Haut PDF Une approche basée agent pour Le E-recrutement

Une approche basée agent 
pour Le E-recrutement

Une approche basée agent pour Le E-recrutement

5- Procédure de sélection L'agent Suivi dés qu'il reçoit le message "Fin d'entretien" du l'agent interface entretien, il lance la procédure sélection et à la fin envoyé le meilleur profi[r]

94 En savoir plus

Une approche basée agent pour le processus génération d'ontologie de domaine.

Une approche basée agent pour le processus génération d'ontologie de domaine.

Conclusion Générale et perspectives L’objectif de ce travail est la mise en oeuvre et l’évaluation d'une approche basée agent pour le processus génération d'ontologie de domaine. Les ontologies sont devenues des entités très importantes et utilisés dans plusieurs domaines, et pour cela nous avons pensé à comment les construire ou comment rendre le processus de leur construction plus facile et rapide. Les deux termes "facile et rapide" nous a conduit vers un autre terme "automatique", et notre question a devenu "Comment construire une ontologie automatiquement". L'ontologie est une représentation de connaissances, et si on veut la construire automatiquement, on ne peut pas baser sur la connaissance qui est dans les cerveaux des êtres humains. Et pour cette raison nous avons pensé à la connaissance codée sous forme textuelle. Et nous avons essayé de répondre à la question "comment construire automatiquement une ontologie a partir du texte".
En savoir plus

85 En savoir plus

Modélisation d’une approche basée agent et logique floue pour la qualité des services Web

Modélisation d’une approche basée agent et logique floue pour la qualité des services Web

La première contribution consiste en la proposition d’un nouveau modèle de sélection de services Web basé sur la logique floue. L’utilisation de la logique floue permet de représenter les données vagues ou inexactes en données avec des variables linguistiques et des valeurs floues. Dans la deuxième contribution, nous allons présenter une approche de sélection des ser- vices Web basée sur les notions d’agent et logique floue. Les agents sont considérés comme l’un des principaux éléments constitutifs de la prochaine génération de l’infrastructure Web. Afin de satisfaire des clients avec des services répondant à leurs besoins en termes de qualité, nous optons d’intégrer le paradigme agent, L’utilisation de la notion d’agent pour les services web est donc un défi majeur pour équiper les services web avec des capacités intéressantes d’agents logiciels.
En savoir plus

142 En savoir plus

Une approche basée  agent mobile pour l’internet des choses   (Smart business environnement)

Une approche basée agent mobile pour l’internet des choses (Smart business environnement)

Une place peut contenir plus d’un agent. Une place définit un environnement d’exécution vers lequel un agent sera orienté pour gérer son exécution. • Les agences Encore appelées «ports d’accueil » des agents, représentent les environnements où évoluent les agents. Une agence constitue le cœur de gestion de la plate-forme en assurant la délégation de l’exécution aux places qui la composent, l’administration, le contrôle, le transport effectif et la communication des agents grâce au système d’exploitation sous-jacent. • Les régions Il s’agit du regroupement de plusieurs agences, pas nécessairement de même type, appartenant à un même domaine d’expertise, d’activité ou autre. Le but est de faciliter les activités d’administration. On peut associer par exemple une région à des politiques d’accès aux services.
En savoir plus

65 En savoir plus

Une approche basée algorithme génétique pour l’apprentissage chez un agent

Une approche basée algorithme génétique pour l’apprentissage chez un agent

Avant de d’exhiber les caractéristiques de l’apprentissage chez l’agent, il est essentiel de se pencher d’abord sur la notion d’agent. Il existe, à l’heure actuelle, une pléthore de définitions de l’agent. Cela est dû principalement à la relative jeunesse du domaine. Une définition simple donnée par Russel et Norvig stipule qu’« Un agent est tout ce qui peut être vu comme percevant son environnement au travers de capteurs et agissant sur cet environnement au travers d'effecteurs » [95]. Une autre définition consiste qu’« un agent est une entité logicielle ou matérielle, à laquelle est attribuée une certaine mission qu’elle est capable d’accomplir de manière autonome, disposant d'une connaissance partielle de ce qui l'entoure (son environnement), et agissant par délégation pour le compte d'une personne ou d'une organisation» [89].
En savoir plus

104 En savoir plus

Une approche basée agent pour l’optimisation d’allocation des ressources dans le green cloud.

Une approche basée agent pour l’optimisation d’allocation des ressources dans le green cloud.

E. Algorithme Max-min : ................................................................................................. 42 2. Politiques ..................................................................................................................... 43 V. Les principaux modèles et Framework proposés dans la littérature. ....................... 44 1. Framework basé SLA “service Level agreement” ...................................................... 44

6 En savoir plus

Raisonner sur l'autonomie d'un agent au sein de systèmes multi-agents ouverts : une approche basée sur les relations de pouvoir

Raisonner sur l'autonomie d'un agent au sein de systèmes multi-agents ouverts : une approche basée sur les relations de pouvoir

La deuxième facette de ce raisonnement a priori institutionnel ne s’intéresse pas à la reconnaissance des normes ou des situations normatives, ni à la résolution des conflits entre les normes. Considérons maintenant des rôles et des structures organisationnelles bien définis, chaque rôle étant associé à un ensemble de normes. Le raisonnement a priori auquel nous faisons référence est le raisonnement utilisé par un agent afin de choisir parmi plusieurs rôles à sa disposition. Par exemple un agent qui ne joue aucun rôle a le choix entre plusieurs rôles possibles ou un agent qui joue déjà un ou plusieurs rôle doit décider de ne plus le(s) jouer. Ce problème peut être étendu au cas où un agent devrait choisir d’entrer ou pas dans une organisation (et jouer des rôles dedans) ou l’agent veut quitter l’organisation. Nous considérons que ce raisonnement est particulièrement important, surtout dans le cadre des systèmes ouverts, où les agents sont censés entrer à tout moment – ils devraient être capables d’évaluer avant d’entrer les implications de cette entrée et donc de prendre une décision pertinente. Malheureusement, malgré son importance, peu de travaux s’intéressent à ce type de raisonnement. A notre connaissance, seule la thèse de Lopez y Lopez (Lopez y Lopez 2003) adresse directement le problème de comment un agent raisonne sur le fait d’entrer ou pas dans une organisation. Ce travail étend le travail de Luck et d’Inverno (Luck and d’Inverno, 2001) qui proposent une formalisation d’un système multi-agent dans laquelle les agents autonomes sont dotés des motivations qui représentent le moteur de leur raisonnement : le comportement des agents a comme objectif de satisfaire ces motivations. Lopez y Lopez propose ainsi l’utilisation des normes pour limiter l’autonomie des agents et assurer donc un comportement cohérent du système – ces normes sont définies formellement
En savoir plus

193 En savoir plus

Une approche basée agent pour la sécurité dans le Cloud Computing

Une approche basée agent pour la sécurité dans le Cloud Computing

A ce niveau d’infrastructure, on peut trouver un ensemble important d’outils utilisés qui ont pour but de fournir une abstraction du stockage ou du calcul pour une approche orientée virtualisation. Parmi ces outils, le logiciel open source Ceph [26]. Il assure un accès de manière fiable et autonome aux objets de stockage distribué selon l’algorithme CRUSH (Controlled Replication Under Scalable Hashing). Il fournit une gestion dynamique et distribuée des méta- données et une opération de stockage dans un OSD (Object Storage Devices). Chaque OSD utilise un journal d’écriture selon trois stratégies de réplication qui sont: (1) “primary-copy” où le premier OSD transfère les écritures dans les autres OSDs et l’opération de lecture ne sera autorisée que si le dernier OSD a envoyé son acquittement, (2) “chain” où les écritures des objets sont effectuées séquentiellement et l’opération de lecture sera autorisée une fois que le dernier objet a été écrit dans l’OSD correspondant et (3) “splay replication” telque la moitié des objets sont écrits de façon séquentielle, le reste étant effectué en parallèle [27]. Le journal d’écriture est pour accélérer les
En savoir plus

119 En savoir plus

Une Approche Basée Agent Pour le Data Warehousing

Une Approche Basée Agent Pour le Data Warehousing

- un dictionnaire de vocabulaire/signes commun(s) : l'ontologie des services (dont le sens est au moins partiellement commun aux agents) qui permet une interprétation commune des contenus propositionnels des actes de langage. - des actes de langage utilisant cette ontologie qui servent de briques de bases de la communication et correspondent aux attitudes propositionnelles transmises entre les agents. Les langages de communication agent, notés ACL[Agent Communication Language] dans la suite , prennent donc place dans une couche logiquement supérieure à celle des protocoles de transfert (TCP/IP, HTTP, IIOP) et adressent le niveau intentionnel et social des agents. Ils se différencient donc des mécanismes de la théorie de l'information non seulement par leur structure et leur syntaxe plus complexe, mais aussi par leurs spécifications génériques et précises. Leur puissance expressive, héritée de la théorie des actes de langage permet d’envisager développer des SMAs théoriquement hétérogènes et ouverts. C’est-à-dire dont les agents (cognitifs), hétérogènes en architectures internes et issues de développeurs différents, peuvent se communiquer des messages mutuellement compréhensibles.[42]
En savoir plus

164 En savoir plus

Une approche basée agent pour le web sémantique

Une approche basée agent pour le web sémantique

En vue d’obtention du diplôme de Magister en informatique Option: Systèmes d’Informations Avancés et Intelligence Artificielle. Membres de jury:[r]

1 En savoir plus

Une approche basée agent mobile pour le m-service web 
sémantique

Une approche basée agent mobile pour le m-service web sémantique

I.4.6.1 Symbian OS C++ Symbian est un système d'exploitation dérivé du système d'exploitation Epoc. Epoc; développé par Psion à leurs ordinateurs de poche aux années quatre-vingt. Le système d'exploitation Symbian basé sur C++ fournit un système d'exploitation sûr et fiable aux dispositifs mobiles. Spécialement conçu pour les appareils mobiles, avec une faible consommation d’énergie et faible gourmandise en mémoire, Symbian fournit une plate-forme stable à l'industrie des télécommunications et des technologies telles que GPRS, Bluetooth, SyncML, finalement la troisième génération. Symbian OS est non seulement un système d'exploitation, mais aussi un logiciel complet et une plate-forme de communication. Le système d’exploitation est livré à des appareils réels dans différentes saveurs. Plus précisément, Symbian Inc élabore un système d'exploitation de base et des licences aux fabricants de téléphone. Cependant, les vendeurs, peuvent construire une interface utilisateur basée sur le système d'exploitation mentionné.
En savoir plus

109 En savoir plus

Une approche pour le commerce mobile basée agent mobile

Une approche pour le commerce mobile basée agent mobile

Université KASDI Merbah Mokhtar Ouargla uargla Faculté des Sciences et de la Technologie et Sciences de la Matière - STSM Département Mathématiques et Informatique.. Mémoire Présenté en [r]

98 En savoir plus

Une approche basée agent pour la formation à distance

Une approche basée agent pour la formation à distance

p o o u u r r l l a a f f o o r r m m a a t t i i o o n n à à d d i i s s t t a a n n c c e e Soutenu devant le jury Présidente H. SERIDI M. Conférences U. de Annaba Rapporteur O. Kazar M. Conférences U. de Biskra Examinateurs F. Cherif M. Conférences U. de Biskra

1 En savoir plus

Une approche basée agents pour l'allocation des ressources dans le Cloud Computing

Une approche basée agents pour l'allocation des ressources dans le Cloud Computing

63 4.2 Architecture détaillée 4.2.1 Architecture interne des agents Cette section focalise sur la conception de l'architecture interne des agents. Une telle architecture est définie comme étant un modèle structurel des composants qui constituent l’agent. Selon Wooldridge [45], l’architecture interne d’un agent est une carte de ses modules internes, de ses structures de données ainsi que des opérations qui peuvent être appliquées à ces structures de données. Du point de vue de l’architecture interne, les différents agents de notre SMA se distinguent par la nature des modules internes qui les composent ainsi que par la manière dont ces modules sont imbriqués les uns aux autres. En effet, dans notre conception du SMA nous avons opté pour la décomposition de l’architecture interne des agents en plusieurs modules. Chaque module est dédié à une fonction spécifique requise pour l’accomplissement de la mission de l’agent [46]. Cette décomposition modulaire de l’architecture interne d’agents favorise l’amélioration, l’ajout, et la réutilisation des modules principaux.
En savoir plus

108 En savoir plus

Approche Multi-agent pour l'analyse de journaux

Approche Multi-agent pour l'analyse de journaux

Résumé À mesure que les applications se complexifient, l’usage qui en découle dévie de leur conception. Il est alors intéressant de redécouvrir des modèles de ces processus métier a posteriori, notamment en analysant les journaux d’activité des utilisateurs. Cependant, ces journaux d’activité peuvent contenir des erreurs qui compliquent la découverte de modèles fiables et réalistes. Dans cet article, un système multi-agent (SMA) appelé SAMOTRACE est conçu et s’adresse à cette problématique. Sa mise en œuvre est basée sur des agents auto- organisés. Les expériences montrent que le système tend à converger vers une solution optimale, quels que soient le type et la quantité d’erreurs présentes dans les observations.
En savoir plus

11 En savoir plus

Approche agent Pour L'alignement d'ontologies :équivalence sémentiqhe

Approche agent Pour L'alignement d'ontologies :équivalence sémentiqhe

I.6.1.2 eXtended Markup Language et XML Schema L‟eXtended Markup Language [25] (XML) est un langage de description et d‟échange de documents structures, issu de SGML (Standard Generalized Markup Language) et défini par le consortium Web. XML permet de décrire la structure arborescente de documents à l‟aide d‟un système de balises permettant de marquer les éléments qui composent la structure et les relations entre ces éléments. XML ne pose aucune contrainte sémantique sur la description des informations, il ne constitue donc pas un langage de modélisation d‟ontologies à lui seul. Avec XML nous pouvons décrire une Personne Mohamed âge de 37 ans qui habitent zaàtcha rue, Biskra. Pour un agent l‟exemple ci-dessous correspond est compris comme une simple arborescence de chaînes de caractères.
En savoir plus

110 En savoir plus

Une approche de specification des changements de besoins basée transformations de graphes

Une approche de specification des changements de besoins basée transformations de graphes

Introduction Générale 2 Cette approche distingue trois catégories de composants: les caractéristiques obligatoires pour tous les produits, les caractéristiques optionnelles qui sont présentes seulement dans certains produits et les caractéristiques alternatives. En plus, certaines caractéristiques peuvent nécessiter la présence d’autres. Ils peuvent également exclure leurs sélections. Ces contraintes impactent naturellement sur la configuration du produit considéré. Il faudra donc s’assurer qu’au moment de la sélection des différents composants, toutes ces dépendances soient respectées et que leur assemblage se fasse de manière correcte. Ceci ne peut évidemment se faire ni manuellement, ni de manière improvisée. C’est un processus qui demande des méthodes et des outils adaptés afin d’éviter toute source d’erreurs. Un obstacle majeur apparaît au niveau du choix des techniques de modélisation capables de gérer la notion de variabilité. Plusieurs formalismes ont été proposés. Ils sont basés principalement sur la définition d’une architecture commune et partagée par l’ensemble de produits logiciels dite architecture de référence. Elle apparaît généralement comme un modèle spécifiant l’ensemble des caractéristiques ainsi que leurs relations. Elle inclut également des points de variation et possède des mécanismes permettant de personnaliser les applications spécifiques afin de satisfaire les exigences demandées.
En savoir plus

135 En savoir plus

Coopération entre un Hypermédia et un Simulateur Pédagogique basée Agent Pédagogique (Le Système CoMédia)

Coopération entre un Hypermédia et un Simulateur Pédagogique basée Agent Pédagogique (Le Système CoMédia)

Pour la mise en œuvre de cette régulation, l’agent pédagogique doit entreprendre certaines règles pour chacun des coopérants au processus d’apprentissage : Il doit déterminer si le conc[r]

86 En savoir plus

Classification des systèmes bioinspires: vers une approche basée modèles

Classification des systèmes bioinspires: vers une approche basée modèles

Nous pouvons dire que la scalabilité des algorithmes évolutionnistes pose problème lorsque le génome devient trop grand. Dans le cadre de systèmes évolutifs, une méthode d’ontogenèse (ou développement) permet alors d’avoir à disposition un mapping particulier du génotype au phénotype. Le principe est identique aux mécanismes du vivant : les cellules d’un être humain ne peuvent être décrites individuellement dans le génome, et donc un système ontogénétique est obligatoire pour la création des milliards de cellules qui nous constituent. Les systèmes artificiels multicellulaires, c’est -à- dire dont la fonctionnalité peut être décomposée en plusieurs parties relativement semblables, peuvent être conçus de la même manière [Tho 05]. En 1968, Lindenmayer introduisit les systèmes de réécriture, appelés L-systèmes [Lin 68]. Basés sur des chaînes de caractères, et partant d’un axiome de départ, ces systèmes appliquent à chaque pas de temps des règles de production à la chaîne de caractères. Chaque caractère peut représenter une cellule, ou une liaison entre cellules, et l’évolution de la chaîne de caractères correspond donc à la création d’un organisme multicellulaire. Ce type de mécanisme développemental a souvent été utilisé en conjonction des algorithmes évolutionnistes, afin de réduire la taille du génome. A titre d’exemple, citons Kitano [Kit 90], qui a utilisé des grammaires génératives basés sur des L-systèmes pour créer des graphes représentant la structure d’un réseau de neurones. Son approche a montré une meilleure scalabilité par rapport à un encodage direct de la structure du réseau, mais il faut remarquer que cette simplification du codage n’implique pas que toute la structure du réseau peut être générée de cette manière. Gruau [Gru 92] a également utilisé des grammaires génératives pour créer des réseaux de neurones. Cependant, au lieu de réécrire des caractères, ce sont les neurones qui sont directement affectés par les règles de réécriture. Notons finalement que l’implémentation matérielle des systèmes de réécriture n’est pas des plus évidentes, car de simples règles locales ne permettent pas d’implémenter ces mécanismes de façon efficace.
En savoir plus

225 En savoir plus

Une approche automate cellulaire pour L’apprentissage d’un agent

Une approche automate cellulaire pour L’apprentissage d’un agent

Nous exposerons les travaux qui nous avons trouvé pour l’apprentissage d’un agent a base d’automate cellulaire. P. Kachroo[ Kac 99], Cet article suggère un contrôleur intelligent pour un système automatisé véhicule de planification de sa trajectoire propre, fondée sur le capteur et de la communication des données. Le contrôleur intelligent est conçu en utilisant l'apprentissage stochastique automates théorie. En utilisant les données reçues à partir de capteurs embarqués, deux automates (un pour les actions latérales, l'une des actions longitudinales) peut apprendre la meilleure action possible pour éviter les collisions. Le système a l'avantage d'être capable de travailler dans des environnements non modélisés stochastiques, à la différence méthodes de contrôle adaptatifs ou les systèmes experts. Simulations pour simultanée le contrôle latéral et longitudinal d'un véhicule de fournir des résultats encourageants.
En savoir plus

115 En savoir plus

Show all 9401 documents...