InfoKids : changement de paradigme du parcours patients dans un service d’urgences

Texte intégral

(1)

Article

Reference

InfoKids : changement de paradigme du parcours patients dans un service d'urgences

EHRLER, Frédéric, et al.

Abstract

De nos jours, les citoyens sont peu soutenus en cas de maladie ou de traumatisme pour décider si leur état de santé justifie une consultation aux urgences. Arrivés aux urgences, les patients doivent faire face à des délais d'attente, au stress engendré par une urgence médicale et au manque d'information concernant le suivi à domicile. Afin d'améliorer cette situation, nous avons développé une solution d'e-santé, composée d'applications web et mobiles, guidant le patient de manière personnalisée tout au long de son parcours et connectant patients, soignants et employés administratifs. Ce système novateur améliore l'ensemble du processus de soins d'urgence en facilitant le travail des soignants, des administratifs et en soutenant les patients avant, pendant et après leurs consultations aux urgences.

EHRLER, Frédéric, et al . InfoKids : changement de paradigme du parcours patients dans un service d'urgences. Revue médicale suisse , 2018, vol. 14, no. 617, p. 1538-1542

PMID : 30226668

Available at:

http://archive-ouverte.unige.ch/unige:128381

Disclaimer: layout of this document may differ from the published version.

(2)

InfoKids : changement

de paradigme du parcours patients dans un service d’urgences

De nos jours, les citoyens sont peu soutenus en cas de maladie ou de traumatisme pour décider si leur état de santé justifie une consultation aux urgences. Arrivés aux urgences, les patients doivent faire face à des délais d’attente, au stress engendré par une urgence médicale et au manque d’information concernant le suivi à domicile. Afin d’améliorer cette situation, nous avons dé- veloppé une solution d’e-santé, composée d’applications web et mobiles, guidant le patient de manière personnalisée tout au long de son parcours et connectant patients, soignants et em- ployés administratifs. Ce système novateur améliore l’ensemble du processus de soins d’urgence en facilitant le travail des soi- gnants, des administratifs et en soutenant les patients avant, pendant et après leurs consultations aux urgences.

InfoKids : changing the patients’ journey paradigm in an Emergency Department

Nowadays, citizens are little supported to decide whether they should consult the Emergency Departments (ED) in case of illness or trauma. Moreover, once in the ED, they often must deal with overcrowding, long waiting times, the acute nature of the visits, ad- ministrative data management, and a lack of follow-up after the vi- sit. To improve this situation, we have developed an e-health solu- tion delivering a more patient-centered experience by connecting patients, caregivers, and administrative clerks through a web and mobile applications. This innovative system is intended to improve the entire emergency care process, facilitating the caregiver and ad- ministrative work and supporting patients before, during, and after their ED consultation.

INTRODUCTION

Depuis plusieurs années, une augmentation constante des consultations est constatée dans les services d’urgences dans l’ensemble des pays occidentaux, y compris en Suisse.1 Les facteurs inhérents aux urgences (horaires d’ouverture, fonc- tionnalité, plateau technique), la démographie ou encore le manque de disponibilité des médecins de premier recours fi-

gurent parmi les raisons évoquées de cette forte affluence.

Les urgences étant souvent le premier point de contact entre les patients et l’institution hospitalière, elles sont naturelle- ment la vitrine de son efficience. Malheureusement, la nature même du parcours patients aux urgences confronte ceux-ci et les soignants à des difficultés à chaque étape de celui-ci.

Avant la consultation, les patients malades ou blessés cherchent à être orientés rapidement afin de recevoir des soins dans les meilleurs délais.2 Du côté institutionnel, rien ne permet à l’heure actuelle d’anticiper la venue de ces patients afin d’allouer des ressources pour y faire face.

Les services d’urgences subissent par ailleurs une forte pres- sion sociétale pour réduire les temps d’attente et les coûts.

Malheureusement, la forte affluence aux urgences, liée princi- palement à des visites non urgentes, impacte négativement sur la qualité globale des soins et la sécurité des patients (temps d’attente prolongés, délais dans le diagnostic et le traitement, délais dans la prise en charge des patients priori- taires, erreurs médicamenteuses). Au niveau institutionnel, l’afflux de patients induit une perte de revenu en lien avec des départs avant consultation.3 Le personnel des urgences subit quant à lui ces aléas, générant stress, fatigue, lassitude et perte de productivité avec une rotation accrue du person- nel.4,5

Après consultation, de nombreux patients quittent les ur- gences sans avoir pleinement compris leur pathologie, l’atti- tude thérapeutique à suivre à domicile ou les symptômes à identifier devant conduire à une nouvelle consultation.6 Une information incomplète ou déficiente à ce stade peut avoir des conséquences fâcheuses telles qu’un échec de traitement, ou des nouvelles consultations inutiles. Un accent est ainsi placé depuis quelques années sur l’importance de l’informa- tion délivrée en fin de consultation afin d’optimiser l’impact de la prise en charge.6

Pour répondre aux défis identifiés ci-dessus, la fondation privée des HUG a financé le développement et le déploiement aux urgences pédiatriques des HUG d’un système informatique novateur dénommé InfoKids.d Conçu selon un processus centré sur les besoins utilisateurs, le système permet de connecter soignants et personnel administratif au travers d’applications Drs FRÉDÉRIC EHRLER a, CHRISTIAN LOVIS a, JESSICA ROCHAT a, FRANCK SCHNEIDER b,

ALAIN GERVAIX c, ANNICK GALETTO-LACOUR c et JOHAN N. SIEBERT c Rev Med Suisse 2018 ; 14 : 1538-42

a Division des sciences de l’information médicale, Département d’imagerie et des sciences de l’information médicale, HUG, 1211 Genève 14, b Service de la communication digitale, Direction de la communication, HUG, 1211 Genève 14,

c Service d’accueil et d’urgences pédiatriques, Département de l’enfant et de l’adolescent, Hôpital des enfants, HUG, 1211 Genève 14

frederic.ehrler@hcuge.ch | christian.lovis@hcuge.ch jessica.rochat@hcuge.ch | franck.schneider@hcuge.ch

alain.gervaix@hcuge.ch | annick.galetto@hcuge.ch | johan.siebert@hcuge.ch

d A noter qu’une version pour les urgences adultes (InfoAdultes) et une autre pour les urgences gynéco-obstétricales (InfoFemmes) sont en cours de développement/déploiement. 

(3)

web et mobile.7-9 InfoKids vise à soutenir l’intégralité du processus de consultation ; avant, pendant et après une consultation en facilitant le travail des soignants et du personnel administra- tif tout en accompagnant les patients à chacune de ces trois étapes.10

SOLUTION

InfoKids est ainsi composé de 3 modules : 1) une App mobile gratuite pour smartphones à destination du patient et de ses parents ; 2) un module de gestion du flux pour les soignants et 3) un module de gestion administrative.

App patient

L’App présente de façon concise une liste des principaux symptômes ou types d’accidents rencontrés en pédiatrie. Ces derniers, issus d’un ouvrage pédiatrique faisant référence en Suisse11 sont hiérarchisés selon la méthode dite de tri de cartes,9 et exprimés en termes compréhensibles par tous.

Chaque symptôme est lui-même relié à des conseils ciblés concernant les mesures à prendre ainsi qu’à des critères de gravité nécessitant une consultation aux urgences. Si l’utilisa- teur est conforté sur la nécessité de consulter, il peut d’un simple clic «Je pars aux urgences» prévenir le service des ur- gences de sa venue (figure 1). L’application guide alors par GPS le patient vers les urgences pédiatriques avec une locali- sation des parkings les plus proches. L’heure d’arrivée du pa- tient, déterminée grâce aux informations GPS, ainsi que les données administratives et médicales du patient (conditions aiguës ou chroniques, allergies, traitements en cours) préala- blement rentrées dans l’App sont automatiquement trans- mises à la structure d’accueil pour un renseignement optimal.

Afin de favoriser l’adéquation entre les attentes des patients et la réalité de la situation aux urgences, l’App fournit une vue

en temps réel de l’occupation de la salle d’attente (figure 2).

Afin de renseigner sur les heures de forte affluence, un autre écran fournit des statistiques d’occupation anticipée pour la journée en cours (figure 3). Afin de répondre aux interroga- tions les plus fréquentes des patients, l’App contient des vi- déos éducatives expliquant leur parcours aux urgences et les processus de soins.

Enfin, afin d’améliorer la continuité des soins lors du retour à domicile, l’App envoie automatiquement une fiche informa- tive ciblée sur la maladie ou le traumatisme diagnostiqué lors de la consultation, comprenant des conseils sur comment soi- gner son enfant, quand il peut reprendre l’école ou la crèche et quels symptômes nécessitent une nouvelle consultation médicale. Ces fiches issues du site web de l’ouvrage pédia- trique précité11 visent à combler le constat que 78 % des pa- tients ne comprennent pas clairement les instructions déli- vrées lors du retour à domicile bien que seulement 20 % en aient conscience.12 Un historique contenu dans l’App conserve de façon sécurisée ces informations pour d’éventuelles consultations ultérieures.

Module soignant

Le module mis à disposition des soignants permet d’optimi- ser la gestion du flux des patients en renseignant sur l’occupa- tion actuelle de la salle d’attente et des différentes salles de consultation (figure 4). Sur cet écran, les 5 lignes de couleur représentent les 5 degrés d’urgence tels que définis par le Ca- nadian Triage and Acuity Scale13 (CTAS) utilisés aux HUG. Le CTAS catégorise les patients par degré de sévérité allant de 1 (le plus sévère, rouge) à 5 (bleu) suivant les symptômes et les constantes vitales qui leur sont associés. Chaque enfant est représenté par un cercle blanc, dans l’ordre séquentiel d’arri- FIG 1 Information du départ aux urgences

D’un simple clic sur « Je pars aux urgences », le parent peut prévenir le service des urgences de la venue de son enfant malade ou blessé. Ce faisant, le symptôme sélectionné motivant la consultation, mais aussi les données administratives, maladies chroniques, allergies et traitements habituels préalablement renseignés dans l’App sont automatiquement communiqués aux modules soignant et de gestion administrative des urgences. A noter qu’un onglet permet à tout moment de contacter la centrale d’urgence 144 en cas d’urgence vitale.

FIG 2 Occupation de la salle d’attente

Affichage en temps réel sur l’App de l’affluence dans la salle d’attente. Celle-ci est représentée par un affichage des 5 niveaux d’urgence selon le Canadian Triage and Acuity Scale13 dans lesquels les patients anonymisés sont représentés sous forme d’avatars en forme de voiture progressant le long de leurs positions respectives dans la file d’attente.

(4)

vée aux urgences de la droite vers la gauche pour chaque de- gré (ligne) d’urgence ; les arrivées les plus récentes se situant sur la gauche. Les cercles grisés représentent les patient déjà triés, à faible degré d’urgence, ayant pu bénéficier d’une sortie temporaire des urgences et dans l’attente d’un rappel SMS quand viendra leur tour de consultation. Leur place dans la file d’attente n’est pas perdue et leur cheminement dans celle-ci se poursuit pendant leur absence. Chaque cercle contient un chiffre indiquant la durée d’attente depuis l’ad- mission aux urgences. Les différents carrés de couleur au milieu de l’écran d’affichage représentent les salles de consul- tation et les patients qui s’y trouvent. Là aussi un affichage temporel renseigne sur le temps d’attente depuis l’installation en chambre. Enfin, sur la droite de l’écran se situe dans la partie supérieure une vue consolidée des patients actuellement au bénéfice du système de rappel par SMS, ayant quitté tempo- rairement le service des urgences et dans l’attente du rappel.

Dans la partie inférieure se trouve l’affichage des patients qui au travers de l’app InfoKids mobile ont annoncé leur venue.

Leurs noms, motifs de consultation et heure d’arrivée anticipée sont affichés.

Ainsi, d’un simple coup d’œil, les soignants peuvent appré- hender l’affluence aux urgences, sa répartition sectorielle ain- si qu’identifier les médecins et infirmières référents en charge de chaque patient. Divers indicateurs temporels renseignent des temps d’arrivée, d’attente et de consultation. Le système permet également aux patients de faibles degrés d’urgence, après avoir été triés par l’infirmière d’accueil, de quitter tem- porairement les urgences dans l’attente de leur consultation sans perdre leur place dans la file d’attente. Une fois leur tour venu, une convocation leur est signifiée par l’envoi d’un SMS généré semi-automatiquement par le système. Ceci permet

de désengorger la salle d’attente, de mieux réguler l’afflux des patients en le redistribuant selon les critères de gravité, de rendre l’attente plus supportable pour les patients, et , enfin, de réduire l’exposition aux germes en salle d’attente et l’am- biance générale de surcharge.

Parallèlement, un affichage reprenant celui mis à disposition sur l’App est affiché sur écran géant en salle d’attente (fi- gure 5). Ainsi, sans aucune mention de temps d’attente, les patients peuvent visualiser de façon fidèle leur progression dans la file d’attente et se situer par rapport aux autres pa- tients selon leurs degrés de gravité. Cet écran a démontré sa capacité à améliorer la perception du temps d’attente et du processus de consultation aux urgences.

Module administratif

Le logiciel dédié aux commis administratifs permet de récu- pérer de façon sécurisée les données administratives préala- blement renseignées par le patient sur son App lorsque celui- ci indique sa venue aux urgences (figure 6). Les données sont alors comparées à celles à disposition dans le système d’infor- mation puis consolidées. Les éventuelles différences sont corrigées afin d’optimiser l’identito-vigilance.

DISCUSSION

A notre connaissance, InfoKids est la première solution per- mettant de soutenir les soignants et les commis administra- tifs et d’accompagner les patients, avant, pendant et après une consultation aux urgences. La force d’InfoKids réside en plusieurs points.

Rationalisation des flux et des ressources

La représentation en temps réel sur l’App de l’occupation de la salle d’attente vise à rationnaliser la distribution des consultations pendant les périodes de moindre affluence afin d’éviter tout engorgement. Ceci représente un bouleverse- ment total du paradigme de l’afflux imprévisible et anar- chique de patients arrivant «à la porte» des urgences vers une occupation anticipée et partiellement maîtrisée en allouant Vue des statistiques d’affluence anticipée pour la journée en cours basée sur le

calcul de l’affluence moyenne des 5 jours précédents.

d’attente et des salles de consultation

Ecran à disposition des soignants montrant l’occupation en temps réel de la salle d’attente et des salles de consultation (noms des patients fictifs).

(5)

de façon plus judicieuse les ressources structurelles et médi- cales. L’information de l’arrivée des patients améliore aussi l’excellence organisationnelle des services d’urgences en agis- sant en amont de la régulation du flux patients.

Renforcer la qualité des données administratives

Le transfert d’informations administratives permet au pa- tient de devenir le garant de la qualité des données stockées dans le système d’information clinique et ainsi de répondre aux recommandations formulées par l’American Joint Com- mission de réduire le risque d’identification erronée.14

Amélioration du suivi

La fiche médicale envoyée automatiquement après la consul- tation vise à parfaire l’information délivrée durant celle-ci, as- surer au patient un suivi personnalisé se prolongeant après le retour à domicile et à renforcer le lien médical et la com- pliance thérapeutique. Ceci répond également à la volonté d’offrir des informations médicales fiables à la différence de celles glanées par les patients par leurs propres moyens, prin- cipalement sur le web.

Amélioration dans la qualité des soins

Bien que des preuves formelles manquent encore en raison de la jeunesse du projet, des améliorations dans la qualité des soins ont déjà été observées.

Soins centrés sur le patient

En soutenant le patient tout au long de son parcours le conduisant aux urgences et jusqu’à son retour à domicile, In- foKids remplit pleinement le rôle de soins centrés sur le pa- tient en améliorant l’accès aux soins, en soutenant la prise de décision, en fournissant de l’information et de l’éducation

médicale, en permettant une meilleure coordination des soins et en facilitant la continuité et la transition de ceux-ci.

Sécurité des soins

Grâce à l’accès aux conseils médicaux à domicile, les patients peuvent prendre des décisions éclairées pour traiter leurs symptômes et décider quand et où consulter. La transmission de leurs données administratives via l’App renforce l’identito- vigilance afin d’éviter les erreurs qui peuvent en découler, telles que des dommages directs au patient, des tests diagnos- tiques inutiles, des erreurs de médication ou de facturation.15 La transmission des affections chroniques et des traitements habituels permet une meilleure vision d’ensemble de la situa- tion médicale et évite l’omission d’informations critiques.

Impact sur l’institution

Le déploiement d’un système innovant, responsabilisant les patients en tant que véritables partenaires de soins tout en les soutenant par des informations médicales ciblées avant, pen- dant et après leur visite aux urgences est un moyen d’amélio- rer l’image institutionnelle auprès de la population. Enfin, In- foKids contribue à préserver la compétitivité institutionnelle et à accroître sa renommée internationale en offrant une so- lution innovante et facilement adaptable pour d’autres hôpi- taux. InfoKids a d’ailleurs reçu le premier prix récompensant le projet le plus innovant en matière d’amélioration du système de santé au 41e congrès de l’International Hospital Federation en 2017.

CONCLUSION

InfoKids est la première solution d’eSanté centrée sur le pa- tient visant à soutenir l’ensemble du processus de soins aux urgences en facilitant le travail des soignants et des commis

FIG 6 Ecran de contrôle du personnel administratif

Les informations administratives de chaque patient sont transmises au commis administratif à travers cet écran. Ce dernier pourra alors les comparer aux informations transmises avec celles du dossier administratif du patient. Les différences sont mises en évidence afin d’identifier les incohérences.

FIG 5 Vue de l’affichage en salle d’attente Chaque patient est représenté par un avatar sous forme d’un véhicule portant ses initiales anonymisées et venant se placer à la suite des voitures déjà en attente. A chaque mouvement d’un patient vers une salle de consultation, sa voiture quitte cet affichage par la droite et les patients suivants se rapprochent par la gauche de l’écran. Les 5 degrés d’urgence selon le CTAS13 sont

représentés. Le sentiment que les choses « avancent » est renforcé par l’affichage dynamique du dispositif (voiture en mouvement, décor qui avance, etc.).

(6)

1 * Vilpert S. Schweizerisches Ge- sundheitsobservatorium. Consultations dans un service d’urgence en Suisse.

Neuchâtel : Observatoire suisse de la santé (Obsan); 2013.

2 * Boudreaux ED, Mandry CV, Wood K.

Patient satisfaction data as a quality indicator : a tale of two emergency departments. Acad Emerg Med 2003;10:261-8.

3 ** Stead LG, Jain A, Decker WW.

Emergency department over-crowding : a global perspective. Int J Emerg Med 2009;2:133-4.

4 Adriaenssens J, De Gucht V, Maes S.

Causes and consequences of occupation- al stress in emergency nurses, a longitudi- nal study. J Nurs Manag 2015;23:346-58.

5 Arora M, Asha S, Chinnappa J, Diwan

AD. Review article : burnout in emergency medicine physicians. Emerg Med Australas 2013;25:491-5.

6 * Engel KG, Buckley BA, Forth VE, et al.

Patient understanding of emergency department discharge instructions : where are knowledge deficits greatest ? Acad Emerg Med 2012;19:E1035-44.

7 Ehrler F, Siebert J, Wipfli R, et al.

Improving patients experience in peadiatric emergency waiting room. Stud Health Technol Inform 2016;225:535-9.

8 *Ehrler F, Siebert JN, Rochat J, et al.

Connecting parents to a pediatric emergency department : designing a mobile App based on patient centred care principles. Stud Health Technol Inform 2017;244:13-7.

9 Rochat J, Siebert J, Galetto A, Lovis C,

Ehrler F. Communication of children symptoms in emergency : classification of the terminology. Stud Health Technol Inform 2017;235:456-60.

10 McCarthy S, O’Raghallaigh P, Woodworth S, et al. An integrated patient journey mapping tool for embedding quality in healthcare service reform. J Decis Syst 2016;25:354-68.

11 ** Galetto-Lacour A, Gervaix A. Allô Docteur : mon enfant est malade. 2nd ed.

Genève : Médecine & Hygiène; 2015. www.

monenfantestmalade.ch/

12 Samuels-Kalow ME, Stack AM, Porter SC. Parental language and dosing errors after discharge from the pediatric emergency department. Pediatr Emerg Care 2013;29:982-7.

13 Beveridge R. CAEP issues. The

Canadian triage and acuity scale : a new and critical element in health care reform. Canadian Association of Emergency Physicians. J Emerg Med 1998;16:507-11.

14 Joint Commission. National Patient Safety Goals. URL: www.jointcommission.

org/assets/1/6/NPSG_Chapter_HAP_

Jan2018.pdf (accessed: 2018-01-03).

Archived by WebCite® at www.

webcitation.org/6wCK4odxB) 2018 15 Lippi G, Chiozza L, Mattiuzzi C, Plebani M. Patient and sample identification. Out of the Maze ? J Med Biochem 2017;36:107- 12.

* à lire

** à lire absolument gences. Totalement gratuite pour les patients, transposable à

d’autres hôpitaux souhaitant l’acquérir et personnalisable, In- foKids peut devenir une solution globale et durable avec un fort impact sur la santé publique à travers le monde, y com- pris les pays en voie de développement.

Conflit d’intérêts : Les auteurs n’ont déclaré aucun conflit d’intérêts en relation avec cet article. 

La participation des patients et soignants au processus de développement d’un outil novateur est la meilleure garantie d’obtenir un outil adapté et centré sur leurs besoins

Il devient dès lors possible de repenser la place des patients au cœur des processus de soins en tant que partenaires de leur propre parcours médical

La bonne communication entre les acteurs de ce dernier est essentiel afin d’améliorer l’efficience et la qualité des soins

InfoKids vient ainsi bouleverser le paradigme du parcours patient lors de consultation aux urgences

Figure

Updating...

Sujets connexes :