• Aucun résultat trouvé

Dose absorbée et équivalent dose

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "Dose absorbée et équivalent dose"

Copied!
3
0
0

Texte intégral

(1)

1

Dose absorbée et équivalent dose

On s’intéresse dans ce paragraphe à l’énergie transférée à la matière par les particules émises lors des désintégrations.

La dose absorbée D est l’énergie transmise à l’unité de masse. Elle s’exprime en Gray ; 1 Gy = 1 J/kg.

On utilise encore une ancienne unité : le rad ; 1 Rad = 10-2 Gy

Les effets biologiques dépendent de la dose absorbée, mais aussi de la nature du rayonnement. Cette nocivité s’exprime en équivalent-dose ED dont l’unité est le Sievert. On a :

Pour les particules  : 1 Gy = 20 Sv Pour les neutrons : 1 Gy = 10 Sv Pour les particules  : 1 Gy = 1 Sv Pour les rayons X et  : 1 Gy = 1 Sv

On utilise aussi une ancienne unité, le rem : 100 rem = 1 Sv

Il y a irradiation lorsque l’on se trouve à proximité d’une source radioactive. On reçoit alors une partie du rayonnement émis par la source.

Origine ED (μSv)

Irradiation naturelle Radionucéides

incorporés dans l’organisme

240

Rayons cosmiques 300

Radioactivité du sol 400 Irradiation usuelle Montre à cadran

lumineux 5 à 100

télévision 10

Voisinage d’une

centrale nucléaire 20

Il y a contamination lorsqu’on absorbe par les voies ingestives ou respiratoires des produits radioactifs qui peuvent alors se désintégrer dans l’organisme.

ED (Sv) Effet

> 10 Mort

5

Diarrhées, vomissements, troubles sanguins,

50% de mortalité

2 10% de mortalité

1

Troubles digestifs, stérilité, risque accru

de cancer 0,05 Modification de la

formule sanguine

(2)

2

(3)

3 Application :

Le jour de sa préparation, une source radioactive a une activité  égale à 2,5.1012 Bq. Chaque émission correspond à une énergie rayonnante de 4.10-15 J. Un expérimentateur reste au voisinage de cette source pendant environ 1 heure ; il absorbe alors 10% du rayonnement émis.

Calculer la dose D, exprimée en Gray ( Gy ) absorbée par l’expérimentateur, sachant que sa masse est m = 60 kg.

Calculer l’équivalent dose ED, exprimé en Sievert ( Sv ), sachant que les rayonnements émis sont - ou .

citer les conséquences de cette irradiation sur l’organisme

Une centrale nucléaire française : 2 µSv/an soit 0,002 mS/an (en état de fonctionnement normal, hors accident). Ce seuil est 500 fois plus faible que le seuil légal d'exposition de la population générale. Au delà (incident sérieux), des mesures de protection de la population (et des travailleurs indispensables sur le site) peuvent être nécessaires (traitement préventif, surveillance et diversification des sources

d'approvisionnement alimentaire ou en eau, confinement temporaire, procédures d'arrêt des

installations) et en cas d'incident grave ces seuils peuvent être augmentés dans un périmètre défini (après évacuation de la population) une fois les autres mesures de protection effectives.

À Fukushima Daiichi au Japon, lors de la catastrophe nucléaire liée à un tsunami, des journalistes ont mesuré, le 3 avril 2011, à 1,5 km de la centrale nucléaire des doses d'environ 112 µSv/h16. Le 14 mars 2011, une forte activité de 167 sieverts par heure a été enregistrée au niveau de l'enceinte de confinement du réacteur n° 3 et une valeur du même ordre au niveau des autres réacteurs17

Références

Documents relatifs

On peut donc penser que la stratégie de lutte contre la pollution atmosphérique du Conseil fédéral, élaborée presque simultanément à la mise en vigueur de l'OPair et justifiée par

L a partie dosim étrie de l’étude porte sur l’adaptation d’un certain type de dosim étrie physique à la déterm ination de la répartition de la dose absorbée dans un organe

Dans un premier temps, des expressions analytiques pour les équivalents de doses individuels sous 0,07 mm H p (0,07) et les doses équivalentes aux extrémités H peau, dues

•   La modification des kV influe de manière complexe sur le bruit, la dose et le contraste.. Merci de votre

image dense d ’ un calcul enclavé dans l ’ uretère Collection liquidienne périrénale... Un complément d’examen est réalisé avec injection IV aux temps parenchymateux

Pour passer de la notion de dose d’exposition à celle de dose interne de méta- bolites dans les différents or- ganes, on utilise les modèles PBPK (« Physiologically Based

 pour la peau , l'exposition reçue au cours de douze mois consécutifs ne doit pas dépasser 500 mSv.. Cette limite s'applique à la dose moyenne sur toute surface de 1 cm²,

Elles expli- quent pourquoi les effets d ’ une association de substances pharmacologiquement actives, comme le sont les plantes, sont quelquefois insuffisants pour obtenir un