• Aucun résultat trouvé

Contrat de bassin versant du lac du Bourget

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "Contrat de bassin versant du lac du Bourget"

Copied!
37
0
0

Texte intégral

(1)

Contrat de bassin versant du lac du Bourget

Eaux superficielles

Observatoire Pesticides

Rapport

D E C E M B R E 2 0 0 6

(2)

S O M M A I R E

1 Contexte de l’observatoire ...3

2 Rappel des conclusions du rapport 2004... 4

3 Synthèse et conclusion 2006 ... 5

4 Situation des points de mesures... 6

5 Les molécules recherchées... 8

6 La règlementation... 8

6.1 La norme eau potable... 8

6.2 La qualité écologique... 9

7 Présentation des résultats... 9

7.1 Les rivières ... 9

7.1.1 Conformité par rapport à la norme eau potable. ...11

7.1.2 Conformité vis-à-vis de la qualité de l’eau de la rivière (DCE)...12

7.1.3 Les molécules responsables des déclassements en rivières...15

7.2 Le lac... 16

7.2.1 Conformité par rapport à la norme eau potable. ...16

7.2.2 Conformité vis-à-vis de la qualité de l’eau de la rivière (DCE)...17

L I S T E S D E S A N N E X E S

Annexe 0 : Présentation des masses d’eau définies dans le cadre de la DCE Annexe 1 : localisation des points de prélèvements

Annexe 2 : liste des molécules recherchées dans les analyses d’eau Annexe 3 : classes du SEQ pour l’altération « pesticides »

Annexe 4 : Seuils DCE des 41 substances chimiques Annexe 5a : résultats de la campagne de 1999-00 Annexe 5b : résultats de la campagne de 2004 Annexe 5c : résultats de la campagne de 2006

(3)

1 C ONTEXTE DE L OBSERVATOIRE

Le bassin versant du lac du Bourget, par sa nature mixte (urbaine et rurale) est marqué par la diversité des productions agricoles et un nombre important d’utilisateurs non agricoles (services techniques de collectivités, gestionnaires d’espaces verts et de voiries, jardiniers amateurs).

Lors des études préalables à l’élaboration du contrat, une campagne de un à trois prélèvements par cours d’eau, a été réalisée en 1999-00 sur les eaux superficielles du bassin versant du lac du Bourget (rivières et lac). Elle a permis de faire un état des lieux de la contamination de l’eau et d’élaborer un programme d’actions visant à améliorer les usages et pratiques de produits phytosanitaires (ou pesticides).

En 2004, le CISALB a souhaité réactualiser cet observatoire en réalisant une campagne de deux prélèvements et en intégrant la recherche de nouvelles molécules non détectables en 1999-00 telles que le glyphosate (Round’up) et l’aminotriazole.

Les résultats obtenus (diversité des molécules retrouvées, répartition géographique) ont fait apparaître la nécessité de réaliser un suivi régulier de ces molécules.

Le présent rapport a pour objectifs :

de présenter les résultats des trois campagnes (1999-00, 2004 et 2006) ;

de confronter ces résultats à la norme européenne de potabilité de l’eau et aux objectifs de bon état écologique de la Directive Cadre européenne sur l’Eau (DCE) pour les cours d’eau et plan d’eau :

- Bon état chimique : respect des seuils établis pour les 41 substances prioritaires.

- Bon état écologique : respect de la classe verte du SEQ pour toutes les autres molécules recherchées.

(4)

2 R APPEL DES CONCLUSIONS DU RAPPORT 2004

L’ensemble des résultats montre que non seulement les rivières mais aussi le lac ne satisfont pas, sans traitement spécifique, à la norme de potabilité. On peut tirer de ce constat deux conséquences :

. Les rivières n’ayant pas d’usage « eau potable », les déclassements constatés ne présentent donc pas directement un risque particulier.

. Les prélèvements du lac montrent des déclassements en 1999 et en 2004 qui impliquent un traitement d’élimination des pesticides avant distribution aux abonnés.

Le tableau suivant résume les résultats du SEQ par échantillons :

Nombre d’échantillons

Classes de qualité SEQ

1999-00

(24 prélèvements)

2004

(24 prélèvements)

0 0% 5 21%

6 25% 4 17%

9 38% 12 50%

3 12% 2 8%

6 25% 1 4%

24 100% 24 100%

Concernant le respect des objectifs de la DCE, plusieurs conclusions peuvent être avancées :

. une amélioration semble se dessiner : le pourcentage de prélèvements conformes augmente entre 1999 et 2004 (25% en 1999 contre 38% en 2004).

. Un nombre limité de molécules déclasse la totalité des cours d’eau. En 1999-00 ce sont le diuron et l’oxadiazon, en 2004 le glyphosate et ses dérivés qui sont les matières actives les plus déclassantes. Ce sont des molécules considérées comme lessivables (indice de GUSTAFSON). Toutes ces molécules sont des herbicides.

En ce qui concerne le lac, excepté un prélèvement de 1999 au point B, il satisfait aux objectifs de qualité de l’eau de la DCE concernant les grands lacs.

(5)

3 S YNTHESE ET CONCLUSION 2006

La campagne réalisée en 2006, confirme la contamination quasi généralisée des cours d’eau et du lac par les pesticides.

Les résultats observés font apparaître une non-conformité de plus de 60% des cours d’eau vis-à-vis des normes d’eau potable.

Mais en ce qui concerne le lac, dont les eaux servent à un usage d’eau potable, aucun déclassement n’a été relevé.

Nombre d’échantillons

Classes de qualité SEQ

1999-00

(24 prélèvements)

2004

(24 prélèvements)

2006

(23 prélèvements)

0 0% 5 21% 10 43%

6 25% 4 17% 5 22%

9 38% 12 50% 2 9%

3 12% 2 8% 4 17%

6 25% 1 4% 2 9%

24 100% 24 100% 23 100%

Concernant le respect des objectifs de la DCE, plusieurs conclusions peuvent être avancées :

. La contamination des cours d’eau par les pesticides ne génère plus de déclassement généralisé. 5 cours d’eau respectent sur tout leur linéaire les objectifs de la DCE.

. L’amélioration perçue lors de la campagne de 2004 se confirme en 2006. Alors que le pourcentage de prélèvements conformes était de 25 % en 1999 et 38 % en 2004, il est de 65% en 2006.

. En 2006 5 masses d’eau sont conformes à la directive cadre : Belle-Eau, Grand Canal, Hyères, Leysse amont et aval. En 1999 une seule masse d’eau (Hyères) et en 2004, 3 masses d’eau (Belle-Eau, Grand Canal et Leysse amont), étaient conformes.

. Hormis un fongicide (carbendazime dans le Tillet), toutes les molécules déclassantes sont des herbicides ou des métabolites de ceux-ci.

. Globalement le lac satisfait aux objectifs de qualité de l’eau de la DCE concernant les grands lacs.

Les résultats observés incitent à réfléchir au mode opératoire, il faut envisager de réaliser une campagne hors période de crue pour mesurer le bruit de fond dans les masses d’eau et ainsi se rapprocher des critères d’application du SEQ et des objectifs fixés par la DCE.

(6)

4 S ITUATION DES POINTS DE MESURES

Les campagnes de mesure comprennent 15 points de prélèvements en 1999 et 13 en 2004 répartis comme suit (Cf. la figure 1 page suivante). La localisation précise des points de prélèvement est présentée en annexe 1.

1999-00 2004 2006

Lac 4 1 1

Sierroz 1 2 2

Deisse 0 1 1

Tillet 1 1 1

Belle-Eau 1 1 1

Grand Canal 1 1 1

Hyères 1 1 1

Erié 1 0 1

Albanne 1 1 1

Nant-Bruyant 1 1 1

Ru des Marais 0 1 1

Leysse 3 2 2

Les différentes études menées sur le lac tendent à montrer une homogénéité spatiale des eaux de surface. C’est pourquoi depuis 2004 il n’a été conservé qu’un seul point de mesure.

(7)

Figure 1 : Localisation des points de mesure

(8)

5 L ES MOLECULES RECHERCHEES

L’objectif de cet observatoire est de mettre en évidence le niveau de contamination des eaux superficielles par les pesticides.

Il a donc été retenu comme principe de balayer le plus large éventail possible de molécules actives utilisées dans les zones agricoles (ZA) et les zones non agricoles (ZNA).

Pour chaque échantillon, se sont 250 molécules en 1999-00 et 317 en 2004 et 2006 qui ont été recherchées (insecticides, herbicides et fongicides confondus). Pour des raisons techniques de méthode de détection, le glyphosate et ses dérivés (AMPA et glufosinate) ainsi que l’aminotriazole n’ont été recherchées que depuis 2004.

La liste complète des molécules recherchées est présentée en annexe 2.

Rappel :

Les pesticides ou produits phytosanitaires sont des substances chimiques utilisées contre les mauvaises herbes (herbicides), les animaux nuisibles (notamment les insecticides) et les maladies (fongicides).

Ils sont surtout employés en agriculture, mais aussi pour le désherbage (voies ferrées, voiries), pour l’entretien des espaces verts ou encore dans les industries (textile et bois). Ils sont composés d’une ou plusieurs substances actives.

Les métabolites sont les molécules de transformation des molécules commercialisées sous l’effet du milieu naturel et du temps.

6 L A REGLEMENTATION 6.1 La norme eau potable

L’eau de boisson n’est pas potable quand au moins une molécule de pesticides est identifiée à une concentration supérieure à 0,1 µg/l, ou que la concentration totale en pesticides est supérieure à 0,5 µg/l.

Niveau de traitement Substance individuelle1 ([C] en µg/l)

Somme des substances ([C] en µg/l) Eau pouvant être distribuée sans

traitement spécifique « pesticides » ≤ 0,1² ≤ 0,5 Eau nécessitant un traitement

spécifique d’élimination des pesticides

0,1 < et ≤ 2 0,5 < et ≤ 5 Eau ne pouvant être distribuée

qu’après autorisation du ministère chargé de la santé

> 2 > 5

1 : y compris les produits de dégradation

2 : sauf aldrine, dieldrine, heptachlore, heptachlore époxide : 0,03 µg/l

(9)

On rappellera que seul le lac fait l’objet d’un usage eau potable pour les communes d’Aix- les-Bains et de Tresserve. Les rivières, quant à elles, ne constituent pas une ressource en eau potable.

6.2 La qualité écologique

La DCE établit la notion de qualité chimique et écologique des masses d’eau (rivières et lac). Les 11 masses d’eau du bassin versant du lac sont présentées en annexe 0. La qualité chimique se réfère aux seuils des 41 substances prioritaires listées en annexe 4 et la qualité écologique à la classe verte du SEQ.

Le Système d’Evaluation de la Qualité de l’eau des cours d’eau (SEQ Eau version 2) permet d’attribuer à chaque molécule active retrouvée un indice de qualité (de 0 à 100), en fonction de sa concentration. Pour un cours d’eau, chaque molécule, chaque prélèvement, chaque station de mesure et chaque campagne se voient donc attribuer une note.

Les classes de qualité SEQ pour l’altération « pesticide » sont présentées en annexe 3.

7 P RESENTATION DES RESULTATS 7.1 Les rivières

Au préalable il convient de spécifier que les prélèvements ont eu lieux autant que possible pendant les périodes d’utilisation des produits phytosanitaires (mai à juillet) et lors d’une pluie (montée des eaux). On se place donc dans les conditions les plus défavorables pour le milieu vis-à-vis des pesticides.

Les résultats présentés en annexes 5 appellent deux constats :

. une contamination généralisée de toutes les rivières du bassin versant ; . une grande variabilité des résultats d’une campagne à l’autre.

(10)

Le tableau suivant présente la fréquence d’apparition des 45 molécules retrouvées en rivière au cours des 3 années de suivi.

Premier constat : la prédominance des herbicides (désherbants). Ainsi, sur 45 molécules actives retrouvées, on observe :

27 herbicides dont 3 métabolites

• 11 insecticides

• 7 fongicides

Deuxième constat : la prédominance de certaines molécules.

• Sur les 71 prélèvements, le diuron et l’oxadiazon sont présents respectivement dans 49 et 50 échantillons ;

l’AMPA, le glyphosate, l’atrazine (interdite depuis 2003) et le diflufénicanil sont détectés dans 10 à 20 échantillons sur les 24 de chaque campagne.

Troisième constat : des herbicides en fortes concentrations.

• les molécules les plus fréquemment retrouvées sont également celles présentant les concentrations les plus élevées (diuron, oxadiazon, glyphosate et dérivés) ;

• 2006 est la première année de suivi pendant laquelle le lindane (molécule interdite depuis plus de 10 ans) n’a pas été détecté. A suivre…

0 5 10 15 20 25

1999-2000 2004 2006

(11)

7.1.1 Conformité par rapport à la norme eau potable.

Sierroz aval Sierroz amont Deisse Tillet Belle-Eau Grand Canal Hyères Erié Ru des Marais Albanne Nant-Bruyant Leysse amont Leysse 2 Leysse 3 Leysse station

Conformité 0/3 0/4 0/3 0/3 0/1 0/2 0/1 0/2 1/3 0/1 0/1

MA1 la plus déclassante

Oxadiazon Diuron Dichlorvos Diuron Oxadiazon Diuron Oxadiazon Oxadiazon Diuron Oxadiazon Diuron

1999-00

Nbre de fois la norme

74 17 24 29 16 33 18 542 24 4 18 Conformité 0/2 0/2 1/2 0/2 1/2 1/2 0/2 0/2 0/2 0/2 2/2 0/2

MA la plus déclassante

Glyphosate AMPA AMPA Glyphosate AMPA AMPA Glyphosate Glyphosate Diuron Glyphosate Chmorophénol

2004

Nbre de fois la norme

7,5 9,5 8,8 15 1,3 1,6 4,1 5,4 11 4,2 5,5

Conformité 0/2 2/2 1/2 0/2 1/2 1/1 2/2 1/2 0/2 0/2 2/2 2/2

MA la plus déclassante

Diuron Atrazine Carbendazime Oxadiazon Oxadiazon Glyphosate Oxadiazon

2006

Nbre de fois

la norme 13 11 20 1,7 4,6 13 33 L’examen des résultats amène les constats suivants :

. En 1999, à l’exception d’un prélèvement sur 3 de la Leysse amont, aucun échantillon prélevé ne respecte les normes de potabilité. Ces déclassements peuvent provenir soit d’une molécule seule ([C] > 0,1 µg/l) soit de la somme de molécules présentes (Σ [C] > 0,5 µg/l). En l’occurrence, 16 échantillons sur 24 ont une somme des molécules détectées supérieures à la norme.

. En 2004, seule la Leysse amont respecte les normes de potabilité pendant la campagne. La Deisse, le Belle-Eau et le Grand Canal respectent les normes pour un

1 Substance active

(12)

prélèvement sur 2. 15 échantillons sur 24 sont déclassés par la somme des molécules.

. En 2006, le Sierroz amont, l’Hyères et la Leysse (amont et station) respectent les normes de potabilité. La Deisse, le Belle-Eau et l’Erié respectent les normes pour un prélèvement sur 2. Seuls 7 échantillons sur 23 sont déclassés par la somme des molécules.

En terme de molécules :

. en 1999-00, ce sont le diuron et l’oxadiazon qui déclassent le plus fréquemment les cours d’eau. En 2004, ce sont le glyphosate et ses dérivés qui apparaissent les plus déclassants. En 2006, en plus de ces molécules, l’atrazine déclasse la Deisse, or cette molécule est interdite depuis 2003 (11 fois la norme).

. sur les 47 molécules détectées, 26 sont déclassantes au moins une fois.

7.1.2 Conformité vis-à-vis de la qualité de l’eau de la rivière (DCE) 7.1.2.1 L’état chimique

L’annexe 4 présente les seuils fixés par la DCE pour les 41 molécules prioritaires. Parmi les molécules listées, 18 sont des pesticides et toutes ont été recherchées dans le cadre des campagnes de mesure.

Parmi ces 18 molécules 7 sont retrouvées dans les rivières du bassin versant : alachlore, atrazine, diuron, endosulfan (alpha et béta), HCH (alpha, delta et lindane), pentachlorophénol et simazine.

. En 1999, 7 molécules sont retrouvées et 3 sont au moins une fois déclassantes.

• Le diuron présent dans 23 prélèvements, en déclasse 18.

L’endosulfan est déclassant pour les 2 échantillons dans lesquels il est retrouvé.

• Et l’alachlore qui déclasse 1 échantillon sur les 4 dans lesquels il est présent.

. En 2004, 6 molécules sont retrouvées et 2 déclassent au moins 1 échantillon.

• Le diuron présent dans 17 prélèvements, en déclasse 5.

• Les HCH dont le lindane déclassent les 2 échantillons dans lesquels ils ont été retrouvés.

. En 2006, 3 molécules sont retrouvées et 2 déclassent au moins 1 échantillon.

• Le diuron présent dans 11 échantillons, n’est déclassant que pour 1 échantillon.

L’atrazine présent dans 3 échantillons, en déclasse un.

On constate une diminution du nombre des molécules listées par la DCE retrouvées dans les rivières. Ces molécules sont également moins fréquemment à l’origine de déclassement.

(13)

7.1.2.2 Les pesticides dans l’état écologique

Il s’agit ici d’examiner si la contamination de l’eau par les pesticides est de nature à perturber l’écologie de la rivière. En s’appuyant sur la méthode du SEQ – version 2, il est possible d’attribuer à chaque concentration en molécule active retrouvée, chaque prélèvement et au final à chaque cours d’eau, une « couleur » indiquant son classement selon la grille suivante :

100 -80 80-60 60-40 40-20 20-0

Très bonne Bonne Passable Mauvaise Très mauvaise Classement par rivière et par campagne

24 prélèvements en rivière ont été réalisés par campagne : sur 11 rivières en 1999-00, 12 en 2004 et 2006.

Pour chaque échantillon, il a été quantifié entre 0 et 12 molécules actives (Cf. les annexes 5).

Les tableaux suivants présentent, par points de mesures et cours d’eau, le classement SEQ pour l’altération « pesticides ».

1999-2000 2004 2006

Prélèvements Prélèvements Prélèvements

1 2 3 4 Indice annuel Indice masse d’eau 1 2 Indice annuel Indice masse d’eau 1 2 Indice annuel Indice masse d’eau

Sierroz aval 60 66 0 0 51 71 51 51 69 34 34 34 Sierroz amont 59 53 53 71 80 71

Deisse 46 100 46 46 85 38 38 38

Tillet 59 58 53 26 26 33 64 33 53 20 20

Belle-Eau 52 70 11 11 75 80 75 78 79 78

Grand Canal 59 57 10 10 60 84 60 100 100

Hyères 67 67 59 58 58 84 80 80

Erié 7 51 7 68 100 68

Ru des Marais 57 58 57

Albanne 27 27 38 59 38 38 39 38

Nant Bruyant 0 58 0 59 4 4 55 4 4

Leysse amont 58 73 14 14 100 100 100 100 81 100 100 100

Leysse 2 70 70

Leysse 3 24 24 24

Leysse station 59 51 51 51 82 85 82 82

Au vu des données présentées dans le tableau ci-dessus, on peut constater que :

. En 1999, seule la masse d’eau « Hyères » est conforme aux exigences de la DCE au cours de la campagne. 6 échantillons sur 24 sont conformes.

. En 2004, 3 stations représentatives chacune d’une masse d’eau sont conformes à la DCE (Leysse amont, Grand Canal et Belle-Eau). Donc 2 rivières, le Grand Canal

(14)

et le Belle-Eau sont conformes tout au long de la campagne de prélèvements. 9 échantillons sur 24 sont conformes.

. En 2006, 7 stations sont conformes à la DCE (Sierroz amont, Belle-Eau, Grand Canal, Hyères, Erié, Leysse amont et Leysse station). Mais seules 5 rivières et 5 masses d’eau, « Belle-Eau », « Grand Canal », « Hyères », « Leysse amont » et « Leysse aval » sont conformes. 15 échantillons sur 23 sont conformes aux critères de bon état soit plus de 65%.

Au global sur la période 1999-2006 aucune station de mesure et aucun des cours d’eau et / ou masse d’eau prélevés ne sont conformes aux objectifs de la DCE.

Pourtant une évolution globale favorable semble se dessiner entre 1999 et 2006 : . Le nombre de cours d’eau conformes augmente d’année en année.

. les 2 cours d’eau conformes en 2004, le sont encore en 2006.

. Les cours d’eau présentant en 1999 et/ou 2004 au moins un prélèvement conforme s’améliorent en 2006, exceptés le Sierroz aval, la Deisse et le Tillet.

Il faut toutefois tempérer ces remarques car les résultats dépendent de facteurs importants : date de prélèvements, période d’application des produits phytosanitaires et pluviométrie…

Résultats complémentaires

Si l’on regarde les classements par échantillon (cf. le tableau ci-dessous), on note encore une amélioration puisque le pourcentage de prélèvements conformes augmente entre 1999 et 2006 (25% en 1999, 38% en 2004 et 65% en 2006).

Nombre d’échantillons

Classes de qualité SEQ

1999-00

(24 prélèvements)

2004

(24 prélèvements)

2006

(23 prélèvements)

0 0% 5 21% 10 43%

6 25% 4 17% 5 22%

9 38% 12 50% 2 9%

3 12% 2 8% 4 17%

6 25% 1 4% 2 9%

24 100% 24 100% 23 100%

Ces résultats sont à prendre avec précaution, car les conditions de prélèvements (période de l’année, pluviométrie…) ne sont pas les mêmes en 1999-00, 2004 et 2006.

(15)

7.1.3 Les molécules responsables des déclassements en rivières

. Le diuron, dont l’usage est tant agricole que non agricole, est fréquemment présent dans les rivières à l’amont et à l’aval des agglomérations. Cette molécule est déclassante à 18 reprises en 1999-00 contre 5 en 2004 et 1 en 2006.

. L’oxadiazon est détecté dans toutes les rivières sauf dans le Grand Canal et la Leysse amont. Cette molécule a été très déclassante en 1999-00 (8 fois), pas du tout en 2004 et une fois en 2006.

. Le glyphosate et ses dérivés (non recherché en 1999-00) sont détectés dans toutes les rivières sauf la Leysse amont. Mais sa présence n’est perceptible que dans 5 rivières en 2006.

. Simazine et atrazine2, molécules à usage agricole, se retrouvent logiquement sur les stations amont des agglomérations dans les rivières drainant des parcelles agricoles. Leur présence dans les rivières est forte en 1999 et en 2006.

. Le lindane3 déclassant à 3 reprises en 1999-00 et à 2 reprises en 2004, n’est plus retrouvé en 2006.

. Des dérivés de l’urée ainsi qu’un second métabolite du glyphosate font leur apparition en 2006.

2 la famille des triazines a fait l’objet d’une interdiction d’usage depuis le 1er octobre 2003.

3 molécule interdite depuis 10 ans.

(16)

7.2 Le lac

Le tableau suivant présente la fréquence d’apparition des 10 molécules retrouvées au cours des 3 campagnes réalisées sur le lac (9 prélèvements en 99, 2 en 2004 et 2006).

Premier constat : toutes les molécules retrouvées proviennent d’herbicides sauf deux - le lindane (insecticide) en 1999 et le carbendazime (fongicide) en 2006.

Deuxième constat : la prédominance de certaines molécules.

• le diuron et l’atrazine sont présents dans respectivement 13 et 12 échantillons sur 13;

• la simazine et la déséthylatrazine sont détectées dans 50 % des échantillons. Ces molécules n’ont pas été détectées en 2004.

• En 2006, deux nouvelles molécules (terbutylazine et carbendazime) sont détectées.

7.2.1 Conformité par rapport à la norme eau potable.

Tresserve plage Point B Baie de Groisin Baie de Mémard Esplanade Conformité 2/3 1/2 1/2 2/2

MA4 la plus

déclassante Diuron Diuron Dichlobénil

1999-00

Nbre de fois la norme

< 2 < 2 < 2

Conformité 1/2

MA la plus

déclassante Oxadiazon

2004

Nbre de fois la norme

2,7

Conformité 2/2

MA la plus déclassante

2006

Nbre de fois la norme

Substance active

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

1999-2000 2004 2006

(17)

Il faut rappeler que l’eau du lac fait l’objet d’un usage « eau potable » par les communes d’Aix-les-Bains et Tresserve.

Le tableau ci-dessus appelle les remarques suivantes :

. En 1999-00, sur 9 échantillons, 3 présentaient un dépassement de la norme pour une molécule (diuron à Tresserve et point B, dichlobénil sur la Baie de Groisin).

. En 2004, un prélèvement dépassait la norme pour l’oxadiazon.

. En 2006, aucun prélèvement ne dépasse les normes.

. Les molécules déclassantes dans le lac (diuron en 1999-00 et oxadiazon en 2004) sont les principales matières actives déclassantes dans les cours d’eau en 1999-00.

. Aucun échantillon n’est déclassé par la somme des molécules quantifiées.

. Les résultats constatés lors des trois campagnes classent l’eau du lac comme potable après traitement simple, déjà réalisé à l’heure actuelle

7.2.2 Conformité vis-à-vis de la qualité de l’eau de la rivière (DCE) 7.2.2.1 L’état chimique

4 molécules de la liste prioritaire de la DCE sont retrouvées dans le lac : atrazine, diuron, simazine et lindane.

4 molécules sont retrouvées en 1999, 2 en 2004 et 3 en 2006 mais aucune n’est déclassante.

Le lac respecte d’ores et déjà, pour ces molécules, le bon état chimique.

7.2.2.2 Les pesticides dans l’état écologique

1999-2000 2004 2006

Prélèvements Prélèvements Prélèvements

1 2 3 Indice annuel Indice masse d’eau 1 2 Indice annuel Indice masse d’eau 1 2 Indice annuel Indice masse d’eau

Tresserve Plage 60 71 60 60 Point B 60 59 59 Baie de Groisin 71 76 71

Baie de Mémard 71 60 60 60 78 60

Esplanande

59

74 80 74

74 60

Un seul prélèvement au point B en 1999-2000 déclasse le lac en jaune. L’indice mesuré est à la limite de la classe verte. Tous les autres résultats sont conformes aux objectifs fixés par la DCE.

(18)

ANNEXE 0

Présentation des masses d’eau du

bassin versant du lac du Bourget

(19)

Carte des masses d’eau du bassin versant du lac du Bourget

Deysse (Sierroz amont)

Sierroz amont

Sierroz aval Grand canal de Chautagne

Canal de Savières

Tillet

Belle-eau

Leysse aval

Leysse amont

Albanne Hyères

Lac du Bourget

(20)

ANNEXE 1

Localisation des points de mesure

Légende :

Points de mesure 1999-2000

Points de mesure 2004 et 2006

(21)

Grand Canal

Baie de Groisin

Baie de Mémard

Deisse

Tillet

Sierroz amont

Sierroz aval

Esplanade

(22)

n

n

nn

Leysse aval

Belle Eau

Ru des Marais

Nant Bruyant Erié

(23)

nn nn

nn

Leysse 3

Leysse 2 Hyères

Albanne

Leysse 2

Albanne

Leysse amont

(24)

n n n

n Baie de Groisin

Point B

Baie de Mémard

Tresserve Esplanade

(25)

ANNEXE 2

Liste des molécules recherchées

(26)

ANNEXE 3

Classes du SEQ Eau version 2

Altération « Pesticides »

(27)

Classes du SEQ en µg/l

2,4-D ester 0,00001 0,0001 0,001 0,01

2,4-D-non-ester 0,1 0,7 1,4 2

2,4-MCPA 0,1 0,7 1,4 2

Alconifène 0,007 0,07 0,7 2

Alachlore 0,1 0,7 1,4 2

Aldicarbe 0,005 0,05 0,5 2

Aldrine 0,001 0,05 0,2 1

Aminotriazole 0,1 0,7 1,4 2

Atrazine 0,02 0,2 1 2

Atrazine-déséthyl 0,02 0,2 1 2

Bentazone 0,1 0,7 1,4 2

Bifenox 0,007 0,07 0,7 2

Captane 0,1 0,7 1,4 2

Carbendazine 0,0007 0,007 0,07 2

Carbofuran 0,0015 0,015 0,15 2

Chlorfenvinfos 0000,3 0,003 0,03 2

Chlorothalonil 0,0004 0,004 0,04 2

Chorotoluron 0,1 0,7 1,4 2

Clorpyrifos-éthyl 0,00005 0,0005 0,005 0,05

Cymoxanil 0,006 0,06 0,6 2

Cyprodinil 0,01 0,1 1 2

DDD-o,p 0,0006 0,006 0,06 0,6

DDD-p,p 0,0006 0,006 0,06 0,6

DDE-o,p 0,03 0,3 1,6 2

DDE-p,p 0,03 0,3 1,6 2

DDT-o,p 0,0002 0,002 0,02 0,2

DDT-p,p 0,0002 0,002 0,02 0,2

Deltaméthrine 0,00002 0,0002 0,002 0,02

Dicamba 0,1 0,7 1,4 2

Dichlorprop 0,05 0,5 1,2 2

Dieldrine 0,0005 0,005 0,05 0,5

Dinoterbe 0,0003 0,003 0,03 0,3

Diquat 0,02 0,2 1 2

Diuron 0,02 0,2 1 2

DNOC 0,07 0,7 1,4 2

Endosulfan 0,002 0,02 0,2 0,3

Endrine 0,0003 0,003 0,03 0,3

Ethofumésate 0,08 0,8 1,4 2

Fenpropidine 0,0006 0,006 0,06 2

Fenpropimorphe 0,1 0,7 1,4 2

Fluzilazole 0,1 0,7 1,4 2

Folpel 0,002 0,02 0,2 2

Fosétyl-aluminium 0,1 0,7 1,4 2

Glyphosate 0,04 0,4 1,2 2

Imazaméthabenz-méthyl 0,1 0,7 1,4 2

Ioxynil 0,04 0,4 1,2 2

(28)

Iprodione 0,02 0,2 1 2

Isodrine 0,0003 0,003 0,03 2

Isoproturon 0,02 0,2 1 2

Lindane (HCH gamma) 0,001 0,01 0,1 1,1

Linuron 0,05 0,5 1,3 2

Mancozèbe 0,1 1 1,5 2

Manèbe 0,01 0,1 1 2

Méthabenzthiazuron 0,1 0,7 1,4 2

Méthomyl 0,03 0,3 1,1 2

Métolachlore 0,1 0,7 1,4 2

Norflurazone 0,01 0,1 1,2 2

Oxadixyl 0,1 0,7 1,4 2

Oxydemeton-méthyl 0,003 0,03 0,3 2

Paraquat 0,1 0,7 1,4 2

Parathion éthyl 0,000003 0,00003 0,0003 0,03

Parathion méthyl 0,0002 0,002 0,02 2

Pendiméthaline 0,03 0,3 1,1 2

Prochloraz 0,01 0,1 1 2

Prosulfocarbe 0,01 0,1 1 2

Simazine 0,002 0,02 0,2 2

Simazine-déséthyl 0,02 0,2 1 2

Tebuconazole 0,1 1 1,5 2

Terbuméton 0,1 0,7 1,4 2

Terbutylazine 0,02 0,2 1 2

Terbutryne 0,03 0,3 1,1 2

Tridémorphe 0,1 1,3 1,6 2

Trifluraline 0,02 0,2 1 2

Vinclozoline 0,1 0,7 1,4 2

Pesticides (autres) 0,1 0,7 1,4 2

Pesticides (somme) 0,5 2 3,5 5

(29)

ANNEXE 4

Liste et seuils DCE des 41

substances chimiques

(30)

Seuils DCE en µg/l

Alachlore 0,3

Anthracène 0,1

Atrazine 0,6

Benzène 1,7

Pentabromodiphényléther Octa-bromodiphényléther Déca-bromodiphényléther

0,0005

Cadmium 5

C10-C13 Chloroalcanes 0,4

Chlorfenvinphos 0,06

Chlorpyrifos 0,03

1,2 Dichloroéthane 10

Dichlorométhane 20

Di (2-éthylhexyl) phtalate

DEHP

1,3

Diuron 0,2

Endosulfan 0,005

Fluoranthène 0,09

Héxachlorobenzène 0,03

Héxachlorobutadiène 0,1

Héxachlorocyclohexane alpha, béta, delta (chaque isomère

Lindane

0,1

0,1

Isoproturon 0,3

Plomb Bruit de

fond + 0,4

Mercure 1

Naphtalène 2,4

Nickel Bruit de

fond + 1,7 Nonylphénol

4-para-nonylphénol

0,3 0,3 Octylphénol

Para-ter-octylphénol

0,06 0,06 Pentachlorobenzène 0,003

Pentachlorophénol 2

HAP

Benzo(a)pyrène Benzo(b)fluoranthène Benzo (g,h,i)pérylène Benzo(k)fluoranthène Indéno(1,2,3-cd)pyrène

0,05 0,05 0,016 0,03 0,016

Simazine 0,7

Tributylétain

Tributylétain-cation

0,0001

Trichlorobenzène 0,4

(31)

1,2,4-Trichlorobenzène 0,4 Trichlorométhane

Chloroforme

12

Trifuraline 0,03

Aldrine 0,01

Tetrachlorure de carbone 12 Total DDT

Para-para DDT 25

10

Dieldrine 0,01

Endrine 0,005

Perchloroéthylène

Tétrachloroéthylène

10

Trichloréthylène 10

Isodrine 0,005

En grisé : les pesticides recherchés En hachure : les pesticides non recherchés

(32)

ANNEXE 5a

Résultats des campagnes

1999-2000

(33)

Normes de potabilité des eaux de consommation 1 molécule < 100 ng/l

août-99 mars-00 juin-00 août-99 juil-00 mars-00 juin-00 mars-00 juin-00

Σ molécules < 500 ng/l

Atrazine 20 40* 50* 60* 50* 30** 50* 50* 50* 60*

Simazine 20 20** 20** 20** 30** 20** ** : valeur < à 2 fois le seuil de détection : 25 à 30 % d'erreur

Diuron 20 150* 40* 60* 140* 60* 40* 60* 40* 50*

Lindane 5 5** 5** 5** * : valeur entre 2 et 10 fois le seuil de détection : 10 % d'erreur

Desethylatrazine 20 20** 20** 20** 20** 20**

Dichlobénil 50 110* : valeur > à 10 fois le seuil de détection : 3 à 5 % d'erreur

somme Σ 210 115 160 210 120 225 110 115 150

Classe SEQ échantillon 60

Classe SEQ cours d'eau

Hyères Albanne Leysse 2 Leysse 3

août-99 mars-00 juil-00 août-99 mars-00 mai-00 juil-00 août-99 mars-00 juil-00 août-99 mars-00 juil-00 mai-00 mai-00 août-00 juin-00 mai-00 août-00 août-99 mars-00 juil-00 mai-00 juin-00

Atrazine 20 60** 20** 50* 50* 50* 130* 600 20** 20**

Simazine 20 20** 140 100* 30**

Diuron 20 200 150* 1400 230 290 480 1700 520 1600 250 320 2900 3 300 550 960 2 500 280 300 80* 2400 1800

Oxadiazon 20 20** 20** 7400 70* 1200 500 400 2000 220 430 460 1 600 300 1800 54 200 400 120* 50* 1100 400 830

HCH alpha 10 13**

Lindane 5 9** 15* 6** 12* 21* 5** 5**

Desethylatrazine 20 20** 20** 70*

Terbutylazine 20 40* 50* 40* 80*

Carbétamide 40 250* 490 1 300

Dichlorprop 50 1 300

Diméthenamide 40 40**

Métolachlore 20 40* 40*

Pendiméthaline 20 90* 100*

Diflufénicanil 20 80* 260 20**

Bromacil 50 50** 790

Mecoprop 50 280*

Procymidone 40 70**

Endosulfan alpha 20 46*

Endosulfan béta 20 20**

Dichlorvos 40 2400

Pentachorophénol 50 2100

Iprodione 40 110

Alachlore 40 50** 40** 100* 630

somme Σ 320 260 9065 300 290 530 3800 1 048 656 8100 290 590 3490 1 040 6 752 850 3300 59 611 725 440 130 3500 405 2630

Classe SEQ échantillon Classe SEQ cours d'eau

BILAN DES ANALYSES DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES DANS LES EAUX SUPERFICIELLES (en ng/l)

Lac du Bourget (Prélèvement en surface)

Molécules

Seuil détection

en ng/l

Nature du produit Tresserve Plage Point B

I rH

Baie de Groisin

Baie de Memard

H H

Molécules

Seuil détection

en ng/l

Sierroz Tillet

1999 - 2000

Cours d'eau du bassin versant

Leysse amont

Belle-Eau Grand Canal Erié

: inscrit dans la liste DCE (couleur du texte)

Nant- Bruyant H

H

(34)

ANNEXE 5b

Résultats des campagnes

2004

(35)

1 molécule < 100 ng/l

mai-04 juin-04

Σ molécules < 500 ng/l

Diflufénicanil 20 20**

Atrazine 20 20**

Diuron 20 20** 20** ** : valeur < à 2 fois le seuil de détection : 25 à 30 % d'erreur

Oxadiazon 20 270

somme Σ 310 40 * : valeur entre 2 et 10 fois le seuil de détection : 10 % d'erreur

Classe SEQ échantillon

Classe SEQ cours d'eau : valeur > à 10 fois le seuil de détection : 3 à 5 % d'erreur

mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04 mai-04 juin-04

2,4-MCPA 20 H 30** 50* 30** 120*

Alachlore 40 H 100* 80* 60** 110* 70**

Dichlorprop 20 H 20** 30** 70* 20**

Diflufénicanil 20 H 80* 340 30** 60* 100* 30** 50* 30** 30** 20** 110* 30**

Diuron 20 H 170* 210 190* 60* 40** 20* 100* 490 140* 40* 1100 40* 250 30** 20** 250 30**

AMPA M 500 370 170 950 580 100 160 880 160 400 100 230 140 220 110

Glyphosate H 750 390 120 1500 180 130 120 170 410 340 870 350 420 540 320

Acetochlor 20 H 120* 50* 690 90*

Atrazine 20 H 20** 40** 120* 20** 30** 50* 20**

Aminotriazole H 70 90 250

Métolachlore 20 H 20** 20** 20** 50* 70* 20** 30**

Oxiadiazon 20 H 20** 20** 30** 110* 20** 30* 20 70* 20** 70* 110* 160* 190* 80* 100 50*

Carbofurane 50 I 110*

Diméthénamide 40 H 50** 40** 100*

Simazine 20 H 20

Terbutylazine 20 H 100* 20** 30** 20**

2,4-D 20 H 20** 70* 40**

Mecoprop 20 H 30** 20**

Pendimethaline 20 H 70*

Deltaméthrine 20 I 90*

Propoxur 40 I Présence 50**

Anthraquinone 20 I 30**

Fludioxonil 40 F 60**

Chlorpropham 20 H 130*

Iprodione 40 F 160*

Piperonyl butoxide 40 I 40** 140*

HCH alpha 10 I 30* 40*

HCH delta 10 I 20* 40*

Lindane 10 I 20* 50*

Oxadixyl 20 F 20**

Pentachorophénol 50 H 130* 550

Cyprodinil 40 F 180* 120*

Carbendazime 100 F 170**

somme Σ 1 770 390 830 1 190 2 830 810 340 50 690 30 2 670 0 730 780 3 030 820 1 290 450 1 590 320 0 0 940 810

Classe SEQ échantillon Classe SEQ cours d'eau

2004 BILAN DES ANALYSES DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES DANS LES EAUX SUPERFICIELLES (en ng/l)

Molécules

Seuil détection

en ng/l

Nature du produit

Normes de potabilité des eaux de consommation

Lac

Lac du Bourget

(Prélèvement en surface)

H H H H

Cours d'eau du bassin versant

: inscrit dans la liste DCE (couleur du texte)

Molécules détection Seuil Nature Albanne

en ng/l

Sierroz Aval Sierroz

Amont Tillet Belle-Eau Grand Canal Deisse Hyères Nant- Leysse Station

Bruyant

Ru des

Marais Leysse Amont

(36)

ANNEXE 5c

Résultats des campagnes

2006

(37)

1 molécule < 100 ng/l

mai-06 juil-06 Σmolécules < 500 ng/l

Atrazine déséthyl 20 présence 30**

Atrazine 20 20** 30**

Diuron 20 20** 40*

Simazine 20 20** présence

Carbendazime 100 présence

Terbutylazine déséthyl présence

somme Σ 60 100

Classe SEQ échantillon Classe SEQ cours d'eau

mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06 mai-06 juil-06

2,4-MCPA 20 H 50* 20**

Dichlorprop 20 H 50* 20**

Diflufénicanil 20 H 70* 190* 570 30** 660 220 340 20**

Diuron 20 H 120* 1 300 100* 20** 160* 20** 30** 20** 40* 30** présence

AMPA M 330 290 1 000

Glyphosate 100 H 370* 670* 350* 110** 1 300 1 700

Acetochlor 20 H 30** 70*

Atrazine 20 H 390 1 100 150*

Aminotriazole 50 H 90** 430* 50** 70**

Métolachlore 20 H 20** 20**

Oxiadiazon 20 H 170* 20** 170* présence 20** 30** 30** 220 40* 3 300 460 60* 20**

Diméthénamide 40 H Présence

Simazine 20 H 30** 60*

2,4-D non ester 20 H 20** 20**

Iprodione 40 F 420

Triclopyr 20 I 20**

Cyprodinil 40 F 270*

1-(3,4-Dichlorophényl)-3-

Méthyl Urée 20 M 20** 140* Présence 20** Présence 30** Présence

Carbendazime 100 F 2 000 110** 1 100

Glufosinate

d'ammonium 100 H 310*

1-(3,4-Dichlorophényl)

Urée 20 M 20**

Diméthomorphe F Présence

Atrazine déséthyl H Présence

somme Σ 400 2 820 100 20 1 540 2 970 200 30 0 20 2 390 30 90 2 200 400 480 7 290 540 0 70 0 120 40

Classe SEQ échantillon Classe SEQ cours d'eau

F H

** : valeur < à 2 fois le seuil de détection : 25 à 30 % d'erreur

* : valeur entre 2 et 10 fois le seuil de détection : 10 % d'erreur : valeur > à 10 fois le seuil de détection : 3 à 5 % d'erreur

Leysse Station

Hyères Nant-Bruyant Erier Leysse Amont

Molécules Seuil détection en Nature Albanne

ng/l Sierroz Aval Sierroz Amont Tillet Belle-Eau Grand Canal Deisse

Cours d'eau du bassin versant

: inscrit dans la liste DCE (couleur du texte) H

H H H

BILAN DES ANALYSES DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES DANS LES EAUX SUPERFICIELLES (en ng/l)

Molécules Seuil détection en

ng/l Nature du produit

Normes de potabilité des eaux de consommation

Lac

Lac du Bourget (Prélèvement en surface)

2006

Références

Documents relatifs

La méthode WTF donne des résultats erronés lorsque les fluctuations piézométriques se confondent aux effets des pompages par exemples [15]. Elle part du principe que les

L’annexe 11 (Z-scores pour le matériau d’essai « Solution reconstituée de concentration connue - Pesticides »), montre que certains laboratoires (1, 9 et 33) présentant

Ces mesures contribuent à la mise en œuvre opérationnelle de l’orientation fondamentale 3C relative à la préservation, la restauration et la gestion des zones humides du bassin

La valorisation et la gestion de la fréquentation des sites « cours d’eau » du bassin du lac sont des enjeux à mettre en relief car ce sont sur ces milieux que le plus

→ Restaurer (ou réhabiliter) les milieux remarquables. La réduction des surfaces infestées dans les habitats naturels remarquables est également un objectif important, car

Le REBENT Bretagne a bénéficié d’un financement exceptionnel décidé en Comité Interministériel de l’Aménagement du Territoire (CIADT), du soutien financier de

Les sites de suivi biologique du maërl sélectionnés pour le contrôle de surveillance dans les masses d’eau côtières bretonnes sont, du Nord au Sud : la baie de

Plusieurs formulations trouvées dans la littérature ont été testées en vue de choisir celle pouvant s'adapter le mieux à notre zone d'étude, et d'estimer par la suite, à l'aide