Carrière criminelle

Top PDF Carrière criminelle:

Carrière criminelle lucrative et désistement assisté

Carrière criminelle lucrative et désistement assisté

75 Criminalité lucrative Blumstein, Cohen et Farrington (1988) définissent la carrière criminelle comme une séquence longitudinale durant laquelle des crimes sont commis par un individu. Il existe un intérêt manifeste pour la compré- hension des carrières criminelles de délinquants impliqués dans une criminalité lucrative puisque la majorité des crimes commis sont moti- vés par l’appât du gain (Uggen et Thompson, 2003). Au Canada en 2017, les crimes contre les biens et les infractions relatives aux drogues représentaient 60 % des crimes déclarés à la police (Statistique Canada, 2018). Les crimes lucratifs, économiques ou orientés vers le profit regroupent une vaste gamme d’actions. Certaines reposent sur l’usage de la force (p. ex. : braquage), d’autres misent sur la fraude (p. ex. : hameçonnage) et d’autres passent par des échanges sur un marché libre (p. ex. : revente de drogues). Certains de ces crimes font des victimes, d’autres sont consensuels entre le délinquant et son client (Naylor, 2003). Les crimes commis par une personne sont des épisodes interre- liés de choix successifs poursuivant les mêmes fins (Hochstetler, 2002). Ainsi, les motifs qui incitent les délinquants à s’engager dans des crimes lucratifs pourraient avoir tendance à être similaires. Selon Naylor (2003), les crimes lucratifs sont motivés, du moins partiellement, par des intérêts mercantiles. Aussi, la finalité des activités criminelles expli- querait la décision des délinquants de cesser ou de poursuivre leurs activités illicites (Ouellet et Tremblay, 2014). Il apparaît pertinent dans une perspective d’intervention d’examiner les finalités qui motivent une telle implication.
En savoir plus

32 En savoir plus

Vito Rizzuto, l'entrepreneur criminel : une carrière criminelle à succès dans un réseau de contacts en dépit des conflits

Vito Rizzuto, l'entrepreneur criminel : une carrière criminelle à succès dans un réseau de contacts en dépit des conflits

17 vendeurs de drogues à Saint-Louis. Cette étude s'aligne sur les mêmes résultats que ceux de deux (2) autres études qui concluent que la négociation est la méthode de résolution de conflits prédominante dans les réseaux criminels (Meeson et Morseli, 2012). Pour expliquer la possibilité de l'usage de la violence au sein du réseau personnel d'un entrepreneur criminel durant sa carrière, Morselli (2003) affirme qu'à sa phase d'intégration à l'organisation hiérarchique, Gravano est obligé d'utiliser la violence réactive en tant qu’exécutant situé au bas de la hiérarchie et ce sous l'influence des ordres de ceux les plus hauts placés dans la hiérarchie. Lors d’une occasion, unique, alors qu’il est dans les rangs les plus élevés de la hiérarchie il a pu avoir le privilège de décider de l'usage de la violence meurtrière en étant à son tour dans les rangs les plus élevés de cette hiérarchie. Il peut donc utiliser une forme de violence proactive afin de protéger ses propres intérêts entrepreneuriaux ainsi que ses propres contacts de ressources parmi l’élite (Morselli, 2003, pp. 411-413). C'est après avoir atteint le rang de Consigliere (conseiller) dans l'organisation (à la phase représentative de l'apogée de son autonomie dans sa carrière criminelle comme entrepreneur criminel) que le nombre de meurtres qu'il commet baisse considérablement (Morselli, 2003, p.408). Pour apporter plus de nuances, Morselli précise que ce n'est pas la capacité de l'usage de violence mortelle qui avantage le statut d’entrepreneur criminel de Gravano mais plutôt le fait de jouir du privilège du contrôle de la concurrence en faisant valoir les intérêts de l'ensemble à une majorité de ses contacts (Morselli, 2003, pp. 405-406). Finalement, l'usage de la violence par un entrepreneur criminel n'est ni la marque symbolique ni la raison du succès de ce dernier dans sa carrière criminelle. Même pour un entrepreneur criminel comme Gravano qui n'hésite pas à utiliser la violence meurtrière, une fois que ce dernier atteint sa phase d'autonomie, il se met à faire l’usage d’une violence plus pro-active que réactive et devient l’auteur de moins en moins de meurtres.
En savoir plus

74 En savoir plus

Réussir dans le crime et réussir à s’en sortir : l’influence de la carrière criminelle sur le processus de désistement

Réussir dans le crime et réussir à s’en sortir : l’influence de la carrière criminelle sur le processus de désistement

Nous savons toutefois qu’il existe une relation entre le comportement criminel passé et futur (Farrington 2003 ; Paternoster, Dean, Piquero, Mazerolle et Brame 1997), mais on en sait toutefois peu sur la manière dont les expériences passées structurent et conditionnent la continuité et la fin des carrières criminelles. L’une des expériences pouvant façonner les décisions des délinquants sur la poursuite des activités illégales est la réussite criminelle. Shover et Thompson (1992) ont démontré que les délinquants qui réussissent dans le crime sont moins susceptibles de mettre fin à leur carrière criminelle (voir aussi Charette, 2016 ; Piliavin et coll., 1986). L’étude de Ouellet (2018) suggère que les variations quant à la réussite criminelle (impunité et revenus) ont une grande influence sur l’intermittence des activités illicites au sein des trajectoires individuelles. On peut donc supposer que la réussite criminelle (ou l’échec) influencera la continuité, mais aussi le processus du désistement de la carrière criminelle. Or, les théories sur le processus de désistement n’ont toujours pas intégré cette notion dans leur explication (Ouellet et Bouchard 2017).
En savoir plus

37 En savoir plus

La réinsertion sociale, le réseau social et les trajectoires d'abandon de la carrière criminelle des délinquants sexuels adultes: une étude prospective longitudinale

La réinsertion sociale, le réseau social et les trajectoires d'abandon de la carrière criminelle des délinquants sexuels adultes: une étude prospective longitudinale

69 CHAPITRE 4 : DISCUSSION Aux fins de la présente étude, le réseau social de délinquants sexuels adultes et son rôle lors du retour en communauté suivant une peine d’emprisonnement a été analysé. Plus spécifiquement, l’étude avait pour objectifs de : (a) décrire le réseau social de délinquants sexuels durant l’amorce du processus de réinsertion sociale; (b) explorer le lien entre la nature et l’étendue du réseau social et l’abandon de la carrière criminelle; et (c) déterminer si le réseau social agit en tant que facilitateur ou s’il est une barrière à l’abandon de la carrière criminelle, et ce, indépendamment de certaines caractéristiques individuelles des délinquants sexuels. Afin d’examiner le rôle du réseau social durant le processus de réinsertion sociale, un échantillon de délinquants sexuels considérés à risque de récidive sexuelle par le système judiciaire, qui font donc font l’objet d’une ordonnance de garder la paix (810.1 ou 810.2) fut sélectionné. Il est pertinent de s’intéresser à ce qui influe sur le processus d’abandon de la criminalité considérant les risques de récidive ainsi que le pronostic négatif quant aux possibilités de réinsertion sociale de ce groupe d’individus. De plus, en raison de l’importance accordée aux liens sociaux par le modèle du contrôle social de Sampson et Laub (1990/2003), il est d’autant plus intéressant d’analyser l’influence du réseau social chez un groupe d’individus dont le contexte de retour en communauté à la suite d’une peine d’incarcération n’est pas propice à la création de relations prosociales (Lebel, Burnett Maruna, & Bushway, 2008; Lussier & Gress, 2014; Mustaine et al., 2006). Ainsi, utilisant un devis de recherche longitudinal qui inclut l’examen de façon prospective l’influence du réseau social sur l’abandon du crime chez les délinquants sexuels adultes, la présente étude examine un échantillon de 164 délinquants sexuels de retour en communauté.
En savoir plus

130 En savoir plus

Le modèle confluent de l'agression sexuelle appliqué à quatre paramètres de la carrière criminelle sexuelle

Le modèle confluent de l'agression sexuelle appliqué à quatre paramètres de la carrière criminelle sexuelle

et, par extension, du violeur opportuniste, est plus précoce que celle des autres groupes. Au-delà de notre analyse typologique du lien significatif observé entre la trajectoire de la promiscuité sexuelle et la « précocité », cette association peut s’expliquer par les variables constitutives de cette même trajectoire. Selon Moffit (1993), on peut distinguer deux groupes selon le mode d’activation de leur délinquance juvénile : les persistants (life-course persistent) et les temporaires (adolescent-limited). Les persistants, auxquels le violeur opportuniste s’apparente de par son mode de vie criminalisé, seraient affligés de déficits neuropsychologiques qui pourraient être provoqués par des abus dans l’enfance (« environnement familial violent »). L’interaction entre ces déficits et l’environnement mènerait à des comportements antisociaux/délinquants précoces (« délinquance »). De plus, les persistants expérimenteraient la sexualité plus tôt dans leur vie et ils auraient plus de partenaires sexuelles que les temporaires (« promiscuité sexuelle ») (Cale et Lussier, 2011). Le persistant s’engagerait dans une criminalité diversifiée, incluant l’agression sexuelle (Moffit, 1993) et sa sexualité impersonnelle (« promiscuité sexuelle ») serait associée à la précocité de celle-ci (Cale et al., 2011). En somme, le persistant présente toutes les caractéristiques de notre trajectoire de la « promiscuité sexuelle », il en vient parfois à commettre une agression sexuelle à l’âge adulte et, lorsque c’est le cas, celle-ci survient plus tôt dans sa carrière criminelle que l’agression sexuelle des temporaires. On peut donc croire que lorsque les trois construits latents de la trajectoire « promiscuité sexuelle » (environnement familial violent, délinquance, promiscuité sexuelle) sont rassemblées chez un même individu, elles peuvent mener à la commission d’un délit sexuel relativement tôt au cours de la vie.
En savoir plus

143 En savoir plus

Effets de l'arme à feu sur la carrière criminelle: Sondage auprès de détenus fédéraux au Québec

Effets de l'arme à feu sur la carrière criminelle: Sondage auprès de détenus fédéraux au Québec

i RÉSUMÉ La carrière criminelle se définit en termes de nombre, d’intensité et de durée, et de sévérité, intégrant ainsi les dimensions telles que la diversité des crimes, la spécialisation dans un type de crime en particulier et la fréquence des crimes par mois d’activité. L’arme à feu joue un rôle dans cette carrière criminelle et représente l’outil qui va faciliter la tâche. L’objectif général de cette étude est d’observer les effets de l’arme à feu sur des paramètres de la carrière criminelle et d’en comprendre l’évolution en fonction de l’acquisition d’une arme à feu et des prédispositions criminelles de l’individu. Les données sont auto-révélées et proviennent d’un sondage auprès de 253 détenus dans différents établissements pénitenciers du Québec. Les résultats des analyses de régressions multiples et de régressions logistiques multinomiales révèlent des effets significatifs de la fréquence de port d’armes à feu et de son utilisation sur la diversité des crimes. Le port fréquent d’une arme à feu influence également la fréquence des crimes contre les biens, alors que le port occasionnel influence la fréquence des crimes violents par mois d’activité. Cette fréquence est aussi influencée par la possession d’armes à feu. Enfin, c’est l’utilisation d’une arme à feu dans l’intention de commettre un crime qui joue sur les trois paramètres de la carrière criminelle définis au préalable. L’arme à feu facilite le crime et rend les délinquants plus actifs et prolifiques.
En savoir plus

62 En savoir plus

Analyse quantitative de la carrière criminelle des internautes effectuant du leurre d’enfants

Analyse quantitative de la carrière criminelle des internautes effectuant du leurre d’enfants

cohorte de 1945 auraient déjà été arrêtés par la police. Parmi les délinquants de la cohorte, 46 % ont été arrêtés une seule fois tandis que 54 % ont récidivé. Selon les résultats de ces chercheurs, seulement 6 % des garçons de la cohorte auraient perpétré 5 305 délits, ce qui représente 51.9 % de tous les crimes commis par les 9 954 garçons de l’échantillon. Selon une recherche plus récente effectuée par Farrington et al. (2003) ayant étudié, à l’aide de données autorévélées, la participation de la délinquance de 808 jeunes de Seattle, 86 % des jeunes de leur échantillon auraient perpétré au moins un délit spécifique à l’étude (cambriolage, vol d’un véhicule, larcin, vol à main armée, voie de fait, vandalisme, consommation de marijuana ou trafic de stupéfiants). En accord avec Wolfgang, Figlio et Sellin (1972), les auteurs ont montré que la majorité des adolescents ont déjà commis un geste délictueux tandis qu’une minorité fait face à la justice. D’après les données officielles de la police suédoise, 30 % des hommes délinquants y ont été inscrits avant l’âge de 15 ans (Sattin, Magnusson et Reichel, 1989). Parmi les jeunes délinquants, seule une infime partie s’engage dans la délinquance « chronique » commettant ainsi la majorité des délits (Wolfgang, Figlio et Sellin, 1972 ; Blumstein, Cohen et Farrington 1988 ; Piquero et Buka, 2002 ; Farrington et al., 2003 ). Ces délinquants chroniques sont reconnus pour avoir commencé une carrière criminelle de façon précoce, s’être engagés dans la délinquance durant une longue période de temps ainsi qu’être des multirécidivistes (Wolfgang, Figlio et Sellin, 1972 ; Blumstein et Moitra, 1980 ; Moffit, 1993).
En savoir plus

127 En savoir plus

Adolescents auteurs d'abus sexuels : carrière criminelle et facteurs associés

Adolescents auteurs d'abus sexuels : carrière criminelle et facteurs associés

Jusqu'à présent, la plupart des études effectuées sur la carrière criminelle des adolescents agresseurs sexuels ont porté sur l'activation (onset) et la récidive. C[r]

145 En savoir plus

L'effet de l'incarcération sur la trajectoire criminelle

L'effet de l'incarcération sur la trajectoire criminelle

i Résumé La carrière criminelle est définie à l’aide de différents facteurs (la participation, la fréquence, la durée et la diversification), et ceux-ci sont amenés à varier dans le temps. Néanmoins, cette carrière criminelle ne peut être seulement définie par ces facteurs, elle peut être également influencée par le contexte de vie dans lequel évolue le délinquant. C’est pour cette raison que les théories du parcours de vie semblent appropriées pour analyser l’évolution des trajectoires criminelles dans le temps. Toutefois, peu d’études ont étudié ces paramètres de façon empirique. Notre recherche s’appuie sur les données longitudinales et rétrospectives, ce qui permet d’avoir une autre méthode pour mieux comprendre ces évolutions. L’objectif de cette étude est donc d’ouvrir une nouvelle approche et une meilleure compréhension des trajectoires criminelles et de l’effet de l’incarcération sur celles-ci. Notre recherche s’intéresse plus précisément à la criminalité pré et post incarcération sur une période de 36 mois. 262 détenus ayant une criminalité lucrative ont été interrogés, 41 ont été sélectionnés car ils avaient une criminalité pré et post incarcération. Nous avons dans un premier temps pu observer qu’il n’existait pas différences flagrantes entre les criminels ayant connu une criminalité pré et post incarcération et les autres criminels. Dans un second temps, les questionnaires étaient basés sur des données rétrospectives des circonstances entourant la vie des délinquants, les trajectoires ont été reconstruites en utilisant la méthode des calendriers d’histoire de vie. Cette méthode a déjà été utilisée dans l’étude des trajectoires criminelles et a fait ses preuves. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’utiliser cette méthode et la modélisation de type multi niveaux
En savoir plus

99 En savoir plus

L’apparition de la délinquance et la réussite criminelle

L’apparition de la délinquance et la réussite criminelle

5 délits. D’abord, la sévérité désigne le degré de gravité des délits commis par des individus. Différentes échelles de mesure et index ont été utilisées en criminologie afin de classifier les délits selon un ordre de gravité (ex. Wolfgang et al. 1985 ; Tolan et Thomas, 1995; Strauss et al. 1996; Piquero et Chung 2001; Wallace, 2009). Les critères de ces échelles reposent essentiellement sur : le dommage causé (Piquero et Chung 2001; Strauss et al. 1996), les sentences associées aux délits (Wallace, 2009) et la perception individuelle quant à la gravité des délits (Wolfgang et al. 1985). Concernant l’étendue des types de délits, ce paramètre permet de saisir à quel degré les délinquants diversifient, ou à l’inverse, spécialisent leurs activités criminelles. Ainsi, on parle de délinquants généralistes (ou versatiles) lorsque ceux-ci commettent plusieurs types de délits et de délinquants spécialistes lorsqu’ils commettent un nombre restreint de types de délits (Lussier, 2005). Cela dit, diverses études révèlent que les délinquants sont davantage des généralistes que des spécialistes, c’est-à-dire qu’ils commettront un éventail de délits différents au cours de leur carrière criminelle (Lussier, 2005; Lussier, Proulx, et Le Blanc, 2005; Mazerolle, Brame, Paternoster, Piquero, et Dean, 2000; aMcGloin, Sullivan, et Piquero, 2009). Toutefois, il a également été démontré que les délinquants connaissent des périodes de spécialisation au cours de leur carrière criminelle et que cette spécialisation serait davantage présente chez les délinquants plus âgés (McGloin et al., 2007). Enfin, les facteurs explicatifs de la gravité des délits commis et la diversification des activités criminelles demeurent peu connus (Farrington, 2007). Néanmoins, certaines études montrent que la précocité criminelle est associée à la perpétration de délits plus graves (Tolan et Thomas, 1995; Piquero et Chung, 2001) et à une plus grande diversification des activités criminelles (Tolan, 1987, Le Blanc et Fréchette,1989; Mills et Noyes; 1984).
En savoir plus

128 En savoir plus

La réussite criminelle des participants à la fraude financière en ligne

La réussite criminelle des participants à la fraude financière en ligne

L'utilisation du darknet a permis aux cyberdélinquants de bénéficier d'un nouveau type de lieux de convergence amenant innovation et sophistication aux marchés illicites en ligne. Appelé cryptomarché, ce type de lieu de convergence a été conçu par Ross W. Ulbricht (Olson, 2013) et sa plateforme Silk Road (SR1). Lancé en février 2011, SR1 visait principalement la vente de drogues illicites, mais facilitait aussi la vente de produits licites comme des vêtements et du matériel informatique (Devine, Egger-Sider et Rojas, 2015). Cette innovation criminelle a su profiter de l’émergence du réseau Tor ainsi que des cryptomonnaies comme le Bitcoin, permettant à la fois aux délinquants de bénéficier d’un anonymat de leurs activités et de leurs transactions (Barratt & Aldridge, 2016, Penny, 2016). Ces caractéristiques ont d'ailleurs permis aux cryptomarchés d’être relativement résilients face aux opérations policières (Soska & Christin, 2015). Le fonctionnement et la facture visuelle des cryptomarchés sont très largement inspirés des grands sites marchands comme eBay et Amazon (Broséus et al., 2016; Décary- Hétu & Giommoni, 2016). Un système automatisé de réputation permet aux acheteurs d’évaluer l’expérience et la fiabilité des vendeurs. En cas de conflit, les acheteurs peuvent demander réparation aux administrateurs. Ces derniers jouent un rôle important dans les conflits, car la plupart des paiements doivent transiter par eux étant donné qu’ils jouent aussi le rôle de courtier
En savoir plus

156 En savoir plus

La gestion de carrière des représentants du personnel 

La gestion de carrière des représentants du personnel 

La question reste ici de savoir si ces compétences peuvent être ré-exploitées dans un poste opérationnel dans l’entreprise. Or, pour le VP RH EMEA de Sierra Wireless, la difficulté principale réside dans l’absence de référentiel métier sur les fonctions syndicales. Ainsi, il est difficilement envisageable de raisonner en termes de filière d’emploi et en tout état de cause, les entreprises ne semblent pas encore prêtes à raisonner selon ce principe. Or, sans filière métier, point de gestion de carrière. Par ailleurs, le statut protecteur des représentants du personnel apparaît comme un frein en ce qu’il crée un regard de méfiance de la part des autres salariés, qui ont du mal à accepter que les syndicalistes puissent, en plus, bénéficier de mesures favorisant le développement de leur carrière sur la base de compétences développées en cours de mandat. De même, Philippe Gamba affirme quant à lui tout simplement qu’il est important de distinguer de façon très claire le mandat et le travail opérationnel. Un bon représentant du personnel doit cloisonner ces deux activités, et selon lui les compétences acquises au cours d’un mandat ne sont pas transposables directement dans le métier de la personne. Si ce ton n’est pas donné par les managers de l’entreprise, les représentants du personnel peuvent développer une tout autre attitude.
En savoir plus

122 En savoir plus

Le lien entre les pratiques organisationnelles de sponsorat et le succès de carrière : l'apport des i-deals de carrière

Le lien entre les pratiques organisationnelles de sponsorat et le succès de carrière : l'apport des i-deals de carrière

D'autre patt, ce projet de recherche permettra de démontrer l'effet qu'exercent les i-deals liés aux opportLmités de développement et de carrière, en tant que pratique[r]

113 En savoir plus

Confession Criminelle de Rachid Hitouche : étude narratologique

Confession Criminelle de Rachid Hitouche : étude narratologique

6 2/Présentation de l’œuvre : Confession criminelle est une œuvre originale écrite en 2005 par Rachid HITOUCH mais éditer qu’en décembre 2007par la maison d’édition Publibook en France, et elle contient 148 pages, dans le roman l’auteur nous transport au cœur même de la violence à la rencontre d’une Algérie déchirée, malade, nous somme en 1994 au milieu d’une période noire comme tout de fond, c’est ce que nous allons découvrir à travers l’histoire tragique de Abdelkader appelé Kader, ce personnage principale avant qu’il se trouve dans une phalange islamiste et qui est criminelle n’était qu’un simple citoyen loin de toute idiologie, il est poussé malgré lui vers le crime, et la destruction jusqu’au jour où il se voit lui-même offensé, persécuté au plus profond de son âme.
En savoir plus

50 En savoir plus

L'évaluation de la politique criminelle : des avancées en trompe-l'œil ?

L'évaluation de la politique criminelle : des avancées en trompe-l'œil ?

. Les objectifs que le ministère de l’Intérieur assigne aux forces de police sont loin d’être insignifiants 70 et, de façon à mobiliser les agents dans cette tâche difficile, des avantages statutaires sont prévus pour les policiers jugés performants (déroulements de carrière accélérés, primes individuelles et collectives au mérite). Depuis octobre 2002, le ministre réunit chaque mois, à l’image des « Compstat Meetings » new-yorkais, les préfets, les directeurs départementaux et leurs homologues gendarmes des cinq départements qui ont connu la plus forte progression de la délinquance et des cinq départements qui ont connu la plus forte baisse. Les responsables locaux de la police sont susceptibles de pâtir de la médiocrité de leurs résultats. En février 2003, le responsable de la sécurité publique de Toulouse a été muté, au motif que les statistiques toulousaines de résolution des crimes étaient trop faibles.
En savoir plus

17 En savoir plus

LES CIRCONSTANCES ATTENUANTES EN MATIERE CRIMINELLE (1824-1846)

LES CIRCONSTANCES ATTENUANTES EN MATIERE CRIMINELLE (1824-1846)

A la fin des discussions politiques, les propositions de la commission commencent à être examinées de façon très minutieuse article par article. Et après quelques jours de débats, la loi finit par obtenir la majorité des voix (212 sur 246). Elle est alors transmise aux pairs. Après étude, ces derniers exigent une modification importante sur la forme. En effet, le projet avait pour but de créer une loi qui ne devait pas s’incorporer dans le code. En conséquence, la commission sépare les articles qui transforment le code d’instruction criminelle (titre I du nouveau projet) et les articles qui révisent le code pénal (titre II). Ce changement obtient l’assentiment du gouvernement. Ainsi, pour le rapporteur, l’évolution des mœurs donne, ici, un intérêt particulier à la réforme. La non-flexibilité du code de 1791 s’observe notamment par le biais des peines sévères. Pourtant, la chambre des pairs adopte une position plus conservatrice. Ainsi, il n’est pas étonnant d’entendre le magistrat et comte Dominique-François-Marie
En savoir plus

21 En savoir plus

La politique criminelle de lutte contre les discriminations  l’embauche

La politique criminelle de lutte contre les discriminations l’embauche

173 de la politique criminelle de lutte contre les discriminations à l'embauche : le volet répressif et d'aide aux victimes. Qu'est-il opportun de retenir au terme de notre analyse ? Le premier constat à faire porte sur la connaissance de ce phénomène. S'il est vrai que le droit français définit de manière précise le comportement discriminatoire, tant dans les critères prohibés qui le fondent que dans ses différentes formes d'expression et les domaines où il intervient, nombreuses sont encore les potentielles victimes, voire même les victimes, ne connaissant même pas l'existence d'une législation prohibant les pratiques discriminatoires 671 . Pourtant la répression de tels comportements nécessite, en amont, un minimum de connaissance et d'information des victimes, afin que ces dernières puissent d'abord détecter la violation de leurs droits, puis identifier les voies de recours existantes. D'où l'importance de renforcer les actions de communication et d'information qui existent sur ce phénomène. Ce qui mène à l'étape de l'accompagnement des victimes ainsi que leur accès au droit sur laquelle porte notre second constat. C'est celui d'un accompagnement juridique commun aux différentes structures qui interviennent dans ce domaine, un accompagnement cependant individuel et morcelé, une tendance générale à orienter les victimes vers les alternatives aux poursuites. La combinaison de ces éléments, associée aux contraintes d'ordre juridique et économique, n'aide pas les victimes à obtenir la reconnaissance juridique d'un tel statut et favorise, de fait, la non-application du droit-sanction par les voies d'action juridictionnelles. De plus, le traitement des faits de discrimination, qui fait également l'objet d'un délitement entre la HALDE/Défenseur des droits et les acteurs judiciaires en les différentes juridictions qui sont compétentes en la matière, est lui aussi confronté au problème relatif à la preuve des faits reprochés. Cette dernière étant plus ou moins difficile à rapporter en raison notamment de la nature complexe de la discrimination et, surtout, du régime juridique de la preuve propre à chacune des juridictions pouvant être saisies d'un pareil cas. C'est en ce dernier point que réside notre troisième constat. Tous ces constats ont pour conséquence majeure de ne pas contribuer à une plus grande effectivité de la répression de la discrimination à l'embauche.
En savoir plus

378 En savoir plus

Les effets de la maternité sur les trajectoires de carrière des femmes diplômées au Québec : le rôle des aspirations de carrière

Les effets de la maternité sur les trajectoires de carrière des femmes diplômées au Québec : le rôle des aspirations de carrière

trajectoires de carrière des femmes. Finalement, nous avons pu voir dans un premier temps que les aspirations reliées au succès de carrière objectif, bien que plus faibles chez les participantes, influençaient les trajectoires de carrière des femmes en les incitant à faire des choix de carrière davantage orientés vers la progression hiérarchique et la rémunération. Dans un deuxième temps, nous avons mis en évidence les différentes influences sur les trajectoires de carrière des aspirations reliées au succès de carrière subjectif, soit le Défi, l'Authenticité et à l'Équilibre du modèle de Mainiero et Sullivan (2005). Les résultats montrent à cet effet que les trajectoires de carrière des femmes diffèrent selon leurs différentes aspirations. Effectivement, les femmes ayant des aspirations de défis auront des trajectoires de carrière où elles chercheront à relever différents défis professionnels, soit à travers l'élargissement de leurs tâches, soit à travers de nouveaux défis professionnels. Ensuite, les femmes aspirant à l'authenticité occuperont des postes correspondant davantage à leurs valeurs, en regard au contenu du travail et à l'environnement de travail. Enfin, les femmes aspirant à l'équilibre feront des choix favorisant la conciliation entre les différentes sphères de leur vie, en accordant une certaine importance à leur temps de travail et leur temps de transport. Par conséquent, de façon générale, nos résultats appuient très fortement la proposition 3, puisque, comme nous avons pu le constater, les aspirations de carrière influencent les trajectoires de carrière des femmes pour l'ensemble des répondantes. Nous pouvons alors conclure à un effet médiateur des aspirations de carrière dans la relation entre la maternité et les trajectoires de carrière des femmes.
En savoir plus

133 En savoir plus

« "Soyez cymbaliste" Le Portrait de Verlaine par Carrière"

« "Soyez cymbaliste" Le Portrait de Verlaine par Carrière"

semble avoir été commencé dès jan- vier-février 1891 ainsi que le révèle la correspondance du modèle 41 . Si la contemporanéité des deux por- traits témoigne indéniablement de la nouvelle notoriété de Verlaine sur la scène parisienne, elle peut aussi être perçue comme une nouvelle preuve de la rivalité existant entre Morice et Moréas, ainsi que des enjeux stra- tégiques liés à la représentation de Verlaine dans les milieux littéraires au début des années 1890. Réalisé l’année pendant laquelle Moréas se sépara d’un mouvement littéraire qu’il avait initié pour fonder l’École romane avec Charles Maurras, le tableau d’Aman-Jean pouvait être stylistiquement interprété comme une réponse « d’école » à la vision ténébriste, hermétique et mystique GXSRqWHLQVXIÁpHSDUOHVpFULWVWKpR- riques de Morice et le pinceau de Carrière 42 . Représenté en tenue de
En savoir plus

10 En savoir plus

Aléas de carrière et pensions de retraite

Aléas de carrière et pensions de retraite

Les cas types étudiés L’analyse est menée à partir du cas d’un sala- rié du secteur privé affilié de façon obligatoire au régime général de la Sécurité sociale comme régime de base, et à l’ARRCO et l’AGIRC (pour les cadres) comme régimes complémen- taires. Le cas type de référence est celui d’un individu sans enfant qui commence à travailler à l’âge de 20 ans et cesse son activité à 60 ans après une carrière complète sans aléa, l’« aléa de carrière » désignant ici tout écart à une car- rière continue à temps complet, spécifiquement le chômage, le temps partiel et l’inactivité. L’examen des parcours professionnels à partir de l’enquête Patrimoine nous conduit à adop- ter les cinq déroulements de carrière étudiés par Colin et Mette (2003), cohérents avec nos observations, ainsi qu’à envisager des parcours marqués à la fois par du chômage et de l’inacti- vité, combinant trois durées de chômage (un an, trois ans et cinq ans) et deux durées d’inactivité (trois ans et cinq ans). L’analyse menée sur ces
En savoir plus

14 En savoir plus

Show all 264 documents...