Haut PDF Modalits de prise en charge des enfants diabtiques au CHU de Marrakech

Modalits de prise en charge des enfants diabtiques au CHU de Marrakech

Modalits de prise en charge des enfants diabtiques au CHU de Marrakech

1.2. Schéma d’insuline : a. Schéma à 2 injections par jour : Il s’agit d’un mélange extemporané dans une seringue à insuline, d’insuline rapide et intermédiaire avant le repas du petit déjeuner et du soir (ou 2 injections aux stylos matin et soir d’un mélange fixe d’insuline). Les mélanges individualisés dans une seringue, par les patients eux-mêmes, répondent mieux aux besoins fluctuants et spécifiques de chacun, grâce à une adaptation séparée des 2 insulines du mélange, ce qui permet une meilleure HbA1c [152,182]. Ce système à 2 injections quotidiennes impose une régularité dans l’horaire de réveil, des injections et des repas, ainsi qu’une répartition des glucides en 6 fois, 3 repas classiques et 3 « collations», correspondant au profil d’action des insulines utilisées (figure 41) [152]. La répartion des glucides doit décrire une courbe parallèle à la courbe cumulée des activités des insulines dans le sang, résultant de la somme des actions individuelles de toutes les insulines injectées [152]. Toutefois, ces contraintes sont compatibles avec une vie scolaire habituelle : injections avant le départ pour l’école et lors du retour (éventuellement sous la surveillance parentale) ; collations pendant les récréations et au coucher. En revanche cette rigidité pose problème chez le nourrisson chez qui on ne peut pas prévoir la prise alimentaire.
En savoir plus

221 En savoir plus

Prise en charge de la lithiase rnale : Critres de choix des modalits thrapeutiques

Prise en charge de la lithiase rnale : Critres de choix des modalits thrapeutiques

En effet, à travers ce modeste travail rétrospectif sur des patients pris en charge pour une lithiase rénale au sein du service d’urologie CHU Mohammed VI de Marrakech, nous avions pu[r]

165 En savoir plus

Prise en charge de la sténose hypertrophique du pylore, Expérience du service de chirurgie pédiatrique générale du CHU de Marrakech

Prise en charge de la sténose hypertrophique du pylore, Expérience du service de chirurgie pédiatrique générale du CHU de Marrakech

5.2 ANOMALIES DES NEUROTRANSMETEURS: L'étude de l'innervation intrinsèque a pu être obtenue a partir de biopsie de l'olive pylorique. Les résultats sont divergents selon les auteurs, les cellules étant décrites comme normales (14), diminuées en nombre marqué par le GDNF (glial-cell line derived neurotrophic factor) (24) ou immature dans leur structure avec augmentation de desmine (25), De nombreuses études sont en faveur d'anomalie transitoire de l'innervation des cellules musculaires lisses de la musculature pylorique (1). La diminution du nombre des cellules ganglionnaires au niveau du plexus myentérique (dégénérescence ou immaturité) est connue de longue date (16). Au début des années quatre vingt dix, on a retrouvé des anomalies des neurotransmetteurs (substance P, vasoactive intestinal peptide, neuropeptide y, monoxyde d’azote) tant au niveau du plexus myentérique qu'au niveau des cellules musculaires lisses, avec en particulier une atteinte du système myorelaxant non adrénergique, non cholinergique (26),il s'agit d' une diminution d'expression de VIP, CGRP( calcitonin-gene related peptide) ,la substance P(2) ; et de n NOS(neuronal netric oxyde synthase)( 27). Et il existerait une involution du système entérique au moment de la SHP, qui ne dépend pas de la durée d'évolution de la maladie mais régresse avec l'âge (28). En effet lors des biopsies réalisées à distance de la sténose ou chez des enfants présentant une authentique sténose mais plus âgé (quelques mois), on ne retrouve pas ces anomalies de l'innervation. Cette régression histologique explique le bon pronostic de la SHP. (29) L'étude en microscope électronique retrouvent une ultra structure normale.
En savoir plus

110 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

L’installation du patient se fait en position de décubitus ventral, l’installation en position assise a été abandonnée très rapidement compte tenu des risques connus de cette position et de l’absence d’avantage évident pour le patient et pour le chirurgien (72). L'enfant avec une malformation de Chiari est placé généralement en position ventrale. Chez les enfants âgés de plus de 2 ans, la tête est fixée à l’aide d’une têtière de pointe, tandis que les jeunes enfants sont positionnés en position ventrale sans épingles. Le cou est fléchi pour exposer la charnière cervico-occipitale en arrière, en prenant soin de ne pas obstruer les voies respiratoires ou le retour veineux (93).
En savoir plus

186 En savoir plus

Prise en charge des corps trangers digestifs de lenfant aux Urgences Pdiatriques du CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des corps trangers digestifs de lenfant aux Urgences Pdiatriques du CHU Mohammed VI de Marrakech

Sur une période de 2 ans (Octobre 2014 à Octobre 2016), nous avons rapporté une étude prospective de 143 cas d’enfants admis au service des urgences pédiatriques et qui ont eu leurs prise en charge à ce niveau. L’âge moyen de nos malades était de 4,4 ans avec un sex ratio de 1,1. 98% des cas n’avaient pas d’antécédents pathologiques alors que 2% avaient une notion d’ingestion de corps étranger et de fausse route à répétition. La pharyngoscopie a permis l’extraction du corps étranger chez 125 enfants (87%), alors que la fibroscopie a permis le retrait de l’objet ingéré chez 3 cas (2%). La surveillance clinico-radiologique a été le cas de 14 enfants avec l’élimination spontanée dans les selles qui a eu lieu entre 2 à 5 jours, alors que le recours à la chirurgie n’a été nécessaire que dans un seul cas (1%) après échec de la pharyngoscopie. Les corps étrangers étaient dominés par les pièces de monnaie (73%). Une localisation préférentielle au niveau de l’œsophage notamment le tiers supérieur dans 82%. Nos malades ont été mis sous surveillance pendant une courte durée ne dépassant pas 12 heures, avec une durée moyenne de séjour de 44 heures. L’évolution a été marquée par l’absence de survenue de complications dans la majorité des cas (86%), sans n’avoir noté aucun cas de décès.
En savoir plus

148 En savoir plus

Prise en charge des encphalocles : exprience du service de neurochirurgie, CHU Mohammed VI, Marrakech

Prise en charge des encphalocles : exprience du service de neurochirurgie, CHU Mohammed VI, Marrakech

47 gliomes nasaux, considèrent ces deux lésions comme des variétés cliniques d’une même malformation. Des formes de passage entre gliomes et encéphalocèles ont été décrites. • un polype [37, 69], souvent les encéphalocèles sont confondues avec des polypes et opérées comme tels. Le diagnostic est alors fait par l’examen anatomo-pathologique. Il faut pourtant savoir que chez les enfants et de surcroît en période néonatale, les polypes nasaux sont très rares. La découverte d’une masse nasale doit donc amener la réalisation d’examens complémentaires pour en faire un diagnostic précis.
En savoir plus

136 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

témoin. On peut diviser les méningiomes radio induits en deux grands groupes selon les doses d’irradiation reçues : faibles doses (inférieure à 10 GY) ou fortes doses (supérieure à 20 GY). Black ET coll [47] et Jan [53] signalent que les méningiomes survenus après de faibles doses d’irradiation l’ont surtout été après des traitements pour teigne du cuir chevelu chez des enfants. La latence d’apparition est grande entre 20 et 35 ans. Les méningiomes survenus après de fortes doses d’irradiation, ont été rapportés essentiellement après radiothérapie pour adénome de l’hypophyse et médulloblastome ce qui peut expliquer l’âge jeune de ces patients par rapport à la population générale. La latence d’apparition est plus courte, entre 12 et 25 ans.
En savoir plus

157 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale de la hernie hiatale chez l'enfant au service de chirurgie pédiatrique générale du CHU de Marrakech

Prise en charge chirurgicale de la hernie hiatale chez l'enfant au service de chirurgie pédiatrique générale du CHU de Marrakech

La fréquence moyenne était de 15 cas/an, avec un âge moyen de 3,5 ans, et une prédominance masculine (Sexe Ratio M/F : 1,3). Les vomissements étaient le motif de consultation chez tous les patients, avec des signes respiratoires et ORL associés dans 36,7% des cas. La fibroscopie digestive haute réalisée systématiquement, avait un apport diagnostique et pronostique, même en l’absence des donnés du transit œso-gastro-duodénal, qui n’a été réalisé que dans 7 cas (23,4%). Les complications liées au RGO étaient d’ordre peptique (œsophagite chez 96,7% des cas, sténose chez 33,4% des cas) et respiratoires (36,7%). Les indications de la chirurgie étaient dominées par la présence d’anomalies anatomiques permanentes, avec des complications peptiques ne répondant pas au traitement médical, ou chez des enfants ayant un retard psychomoteur.
En savoir plus

137 En savoir plus

Stnose hypertrophique du pylore Prise en charge Exprience du CHU de Marrakech

Stnose hypertrophique du pylore Prise en charge Exprience du CHU de Marrakech

La SHP est une urgence médicale et non chirurgicale. Il est impératif de corriger les troubles électrolytiques des enfants et de les réhydrater afin qu’ils soient en mesure de pouvoir être endormis pour l’intervention (79). Une fois le diagnostic confirmé, le nouveau-né est mis à jeun avec une sonde orogastrique en siphonage. Une voie veineuse d’abord périphérique est mise en place. L’enfant est placé en position proclive et une asepsie de l’ombilic est débutée en vue de l’abord chirurgical par voie ombilicale .La réhydratation parentérale est assurée par un soluté glucosé polyionique à un débit habituel de 4 à 8 ml/kg/h, auxquels vient s’ajouter la compensation des pertes gastriques par un soluté salé isotonique (49).
En savoir plus

118 En savoir plus

Prise en charge de l'piphysiolyse de la hanche chez l'enfant: Exprience du service d'orthopdie traumatologie pdiatrique au CHU de Marrakech

Prise en charge de l'piphysiolyse de la hanche chez l'enfant: Exprience du service d'orthopdie traumatologie pdiatrique au CHU de Marrakech

3-4 la prise en charge de la hanche saine La prise en charge de la hanche saine diffère selon les auteurs entre surveillance et vissage prophylactique. Les défenseurs du vissage justifient leur choix en raison du taux élevé de bilatéralisation trouvé dans leurs séries et le risque à long terme d’arthrose (25%-45%). Cependant, d’autres auteurs recommandent une surveillance rapprochée vu le faible taux d’atteinte de la hanche saine dans leurs séries et les complications liées à la chirurgie. Les études récents recommandent d’effectuer un vissage prophylactique de la hanche saine controlatéral chez les enfants trop jeune (fille<10 et garçon <12 ans) ou porteurs des troubles métaboliques ou endocriniens associés, où l’incidence de bilatéralisation serait très forte [69] et une surveillance rapprochée pour les autres enfants. [14]
En savoir plus

133 En savoir plus

La prise en charge endoscopique de la pathologie neurochircale : exprience du CHU Med VI Hpital Ibn Tofail de Marrakech

La prise en charge endoscopique de la pathologie neurochircale : exprience du CHU Med VI Hpital Ibn Tofail de Marrakech

Sur la base des résultats de notre étude et à la lumière de l’analyse bibliographique la chirurgie neuroendoscopique a prouvé son efficacité dans le traitement des hydrocéphalies obst[r]

243 En savoir plus

LA PRISE EN CHARGE DU CANCER COLORECTAL METASTATIQUE : EXPERIENCE DU CENTRE DONCOLOGIE HEMATOLOGIE CHU MOHAMMED VI MARRAKECH

LA PRISE EN CHARGE DU CANCER COLORECTAL METASTATIQUE : EXPERIENCE DU CENTRE DONCOLOGIE HEMATOLOGIE CHU MOHAMMED VI MARRAKECH

86 Le cancer colorectal constitue un véritable problème de santé public, aussi bien au Maroc que dans le monde entier par sa fréquence et sa mortalité importante. La prise en charge d’un patient atteint d’un cancer colorectal métastatique (CCRM) nécessite un bilan diagnostique initial très complet, une intégration des comorbidités du patient, de son état général et surtout, de ses désirs quant aux options thérapeutiques proposées. L’attitude thérapeutique doit être décidée de manière concertée entre tous les acteurs, dans le cadre de réunions multidisciplinaires.
En savoir plus

149 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des prolapsus gnitaux : Exprience du service de gyncologie-obsttrique CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge chirurgicale des prolapsus gnitaux : Exprience du service de gyncologie-obsttrique CHU Mohammed VI Marrakech

Pour l’instant aucune publication n’a montré l’efficacité de la rééducation dans la prise en charge des troubles de la statique pelvienne. d. Pessaire : Le pessaire est un dispositif placé dans le vagin pour soutenir les parois vaginales en prolapsus ou pour assurer une continence urinaire. Les pessaires ont pour avantage particulier de n’être que peu envahissants, en plus de fournir une atténuation immédiate des symptômes. Ces dispositifs constituent une excellente solution de rechange pour les femmes symptomatiques qui souhaitent encore connaître une grossesse, ainsi que pour celles qui choisissent d’avoir recours à une intervention non chirurgicale ou qui veulent obtenir un soulagement des symptômes avant la tenue d’une chirurgie. Les pessaires connaissent un regain de popularité et constituent une option pour la prise en charge du prolapsus et de l’incontinence chez les femmes de tous âges. Les pessaires sont principalement faits de silicone de qualité médicale; seuls les plus grands formats de pessaire sont faits d’acier chirurgical recouvert de silicone [127].
En savoir plus

216 En savoir plus

Prise en charge diagnostic et thrapeutique de la lithiase urinaire au service d'urologie du CHU Marrakech exprience de 10 ans

Prise en charge diagnostic et thrapeutique de la lithiase urinaire au service d'urologie du CHU Marrakech exprience de 10 ans

En revanche, le taux de complications a été plus important dans le groupe néphrectomie laparoscopique (15% contre 0% pour les 2 sous-groupes à ciel ouvert). De la même façon, Parra et [r]

194 En savoir plus

Prise en charge des atrsies des voies biliaires au service de chirurgie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des atrsies des voies biliaires au service de chirurgie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Ce bourgeon est constitué de deux parties, la pars cranialis ou pars hepatica à l'origine du foie et des voies biliaires intra hépatiques, et la pars caudalis ou pars cystica à l'origi[r]

171 En savoir plus

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Sa localisation préférentielle siège au niveau cervical. L’IRM montre l’élargissement médullaire ainsi que les composantes tumorales charnues et kystiques. Les images pondérées en T1 montrent un élargissement souvent irrégulier de la moelle avec des zones hypo-intenses, souvent mal limitées, parfois nodulaires liées à la nécrose tumorale. Les images pondérées en T2 montrent que l’élargissement médullaire est le siège d’un hyper-signal, celui-ci n’est pas spécifique et correspond à la fois à l’infiltration tumorale et à l’œdème. L’injection intraveineuse de Gadolinium met en évidence dans tous les cas une prise de contraste homogène et rapide permettant une délimitation nette entre la tumeur, l’éventuel œdème périlésionnel et la moelle normale adjacente, ainsi que les nodules d’essaimage dans les espaces sous arachnoïdiens. [83]
En savoir plus

159 En savoir plus

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

Figure 32 : Etapes de la Résection Endoscopique par voie Endonasale d’un Adénome Hypophysaire chez un patient opéré au service.. Figure 33 : IRM cérébrale, séquence T1 avec injectio[r]

241 En savoir plus

Prise en charge des ingestions caustiques svres exprience de service de chirurgie gnrale au CHU Mohammed VI -Marrakech-

Prise en charge des ingestions caustiques svres exprience de service de chirurgie gnrale au CHU Mohammed VI -Marrakech-

69 Résumé : Les ingestions caustiques sont une véritable urgence médico-chirurgicale, nécessitant une prise en charge multidisciplinaire. Le but de notre étude rétrospective réalisée entre 2007 et 2012, au service de chirurgie générale du centre hospitalier Ibn Tofaïl, est d’analyser les caractéristiques épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques et évolutives des ingestions caustiques sévères. Les patients colligés dans cette étude sont au nombre de 26, (16 hommes et 10 femmes), soit un sexe ratio de 1,6. Ils sont âgés entre 20 et 72 ans (moyenne de 35 ans). 23% de nos patients ont eu un passé psychologique connu. Les circonstances accidentelles sont moins fréquentes (46,16%) que les formes volontaires (53,84%). L’esprit de sel (HCl) est le produit le plus utilisé (73,07%), suivi de l’eau de Javel (19,23%).
En savoir plus

107 En savoir plus

La prise en charge globale du nphroblastome  Marrakech

La prise en charge globale du nphroblastome Marrakech

Il s’agit d’une étude longitudinale descriptive et rétrospective, sur une période de 4ans (de janvier 2011 à décembre 2014). Les patients colligés étaient tous des enfants de 0 à 15 ans, suivis et traités pour une tumeur rénale.Nous en avons exclu tout ce qui n’est pas néphroblastome après étude anatomopathologique des pièces de néphrectomie. C’est ainsi que nous avons compté 40 cas de néphroblastomes.Les variables à l’étude étaient : le profil socio-démographique, les données cliniques et paracliniques, les aspects thérapeutiques et évolutifs.

105 En savoir plus

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

1-Evolution à court terme: a. Mortalité: La mortalité opératoire s’étend du jour opératoire J 0 au J 30 ème post-opératoire, sa baisse est constatée au cours de ces dernières années est directement liée aux progrès de la réanimation post-opératoire et à une meilleure prise en charge endocrinienne et métabolique, à la fois de la part des réanimateurs et des endocrinologues qui doivent collaborer intimement dans les jours qui suivent l’intervention. Le nombre de décès immédiatement post-opératoire par trouble métaboliques encore constatés doit inciter à la prudence et recommander une surveillance de tous les instants, en salle de soins intensifs, pendant une période de plusieurs jours, même si le patient est bien conscient et neurologiquement intact.
En savoir plus

155 En savoir plus

Show all 8410 documents...

Sujets connexes