Haut PDF Les cataractes congnitales : Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique

Les cataractes congnitales : Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique

Les cataractes congnitales : Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique

secondaires à des embryofoetopathies (8). La durée écoulée entre l’installation de la cataracte et l’âge de la prise en charge. Pour obtenir de bons résultats visuels dans les cataractes congénitales unilatérales, la chirurgie devrait être réalisée avant l’âge de 6 semaines pour minimiser l’effet de privation unilatérale congénitale. Aussi, la famille doit adhérer au programme de la thérapie par occlusion et au maintien de la correction optique. Une étude américaine a montré que les meilleurs résultats visuels sont obtenus lorsque la chirurgie est réalisée pendant les 5 à 8 premières semaines de vie pour les cataractes bilatérales. La précocité de l’intervention chirurgicale a permis d’obtenir une acuité visuelle supérieure ou égale à 5/10 chez 60% des patients (110).
En savoir plus

181 En savoir plus

Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique du syndrome mtabolique au sein du service de GHE

Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique du syndrome mtabolique au sein du service de GHE

RESUME Bien qu’il n’existe pas de définition universellement reconnue, le syndrome métabolique se Caractérise par une obésité abdominale, une pression artérielle élevée, un faible taux sanguin de HDL-cholestérol, un taux de triglycérides élevé et une résistance à l’insuline. Son origine est multifactorielle mais l’insulino-résistance et l’obésité permettent d’expliquer en grande partie la physiopathologie du syndrome métabolique. L’objectif de ce travail était d’analyser le profil épidémiologique, clinique et thérapeutique du syndrome métabolique au sein du service de Gastro- Hépato- Entérologie. A travers une étude prospective étalée sur une année allant de Janvier 2016 à Décembre 2016, déroulée au service d’hépato-gastro-entérologie du CHU Mohammed VI de Marrakech, nous avons recensé 80 cas de Syndrome métabolique.
En savoir plus

168 En savoir plus

Le carcinome lobulaire du sein : Le profil clinique, pidmiologique, anatomopathologique et thrapeutique au service de gyncologie obsttrique

Le carcinome lobulaire du sein : Le profil clinique, pidmiologique, anatomopathologique et thrapeutique au service de gyncologie obsttrique

• Asymétrie et distorsion IRM Dans la littérature, les distorsions en IRM sont beaucoup plus rares qu’en mammographie: Schelfout et al. Décrivent trois cas de distorsion IRM : le premier correspond à une masse palpable sans anomalie au bilan conventionnel (83), les deux autres à une distorsion en mammographie sans anomalie clinique ou échographique. Phillips et al. Décrivent un cas sous forme d’une asymétrie IRM sans prise de contraste. En imagerie conventionnelle, on retrouvait une asymétrie mammographique avec une masse échographique. En pathologie, on retrouvait un carcinome lobulaire infiltrant de bas grade. IRM normale : cette présentation est beaucoup plus rare. Schelfout et al. Décrivent un cas d’IRM normale, correspondant en imagerie standard à une distorsion mammographique et à une masse circonscrite en échographie(83). Elle reste probablement liée à la technique et au protocole utilisé (séquences morphologiques + dynamiques).
En savoir plus

209 En savoir plus

Cellulites orbitaires et pri-orbitaires de lenfant : profil pidmiologique, clinique, thrapeutique et volutif

Cellulites orbitaires et pri-orbitaires de lenfant : profil pidmiologique, clinique, thrapeutique et volutif

Dans un travail réalisé par Pinzuti-Rodné et al [58] dont le but est d’étudier l’apport de l’échographie par rapport au scanner dans l’exploration des cellulites de la région orbitaire de l’enfant, les auteurs ont pu démontrer qu’il y a une excellente corrélation entre les résultats de l’échographie et ceux du scanner, elle a permis comme la TDM de confirmer l’existence ou non d’une atteinte rétro-septale, ainsi elle permettrait d’éviter un grand nombre d’examens tomodensitométriques lorsque elle ne montre pas une atteinte rétro-septale et que l’évolution clinique est favorable. Toutefois comme c’est classique, l’échographie reste opérateurs dépendants et nécessite des radiologues habitués à la pathologie orbitaire de l’enfant.
En savoir plus

122 En savoir plus

Ulcre de Marjolin : Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique: A propos de 30 cas

Ulcre de Marjolin : Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique: A propos de 30 cas

Nous nous proposons donc à travers une série de 30 cas d’ulcères de Marjolin survenus sur des cicatrices instables, colligés au Service de Chirurgie Plastique, Réparatrice, Esthétique [r]

119 En savoir plus

Les kratoconjonctivites vernales : Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique ( propos de 35 cas)

Les kratoconjonctivites vernales : Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique ( propos de 35 cas)

Le profil clinique a montré la prédominance du frome palpébrale chez 51,4% suivie de la forme mixte chez 25,7% et la gravité de l’atteinte a été de légère à modérée chez 91,4%. Les données thérapeutiques récupérées ont montrées que la prescription des antidégranulants a intéressée tous nos patients, avec la préférence du NAAGA chez 74,3% des patients. Les antihistaminiques ont été prescrits en association aux antidégranulants chez 60,1% des patients les collyres ont été privilégiés chez 45,8 % de ces malades. Les corticoïdes ont été utilisés chez 31,4% des patients, dont 22,9% ont été des cas modérés, alors qu’aucun cas légère n’a été traité par cette alternative, l’utilisation des molécules de faible absorption oculaire tels la fluorometholone a été constaté, et seul un cas de croticodépendance a été rapporté dans notre série avec le recours à la ciclosporine 2%.
En savoir plus

171 En savoir plus

Le carcinome lobulaire du sein : le profil pidmiologique, clinique, thrapeutique et volutif  Marrakech

Le carcinome lobulaire du sein : le profil pidmiologique, clinique, thrapeutique et volutif Marrakech

Il existe donc une grande hétérogénéité dans les résultats publiés concernant l’intérêt de l’échographie [132,133], traduisant bien le caractère opérateur–dépendant de la méthode, selon également, le plateau technique disponible. [123]. L’échographie peut fournir une valeur plus précise de la taille d'une masse que la valeur fournit par la mammographie ou l’examen clinique. Berg [134] a trouvé que l'échographie permet une détermination précise de la taille tumorale entraînant un changement de la prise en charge chirurgicale chez 18% des patientes. Il semble que la taille moyenne du CLI soit significativement supérieure à celle du CCI : 20 mm contre 15 mm [135].
En savoir plus

204 En savoir plus

Pseudarthrose de la palette humrale : profil pidmiologique, clinique, radiologique, thrapeutique et volutif

Pseudarthrose de la palette humrale : profil pidmiologique, clinique, radiologique, thrapeutique et volutif

Pour la mobilité du coude, on avait au dernier contrôle 28 ,12° de déficit en extension avec des extrêmes allant de ( 10° à 50°) et de 98.75° en flexion avec des extrêmes allant de (70° à 135°) . L’évaluation préopératoire a été rapportée (Tableau I) mais l’interprétation de ses résultats doit prendre en considération la présence d’un coude contracté et douloureux chez presque tous nos patients ayant empêcher une évaluation clinique adéquate ; également, la mesure de l’arc de mobilité se fait généralement au niveau de la région de pseudarthrose et non au niveau de coude. Nos résultats sur ce plan sont assez médiocre comparés à ceux décris dans la littérature notamment Helfet DL, Kloen P [24] et McKee M, Jupiter JB [127] et rejoignent ceux de Mitsunga MM et de Ackerman [1,132] et ce qui peut être expliqué par plusieurs
En savoir plus

183 En savoir plus

Les tumeurs osseuses  cellules gantes : Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique

Les tumeurs osseuses cellules gantes : Profil pidmiologique, clinique et thrapeutique

Les tumeurs osseuses à cellules géantes : Profil épidémiologique, clinique et thérapeutique 2.2. Le protocole thérapeutique (le protocole de Tunis) consiste en une infiltration du foyer tumoral réalisée au moment même de l'acte biopsique, sous la forme d'une injection de 200 UI de calcitonine (CT) de saumon, suivie d'une injection intramusculaire quotidienne de 100 UI pendant 10 à 12 jours, temps nécessaire à la cicatrisation et à la réception du compte-rendu anatomopathologique. Une fois le diagnostic confirmé, un rinçage quotidien du foyer tumoral par sérum physiologique (500cc) est réalisé grâce à l'introduction, sous anesthésie locale, de 2 trocarts de 18G. Une injection in situ de 100 à 200 cc de calcitonine de saumon est réalisé après rinçage.
En savoir plus

135 En savoir plus

Fractures isoles de l'ulna: Profil pidmiologique  clinique et thrapeutique

Fractures isoles de l'ulna: Profil pidmiologique clinique et thrapeutique

Dans notre série, notre attitude thérapeutique était toujours chirurgicale pour les fractures déplacées et instables .L’ostéosynthèse par plaque vissée après réducti[r]

99 En savoir plus

Glomrulonphrites extracapillaires : profil pidmiologique, clinique, thrapeutique et volutif

Glomrulonphrites extracapillaires : profil pidmiologique, clinique, thrapeutique et volutif

III. Étiopathogénie : 1- Maladie à Ac-anti-MBG : La cible antigénique principale des anticorps anti-MBG est le domaine non-collagène (NC1) de la chaîne α3 du collagène de type 4 (α3(IV)NC1) décrit comme « l’auto-antigène Good- pasture » [36,37]. Sa distribution tissulaire est restreinte aux membranes basales des capillaires glomérulaires et alvéolaires expliquant le profil clinique de la maladie, mais aussi dans une moindre mesure, à l’œil, aux plexus choroïdes et à la cochlée [38]. Lerner et al était le premier à démontrer la pathogénicité des anticorps anti-MBG sur des modèles humains [39]. En effet, il existe une modification de la structure quaternaire de l’auto-antigène entrainant l’exposition cryptique des épitopes Ea et Eb de l’α3(IV)NC-1 mais pas de la structure native réticulée [40]. Ainsi, les anticorps anti-MBG se lient aux domaines Ea et Eb induisant une cascade de réactions auto-immunes médiée par les lymphocytes T. Ces dernières, sont à l’origine de l’inflammation endocapillaire aboutissant à la prolifération extracapillaire [41].
En savoir plus

138 En savoir plus

Profil pidmiologique, thrapeutique, et volutif de la pathologie hmorrodaire: Exprience du service de gastro-entrologie du CHU MED VI de Marrakech

Profil pidmiologique, thrapeutique, et volutif de la pathologie hmorrodaire: Exprience du service de gastro-entrologie du CHU MED VI de Marrakech

Le mot « hémorroïde », du grec « Hemorhein », signifie écoulement sanglant. Les anciens ne s’y étaient pas trompés, ils avaient judicieusement défini les hémorroïdes non par leur aspect mais par leur manifestation essentielle: les hémorragies. La définition des hémorroïdes ne peut être qu’imprécise puisqu’il s’agit de formations de nature vasculaire, plus artérielle que veineuse, siégeant au niveau de la sous-muqueuse anale, dont le rôle physiologique et le mode de transformation en un état pathologique demeurent hypothétiques sur bien des points. Il faut en effet distinguer les hémorroïdes: formations anatomiques normales du canal anal, existant dès la naissance, et l’hémorroïde maladie. Mais il n’y a aucune corrélation anatomo-clinique: de grosses hémorroïdes peuvent être parfaitement tolérées et des hémorroïdes discrètes ou un anus seulement congestif être à l’origine de saignements et d’inconfort en permanence.
En savoir plus

183 En savoir plus

Nphropathies glomrulaires: Profil pidmiologique, thrapeutique
et volutif au CHU Mohammed VI de Marrakech

Nphropathies glomrulaires: Profil pidmiologique, thrapeutique et volutif au CHU Mohammed VI de Marrakech

Néphropathies Glomérulaires: Profil épidémiologique, Thérapeutique et Evolutif - 46 - mais surtout par une politique différente d’indication de la biopsie rénale et de dépistage des hématuries microscopiques (tableau VIII). Au Japon, par exemple, la recherche d’anomalies du sédiment urinaire est systématique chez tous les enfants scolarisés et la présence d’une hématurie microscopique conduit volontiers à une biopsie rénale. À l’opposé, aux États-Unis, au Canada ou en Angleterre, la biopsie rénale n’est indiquée qu’en présence d’une protéinurie abondante et/ou d’une insuffisance rénale. Les données japonaises suggèrent une prévalence importante dans la population générale puisqu’une étude systématique en immunofluorescence des reins de donneurs vivants sans manifestation clinique retrouve des dépôts mésangiaux d’IgA dans 16 % des cas [80].
En savoir plus

115 En savoir plus

Les polyradiculonvrites aigues en milieu de ranimation pdiatrique : profil pidmiologique et prise en charge thrapeutique

Les polyradiculonvrites aigues en milieu de ranimation pdiatrique : profil pidmiologique et prise en charge thrapeutique

Le diagnostic du syndrome de Guillain-Barré repose principalement sur trois éléments : un tableau clinique évocateur, une anomalie du liquide céphalorachidien (LCR) et un profil évolutif bien déterminé. La présentation clinique chez l’enfant n’est pas la même que chez l’adulte, et le pronostic est le plus souvent meilleur tant immédiat qu’à long terme. De ce fait, les attitudes thérapeutiques peuvent être différentes bien qu’il n’y ait pas de consensus quant à l’utilisation de certains outils thérapeutiques, surtout les échanges plasmatiques et les immunoglobulines chez l’enfant. [1]
En savoir plus

125 En savoir plus

Pied diabtique : Profil pidmiologique thrapeutique et pronostique

Pied diabtique : Profil pidmiologique thrapeutique et pronostique

─ L’antibiothérapie initiale est en général empirique, elle doit être déterminée par la situation clinique, l’épidémiologie microbienne locale et selon les recommandations adoptées. [105] Elle doit comporter une molécule active sur le staphylocoque et le streptocoque et d’autres molécules visant d’autres germes selon le contexte. On peut notamment viser les germes anaérobies devant des lésions gangréneuses, nécrotiques et malodorantes et surtout dans notre contexte. Parfois il est désirable d’administrer une association thérapeutique devant la suspicion d’une infection poly microbienne.
En savoir plus

209 En savoir plus

Profil pidmiologique, clinique, radiologique et tiologique des embolies pulmonaires au service de pneumologie

Profil pidmiologique, clinique, radiologique et tiologique des embolies pulmonaires au service de pneumologie

Profil épidémiologique, clinique, radiologique et étiologique des embolies pulmonaires au service de pneumologie 74 INR cible à 2,5 (entre 2,0 et 3,0). Par ailleurs, l’anticoagulation par le RIVAROXABAN (15mg 2 fois par jour pendant 3 semaines, puis 20mg 1 fois par jour) se trouve recommandée en alternative à la combinaison d’une anticoagulation parentérale avec un AVK.Le patient requiert, de ce fait, une évaluation plus précise du risque de mortalité précoce. Seulement, il convient de déterminer le score de sévérité (PESI) soit selon le modèle initial ou selon la version simplifiée. Ainsi, Les patients qui présentent un score faible (classe I ou II) pourraient être candidats à une sortie dans les 24-48 heures après l’admission. Pour les autres classes, une évaluation de la fonction ventriculaire droite et un dosage des troponines s’imposent .
En savoir plus

138 En savoir plus

Profil pidmiologique, clinique, angiographique et volutif de la cardiopathie ischmique chez les diabtiques

Profil pidmiologique, clinique, angiographique et volutif de la cardiopathie ischmique chez les diabtiques

plupart des études épidémiologiques n’ont utilisé qu’une mesure de l’HbA1c pour prédire le risque d’événement coronarien. b. Sédentarité et Obésité : La lutte contre la sédentarité et l’obésité est indispensable .Les modifications du mode de vie sont susceptibles de corriger la plupart des perturbations biologiques liées au diabète chez la majorité des diabétiques en surpoids sans déficit insulinique marqué .L’obtention d’une perte de poids permanente d’environ 10% diminue l’insulinorésistance, améliore le contrôle glycémique, normalise le profil lipidique (réduction des triglycérides et élévation du cholestérol HDL) et abaisse la pression artérielle. L’activité physique, pour peu qu’elle soit régulière et soutenue, permet d’obtenir les mêmes résultats. La perte de poids volontaire accroit l’espérance de vie du diabétique, comme la pratique régulière d’une activité physique adaptée[10].
En savoir plus

131 En savoir plus

Tumeurs osseuses : Profil pidmiologique et prise en charge thrapeutique. A propos de 109 cas  au service de Traumatologie CHU Mohamed VI Marrakech

Tumeurs osseuses : Profil pidmiologique et prise en charge thrapeutique. A propos de 109 cas au service de Traumatologie CHU Mohamed VI Marrakech

3. Etudes moléculaire : Un certain nombre de techniques se sont développées permettant également à partir de fragments fixés en inclus en paraffine la détection d’anomalie moléculaire comme l’amplification, la translocation ou les mutations de gènes qui sont associés avec certains types histologiques. Cela permet, lorsque l’examen histologique n’a pas permis de conclure d’orienter ou d’exclure ces origines précises. On peut citer en exemple la détection de la translocation spécifique de la tumeur d’Ewing et du synovialosarcome, possible par technique Fish et par RT- PCR. Enfin, des puces dites diagnostiques ont été développées dont le profil permettrait d’orienter vers la tumeur primitive [49-50]. Elles sont limitées uniquement aux carcinomes et requièrent du tissu frais ou congelé dont l’obtention n’est pas toujours facile. Elles permettraient d’orienter vers une tumeur primitive dans 60 % des cas, ce qui est inférieur à la caractérisation immunohistochimique qui dépasse aujourd’hui 90 % des lésions.
En savoir plus

236 En savoir plus

Tumeurs de la voie excrtrice suprieure : profil pidmiologique, caractristiques diagnostique et thrapeutique : A propos de 15 cas

Tumeurs de la voie excrtrice suprieure : profil pidmiologique, caractristiques diagnostique et thrapeutique : A propos de 15 cas

Les tumeurs de la voie excrétrice urinaire supérieure (TVES) correspondent à des tumeurs développées aux dépends de l’urothélium tapissant les cavités pyélocalicielles et ou l’uretère. Celles-ci sont rares (5-10% des tumeurs urothéliales). Notre objectif est de faire un point sur la pathologie et proposer une prise en charge. Notre travail dresse le profil épidémiologique, les caractéristiques diagnostique et thérapeutique des TVES au service d’Urologie de l’hôpital militaire Avicenne de Marrakech de 2005 à 2012. Dans notre étude, l’âge moyen des 15 cas était de 56,2 ans avec une prédominance masculine (sexe ratio de 6,5/1). 93,33% des patients étaient tabagiques chroniques avec une consommation moyenne de 27 paquets.années. Dans 20% des cas, un antécédent de tumeur de vessie était notifié. Le délai moyen de consultation était de 20,2 mois. Les signes cliniques prédominant étaient : l’hématurie totale macroscopique (73,33%), la douleur lombaire (66,67%), l’irritation vésicale (20%) et un gros rein (13,33%). A l’échographie abdomino-pelvienne, l’atteinte du coté droit (53,33%) et la dilatation des cavités pyélocalicielles (53,33%) prédominaient. A l’uroscanner, prédominait l’atteinte tumorale urétérale (46,67%) surtout lombaire (42,86%). Le traitement de choix était la néphro-urétérectomie totale par voie ouverte avec l’exérèse d’une collerette vésicale (73,33%). A l’histologie, le carcinome urothélial papillaire (100%) stade Pt1NxMx, grade 2 (40%) prédominait. La tumeur siégeait plus dans l’uretère (41,17%). Le suivi était favorable en post-opératoire immédiat. A long terme, sur 14 opérés, la greffe tumorale secondaire a concerné la vessie (35,71%) dont une tumeur a récidivé (20%). Le pronostic dépend essentiellement de l’envahissement local, du stade et du grade histologiques. Avec les nouvelles technologies de l’imagerie médicale, de la biologie moléculaire et de l’anatomopathologie, le traitement serait meilleur.
En savoir plus

140 En savoir plus

Profil pidemiologique, clinique, thrapeutique, volutif de l'artriopathie oblitrante des membres d'origine athrosclreuse

Profil pidemiologique, clinique, thrapeutique, volutif de l'artriopathie oblitrante des membres d'origine athrosclreuse

L’Artériographie de membres inférieurs a été réalisée chez 70 patients (N=70) qui ont été proposés pour un traitement chirurgical. Le bilan d’extension de la maladie athéromateuse a é[r]

141 En savoir plus

Show all 2040 documents...