SERVICES FINANCIERS ET FINTECH AU NIGERIA

Texte intégral

(1)

CHIFFRES DU SECTEUR

Fondamentaux

• Moins de 50 M de Nigérians détiennent un compte bancaire, même si la population avoisine les 200 M d’habitants. La pénétration d’Internet dans le payss’élève à 53 %, contre une moyenne africaine de seulement 18 %. Le taux d’utilisation de la téléphonie mobile s’élève à 81 %.

• En 2018, on estime que 36,8 % des Nigérians sont encore exclus des systèmes financiers classiques alors que l’objectif 2020 de la Banque centrale du Nigeria (CBN) est de 20 %.

• Le pays a une population importante et jeune (40 % sont âgés de moins de 15 ans), en accroissement rapide, constituant un marché considérable de futurs utilisateurs.D’ici à 2020, environ 50 % de la population du pays sera âgée de moins de 25 ans.

• Le secteur a du potentiel pour créer 3 Md’emplois et augmenter le PIB du Nigeria de 12,4 % d’ici à 2025.

Tendances et évolutions

• Le secteur de la FinTech au Nigeria a généré d’importants investissements de l’ordre de 250 M USD depuis 2014. Le Nigeria fait partie des trois premiers pays qui attirent le plus d’investissements en matière de Fintech sur le continent africain aux côtés de l’Afrique du Sud et de l’Égypte.

• Le taux d’utilisation des paiements numériques est passé de 12 % en 2016 à 16 % en 2018.

Taille du marché

CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ (1/2) CHIFFRES CLÉS

Assurances

Part du PIB 0,4 %

Banques

Part du PIB 26,6 %

Fintech

Chiffre d’affaires 143 M USD Pop. en M PIB/hab. (USD) Croissance PIB (%) 2017 Croissance PIB (%) 2018 Note envtdes affaires

188,7 1 995 0,8 2,0 D

Sources : Coface 2019

(2)

©2019 Business France. Tous droits réservés.

2 La concurrence locale / internationale

• L'écosystème de la FinTech au Nigeria est en pleine expansion avec près de 250 compagnies locales ou internationales déjà implantées et actives sur le marché : 247Cash, Aella Credit, Amplify, AppZone, AutoGenius, Cassava, ChatPay, CowriePay, Eagle Global Markets, E-Settlement Limited, eTranzact, eZawadi, FastWallet, Flutterwave, Friendsvow, Interswitch, Jostpay, etc. Ces dernières opèrent dans différents sous-secteurs, allant des paiements numériques aux infrastructures de paiement, en passant par les solutions de crédit, les solutions pour le e-commerce et les servicesd’assurances.

• Parmi les entreprises de services financiers digitaux les plus importantes, on distingue Paga, Paystack, VoguePay, SimplePay, Thrivesend, Piggybank, CashEnvoy et Flutterwave.

• En septembre 2016, Lidya a lancé sa plateforme de services financiers offrant des petits prêts aux PME. En mars 2017, 20 000 entreprisess’étaient inscrites sur la plateforme et, à la fin juillet 2017, la société avait accordé plus de 1 000 prêts au Nigeria, se hissant ainsi dans le top 5 .

Le positionnement de l’offre française

• L’offre française en matière de FinTech au Nigeria reste limitée, étant donnée qu’elle est plutôt tournée vers les pays membres de l’espace UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) : Lemon Way Africa, filiale à part entière de Lemon Way, première FinTech de France, fondée en 2008 à Montreuil, a bâti sa stratégie de développement en priorité sur les pays de cette zone mais aussi de la zone Cemac (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale).

• On remarque au Nigeria la présence d’entreprises telles que TagPay, plateforme digitale française lancée en 2005 et qui a notamment été récompensée par un Kalahari Award lors de la 6eédition du salon Remittance and Mobile Money Expo, qui s'est tenu à Lagos, au Nigeria, en 2016.

• Sont également présents sur le marché Advans (Groupe Lafayette) et Predictus.

• Savoir-faire français reconnu et apprécié aussi bien en finance qu’en technologie.

ATOUTS DE L’OFFRE FRANÇAISE

La concurrence et positionnement de la France

CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ (2/2)

Sources : SER, Oxford Business Report, Professionnels du secteur

(3)

• La Bourse nigériane souhaite développer l’investissement dans la banque de détail.

• Un certain nombre d’institutions, dont la First Bank et la United Bank for Africa (UBA), travaillent activement en partenariat avec des fournisseurs de technologies de pointe.

• Coronation Merchant Bank est à la recherche d’opportunités dans le secteur de l’investissement et de la gestion de fortune.

• L’activité du secteur devrait continuer à croître dans un large éventail de secteurs allant de l’assurance aux services de prêt, et même aux marchés des capitaux.

Les solutions d’assurance : le secteur est très attractif avec un taux de saturation parmi les plus bas au monde, à 0,5 % et une population de plus de 190 M d’habitants.

Paiement mobile : 87 millions de transactions d’une valeur de 5 Mds USD ont été réalisées en 2018 via des plateformes de services bancaires mobiles, soit une hausse de 82 %

par rapport à l’année précédente.

Gestion d’actifs : une enquête menée en 2017 par PwC auprès de 49 cadres supérieurs du secteur des services financiers du Nigeria a révélé que les segments les plus susceptibles d'être perturbés par les prestataires de services financiers étaient la banque de détail et les services de transfert et de paiement.

SECTEURS PORTEURS

OPPORTUNITÉS POUR L’OFFRE FRANÇAISE

(4)

©2019 Business France. Tous droits réservés.

4

• Il est nécessaire d’être accompagné et conseillé lors d’une 1re prospection pour optimiser vos chances de réussir (comprendre le marché, adapter sa stratégie export aux spécificités du pays et à vos « codes business », être introduit auprès des décideurs publics/privés propres au secteur).

• Il est indispensable de s’appuyer sur un partenaire local (importateur/distributeur, franchise, relais commercial, agent, etc.) pour développer des courantsd’affaires solides et pérennes.

• Pensez à mettre en avant vos réussites et vos références en Afrique, particulièrement dans les pays anglophones. Communiquez sur vos points forts par rapport à la concurrence, et familiarisez les acheteurs ou les clients finaux aux spécificités de votre offre.

• Il est également important de revenir rapidement au Nigeria dans le cadre d’un suivi de prospection, afin de construire une relation de confiance avec les partenaires et les clients identifiés.

• Il faut privilégier des partenariats avec le secteur bancaire en matière de technologie financière. En effet, des acteurs tels que la First Bank et la United Bank for Africa (UBA) travaillent activement en partenariat avec des fournisseurs de technologies de pointe.

• Le prêteur local UBA, par exemple, s’est associé à Piggybank, une entreprise de technologie de pointe qui permet aux détenteurs de cartes de débitd’économiser de l’argent

• Déduction fiscale de 20 % sur les activités de recherche et de développement menées par les entreprises.

• En septembre 2018, le gouvernement fédéral a annoncé que les nouveaux investisseurs dans les secteurs des télécommunications et des TIC bénéficieraient d’une réduction

de 30 % du paiement de l’impôt sur les sociétés et de leurs revenus lorsqu’ils investissent au Nigeria.

NIVEAU DE TAXATION

Le profil des partenaires commerciaux / Approche commerciale à privilégier

CLÉS D’ACCÈS

• Bien qu’il n'existe pas de législation spécifique à la FinTech au Nigeria, on peut toutefois s’appuyer sur des lois existantes concernant certains services FinTech. Par exemple, une entité qui souhaite offrir des services de prêt peut le faire en obtenant une licence de la Banque centrale du Nigeria en vertu de la loi sur les banques et autres institutions financières.

• La Nigerian Communications Commission (NCC) a également le pouvoir de réglementer les entreprises FinTech lorsque le service offert inclut les téléphones mobiles, conformément au cadre de licence pour le service à valeur ajoutée (VAS).

La réglementation spécifique

Sources : SER, Oxford Business Report, Professionnels du secteur

(5)

© 2019 - BUSINESS FRANCE

Toute reproduction, représentation ou diffusion, intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, sur quelque support que ce soit, papier ou électronique, effectuée sans l’autorisation écrite expresse de Business France, est interdite et constitue un délit de contrefaçon sanctionné par les articles L.335-2 et L.335-3 du code de la propriété intellectuelle.

Clause de non-responsabilité

Business France ne peut en aucun cas être tenu pour responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication dans un but autre que celui qui est le sien, à savoir informer et non délivrer des conseils personnalisés. Les coordonnées (nom des organismes, adresses, téléphones, télécopies et adresses électroniques) indiquées ainsi que les informations et données contenues dans ce document

Bureau Business France Nigeria ​ 1 OyinkanAbayomi Drive ​ PMB 12665 Ikoyi, Lagos ​ Nigeria​

Chidinma SIBEUDU Chargée de développement Tech & Services

Tél. : +234 814 325 1218 ​

chidinma.sibeudu@businessfrance.fr

NOUS CONTACTER

Pour comprendre les spécificités commerciales de ce pays et vous aider à faire les bons choix : de l’information très opérationnelle assortie de conseils précieux. Commandez-le…

https://www.businessfrance.fr/export-s-informer-tous-les-guides-des-affaires

Procurez-vous le Guide des affaires Business France au Nigeria

https://www.businessfrance.fr/export-s-informer

Retrouvez toutes les publications Business France sur Nigeria en suivant ce lien :

LES ÉVÉNEMENTS À NE PAS MANQUER

https://www.businessfrance.fr/export-agenda

Pour connaître les grands RDV sur le secteur des Services financiers et FinTech :

POUR ALLER PLUS LOIN

Figure

Updating...

Sujets connexes :