Disponible à / Available at permalink :

241  Download (0)

Texte intégral

(1)

- - -

- - -

Université libre de Bruxelles Institutional Repository Thèse de doctorat/ PhD Thesis Citation APA:

Mukuna, T. (1979). Contribution à la psychologie interculturelle de l'intelligence: influence de l'acquis culturel dans la résolution des situations de jeux du type mankala (Unpublished doctoral dissertation). Université libre de Bruxelles, Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation, Bruxelles.

Disponible à / Available at permalink : https://dipot.ulb.ac.be/dspace/bitstream/2013/214082/2/ce51394c-1f91-467f-b2dd-fdb4ea689451.txt

(English version below)

Cette thèse de doctorat a été numérisée par l’Université libre de Bruxelles. L’auteur qui s’opposerait à sa mise en ligne dans DI-fusion est invité à prendre contact avec l’Université (di-fusion@ulb.ac.be).

Dans le cas où une version électronique native de la thèse existe, l’Université ne peut garantir que la présente version numérisée soit identique à la version électronique native, ni qu’elle soit la version officielle définitive de la thèse.

DI-fusion, le Dépôt Institutionnel de l’Université libre de Bruxelles, recueille la production scientifique de l’Université, mise à disposition en libre accès autant que possible. Les œuvres accessibles dans DI-fusion sont protégées par la législation belge relative aux droits d'auteur et aux droits voisins. Toute personne peut, sans avoir à demander l’autorisation de l’auteur ou de l’ayant-droit, à des fins d’usage privé ou à des fins d’illustration de l’enseignement ou de recherche scientifique, dans la mesure justifiée par le but non lucratif poursuivi, lire, télécharger ou reproduire sur papier ou sur tout autre support, les articles ou des fragments d’autres œuvres, disponibles dans DI-fusion, pour autant que :

Le nom des auteurs, le titre et la référence bibliographique complète soient cités;

L’identifiant unique attribué aux métadonnées dans DI-fusion (permalink) soit indiqué;

Le contenu ne soit pas modifié.

L’œuvre ne peut être stockée dans une autre base de données dans le but d’y donner accès ; l’identifiant unique (permalink) indiqué ci-dessus doit toujours être utilisé pour donner accès à l’œuvre. Toute autre utilisation non mentionnée ci-dessus nécessite l’autorisation de l’auteur de l’œuvre ou de l’ayant droit.

--- English Version ---

This Ph.D. thesis has been digitized by Université libre de Bruxelles. The author who would disagree on its online availability in DI-fusion is invited to contact the University (di-fusion@ulb.ac.be).

If a native electronic version of the thesis exists, the University can guarantee neither that the present digitized version is identical to the native electronic version, nor that it is the definitive official version of the thesis.

DI-fusion is the Institutional Repository of Université libre de Bruxelles; it collects the research output of the University, available on open access as much as possible. The works included in DI-fusion are protected by the Belgian legislation relating to authors’ rights and neighbouring rights.

Any user may, without prior permission from the authors or copyright owners, for private usage or for educational or scientific research purposes, to the extent justified by the non-profit activity, read, download or reproduce on paper or on any other media, the articles or fragments of other works, available in DI-fusion, provided:

The authors, title and full bibliographic details are credited in any copy;

The unique identifier (permalink) for the original metadata page in DI-fusion is indicated;

The content is not changed in any way.

It is not permitted to store the work in another database in order to provide access to it; the unique identifier (permalink) indicated above must always be used to provide access to the work. Any other use not mentioned above requires the authors’ or copyright owners’ permission.

(2)

CONTRIBUTION A LA PSYCHOLOGIE INTERCULTURELLE DE L’INTELLIGENCE

Influence de l'acquis culturel dans la résolution des situations

de jeux du type mankala TOME II

Dissertation préparée sous la direction de Monsieur le Professeur J.M. FAVERGE en vue de l’obtention du grade scientifique de Docteur en Sciences Psychologiques.

T. MUKUNA

Novembre 1979.

(3)

CONTRIBUTION A LA PSYCHOLOGIE INTERCULTURELLE DE L’INTELLIGENCE

Influence de l'acquis culturel dans la résolution des situations

de jeux du type mankala TOME II

1/-2-

Dissertation préparée sous la direction de Monsieur le Professeur J.M. FAVERGE en vue de l’obtention du grade scientifique de Docteur en Sciences Psychologiques.

T. MUKUNA

Novembre 1979.

(4)

CHAPITRE IV

L'ANALYSE DES PARTIES DU TSHISOLU

(5)

Au chapitre II, nous avons abondamment parlé de travaux qui considèrent les situations de jeux expérimentaux comme représentant les caractéristiques fondamentales du conflit.

Nous ne reviendrons plus sur cette revue, ni sur certaines réserves qui ont été faites.

Dans ce chapitre, nous commencerons par situer notre

deuxième expérimentation où nous utilisons un mankala 4x7 (1), le tshisolu comme instrument de recherche.

Situer cette tentative c'est définir la perspective dans laquelle elle s'inscrit, c'est expliciter sa similarité et sa différence.

En proposant aux sujets B^, B2 de jouer au tshisolu sur l'échiquier, nous les placions dans une situation qu'ont vécu les sujets A^, A2*

En effet nous privilégions ainsi un type de formalisation des problèmes, un type d'expérience de résolution, en un mot un acquis culturel par rapport à un autre.

Il va s'agir, au cours de la partie et devant chaque configuration,d’identifier l'ensemble des indices formels et

informels, les rapports spatio-numériques et spatio-temporels que peuvent entretenir les pots vides et garnis et chercher à leur donner une structure susceptible de les relier.

En effet, pour réaliser une intention stratégique quelconque sur l'échiquier, il faut considérer le rapport de chaque pot à un autre de même ou de contenu différent et envisager son appartenance à un semis simple ou répétitif immédiatement réalisable ou possible après un ou plusieurs coups.

On pourrait illustrer ceci par des actions du type garnir

un pot particulier de son territoire ou par l'élaboration d'un ou de plusieurs sous-ensembles des pots particuliers en vue

(1) C'est un mankala 4x7 c'est-à-dire un jeu à 4 rangées de 7 pots chacune.

(6)

d'une opération ultérieure.

Tout ceci exigera de chaque joueur une certaine capacité d'invention à l'intérieur des limites imposées par les règles du jeu.

Cette capacité dépendra de son expérience c'est-à-dire du

résultat d'une élaboration progressive^d’une certaine cohérence cognitive qui résiste aux différentes modifications qu’intro­

duira l'adversaire.

Des questions surgissent : quels sont les indices utilisés par les joueurs ? quel sens leur donne-t-il ? comment les insère-t-il dans sa stratégie ? de quoi dépend celle-ci ?

1. Le tshisolg.^ (1).

1.1. Kistoire_du_ieu.

C'est un jeu dont l’antiquité est attestée par les traces laissées sur la roche et relevées au Zaïre par CZEKANOWSKI (1920) et confirmée par A. DE CALONNE-BEAUFAICT (1921).

A la même époque, on découvrit en Ouganda, des cupules

de îlwenso (2). Les unes déjà recouvertes d'une couche d’apports éoliens, les autres creusées dans des quartzites.

Ch. BEART (1955, p. 475) présente le lisolo d’Elisabethville d’après EDME, Ph. (1949).

COSTERMANS, B. (1949) l’appelle Kisolu. Une de ses variantes a été décrite par COMMAIRE-SYLVAIN (1952) sous le nom de mangola ou jeu de Léopoldville.

Dans son chapitre, consacré aux jeux de société, CENTER, Th.

(1952) donne le kisolu comme exemple des jeux de quadrillages traditionnels.

(1) A.ppelation des Baluba du Kasai (Zaïre) .

(2) C’est un mankala 4x8 dont le jeu se trouve dans l'annexe I, P. I.11.

(7)

1. 2. Le _ jeu• 4 X 7

çr f e d c b a

O O O O O O O

O O O O O O O

h i 3 k 1 m n

N M L K J I H

O O O O O O O

O O O O O O O

A B C D E F G

Joueurs : 2

But : vider la rangée frontale de l'adversaire.

Terrain : 28 trous disposés en 4 rangées formant 2 circuits fermés; chaque joueur a pour territoire les deux rangées situées près de lui.

Pièces : chaque joueur possède 21 graines qu'il dispose 3 par pot dans sa rangée arrière pour contrôler le nombre de graines avant la partie; selon qu'il joue l'attaque ou la défense, il choisit une répartition initiale dont peut dépendre l'issue de la partie.

De toutes les situations de jeu, cette position d'ou­

verture est le premier indice de l'expérience antérieure de chaque joueur car elle est la seule à ne pas dépen­

dre des autres coups de la partie.

Action : les trous sont parcourus dans le sens inverse des

aiguilles d'une montre sans interruption aux extrémités.

Alternativement, chaque joueur prend en main toutes les graines d'un pot de son territoire ou d'un pot arrière et pot en avant de son adversaire dont les graines sont en prise et les sème une à une dans les pots suivants. Un pot avant et un pot arrière d'un joueur sont en prise s'il y,a au moins une graine dans le trou avant de son adversaire.

(8)

Si la dernière graine semée aboutit dans un pot précédant :

- un pot vide, le joueur passe la main;

- un pot plein de la rangée avant, les graines en prise sont obligatoirement capturées et le semis continue avec les graines capturées à partir du pot de prise;

s'il n'y a pas de graines en prise ou si la dernière graine a été semée dans un trou arrière, le contenu du pot est pris pour continuer le semis.

La première prise faite, aucun joueur ne peut commencer à semer avec des graines de son territoire s’il existe une possibilité de capture.

Issue : le jeu s'arrête quand l'un des partenaires ne dispose plus de graines dans sa rangée de front qui permettent une prise; le vainqueur est celui qui a capturé le maximum de graines.

En langage de théorie des jeux, on peut dire que c'est un jeu à somme non nulle. Il satisfait au postulat de transparence en ce sens qu'il offre à chaque joueur la possibilité de faire la liste complète des "coups" parmi lesquels il va choisir et de considérer,à un ou plusieurs trous d'avance,

les conséquences qui résultent de chaque couple d'action.

Chacun peut ainsi les ordonner à sa façons

La notation des parties.

La configuration du jeu se subdivise en 2 territoires.

Chaque territoire est composé de 2 rangées (une frontale et une rangée arrière) de 7 trous ou pots chacun.

Ces trous sont indiqués par des chiffres à partir du pot extrême gauche de la rangée frontale dans le sens inverse du mouvement des aiguilles d'une montre.

(9)

Chaque coup est précédé par la lettre N ou S selon que c'est le joueur Nord ou Sud qui joue. Il est défini par le nombre de graines et le(s) trou(s) où elles ont été prises.

On note la configuration avant et après le coup.

Par_exemple : N25 signifie que le joueur Nord a pris 5 graines dans le pot n° 3 et les a semé une à une dans le sens du jeu.

0 3 0 1 5 0 0

0 2

©

1 4 0 0

1 0 0 0 0 3 1

2 1 0 3 5 5 0

0 3 0 1 LO 0 1

0 2 0 2 5 1 1

1 0 0 0 0 3 1

2 1 0 2 5 5 0

Configuration avant le coup

Configuration après le coup.

Les captures suivent la notation du semis et sont précédés par la lettre C.

On note le nom du joueur, le(s) n° du pot ou des pots où la ou les graines ont été prises .et le nombre de graines.

On prend soin d’indiquer toutes les captures lorsqu'il s'agit d'une suite des captures au cours d'un même coup après la

"configuration après le coup".

• 2C^^2 signifie que le joueur Sud capture 2 graines en position 4 (position à repérer sur son terri­

toire) et les sème une à une dans les pots suivants ;

(10)

Configuration avant la capture

Configuration après la capture

Exemple_d^une_suit e_de_çaptures : SC^^2

0 3 0 1 5 0 0

0 2 5 1 4 0 0

c 1 0

©

3 . 0 1

2 1 0 2 5 5 0

0 0 0 0 en 0 0

0 0 5 0 4 0 0

1 2 1 2 3 0 1

3 2 1 0 6 6 0

Configuration avant la capture

Configuration après la capture.

Captures ^ —> 2 graines

^13,2 —> 5 graines 2 captures

7 graines

(11)

1.3. AnalYse_des_parties.

Chaque partie commence par une position d'ouverture.

Celle-ci doit avoir au moins une position en prise afin de permettre éventuellement au joueur qui débute de gagner la partie dès le premier coup.

Viennent ensuite l'ensemble des situations de jeu créées

alternativement par chaque joueur jusqu'à l'issue de la partie.

Nous représenterons conventionnellement les configurations qui symbolisent les états de jeu comme si le tablier entier était devant le joueur Sud.

Nos commentaires essayeront, pour chaque série des parties, de mettre en évidence les indices qui déterminent le joueur

à choisir tel coup plutôt qu'un autre.

Nous testerons l'hypothèse selon laquelle il existerait sur le territoire de chaque joueur des points d'articulation de mouvement de semaine qui correspondraient à l'idée d'une ponctuation dans une phrase.

C'est soit l'ensemble des pots S^, S^, Sg, et (pour le joueur Sud) ou N^, N^^, N.^, Ng, N^^ , N^^^ (pour le

joueur Nord) ou encore une combinaison de certains d'entre eux.

Peuvent aussi entrer dans cette combinaison ou la remplacer, les pots situés de part et d'autre de ceux-ci.

Les stratégies de bons joueurs consisteraient à les utili­

ser ou à essayer de les introduire dans leurs élaborations quant ils n’y sont pas.

Ceci serait plus perceptible dans les choix qui suivent les situations d*"incertitude.

Toutes ces considérations nous mènent à affirmer que le mode de pensée heuristique serait plus puissant au jeu que le mode algorithmique.

Nous présenterons 15 parties commentées par sous- groupe des joueurs :

(12)

3 parties joueurs contre

^1’

3 parties joueurs B2 contre 3 parties joueurs contre

"l>

3 parties j oueurs k^ contre B,.

3 parties joueurs A-2 contre A^ (1) •

1.3.1. Parties j oueurs B^ contre (2) •

5 0 8 3 0 1 0

Û 1 0 0 1 1 1

Positions —^

d'ouverture 0 0 0 1 1 1 1

3 3 11 0 0 0 0

Remaraues : Les deux positions sont analogues; les pots les plus garnis étant placés dans la rangée arrière.

Les deux configurations sont équilibrées dans le sens où elles peuvent permettre à chaque joueur de faire le tour de son territoire.

Mais elles sont construites sans tenir compte de l'évolution du jeu de l'adversaire.

1er coup : Nord a 8 coups possibles à partir de son territoire et 3 captures 5 NC^l, NCgl, NC^l (3).

Nord choisit NC^l sans voir que NCgl lui permet de faire trois captures.

(1) Pour des raisons évidentes d'éloignement, nous n'avons pu récolter des parties des joueurs non scolarisés contre les autres joueurs.

(2) Au cours de chaque partie, nous avons joint une représen­

tation linéaire qui illustre l'évolution de la partie, chaque diagramme contient 2 coups successifs d'un joueur.

(3) Pour chaque premier coup de la partie, chaque joueur a le choix : - soit de jouer à partir d'un pot de son territoire,

- soit débuter par une capture sur le territoire de son adversaire,

- soit combiner ces deux prem.ières possibilités.

On tire au sort le nom du joueur qui joue le premier coup.

(13)

NC^l —^

5 0 8 0 1 0

3 0 10

0 112

0 0 0 3 ,3 11

111 0 0 0

0 0

Il en est de même pour Sud; qui choisit de jouer S^gll,

S1011

5 0 0 1 0 2 1 0

8 3 0 0 0 3 2 3

0 1 1 1 3 0 1 3

0 2 2 0

Sud n'a pas voulu faire de capture au cours de ce semis.

2ème coup : Nord ne peut plus jouer à partir d'un pot de son territoire s'il existe dans la configuration des positions en prise.

Parmi les trois captures NC22, NCg4 et NCy2, il

choisit NCg4 qui lui rapporte 4 graines au lieu de 2.

NC54 -i.

6 19

0 10 0 2 0 10 2

0 10 1

0 2 2 3

3 0 0 2

3 0 3 0

(14)
(15)

Sud a le choix entre SC.4 et SCc2.

1 6 Il choisit SCg2

(

1

) .

SC-26

6 0 9 0 1 0

0 0 0 0 2 2

1 3 1

0

3 0 1 0

3 0 13

4 10 1

SC^4 était un meilleur choix parce qu'il aurait pu imposer un partage plus intéressant des positions N-2, M^2,

b b N^3 - au Nord, tandis que SCg2 offre les prises NCgl, NCy4 à 1'adversaire.

3ème coud Nord joue NC^4 sans voir que NCgl entraine cette dernière capture.

NC^4

6 0 1 0

0 0 3 1

9 0 0 0

0 0 3 4

2 2 0 1

1 2 1 0

2 4 0 0 Sud joue la seule position en prise SC23.

SC23 —.>

6 0 9 0 2 0 0 0 0 2

0 0

2 4 1

0

3 0 4 1 2

10 4 10

0 0 Nord doit jouer NCg2.

NCg2

7 1 1 0

1 1 3 1

0 1 0 0

2 1 4 4

4 4 0 0

2 2 2 0

0 1

0 0

(1) A ce deuxième coup, Sud privilégie S-Cg2 qui lui permet un semis plus long au détriment de la

position SC;^4 qui est importante d'après notre hypothèse de point d'articulation.

Il devrait.lui en coûter normalement dans le suite de la partie s'il avait en face un joueur expérimenté.

(16)

Sud a le choix entre 4 prises possibles : SC«4, SC, 3, 30^2,

2 4b

SC^8.

Il choisit la capture SC^3 et croit que cette dernière entraine les captures SC24 et SCg2, et nous donne la configuration

suivante :

au lieu de : 7 1 2 1

0 0 0 2

0 1 3 1

0 0 7 2

4 4 2 0

0 0 0 2

0 1 2 0

0 1 0 1 2 4 1 2

0 0 1 0 1 5 1 5

4 2 4 2 0 2 1 1

0 1 0 1

La partie se continue sur base de cette première configu­

ration érronnée.

Mous pouvons faire remarquer que tout au long de cette partie avortée, c'est la non-compréhension de l'extension des captures qui est plus manifeste.

Il existe une esquisse d'un souci de faire circuler les graines sur son territoire.

(17)
(18)

Deuxième partie des mêmes j.oueurs contre .

Positions — d’ouverture

0 0 1 2

3 2 0 3

2.

2 0 3

3 2 0 3

1 0 1 3

3 0 1 0

3 0 1 3

Remarques Sud déclare avoir adopté cette position par hasard ! Nord la choisit pour ne pas être capturé écrit-il.

Ces ouverture» nous paraissent effectivement avoir été adoptées en dehors des préoccupations de défense ou d’attaque explicites.

Elles nous semblent pas défendre aucune des positions de la configuration, elles ne paraissent préparer aucune action d'attaque.

1er coup : Pour ne pas être en position de prise, Sud choisit

Effectivement, aucune de ses positions n’est menacée à un tour de jeu compte tenu de caractéristiques de la configuration de Nord.

212^

0 0 1 2

3 2 0 3

2 2 0 3

3 2 0 3

1 0 2 0

3 0 0 1

3 0 2 4

Nord joue son premier coup.

Il choisit N^gl pour être en mesure de capturer,

«

10

^

1 0 1 2

4 2 0 3

0 2 0 3

4 2 0 3

0 0 2 0

3 0 0 1

3 0 2 4

(19)
(20)

2ème coup : Sud choisit

Pour ramener des graines devant et avoir une meilleure répartition explique-t-il.

1 0 1 2

4 2 0 3

0 2 0 3

4 2 0 0

0 0 3 1

3 0 1 2

3 0 0 5

Le coup 5^2, lui aurait permis de proposer à Mord un marché entre NC^^ et NC^4.

Nord choisit de jouer N^^4

2 5 10 0

1 0 3 3 0

1 0 0 0 3

2 3 3 0 1

3ème coup : Sud capture SC^3

50^3

0 0 2 3

5 1 0 3 0 1 4 0

0 0 3 0 1 4 1 2

3 0 1 2

3 0 2 3

3 0 0 5

3 0 1 0

Nord doit choisir entre NC^l, NC^2 ou capturer les deux.

Il choisit NC^^2 dont le gain est plus important.

Notons que NC^l entrainait NC^2

(21)

0 5 1 0 0 3 NC^2

2 0 1 3 4 0

0 4 0 0

0 1 4 2

3 3 0 0 2 1 3 0

4ème coup : Sud a le choix entre SC^l et SCg4.

Il choisit la première capture pour empêcher la prise de NCj6,

Ce choix a été fait sans tenir compte du jeu de l’adversaire. En effet la prise NC^l permet à Nord de capturer la position que Sud voudrait préserver.

SC3I

0 5 1 0 0 3

0 0 3 4 0 0

3 0

2 0 1 0 5 2

3 4 0 0 2 3

1 0

Les règles du jeu obligent Nord à jouer NC3I - seule capture de la configuration.

Ce gain appréciable découle de la mécanique du jeu et non d’une stratégie mise en oeuvre par Nord.

NC3I

0 3 0 0

3 3 0 4

2 0 0 0

1 3 0 0

0 4 0 0

3 4 0 0

7 4 1 0

(22)
(23)

Sème coup : Sud doit jouer SC^ll

SC^ll

0 3 2 1 3 3 0 3 1

1

1 5

1 1

1 1

0 4 1 0

3 4 1 0

0 0 2 0

Nord a le choix entre 5 prises possibles.: NC^2, NC26, NC^^2, NC5I, NCgl.

Il choisit NC^^2.

Ce choix est très intéressant au point de vue stratéj^ique.

Il privilégie les pots et

On peut se demander s'il n'est pas une trace d'une stratégie de la part de Nord.

Malheureusement les choix suivants de Nord ne peuvent nous permettre de répondre à cette question.

Les deux joueurs nous donnent une configuration erronnée.

au lieu de

1 0 4 4 1 1 1 5

0 3 3 3 1 1 1 5

3 0 0 4 1 0 1 0

2 1 0 4 1 0 1 0

1 4 5 0 1 1 0 0

0 3 5 5 1 0 0 0

1 1 2 0

0 0

Ce qui nous oblige à errêter notre analyse.

2 0

(24)

Configuralrion de fin de oartie.

(25)

Commentaires.

Nous pouvons néanmoins essayer de répondre à cette question si l'on reprend l'analyse de cette séquence dès le

3ème coup, on constate que :

1) c'est la mécanique du jeu c'est-à-dire la bonne application des règles du jeu qui détermine la capture SC^S.

Cette dernière met en place des captures NC^l et NC^^2.

2) Au 4ème coup c'est la règle de minimisation des pertes qui fait faire un mauvais choix à Sud (cfr. commentaire choix SC3I - p. 294).

Notons que Nord avait utiliser la règle de maximisation de gain au Sème coup.

Et c'est la mécanique du jeu qui met Nord dans l'obligation de faire la capture NC^l.

C'est encore elle qui oblige Sud à jouer SC^ll au Sème coup et met en place la configuration où se trouvent réunies les 5 captures parmi lesquelles Nord doit choisir.

Il nous semble qu’aucun des deux joueurs ne met intention­

nellement ces éléments en place pour les utiliser dans un coup ou une séquence de coups.

En faveur de l'hypothèse des points d'articulation,

soulignons que le fait d'avoir privilégié la position centrale des rangées avant et arrière au détriment de la prise NC26 qui aurait rapporté 6 graines, met en place des chaînons d'une structure d'attaque.

Ces derniers sont constitués des pots Ng5, Cette structure va menacer les captures NC^2, NC26.

(26)

T-poisième partie des mêmes joueurs.

Nord = B. Sud = B

^ 1

Après tirage au sort, c’est Nord qui joue le premier coup.

0 10 3 0 6 Positions —»

ouverture 001

4 13

- Notons le nombre important des positions susceptibles d’être en prise pour Nord.

- Les pots les plus garnis sont sur la rangée frontale, l’alternance des singletons permettrait à Nord de faire

le tour de son territoire par un long semis répétitif.

E2Ëiîi2D_Ël2HYf•

- Sud a peu de positions susceptibles d’être en prise, fragilité éventuelle de la structure de son jeu.

- Les pots les plus garnis sont sur la rangée arrière, ceci dénote l’attitude défensive des positions de Sud

(cfr. pots Sg4, S^gB).

Nord a le choix entre jouer a partir d’un pot de son territoire (c’est-à-dire 8 coups possibles) et démarer.

directement en effectuant une capture sur le territoire de Sud, (NC24 ou NCg3) ou combiner les deux c’est-à-dire commencer

à partir d'un pot de son territoire et enchaîner sur une ' capture.

10 10 0 3 2 4 0 10 0 3 2 6 0

(27)

1er coup il choisit N^3

N^3

0 10

0 17

0 0 1

4 13

1 1 0 3

0 4 0 0

1 3 0 6

0 5 0 0

Sud peut à son tour profiter des avantages du premier coup.

Mais comme pour Nord,'sa configuration ne lui permet pas de combiner un semis avec une capture.

Il a le choix entre 6 coups et une capture SCg7.

Il choisit S.-6.

13

S13

0 0 0 4

10 10 1

17 1-43

0 2 111 1 3 3 0 0

0 S 1 1

Ce choix nous semble être une erreur tactique.

En faisant le capture SCg7, il empêchait Nord de disposer d’une position importante.

En effet du pot N^7, Nord peut actionner la structure d'attaque de la rangée arrière.

On notera ici la prédominance du facteur localisation (des pots Ngl, rapport au facteur numérique (leur contenu d'une graine).

Ils constituent néanmoins une structure d'attaque efficace.

Il nous reste à vérifier si les joueurs utiliseront ces éléments.

2ème coup : Nord se trouve devant 5 coups possibles : NV^^4, NCgl, NCgl, NC^2.

Les 3 dernières captures forment une suite, elles lui rapporte­

raient 4 graines.

La capture NC^S est la plus grosse.

(28)
(29)

La capture NC^^4 lui préserverait la position centrale de la rangée frontale.

C'est elle que Nord choisit en exposant et en formant SC^6, SC25, SC^S.

Sud a le choix entre SC^6, SC^S, et SC^V.

SC^6 et SC25 aboutissent dans le pot Sg.

SCj7 serait la plus grosse capture mais son choix sacrifierait 3 positions frontales (pots S^l, S2l> ^3^^*

Il choisit SC^S.

SC35

0 10

0 1 7

113

0 2 4

1 0 2 0 1 2 1 1

1 4 1 0

0 6 1 1

3ème coup : Nord est devant 5 coups : NC23, ^0^7, NC^^2, NCgl, NC^2.

NC^2, NCgl, NCy2 vont ensemble. Elles rapportent moins que NCg7 mais ont un double avantage :

dégarnir le coin droit du territoire de Sud et sauvegarder la position centrale du territoire de Sud.

Ce dernier devrait attendre un certain temps avant de garnir les pots S^^^ et S^.

Nord choisit NCgl et ne voit pas les autres prises qui vont avec cette dernière.

(30)

NCgl -4 1

0 1 0

0 1 1 7 1 3 2 4

0 10 1 2 0 5 7 1 2 0 0 110 0

Sud est devant 3 positions en prise : SC^^2, SC^S, SCgl.

SCj^2 entraine la prise SCgl, mais aucune des captures ne l’amène plus loin que le pot S^g.

Sud joue SCgl pour empêcher Nord de développer un jeu à plusieurs semis.

SCgl - 1

0 0 1

0 0 2 0

1 7 3 5

0 2

1 2

1

0 2 0

0 5 0 1

1 7 0 0

4ème coup

NC38

Nord a le choix La capture NCg8

10 1 0 0 8 0 2 0

1 0 0

entre deux coups permet de gagner

0 2 1 3 1 6 12 0

2 0 1

NCg8, NC(^3.

8 graines.

2

8 0 0

Sud peut jouer SCg3 ou SC^^3.

Le gain est le même pour les deux coups.

Le choix devrait permettre de préparer un coup. Ce sera une action intermédiaire.

Sud joue SCj^3 qui oblige Nord à choisir entre sacrifier la position NCgl ou jouer le semis répétitif à partir de la position NCg2.

(31)

SC^3

1 0 0 1

0 0 3 0

1 8 1 0

O 0 2 2

2 1 2 0

1 6 0 1

2 8 0 0

Sème coup Nord doit choisir entre NC^l et NCg2.

NC3I

1 0 0 0 0 3 1 0

1 0 9 0 0 2 0 2

2 12 16 8 2 0 0 0 10

Sud n’a qu'une position SC^2 à jouer.

SC33

1 0 1 2

0 0 0 1

1 9 1 0

0 0 3 2

0 0 3 0

1 6 0 1

2 8 0 0

Sème coup Nord est obligé de jouer NC3I.

NC3I

Sud est devant une situation d’incertitude, c'est-à-dire qu’aucune position n’est en prise. Le joueur joue à partir de pots de son territoire soit pour préparer le coup, soit pour mener à bien une action déjà préparée.

Il dispose de 7 pots garnis donc 7 coups sont possibles.

Sud choisit S^l.

(32)
(33)

^7^

1 0

0 10 0 10 0

0 12 0 6 8 0 0

3 0

0 3 3 0

1,0 1 2

0 0

7ème coup : Nord est aussi devant une situation d'incertitude.

Il a le choix entre 7 coups possibles. Sa confi­

guration contient plus de graines. Il choisit N,10.

N3IO —*

0 12 10 0

112 3

117 9

0 0 0

3 0 1

3 3 0 0 0 12 0

Par ce choix. Nord a écarté une occasion de maintenir Sud dans une position de vulnérabilité.

Il aurait dü jouer un des pots Ng6 ou N.^8 qui lui permet, sans prendre beaucoup de risques,, d’obliger Sud à plus se découvrir. Il a du même coup écarter l'occasion de gagner.

Sud doit choisir entre 30^2 et SC^^2; capture de 2 graines chacune.

Il choisit SCj^2 pour avoir plus de graines dans la rangée frontale.

SC^^2

0 1 0 3

1 0 0 0

2 0 1 1

0 0 4 0

1 1 3 1

2 7 0 2

3 9 0 0

8ème coup

NCg4

Nord doit 1 2 0 1 0 3

jouer NCg4.

0 1 0 0 4 0

2 2 0 0

0 4 8 10 0 2 0

0

1 1

0 0

(34)

Sud est de nouveau devant une situation d’incertitude.

Il a 5 coups possibles.

Il ne peut jouer aucun pot de la rangée avant sans perdre de graines. Donc il joue les graines d’un pot arrière S^gl.

S101

12 0 1

0 10 0

0 0 1 4 3 0 0 1

2 2 0 0

0 4 8 10 0 0 2 0

Sud aurait pu jouer Sj^4 qui multiplie ses positions

frontales et avait plus de chances de consolider sa position.

9ème coup : Nord a le choix entre 9 coups possibles.

Il joue Ng8 pour'ne pas être obligé de partager entre les pots Nc8, N_10, N„3.

0 / O

Et ces graines semées restent sur son territoire.

Ce coup peut être considéré comme une action préparatoire.

Nord invoque son intention d’éviter le partage des Ng8 et

N.^10 avec Sud, mais il met en place et à son insu une structure d’immobilisation de Sud.

Ng8

2 3 12

0 10 0

3 15

2 0 11

0 0 1 4 0 0

3 0 0 1 0 2

0 0 Sud a 5 coups possibles.

Il simule chacun de ses coups et constate qu’il a le choix entre jouer le pot Sg3 et ne rien perdre et jouer un autre pot de

son territoire et perdre une ou deux graines.

Il choisit de jouer Sgi en gardant des pots à plus d'une graine.

2 3 12 3

0 10 0 2

0 10 4 0

3 0 0 1 0

1 5 0 11 0 0 2 0

(35)
(36)

Sud qui était en sursis vient de perdre la partie en perdant cette deuxième position frontale.

Il aurait pu jouer S^4 qui aurait perturber les stratégies de Nord.

lOème coup ; Nord doit jouer NC2I.

NC2I

2 3 1 0 2 0

0 0 0

3 0 0

2 3 0 2 4 0 1 0

1 5 0 11 0 0 2 0

Sud est devant 4 coups possibles. Il se décide à jouer Sg3.

Encore une mauvaise décision. Il aurait dû jouer Sj^4 qui lui permet de passer d’une à deux positions frontales.

2 3 12 3

02002

1 5

0 11

0 0 0 4 0 0

0 112 0 2

0 0

llème coup : Nord simule ces 10 coups. Se refuse à jouer des coups dont il ne contrôle pas les conséquences.

Il décide de jouer NC^^2.

La structure gagnante est en place sans que Nord l'aperçoive.

Elle ne résulte pas d'une intention stratégique. Quelque soit le pot arrière que Nord joue, son semis formera un contenu d'une graine dans N^.

Le semis gagnant N^ll, Ng2, Ng6 et N^l sera constitué.

NC112

0 4 2

13 0

0 0 0

0 11

0 3 0 2 4 0 2 0

1 5 0 11 0 0 2 0

(37)

Sud choisit de jouer un pot arrière;

^10^*

0 1 0 0

4 2 0 3 0 0 0 0 4 1 0 3

3 15

2.0 11

0 0 0

0 2 0

12ème coup : Nord simule ses coups en commençant par N^ll. Il forme un semis répétitif avec Ng2. Il le joue et gagne.

2 6 4 0 5 2

0 0 0

0 10

2 5 3 10 1 4 0 0 3 0 2

0 1 0 0

(38)

llème coup 12ème

(39)

semble aussi avoir été un risque qu'ils ont mis un certain temps à dépasser (cfr. leurs positions d'ouvertures et leurs premiers coups).

Les coups suivants nous démontrent que ces deux préoccupations n'étaient pas les étapes à l'élaboration d'une certaine action stratégique.

L'application des règles du jeu est encore approximative et surtout l'extension des captures n'est pas assimilée. Ceci augmente le nombre des coups et rallonge la partie.

(40)

1.3.2. Parties des joueurs contre . 1ère partie : Nord : Sud : B2.

On tire au sort le nom du joueur qui débute la partie.

Positions —t

d'ouverture

0 0 1 3 3 2 0 0 3 3 3 3

0 0 0

3 3 3

0 2 0

3 13

0 3 0 0

Nord pense plus à détenir le plus de pots garnis possibles sur la rangée frontale. Il ne semble accorder aucun rôle à la rangée arrière. Sa structure des pots ne contient pas de semis susceptible de faire le tour de son territoire.

La position d'ouverture de Sud est défensive. Mais elle comporte cependant un point de fragilité; si les contenus des pots Sg3, S^q3 sont capturés, Sud aura des difficultés pour atteindre le pot 3^3.

1er coup : Nord est a son premier choix.

Aucun coup de sa position d'ouverture ne lui permet de combiner en un semis un pot et une capture.

De 8 coups possibles, il choisit N^3 et décide de ne pas faire des captures au cours de ce premier coup.

N^3

0 0 0 3

0 1 4 3 0 3 3 3

G 0 4 0 0 2 3 1

0 1 4 4 0 0 3 0

C'est une erreur de la part de Nord de ne pas capturer NCgS, surtout que Sud n'aurait pu atteindre le pot 3^3.

Sud se trouve devant une configuration à 8 pots garnis, et deux positions en prise.

(41)
(42)

Il peut jouer à partir d’un pot de son territoire, d'une capture ou d'un pot de son territoire en enchaînant sur une capture.

Il décide de commencer par un pot de son territoire 5^3 et de faire des captures au moment où son semis répétitif revient sur la rangée frontale.

Il vise les pots des extrémités N2^j ^6^’ ^7’+» ^8^*

S'il les capture, Nord ne saura plus faire le tour de son territoire.

253

0 0 4 7

0 0 1 0

0 0 3 1

0 4 3 0

0 0 0 4

0 4 3 2

0 0 3 3

2ème coup : Nord doit choisir entre deux prises NC^^3 et MCg5.

Mord choisit NCj^3 parce que le pot N^^4 occupe une position centrale sur son territoire. Elle peut lui permettre de multiplier ses positions frontales.

0 0 0

0 0 5 1 3 0 0 10

Sud choisit SC25.

Nord a très mal choisi ce coup.

Sud joue SC25 et gagne.

0 0 0

0 0 0

SC,5 —ï.

^ 0 2 4

8 12

0.0 0

15 0

0 3 3 4 2 3

Il lui est d'ailleurs fatal.

0 0 0 0

5 0 0 0

12 5 4

10 3 4

0 0 MC.3 -fc

4 7

(43)

Configuration de fin de partie.

(44)

Deuxième partie : Nord : B2, Sud

'1'

Après tirage au sort, c'est B2 qui joue le premier coup

Positions —>

d * ouverture

3 0 0 3

0 3 3 0

3 0 0 3

0 3 3 0

3 0 0 3

0 3 3 0

3 0 0 3 Remarques

1er COUD

; Sud a adopté la position d'ouverture de Mord.

C'est une position d'attaque qui permet une très grande circulation des graines a partir de n'importe quel pot de son territoire. Avec cette ouverture, il importe d'abord de faire le tour de son territoire avant de faire la première capture.

C'est aussi une bonne position défensive car elle offre rarement au premier joueur la possibilité de gagner au 1er coup.

Nord a le choix entre 7 coups possibles et trois capturesNC23, NC^^3, NCg3.

Il choisit N^^3 2

0 0 3

0 6 0 0

1 3 0 3

0 2 0 0

5 1 0 3

1 0 0 3

SC26

SC26

Sud a le choix entre 5 coups possibles et une capture Il choisit SC26.

2 0 1 2

0 6 3 0

1 3 3 5

0 2 3 0

0 0 3 1

0 0 1 0

1 0 0 5

(45)

3

(46)

2ème coup

NC38 ^

Nord a le choix entre NC23, Il choisit NC38.

2 0 10 1

0 6 4 3 1

1 3 0 3 3

2 0 0 0 1

NC38, NCj^3.

1 2 1 1 1 0 0 5 Sud a le choix entre SC22, SC32, SCj^2; SCg6.

Il choisit SCg6 qui forme un semis répétitif avec S^^S.

SC-6 —J, 6

2 0 0 5

0 10

0 4 0

12 5

3 3 0

110 110 5 3 2 10 1

3ème coup Nord choisit NCg5 parmi NCg6, NCg3.

Sud choisit SCg3 qui forme un semis répétitif avec le pot Sgi, S^5, S^^l et fait des captures â son retour sur la rangée frontale.

SC33

2 0 0 2

0 0 2 6

0 0 3 0

0 1 8 1

0 0 8 4

0 0 0 0

0 0 4 1

(47)

4ème coup : Nord joue NCj^9

2 0 1 1 1 1 1

0 0 0 2 1 1 1

0 2 3

6 0

0 8 0 4

2 0 4 0 1

Sud joue SC^2 qui entraîne SC22 et gagne 2 0 1 1 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0 SC,2 —

1 1 3 0 1 10 2 6

3 0 115 12

La partie semble s'être jouée au 2ème coup.

Le choix du Nord qui a privilégié la maximisation des gains au détriment des positions importantes, à savoir les pots N2 et N^^, parce que leurs captures ne rapportaient que

3 graines a été une grave erreur.

Le bon choix de Sud au 3ème coup a fait basculé la partie.

Il se confirme au 4ème coup que la partie est mal engagée pour Nord qui ne pourra plus redresser la situation.

Nous sommes surpris de voir le joueur 82 perdre la partie, alors que n'a pas été entraîné au tshisolu. Nous pensons que cette partie confirme l'hypothèse d'instabilité des straté­

gies gagnantes invoquée par DELEDICQ, A. - POPOVA, A. (1977).

Ces auteurs illustrent cette hypothèse en nous proposant d'ima­

giner un système de jeu (1) dans lequel l'un des joueurs est remplacé par un couple de joueurs jouant alternativement. L'un étant très expérimenté, l'autre sans expérience.

Supposons aussi que ce couple joue contre un joueur moyen. On pourrait pronostiquer la victoire du "couple" en pensant que le bon joueur rétablirait la situation détériorée par le mauvais joueur.

Cl) Il s'agit de l'Awelé.

(48)

A l’Awelé écrivaient-ils, le "couple" perdrait à cause de la forte corrélation d*un coup à l'autre.

3ème coup 4ème coup

(49)

Troisième partie des joueurs B2 contre Nord : B2» Sud : B^.

Le tirage au sort désigne B^ pour jouer le premier coup.

3 0 3 0 3 0 0w

Positions ^0 3 0 3 0 3 0

d'ouverture g ^

0 3 0 3 0

3 0 3 0 3 0 3

Remarques : Les deux joueurs réadoptent la même position d’ouverture qu ' à la deuxième partie.

1er coût : Sud a 7 coups possibles a parti r de son territoireN et trois captures : SC23 5 SC^^3, SCg3.

Il choisit S.^^3.

C'est le même choix que Nord à la partie précédente.

3 0 3 0 3 0 3

0 3 0 0 0 0 0

0 6 1 2 3 6 0

1 0 5 0 1 0 2

Nord a le choix entre 5 coups possibles et une capture NC^B Il choisit NC26.

5 0 1 0 5 0 2

0 1 3 3 3 3 1

NC.6 —

0 0 0 2 3 6 0

1 0 0 0 1 0 2

2ème coup : Sud a le choix entre SC 2^ , SC3 8, SC^3. Il choisit SC38 .

(50)
(51)

SC38

5 0 1

0 13

0 0 0 2 3 0 3 1 111

2 11

3 4 6 0

0 10 2 Nord a le choix entre NC22, NC32, NCj^3, NCg6.

Il choisit NCg6.

NC_6 --6 b

1 01 0

2 3 5 5

0 1 10

0 110

3 3 5 2 10 4 0 0 10 2

3ème coup

SCg5

Sud a le choix entre SCg5, Il choisit SC35.

10 10 0 2 3 5 5 0

12 2 15

0 110 1

SCg6, SCg3.

3 5 1 0

0 0

0 2

Parmi les captures NC^l, NC23, NC^3, NC^^l, Sud choisit NC33.

NC33

1 4 0 0

0 0 0 0

4 8 0 0

1 8 1 0

0 3 0 0

6 2 0 0

2 0 0 2

4ème COUD Sud doit jouer la seule position en prise c'est-à- dire SC^9.

10 4

4 0 8 SC 9

111 111

0 0 6 2

0 3 2 0 2 0 0 0 110 2

(52)

Nord joue NC^2 et gagne.

NC^2

2 15

6 2 10

0 0 0

0 0 0

110

10 3

2 0 0 110

3 1 0 2

3ème coup

(53)

Conclusion.

L'inexpérience de est ici mise en évidence par l'inef­

ficacité de sa position d'ouverture qui ne lui permet pas de répartir les graines sur son territoire de façon à multiplier ses positions frontales.

Il constate les conséquences désastreuses des actions qui dégarnissent la rangée arrière par la difficulté qu'il éprouve pour atteindre les pots et .

B2 apprend aussi qu'il ne faut pas toujours privilégier les grosses captures.

(54)

1.3.3. Joueurs contre .

Première nartie : Nord = , Sud = B. . --- 2 ’ 1

Positions - d^ ouverture

0 0 1 2

1 1 0 0 2 1 1 2

13 8

3 11

2 12 12 1

1 1 1 2

Remarques : Notons le déséquilibre apparent de la position d'ou­

verture de Nord. Elle nous semble reposer sur deux pots N^3 et Ng8, Cette position est viable parce que Nord joue le premier.

Ce sont deux positions principales sur le territoire de Nord en ce sens que N^^3 est centrale, Ng8 occupe le point d'articulation de l'aile gauche du territoire de Nord, et assure le relais du long semis répétitif.

Sud a adopté une structure vulnérable dans la mesure où plusieurs captures sont possibles dès le premier coup.

Cela d'autant plus que c'est Nord qui joue le premier.

Cette ouverture présente en plus plusieurs possibi­

lités d'extension de capture.

1er coup : Nord a le choix entre 10 coups (chaque pot garni de son territoire) et 4 captures (NC^3, MCg3, NCg3, NC^3). Il choisit la capture qui actionne la

structure d'attaque mise en place c'est-à-dire NCg3.

3 4 4 0 1 0 4

0 3 3 0 3 4 4

NCg3 —k

0210100

0 1 2 0 2 0 0

(55)

Sud est à son premier coup.

Il a 6 coups possibles et 3 captures SC^^, SCg7j SCg7.

Il choisit SCg7.

SCg7

3 0 1 1

0 4 0 1 0 3 0 3

3 10 1

2 3 13

0 4 4 4

0 0

0 0

C'est un mauvais choix que Sud vient de faire. Il n'a pas tenu compte des possibilités de jeu qu'offre la prise NC^

à Nord.

2ème coup : Nord choisit NC,3.

Sud doit choisir entre SCg4 et SC.^2.

Il choisit SCg4. Cette capture étant plus importante.

(56)
(57)

3ème coup : Nord doit jouer 0 0 0 4

3 12 4

NC.4 —»

0 4 0 0

0 3 10

seule capture de la configuration

5 12

0 8 3

0 0 0

10 0

Sud aussi, doit jouer SCgl.

SCgl

0 0 0

3 0 2 0 5 0 0 3 1

4 5 1.2

4 0 8 3

0 0 0 0

0 10 0

Nord est devant une situation d'incertitude. Il analyse les possibilités qu'offre la configuration à Sud pour softir de sa fâcheuse situation.

Il constate qu'il est coincé. Il ne peut ni changer de position frontale à cause du pot N^3, ni en créer d'autres à cause de ses pots peu garnis.

Il examine son jeu et constate qu'il peut gagner en deux-coups, grâce aux pots N^4, Ngl, N^^4 et N^3.

Il décide de jouer N^4, qui met la structure d'attaque en place, c'est-à-dire les pots N^4, Ng9.

4ème coup :

N44

1 4 0 0

1 0 5 3

1 2 0 1

0 0 0 0

6 1 0 1

0 9 0 0

3 4 0 0 Sud est immobilisé.

Il choisit S^gl.

Il ne peut jouer que sur sa rangée arrière.

(58)
(59)

1 1 4 0 0 5 0 3

1, 0

2 0

0 0

0 1

6 0 1 9

0 0

0 1

3 4 0 0

Nord joue N^4 et gagne.

N, 4 1

2 2 2

113 0 5 0 0 3 0

17 0 4

12 0 5

0 0 0 0

10 10

(60)

Ouverture --- 1er coup

Configuration de fin de partie

(61)

Deuxième partie joueurs

^2 contre

"l- Nord : Sud : .

3 3 3 3 2 3 3

Positions 0 0 0 0 1 0 0

d'ouverture

0 0 3 0 2 0 0

3 3 3 3 1 3 0

Remarques : Ouverture Nord.

Nord dispose d'une seule graine sur la rangée frontale.

C'est une position très défensive. Ceci est étonnant alors que c'est lui qui commence à jouer.

Sud adopte au contraire un position d'attaque.

Il prend des risques aux deux extrémités de son territoire.

En effet, si Nord réalise une seule capture, il lui sera difficile de construire un semis répétitif qui fasse le tour de son territoire.

Notez aussi qu'aucune de ses positions en prise n'entraîne automatiquement l'autre.

1er coup : Mord se trouve devant alternative :

soit jouer à partir d'un pot de son territoire, soit commencer par la capture de

Sa position d'ouverture, ne lui permet pas de combiner les deux.

Il choisit Ng3.

(62)

C'est une erreur de n'avoir pas combiner la prise MCg3 avec le pot Ng3. Il aurait empêcher Sud d'atteindre le pot 3^2.

Sud est à son premier choix.

Il a le choix entre 8 coups possibles et une capture SC,4.

Il dit constater que les deux captures pourraient aller ensemble.

Il reste à trouver ou élaborer une structure d'attaque.

Les pots Sg3, Sg3, S^g3 forment le semis cherché. Il joue Sg3 et gagne.

4 1 1 4

4 0 2 0

0 0 1 4

4 0 1 4

0 0 3 2

4 0 1 0

0 0 1 1

(63)
(64)

Troisième partie joueurs contre Nord : k^t Sud :

Après tirage au sort, c’est A2 qui joue le premier.

2 Pos itions __^

d* ouverture ^ ^ 3

13 0 3

2 12 2

0 111

3 12 1

1 1 0 2 1 0 5 2

Remarques : La position d’ouverture de Nord favorise la

circulation des graines; elle est plus centrée sur l’attaque que sur la défense.

La position d’ouverture de Sud est plutôt fragile.

Elle expose les positions importantes comme NC^3, NCg6.

Et la capture NC-2 entraine NC-2.

1er coup : Nord a le choix entre 12 coups possibles et trois captures NCg2, NC^^3, NCg2.

Il pourrait aussi combiner ces deux possibilités.

Nord choisit NC^^3.

NC^^3

0 2 4 2 3 2

0 0 0

3 3 0

10 2 2

4 4 2 0

0 0 10

0 0 5 2

Notons l’efficacité de cette ouverture et la fragilité du jeu de Sud qui nous semble provenir des caractéristiques de sa position d’ouverture.

Sud est à son premier coup.

Il a le choix entre 5 coups possibles et une capture SC24.

Comme aucun de ses pots ne lui permet d’enchaîner sur la prise SC2^+» il choisit de jouer SC24.

(65)
(66)

0 2 SC 4 --->

^ 0 3

2 3 0 3

4 2 1 0

1 4 1 0

0 4 1 0

0 0 2 5

2 0 0 2

2ême coup : Nord a le choix entre

Il chois'it^MCyi "qui éhtraTnë^res autres captures

NC3I —>

0 2 0 3

2 3 0 3

4 3 0 0

1 5 0 0

0 5 0 0

0 0 2 5

2 0 0 2

Sud se trouve devant une situation d'incertitude. Il a 5 coups possibles.

Il choisit Sg3.

C'est une mauvaise décision car en jouant S^^2 il aurait créé une deuxième position frontale.

= 85 •>

0 2 0 0

2 3 0 4

4 3 0 1

1 5 0 1

0 5 0 0

0 0 2 5

2 0 0 2

3ème coup : Nord se trouve devant une situation d'incertitude.

Il y a 9 coups possibles. Il choisit M^S et gagne

--- >

10 5

3 0 4

0 113

6 111

0 0 0 0 0

0 4 110

2 0 5 2

Soulignons le fait que les points d'articulation du semis gagnant sont Mg, Ng, N^^» et N2.

(67)

1.3.4. Parties joueurs contre B^.

Première partie : Nord : B2» Sud : A2.

3 Positions ° d'ouverture ^ ^ 3

3 0 3 0 3 0 3 0 3 0 0 3 0 3 0

3 0 3 0 3

3- 0 0 3

Remaraues : Nord dispose de deux pots garnis sur la rangée frontale N^S, Ng3, tous les deux en prises.

C'est une position qui privilégie la défense dans la mesure où elle ne met pas en place une structure permettant un long semis répétitif.

Sud est aussi sur la défensive; néanmoins sa confi­

guration contient un semis répétitif long constitué des pots Sg3, 3^33, S33.

1er coup : Nord a 7 coups possibles à partir de son territoire et deux captures NC33, NCg3.

•Il choisit N^^3 car les deux captures ne sont pas intéressantes.

4 0 0 3

4 0 3 3

1 3 0 0

0 0 0 3

0 3 3 0

3 0 0 3

3 0 0 3

Erreur tactique de Nord qui aurait pu combiner la capture NCg3 et la mise en place d'une structure d'attaque.

Sud est à son premier coup. Il est devant la même alter­

native : jouer à partir d'un pot de son territoire ou à

partir d'une prise faite sur le territoire de l'adversaire.

Il choisit de combiner ces deux possibilités en jouant Sg3 et gagne.

(68)

Sg3 —•>

4 0

4 10 0

0 3 0 0

3 3 0 0 1

4

0 1 2 5 2 2

1 0 5 0 1 0

Ouverture --- 1er coup — -•-

Configuration de fin de partie ---

(69)

Deuxième partie joueurs contre Nord : 82» Sud : k^-

Après tirage au sort, c'est encore Nord qui commence.

3 3 0 3 0 3 3

Positions 0 0 3 0 3 0 0

d'ouverture —>

0 3 0 0 3 0 0

3 3 0 3 0 3 3

Nord commence à comprendre l'importance de la position d'ouverture . Il adopte une position défensive qui empêche Sud de gagner en un :seul coup' •

1er coup : Entre la capture possible N. 3 et jouer un pot de son territoire 3 Nord choisit •

4 4 1 0 0 3 3

Ni,3

0 0 3 0 3 0 0

0 3 0 0 3 0 0

3 3 0 3 0 3 3

Sud a le choix entre 7 coups possibles et la capture 30^3.

Il choisit :la capture.

4 4 1 0 0 3 3

0 0 3 0 0 0 0

SC33 _>

1 0 1 1 4 0 0

4 4 0 3 0 3 3

2ème coup : Nord est obligé de jouer NC,1.

4 4 1 0 0 3 3

0 0 4 0 0 0 0

NC 1 ---

0 ' 1 0 0 1 4 0 0

4 4 0 • 3 0 3 3

(70)
(71)

Sud est devant une situation d’incertitude.

Il a 8 coups possibles. Aucun d'eux n’est gagnant.

Il dit préparer un piège pour Mord en jouant

S ---

4 4 10 0

0 0 4 0 0

10 0 14

4 4 0 0 1

3 3 0 0 0 0 4 4

3ème coup ; Nord joue N^j^4 pour échapper à sa configuration à une position frontale. Il disposera ainsi de 3 positions frontales supplémentaires.

Il perturbe ainsi les stratégies de Sud.

N144

0 4 1 0

115 1

10 0 1 4 4 0 0

0 3 3 0 0 0 4 0 0

14 4

Sud a le choix entre SC^^l et SC^l. A condition de bien choisir la première, les deux prises pourraient aller ensemble. Il choisit SC.^1,

SC^l ---

0 0 2 0

4 1 0 5

1 5 0 1

0 0 2 1

0 0 5 2

3 0 1 0

3 0 1 5

4ème coup : Nord est devant une situation d’incertitude.

Il doit choisir entre 6 coups possibles.

Il choisit espérant former un contenu de 5 graines dans le pot N^2^*

---

0 5 0 0

0 15 0

2 0 0 2

0 5 11

0 3 3 0 0 0

5 11

2 0 5

(72)
(73)

Nord vient de faire un très mauvais choix.

Il avait la possibilité de faire un semis répétitif intéres­

sant avec les pots 3^5, Sg3, 3^24. Sans compter l'éventua­

lité de capturer NC^3 et NC^S.

Sud est devant une situation d'incertitude.

Il a le choix entre 10 coups possibles.

Il choisit de jouer 3^^1 - seul pot qui ne le contraint pas au partage de ses positions frontales avec Nord.

S111 —

0 0

5 0 0 0 3 3

1 5 0 0 0 0

2 0

0 0 2 5 1 1

5 1 0 3 0 5

Sème coup : Nord se retrouve devant une position d'incertitude.

Il voudrait augmenter ses positions frontales et choisit le pot N^^5.

N135

1 0 1 2 2 0 0 5

0 ' 0 6 1 0 2 1 0

0 3 0 0 5 1 3 0

3 0 1 5

Sud doit choisir entre 3C^1 et SC^2. Il prend SC^2.

3C^2 --- .>

0 0 0 0 0 2 6 1

0 3 0 0

3 0

4 113

2 0 2 1

0 2 4 1

0 6

Sème coup : Nord a le choix entre NC2I» NCg3, NC^^4.

Il choisit NC2I qui s'enchaîne avec MC,3 et sauve­

garde le pot M,6.

(74)

NC^l --->

0 0 4 2

0 3 0 0

0 7 0 0

0 2 3 1

0 1 0 4 Sud doit jouer SC^2.

0 0 SC 2 --- ■>

4 2

0 0 0 0 3 7 0 1

0 14 0

0 0 14

7ème coud :

NC3I ---

Nord doit jouer NC^l.

0 0 0 0

0 3 8 0

4 0 0 4

'2 0 0 1

0 1 0 4

3 3 0 0 2 0 1 6

3 3 0 0 2 0 1 6

3 3 0 0 2 0 1 6 Sud est devant une situation d'incertitude.

Il a 8 coups possibles et il choisit 2^2^^*

S124

0 0 0 3 4 0 2 0

0 0 8 0 0 4 0 1

0 3 1 0 0 3 0 2

3 0 1 7

Sème COUD Nord a le choix entre 5 coups possibles.

Il choisit Ng3.

Ng3 —•>

0 0 111

0 3 8 0 1

0 3 0 0 4 0 0 4 0

2 0 0 1 0

3 1 2 7

(75)

Sud a 3 coups possibles, tendre un piège à Nord.

0 1 3 8 0 1 0 0

Il choisit le pot pour

110 3

0 10 0

5 10 2

10 0 8

9ême coup : Nord semble avoir le choix entre NC^l et NC^l.

Il ne peut que choisir NC^l»

0 0 NC3I --- .;>

4 2

Sud doit jouer SC22.

SC32 _>

0 0 0 3 4 0 2 0

1 9 0 0

1 0 6 1

0 0 2 0

0 0 0 0

3 0 2 8

lOème coup : Nord décide de jouer Ng3. Il essaye d'atteindre les pots N^3 et N^^. On voit ici le désavantage de ne pas avoir des graines sur la rangée arrière.

N83

0 0 4 2

1 3 0 0

0 9 0 0

2 0 6 1

1 0 2 0

1 0 0 0

0 0 2 8

(76)
(77)

Sud joue Sg2 pour mettre en place un ou plusieurs semis répétitifs qui fassent le tour de son territoire.

0 1 0 2 1 1 0

0 3 9 0 0 0 0

—>

0 4 0 0 6 2 0 2

0 1 1 0 1 0 8

llème coup : Nord joue Ngl pour atteindre 3.

0 2 1 0 2 0 0

0 3 9 0 0 0 0

Ml —>

4 0 0 6 2 0 2

0 1 1 0 1 0 8

Sud a le choix en tre jouer S^ 4 ou il S^qI qui capture SC5IO .

0 2 0 0 2 0 0

0 3 0 0 0 0 0

■—&

6 2 2 8 4 2 0

2 1 2 1 2 1 2

12ème coup : Nord doit jouer NC^S.

0 2 0 0 2 0 0

0 .4 1 1 0 0 0

NC„3L

6 0 2 8 4 2 0

2 0 2 1 2 1 2

Sud doit capturer SC^l, SC5I.

0 2 0 0 2 0 0

0 4 0 0 0 0 0

SC 1 --- >

*4 6 0 3 9 4 2 0

2 0 2 1 2 1 2

(78)

13ème coup : Nord impose le partage à Sud. Il profite ici

de la structure mise en_place au lOème et llème coup.

Il joue N^q2.

v>

1 1 6 2

0 1 0 1 0 3 0 2

10 0 0

1110

9 4 2 0

12 12

Sud privilégie SC^IO. Il joue SC2l*

SC2I --- •>

1 0 1 10 1 6 0 4 2 0 2

0 0 0 0 10 5 1 2

0 0 0 0 3 0 1 2

14ème coup : Nord choisit NC^8.

Il obtient le partage et la multiplication de ses positions frontales.

NC^8 --- >

1 0,1 0 0 0

2 0 2 1 1 1

1 1 0 0 4 10 5 3

0 0 2 1 2 1

0 2

Sud joue SC2I et réduit 4 positions frontales de Mord.

SC2I ---

10 0 0 2 10 0

0 0 1 0 0 1 1 1 5 11 6 4

0 0 2 1 2 1

0 2

(79)
(80)

15ème coup : Mord doit jouer NC^l, NC2I.

1

1 0 0 0 0 0 1

3 2 0 0 0 0 1

NC, 1 —>

1 ' 0 0 5 11 6 4 0

0 0 2 1 2 1 2

Sud est devant une nouvelle situation d'' incertitude.

Il choisit SgS . Il veut encore réduire les positions frontales de Nord.

1 0 0 0 0 0 1

3 2 0 0. 0 0 1

S.6 ---

0 1 1 6 12 0 4 0

1 1 2 2 3 0 3

16ème coup : Nord choisit NC^ 2.

1 0 0 0 0 0 1

4 3 0 0 0 0 1

NC 2 ---

1 0 1 6 12 0 4 0

0 1 2 2 3 0 3

Sud doit j ouer SCg2 •

0 0 0 0 0 0 0

0 0 0 Q 0 0 1

SC 2 --- >

0 5 6 0 3 2 1 4

5 1 5 4^0 1 3

17ème coup : Nord do it j ouer NC.7 7.

0 1 1 ■ 1 1 1 1

0 0 0 0 0 0 2

NC^7

5 6 0 3 2 1 0

5 1 5 4 1 1 0

(81)
(82)

Sud cherche une structure à semis répétitif long qui lui permette de faire le tour de son territoire.

Il en existe plusieurs mais elles ne sont pas gagnantes.

Nord ne pourra avoir une autre position frontale que dans 2 coups. Donc s'il s'aménage un semis long qui aboutisse en S g il pourra faire la capture S^4 et gagner mais S g n'a plus que 5 graines, il en faudrait 6.

Il joue Sg6 qui nourrit Sg et prépare le semis long des pots S^^l, S2I, S^^3, Sg6.

111 0 0 2

2 10

10 1

graines permettant d'atteindre Il joue N^gl.

0 12

0 0 2'

2 10

10 1

0 12

0 0 2 3 0 1

2 1 ©

Se®

0 0 6 6

1 0 0 2

1 0 0 6

1 0 3 5

ISème COUD : Nord met en Dlace les

«lol

les pots N^^^ et N 0

0 6 6

2 0 0 2

0' 0 0 6

2 0 3 5 Sud joue S^^^l et gagne

Configuration de fin de —>

partie

0 0 7 0

2 0 1 3

0 0 1 7

2 0 0 6

(83)

Configuration de fin de partie.

(84)

Conclusions.

Soulignons les caractéristiques des quelques coups importants où cette longue partie nous semble s'être jouée.

On remarque l'expérience des deux joueurs au deuxième coup où leurs intentions stratégiques sont manifestes dans leurs choix.

Les actions qui suivent la première situation d'incertitude exemple distinguent Nord du Sud.

La localisation des pots garnis dans les deux configurations est différente :

- seuls Ng3 et Ng3 sont garnis sur la rangée arrière du territoire du joueur Nord;

- Nj^, N^^ sont vides; le semis effectué avec Ng3 ne fait pas le tour de son territoire;

- les pots Si» S2, S^g; S^, Sg sont garnis sur le territoire de Süï.

Nous nous sommes demandés au 4ème coup pourquoi Nord ne jouait pas Ng3 avec ^^2^* choix au Sème coup nous démontre qu'il ne réservait pas ce pot pour une intention stratégique quelconque.

Nous pouvons donc affirmer qu'il n'avait pas perçu cette possibilité intéressante de sa configuration.

Faisons remarquer le piège que Sud tend au Nord au Sème coup. Il voudrait réduire les positions frontales de Nord, sans lui donner beaucoup de graines.

Comme Nord a un pot important, Sud va s'en servir pour proposer un faux choix entre NC_1 et NC-l à Nord.

(85)

Troisième partie des joueurs B2 Nord : B2» Sud :

Après tirage au sort, c'est Nord qui

contre P-.^-

commence la partie.

Positions d'ouverture

3 0 0 3

3 1 1 1

3 2 2

0 0 0

0 10

3 3 3

3 3 1 0 0 0 3 3

position d'ouverture de Nord est caractéristique par son aspect défensif alors que c'est lui qui commence le jeu. On remarquera en effet le peu de graines distribuées sur la rangée frontale.

Cette position implique automatiquement quelques coups avant que Nord puisse avoir des pots qui lui permet­

tent de faire circuler les graines sur toute sa rangée frontale.

La position défensive convient à Sud.

Même si Nord ne peut gagner au premier coup, notons quand même le fait que la capture MC22 est extensible à la deuxième position en prise de Sud (c'est-à-dire NC^4 pour Nord).

1er coup : Nord a le choix entre 9 coups possibles et débute le jeu par la capture NC22. Il décide de capturer.

Remarquons que B2 contrairement à B^, capture les graines de l'adversaire dès le début de la partie.

Aucun pot de son territoire ne lui permettait de faire mieux.

NC22 —>

3 3 0 2 0 0 3 0

3 1 0 3

2 2 3 3

0 0 10

10 0 0 3 3 3 3

(86)

Figure

Updating...

Références

Updating...

Sujets connexes :