• Aucun résultat trouvé

TRAITEMENT DES TUMEURS TRAITEMENT DES TUMEURS MALIGNES VERTEBRALES MALIGNES VERTEBRALES

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "TRAITEMENT DES TUMEURS TRAITEMENT DES TUMEURS MALIGNES VERTEBRALES MALIGNES VERTEBRALES"

Copied!
18
0
0

Texte intégral

(1)

TRAITEMENT DES TUMEURS TRAITEMENT DES TUMEURS

MALIGNES VERTEBRALES MALIGNES VERTEBRALES

Dr. BEN HAMIDA RIADH

Dr. BEN HAMIDA RIADH

Sce Orthopédie CHU Sahloul

Sce Orthopédie CHU Sahloul

(2)

• METASTASES OU TUMEURS PRIMITIVESVERTEBRALES METASTASES OU TUMEURS PRIMITIVESVERTEBRALES

• ECHAPPEMENT DE LA MALADIE ECHAPPEMENT DE LA MALADIE

• ABONDON THERAPEUTIQUE ABONDON THERAPEUTIQUE

• OBJECTIF : AMELIORER LA QUALITE DE VIE ET OBJECTIF : AMELIORER LA QUALITE DE VIE ET EVITER LE DRAME NEUROLOGIQUE

EVITER LE DRAME NEUROLOGIQUE

(3)

CLASSIFICATIONS CLASSIFICATIONS

• Échelle de confort de vie (KARNOFSKY) Échelle de confort de vie (KARNOFSKY)

• Échelle OMS (1979) Échelle OMS (1979)

• FRANKEL : ABCDE FRANKEL : ABCDE

• ASA : état général ASA : état général

TOKUHASHI TOKUHASHI 1998 +++ 1998 +++

* 0---8 < 6 mois * 0---8 < 6 mois

* 9----11 > 6 mois * 9----11 > 6 mois

* 12---15 < 1 an

* 12---15 < 1 an

(4)

• PRISE EN CHARGE PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE MULTIDISCIPLINAIRE

• PLUSIEURS FACTEURS DANS LA STRATEGIE PLUSIEURS FACTEURS DANS LA STRATEGIE THERAPEUTIQUE :

THERAPEUTIQUE :

§ état général du patient : scores de Karnofski § état général du patient : scores de Karnofski +++ +++

§ § présence présence ou absence de signes neurologiques ou absence de signes neurologiques

§ nature du néo primitif +++ § nature du néo primitif +++

§ nombre de méta et l’aspect condensant ou lytique de la § nombre de méta et l’aspect condensant ou lytique de la lésion

lésion

§ la localisation au niveau du segment rachidien : § la localisation au niveau du segment rachidien : dorsal dorsal +++ +++

§ présence de méta viscérales § présence de méta viscérales

• CHIRURGIE PALLIATIVE ( cordon medullaire ) CHIRURGIE PALLIATIVE ( cordon medullaire )

(5)

CHIRURGIE CHIRURGIE

LAMINECTOMIELAMINECTOMIE

ISOLEE EST ABONDONNEE ISOLEE EST ABONDONNEE

• OBJECTIFS DE LA CHIRURGIE : OBJECTIFS DE LA CHIRURGIE :

§ décompression § décompression

§ § stabilisation +++ stabilisation +++

CHIRURGIE CHIRURGIE AVANT AVANT RADIOTHERAPIE RADIOTHERAPIE

• VERTEBROPLASTIE AU CIMENT VERTEBROPLASTIE AU CIMENT

• BIOPSIE SOUS TDM BIOPSIE SOUS TDM

(6)

CHIRURGIE ET CANCER CHIRURGIE ET CANCER PRIMITIF

PRIMITIF

SEIN SEIN : : hormonothérapie et chimiothérapie hormonothérapie et chimiothérapie , , chirurgie si destabilisation ou signes déficitaires chirurgie si destabilisation ou signes déficitaires

IRM cérebro-médullaire

IRM cérebro-médullaire +++ +++

PROSTATE PROSTATE : : ostéocondensant, castration ostéocondensant, castration chirurgicale ou chimique +

chirurgicale ou chimique + radiothérapie radiothérapie +++ +++

chirurgie si signes déficitaires chirurgie si signes déficitaires

(7)

CHIRURGIE ET CANCER CHIRURGIE ET CANCER PRIMITIF

PRIMITIF

THYROIDE THYROIDE : différenciés , médullaires et : différenciés , médullaires et anaplasiques . Iodothérapie+

anaplasiques . Iodothérapie+

chirurgie+radiothérapie ( embolisation pré-op) chirurgie+radiothérapie ( embolisation pré-op)

REIN REIN : : méta très vascularisée , méta très vascularisée , chirurgie+++ chirurgie+++

même absence de signes neurologiques après même absence de signes neurologiques après embolisation embolisation

POUMON POUMON : : CBPC :chimiothérapie,CBNPC : CBPC :chimiothérapie,CBNPC :

chimiothérapie+/- radiothérapie et chirurgie si

chimiothérapie+/- radiothérapie et chirurgie si

méta symptomatique méta symptomatique

(8)
(9)
(10)
(11)
(12)

(13)
(14)
(15)
(16)
(17)
(18)

CONCLUSION CONCLUSION

T.V : T.V : 2 2 RISQUES RISQUES

° NEUROLOGIQE ( VASCULAIRE ) ° NEUROLOGIQE ( VASCULAIRE )

° ° DESTABILISATION DE LA COLONNE+++ DESTABILISATION DE LA COLONNE+++

• PAS D’ABONDON PAS D’ABONDON

• PRISE EN CHARGE PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE MULTIDISCIPLINAIRE +++ +++

• LA DECISION CHIRURGICALE EST FONCTION LA DECISION CHIRURGICALE EST FONCTION DE PLUSIEURS PARAMETRES ET EN SE

DE PLUSIEURS PARAMETRES ET EN SE

REFERANT A DES ECHELLES DE PRONOSTIC

REFERANT A DES ECHELLES DE PRONOSTIC

Références

Documents relatifs

En effet, certaines de nos patientes ont stipulé dans notre questionnaire qu’elles n’avaient certes pas de contraception lors du rapport sexuel fécondant mais elles le justifient

Incomplete responders were characterized by older age and more advanced HIV infection (as revealed by lower baseline CD4 and CD8 T cell counts), had a higher rate of CDC category

An empirical study (N ¼ 114) examined the relations between the LDS and the fear of being laughed at (gelotophobia), the joy of being laughed at (gelotophilia), and the joy of

Plusieurs essais thérapeutiques publiés récem­ ment plaident pour une efficacité plus grande de ces nouveaux schémas, ce qui augmenterait encore l'efficacité de

Où trouve la chirurgie plastique sa place dans le traitement du cancer du sein ?... Où trouve la chirurgie plastique sa place dans le traitement du cancer

— L’exérèse tumorale ne doit pas se soucier de la reconstruction (possible grâce aux différents procédés qu’offre la chirurgie plastique).. Centre national des brûlés et

•  Masse hép centrée par la vésicule avec extension hilaire. –  CCK

N1 Métastases d'un seul ganglion homolatéral de 3cm ou moins dans sa plus grande dimension. N2a Métastases d'un seul ganglion homolatéral entre 3 et 6 cm de grande