Agir et Mieux Vivre Ensemble :

Texte intégral

(1)

Agir et Mieux Vivre Ensemble : CSÉ Élections du 29/09/2020 – CFVU – B3 « Sciences et Technologies »

Agir et Mieux Vivre Ensemble : Cohérence, Synergie, Équité !

Candidats à la Commission Formation et Vie Universitaire (CFVU) de l’université Sorbonne Paris Nord Collège B3 « Collège B – Sciences et technologies (sections CNU de 25 à 63) »

Fabienne GREGORI, 48 ans MCF HC en Physique (CNU 28) Institut Galilée (IG) - LSPM fabienne.gregori@univ-paris13.fr 01 49 40 38 99

Jean-Christophe DUBACQ, 47 ans MCF HC en Informatique (CNU 27) IUT Villetaneuse - LIPN jean-christophe.dubacq@univ-paris13.fr

01 49 40 21 18

3 mandats au Conseil de l’IG dont 2 électifs 2 mandats électifs au comité d’experts 28e section 1 mandat au CNU 28e section

1 mandat électif à la CFVU

8 ans de responsabilités d’année de formation 6 ans de direction adjointe de l’IG - cycle Licence

4 ans de VP Orientation et Insertion et dir. du service VOIE Expert pour l’AERES – HCERES (11 formations - L, LP et M) 28 Revues internationales à comité de lecture

19 Proceedings

Encadrements : 2 Master 2ème année, 3 co-encadrements de thèses (ANR, CIFRE), 1 post-doc (ANR)

2 mandats électifs comité d’experts 27e section

6 ans chef de département Informatique de l’IUT (Villetaneuse) 2 ans membre du conseil de perfectionnement Licence de l’IG 4 ans de responsabilités de formation

2 publications à comité de lecture 5 Proceedings, 2 chapitres de livre Examinateur jury de thèse Encadrements :

1 Master 2ème année

Nos engagements respectifs au sein de notre établissement tant en central qu’au sein de nos propres composantes nous ont amenés, en concertation avec de nombreux acteurs, à mettre en place des outils et à organiser des actions ou évènements pour aider nos apprenants à prendre conscience de la nécessité de s’approprier pleinement leur « lieu d’études » pour atteindre leur objectif : réussir leur insertion professionnelle, quelle qu’elle puisse être. Le sujet est complexe du fait de la multiplicité des facteurs qui influent sur cette réussite. Ceux qui relèvent de la responsabilité d’un établissement d’enseignement supérieur se basent principalement sur l’excellence de l’offre de formation proposée et les outils d’accompagnement que nous pouvons offrir à nos jeunes tout au long de leur construction personnelle et professionnelle. Cela ne peut se faire uniquement au sein de chaque composante, une incitation et une synergie des actions au niveau de l’université est un support indispensable aux composantes pour que l’énergie qui est déjà déployée dans chacune d’entre elles porte pleinement ses fruits.

Nous vous présentons dans la suite de cette profession de foi, les raisons qui tout naturellement nous ont poussées à proposer notre candidature à vos suffrages pour la CFVU le 29 septembre prochain. Dans le respect de nos convictions — l’attachement au service public, le souci constant de l’équité — nous nous proposons au sein de cette commission de soutenir et défendre les principales actions suivantes.

Vers une vie étudiante de plus en plus attractive Pour beaucoup de nos apprenants, les premiers mois à l’université sont souvent semés d’embûches pour un apprentissage fructueux : appropriation de l’environnement d’étude, problèmes d’orientation, recherche de logement, arrivée tardive ou non-maîtrise de la langue, notamment pour les personnes arrivant de l'étranger.

Certains de ces problèmes trouvent des réponses assez vite grâce aux processus d’accueil mis en place par chacune des formations (réunion, journée ou semaine de pré-rentrée, enseignants référents), ou par les services de l’université (« Start Campus »). D’autres malheureusement persistent jusqu’à perturber fortement la réussite de leur 1er semestre voire de l’année complète. Une maison de l’étudiant, lieu unique d’information pour tout notre public étudiant, a récemment vu le jour ; c’est un réel atout pour les accueillir. Cependant cette maison mérite pleinement d’être développée en y intégrant l’ensemble des services utiles à notre population estudiantine (service vie étudiante, scolarité, cellule handicap, service social, espace langues, service VOIE, service des relations internationales …), pour qu’elle puisse en un seul et même lieu sur chacun de nos campus trouver tout l’accompagnement dont elle pourrait avoir besoin.

Un second volet important est la transformation progressive de ce que nous avons appelé ci-dessus « lieu d’études » en « Vie de Campus ». Pour cela, en complément des nombreux évènements déjà mis en place par le service culturel, le département des sports et la construction future de nouveaux logements étudiants, il

(2)

Agir et Mieux Vivre Ensemble : CSÉ Élections du 29/09/2020 – CFVU – B3 « Sciences et Technologies » nous semble indispensable d’aménager plus encore les espaces ou d’en rénover d’autres afin de les mettre utilement à la disposition de nos étudiants. Nous veillerons à ce que les reversements CVEC soient pleinement investis dans de nouveaux projets, d’évènements, d’activités, d’espace de travail et de bien-être visant à améliorer les conditions d’études et de vie universitaire de nos 24 500 étudiantes et étudiants.

Un point sur lequel nous serons aussi vigilants est l’amélioration des conditions d’accueil et d’accès pour les personnes en situation de handicap.

Accompagner tout au long de la formation La réussite de nos apprenants, quelles que soient les filières d’inscription (DUT, LP, L, M, Prépas, PASS, L.AS, et Ingénieurs) est, entre autres, conditionnée par l’adéquation à la fois de leurs acquis avec la formation suivie et de leurs projets professionnels avec les objectifs de la formation. Certaines passerelles entre formations ont le mérite d’exister, cependant elles ne sont pas suffisantes pour répondre aux besoins de réorientation. Nous souhaitons donc voir se développer efficacement par domaine de formation, en synergie avec les composantes ou des partenaires territoriaux, des passerelles qui offriraient aux élèves, au sein même de notre université, des schémas de formation qui leurs permettraient d’aller jusqu’à l’obtention d’un diplôme.

Le développement de la pédagogie par le numérique est maintenant incontournable, d’autant plus depuis la crise sanitaire sans précédent que nous traversons. Cependant elle ne doit pas se substituer à la relation directe, mais être à son service. Nous pensons que ce sont de nouveaux outils potentiellement efficaces mis à la disposition pour compléter sa formation. Nous soutiendrons les projets dans lequel le numérique sera mis en avant comme outil non invasif d’évaluation ou d’auto-évaluation, comme support ou complément de cours, avec comme objectifs de donner le maximum de chance à toutes les personnes quelles que soient leurs conditions d’études, leurs origines géographiques ou socio-culturelles, et de respecter l’équité dans le traitement des apprenants.

Valoriser et développer l’offre de formation Durant ce prochain mandat, formations, composantes et CFVU vont devoir retravailler ensemble à l’élaboration des dossiers pour l’évaluation par le HCERES de l’ensemble de nos formations (L, LP et M) et préparer la nouvelle offre en vue de la prochaine accréditation par le MESRI. Nous vous accompagnerons pour que la présentation de ces dossiers réponde au mieux aux critères d’évaluation. Pour le développement de notre offre de formation, nous soutiendrons avec intérêt tout projet qui s’inscrira dans la cohérence de l’offre globale (articulation entre filières professionnelles et générales, entre formation initiale, continue et en apprentissage) dans le but d’offrir à notre public une offre complète au sein de notre université.

La valorisation de l’offre de formation passe par des supports de communication, y compris numériques, travaillés spécifiquement pour répondre aux besoins des publics ciblés (candidats, partenaires industriels, partenaires académiques internationaux). Nous veillerons à ce que le rendu du groupe de travail qui vient d’être mis en place nous permettre d’être efficacement visible de l’extérieur afin d’augmenter l’attractivité nationale et internationale de notre établissement.

Sur le plan de la scène internationale, l’obtention du label national « Bienvenue en France » associé au choix de ne pas appliquer l’augmentation des frais d’inscription pour les candidats hors UE, devrait nous permettre d’augmenter favorablement notre mobilité entrante. L’extension de la maison de l’étudiant aux relations internationales sera l’occasion aussi de rendre plus accessible l'information, en particulier sur les programmes d’échanges subventionnés, aux personnes qui désirent partir. La création d'un salon de l’international sera aussi une idée à développer.

Un des nombreux aspects sur lequel s’appuie le pilotage d’une formation est son évaluation par ses usagers. Cette évaluation pourrait aussi participer activement à la valorisation de notre offre de formation, en la rendant publique, à l’instar des rapports d’évaluation HCERES, en choisissant collégialement les indicateurs qui nous sembleraient les plus pertinents. Cela nécessiterait au préalable une harmonisation au sein de l’établissement des enquêtes soumises à nos apprenants.

Pour finir ces propositions, nous nous engageons à réitérer ce que nous avons fait dans la précédente mandature, à savoir vous informer des ordres du jour des différents conseils et de nous tenir à votre disposition pour remonter au sein de ce conseil toutes considérations en lien avec les sujets abordés.

Nos propositions vous séduisent, alors votez et faites voter le 29 septembre 2020, pour

« Agir et Mieux Vivre Ensemble : Cohérence, Synergie et Equité ! » Une question ou plusieurs ? N’hésitez surtout pas, contactez-nous !

Figure

Updating...

Références

Updating...

Sujets connexes :