Année charnière pour l économie de la défense et de la sécurité

Texte intégral

(1)

Groupe Romand pour le Matériel de Défense et de Sécurité News Bulletin 2/2015

Année charnière pour l’économie de la défense et de la sécurité

Mesdames et Messieurs,

2015 restera dans les annales de l’économie de la défense et de la sécurité comme une étape importante, difficile mais surtout porteuse d’avenir. Importante car une prise de conscience a eu lieu au sein des instances fédérales, difficile en raison de la suppression du taux plancher, et porteuse d’avenir car le GRPM s’est donné les moyens, en collaboration avec ses partenaires alémaniques et fédéraux, de soutenir encore mieux ses membres.

Le 11 juin 2015 marquera aussi l’histoire de notre association. Lors de l’assemblée générale qui a eu lieu à Pully, le GRPM s’est donné une nouvelle stratégie. Il a entériné la réorganisation du bureau des affaires compensatoires à Berne avec notamment la création de

l’Association Swiss Industry Participation (ASIPRO) destinée à contrôler le fonctionnement du bureau. Cette association est présidée par le sous-signé.

Le 11 juin également, la Convention de sécurité du GRPM a vu la participation du chef de l’Armée, du directeur d’armasuisse et du professeur en relations internationales Alexandre Vautravers. Leurs propos et le temps mis à disposition des membres du GRPM durant la phase de réseautage témoignent de leur volonté de tenir compte des attentes de l’économie romande de la défense et de la sécurité. Les orateurs du jour ont non seulement informé l’auditoire de leurs intentions d’équipement, ils ont également et longuement écouté les responsables d’entreprises présents à Pully. Nous remercions le commandant de Corps André Blattmann, Martin Sonderegger et Alexandre Vautravers de leur disponibilité et encourageons les membres du GRPM à poursuivre le dialogue entamé à Pully. Le comité du GRPM s’y attellera avec conviction et détermination en insistant notamment sur la nécessité de maintenir en Suisse une vraie compétence technique dans les secteurs stratégiques et de favoriser clairement les entreprises de notre pays (Swiss Buy Act).

Dans cet esprit pragmatique et volontaire, je vous présente mes meilleurs messages estivaux.

Markus Niederhauser, Président du GRPM

Groupe Romand pour le Matériel de Défense et de Sécurité – GRPM Rue des Voignous 9, 2800 Delémont, 079 459 72 85, www.grpm.ch, © GRPM

(2)

Assemblée générale et Convention

Riche programme pour le GRPM le 11 juin dernier avec trois rendez-vous : la séance du comité, suivie de l’Assemblée générale et de la Convention de sécurité.

MM Blattmann, Niederhauser et Vautravers. Le chef de l‘Armée au GRPM.

Les membres et invités du GRPM ont pu bénéficier de la double présence du chef de l’Armée et du chef de l’armement le 11 juin à l’occasion de l’assemblée générale et de la convention de sécurité de l’association. Journée particulièrement riche en information et échanges, le 11 juin a permis de mieux comprendre les enjeux liés au développement de l’armée et à ses équipements. Le professeur Alexandre Vautravers a pour sa part esquissé les contours des tendances internationales en matière d’armement.

Les effectifs de l’armée diminueront (note de la rédaction : pour autant que les Chambres acceptent in fine le DEVA) mais la troupe sera intégralement équipée, ce qui n’est pas le cas actuellement. Les perspectives pour l’industrie et l’économie suisse en général sont prometteuses. Des acquisitions comme celles du nouveau drone sont liées à des affaires compensatoires directes (industrie spécialisée) mais aussi indirectes qui peuvent bénéficier à de nombreux secteurs d’activité. Sur le plan international, la tendance des acquisitions d’

équipements est à la hausse dans de très nombreux pays.

Le GRPM met en relation ses membres et les grands donneurs d’ordre en matière d’équipements, a rappelé son président Markus Niederhauser. Le GRPM s’attelle à la mise en place de bonnes conditions cadres. Le bureau des affaires compensatoires à Berne a été réorganisé et un certain nombre d’outils réactivés (par exemple la Base technologique et industrielle importante pour la sécurité). La volonté du GRPM de voir la Confédération attribuer un tiers de ses commandes en Suisse romande a été réaffirmée.

Nouvelle adresse ELBIT

Pour les contacts avec le constructeur du drone pressenti pour l’Armée suisse, merci de prendre note de la nouvelle adresse : Ehud Biedermann, Senior Director , Business Development & Marketing ELBIT SYSTEMS - UAS, ehud.biedermann@elbitsystems.com, www.elbitsystems.com.

Tel : +972-54-9998998, Fax : +972-4-8318832, Office : +972-4-8318998

(3)

Stratégie 2015

Etat final visé

L’économie romande bénéficie d’une part représentative des commandes de la Confédération.

Association à but non-lucratif, le GRPM est reconnu en tant que plateforme de rencontre entre les entreprises membres, la planification de l’Armée, les instances d’acquisition de la Confédération et les compagnies donneuses d’ordres.

La Confédération collabore avec l’économie suisse pour définir et appliquer un seuil de compétence industrielle stratégique, préservant ainsi savoir-faire et emplois dans des domaines d’excellence.

Messages clés

Le GRPM s’investit dans la création d’un environnement politico-administratif favorable aux entreprises romandes actives dans les domaines militaires et civils de la défense et de la sécurité.

Le GRPM favorise les entreprises suisses (Swiss Buy Act) et défend une proportion romande adéquate aux affaires compensatoires et aux commandes fédérales et régionales.

Le GRPM donne à ses membres un accès auprès des donneurs d’ordres nationaux et internationaux afin de faciliter les affaires.

Le GRPM s’engage pour la définition d’un seuil de compétence industrielle stratégique en Suisse (BTIS); il contribue à son maintien et au développement des emplois qui lui sont liés.

Le GRPM favorise la création d’un réseau d’entreprises partageant leurs compétences.

Le GRPM communique ouvertement et régulièrement auprès de ses partenaires et du public en utilisant les moyens modernes de communication.

Axes stratégiques

Echanges réguliers avec la planification de l’Armée et information réciproque en amont des projets conduits par armasuisse (Masterplan)

Promotion du Swiss Buy Act avec proportion romande adéquate

Promotion et exploitation active de la base de données des compétences industrielles suisses (BTIS) pour acquérir et maintenir le savoir-faire et les places de travail dans les domaines de la Défense et de la Sécurité

Travail coordonné sur les grands projets (PA 1,5 Mia; 5 ans et plus) et sur les petits projets (AEB, EIB, AMB, PEB, W&T; projets annuels 1,2 Mia)

Nouveau management des affaires compensatoires et des participations industrielles (OBB, Association Swiss Industry Participation)

Plate-forme active B2B entre membres ainsi qu’avec les donneurs d’ordres nationaux Propositions concrètes pour transfert et utilisation des crédits restants

Sensibilisation des Hautes Ecoles (MILAK, EPFL, ESCA) à la nécessité de développer les compétences et la valeur-ajoutée des domaines Défense et sécurité.

(4)

Exportations : lettre au Conseil fédéral

Le GRPM s’est allié avec ses partenaires industriels alémaniques pour écrire le 5 juin dernier une lettre au Conseil fédéral, l’invitant à ne pas appliquer une politique rigide et isolée en matière d’exportation de matériel de guerre. Dans l’intérêt de la politique de sécurité suisse mais aussi en regard des attentes des entreprises actives dans le domaine technique de la défense, il est essentiel d’orienter à l’avenir également la pratique suisse sur les processus d’autorisation appliqués en Europe. Le GRPM est d’accord avec la pratique des autorisations mais ne veut pas d’une vision restrictive. Il rappelle que le peuple a refusé en 2009 une initiative populaire du GSSA contre l’exportation du matériel de guerre.

Agenda du GRPM

Vendredi 28 août 2015 Comité du GRPM

Automne 2015 (date tbd): Rencontre B2B membres GRPM avec armasuisse Jeudi 5 novembre 2015 Journée de l’industrie Jeudi 26 novembre 2015 Comité du GRPM

Hiver 2015-16 (date tbd): Rencontre B2B membres GRPM avec MOWAG

9 mars 2016 Rencontre avec Parlementaires (5 membres peuvent participer)

12 mai 2016 Assemblée générale et Convention de sécurité

Changements au comité : lors de l’assemblée générale 2015 à Pully, le GRPM a remercié deux membres sortants du comité, MM Andy Ras-Work et Manuel Jurot. Il a désigné Pierre- Alain Brodard (Meggitt SA) en tant que nouveau membre du comité.

(5)

ID Quantique SA membre du GRPM

Une nouvelle entreprise a rejoint le GRPM ces derniers mois, ce qui porte à trois le nombre de nouveaux membres depuis le début de l’année 2015. Nous encourageons les entreprises membres à recruter d’autres firmes afin de renforcer notre influence et notre réseau. La nouvelle entreprise du GRPM est la suivante :

ID QUANTIQUE SA Richard P. Straub

Head of Market Development Tel: +41 44 575 2291

richard.straub@idquantique.com www.idquantique.com

La physique quantique

appliquée aux technologies de l’information

Chemin de la Marbrerie 3 1227 Carouge - Genève

Fondée en 2001 à Genève, l’entreprise est née de la vision de quatre chercheurs qui ont anticipé le potentiel de la physique quantique sur les technologies de l’information. La

société est issue de l’Université de Genève et est active sur trois marchés. Le plus important de ces marchés est le chiffrement des communications et réseau de données. La société commercialise des solutions dont la spécificité est d’offrir une sécurité à long-terme en tirant profit des lois de la physique quantique. Ces solutions sont utilisées dans les secteurs gouvernementaux, militaires et financiers. ID Quantique est leader mondial sur ce marché.

ID Quantique commercialise aussi des solutions de générations de nombres aléatoires, par exemple pour le marché de la sécurité informatique. Finalement, la société est aussi active sur les marchés des instruments de test et de mesure, où elle fournit des instruments de mesure optique à des laboratoires industriels et universitaires.

Décision négative du Conseil national

Le Conseil national a refusé lors de la session de printemps le projet de développement de l’Armée (DEVA) qui devait réduire l’effectif à 100'000 hommes, introduire un budget stable de 5 milliards par année et équiper complètement les formations. Cette décision n’est pas définitive puisque le Conseil des Etats sera appelé à statuer. Il n’en demeure pas moins que les refus de l’UDC et des socialistes, pour des raisons diamétralement opposées, ont fait capoter un projet muri depuis plusieurs années. Une fois de plus, c’est l’image de la Défense qui sort écornée de ce processus. L’Armée a besoin de stabilité et il est à souhaiter que le Parlement lui donnera le cadre politique attendu.

Conséquences pour le programme d’armement 15+

Le refus du Conseil national pourrait avoir des conséquences sur une autre décision importante pour l’industrie de la sécurité et de la défense : le programme d’armement 15+.

Les milieux économiques doivent s’atteler à convaincre les parlementaires d’accepter ce programme dont les retombées seront importantes pour l’industrie suisse (voir les détails du programme en page suivante). Et cela quelle que soit la décision finale sur le projet de développement de l’Armée.

Pour le GRPM, il n’est pas concevable que les acquisitions destinées à l’Armée, dont le besoin a été établi, fassent l’objet d’une bataille politique en cette année électorale 2015. Les entreprises romandes membres du GRPM lancent un appel aux parlementaires et les encouragent à accepter le programme d’armement 15+.

(6)

Infos programme d’armement 2015+

En raison de la décision négative du peuple concernant l’achat du Gripen, en mai 2014, des fonds sont disponibles et peuvent être utilisés pour d’autres acquisitions. Cela a pour conséquence que quelques projets d’acquisition pour un total de 1,1 milliard doivent être accélérés. Ils forment le programme d’armement 2015+ qui sera vraisemblablement discuté au Parlement durant l’hiver 2015-2016. Le GRPM a écrit une lettre au chef de l’Armée, lui assurant son appui dans le cadre d’une campagne d’information auprès des représentants aux Chambres fédérales.

Renouvellement de la munition des calibres 5.56 et 7.25 ; les dépôts sont vides et il s’agit de remplacer la munition manquante

100 mio Frs Remplacement de systèmes de communication et d’ondes dirigées 500 mio Frs Maintien de la valeur des véhicules tout-terrain DURO 400 mio Frs Maintien de la valeur du système DCA 53 mm 100 mio Frs

Le GRPM informera rapidement ses membres concernant les contacts auprès des entreprises chargées de la réalisation des commandes, une fois qu’elles auront été désignées. Nous insistons auprès de tous nos membres qui disposent de relations privilégiées avec des parlementaires romands afin qu’ils les convainquent de voter en faveur du programme d’armement 2015+. Ces acquisitions ont non seulement du sens pour l’Armée suisse et ses soldats, mais elles favorisent d’autre part l’emploi dans notre pays dans un domaine d’activité soumis à la pression de l’abolition du taux plancher. La planification pour les années suivantes prévoit des dépenses pour 99 millions en 2017, 800 en 2018, 600 en 2019 et 900 en 2020.

(7)

Visite RUAG au comité du GRPM

Le Senior VP Military Aviation de RUAG, Heinz T. Scholl, a rendu visite au comité du GRPM au début de l’année. Il a délivré quelques considérations personnelles sur le sujet de la coopération industrielle que nous reproduisons ci-dessous avec son autorisation. Rappelons que RUAG est une société anonyme de droit privé avec la Confédération pour actionnaire unique. Elle fait en sorte que l’Armée suisse dispose aussi en période de crise d’une importante capacité d’engagement.

• La participation industrielle suisse doit devenir un élément déterminant des évaluations, à un niveau aussi important comme par exemple les données techniques.

• L’idée de coopération stratégique (modèle Gripen) a besoin de transparence concernant la coopération industrielle.

• Les compensations des affaires (Offset à100%) doivent être complétées par divers critères afin d’augmenter leur valeur ajoutée: fixer des objectifs spécifiques de compensation, concentrer les compensations sur des projets durables, fixer les compensations avant la signature des contrats d’acquisition.

• Améliorer la coopération et la cohésion entre industriels suisses, notamment par l’intermédiaire du GRPM et de SWISSMEM.

• Les industries Suisses du domaine de la sécurité doivent ensemble réussir à mieux se positionner et faciliter l’entrée des PME prêtes à investir.

Concernant les PME, M. Scholl leur propose de clarifier leurs stratégies par rapport aux participations industrielles, de travailler en réseau cohérent, d’investir et d’acquérir les bases nécessaires (certifications, etc.) en particulier dans les domaines pointus tels que l’aviation.

Quant au rôle de l’administration fédérale, M. Scholl souhaiterait un retour à une véritable politique industrielle de l’armement et qu’elle fasse preuve de confiance et de transparence envers l’économie suisse ainsi que de fermeté vis-à-vis des fournisseurs étrangers.

Note : dans sa politique à l’égard des grands partenaires de l’Armée, le GRPM entretient des relations régulières avec notamment armasuisse, RUAG, Rheinmetall, Thalès et MOWAG.

Ces réunions sont destinées à accroître les échanges et à transmettre les attentes du GRPM et de ses membres aux grands donneurs d’ordre.

Groupe Romand pour le Matériel de Défense et de Sécurité – GRPM Rue des Voignous 9, 2800 Delémont, 079 459 72 85, www.grpm.ch, © GRPM

Figure

Updating...

Références

Updating...

Sujets connexes :