Haut PDF Les complications des stomies au service de chirurgie viscrale HMA ( propos de 32 cas)

Les complications des stomies au service de chirurgie viscrale HMA ( propos de 32 cas)

Les complications des stomies au service de chirurgie viscrale HMA ( propos de 32 cas)

D’après ce qui a précédé, on constate que la procédure d’Hartmann comporte une morbidité non négligeable, ceci est appuyé par le travail réalisé par monsieur Dumont [35], dans lequel ils a conclu que cette opération comporte une morbi-mortalité élevée avec un taux de rétablissement de continuité de 77%, néanmoins elle reste l’opération de choix chez un sujet fragilisé avec péritonite évoluée (par exemple en cas de péritonite sur sigmoïdite diverticulaire). Le taux de non rétablissement de continuité après la réalisation d’une stomie digestive provisoire dépend de plusieurs facteurs qu’il faut étudier un par un sur des échantillons représentatifs de patients afin d’établir des consensus visant à améliorer les chiffres de rétablissement de continuité intestinale. Après avoir étalé les risques encourus par la réalisation d’une stomie digestive distale, il parait judicieux de signaler que la qualité du geste technique et la compétence du chirurgien joue un rôle important dans la survenue des complications comme plusieurs auteurs l’ont prouvé [11], ainsi la maîtrise parfaite des principes de la confection d’une stomie est primordiale pour la lutte contre les complications stomiales.
En savoir plus

138 En savoir plus

Stomies digestives : Les indications et les complications au service de chirurgie gnrale HMA ( propos de 28 cas)

Stomies digestives : Les indications et les complications au service de chirurgie gnrale HMA ( propos de 28 cas)

complications pariétales que sont l'éventration péristomiale ou le prolapsus de la stomie. Le choix du siège de l’iléostomie est fait en préopératoire chez un malade examiné couché puis debout. Le siège de l'iléostomie répond à des critères précis. Elle doit être positionnée dans une région de l'abdomen facile à appareiller, à distance d'un relief osseux, d'un pli de flexion gênant. Elle peut être difficile à réaliser chez un sujet obèse ou chez un patient présentant des zones d'éventration. Le siège électif est en dehors de la gaine du muscle grand droit, à mi-distance entre l'ombilic et l'épine iliaque antérosupérieure, à l'emplacement du point de Mac Burney à droite et de son équivalent à gauche. Il peut être à travers le muscle grand droit, surtout en cas d’iléostomie terminale [22] .
En savoir plus

149 En savoir plus

Les complications de la chirurgie digestive au service de chirurgie viscrale Hpital Arrazi CHU Mohamed VI

Les complications de la chirurgie digestive au service de chirurgie viscrale Hpital Arrazi CHU Mohamed VI

bio-organnique SAOUAB Rachida Radiologie EL FADLI Mohammed Oncologie médicale SAYAGH Sanae Hématologie EL FAKIRI Karima Pédiatrie SEBBANI Majda Médecine Communautaire (médecine préventive, santé publique et hygiène) EL HAKKOUNI Awatif Parasitologie mycologie TAMZAOURTE Mouna Gastro - entérologie EL HAMZAOUI Hamza Anesthésie réanimation WARDA Karima Microbiologie EL KAMOUNI Youssef Microbiologie Virologie ZBITOU Mohamed Anas Cardiologie ELBAZ Meriem Pédiatrie ZOUIZRA Zahira Chirurgie Cardio-

98 En savoir plus

Les gastrectomies : Indications, techniques et rsultats. Exprience du service de chirurgie viscrale du CHU Mohammed VI de Marrakech

Les gastrectomies : Indications, techniques et rsultats. Exprience du service de chirurgie viscrale du CHU Mohammed VI de Marrakech

Après la quasi-disparition des techniques d’opacification, l’endoscopie reste l’examen de première intention pour rechercher une atteinte épithéliale et muqueuse, le scanner quant à lui permet non seulement d’étudier les anomalies pariétales (en cas d’atteinte profonde étendue à la musculeuse et au-delà) mais aussi de faire un bilan exhaustif en cas d’atteinte extrinsèque ou de complications, sous réserve de recourir à une technique adaptée et optimisée : le gastroscanner avec distension hydrique endoluminale..

218 En savoir plus

Etude rtrospective des occlusions intestinales : diagnostic et prise en charge (service de chirurgie viscrale, HIT Marrakech)

Etude rtrospective des occlusions intestinales : diagnostic et prise en charge (service de chirurgie viscrale, HIT Marrakech)

Le volvulus du côlon représente la troisième cause d’occlusion colique dans le monde, avec 2 localisations principales : le sigmoïde et le cæcum. Dans les pays occidentaux, le volvulus du sigmoïde touche préférentiellement l’homme âgé et le volvulus du cæcum, la femme plus jeune. Certains facteurs de risque sont communs aux différentes localisations, notamment la constipation chronique, le régime riche en fibres, l’utilisation fréquente de laxatifs, les antécédents de laparotomie et les prédispositions anatomiques. Le tableau clinique est aspécifique, avec le plus souvent une association douleur abdominale, météorisme et occlusion. L’examen complémentaire de référence est actuellement le scanner abdominopelvien, qui permet de faire le diagnostic et de rechercher d’éventuelles complications. La prise en charge dépend de la localisation du volvulus, du terrain, du malade et de la vitalité du côlon, mais reste une urgence médico-chirurgicale dans tous les cas. La chirurgie en urgence est la règle en cas de critères de gravité clinico-radiologiques, mais est associée à une morbi-mortalité élevée. En cas de volvulus du sigmoïde et en l’absence de critères de gravité, la stratégie idéale est une détorsion endoscopique suivie, dans les 2 à 5 jours, d’un traitement chirurgical consistant en une résection-anastomose sigmoïdienne. Les traitements endoscopiques exclusifs doivent être réservés aux patients ayant un risque opératoire excessif. Dans la localisation cæcale, l’endoscopie n’a pas de place et la chirurgie doit être systématique.
En savoir plus

151 En savoir plus

Les hpatectomies : indications, techniques et rsultats. Exprience du service de chirurgie viscrale du CHU Mohammed VI de Marrakech

Les hpatectomies : indications, techniques et rsultats. Exprience du service de chirurgie viscrale du CHU Mohammed VI de Marrakech

La transplantation par donneur vivant est fondée sur les quatre principes suivants : chez la plupart des individus, le foie peut être séparé chirurgicalement en deux parties autonomes, droite et gauche ; chez un individu normal, on peut réséquer une partie importante du parenchyme hépatique (jusqu’aux deux tiers environ), la partie restante se régénérant rapidement ; lorsqu’on transplante un greffon partiel de petite taille, celui-ci se régénère pour atteindre une taille proche de celle d’un greffon complet ; enfin, des équipes expérimentées peuvent réaliser une hépatectomie chez un sujet sain avec une morbidité faible et une mortalité inférieure à 1 %. Paradoxalement, le fait que le donneur soit génétiquement apparenté ne semble pas modifier l’incidence du rejet. Globalement, les résultats pour le receveur sont comparables à ceux de la transplantation par donneur en état de mort cérébrale. Toutefois, il s’agit d’une intervention chirurgicale lourde pour le donneur, avec un taux de complications sévères de l’ordre de 15 % à 20 % [162].
En savoir plus

183 En savoir plus

Aspect diagnostique et thrapeutique des mucocles appendiculaires au service de chirurgie viscrale. CHU Mohamed VI(Etude rtrospective sur 5 ans)

Aspect diagnostique et thrapeutique des mucocles appendiculaires au service de chirurgie viscrale. CHU Mohamed VI(Etude rtrospective sur 5 ans)

Le terme de mucocèle est un terme descriptif pour un état macroscopique et ne permet de préjuger ni les mécanismes pathogéniques ni les lésions histologiques responsables de l’hypersécrétion ou de l’accumulation du mucus ni le mode évolutif de l’affection. En effet, depuis sa première description, cette entité pathologique a suscité l’intérêt de plusieurs auteurs de par sa rareté, sa présentation clinique non spécifique, la difficulté de son diagnostic préopératoire (MA se découvert histologiquement en post-opératoire dans près de 70% (2)), l’absence d’unicité histologique, son étiopathogénie controversée et ses complications particulières.
En savoir plus

114 En savoir plus

La prise en charge mdico-chirurgicale des volvulus du sigmode sur dolichoclon au service de chirurgie viscrale du CHU Mohamed VI, Marrakech

La prise en charge mdico-chirurgicale des volvulus du sigmode sur dolichoclon au service de chirurgie viscrale du CHU Mohamed VI, Marrakech

b. Type de traitement chirurgical : b.1. Résection anastomose en urgence : Touré et al ont rapporté 50 cas traités à Dakar, dont 13 avaient bénéficiés d’une colectomie idéale, la mortalité était lourde (31%) liée aux complications sévères de ce type d’approche : choc septique, lâchage anastomotique et pneumopathie [81], par contre Akcan et al ont prôné les avantages de la résection avec anastomose primaire, dans une étude comparant cette méthode incluant 91 patients versus la colostomie type Hartmann chez 45 patients, la mortalité était de 5,5 et 4,4% respectivement dans les deux groupes [45] .
En savoir plus

129 En savoir plus

Confrontation cho-clinique des appendicites aigus: Etude rtrospective au service de chirurgie viscrale au CHU Mohammed VI

Confrontation cho-clinique des appendicites aigus: Etude rtrospective au service de chirurgie viscrale au CHU Mohammed VI

et son atteinte donne un tableau d’une occlusion fébrile. b.2. Formes évolutives : [6, 10,17]  Plastron appendiculaire : C’est l’évolution subaiguë de l’appendicite qui laisse le temps au péritoine de se cloisonner avec formation d’adhérences épiploïques et grêliques séparant la FID du reste de la cavité péritonéale. Il évolue dans un contexte subaigu avec asthénie, amaigrissement, nausées, constipation et douleur à la FID évoluant depuis plusieurs semaines. L’examen retrouve un empattement profond de la FID, dure, blindant la paroi, mal limité et parfois accessible au TR. Il pose le diagnostic différentiel avec une tumeur, imposant parfois la pratique d’un lavement baryté qui objective un refoulement du cæcum avec image de compression intestinale distale opacifiée. Un traitement médical (antibiotiques + poche de glace) doit être instauré avec surveillance étroite (clinique, NFS et température) L’appendicectomie sera pratiquée 3 à 4 mois plus tard. En l’absence de traitement, des complications sont possibles notamment l’abcédation.
En savoir plus

138 En savoir plus

Apport de limagerie dans les occlusions intestinales aigues chez ladulte. (Etude rtrospective  propos de 50 cas au sein du service de chirurgie viscrale  lhpital militaire Avicenne de Marrakech)

Apport de limagerie dans les occlusions intestinales aigues chez ladulte. (Etude rtrospective propos de 50 cas au sein du service de chirurgie viscrale lhpital militaire Avicenne de Marrakech)

a.7.Corps étrangers L’ingestion accidentelle de corps étrangers est plus fréquente chez l’enfant, chez les sujets porteurs de prothèses dentaires et chez les malades psychiatriques ou retardés mentaux. L’ingestion volontaire est fréquemment observée dans le monde carcéral. Quatre-vingt-dix pour cent des corps étrangers avalés suivent sans encombre le transit digestif, 10 % environ doivent être récupérés par endoscopie et 1 % nécessite une intervention chirurgicale [120, 121]. Les complications dépendent de la taille et de la forme du corps étranger. Les objets pointus ou acérés s’impactent et provoquent une inflammation et/ou une perforation locale ; seules les perforations couvertes non responsables de syndrome péritonéal aigu peuvent se révéler dans un tableau d’occlusion fébrile. Les corps étrangers mousses et volumineux peuvent, mais cela est plus rare, entraîner des symptômes obstructifs, nausées, vomissements et diarrhées. Un rétrécissement anormal extrinsèque ou intrinsèque de la lumière intestinale prédispose à l’obstruction. Les sièges préférentiels de l’obstruction sont le duodénum et l’iléon terminal. Citons les occlusions par migration intestinale d’un ballon gastrique de Garren-Edwards mis en place pour le traitement des obésités morbides [122].
En savoir plus

174 En savoir plus

La prothse idale pour cure dventration post-opratoire : tude rtrospective au service de chirurgie viscrale

La prothse idale pour cure dventration post-opratoire : tude rtrospective au service de chirurgie viscrale

In vivo, la réticulation modifie le remodelage tissulaire et l’infiltration cellulaire, et augmente ainsi la durée de résorption de l’implant. Pour certains, la réticulation limite la régénération tissulaire car la bioprothèse adopte un comportement proche d’une prothèse synthétique, non ou très lentement résorbable, avec potentiellement une diminution de la robustesse du tissu réparé à terme. De plus, les implants réticulés seraient très immunogéniques (activation macro/monophagique) et augmenteraient la réponse inflammatoire au contact du tissu hôte (cyto-kines pro-inflammatoires). Cliniquement, une étude rétrospective récente sur la base de données de la FDA [75] retrouve 75% de complications liées à l’utilisation de bioprothèses réticulées, d’autant plus que ces prothèses étaient implantées en milieu infecté (79%) et que leur sensibilité naturelle à la colonisation bactérienne est élevée. L’encapsulation des implants réticulés est une complication liée à la fois à la réaction inflammatoire de l’hôte, à l’immunogénicité et au moins bon remodelage tissulaire dû à une intégration tissulaire insuffisante. Cette encapsulation, considérée comme une réaction de rejet hôte-greffon, peut conduire à diminuer la qualité de la réparation tissulaire et à pratiquer le retrait de l’implant. D’après l’étude menée par Liang et al., avec un taux de réticulation de 60%, la régénération tissulaire serait assurée, tout en évitant la dégradation enzymatique de l’implant [75]. 

En savoir plus

155 En savoir plus

Les hernies inguinales trangles : Aspects pidmiologiques cliniques et thrapeutiques. tude rtrospective sur 4 ans au service de chirurgie viscrale de lhpital militaire Avicenne Marrakech

Les hernies inguinales trangles : Aspects pidmiologiques cliniques et thrapeutiques. tude rtrospective sur 4 ans au service de chirurgie viscrale de lhpital militaire Avicenne Marrakech

La liste des complications per-opératoires est longue, mais leur incidence est heureusement très faible. Les complications pouvant être rencontrées sont : 4.1 Les hémorragies : Les complications hémorragiques concernent les lésions de la branche pubienne de l’artère obturatrice, les vaisseaux épigastriques inférieurs ou les vaisseaux iliaques externes. Les deux premières n’ont aucune conséquence grave. En revanche, une lésion de la veine iliaque externe, plus exposée que l’artère, doit être reconnue et réparée. En cas de saignement important leur ligature est sans conséquence. Les gestes de restauration artérielle par transplant veineux méritent d’être connus du chirurgien herniaire. La ligature de la veine fémorale est interdite sous menace de catastrophe et ne peut représenter qu’un geste temporaire de sauvetage, heureusement exceptionnel. Peu d’observations de lésions vasculaires graves ont été publiées (76).
En savoir plus

141 En savoir plus

Le cancer de l'estomac Etat des lieux :  propos d'une srie de 50 cas au service de chirurgie viscrale  l'Hpital Militaire Avicenne

Le cancer de l'estomac Etat des lieux : propos d'une srie de 50 cas au service de chirurgie viscrale l'Hpital Militaire Avicenne

SUMMARY SUMMARY SUMMARY SUMMARY Everywhere in the world, gastric cancer is still a public health problem. Its incidence has declined in recent years. In Morocco and because of the absence of cancer registry, its impact and its evolution are unfortunately unknown. The aim of our work is to describe the tumor malignant gastric visceral surgery in department of the military hospital Avicenna HMA Marrakesh. This is a retrospective study spread over 5 years from January 2008 to December 2012 interesting 50 records of patients. Gastric cancer came in 2nd place of digestive cancers (18%). The sex ratio was 2.84. The average age was 56 years in both sexes. The clinical symptomatology was dominated by epigastric pain (82%). Physical examination found a mucocutaneous pallor in 17% of cases, an epigastric mass in 10%. The diagnosis of gastric cancer was confirmed by endoscopy and biopsy performed in all our patients. The gastric tumor was mostly seat-Antropyloric (46%), appearance ulcerative budding (48%). Adenocarcinoma was by far the most common histological type (86%) with a predominance of type moderately differentiated (42%). Staging of deep lymph nodes found in 26 cases and liver metastases in 25 cases. Gastric cancer was often diagnosed at a late stage because the T3, Nx, M0 prevails in our study (37.2%). Surgical treatment with curative intent was planned that 22 patients. There is a predominance of lower polar gastrectomy (63.6%) which corresponded to locations distal common. Curative chemotherapy was used in 8 cases and palliative in 5 cases. Combinated radio-adjuvant chemotherapy was performed in 6 patients. In our study is comparable to the literature. However, we emphasize that our patients consult at an advanced stage of their disease which complicates their subsequent management. The diagnosis of early forms implies a systematic endoscopic examinations and close monitoring of patients at high risk in the expectation of a Helicobacter pylori vaccine and mass screening credible to improve the prognosis of gastric cancer.
En savoir plus

161 En savoir plus

Le kyste hydatique du foie compliqu au service de chirurgie viscrale  lHMA( propos de 10 cas)

Le kyste hydatique du foie compliqu au service de chirurgie viscrale lHMA( propos de 10 cas)

L’hydatidose est une anthropozoonose cosmopolite, due au développement dans l’organisme humain de la forme larvaire d’un taenia du chien dit « Echinococcus granulosis » [1,2,3]. Elle peut atteindre jusqu’à 5% de la population des zones de forte endémie [4]. Sa localisation privilégiée est le foie [2]. C’est une maladie réputée bénigne mais qui peut devenir grave à cause de ses complications. Elle risque aussi de mettre en jeu le pronostic vital [5, 6,7]. Elle sévit sur le mode endémique dans les pays du pourtour méditerranéen comme le Maroc [2,3] et constitue un véritable problème de santé publique par sa fréquence, sa morbidité et sa mortalité potentielle [1, 3, 4, 8,9].
En savoir plus

161 En savoir plus

Complications liées aux stomies de décharge dans le traitement chirurgical de l'endométriose digestive

Complications liées aux stomies de décharge dans le traitement chirurgical de l'endométriose digestive

68 réaliser un test à l’air rectal. En cas de test à l’air positif ou douteux, une stomie secondaire était réalisée de manière prophylactique. Par la suite, les patientes avec une stomie bénéficiaient d’une radiographie abdomino-pelvienne après lavement baryté ou d’une coloscopie virtuelle 2 mois après l’intervention, afin de s’assurer de l’absence de fistule recto- vaginale. Lorsque la cicatrisation complète de l’anastomose digestive était confirmée, la stomie était alors fermée dans les 4 semaines suivantes dans le service de Chirurgie Digestive. En revanche, si l’imagerie montrait la présence d’une fistule recto-vaginale, la prise en charge passait alors par une réparation chirurgicale par voie vaginale et/ou anale avec un maintien en place de la stomie. En cas d’échec de cette intervention, une approche abdominale était proposée afin de suturer le trajet fistuleux, voire de réaliser une résection segmentaire avec une nouvelle anastomose. Après chacune des étapes chirurgicales, une imagerie contrôlait l’absence de récidive de fistule avant de fermer la stomie. Un traitement hormonal continu était prescrit en post-opératoire pour les patientes ne désirant pas de grossesse dans le but de réduire le risque de récidive de l’endométriose.
En savoir plus

103 En savoir plus

Les ictres noplasiques :Exprience du service de chirurgie gnrale HMA de Marrakech

Les ictres noplasiques :Exprience du service de chirurgie gnrale HMA de Marrakech

VIII. Evolution et pronostic:: Les chirurgies des voies biliaires et du pancréas ont en commun de s'adresser fréquemment à des patients atteints d'un ictère rétentionnel. Plusieurs études ont montré que l'ictère est en lui-même responsable d'altérations de la coagulation et d'atteintes viscérales,ce qui constitue un facteur de risque de complications : incidence plus élevée d'insuffisance rénale postopératoire, mais aussi de sepsis, d'hémorragies, de dysfonctions hépatiques et risque de surmortalité de l'ordre de 16 %.Il est donc source d’accroissement de la morbidité et mortalité péri et postopératoires.[153.154]
En savoir plus

146 En savoir plus

Complications nutritionnelles après chirurgie de l’obésité

Complications nutritionnelles après chirurgie de l’obésité

Aux externes, qui m’ont rappelé l’externe que j’étais, et qui m’ont bien fait marrer. Aux secrétaires, infirmières de service et de bloc, vous êtes trop nombreuses pour toutes vous citer. Merci à celles (et ceux) qui ont su rendre ces années plus agréables, par leurs compétences, leur gentillesse, leur bienveillance et leur compréhension de nos difficultés.

54 En savoir plus

Effets de la chirurgie bariatrique sur les complications hépatiques de l’obésité

Effets de la chirurgie bariatrique sur les complications hépatiques de l’obésité

[4] . This study demonstrates that LSG is a valuable option in case of LAGB failure, as it results in a similar rate of postoperative complications and weight loss compared with primary LSG. LSG has been proposed as an alternative to more complex surgical procedures such as the RYGB or the duodenal switch. The Achilles’ heel of the LSG is the risk of a leak that may occur in up to 5% of the cases [15] . A history of LAGB is considered by most to increase the risk of leak for several reasons ( Table 5 ). The scar tissue around the LAGB may impair stapling and interfere with the healing of the stapled stomach. Furthermore, the LAGB may also jeopardize the tiny vascular supply of the esophagogastric junction where most leaks occur. Our policy consists in removing the gastric band first and doing the LSG after an interval of at least 3 months. The rational underlying the 2-step approach is that the scar tissue around the stomach progressively disappears once the band has been removed, rendering the LSG technically easier and safer. Indeed, we believe that the regression of the thick scar tissue around the stomach diminishes the risk of staple line failure due to incomplete staple closure that, in turn, may be at the origin of the leak. The 2-step approach also facilitates the undoing of the gastrogastric tunnel at the time of band removal, eliminating the risk of stapling over a plicated stomach and renders the gastric fundus mobilization easier at the time of the second step. As there is no consensus on the timing of conversion after failed LAGB, i.e., band removal and secondary conversion (2-step approach) versus
En savoir plus

151 En savoir plus

Gestion des complications et des échecs en chirurgie plastique parodontale

Gestion des complications et des échecs en chirurgie plastique parodontale

• Œdème : une intervention de chirurgie buccale peut entraîner une tuméfaction (gonflement de la joue ou de la lèvre) plus ou moins importante. C’est une réaction normale de l’organisme traitée par les médicaments anti-inflammatoires qui vous ont été prescrits. Pour limiter l’œdème, vous pouvez appliquer une vessie de glace (ou des glaçons enveloppés dans un linge) sur le côté du visage atteint, pendant une dizaine de minutes toutes les demi-heures, et ce pendant les 3 heures qui suivent l’intervention. N’utilisez pas de compresse chaude. L’œdème éventuel commencera à disparaître entre le troisième et le septième jour suivant l’intervention.
En savoir plus

83 En savoir plus

Les complications de la chirurgie des hernies de la paroi abdominale : Exprience de lhpital Ibn Tofal

Les complications de la chirurgie des hernies de la paroi abdominale : Exprience de lhpital Ibn Tofal

Les complications de la chirurgie des hernies de la paroi abdominale : Expérience de l’hôpital Ibn Tofaïl Il est parfois extrêmement difficile de faire la distinction entre des douleurs liées à une neuropathie pariétale et celles d’origine purement musculaire ou viscérale. Plusieurs théories ont été proposées pour expliquer la pathogenèse de l'inguinodynie chronique. Les douleurs d’origine neuropathique sont secondaires à des sections complètes ou partielles des nerfs de la région inguinale ou à leur incarcération dans une ligature, une suture, d'autres dispositifs de fixation ou elles peuvent être directement liées au rétrécissement ou à la plicature de la prothèse. De plus, une réponse inflammatoire au matériel étranger implanté a été également citée comme une cause. Enfin, certains patients peuvent développer des récidives, qui à son tour, peut entraîner des douleurs. Néanmoins, l’étiologie est beaucoup plus complexe à ce qui parait, elle peut être multifactorielle, ce qui rend difficile la détermination de la pathologie exacte et, par la suite, les stratégies de traitement (315).
En savoir plus

227 En savoir plus

Show all 4248 documents...

Sujets connexes