• Aucun résultat trouvé

1914-2014 : un siècle d’évolution de la pyramide des âges en France

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2021

Partager "1914-2014 : un siècle d’évolution de la pyramide des âges en France"

Copied!
5
0
0

Texte intégral

(1)

HAL Id: hal-02082645

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02082645

Submitted on 28 Mar 2019

HAL is a multi-disciplinary open access

archive for the deposit and dissemination of

sci-entific research documents, whether they are

pub-lished or not. The documents may come from

teaching and research institutions in France or

abroad, or from public or private research centers.

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est

destinée au dépôt et à la diffusion de documents

scientifiques de niveau recherche, publiés ou non,

émanant des établissements d’enseignement et de

recherche français ou étrangers, des laboratoires

publics ou privés.

1914-2014 : un siècle d’évolution de la pyramide des âges

en France

Gilles Pison

To cite this version:

Gilles Pison. 1914-2014 : un siècle d’évolution de la pyramide des âges en France. Population et

sociétés, INED, 2014, pp.1-4. �hal-02082645�

(2)

Gilles Pison

*

L’histoire d’un pays se lit à livre ouvert dans sa pyramide des âges, et mieux encore quand on

suit cette dernière au fil du temps. La pyramide des âges de la France n’a cessé d’évoluer depuis

le déclenchement de la guerre de 1914-1918. On a choisi d’effectuer ici un arrêt sur image tous

les vingt ans, soit les années 1914, 1934, 1954, 1974, 1994 et 2014.

1914-2014 : un siècle d’évolution

de la pyramide des âges en France

Au 1

er

 janvier 1914, à la veille de la première guerre

mon-diale, la pyramide des âges de la France a la forme

régu-lière d’une meule de foin (voir page 2). L’encoche à 42 ans

correspond au déficit des naissances dû à la guerre

franco -prussienne de 1870-1871, aggravé par un pic de

mortalité infantile : 23 % des nouveau-nés de 1871 sont

décédés avant un an, contre 17 % en moyenne dans la

seconde moitié du XIX

e

 siècle. En 1911, la mortalité

infantile atteint un nouveau pic dû à un été très chaud

qui accroît fortement les diarrhées mortelles des

nour-rissons, d’où le creux observé à l’âge de 2 ans dans la

pyramide de 1914.

Vingt ans plus tard, au 1

er

janvier 1934, la pyramide

porte les stigmates de la première guerre mondiale :

un large creux d’abord du côté masculin entre 38 et

55 ans – les hommes sont 25 % moins nombreux que

les femmes à ces âges, alors que les effectifs des deux

sexes sont comparables à chaque âge avant 35 ans. La

guerre a entraîné la mort de 1,5 million de soldats. La

génération la plus touchée est celle des hommes nés

en 1894, qui avaient 20 ans en 1914 : 24 % ont été tués

dans l’hécatombe de la guerre [1, 2].

* Institut national d’études démographiques.

Encadré. Bilan démographique 2013 :

un excédent naturel en baisse

L’Insee estime la population de la France au 1er janvier 2014 à 66,0 millions d’habitants, dont 63,9 en métro-pole et 2,1 en outre-mer [4]. Le solde naturel atteint 219  000  personnes en métropole (780  000  nais-sances moins 561 000 décès), le reste de la croissance étant dû au solde migratoire (la balance des entrées et des sorties), que l’Insee estime à 50 000 personnes (tableau p. 4).

Le solde naturel a tendance à diminuer d’année en année, il était 20 % plus élevé il y a cinq ans en 2008 (264 000). Les naissances ont été légèrement moins nombreuses en 2013 qu’en 2012 (moins 10  000). L’indicateur de fécondité, après avoir atteint un niveau élevé de 2,02 enfants par femme en 2010, a un peu diminué depuis et atteint 1,97 en 2013. L’espérance de vie à la naissance a progressé  : 78,7  ans pour les hommes et 85,0 ans pour les femmes en 2013, contre 78,5 et 84,9 en 2012. Les décès ont cependant été légèrement plus nombreux en 2013 qu’en 2012 (plus 2 000), la population ayant vieilli.

suite p.4

www.ined.fr

Population

&

Sociétés

numéro 509 • mars 2014 • Population & Sociétés • bulletin mensuel d’information de l’Institut national d’études démographiques

English

Version

English

Version

(3)

Les naissances ayant

chu-té de moitié entre 1915 et

1919, la pyramide des âges

de 1934 porte entre 14 et

18 ans une nouvelle

échan-crure, qui affecte cette fois

les deux sexes. Lorsque ces

générations creuses

par-viennent à leur tour à l’âge

de fécondité, 25 à 30 ans plus

tard, elles produisent une

seconde échancrure, moins

accusée que la première

mais très visible sur la

pyra-mide de 1954. La fécondité

ayant reculé pendant la

seconde guerre mondiale,

entre 1940 et 1942, il s’ensuit

un creux entre 11 et 13 ans,

mais bien moindre que

25 ans plus tôt.

Un événement de taille

vient élargir la pyramide de

1954 : le baby-boom, surgi

huit ans plus tôt, avec, en

1946, 200 000  naissances de

plus qu’en 1945. Ce surcroît

durera près de trente ans, soit

800 000 à 900 000  naissances

annuelles, au lieu de 600 000

à 700 000 avant la guerre. Les

baby- boomers devenant

plus âgés, le renflement

persistera d’une pyramide à

l’autre, mais son effet

s’in-versera : après avoir rajeuni

la population, il contribuera

à la vieillir.

Le nombre des

nais-sances reste élevé jusqu’en

1973, alors que le nombre

moyen d’enfants par femme

commence à chuter dès le

milieu des années 1960.

Cette persistance s’explique

par l’arrivée aux âges

fé-conds des enfants du

baby-boom nés 20 ans plus tôt.

Réduites d’environ 20 % à

partir de 1974, les naissances

se maintiennent ensuite à

peu près à un même niveau,

complétées ensuite

légè-rement par les migrations

Pyramide des âges de la France : évolution de 1914 à 2014

400 500 300 200 100 0 0 100 200 300 400 500 1823 1813 1833 1843 1853 1863 1873 1883 1893 1903 1913 1823 1813 1833 1843 1853 1863 1873 1883 1893 1903 1913 Année de naissance

Effectifs en milliers Effectifs en milliers

105 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Âges Année de naissance HOMMES FEMMES 1er janvier

1914

* 1 1 2 2 400 500 300 200 100 0 0 100 200 300 400 500 1843 1833 1853 1863 1873 1883 1893 1903 1913 1923 1933 1843 1833 1853 1863 1873 1883 1893 1903 1913 1923 1933 Année de naissance

Effectifs en milliers Effectifs en milliers

105 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Âges Année de naissance FEMMES HOMMES 1 1 4 4 3 1er janvier

1934

400 500 300 200 100 0 0 100 200 300 400 500 1863 1853 1873 1883 1893 1903 1913 1923 1933 1943 1953 1863 1853 1873 1883 1893 1903 1913 1923 1933 1943 1953 Année de naissance

Effectifs en milliers Effectifs en milliers

105 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Âges Année de naissance FEMMES HOMMES 1 1 4 4 6 7 5 3 5 6 7 1er janvier

1954

1 Déficit de naissances dû à la guerre de 1870 5 Passage des classes creuses à l’âge de fécondité 2 Canicule de l’été 1911 ayant entraîné une forte mortalité des nouveau-nés 6 Déficit de naissances dû à la guerre de 1939-1945

3 Pertes militaires de la guerre de 1914-1918 7 Début du baby-boom

4 Déficit de naissances dû à la guerre de 1914-1918 (classes creuses) 8 Fin du baby-boom

(Gilles Pison,

Population et Sociétés n° 509, Ined, mars 2014)

* Voir note 1 dans le texte page 3

2 www.ined.fr

1914-2014 : un siècle d’évolution de la pyramide des âges en France

(4)

(tableau et encadré p.  4).

Alimentée depuis 40  ans

par des apports à peu près

constants, la pyramide de

2014 a un profil

remarqua-blement vertical dans sa

moitié inférieure. Situation

unique au monde, car la

plu-part des pays déve loppés

présentent aujourd’hui une

pyramide des âges dont la

base est devenue très étroite

(comme l’Allemagne, par

exemple).

En France, sauf

catas-trophe, cette base verticale

devrait engendrer dans

quelque temps une

pyra-mide aussi régulière que

celle du 1

er

 janvier 1914, à

la veille de la première

guerre mondiale

(1)

. Les

stig-mates laissés par cette

dernière se sont effacés au

bout de 80  ans pour les

pertes militaires directes

et d’un siècle pour le déficit

des naissances. Il faudra

encore quelques décennies

pour que disparaissent les

marques de la seconde

guerre mondiale et un

demi-siècle pour que

s’es-tompe la bosse du

baby-boom –  le temps que

s’éteignent les générations

nées au début des années

1970.

Pyramide des âges de la France : évolution de 1914 à 2014 Pyramide des âges de la France : évolution de 1914 à 2014

400 500 300 200 100 0 0 100 200 300 400 500 1883 1873 1893 1903 1913 1923 1933 1943 1953 1963 1973 1883 1873 1893 1903 1913 1923 1933 1943 1953 1963 1973 Année de naissance

Effectifs en milliers Effectifs en milliers

105 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Âges Année de naissance FEMMES HOMMES 3 5 4 6 7 5 4 7 6

1

er

janvier

1974

400 500 300 200 100 0 0 100 200 300 400 500 1903 1893 1913 1923 1933 1943 1953 1963 1973 1983 1993 1903 1893 1913 1923 1933 1943 1953 1963 1973 1983 1993 Année de naissance

Effectifs en milliers Effectifs en milliers

105 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Âges Année de naissance FEMMES HOMMES 8 5 4 6 7 5 4 7 6 8

1

er janvier

1994

400 500 300 200 100 0 0 100 200 300 400 500 1923 1913 1933 1943 1953 1963 1973 1983 1993 2003 2013 1923 1913 1933 1943 1953 1963 1973 1983 1993 2003 2013 Année de naissance

Effectifs en milliers Effectifs en milliers

105 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Âges Année de naissance FEMMES HOMMES 8 5 4 6 7 5 4 7 6 8

1

erjanvier

2014

(1) La pyramide des âges au 1er

janvier 1914 publiée par l’Insee correspond à la population du territoire de la France dans les frontières de 1871, soit le territoire actuel moins l’Alsace et la Moselle, qui faisaient alors partie de l’Allemagne [3]. La pyramide pour le territoire actuel a été obtenue en augmentant uniformément les effectifs de 5,6 %, rapport entre les populations de l’Alsace-Moselle et le reste de la France à l’époque.

1 Déficit de naissances dû à la guerre de 1870 5 Passage des classes creuses à l’âge de fécondité 2 Canicule de l’été 1911 ayant entraîné une forte mortalité des nouveau-nés 6 Déficit de naissances dû à la guerre de 1939-1945

3 Pertes militaires de la guerre de 1914-1918 7 Début du baby-boom

4 Déficit de naissances dû à la guerre de 1914-1918 (classes creuses) 8 Fin du baby-boom

Note : : génération des personnes nées en 1913, qui a moins d’un an au 1er janvier 1914, et 20, 40, 60,

80 et 100 ans respectivement aux 1er janviers 1934, 1954,

1974, 1994 et 2014

Source : Insee [3]

3

www.ined.fr

(5)

Références

[1] Jacques Vallin, La mortalité par génération en France

depuis 1899, Paris, Ined, Cahier n° 63, 1973, 484 p.

[2] François Héran, « Générations sacrifiées : le bilan démographique de la Grande Guerre », Population et

Sociétés, n° 510, avril 2014, 4 p. (à paraître).

[3] Fabienne Daguet, Un siècle de démographie française, Paris, Insee Résultats, n° 434-435, 1995, 306 p. [4] Vanessa Bellamy et Catherine Beaumel, « Bilan démographique 2013 : trois mariages pour deux Pacs »,

Insee Première, n° 1482, janvier 2014.

[5] Olivier Chardon et Nathalie Blanpain, Projections de

population 2007-2060 pour la France métropolitaine,

Insee Résultats, n° 117, Société, 2010.

Tableau. Indicateurs démographiques 1950 à 2013, France métropolitaine

1950 1960 1970 1980 1990 2000 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012(p) 2013(p) Naissances (m) 858 816 848 800 762 775 774 797 786 796 793 802 793 790 780 Décès (m) 530 517 540 547 526 531 528 516 521 532 538 540 535 559 561 Excédent naturel (m) 328 299 308 253 236 244 247 280 265 264 255 262 258 232 219 Solde migratoire (m) 35 140 180 44 80 70 95 115 75 67 44 43 50 50 50 Variation totale (m) 363 439 488 297 316 314 342 395 340 331 299 305 308 282 269 Ajustement (1) (m) - - - - - 94 94 - - - - - - -Taux de natalité (t) 20,5 17,9 16,7 14,9 13,4 13,1 12,7 12,9 12,7 12,8 12,7 12,7 12,5 12,4 12,2 Taux de mortalité (t) 12,7 11,3 10,6 10,2 9,3 9,0 8,6 8,4 8,4 8,5 8,6 8,6 8,5 8,8 8,8 Taux de mort. infantile (r) 51,9 27,4 18,2 10,0 7,3 4,4 3,6 3,6 3,6 3,6 3,7 3,5 3,3 3,3 3,5 Indice de fécondité (e) 2,93 2,73 2,47 1,94 1,78 1,87 1,92 1,98 1,96 1,99 1,99 2,02 2,00 1,99 1,97 Espérance de vie : hommes (a) 63,4 67,0 68,4 70,2 72,7 75,3 76,8 77,2 77,4 77,6 77,8 78,0 78,4 78,5 78,7 femmes (a) 69,2 73,6 75,9 78,4 80,9 82,8 83,8 84,2 84,4 84,4 84,5 84,7 85,0 84,9 85,0 Mariages (m) 331 320 394 334 287 298 276 267 267 259 245 245 231 240 225 Taux de nuptialité (t) 7,9 7,0 7,8 6,2 5,1 5,0 4,5 4,3 4,3 4,2 3,9 3,9 3,7 3,8 3,5 Population (2) (m) 42 010 45 904 51 016 54 029 56 893 59 267 61 400 61 795 62 135 62 466 62 765 63 070 63 379 63 660 63 929 Moins de 20 ans (2) (m) 12 556 14 665 16 748 16 419 15 632 15 068 15 280 15 315 15 338 15 369 15 407 15 440 15 485 15 534 15 606 65 ans ou plus (2) (m) 4 727 5 288 6 174 7 541 8 036 9 561 10 163 10 208 10 301 10 421 10 540 10 667 10 978 11 295 11 619 Moins de 20 ans (2) % 29,9 31,9 32,8 30,4 27,5 25,4 24,9 24,8 24,7 24,6 24,5 24,4 24,4 24,4 24,4 65 ans ou plus (2) % 11,3 11,5 12,1 14,0 14,1 16,1 16,6 16,5 16,6 16,7 16,8 16,9 17,3 17,7 18,2

(a) années – (e) nombre d’enfants par femme – (m) milliers – (p) provisoire – (r) pour 1 000 naissances vivantes – (t) pour 1 000 habitants. (1) Les estimations de population pour la période 1990-2005 tiennent compte d’un ajustement destiné à rétablir la cohérence comptable entre les recensements de 1990, 1999 et 2006 (voir Vanessa Bellamy et Catherine Beaumel, 2014 [4]).

(2) En fin d’année.

Source : Insee, Division des enquêtes et études démographiques (http://www.insee.fr). Le solde migratoire reste modéré (0,8 ‰), la France

se situant encore à un niveau bas pour l’Europe : le solde migratoire approche 3 ‰ au Royaume-Uni en 2012, 5 ‰ en Allemagne et en Autriche, 6 ‰ en Italie, 9 ‰ en Suisse et 10 ‰ en Norvège.

L’excédent naturel (3,4 ‰ en 2013) devrait continuer à diminuer dans les prochaines années, les évolutions étant déjà inscrites dans la pyramide des âges  : le nombre de femmes en âge d’avoir des enfants sera stable, et le nombre de naissances pourrait l’être aussi. À l’inverse, à mesure que disparaîtront les générations du baby-boom, le nombre de décès augmentera pour rejoindre celui des naissances [5]. Quant au solde migra-toire, il reste par nature imprévisible mais, quel que soit son niveau futur (même modéré), il faut s’attendre à ce qu’il devance le solde naturel d’ici une génération, voire plus tôt, pour devenir la première composante de notre croissance démographique. Ce ne sera pas l’effet d’un surcroît de fécondité des étrangers ou d’une politique migratoire, mais le contrecoup du baby-boom parvenu en fin de course avec l’inévitable augmentation des décès qui l’accompagnera.

Au 1er janvier 1914, la pyramide des âges de la France

a la forme régulière d’une meule de foin. La première guerre mondiale y crée plusieurs encoches liées aux pertes militaires et au déficit des naissances. La pyra-mide des âges est aujourd’hui en voie de retrouver une forme régulière, les stigmates que la première guerre y a laissés ayant pratiquement disparu après l’avoir marquée pendant près de cent ans.

Résumé suite de l’encadré p. 1

www.ined.fr

Numéro 509 • mars 2014 • Population et Sociétés • bulletin mensuel d’information de l’Institut national d’études démographiques

Directrice de la publication : Chantal Cases – Rédacteur en chef : Gilles Pison – Assistante de rédaction : Marie-Paule Reydet – Maquette : Isabelle Milan – D. L. 1er  trim. 2014 • ISSN 0184 77 83

Ined : 133, boulevard Davout - 75980 Paris, Cedex 20 – Téléphone : (33) (0)1 56 06 20 00 – Télécopie : (33) (0)1 56 06 21 99 – Service des abonnements : 01 56 06 20 23 – edition@ined.fr Le numéro : 1,50 € – Abonnement 1 an - France : 12 € - Étranger : 18 € – Imp. : Jouve - 11, bd de Sébastopol - 75001 Paris

Retrouvez ce numéro ainsi que les archives de Population et Sociétés sur www.ined.fr/fr/ressources_documentation/publications/pop_soc/

Références

Documents relatifs

Nous recourons donc, ici, aux technologies modernes de l'information en élaborant un logiciel pour évaluer et rééduquer les erreurs de perception visuelle des mots écrits en

8 La technique compte pour que puissent s’installer de nouvelles pratiques. Mais les pratiques du corps ne peuvent être dissociées d’une éthique globale

Nous ne disposons pas de chiffres distinguant la production de Lille de celle de la France après cette date, probablement parce que les deux chiffres sont en fait confondus

En France, Ferdinand Brunetière, Gustave Lanson, René Doumic et une pléiade de professeurs de l'enseignement secondaire et de l'université, sous la direction de Louis Petit

— Alors qu'en France la reproduction brute a diminué d'une manière à peu près continue depuis 1816, avec seulement un palier de 1850 à 1880, dans les pays étrangers étudiés,

Nous devons remarquer que d'une part Demonferrand n'a connu pour cette période les décès que par tranche de 5 ans d'âge et qu'il était donc délicat d'en déduire la position

Au budget voté pour l'exercice 1925, les pensions militaires de la guerre se montent à 500 millions, celles de la marine à 170 millions, les majorations pour enfants et charges

L’événement « manger une salade verte et une pizza aux quatre fromages » a une probabilité de 1/6. L’événement «manger une salade verte, une pizza végétarienne et une