ?

3 En savoir plus

Compte-rendu de lecture
Le système verbal de l’arabe classique de Pierre Larcher

Compte-rendu de lecture Le système verbal de l’arabe classique de Pierre Larcher

L’auteur prend également en compte les éventuelles différences ou ressemblances entre arabe classique (au sens chronologique et sociolinguistique du terme, les deux coïncidant ici) et arabe moderne. Ceci est primordial pour les pédagogues que nous sommes, et introduit dans notre pratique des nuances (comme l’analyse diachronique et synchronique d’une forme verbale) que nous ne trouvons pas toujours dans les grammaires, dictionnaires et manuels arabisants français. De même, Pierre Larcher n’oublie pas les dialectes et n’hésite pas à faire appel à des exemples dialectaux quand ces derniers illustrent un fait linguistique également relatif à l’arabe classique et/ou moderne, comme dans le cas – entre autres - des transpositions nominales de formules p. 117.
En savoir plus

13 En savoir plus

Compte-rendu de lecture de Patrick Pharo, Le capitalisme addictif

Compte-rendu de lecture de Patrick Pharo, Le capitalisme addictif

Quoi qu’il en soit cette thèse de l’addiction capitaliste permet de comprendre comment un système aussi dévastateur, et aussi contesté - du moins aujourd’hui-, que le capitalisme, parvient malgré tout à perdurer. Et nul besoin ici de convoquer la toute-puissance de groupes plus ou moins occultes, lecture complotiste s’il en est, pour expliquer la pérennité de ce système : « … l’emprise du capitalisme sur le désir ne peut pas relever d’un complot, mais seulement d’une pression addictive » (p.191).

5 En savoir plus

Compte-rendu de lecture du livre : "Communs du savoir et bibliothèques"

Compte-rendu de lecture du livre : "Communs du savoir et bibliothèques"

Le troisième volet retrace les signaux faibles qui peuvent être interprétés comme des marqueurs transformationnels du modèle de la bibliothèque. Cette lecture prospective s’ouvre sur la bibliothèque hors-les-murs et concerne la gestion des ressources via la trame et l’organisation sociale des microbibliothèques ainsi que celles impliquées dans les grainothèques. À cette occasion, Silvère Mercier développe en surplomb des éléments d’analyse portant sur une anthropologie de la participation des agent.e.s; cette avenue qui observe l’émergence d’une culture des communs est extrêmement pertinente et mériterait d’être approfondie. (pp.157-159) Enfin, la dernière partie consacrée à la bibliothèque des communs campe par l’entremise de scénarios d’usages une vision substantielle du tiers lieu comme espace de co-apprentissage et comme programme territorial.
En savoir plus

2 En savoir plus

Compte-rendu de lecture : F. Weber, Brève histoire de l'anthropologie

Compte-rendu de lecture : F. Weber, Brève histoire de l'anthropologie

lointaines, où des voyageurs, des diplomates, voire de simples curieux, ont cherché à comprendre l’autre et à rendre compte de ses coutumes. Le texte s’ouvre ainsi sur l’Antiquité, détaillant en particulier l’œuvre d’Hérodote ; il se poursuit sur la période médiévale au cours de laquelle émerge la figure saillante d’Ibn Khaldûn, puis aborde l’époque moderne. Preuve de la richesse de ce tour d’horizon, la décennie 1860, traditionnellement considérée comme décisive pour la naissance formelle de la discipline, n’est seulement traitée qu’à la moitié de l’ouvrage.
En savoir plus

6 En savoir plus

Compte rendu de lecture : L’expert dans la Justice. De la genèse d’une figure à ses usages

Compte rendu de lecture : L’expert dans la Justice. De la genèse d’une figure à ses usages

que font vraiment les experts. Certes, leurs rapports, qui condensent en partie leurs activités sont analysés ; mais le travail qu’ils effectuent en amont n’est pas exploré en tant que tel, au profit d’une analyse parfois un peu répétitive des figures du « bon expert » prôné par les textes, attendu par les magistrats et à laquelle s’ajusteraient les experts. Mais ce relatif silence sur leur travail n’est que le revers du pari, largement tenu, d’avoir proposé une analyse générale de l’expertise judiciaire comme procédure et situation incarnée par une figure originale. On ne peut donc qu’appeler à des recherches focalisées sur telle ou telle spécialité, pour à la fois mettre à l’épreuve le cadre d’analyse dégagé et le spécifier, sinon l’enrichir, par la prise en compte des situations, ressources, pratiques propres à telle ou telle activité d’expertise inscrite dans le cadre de l’expertise judiciaire. Que l’on pense, par exemple, aux experts comptables s’attachant aux chiffres, aux psychiatres chargés de sonder un état psychologique, ou aux interprètes-traducteurs qui ne produisent pas de rapports, mais sont tout aussi indispensables au fonctionnement quotidien de la Justice, il apparaît probable en effet que l’activité elle-même de ces experts n’est pas sans liens avec leur statut professionnel, la manière dont y recourt l’institution ou leur poids sur les jugements de ceux qui les ont nommés.
En savoir plus

3 En savoir plus

Show all 3452 documents...