Haut PDF Intrt de la chirurgie prcoce dans la hernie discale lombaire: exprience du service de Neurochirurgie CHU Mohamed VI Marrakech

Intrt de la chirurgie prcoce dans la hernie discale lombaire: exprience du service de Neurochirurgie CHU Mohamed VI Marrakech

Intrt de la chirurgie prcoce dans la hernie discale lombaire: exprience du service de Neurochirurgie CHU Mohamed VI Marrakech

 les effets indirects des structures de voisinage réagissant à la présence de matériel nucléaire au contact des racines nerveuses: réaction auto-immune dirigée contre le nucléus. - Concernant l’histoire naturelle de la HD, l’analyse morphologique de la hernie indique que les hernies volumineuses et migrées tendent à se résorber spontanément plus souvent que les protrusions ou les petites hernies. Les changements du volume herniaire s’observent habituellement après six mois et correspondant généralement à une évolution clinique favorable. Des cytokines pro inflammatoires secrétées par les macrophages et les cellules endothéliales du tissu de granulation stimulent la production de collagénase et de stromélysine favorisant ainsi le processus de destruction du fragment discal dégénéré. [82]
En savoir plus

104 En savoir plus

Chirurgie endoscopique de la hernie discale lombaire : expérience du service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI à propos de 12 cas (Mai 2007-Octobre 2008)

Chirurgie endoscopique de la hernie discale lombaire : expérience du service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI à propos de 12 cas (Mai 2007-Octobre 2008)

VIII. Le diagnostic différentiel [36,40,41,42] La fréquence exacte des sciatiques non discales est difficile à préciser, mais elle peut être chiffrée approximativement autour de 5% [46]. Les circonstances dans lesquelles on peut rencontrer une sciatique non discale sont variées. Doivent mériter une attention particulière : l’âge avancé du sujet, des antécédents de tuberculose, de néoplasme, l’allure évolutive : installation insidieuse, sans cause déclenchante, avec exacerbation nocturne de la douleur, l’existence d’une altération de l’état général avec accélération parallèle de la vitesse de sédimentation, la topographie du territoire neurologique qui n’est pas strictement unilatérale ou mono-radiculaire, l’aspect de la trame osseuse : pédicules, trous de conjugaison, trous sacrés, et enfin les données de la ponction lombaire qui, dans ce contexte sera pratiquée à titre systématique et qui pourra montrer une hyper albuminorachie, une réaction cellulaire…
En savoir plus

88 En savoir plus

L'intrt de l'abord antrieur dans la prise en charge de la hernie discale cervicale Exprience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

L'intrt de l'abord antrieur dans la prise en charge de la hernie discale cervicale Exprience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

• Les méthodes du traitement percutané :  La chimionucléolyse : Il existe différents produits nucléolytiques :  La chymopapaine a la propriété d’hydrolyser les polymères de protéoglycanes du disque intervertébral qui, de ce fait, perdent leur pouvoir hydrophile. Le disque et la hernie discale se déshydratent et par conséquent l’espace intervertébral se pince après quelques semaines ou mois. La chimionucléolyse à la papaïne n’est plus réalisée actuellement en raison de l’arrêt de la production de la chymopapaine. Ce traitement était efficace dans le traitement des névralgies cervicobrachiales dans 83% à 97% des cas, mais les complications bien qu’exceptionnelles, étaient gravissimes.  La collagénase a un puissant effet collagénolytique dans le nucleus pulposus et, à
En savoir plus

159 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la sciatique  par hernie discale lombaire  Exprience du service de neurochirurgie du CHU  Mohammed VI de Marrakech sur une priode de 13 ans

La prise en charge chirurgicale de la sciatique par hernie discale lombaire Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech sur une priode de 13 ans

Concernant l’histoire naturelle de la HD, l’analyse morphologique de la hernie indique que les hernies volumineuses et migrées tendent à se résorber spontanément plus souvent que les protrusions ou les petites hernies. Les changements du volume herniaire s’observent habituellement après six mois et correspondant généralement à une évolution clinique favorable. Des cytokines pro inflammatoires secrétées par les macrophages et les cellules endothéliales du tissu de granulation stimulent la production de collagénase et de stromélysine favorisant ainsi le processus de destruction du fragment discal dégénéré.
En savoir plus

158 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la sciatique par hernie discale lombaire. Exprience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI sur une priode de 10 ans

La prise en charge chirurgicale de la sciatique par hernie discale lombaire. Exprience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI sur une priode de 10 ans

 Technique L’intervention se fait habituellement sous anesthésie générale. Les techniques d’anesthésie locorégionales sont possibles. Une broche guide est mise en regard de la lame, en percutané, contrôlée sous amplificateur de brillance. Cela permet d’éviter les erreurs d’étage. Ensuite, l’incision de 2 cm est réalisée, des tubes dilatateurs de taille croissante pour décoller les muscles paravértébraux sans les couper, sont introduits et sont mis en regard de l’espace à opérer et sont fixés ensuite sur un bras qui est rattaché à la table. L’endoscope est ainsi placé dans les tubes dilatateurs. Ensuite l’intervention est poursuivie selon le même procédé que celui de la chirurgie conventionnelle. Après ouverture du ligament jaune et courte laminectomie de la lame sus-jacente, on accède à la racine et à la hernie. Le disque est repéré et incisé, les séquestres ôtés et le disque excisé, la racine est alors bien libre. La fermeture se fait en 2 plans seulement sans drainage (Figure 16, 17, 18,19).
En savoir plus

135 En savoir plus

Intrt de la neuronavigation en neurochirurgie: exprience du service de neurochirurgie de Lhpital Ar-razi CHU Mohammed VI

Intrt de la neuronavigation en neurochirurgie: exprience du service de neurochirurgie de Lhpital Ar-razi CHU Mohammed VI

L’objectif de notre étude est d’évaluer l’apport de la neuronavigation dans la prise en charge de la pathologie neurochirurgicale sur une série de 12 patients opérés au sein du service de neurochirurgie de l’Hôpital Ar-razi du CHU Mohamed VI de Marrakech durant une période de 1 an allant de 1er aout 2016 au 31 juillet 2017. L’âge de nos patients était compris entre 30 et 78 ans avec une moyenne d’âge de 54 ans, et une prédominance féminine de 58 %. Dans notre série, trois patients avaient une tumeur cérébrale de localisation profonde, six autres étaient suivis pour maladie de Parkinson réfractaire au traitement médical, et des cas isolés d’hydrocéphalie, de brèche ostéo-méningée et d’hernie discale lombaire. L’IRM a été réalisée chez dix patients et la TDM chez deux patients. Le système de neuronavigation utilisé était MEDTRONIC S7 stealthstation.L’anesthésie générale a été réalisée chez tous les patients. Six patients porteurs de maladie de Parkison réfractaire au traitement antalgique ont bénéficié d’une chirurgie éveillée pour la pose d’électrodes de stimulation profonde. Le marquage par counturing a été fait à l’aide d’un système informatique de repérage intégré dans le système de neuronavigation. La durée de l’acte chirurgical variait en fonction de l‘indication avec une moyenne de 6 heures [0,33 -11heures]
En savoir plus

95 En savoir plus

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

point des systèmes permettant un abord direct du canal rachidien ou du foramen sous contrôle endoscopique. b.2. Indications L’indication chirurgicale se pose devant une radiculalgie bien expliquée par la hernie discale qui résiste au traitement médical ou s’accompagne de signes neurologiques déficitaires. La technique endoscopique convient à tous les types de hernie discale, y compris aux récidives [176, 177]. Si ses avantages peuvent être discutés pour une hernie simple chez un patient maigre, ils deviennent manifestes dans toutes les situations profondes telles que les hernies foraminales ou extra-foraminales ou chez des patients obèses, situations dans lesquelles, l’incision cutanée reste de la même taille. Cette technique endoscopique peut également être utilisée dans les canaux lombaires étroits lorsque la sténose prédomine à un seul niveau.
En savoir plus

241 En savoir plus

Aspects neurochirurgicaux des adénomes hypophysaires, expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI de Marrakech

Aspects neurochirurgicaux des adénomes hypophysaires, expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI de Marrakech

optiques (NO) par les recessi opticocarotidiens médiaux (ROCmed) et externes (ROCext). L’ouverture des cellules ethmoïdales expose le planum et l’étage antérieur [2]. b. Phase sellaire L’ouverture de la selle et l’exérèse tumorale rejoignent les principes de la microchirurgie classique hypophysaire. Dans la mesure du possible, on taille un petit volet osseux à l’aide d’un ostéotome emportant le plancher de la selle, souvent luxé vers le bas durant le temps de la chirurgie, volet qui sera remis en place en fin d’intervention. En cas de microadénome, on tente toujours de pratiquer une exérèse en bloc de l’adénome en mordant sur l’antéhypophyse adjacente pour être « oncologiquement » satisfaisant. La résection des macroadénomes se fait par un évidement progressif aux curettes annulaires, latéralement jusqu’à la paroi interne des loges caverneuses, le dorsum sellae en arrière et le diaphragme sellaire en haut, dont la descente harmonieuse signe le caractère complet de la résection [2].
En savoir plus

209 En savoir plus

La prise en charge du spondylolisthsis Lombaire : Exprience de service de Neurochirurgie CHU Med VI, Hpital ERRAZI

La prise en charge du spondylolisthsis Lombaire : Exprience de service de Neurochirurgie CHU Med VI, Hpital ERRAZI

Cette morphologie spécifique est à l’origine d’une statique bipodale équilibrée, avec une souplesse bien contrôlée tout en assurant une protection permanente des structures nerveuses (moelle et racines). L’ensemble du rachis présente des points de jonctions entre différentes courbures appelées charnières (cervico-dorsale, dorsolombaire et lombo-sacrée), qui sont des zones de faible résistance, sources de décompensation statique fréquente, cependant la charnière lombosacrée est la zone qui subit le plus de contraintes du fait qu’elle soit située entre une lordose lombaire et une cyphose sacrée immobile, ce qui est à l’origine de dislocation rachidienne appelée spondylolisthésis, vécu par le patient comme un handicap de par ses signes physiques, et le retentissement sur la qualité de vie...
En savoir plus

150 En savoir plus

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

Notre série 29 15,38 34 26,6 A la revue de ces complications, on comprend le débat soulevé entre opposants d’une chirurgie maximaliste, dite « agressive » car s’accompagne d’une morbi-mortalité non négligeables, et les partisans pour qui l’exérèse large augmente les chances de survie prolongée. Les deux avis sont défendables, et la décision opératoire doit reposer sur une évaluation au cas par cas des différents paramètres cliniques (âge, état général, état neurocognitif) et anatomiques (localisation, profondeur, rapports) gardant pour objectif majeur la préservation de la qualité de survie [97, 128,129].
En savoir plus

143 En savoir plus

Pancratite aigue et grossesse : Exprience du service de chirurgie viscrale du CHU Mohamed VI

Pancratite aigue et grossesse : Exprience du service de chirurgie viscrale du CHU Mohamed VI

• Extraction de la vésicule : l’extraction d’une vésicule épaissie, infectée est souvent laborieuse et l’utilisation d’un sac plastique peut être précieuse. • Vérification de la liberté des voies biliaires : Il faut rechercher une lithiase associée de la voie biliaire principale par une écholaparoscopie, plutôt que par une cholangiographie per-opératoire, pour éviter une irradiation fœtale (surtout au premier trimestre). Le traitement coelioscopique de la lithiase de la voie biliaire principale au cours de la grossesse encore est rare, seuls 4 cas ont été publiés [165]. Dans la majorité des cas, la lithiase de la voie biliaire principale était traitée soit après conversion en laparotomie [166], soit par une sphinctérotomie pré-opératoire [167]. L’opérateur entrainé peut faire en cœlioscopie la même chose qu’en chirurgie ouverte : extraction des calculs par le canal cystique chaque fois que possible, sinon extraction par choledocotomie et contrôle de la vacuité de la voie biliaire par cholédocoscopie [168].
En savoir plus

189 En savoir plus

La prise en charge des anvrysmes intracrniens. Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI (2002-2012)

La prise en charge des anvrysmes intracrniens. Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI (2002-2012)

� Facteur de croissance endothéliale vasculaire (VEGF) : (10) Récemment, des études immunohistochimiques ont démontré la participation des facteurs angiogéniques dans la pathogénie des malformations cérébrovasculaires. Dans l’étude de Sandalcioglu (10), on a démontré la relation entre les taux plasmatique de VEGF comme un facteur potentiel induisant la prolifération endothéliale et la présence des anévrysmes intracrâniens. Plusieurs mécanismes physiopathologiques sont connus induire la sécrétion des VEGF, comme l’hypoxie ou l’hémorragie sous arachnoïdienne due à la rupture des anévrysmes intracrâniens. Dans cette étude cohorte, on a trouvé une dépendance au sexe et à l’âge des concentrations plasmatiques du VEGF. Une élévation significative des concentrations de VEGF chez les patients de sexe masculin, et excessive dans les patients de sexe féminins évoque une contribution des taux systémiques de VEGF dans la formation ou la croissance des anévrysmes artériels intracrâniens. La corrélation entre l’expression locale de VEGF dans le tissu de la paroi anévrysmale obtenue par la chirurgie peut clarifier une association entre la croissance anévrysmale et VEGF en différenciant les effets locaux et systémiques de cette protéine habituellement locale et effective.
En savoir plus

150 En savoir plus

La fivre du nouveau-n : Exprience du service de ranimation nonatale CHU Mohamed VI de Marrakech

La fivre du nouveau-n : Exprience du service de ranimation nonatale CHU Mohamed VI de Marrakech

Un bilan initial fait de : NFS, CRP, Hémoculture, ECBU, PL et Rx thorax est systématiquement demandé. L’infection néonatale représente la principale cause de la fièvre du nouveau-né. Le suivi de la grossesse reste primordial pour la prévention des infections néonatales Les hyperthermies iatrogènes sont fréquentes : incubateur trop chaud, photothérapie, enfant trop couvert ou climat chaude comme dans notre contexte à Marrakech. Elles doivent être éliminées. Les moyens physiques sont largement suffisants pour leurs prises en charge.

153 En savoir plus

La greffe de la membrane amniotique : Exprience du service dOphtalmologie du CHU Mohamed VI de Marrakech

La greffe de la membrane amniotique : Exprience du service dOphtalmologie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Notre série 122 14 ,76% 85,24% 2. Les techniques opératoires Le fragment de la membrane amniotique à greffer est livré congelé le jour de l’intervention, et décongelé une heure environ avant la greffe. Puis, elle est rincée au sérum salé isotonique. La technique chirurgicale employée pour la GMA pouvait être de type greffe, patch, mono ou multicouche, en fonction des indications. Ces différentes techniques d’application de la membrane amniotique peuvent être combinées les unes aux autres en fonction de l’état oculaire. De même, la greffe de membrane amniotique peut être associée à d’autres interventions chirurgicales : greffe de limbe, kératoplastie, chirurgie palpébrale…
En savoir plus

140 En savoir plus

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Les compressions médullaires d’origine tumorale représentent une urgence neurochirurgicale par excellence. Leur diagnostic et leur prise en charge ne doivent souffrir d’aucun retard et ceci dès la survenue des premiers symptômes. Malheureusement, cette pathologie est souvent diagnostiquée tardivement, c’est le cas dans notre série où 29% des patients étaient admis au service au stade de paraplégie. Ceci est attribuable d’une part, à l’ignorance des malades, à la mauvaise orientation à cause de la discrétion et de l’aspect trompeur des signes de début et d’autres parts, aux moyens d’investigation limités surtout par leur coût élevé.
En savoir plus

159 En savoir plus

Epidmiologie de la Giardiose au CHU Mohamed VI de Marrakech : Exprience du service de parasitologie de lhpital militaire Avicenne

Epidmiologie de la Giardiose au CHU Mohamed VI de Marrakech : Exprience du service de parasitologie de lhpital militaire Avicenne

Abstract In order to determine the epidemiological profile of giardiasis in the population of Marrakech, a retrospective study was conducted from January 2011 to December 2015 in the Parasitology Department at the Military Hospital Avicenne and at Ibn Tofail Hospital from the University Hospital of Marrakech Med VI, 8300 parasitic examinations of feces (EPS) were performed in 4469 patients, of which 1889 were positive, resulting on a parasitic index of 22.76%. Our study also included 645 EPSs performed in children of whom 133 were Positive ,resulting on a parasitic index of 20, 7%. Each patient received at least one EPS including fresh reading after Lugol staining and finally after concentration by the Willis and Ritchie technique. Among the encountered parasites. Giardia intestinalis represents 4.08% of the encountered parasites with a prevalence of 0.92% in the population study, this parasite was observed in 24.07% of the infected children with a prevalence of 4,9%. Two out of three children with giardiasis are between 11 and 15 years old, and one out of five children is under 10 years old, and this can have a negative impact on their growth.
En savoir plus

133 En savoir plus

Traitement chirurgical du cancer du rectum : exprience du CHU Mohamed VI de Marrakech

Traitement chirurgical du cancer du rectum : exprience du CHU Mohamed VI de Marrakech

-41- I. Rappels anatomiques : Le rectum, segment terminal du tube digestif, fait suite au côlon sigmoïde au niveau de la troisième vertèbre sacrée et se termine à la ligne anocutanée ou marge anale. Il comporte deux parties totalement différentes : le rectum pelvien ou ampoule rectale et le rectum périnéal ou canal anal. L’origine embryonnaire du rectum pelvien est celle de l’intestin primitif lequel est rattaché aux parois de l’embryon par deux mésos, dorsal et ventral, ce dernier ne persistant que pour l’intestin antérieur, le futur estomac. Les mésos dorsaux, qui apportent aux viscères leur vascularisation sanguine et lymphatique, persistent chez l’adulte à l’origine du mésentère pour l’intestin grêle, du mésocôlon pour le côlon et du mésorectum pour le rectum pelvien. Ils n’existent pas pour l’anus et le canal anal d’origine ectodermique. Ces notions, sont à la base de la chirurgie moderne du rectum. [5]
En savoir plus

180 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes hpatiques : Exprience du CHU Mohamed VI, Marrakech

Prise en charge des traumatismes hpatiques : Exprience du CHU Mohamed VI, Marrakech

VI. PHYSIOPATHOLOGIE DES GRANDES HEMORRAGIES HEPATIQUES : Des progrès significatifs dans la gestion des traumatismes abdominaux hémorragiques ont été réalisés au cours des vingt dernières années, grâce notamment, à une meilleure connaissance des phénomènes physiopathologiques, d’une part, du choc hémorragique avec le risque de l’association hypothermie-acidose-coagulopathie et, d’autre part, du syndrome de réponse inflammatoire systémique qui peut induire ou accentuer un syndrome de défaillance multi viscérale (SDMV).

153 En savoir plus

Les Gangrnes de Fournier d'origine anale Une exprience du CHU Mohamed VI de Marrakech

Les Gangrnes de Fournier d'origine anale Une exprience du CHU Mohamed VI de Marrakech

Il faut s'abstenir de tenter de refermer ou mettre des points de rapprochement des berges. Il faut faire un pansement à plat, sans corps gras en raison des séances d'oxygénothérapie hyperbare [11, 12, 27, 44, 133]. Dans notre série : Bien que certaines équipes ont adopté une attitude conservatrice [100,101]. Dès la 1ère intervention nous avons préconisé comme la plus part des auteurs un débridement chirurgical [53, 59, 78, 85, 91,107]. Pour Brunet, cette chirurgie à ciel ouvert ne doit laisser aucun foyer de nécrose qui deviendrait un nouveau point de départ à des nouvelles poussées septiques [59]. Il préconise aussi l’exploration systématique des fosses ischiorectales.
En savoir plus

133 En savoir plus

Les aspects neurochirurgicaux du canal lombaire troit exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI  propos de 197 cas

Les aspects neurochirurgicaux du canal lombaire troit exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI propos de 197 cas

Selon Jesel [07], la symptomatologie intermittente des sténoses lombaires pourrait s’expliquer par des altérations discales intervertébrales, dues à une interruption momentanée de la circulation artérielle afférente radiculo-médullaire destinée à la moelle lombaire. Les artères radiculo-médullaires sont issues des artères collatérales pariétales lombaires ou sacrées qui peuvent provenir du segment inférieur de l’aorte abdominale, de l’artère iliaque interne ou de l’artère iléo-lombaire. Ces artères pénètrent dans le canal rachidien en accompagnant les racines lombaires ou sacrées. Elles ont un trajet ascendant le long des racines de la queue de cheval et elles participent à la vascularisation artérielle de la moelle lombo- sacrée. Cette vascularisation est tantôt multi-segmentaire, spinale antérieure ou terminale destinée au cône terminal de la moelle [09].
En savoir plus

177 En savoir plus

Show all 5505 documents...

Sujets connexes