Haut PDF Les hmopathies malignes : Exprience de laboratoire dhmatologie de lhpital militaire Avicenne de Marrakech

Les hmopathies malignes : Exprience de laboratoire dhmatologie de lhpital militaire Avicenne de Marrakech

Les hmopathies malignes : Exprience de laboratoire dhmatologie de lhpital militaire Avicenne de Marrakech

Ceci incite à développer des stratégies de prise en charges adaptées à notre contexte marocain et adoptées par tous les professionnels de santé traitant ces maladies au pronostic souvent péjoratif. Cela ne peut être réalisable qu’à travers la création de groupes coopératifs s’occupant des principales hémopathies malignes (recherche fondamentale, essaies cliniques, développement de protocole thérapeutiques, formation médicale continue…)

117 En savoir plus

Apport du frottis sanguin dans lorientation du diagnostic des hmoglobinopathies, exprience du laboratoire dhmatologie de lhpital militaire de Marrakech

Apport du frottis sanguin dans lorientation du diagnostic des hmoglobinopathies, exprience du laboratoire dhmatologie de lhpital militaire de Marrakech

anisopoikilocytose chez un seul patient. Le bilan d’hémolyse fait de la bilirubine libre et de l’LDH a montré la présence d’hémolyse chez les patients homozygotes et par contre il était normal chez les hétérozygotes. A propos de nos cas d’hémoglobinose C, l’âge moyen était de 40 ans, avec un sexe ratio M/F de 1, et une prédominance des cas originaires de la région de Marrakech-Safi soit 40% des cas, la symptomatologie clinique était prédominée par le syndrome anémique. Pour ce qui est des données biologiques, l’hémogramme chez les patients homozygotes montre une anémie hypochrome microcytaire régénérative ce qui est le cas pour les patients hétérozygotes. Le frottis sanguin a été réalisé chez 4 patients, On a noté la présence de plusieurs anomalies comme les hématies en cible, la microcytose chez les différents groupes étiologiques de l’hémoglobinose C, avec des cristaux de l’hémoglobine C chez le groupe étiologique C/C et les Schizocytes en coquille d’œuf chez le groupe étiologique A/C. Le bilan d’hémolyse fait de la bilirubine libre et de l’LDH a mis en évidence la présence d’hémolyse chez les patients homozygotes, cependant il était normal chez les hétérozygotes.
En savoir plus

174 En savoir plus

Les syndromes mylodysplasiques Exprience du laboratoire de lhpital militaire Avicenne Marrakech A propos de 30 cas et revue de la littrature

Les syndromes mylodysplasiques Exprience du laboratoire de lhpital militaire Avicenne Marrakech A propos de 30 cas et revue de la littrature

Refractory cytopenias with uniligned dysplasia (CRDU) represent 20% of the cases. Chronic myelomonocytic leukemia represents 10% of the cases. Myelodysplastic syndrome 5q represents 6.66[r]

176 En savoir plus

Microbiote  Blastocystis Hominis : Exprience du service de parasitologie de lHpital militaire Avicenne de Marrakech

Microbiote Blastocystis Hominis : Exprience du service de parasitologie de lHpital militaire Avicenne de Marrakech

Plusieurs études ont été menées à travers le monde entier dans le but de connaître le profil épidémiologique des infestations au Blastocystis hominis au sein des populations, a savoir : Au Maroc, une étude rétrospective a été faite de 1996 au 1998 par L.CHABAA et al. au sein du laboratoire de parasitologie et de mycologie médicale, hôpital d’enfants – CHU de Rabat, et qui a notée La présence de Blastocystis hominis dans les selles dans 752 cas sur un total de 5616 selles examinées. La prévalence de ce parasite chez l’ensemble de la population étudiée est de 13,39 %. Les cas de parasitisme à Bh. se répartissent en 414 cas de monoparasitisme (55 %) et 338 cas de pluri parasitisme [58].
En savoir plus

128 En savoir plus

Le profil pidmiologique et tiologique des teignes du cuir chevelu  lHpital Militaire Avicenne de Marrakech: Exprience du service de Parasitologie Mycologie Mdicale

Le profil pidmiologique et tiologique des teignes du cuir chevelu lHpital Militaire Avicenne de Marrakech: Exprience du service de Parasitologie Mycologie Mdicale

La culture peut se faire en tubes ou sur boîtes, selon les habitudes du laboratoire. La difficulté de l’utilisation du tube est essentiellement due à la surface réduite offerte par la gélose, qui rend difficile l’individualisation d’un dermatophyte en cas d'association avec une moisissure, dont la croissance est plus rapide. A l’inverse, la manipulation des dermatophytes en boîtes est plus aisée, tant pour l’ensemencement (plusieurs points peuvent être bien individualisés) que pour la réalisation des montages nécessaires à l’observation microscopique (technique du « drapeau » de Roth). Le produit pathologique est déposé en appuyant légèrement, en plusieurs endroits séparés à la surface de la gélose. Si l’ensemencement est réalisé en tubes, les dermatophytes étant aérobies, il conviendra de laisser un passage pour l’air en évitant de visser complètement le bouchon. L’ensemencement en boîte nécessite, en revanche, d’humidifier l'étuve pour éviter le desséchement des géloses. Pour le transport et la conservation de souches, ou en cas d’incubation prolongée, l’utilisation de tubes sera donc préférée [9].
En savoir plus

134 En savoir plus

Cancer du sein mtastatique ou localement avanc : Exprience du service de Chirurgie Gnrale de lHpital Militaire Avicenne-Marrakech

Cancer du sein mtastatique ou localement avanc : Exprience du service de Chirurgie Gnrale de lHpital Militaire Avicenne-Marrakech

Ces altérations génétiques sont essentiellement acquises au cours de l’existence et progressivement sélectionnées dans certains clones cellulaires jusqu’à l’acquisition suffisante de caractéristiques tumorales malignes. Le temps nécessaire à l’accumulation de ces mutations se traduit cliniquement par le fait que le principal facteur de risque des cancers demeure l’avancée en âge. Ces mutations, dites somatiques ou acquises, se retrouvent uniquement dans les cellules de la tumeur et ne peuvent pas être transmises à la descendance. Pour parler d’une forme héréditaire de cancer, il faut que l’une des mutations soit présente au niveau de la lignée germinale et donc déjà présente à la naissance : ce sont les mutations constitutionnelles ou germinales. Le cancer est donc une maladie du patrimoine génétique au niveau cellulaire, mais il est rarement d’origine héréditaire [152].
En savoir plus

371 En savoir plus

Lintrt de limagerie moderne dans le diagnostic des masses surrnaliennes: Exprience du service de radiologie  Lhpital militaire Avicenne Marrakech

Lintrt de limagerie moderne dans le diagnostic des masses surrnaliennes: Exprience du service de radiologie Lhpital militaire Avicenne Marrakech

III. Imagerie des phéochromocytomes : [24,31,39,43,44,45,47] Ces tumeurs sont rares. Elles représentent moins de 0,1 % des causes d’hypertension artérielle L’exérèse chirurgicale est le seul traitement curateur, mais un suivi clinique et biologique est cependant recommandé. En effet, la mortalité à long terme des patients opérés est supérieure à celle de la population générale, de sorte qu’il est conseillé de surveiller les patients aux antécédents de tumeurs malignes (récidives plus fréquentes, métastases à distance, découverte d’autres cancers). Elles touchent autant l’homme que la femme, le plus souvent entre 30 et 40 ans. Les phéochromocytomes sont sporadiques le plus souvent, mais la classique « règle des 10 % » (10 % de transmission héréditaire et 10 % malins) est largement remise en cause les phéochromocytomes métastatiques sont probablement plus nombreux qu’initialement estimés et le pourcentage dépasse les 10 %.
En savoir plus

189 En savoir plus

pidmiologie des amibes : Exprience du service de Parasitologie de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech sur une priode de dix ans

pidmiologie des amibes : Exprience du service de Parasitologie de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech sur une priode de dix ans

a. Microscopie optique L’examen parasitologique des selles (E.P.S) est l’examen de première intention [38]. Il se pratique classiquement à l’état frais dès l’exonération pour éviter la lyse des trophozoïtes qui débute 20 à 30 minutes après l’émission des selles. dans le cas échéant, l’échantillon devra être conservé, fixé à l'alcool polyvinylique, au formaldéhyde ou au Merthiolate Iode Formol (MIF).Un examen répétitif de 3 échantillons de selles successifs prélevés entre 4 et 5 jours est nécessaire afin d’augmenter (20 % environ) la découverte d'Entamoeba histolytica du fait de l’existence des périodes négatives dite muette où les kystes ne sont pas éliminés dans les selles. Au laboratoire, le prélèvement est traité en 3 temps [63,64] :
En savoir plus

133 En savoir plus

Lupus rythmateux systmique : exprience de lhpital militaire avicenne de marrakech. ( propos de 40 cas)

Lupus rythmateux systmique : exprience de lhpital militaire avicenne de marrakech. ( propos de 40 cas)

5.6 Manifestations neuropsychiatriques : Les manifestations neurologiques et psychiatriques du LES ont une fréquence variable de 30 à 60 % selon les séries. L’atteinte du système nerveux central est majoritaire face à l’atteinte du système nerveux périphérique qui est plus rare. Devant le grand polymorphisme clinique de cette atteinte, une classification établie en 1999 par l’ACR a proposé un consensus de 12 définitions neurologiques centrales et de sept définitions de manifestations neurologiques périphériques attribuables au lupus (annexe 3). Malgré cette tentative de consensus, le diagnostic et la prise en charge du neurolupus restent un chalenge pour le clinicien, principalement en raison de l’absence d’un «gold-standard» diagnostique et d’outils permettant d’attribuer une manifestation neuropsychiatrique au lupus lui-même. De ce fait, l’attribution est déterminée sur la base de l’exclusion des autres causes, en utilisant les outils cliniques, de laboratoire et d’imagerie disponibles. [71, 72, 73, 74, 75, 76, 77]
En savoir plus

206 En savoir plus

La transfusion plaquettaire Exprience de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech

La transfusion plaquettaire Exprience de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech

Un hémogramme est effectué pour déterminer le taux de plaquettes qui doit être supérieur à 200000 par microlitre, afin d’avoir un rendement satisfaisant, et un bilan d’hémostase (TP, TCA) avec un intervalle d’âge des donneurs entre 18 et 58 ans. Le séparateur utilisé dans le laboratoire HMA est un séparateur à flux discontinu MCS+ d’Haemonetics. Afin de maintenir un débit veineux optimal, la MCS est équipée d’un brassard gonflable, qui maintient automatiquement une pression prédéterminée au cours du cycle de prélèvement.

146 En savoir plus

Profil pidmiologique actuel des bactries multirsistantes Exprience de lhpital militaire Avicenne de Marrakech

Profil pidmiologique actuel des bactries multirsistantes Exprience de lhpital militaire Avicenne de Marrakech

Figure 26:Algorithme de screening des souches productrices de carbapénémase (CASFM 2016) [4] 3.2. Les techniques biochimiques basées sur les tests de diagnostic rapides permettent la détection rapide des enzymes de résistance notamment les BLSE et les carbapénémases.Deux techniques, répondant bien aux besoins actuels, ont été mises au point récemment[10].La première technique est basée sur la spectrométrie de masse, et la seconde technique est basée sur le Carba NP test (Carba Nordmann-Poirel test)(Figure 28);le principe de ce dernier repose sur la mise en évidence d’une acidification du milieu lors de l’hydrolyse de la molécule de l’antibiotique testée par l’enzyme ,l’indicateur de pH change de couleur du rouge au jaune lorsque le milieu devient acide traduisant la présence d’une BLSE ou d’une carbapénémase.Certe ;ce sont des techniques rapides sensibles et spécifiques,peu couteuses mais nécessite une mise au point fine, du personnel particulièrement entrainé et un spectromètre de masse ;un appareil très onéreux dans le laboratoire[10].
En savoir plus

142 En savoir plus

Lobsit en ranimation : Exprience du service de ranimation Mdicale de lHpital Militaire Avicenne Marrakech

Lobsit en ranimation : Exprience du service de ranimation Mdicale de lHpital Militaire Avicenne Marrakech

L’Obésité en réanimation. Expérience de l’Hopital HMA Marrakech b. Modifications respiratoires L’obésité se traduit constamment par une atteinte de la fonction respiratoire de type restrictif. Les anomalies retrouvées lors de la réalisation d’épreuves fonctionnelles respiratoires, diminution de la capacité pulmonaire totale, de la capacité vitale et de la capacité résiduelle fonctionnelle notamment, s’accentuent avec l’ancienneté et le degré de l’obésité. Le syndrome restrictif s’explique de façon mécanique par l’infiltration adipeuse entraînant une diminution des compliances pariétale et parenchymateuse et par l’augmentation du volume sanguin intrapulmonaire [31]. Les troubles de compliance s’associent à des atélectasies et induisent une augmentation du travail respiratoire à laquelle participent également l’élévation des résistances des voies aériennes supérieures et la production accrue de CO2 (augmentation du quotient respiratoire) en rapport avec une déviation métabolique favorisant l’utilisation des glucides au détriment de celle des lipides.
En savoir plus

118 En savoir plus

Tumeurs ovariennes : exprience du service de chirurgie gnrale de lhpital militaire Avicenne

Tumeurs ovariennes : exprience du service de chirurgie gnrale de lhpital militaire Avicenne

Les symptômes les plus fréquents sont les douleurs pelviennes, une masse palpable ou une augmentation de volume de l’abdomen. La présentation clinique peut être un tableau d’urgence chirurgicale (nausées, vomissements) lors d’une torsion ou rupture tumorale. La torsion d’annexe est la principale complication des tumeurs ovariennes, notamment du tératome mature (3,2 à 16 %). L’échographie est l’examen de première intention. Les tumeurs germinales, bénignes ou malignes, présentent des aspects typiques avec graisse et/ou calcifications. Les critères prédictifs de malignité en imagerie sont une hypervascularisation tumorale, une tumeur de plus de 12 cm et/ou une ascite abondante. [58]
En savoir plus

151 En savoir plus

Les manifestations hmatologiques du lupus rythmateux systmique : Exprience du service de mdecine interne de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech

Les manifestations hmatologiques du lupus rythmateux systmique : Exprience du service de mdecine interne de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech

Les manifestations hématologiques du lupus érythémateux systémique : Expérience du service de médecine interne de l’Hôpital Militaire Avicenne - 2 - Le lupus érythémateux disséminé est considéré comme un model de la maladie auto- immune aux multiples aspects, son étiologie exacte reste inconnue mais se caractérise par une importante production d’auto anticorps et de complexes immuns, elle fait probablement intervenir des interactions complexes entre des facteurs hormonaux, génétiques et des facteurs d’environnement. [1]

115 En savoir plus

Les Manifestations ophtalmologiques dans le cadre de la maladie de Behet: Exprience du service de Mdecine Interne  lhpital Militaire Avicenne- Marrakech

Les Manifestations ophtalmologiques dans le cadre de la maladie de Behet: Exprience du service de Mdecine Interne lhpital Militaire Avicenne- Marrakech

À l'heure actuelle, le traitement immunosuppresseur de l'uvéite dans la maladie de Behçet repose sur des immunosuppresseurs conventionnels, dont les plus utilisés sont l'azathioprine e[r]

270 En savoir plus

Les pneumopathies nosocomiales en milieu de ranimation  lhpital militaire Avicenne Marrakech

Les pneumopathies nosocomiales en milieu de ranimation lhpital militaire Avicenne Marrakech

Ont été inclus dans notre étude tous les malades hospitalisés pendant plus de 48 heures y compris les malades atteints de pneumopathie nosocomiale (PN) et les malades non infectés.. Les[r]

134 En savoir plus

Les uvites au service de medecine interne  Lhpital militaire avicenne de marrakech

Les uvites au service de medecine interne Lhpital militaire avicenne de marrakech

Notre étude comprend 13 patients atteints de la maladie de Behçet : 4 d’entre eux ont été traités par corticothérapie orale seule, 3 par bolus de méthylprednisolone suivi par un traite[r]

216 En savoir plus

Profil bactriologique des infections urinaires  lhpital militaire Avicenne de Marrakech

Profil bactriologique des infections urinaires lhpital militaire Avicenne de Marrakech

C’est l’une des principaux motifs de consultation, d’explorations microbiologiques et de prescription d’antibiotiques. Avec leurs conséquences sur le coût des soins et du développement de résistances bactériennes. [1] L’examen cytobactériologique des urines reste l’examen clé pour le diagnostic positif de cette infection, il permet d’identifier le germe responsable et d’étudier sa sensibilité aux antibiotiques. Le recueil de l’échantillon ainsi que son acheminement vers le laboratoire doivent être effectué dans des conditions strictes et selon un protocole bien défini pour éviter les erreurs d’interprétation.
En savoir plus

115 En savoir plus

La gestion des anticoagulants dans le service durologie  lHpital Militaire Avicenne de Marrakech

La gestion des anticoagulants dans le service durologie lHpital Militaire Avicenne de Marrakech

En raison de la longueur moyenne plus courte de la chaîne polysaccharidique, les HBPM offrent plusieurs avantages par rapport à HNF standard. Ils ont une relation dose-réponse plus prévisible, permettant un dosage standard basé sur le poids. De plus, HBPM peut être administrée par voie sous-cutanée et sans surveillance de laboratoire [100-101] offrant ainsi la possibilité d'administrer une anticoagulation péri-opératoire à domicile tandis que l'anticoagulation orale est interrompue en pré-opératoire et reprise après l'opération. En revanche, l'HNF doit être administrée par voie intraveineuse et nécessite une surveillance hospitalière.
En savoir plus

183 En savoir plus

Les tumeurs des voies biliaires : Exprience du service de chirurgie gnrale  lhpital militaire AVICENNE de MARRAKECH ( propos de 24 cas)

Les tumeurs des voies biliaires : Exprience du service de chirurgie gnrale lhpital militaire AVICENNE de MARRAKECH ( propos de 24 cas)

AVICENNE de MARRAKECH (à propos de 24 cas) 2. Aspect macroscopique :  Le cancer vésiculaire : Les cancers vésiculaires se présentent le plus souvent sous une forme diffuse (60% des cas) ou plus rarement localisée touchant alors avec une même fréquence le fond, le corps ou le collet vésiculaire. On distingue une forme polyploïde réalisant une masse sessile friable à la surface de la muqueuse et une forme infiltrant, plus fréquente, se présentant comme un épaississement localisé ou diffus de la paroi vésiculaire, pouvant prendre un aspect comparable à celui d'une cholécystite. Les cancers évolués s'étendent dans le parenchyme hépatique et forment une masse tumorale centrée sur la vésicule. Les cancers superficiels ne sont pas visibles et sont découverts fortuitement sur l'examen histologique d'une vésicule biliaire opérée le plus souvent pour une lithiase vésiculaire symptomatique [142].
En savoir plus

159 En savoir plus

Show all 1273 documents...

Sujets connexes