• Aucun résultat trouvé

bois des feuillants

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "bois des feuillants"

Copied!
2
0
0

Texte intégral

(1)

ZNIEFF

DEUX SEVRES

CHARENTE MARITIME

VIENNE

CHARENTE

TYPE de zone : 1 ‹

‹ N ZNIEFF : 00000 339

COMMUNE

DESCRIPTION ET INTERET DU SITE

bois des feuillants

Fontaine-le-Comte (86)

Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Poitou-Charentes Poitou-Charentes Poitou-Charentes Poitou-Charentes Poitou-Charentes

Direction régionale de l’environnemment POITOU-CHARENTES

Poitou-Charentes Znieff n° 00000339 - page 1/2

A quelques kilomètres au sud-ouest de Poitiers, la zone intègre un coteau boisé dominant la Feuillante, un petit affluent du Clain dont la vallée est toute proche vers l’est.

Dans cette partie du Seuil du Poitou, les assises calcaires jurassiques sont recouvertes d’argiles à silex sur lesquelles se sont formés des sols limono-argileux acides et peu profonds. Malgré sa modestie, le relief a permis la différenciation de plusieurs habitats bien tranchés : le plateau est le domaine de la chênaie sessiliflore à Chêne sessile et Châtaignier, et sous-bois de Fougère aigle et de Chèvrefeuille des bois, laissant la place sur le versant à une chênaie-charmaie à Chêne pédonculé, Charme et Merisier, bordée en bas de pentes, sur les sols hydromorphes des rives de la Feuillante, par une aulnaie alluviale et un petit marais tourbeux. Chacun de ces milieux abrite un cortège floristique particulier, auquel la présence de plusieurs plantes rares ou menacées confère un intérêt patrimonial renforcé.

La chênaie sessiliflore du plateau est le biotope de la Scille printanière, une des 3 espèces du genre présentes en Poitou- Charentes. Si la Scille à 2 feuilles est avant tout une espèce continentale qui atteint à peine les marges orientales de la région, la Scille printanière est au contraire une espèce atlantique, présente en

France uniquement dans le Sud-Ouest et sur le littoral breton ; en Poitou-Charentes, l’espèce est rare et très localisée (surtout Deux-Sèvres et ouest de la Vienne) et la station du bois des Feuillants constitue sa limite orientale dans la région. Peu abondante ici, la scille est accompagnée sur le plateau par d’autres plantes de répartition atlantique mais plus communes, telles que l’Asphodèle blanche, l’Euphorbe d’Irlande ou la Jacinthe des bois. En contraste total avec la forte tonalité atlantique du plateau, la chênaie-charmaie du versant, exposée au nord-ouest, abrite une petite population de Hêtre. Cette essence, répandue dans la moitié nord de la France mais à affinités montagnardes dans le sud, est très disséminée en région Poitou-Charentes où on la rencontre surtout dans des biotopes dont le microclimat frais et humide compense le caractère thermo-atlantique du climat régional : bois de ravins, versants exposés au nord ou à l’est etc. En compagnie du hêtre, la chênaie-charmaie abrite quelques autres plantes peu communes, liées elles aussi aux bois montueux, telles que l’Epiaire des Alpes ou l’Isopyre faux-pigamon. Quant à la prairie tourbeuse située vers la Gassouillette, elle héberge, parmi un cortège de plantes hygrophiles banales, des Orchidées peu communes comme l’Orchis à fleurs lâches et, surtout, l’Orchis incarnat, espèce en très forte régression partout dans l’Ouest au cours des dernières décennies.

La faune du site est à ce jour pratiquement inconnue et mériterait des inventaires complémentaires, notamment pour des groupes tels que les Oiseaux, susceptibles de présenter des espèces à fort intérêt patrimonial (rapaces, pics, par exemple).

(2)

Mammifères Oiseaux Reptiles Amphibiens Poissons Insectes Crustacés, Végétaux Mousses,

Mollusques champignons

Niveau de prospection 0 0 0 0 0 0 0 3 0

Espèces observées 0 0 0 0 0 0 0 114 0

Esp.rares/menacées 3

Niveau de prospection : 0 = pas de prospection ; 1 = prospection insuffisante ; 2 = prospection assez bonne ; 3 = bonne prospection

41 2 Chênaies-charmaies 41 5 Chênaies acidiphiles

37 1 Groupements à Reine des prés MILIEUX DETERMINANTS ESSENTIELS NIVEAU DE CONNAISSANCE

ESPECES DETERMINANTES : 3

F

AUNE DH DO PN

F

LORE DH PN PR

Hêtre d’europe Fagus sylvatica Orchis incarnat

Dactylorhiza incarnata Scille printanière

Scilla verna

Poitou-Charentes Znieff n° 00000339 - page 2/2 Légende : DH : espèce inscrite à la directive Habitats (Annexe II et/ou IV) ; DO : espèce inscrite à la directive Oiseaux (Annexe II) ; PN : espèce protégée en France ; PR : espèce protégée régionalement.

Aucun

autres périmètres DE PROTECTION écologique

Mise en page LPO Service Editions © 2008 - ED0801017VD

Références

Documents relatifs

Les layons du bois, quant à eux, abritent une station de Laîche appauvrie, espèce forestière très disséminée en région Poitou-Charentes où moins de 10 localités sont

Il s’agit d’une espèce globalement rare dans toute la France et très disséminée en région Poitou-Charentes où elle se rencontre typiquement dans ce type de chênaies-charmaies

Cette espèce de répartition nord-atlantique, très disséminée dans la moitié nord de la France, atteint la limite sud de son aire continue en Poitou-Charentes où 7 stations

Pour les mo- ments les plus précoces du Moyen Âge, on relève ainsi les découvertes réalisées près de l'église Saint-Vivien de Bords (Charente-Maritime) lors d'une

La Direction régionale des affaires culturelles de Poitou-Charentes attribue des allocations d'installation pour les travaux d'aménagement et l'achat de matériel

Après une campagne 2020 au cours de laquelle les attaques de taupins avaient été plutôt discrètes, des dégâts de taupins ont de nouveau été bien visibles

En comparaison avec les années précédentes, où l’on avait constaté des résultats assez héteroclites (allant du niveau le plus faible à des prestations de grande

des marges de progrès techniques et économiques substantielles, alors que les résultats économiques des grands élevages spécialisés, dont les progrès tech-