Haut PDF Femmes victimes de violence : Expérience du CHU Mohammed VI

Femmes victimes de violence : Expérience du CHU Mohammed VI

Femmes victimes de violence : Expérience du CHU Mohammed VI

fiables car le nombre de viols dénoncés est très en-dessous de la réalité” (36). On estime qu’une femme sur cinq dans le monde sera victime de viol ou de tentative de viol dans sa vie (37). Dans une étude portant sur près de 1 200 élèves de classe de troisième à Genève (Suisse), 20 % des filles ont déclaré avoir été victimes au moins une fois d’un acte d’abus sexuel (38). Selon l’étude multipays menée par l’OMS en 2006 et portant sur la violence familiale, entre 10 et 12 % des femmes au Pérou, au Samoa et en Tanzanie ont été victimes de violence sexuelle après l’âge de 15 ans, commise par des non-partenaires. D’autres études sur la population indiquent que 11,6 % des Canadiennes déclarent avoir été victimes de violence sexuelle de la part de non-partenaires au cours de leur vie, et qu’entre 10 et 20 % des Néo-Zélandaises et des Australiennes ont été victimes de diverses formes de violence sexuelle de la part de non- partenaires, notamment des attouchements sexuels non souhaités, des tentatives de viol et des viols (39). Dans de nombreuses sociétés, le système juridique et l’attitude de la communauté ajoutent au traumatisme dont sont victimes les femmes ayant subi un viol. Les femmes sont souvent considérées comme responsables de la violence dont elles ont été victimes, et dans de nombreux pays, les lois comportent des lacunes qui permettent aux auteurs d’actes de violence sexuelle d’agir en toute impunité. Dans certains pays, le code pénal permet à un violeur de rester libre s’il propose à la victime de l’épouser (40).
En savoir plus

127 En savoir plus

Expérience du service de gynécologie obstétrique A CHU Mohammed VI - Marrakech

Expérience du service de gynécologie obstétrique A CHU Mohammed VI - Marrakech

Aux USA, on a constaté une diminution récente des accouchements par voie basse passant de 28.3 % en 1996 à 12.6 % en 2002 après la publication d’études rapportant des taux élevées de rupture utérine (3, 9). En effet, dans une des rares études multicentriques prospectives, le taux de réussite de l’EDT dans les hôpitaux californiens participants était de 75 % (12, 34). Dans la méta-analyse de Mozurkewich et Hutton qui regroupait 15 études publiées entre 1989 et 1999, le taux global de réussite des EDT chez les femmes ayant un ou plusieurs antécédents de césariennes était de 72,3 % (35).
En savoir plus

106 En savoir plus

Cancer du sein : Expérience du service de gynécologie obstétrique A à la maternité du CHU Mohammed VI Marrakech

Cancer du sein : Expérience du service de gynécologie obstétrique A à la maternité du CHU Mohammed VI Marrakech

Il existe cependant des cancers du sein survenant à un âge jeune et environ 15 à 20% des cancers du sein sont diagnostiqués avant 50 ans, c’est parmi ces cancers que la fréquence d’une mutation génique de type BRCA1ou BRCA2 est la plus fréquente [3]. Dans notre étude, l’âge moyen de nos patientes est de 44.1 ans avec un pic de fréquence entre 40 et 49 ans de 39%. Ceci ne concorde pas avec les données de la littérature ou la moyenne d’âge de survenue est de 61 ans [16] avec un pic de fréquence entre 60 et 70 ans [3]. Toutefois nous rejoignons les résultats obtenus à l’INO (Institut national d’oncologie) avec un âge moyen de 46 ans. 75% des cancers du sein surviennent chez la femme de plus de 50 ans et 1% avant l’âge de 30 ans [16,17]. Dans notre série, il est de 40 % chez les femmes de plus de 50 ans et de 6% chez celles de moins de 30 ans.
En savoir plus

179 En savoir plus

Evaluation du soutien clinique universitaire dans les maternités provinciales : Expérience du CHU Mohammed VI

Evaluation du soutien clinique universitaire dans les maternités provinciales : Expérience du CHU Mohammed VI

1- Définition Le soutien clinique dans le domaine des soins obstétricaux d’urgence, consiste en l’amélioration de la qualité à travers une évaluation des services obstétricaux d’un établissement hospitalier provincial, de type SOUC, par une équipe de superviseurs externes, constituée de professeurs universitaires en gynéco obstétrique de la faculté de médecine, de spécialistes en santé publique et administration sanitaire, de gestionnaires de programmes de la MSR et des sages femmes enseignantes dans un institut de formation en carrière de santé. Cette évaluation est basée sur l’observation directe des prestations de soins et de services; ainsi que sur des entretiens avec les prestataires de soins, vise à créer une dynamique d’amélioration de la qualité avec le personnel local tout au long de la mission de visite. (2, 15, 17)
En savoir plus

131 En savoir plus

Prématurité : profil épidémiologique et devenir à court terme : expérience du CHU Mohammed VI

Prématurité : profil épidémiologique et devenir à court terme : expérience du CHU Mohammed VI

1-2. Statut matrimonial : De plus en plus, dans les études il est plus question de femmes vivant seule que de femmes non mariées, les habitudes sociales tendant souvent à ce que les couples vivent souvent ensemble sans contrat de mariage. Mais une étude française récente a montré qu’il existe un risque élevé de naissance prématurée autant dans la cohabitation que chez les mères célibataires vivant seule [36]. Et Deirdre JM de renchérir qu’il n'y a pas de risque associé au statut marital surtout quand les naissances hors-mariage sont très fréquentes [37]. Les controverses s’expliquent surement par les populations étudiées différentes en nombre mais aussi par les types d’études.
En savoir plus

112 En savoir plus

Ictères néonatals : expérience du CHU Mohammed VI

Ictères néonatals : expérience du CHU Mohammed VI

3-1 Ictère précoce : 3-1-1 L’infection néonatale : Dans notre étude, parmi les causes de l’ictère néonatal, l’infection néonatale arrive en premier, elle est retrouvée chez 295 cas soit 81 % des cas. Il s’agit dans tous les cas d’infection materno-foetale bactérienne, ce qui concorde bien avec un taux d’anamnèse infectieuse positive retrouver dans prêt de la moitié des femmes de notre série et un taux de CRP positif chez plus du tiers des nouveaux-nés. En effet l’infection néonatale constitue une cause principale de l’ictère précoce. Ce sont les signes cliniques d'infection qui sont au premier plan: ils doivent systématiquement être recherchés et toute suspicion d'infection néonatale doit être traitée [52]. Dans la série de l’hôpital HASSAN II de Fès, l’infection a aussi représenté la première cause de l’ictère avec un pourcentage de 36% [8].
En savoir plus

126 En savoir plus

Urgences digestives et grossesse au CHU Mohammed VI Marrakech

Urgences digestives et grossesse au CHU Mohammed VI Marrakech

Dans notre série, La mortalité maternelle a été nulle alors que la morbidité était représentée par une menace d’accouchement prématuré chez une patiente et un avortement chez une autre[r]

185 En savoir plus

Lautotransfusion sanguine peropratoire au CHU Mohammed VI de Marrakech

Lautotransfusion sanguine peropratoire au CHU Mohammed VI de Marrakech

Nous avons réalisé une étude prospective au CHU Mohamed VI de Marrakech, les 8 patients inclus ont bénéficié d’une récupération sanguine peropératoire par le RSE C.A.T.S®, dans le cadr[r]

102 En savoir plus

Les spondylarthropathies : exprience du service de rhumatologie du CHU Mohammed VI

Les spondylarthropathies : exprience du service de rhumatologie du CHU Mohammed VI

Ces différentes observations suggèrent une dissociation entre inflammation et progression structurale ou tout du moins un lien seulement partiel. L’inflammation, qu’elle soit clinique, biologique ou magnétique, n’est que faiblement corrélée à la progression structurale. Cette progression correspond à une formation osseuse qui, d’un certain point de vue physiopathologique, s’apparenterait à un phénomène de réparation ou de stabilisation en réponse à un stress à la fois mécanique et inflammatoire [59]. L’étude récente de la topographie des érosions et des néoformations osseuses dans les enthèsites d’Achille suggère que les éperons osseux se développeraient lentement, corroborant notre expérience clinique, et surtout une fois l’inflammation éteinte [60]. L’ossification est endochondrale, intra membraneuse et chondroïde, sans hypertrophie cellulaire ni hypervascularisation locale. [61]
En savoir plus

168 En savoir plus

Résultats des ligamentoplasties (LCA) du genou au CHU Mohammed VI

Résultats des ligamentoplasties (LCA) du genou au CHU Mohammed VI

3-10: positionnement et fixation du néo-ligament : (fig.13-14) Les fils tracteurs du transplant sont introduits à travers le chas de la broche guide transfixiant tibia et fémur. Une traction douce en ''va et vient'' sur les fils tracteurs permet d’introduire le transplant dans le tunnel tibial puis dans le tunnel fémoral. Pour la fixation du transplant, la vis d’interférence étant positionnée au contact de la baguette osseuse fémorale. On vérifie ensuite l’isométrie en tractant le transplant vers le bas et en imprimant des mouvements de flexion extension rotation. La fixation du transplant est ensuite assurée par une vis d’interférence introduite le long d’une broche-guide (on a utilisé des vis non résorbables dans 16 cas et résorbables dans les 10 dernières interventions) .Au début de notre expérience nous avons vérifié systématiquement sous scopie l’emplacement de la broche guide fémorale qui détermine la position finale de la vis de fixation.
En savoir plus

102 En savoir plus

Mortalit aux urgences pdiatriques du CHU Mohammed VI Marrakech

Mortalit aux urgences pdiatriques du CHU Mohammed VI Marrakech

Summary Analysis of the causes of death in children in the pediatric emergency department, may aid the development of management and prevention practices. The mortality of children under- five years constitutes a real problem of public health in the world. The children under-five years remain the age group most concerned for their vulnerability objectified by the scale of mortality. The reason why the United Nations set The Sustainable Development Goals that aims reduce under-five mortality to at least as low as 25 per 1,000 live births. To identify the causes of death in pediatric emergency department as well as to analyze its risk factors to highlight recommendations. This was a retrospective descriptive study including all patients whose death was in pediatric emergency department of the University Hospital Mohamed VI in Marrakech, between January 2012 and December 2016.
En savoir plus

96 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale de l’hydatidose cérébrale de l’enfant (2002-2010) expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge chirurgicale de l’hydatidose cérébrale de l’enfant (2002-2010) expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Les complications de l'intervention chirurgicale dépendent de plusieurs facteurs incluant la localisation, la taille et le nombre du kyste ainsi que la présence d'une autre localisation[r]

128 En savoir plus

Profil épidémiologique des tumeurs vertébrales chez l'adulte Expérience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI (2003-2010)

Profil épidémiologique des tumeurs vertébrales chez l'adulte Expérience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI (2003-2010)

Nous rapportons l’expérience de notre service, à propos d’une série de 60 cas collectée sur une période de 8 ans, dont le but est d’analyser le profil épidémiologique détaillé des tume[r]

181 En savoir plus

Traitement endoscopique de l’hydrocéphalie : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech - A propos de 21 cas

Traitement endoscopique de l’hydrocéphalie : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech - A propos de 21 cas

- 113 - Summary Since now about twenty years, endoscopic third ventriculostomy (VCS) has become the preferred treatment for obstructive hydrocephalus. Knowing that this technique was discovered since the Twenties of the 20th century, thanks to Dandy Walter. But the first results obtained were not satisfactory; moreover the discovery of the mechanical shunts with adjustable valves, about the Fifties by Nulsen and Spitz, pushed the neurosurgeons to forsake this novel method. This one regained its interest after the miniaturization of the instruments of endoscopy and the improvement of the results obtained by several authors. The purpose of this retrospective study about 21 cases is to report the preliminary experience with endoscopic treatment of hydrocephalus in our Neurosurgical Department of University Hospital Center Mohammed VI in Marrakesh.
En savoir plus

156 En savoir plus

Les mningites bactriennes au service de pdiatrie du CHU Mohammed VI

Les mningites bactriennes au service de pdiatrie du CHU Mohammed VI

Le but de ce travail était d’analyser l’épidémiologie des méningites bactériennes à l’hôpital mère-enfant du CHU Mohamed VI de Marrakech. Nous avons procédé à une analyse rétrospective de 108 cas de méningites bactériennes chez l’enfant âgé de 1 mois à 16 ans, colligés de janvier 2009 à décembre 2016. 51,85% des patients avaient moins de 5 ans, avec un âge médian de 4 ans et 6 mois. La tranche d’âge la plus touchée était celle entre 5 à 16 ans (76,85%). Le sexe masculin était prédominant avec un sexe-ratio de 1,51. Le tableau clinique était dominé par la fièvre (92,59%), les vomissements (79,63%), la raideur méningée (69,44%) et les céphalées(63,89%). Le germe responsable a pu être identifié dans 39% des cas. Le Pneumocoque prédominait avec 57,89% des méningites, suivi du Méningocoque et Haemophilus influenzae b dont respectivement 23,68% et 10,52%. Sur les 22 Pneumocoque isolés, deux étaient de sensibilité diminuée à la pénicilline et un était résistant. Le traitement était à base de C3G en mono thérapie (87,04%). L’association ceftriaxone+vancomycine a été donnée dans 5,56%. La durée moyenne d’hospitalisation était de 9 jours. Nous avons déploré 11 cas avec séquelles (10,18%) et3 décès. 12,96% des patients avaient développé des complications. L’hydrocéphalie et les séquelles auditives étaient les plus observées.
En savoir plus

116 En savoir plus

Cancers de la vulve Exprience du CHU Mohammed VI De MARRAKECH

Cancers de la vulve Exprience du CHU Mohammed VI De MARRAKECH

Il semble que la chirurgie vulvaire est associée à un important dysfonctionnement sexuel et la dépression. Ces problèmes semblaient être liés à une perturbation de l’image corporelle conduisant à des troubles sexuels et troubles de l’aversion hypoactive. La dépression et l’âge avancé ont été des facteurs de risque pour les patientes sexuellement actives de mettre fin à leurs relations après la chirurgie. Il n’y a pas de corrélation entre la dysfonction sexuelle et l’étendue de la chirurgie ou le type de vulvectomie (173), il faut supposer que toutes les femmes sont à risque de la dysfonction sexuelle après chirurgie vulvaire.
En savoir plus

206 En savoir plus

Les femmes victimes de violence conjugale au Québec : examen du profil des victimes, des agresseurs et du contexte

Les femmes victimes de violence conjugale au Québec : examen du profil des victimes, des agresseurs et du contexte

Lorsqu’on intègre les caractéristiques de la femme, de l’homme et de la relation dans un modèle de régression logistique 9 , on constate que l'effet du travail et la consommation excessive d'alcool disparaissent chez les femmes et les hommes. Les résultats montrent que les probabilités d'une femme d’être victime de violence conjugale diminuent avec l’âge, l’effet de majoration est de 0,035 par an. En guise d’exemple, les probabilités qu’une femme de 20 ans soit victime de violence conjugale sont 1,5 fois supérieures à une femme de 34 ans. En somme, les jeunes femmes sont plus à risque. Les femmes qui rapportent une incapacité physique ou mentale et celles qui rapportent la prise de certains médicaments sont respectivement deux fois plus à risque de victimisation en contexte conjugal. L’impact de ces deux facteurs est probant dans le modèle. Le sentiment de sécurité est aussi associé à la violence conjugale, chaque fois que l'indice augmente d'un écart-type les probabilités d'être victime de violence conjugale diminuent de 1,40 fois. Autrement dit, les risques de victimisation sont plus faibles chez les femmes qui ont un sentiment de sécurité élevé. Finalement, on observe dans ce modèle que les femmes mariées ont 1,67 fois plus de probabilités d’être victimes de violence conjugale. Ce résultat, contradictoire avec la littérature, reflète possiblement un biais d’échantillonnage, nous y reviendrons.
En savoir plus

19 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des traumatismes de l’étage antérieur de la base du crane expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge neurochirurgicale des traumatismes de l’étage antérieur de la base du crane expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Résumé Résumé Résumé Résumé :::: Les traumatismes de l’étage de la base du crane sont assez fréquents, leur fréquence dans notre série est de 45,8 cas par an en moyenne, leur prise en charge pose des difficultés, le but de cette étude est d’analyser le profil épidémiologique de ces traumatismes ainsi que les problèmes diagnostiques et thérapeutiques que posent .Cette étude concerne 42 cas des traumatismes de l’étage antérieur de la base du crane colligés au service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech du Janvier2002 à décembre 2011.l’âge moyen de nos patients était de 29,4 ans avec une prédominance masculine(78,6%).les accidents de la voie publique représentent la première cause chez l’adulte, par contre chez l’enfant, ce sont les chutes qui en sont la principale cause. le diagnostic est actuellement facilité par le scanner, cependant le diagnostic d’une brèche ostéoméningée pose beaucoup de problèmes et reste surtout clinique devant des rhinorrhée persistant ou méningite récidivante.la méningite représente la redoutable complication, le traitement chirurgical est très discuté et le taux de mortalité est de l’ordre de 7,14%.
En savoir plus

109 En savoir plus

Lupus érythémateux disséminé chez l’enfant, du diagnostic au traitement. Expérience du service de pédiatrie B du CHU Mohammed VI de Marrakech

Lupus érythémateux disséminé chez l’enfant, du diagnostic au traitement. Expérience du service de pédiatrie B du CHU Mohammed VI de Marrakech

SUMMARY Systemic lupus erythematosus (SLE) is an autoimmune inflammatory disease of unknown etiology, rare in children, but often severe. The diagnosis is based on the criteria of the American College of Rheumatology (ACR), validated in children. The aim of our work is to identify the epidemiological, clinical, diagnostic, therapeutic and evolutionary SLE. We conducted a retrospective study, and we collected five cases of LED pediatric in Mohammed VI university hospital of Marrakech between March 2006 and March 2010. All our patients were female with an average age of 12.7 years. The clinical manifestations are polymorphic and show, as reported in the literature, the frequency of constitutional manifestations (100%), skin (100%), joint (80%) and renal manifestations (100%). Inflammation and the hematological damage are constant. The antinuclear antibodies and anti-DNA are present in 80% of cases. The 5 patients received steroids, associated in 4 of them to immunosuppression (severe renal impairment). The trend is especially marked, after a median of 30 months, by the persistence of proteinuria in 80% of cases, and by infectious complications, the most serious was a tuberculous meningoencephalitis in a patient. But no deaths reported in our series. Our results are consistent with those of the literature. We particularly insist on the frequency of renal disease which is feared to cause functional disability and death. Its optimal treatment in children remains debated because of the lack of prospective clinical trials with sufficient numbers of children.
En savoir plus

148 En savoir plus

Profil épidémiologique thérapeutique et évolutif des lymphomes malins non hodgkiniens : expérience du service d’hématologie clinique du CHU Mohammed VI

Profil épidémiologique thérapeutique et évolutif des lymphomes malins non hodgkiniens : expérience du service d’hématologie clinique du CHU Mohammed VI

Abstract Non Hodgkin’s Lymphoma represents a heterogeneous group of cunning proliferations of the system lymphoid. Their heterogeneousness is translated by clinical, morphological, immunological presentations and cytogenetics varied which explain their various classifications .From January, 2004 till December, 2006, 102 cases presenting a LNH were brought together in the service of clinical haematology of the CHU Mohammed VI of Marrakesh. The average age is of 51 years with a peak of age; between 60 and 79 years. The LNH affects the man more than the woman with a sex ratio of 1,06%.The adénopathie is the revealing sign in 62,1% of the cases with cervical siege in 78,1% of the cases followed by the achievement. The average delay of consultation was more than 6 months in 46,1%of the cases. Tuberculosis is found at 5 patients, a patient was affected by the hepatitis C and the other one was positive HIV. The diagnosis of non Hodgkinien’s lymphoma is histopathologic after biopsy in every case. According to the classification work formulation, the lymphome of high rank of wickedness is the dominant (48,6%). The classification Ann Arbor used after balance sheet of extension showed the ascendancy of the vast forms; stage IV (38,85%). Among our patients 53 were assessable on the therapeutic plan. The treatment by chemotherapy protocol CHOP remains the most used. The clinical forgiveness is obtained at 45 patient's that is 84,9% of the cases, while, the therapeutic failure is observed at 4 patient's. The number of lost sight is raised : 29,3%, this rate can be decreased by the efforts begun in our service by the raising awareness of the patients and their families to the adhesion to the treatment and the respect for the consultations.
En savoir plus

120 En savoir plus

Show all 5392 documents...

Sujets connexes