Détection des cyanobactéries

Top PDF Détection des cyanobactéries:

Étude portant sur la recherche d'une procédure alternative pour la détection des cyanobactéries et des cyanotoxines

Étude portant sur la recherche d'une procédure alternative pour la détection des cyanobactéries et des cyanotoxines

9 Introduction Au Québec, bon nombre de lacs sont sous la surveillance de municipalités, d’associations de riverains ou d’autres organisations participant à la protection et la gestion des plans d’eau. Afin de fournir à ceux-ci quelques outils pour évaluer l’état des lacs du Québec et pour suivre leur évolution dans le temps, le Ministère du développement durable de l’environnement et des parcs (MDDEP) a mis sur pied en 2004 le programme de Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) (MDDEP, 2002). En ce qui a trait aux cyanobactéries, le protocole issu de ce programme propose un suivi visuel des fleurs d’eau (MDDEP, 2009). Comme il s’agit d’observations, les données recueillies sont qualitatives et ne permettent pas aux gestionnaires de l’eau d’obtenir l’information nécessaire pour une prise de décision éclairée concernant la protection du public face au risque que représente la présence de cyanobactéries. De plus, les méthodes présentement utilisées au Québec et qui sont en mesure de fournir cette information, nécessitent du matériel de laboratoire très coûteux et du personnel qualifié pour effectuer les analyses (voir le chapitre 1). Une procédure alternative de détection des cyanobactéries, mettant en œuvre des méthodes faciles, accessibles, rapides et abordables, serait en mesure de fournir des données quantitatives et pertinentes sur les risques associés aux cyanobactéries.
En savoir plus

143 En savoir plus

Étude portant sur la recherche d'une procédure alternative pour la détection des cyanobactéries et des cyanotoxines

Étude portant sur la recherche d'une procédure alternative pour la détection des cyanobactéries et des cyanotoxines

Pour une quantification rapide des cyanobactéries, les méthodes de détection par fluorimétrie (fluorimétrie ou DFES) sont probablement les plus appropriées. Utilisant le principe de la fluorescence, plusieurs sondes sont disponibles sur le marché. Ces sondes sont faciles d’utilisation, sont relativement peu dispendieuses et sont sensibles à de faibles quantités de cyanobactéries (Gregor et al., 2007). De plus, l’appareil peut être utilisé directement sur le site et donne des résultats rapidement. L’utilisation d’un fluorimètre peut facilement être intégrée à la procédure de détection. Selon la sonde utilisée, il peut être possible d’effectuer des lectures ponctuelles, mais également des lectures en continue et la cartographie horizontale et verticale d’un plan d’eau. Les compagnies YSI, AquaMS et Tumer Design offrent des fluorimètres à des prix variant de 1000$ à 30 000$ (Annexe 2). Notons que le CEAEQ effectue des analyses sur la validation d’une telle sonde afin d’améliorer la procédure de détection des cyanobactéries. En effet, Ellis (2008) considère que le suivi de la concentration de phycocyanine par fluorimétrie in vivo constitue l’alternative la plus adéquate au comptage au microscope.
En savoir plus

144 En savoir plus

La détection des cyanobactéries en milieu lacustre par l'étude des anomalies des spectres de réflectance de l'eau

La détection des cyanobactéries en milieu lacustre par l'étude des anomalies des spectres de réflectance de l'eau

Puisque nous n'avons pas trouvé de relation significative entre ALog([PC]) et les bandes et rapports de bandes de réflectance étudiés, nous pouvons conclure que l'indice de chlorophylle[r]

87 En savoir plus

Les fleurs d'eau de cyanobactéries : Revue de littérature.

Les fleurs d'eau de cyanobactéries : Revue de littérature.

3. Détection des cyanobactéries et de leurs toxines La détection rapide des fleurs d’eau de cyanobactéries et des cyanotoxines est un aspect important de tout programme de gestion et de protection de nos lacs et rivières. En effet, une faible abondance en cyanobactéries peut tout de même constituer un risque sanitaire important (Bartram et al. 1999b). Il est donc nécessaire de posséder des outils de détection des cyanobactéries et des cyanotoxines qui soient sensibles, robustes et simples à interpréter. Ces outils doivent être assez sensibles pour permettre à l’utilisateur de détecter les fleurs d’eau avant qu’elles ne deviennent visibles à l’œil nu. Comme les cyanobactéries peuvent migrer verticalement dans la colonne d’eau, être poussées par le vent et former des couches denses de biomasse à des profondeurs variables, la méthode de détection à prioriser devrait pouvoir effectuer rapidement des profils de la colonne d’eau et analyser la distribution spatiale horizontale des cyanobactéries afin de couvrir les zones géographiques les plus à risque. La problématique des floraisons de cyanobactéries au Québec sera sans aucun doute au cœur des préoccupations environnementales pour les prochaines années. Il est donc impératif de développer un programme de suivi rigoureux et efficace dans le but d’acquérir une meilleure compréhension de la problématique et d’être en mesure de mieux prévenir les épisodes à risque. En ce sens, l’étude de l’historique des fleurs d’eau et les données limnologiques qui y sont associées constituent une information importante qui nous permettrait d’augmenter notre capacité d’anticiper la prolifération des cyanobactéries. L’accumulation des connaissances limnologiques d’un plan d’eau permet d’approfondir notre compréhension de l’écosystème et facilite le développement d’un programme de suivi à long terme focalisant sur les périodes et les sites les plus critiques (Codd et al. 1999).
En savoir plus

140 En savoir plus

Évaluation des facteurs associés à l'occurrence des cyanobactéries à la prise d'eau et modélisation de leur distribution spatio-temporelle

Évaluation des facteurs associés à l'occurrence des cyanobactéries à la prise d'eau et modélisation de leur distribution spatio-temporelle

RÉSUMÉ La gestion des ressources en eau est un défi majeur compte tenu des menaces sur la qualité de l’eau. En effet, les cyanobactéries (CB) communément appelées algues bleu-vert prolifèrent fortement dans beaucoup de plans d’eau utilisés pour l’alimentation en eau potable. La gravité de ce phénomène, appelé «fleur d’eau», réside dans le fait que certaines espèces de cyanobactéries produisent des toxines qui peuvent traverser toutes les barrières du traitement conventionnel de l’eau (filtration, coagulation-floculation, sédimentation, désinfection). Plusieurs équipes de recherche à travers le monde travaillent sur cette question des «fleurs d’eau» afin de mieux comprendre ce phénomène en apportant des éléments explicatifs sur les principales causes. Cependant, la non-linéarité des facteurs impliqués (vent, température de l’eau, lumière, nutriments) ne facilite pas l’analyse des données recueillies afin de pouvoir :1) évaluer le risque d’occurrence associé à ces facteurs à une prise d’eau et 2) comprendre le rôle et l’interaction des différents mécanismes impliqués tels que l’advection et la flottabilité des cyanobactéries. L’advection dans un lac est souvent due au mouvement de l’eau induit par les effets des contraintes de vent à la surface du plan d’eau. La flottabilité des cyanobactéries est le résultat de leur changement de densité suite aux vésicules de gaz dont elles disposent et à la variation de leur contenu en glucides. C’est ainsi que cette étude a été entreprise à la suite des deux constatations relevées ci-dessus. L’objectif général est de développer des approches permettant : 1) d’évaluer quantitativement le risque d’occurrence des cyanobactéries à la prise d’eau et 2) de comprendre le rôle de l’hydrodynamique du plan d’eau, du mécanisme de régulation de la flottabilité des cyanobactéries à travers leur variation de densité et de la stratification thermique sur la distribution spatio-temporelle des cyanobactéries. Les objectifs spécifiques de cette thèse sont:
En savoir plus

182 En savoir plus

Étude du mécanisme de photoprotection lié à l’Orange Carotenoid Protein et ses homologues chez les cyanobactéries

Étude du mécanisme de photoprotection lié à l’Orange Carotenoid Protein et ses homologues chez les cyanobactéries

Résumé La lumière est essentielle pour les organismes photosynthétiques qui convertissent l'énergie solaire en énergie chimique. Cependant, la lumière devient dangereuse lorsque l'énergie qui arrive aux centres réactionnels de l'appareil photosynthétique, est en excès par rapport à l’énergie consommée. Dans ce cas, la chaîne de transport d'électrons photosynthétiques se réduit et les espèces réactives de l'oxygène (ROS) sont accumulées, notamment au niveau des deux photosystèmes, PSI et PSII. Les cyanobactéries ont développé des mécanismes photoprotecteurs qui diminuent l'énergie transférée au PSII atténuant ainsi l'accumulation de ROS et les dommages cellulaires, comme l’extinction non-photochimique (NPQcya) induite par la lumière bleue-verte. La soluble Orange Carotenoid Protein (OCPo) est essentielle pour ce mécanisme de photoprotection. L'OCP agit comme un senseur de l’intensité lumineuse et un inducteur de la dissipation d'énergie des phycobilisomes (PBS), l'antenne extra-membranaire des cyanobactéries. L'OCP est la première protéine photo-active à caroténoïde connue comme senseur. Une forte lumière bleue-verte déclenche des changements structurels dans l'OCPo qui induisent une forme active, rouge (OCPr). Le domaine N-terminal de l’OCPr, en s’intercalant entre les trimères externes d’un des cylindres basaux du cœur du PBS, augmente la dissipation thermique de l'énergie au niveau de l'antenne. L'OCP possède aussi une autre fonction : l’extinction de l’oxygène singulet, qui protège les cellules du stress oxydatif. Pour récupérer pleinement la capacité de l’antenne en faible lumière, une deuxième protéine est nécessaire, la "Fluorescence Recovery Protein" (FRP), dont le rôle est de détacher l’OCPr des PBS et d’accélérer sa reconversion en OCPo inactive. Ce manuscrit est un état des lieux des connaissances et des dernières avancées sur le mécanisme de NPQ associé à l'OCP dans les cyanobactéries.
En savoir plus

190 En savoir plus

Effets de la matière organique dissoute sur la croissance des espèces de cyanobactéries à la baie Missisquoi du lac Champlain

Effets de la matière organique dissoute sur la croissance des espèces de cyanobactéries à la baie Missisquoi du lac Champlain

Taxonomical groups in the samples with nutrients, barley and organic matter addition in the highest light level (Experiment 3 ­ September) were related to high con[r]

79 En savoir plus

Relations entre la dynamique des communautés de cyanobactéries et la toxicité de l'eau dans le bassin versant de la rivière Yamaska

Relations entre la dynamique des communautés de cyanobactéries et la toxicité de l'eau dans le bassin versant de la rivière Yamaska

La première étape serait le développement de nouvelles amorces plus spécifiques au genre Micro cystis, en ciblant un gène alternatif (par ex. Une nouvelle validation de[r]

89 En savoir plus

Distribution spatio temporelle des cyanobactéries en fonction de la stabilité thermique d'un petit lac

Distribution spatio temporelle des cyanobactéries en fonction de la stabilité thermique d'un petit lac

Los cambios climaticos afectan la temperatura, la frecuencia e intensidad del viento y el régimen de precipitaciones (tempestades) afectando la estabilidad térmica de la col[r]

84 En savoir plus

Le bilan de phosphore du lac Bromont : vers l'identification des activités humaines causant les blooms de cyanobactéries

Le bilan de phosphore du lac Bromont : vers l'identification des activités humaines causant les blooms de cyanobactéries

Dans cette même étude, ils se réfèrent aussi aux concentrations moyennes estimées par le US EPA (United States Environmental Protection Agency). En considérant cette derni[r]

96 En savoir plus

Caractérisation du mécanisme de photo-protection impliquant l'orange carotenoid protein (OCP) chez les cyanobactéries

Caractérisation du mécanisme de photo-protection impliquant l'orange carotenoid protein (OCP) chez les cyanobactéries

variabilis et les cyanobactéries marines Synechococcus sp. RS9917, Synechococcus sp.WH8018, Synechococcus sp. RCC307 et Synechococcus sp. WH8018. Les cyanobactéries ont dû adopter plusieurs stratégies de survie pour s’adapter dans les différents milieux. Certaines survivent en anaérobiose en réalisant la photosynthèse à partir du sulfure d'hydrogène au lieu de l'eau dans les lacs hypersalins. D’autres cyanobactéries, qui vivent en colonies cohérentes, fixent l'azote via des cellules spécialisées dites hétérocystes qui fonctionnent indépendamment des autres cellules en anaérobiose (par exemple, chez les Nostocales). Certaines cyanobactéries sont mobiles (souvent chez les Nostocales) et/ou peuvent produire des akinètes (cellules résistant à la déshydratation grâce à des parois épaissies). La forme Microcystis a la capacité d’emmagasiner le phosphore qui est l’élément nutritif limitant dans les cours d’eau. Certaines cyanobactéries (comme les Nostocales) possèdent aussi un mécanisme de positionnement dans l’eau par l’intermédiaire de vésicules gazeuses. Elles sont donc en mesure de s’adapter aux conditions lumineuses variables en fonction de la période du jour. Certaines formes adaptent leur composition pigmentaire pour pouvoir utiliser des photons des longueurs d’ondes différentes, ce phénomène est nommé adaptation chromatique (pour revue : Samsonoff et MacColl 2001). Cette originalité est déterminée par les pigments des bras des phycobilisomes (voir plus loin dans l’introduction pour les détails sur les phycobilisomes), cette diversité des pigments dans les phycobilisomes a permis à la forme Synechococcus d’être présente dans la plupart des niches écologiques marines (Six et al. 2007; Dufresne et al. 2008). La présence de chlorophylles autres que la chlorophylle a et de certains caroténoïdes a aussi permis à d’autres formes de s’adapter dans ces différentes niches, par exemple, les formes Acaryochloris et Prochlorococcus. En effet, Acaryochloris contient de la chlorophylle d (Kühl et al. 2005). Et Prochlorococcus, la forme qui contient les plus petits organismes photosynthétiques connus et qui sont aussi les plus abondants dans les océans, n’a pas de phycobilisomes (ou seulement sous formes vestigiales dans certaines espèces) et contient de la chlorophylle b (Rocap et al. 2003).
En savoir plus

389 En savoir plus

Analyse statistique des facteurs environnementaux favorisant les efflorescences de cyanobactéries dans la retenue de Rophémel

Analyse statistique des facteurs environnementaux favorisant les efflorescences de cyanobactéries dans la retenue de Rophémel

23 avons montré que des modalités de traits morphologiques caractéristiques des espèces productrices de blooms (tableau 2) sont associées à de faibles valeurs pour des variables qui sont liées aux mouvements des masses d’eau dans la retenue, comme le Volume total et le Volume entrant. Un hydrodynamisme faible implique une stabilité du plan d’eau qui favorise logiquement les espèces de cyanobactéries productrices d’efflorescences (Zhang & Prepas, 1996). Dans ces conditions les autres espèces de la communauté, incapables de réguler leur flottabilité, tendent à sédimenter (notamment les espèces du groupe des diatomées), tandis que les cyanobactéries peuvent plus facilement se maintenir dans la zone euphotique et continuer leur croissance par photosynthèse (Dokulil & Teubner, 2000 ; Posh et al., 2012 ; Wu et al., 2013). La fourth-corner analysis révèle aussi que de fortes valeurs de Température de l’eau sont associées à des modalités de traits caractéristiques (forme coloniale, fort rapport S/V, absence de flagelle et capacité à réguler sa flottabilité) des taxons producteurs d’efflorescences. Là encore, cela pourrait suggérer un effet de l’hydrodynamisme. En effet, de fortes températures de l’eau peuvent s’accompagner d’une stratification des masses d’eau de la retenue, associée à un patron particulier de disponibilité des nutriments dont les concentrations forment un gradient décroissant du fond de la colonne d’eau vers la zone euphotique. Cela qui favorise les espèces capables de réguler leur flottabilité et de migrer dans la colonne d’eau (Jöhnk et al., 2008 ; Wagner & Adrian, 2009).
En savoir plus

51 En savoir plus

Contribution à l'étude des dernières étapes de la biosynthèse de l'anatoxine-a, une neurotoxine produite par les cyanobactéries

Contribution à l'étude des dernières étapes de la biosynthèse de l'anatoxine-a, une neurotoxine produite par les cyanobactéries

leur rôle reste inconnu. Les métabolites secondaires des cyanobactéries présentent une extraordinaire diversité structurale 5–7 . Parmi eux, nous retrouvons plusieurs classes de composés : alcaloïdes, terpénoïdes, glycosides, phénols, polycétides, acides gras, alcanes, alcènes, peptides non- ribosomaux et ribosomaux. Ces classes de composés peuvent bien sûr s’interpénétrer. Les métabolites secondaires de cyanobactéries sont étudiés pour des applications de ces composés. Leur étude permet de découvrir de nombreuses pistes pour l’identification de nouvelles molécules thérapeutiques 7 . Certains des métabolites secondaires peuvent aussi être utilisé comme biocarburants 8–10 . Il y a finalement de nombreux métabolites secondaires qui sont toxiques pour les animaux supérieurs et sont appelés cyanotoxines 11 . Le risque qu’ils posent pour l’environnement et pour l’homme en a fait un des axes de recherche principaux concernant l’étude des métabolites secondaires de cyanobactéries d’eaux douces. Nous aborderons ce point plus en détail dans un sous-chapitre suivant.
En savoir plus

152 En savoir plus

Plan d'actions visant à limiter et diminuer la prolifération des cyanobactéries dans le lac Memphrémagog

Plan d'actions visant à limiter et diminuer la prolifération des cyanobactéries dans le lac Memphrémagog

recommandé que les propriétaires de ces exploitations rencontrent le MAPAQ pour se conformer au règlement sur les exploitations agricoles (MRC de Memphrémagog 2007). Le ruisseau Powell se jette dans la baie Verte et s’écoule sur le territoire de la municipalité d’Austin. Son bassin versant, d’une superficie de 28 kilomètres carrés, est principalement boisé. Le ruisseau reçoit les effluents des lacs Gilbert, des Sittelles et Webster ainsi que de l’étang Peasley. Environ 9 % du sous-bassin est utilisé selon des vocations agricoles et 10% de celui-ci est composé de zones humides. Trois stations sont présentes sur le ruisseau et sont étudiées depuis 1998. La qualité de l’eau à l’embouchure a été qualifiée de bonne en 2007. Par contre, des concentrations en phosphore plus élevées ont été notées à une station plus au nord, bien que inférieures au critère du MDDEP. Il a été noté qu’un amas de fumier est entreposé directement sur le sol à proximité de cette station. La concentration de phosphore dans le ruisseau Powell a beaucoup diminué depuis 2004. Par contre, comme le ruisseau Powell est le principal tributaire de la Baie Verte, il est important de persévérer à diminuer les apports en nutriments, puisque les baies sont des écosystèmes fragiles et susceptibles à l’eutrophisation et aux proliférations de cyanobactéries. Il a été noté que les exploitations agricoles se trouvant sur les lots 1316, 1330, 1321, 1320 et 1401 ne respectent pas le règlement sur les exploitations agricoles. Ces entreprises devraient rencontrer le MAPAQ afin de se conformer au règlement (MRC de Memphrémagog 2007).
En savoir plus

121 En savoir plus

Toxicité d'un herbicide à base de glyphosate sur des cellules et des communautés d'algues et de cyanobactéries

Toxicité d'un herbicide à base de glyphosate sur des cellules et des communautés d'algues et de cyanobactéries

Les herbicid es à base de glyphosate sont les plus vendus dans le mond e, souvent empl oyés de pair avec les cultures transgéniques de maïs et de soya. L es suivi s de[r]

100 En savoir plus

Suivi et modélisation de la dynamique des cyanobactéries dans les lacs urbains au sein de leur bassin versant

Suivi et modélisation de la dynamique des cyanobactéries dans les lacs urbains au sein de leur bassin versant

53 indicateur des milieux limités en azote minéral dissous (Padisák, 1997). L’affinité d’absorption de cette espèce pour le phosphore, ainsi que sa capacité à le stocker semble être plus importante que pour d’autres cyanobactéries. Les résultats obtenus par Isvánovics et al. (2000) à partir de tests en laboratoire suggèrent que C. raciborskii est une espèce opportuniste par rapport au phosphore. La dynamique du milieu aquatique détermine à quel avantage adaptatif elle va faire appel, capacité de stocker le phosphore ou affinité d’absorption pour ce nutriment. Par exemple, dans les lacs profonds et stratifiés où la distribution verticale du phosphore est hétérogène, il est plus avantageux d’utiliser la capacité de stockage couplée au choix de la position dans la colonne d’eau par flottabilité. Dans les lacs peu profonds, constamment touchés par des coups de vent, entrainant la resuspension du phosphore lié aux sédiments, il est plus intéressant de profiter de l’affinité plus importante pour ce nutriment. Plusieurs études ont rapporté que C. raciborskii est difficilement broutée par le zooplancton (Jones et Sauter, 2005). Certaines recherches indiquent que les proliférations se produisent à la suite de périodes pluvieuses et d’autres suggèrent que la pluie et la réduction de la température peuvent déclencher une diminution brusque de la biomasse de C. raciborskii.
En savoir plus

290 En savoir plus

La contribution à l’identification générique des cyanobactéries potentiellement toxiques et l’étude de leurs paramètres de croissance : Cas du Lac Tonga

La contribution à l’identification générique des cyanobactéries potentiellement toxiques et l’étude de leurs paramètres de croissance : Cas du Lac Tonga

taille des colonies peuvent également influencer l’absorption de la lumière par les différentes espèces de cyanobactéries (Vincent, 1989). Les cyanobactéries ont également développé différentes stratégies de protection contre les rayons ultraviolets (UV) et le rayonnement excessif. Par exemple, elles synthétisent des composés qui agissent comme un écran solaire (mycosporine-like amino acids) et d’autres pigments qui sont photo protecteurs (caroténoïdes) car ils éliminent les molécules oxydantes résultant du rayonnement excessif. Elles possèdent également des mécanismes efficaces de réparation des composantes cellulaires endommagées par les fortes radiations solaires (par ex., l’ADN) (Vincent et Quesada, 1993). Bien que les cyanobactéries n’atteignent pas les taux de croissance maximums observés chez les algues vertes, leur taux de croissance est plus élevé en conditions de faible intensité lumineuse que celui des algues. Cette dernière caractéristique pourrait expliquer pourquoi les cyanobactéries développent souvent des fleurs d’eau dans les milieux eutrophes, où la lumière est souvent réduite (Bartram et al., 1999a).
En savoir plus

145 En savoir plus

Détection de ruptures pour les signaux multidimensionnels. Application à la détection d'anomalies dans les réseaux.

Détection de ruptures pour les signaux multidimensionnels. Application à la détection d'anomalies dans les réseaux.

La détection de comportements malveillants est une préoccupation importante pour la sécurité des infrastructures de réseaux de données. Dans ce chapitre, on s’intéresse particulièrement au cas des attaques par déni de service distribué que nous avons décrit au chapitre précédent. Dans les réseaux étendus (Wide Area Net- works), nous avons vu qu’il existait deux grandes problématiques. La première est que la quantité de données transmises sur un réseau et le très grand nombre d’en- tités impliquées empêchent l’application d’un test de détection sur chacune des séries temporelles rencontrées. D’autre part il y a la problématique de la décen- tralisation. Les données sont souvent recueillies à différents endroits du réseau, et dans les approches centralisées, l’ensemble des données est envoyé pour analyse à un site centralisé, que l’on appelle collecteur central. Les méthodes centrali- sées ont pour inconvénient de générer un surplus de données, utilisé uniquement pour la supervision et la détection, qui devient non négligeable par rapport à la quantité de données utiles. On cherche donc à élaborer des méthodes dites décen- tralisées, dans lesquelles les sondes collectant les données mettraient à disposition leurs capacités de calcul. Les sondes traitent ainsi les données avant d’envoyer au collecteur central les données les plus pertinentes, on réduit ainsi le volume de données transmises par rapport aux méthodes centralisées.
En savoir plus

155 En savoir plus

Détection de contradiction dans les commentaires

Détection de contradiction dans les commentaires

2.3. Approches d’analyse de sentiments L’analyse du sentiment a fait l’objet de très nombreuses recherches antérieures. Comme dans le cas de la détection d’aspects, les approches supervisées et non super- visées ont chacune leurs solutions. Ainsi, dans les approches non supervisées, nous pouvons citer les approches basées sur les lexiques telles que l’approche développée par (Turney, 2002) ou bien des méthodes basées sur des corpus comme les travaux de (Mohammad et al., 2013). Au rang des approches supervisées, nous pouvons ci- ter (Pang et al., 2002) qui comme nombre de travaux perçoivent la tâche d’analyse de sentiment comme une tâche de classification et utilisent donc des méthodes comme les SVM (Support Vector Machines) ou les réseaux bayésiens. D’autres travaux récents sont basés sur les RNN (Recursive Neural Network) tels que les travaux de (Socher et al., 2013). Comme le propos de cet article est de vérifier les hypothèses énoncées concernant la détection de contradictions et que l’analyse de sentiment n’est qu’une étape du processus, nous nous sommes inspirés des travaux de (Pang et al., 2002) en utilisant un classifieur Bayésien.
En savoir plus

17 En savoir plus

Détection et détecteurs de rayonnements

Détection et détecteurs de rayonnements

V.4.5 Le temps de montée : Le temps de montée est égal au temps de transit des porteurs qui peut aller de la nanoseconde à la microseconde. Cela dépend de la géométrie du détecteur utilisé et l’intensité du champ électrique. V.5 Rendement et sensibilité: Le rendement quantique η Q est donné par le rapport du nombre d’électrons photo-créés par rapport aux photons incidents. Les détecteurs optoélectroniques couvrent aujourd’hui un grand domaine d’applications, comme les transmissions par fibre optique, les systèmes de prise de vue, la détection infrarouge ou les panneaux solaires.
En savoir plus

43 En savoir plus

Show all 1305 documents...