• Aucun résultat trouvé

Construction des formules, <span class="mathjax-formula">$\sin (a\pm b),\cos (a\pm b)$</span>

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "Construction des formules, <span class="mathjax-formula">$\sin (a\pm b),\cos (a\pm b)$</span>"

Copied!
4
0
0

Texte intégral

(1)

N OUVELLES ANNALES DE MATHÉMATIQUES

M IDY

Construction des formules, sin(a ± b), cos(a ± b)

Nouvelles annales de mathématiques 1

re

série, tome 3 (1844), p. 374-376

<http://www.numdam.org/item?id=NAM_1844_1_3__374_1>

© Nouvelles annales de mathématiques, 1844, tous droits réservés.

L’accès aux archives de la revue « Nouvelles annales de mathématiques » implique l’accord avec les conditions générales d’utilisation (http://www.numdam.org/conditions).

Toute utilisation commerciale ou impression systématique est constitutive d’une infraction pénale. Toute copie ou impression de ce fichier doit contenir la présente men- tion de copyright.

Article numérisé dans le cadre du programme Numérisation de documents anciens mathématiques

http://www.numdam.org/

(2)

CONSTRUCTION DES FORMULES, sin{a±b),

± : b).

P A R M . XtîIBV, Ancien protesseui des colleges royaux.

Les formules qui donnent les sinus et cosinus des sommes

ou des différences de deux arcs en fonction des sinus et

cosinus de ces arcs /ne sont prouvées dans la plupart des

ouvrages élémentaires qu'au moyen de constructions et de

démonstrations qui sont assez compliquées.

(3)

— 375 —

Les élèves nous sauront peut-être gré de leur faire con- naître celles qui suivent, recueillies dans un des examens pour l'École polytechnique, à Paris, et qui, par leur simpli- cité , me paraissent pouvoir être substituées avec avantage aux solutions connues. % Soient AB, fig. 55, le diamètre d'un cercle, et ACBD un quadrilatère inscrit. Prenons le rayon de ce cercle pour celui des lignes trigonométriques, ou pour unité, faisons l'arc BC == 2a et BD = üb.

Alors les cordes BC, BD seront égales, la première à 2sina, la seconde à 2sin&, et les cordes AC et AB à 2cos a et 2cos6 ; par suite l'on aura

corde CD = 2 sin {a + h).

Donc, en s'appuyant sur le principe connu que le produit des deux diagonales du quadrilatère est égala la somme des produits des côtés opposés, Ton aura

2 X 2sin(<z + 6 ) = 2 s i n # X 2cos6 + 2cosa X 2sin&, et par suite

sin (a + b) = sinacos^ + cos a sin 6.

En vertu du même principe, les fig. (56), (57j et (58), dans la dernière desquelles on suppose Cl = BD, donneront sans peine les trois autres relations connues ;

sin {a—c) = etc.

Noie. Le théorème sur le quadrilatère inscrit et la for- mule des cordes se trouvent pour la première fois dans l'Ai- megeste de Ptolémée (liv. I, ch. IX), Carnot s'est appuyé indirectement sur ce théorème pour démontrer les formules trigonométriques (Géorn. déposition, p. 155). Ce sont celles qu'on vient de lire; nous rappellerons une autre démons- tration consignée dans le Géomètre (p. i6i).

1° On a les deux identités

sin (2q — A) = sin A , cos (2q— A) = — cos A ;

(4)

— 376 —

2° Soit un triangle ABC et A a , Bb, Ce les trois hauteurs;

on a l'équation évidente AC.B6 = Aa.Ba + Aa.aC , et de là Bb Aa.Ba Aa aC

AB "~ AC.AB + ÂB ÂC'

§h bien sin A = sin(B+C) = sinCcosB-hsinBcosC;

3° Sur BC comme diamètre, décrivons une demi-circon- férence ; elle passe par les points b et c, et coupe la hauteur Aa en un point O; on a , par la propriété des sécantes, *

Ab.AC = Âa — AO' = Aa — Ba.aC ; d'où

Ab Aa Aa Ba aC

AB = AB1 AC "~ AB ÂC'

ou bien cos A = — cos(B + C) = sin B sin C — cos B cos C ; 4° Soit A' l'angle adjacent et supplémentaire à A , on a s i n B = sinAcosC+sinCcosA, sinA = sinA', cosA=—cosA', donc sinB = sinï(AA — C) = sin A' cos C — sin C cos A' ;

5° cos B = sin A sin C — c o s A c o s C , donc

cos B = cos (A' — C) = sin A' sin C + cos A' cos C.

(Voir tome I I , p. 309.) Tm.

Références

Documents relatifs

L’accès aux archives de la revue « Nouvelles annales de mathématiques » implique l’accord avec les conditions générales d’utilisation ( http://www.numdam.org/conditions )..

L’accès aux archives de la revue « Nouvelles annales de mathématiques » implique l’accord avec les conditions générales d’utilisation ( http://www.numdam.org/conditions )..

On voit ainsi que le terme de rang p -f- i, dans la m ieme ligne horizontale du tableau (2), est le terme de rang p -H 1 dans la [m —py ème ligne hori- zontale du triangle de

— Dans la formule qui doni^e 2 cos ma, on a divisé les deux membres par 2cos#, pour donner la même physionomie à toutes

Gauss a donné la première dans le n° 36S des Disquisitiones ; j'ai donné les autres (avec deux erreurs de signe) dans le tome Y de la pre- mière série des

Les angles se comptant à partir du rayon O A, soit OM le rayon que détermine l'angle a\ si l'angle b se porte à partir de OM d'un côié et de Vautre, les rayons OM', OM&#34;

— On peut l'ob- tenir, soit en dérivant par rapport à z les deux membres de l'identité (1), soit en égalant entre elles les deux ex- pressions de la dérivée n ième de la

Prenons pour plan de la figure le plan du côté AB du triangle sphérique (*) *, par le sommet C opposé à ce côté menons deux plans, l'un perpendiculaire au rayon OÀ,