Haut PDF Typologie de l'environnement Rapport de synthèse

Typologie de l'environnement 
Rapport de synthèse

Typologie de l'environnement Rapport de synthèse

Pourtant, la structure d'une nomenclature est tout entière guidée, comme nous avons essayé de le montrer, par la finalité de la nomenclature beaucoup plus que par la logique propre de [r]

120 En savoir plus

Pesticides, agriculture et environnement : réduire l'utilisation des pesticides et en limiter les impacts environnementaux. Synthèse du rapport de l'expertise

Pesticides, agriculture et environnement : réduire l'utilisation des pesticides et en limiter les impacts environnementaux. Synthèse du rapport de l'expertise

Avant propos Les progrès dans la protection des plantes ont largement contribué à l’augmentation des rendements et à la régularité de la production. Faciles d’accès et d’emploi, relativement peu chers, les produits phytosanitaires de synthèse se sont révélés très efficaces et fiables dans un nombre important de cas, sur de grandes surfaces. L'agriculture française a, plus que d'autres, développé des systèmes de production fondés sur l'utilisation de ces produits ; elle apparaît actuellement très dépendante des pesticides, et fait de la France le troisième consommateur mondial de produits phytosanitaires. Mais aujourd’hui l'utilisation systématique de ces produits est remise en question, avec la prise de conscience croissante des risques qu'ils peuvent générer pour l'environnement, voire pour la santé de l'homme. Dans son rapport sur les "Risques sanitaires liés à l'utilisation des produits phytosanitaires", remis en 2002 au ministère chargé de l'environnement, le Comité de la prévention et de la précaution (CPP) considérait la présomption de risques pour la santé humaine suffisamment sérieuse pour justifier l'application du Principe de précaution. Ces risques pour la santé humaine ont été à nouveau soulignés dans le rapport du 12 février 2004 de la commission d'orientation du Plan national santé-environnement. Le développement de la surveillance des milieux met par ailleurs en évidence l'ampleur de leur dispersion dans l'environnement : le sixième rapport IFEN sur les pesticides dans les eaux pointe ainsi une contamination quasi-généralisée des eaux par ces produits. Ces constats motivent un encadrement qui devient de plus en plus contraignant au plan européen et national, et ne peut se limiter à l’évaluation, même renforcée, des pesticides eux-mêmes et doit s’étendre à l’évaluation de leurs pratiques d’utilisation.
En savoir plus

65 En savoir plus

Agreenment (Environnement et négociation collective), Rapport de synthèse droit français

Agreenment (Environnement et négociation collective), Rapport de synthèse droit français

Synthèse du rapport français 1 – Jusqu’à présent, il n’a pas eu, en France, de travail académique significatif inventoriant ou proposant une grille de lecture sur le sujet (négociation collective et environnement durable), même dans une perspective élargie du dialogue social. Précisons qu’en France, nous utilisons l’expression « dialogue social » pour désigner l’ensemble des processus d’information/consultation et de négociation collective. Cependant notre système est dit « mixte » car l’information et la consultation relèvent de la représentation élue du personnel (comité d’entreprise devenu comité social et économique). En revanche, la négociation collective relève du monopole des syndicats représentatifs, sauf exceptions prévues par la loi en l’absence de représentant syndical dans l’entreprise (ex. petites structures).
En savoir plus

5 En savoir plus

Typologie et cartographie paysagère des végétations de zones humides de la vallée de la Marne. Phase 1 Rapport de synthèse du tronçon Vitry-le-François à Châlons-en-Champagne. Programme 2016-2019.

Typologie et cartographie paysagère des végétations de zones humides de la vallée de la Marne. Phase 1 Rapport de synthèse du tronçon Vitry-le-François à Châlons-en-Champagne. Programme 2016-2019.

25 aquatiques et palustres. Les prairies inondables, qui constituaient la trame paysagère principale du lit inondable jusque dans les années 70, sont désormais réduites à la portion congrue. Toutefois, la diversité des types de prairies reste importante en lien avec les conditions mésologiques et les modes d’exploitation. Les prairies de fauche sont en particulier l’habitat de nombreuses espèces végétales patrimoniales mais également le lieu de reproduction d’espèces animales emblématiques (râle des genêts, cuivré des marais…). La prairie à Oenanthe à feuille de silaus et la prairie à Colchique et Fétuque des prés sont encore localement présentes et en bon état de conservation. Ces sites constituent une priorité de conservation absolue. La prairie mésotrophile à Violette élevée a pour ainsi dire disparue de la vallée mais localement, des sites prairiaux à Violette présentent encore des potentialités de restauration. Ce type prairial emblématique de la région Grand-Est et de ce secteur de la vallée de la Marne nécessite des mesures de restauration d’urgence. Enfin, l’ormaie alluviale, dont la présence a pu être confirmée au cours de la présente campagne de typologie et de cartographie, est un témoin des potentialités forestières des grandes vallées inondables. La plupart du temps présente en confettis dans le paysage, elle occupe ponctuellement des surfaces plus conséquentes mais souvent en mosaïque avec la peupleraie. Cet habitat, rare et menacé à l’échelle européenne, nécessite localement des mesures de protection à long terme, notamment dans le contexte de changement global en cours (infections fongiques, modification du régime hydrique sous l’influence du changement climatique…).
En savoir plus

45 En savoir plus

Réflexion prospective pluridisciplinaire Nexus Santé : entre Agriculture -Alimentation - Environnement Rapport de synthèse

Réflexion prospective pluridisciplinaire Nexus Santé : entre Agriculture -Alimentation - Environnement Rapport de synthèse

2. Mettre en réseau les sites faisant le lien santé-environnement Un ensemble de bassins versants, de zones ateliers gagnerait à se mettre en réseau pour mieux analyser l’effet d’une diversité de situations selon des gradients de milieu, de paysage, d’usage des produits...à analyser les dimensions spatiales (apport, rétention, émission) et temporelles (effets transgénérationnels...) d’activités, de spéciation, d’effet sur les populations et la biodiversité, afin de mieux évaluer les vulnérabilités et les risques. L’ajout de données sur l’atmosphère, sur la biodiversité avec des outils biologiques standardisés est un enjeu. Sur certains sites, les zones ateliers notamment, il est possible d’analyser des effets de long terme de modifications des pratiques, de paysages. Ces sites peuvent servir à des approches de pré-homologation, ou de vérification a posteriori, d’établissement de modèles. Le SOERE Recotox «Observatoire d’écotoxicologie – toxicologie - pesticides » est né de cet enjeu. Ce dispositif, labellisé SOERE et financé pour 3 ans, est une initiative inter infrastructure qui reste à pérenniser, à mettre en relation avec les initiatives européennes, internationales. Une mise en cohérence des observations sur les différents compartiments, notamment sur l’atmosphère, sur des indicateurs d’impacts (mousses, lichen...).
En savoir plus

61 En savoir plus

Quelle est la consommation d'espace par les transports et par l'urbanisation ? Rapport de synthèse et d'expérimentation

Quelle est la consommation d'espace par les transports et par l'urbanisation ? Rapport de synthèse et d'expérimentation

Pour le contenu exact de la base, par rapport au thème transport et à la manière de calculer les surfaces, se référer à l'Annexe 2. 1.3.2 Corine Land Cover® 1 La base de données d'occupation des sols CORINE Land Cover est produite dans le cadre du programme européen CORINE, de coordination de l’information sur l’environnement. En France, l’IFEN est chargé d’en assurer la production, la maintenance et la diffusion. C'est surtout des éléments pour le thème bâti qu'on retrouvera dans Corine Land Cover. Se référer à l'Annexe 3 pour la description de la nomenclature.
En savoir plus

65 En savoir plus

Rapport de synthèse de l'atelier "Information, Communication et Connaissance" du CNRS

Rapport de synthèse de l'atelier "Information, Communication et Connaissance" du CNRS

Les différentes modalités de communication – parole, image, écriture etc. – firent l’objet de recherches approfondies pendant de nombreuses années, et continuent à le faire. On cherche depuis le début des années 1990, à coupler ces modalités sur le paradigme dit du « put that there », c’est-à-dire du « mets ça là », de Bolt pour donner naissance à ce que l’on appelle la multi-modalité. Rappelons que l’expression « mets ça là » est volontiers employée ici parce qu’elle invite à la multi-modalité : sans les deux déictiques « ça » et « là », l’expression exclusivement linguistique de l’action à accomplir s’allongerait insupportablement ; avec eux, elle ne prend sens qu’au moyen de deux gestes supplémentaires indiquant l’un, un objet, « ça », l’autre, une position, « là ». Bien des champs d’application sont susceptibles de bénéficier de la multi-modalité : aide aux handicapés, environnement pour l’apprentissage humain, recherche d’information etc. Or, l’expérience a montré que, contrairement à ce que l’intuition des latins, qui parlent avec les mains, laissait imaginer, il y a peu de synergie entre la parole et le geste. Le concept de multi-modalité n’en a pas été abandonné pour autant, mais il s’est enrichi dans deux directions principales :
En savoir plus

37 En savoir plus

Rapport de synthèse des communications et des débats de l'atelier B

Rapport de synthèse des communications et des débats de l'atelier B

• Claudia Cirelli (« Epurer et produire aux marges de la ville : droits à l’eau et environnement au Mexique ») soulève la problématique de l’utilisation des eaux usées urbaines à des fins d’irrigation mais aussi environnementales (création de ceinture verte à la périphérie de la ville de San Luis Potosi). L’auteur pose le problème de la conciliation entre les droits acquis de longue date par les agriculteurs sur ces eaux usées urbaines, d’une part, et l’intérêt de protection de la santé publique et de l’environnement, d’autre part. Pour l’auteur, la solution de ce problème passe par, à la fois, la « requalification environnementale de l’eau comme bien commun à préserver et la réactualisation des droits collectifs sur l’eau » ; mais une eau que les agriculteurs pourraient utiliser, à l’avenir, à des fins non exclusivement agricoles. Selon l’auteur, cela suppose que les agriculteurs se donnent ou trouvent une nouvelle « vocation ».
En savoir plus

8 En savoir plus

Synthèse publique rapport VIVA, Vivre avec Varroa

Synthèse publique rapport VIVA, Vivre avec Varroa

Les 12 exploitations Dans le rapport final les 12 exploitations suivies sont présentées par une description chiffrée globale puis par une analyse plus fine de la vie des apiculteurs lue à travers une frise chronologique. Une des originalités et l’un des apports du projet « Viva Vivre avec Varroa » est l’approche anthropologique dont l’objectif est de restituer les dimensions humaines, à la fois sociales, économiques et psychologiques des apiculteurs et plus particulièrement de leurs manières de gérer le varroa. L’apiculteur n’est pas hors sol. Il n’est pas un condensé de techniques apicoles ; il ne se résume ni ne se limite à l’exercice de son métier. Il est aussi un homme ou une femme, il a 25 ou 65 ans, il est célibataire ou en couple, avec ou sans enfants, en plus ou moins bonne santé. Mais, quelle que soit sa vie privée, sa disponibilité, l’envie qu’il a de produire du miel, son niveau d’exigence, le revenu qu’il veut avoir, etc. tout cela est aussi fonction de facteurs que l’on pourrait qualifier de psychiques, ou de psychologiques qui doivent également être pris en considération. Sinon, toute préconisation strictement technique risque de rester inutile. Il convient donc de re-contextualiser les techniques apicoles dans leur environnement sociale et familiale, mais aussi dans l’environnement naturel de l’apiculteur. Car, l’apiculture en zone sèche semi-aride de la Provence, l’apiculture en zone humide du Pays Basque, ou l’apiculture en zone de grandes cultures en région Centre n’est pas la même et cela a des conséquences en termes de lutte contre varroa. Les descripteurs doivent donc varier aussi en fonction de ces considérations climatiques et environnementales
En savoir plus

5 En savoir plus

Réflexion prospective interdisciplinaire pour l’agroécologie. Rapport de synthèse

Réflexion prospective interdisciplinaire pour l’agroécologie. Rapport de synthèse

 Approches de modélisation, de simulation et d’extraction de connaissance Une difficulté majeure est de trouver un compromis acceptable entre une modélisation trop complexe non gérable et une modélisation trop simpliste ne représentant pas (ou mal) les interactions aux échelles des paysages. La modélisation en environnement hétérogène s’oriente d’une part vers la modélisation intégrée ou ensembliste (couplage de modèles) pour étudier des systèmes complexes et des interactions entre processus, et d’autre part vers la méta-modélisation, c’est-à-dire la conception de modèle édictant des règles apprises des simulations faites sur des 'runs' de modèles plus complexes pour mieux adapter la modélisation aux besoins des acteurs. Une autre stratégie pourrait être de combiner deux approches, d’une part de type plateforme MAELIA à Toulouse qui agrège des connaissances imparfaites, d’autre part des études ciblées pour approfondir les connaissances. Dans ce cas, les études ciblées peuvent être calibrées sur la base de données et de connaissances expertes mais les liens entre les briques demeurent difficiles à établir. L’approche expérimentale avec manipulation de paysage et suivi à long terme ou les dispositifs de type réseau de paysages contrastés sont dans tous les cas intéressants puisque répondant aux besoins de calibration/validation des modèles. La simulation de scénarios peut permettre de repérer des configurations spatiales et/ou temporelles pour une fonction ou pour un ensemble de fonctions visées. Elle permet d’avoir accès à de nombreuses variables agrégées à différentes échelles de temps et d’espace, ce qui la rend utile aux usagers pour comprendre, analyser ou décider. L’exploration des données de simulation demande de nouveaux développements en méthodes informatiques de type fouille de données et apprentissage (Bouadi et al., 2017) mais aussi des avancées dans le domaine de la visualisation ou de la requête de données spatio-temporelles.
En savoir plus

116 En savoir plus

Rapport 1 - Les services de proximité en milieu rural : une synthèse des connaissances

Rapport 1 - Les services de proximité en milieu rural : une synthèse des connaissances

Par ailleurs, bien que les dynamiques tertiaires soient généralisées à l’ensemble de la ruralité québécoise, celles-ci se présentent de façon fort différenciée selon les endroits. En effet, la croissance globale en termes d’emplois n’affecte de manière identique tous les milieux ruraux et varie fortement d’un endroit à l’autre. Ainsi, en 2001, la proportion d’actifs travaillant au sein du secteur des services oscillait entre 0 et 100%. Avec une population moyenne de 802 habitants, on dénombrait, au Québec, 72 localités (soit 7,8% du total) dont le pourcentage de travailleurs affectés au secteur tertiaire est supérieur à 75%. Ce sous-segment de l’espace rural est formé de milieux très hétérogènes. Quelques- uns correspondent à de très petites localités situées en marge de l’écoumène où les servi- ces représentent un secteur de refuge en raison de la quasi-absence d’emplois dans les autres branches de l’activité économique. Là, les services répondent davantage à une de- mande locale. Mais cette tranche de l’espace rural comporte également des localités mieux nanties au plan socio-économique parmi lesquelles font partie, à titre d’exemple, Venise-en-Québec, Rimouski-Est et Fossambault-sur-le-Lac. Il s’agit, pour la plupart, de petits centres de villégiature ou de milieux exerçant le rôle de petite municipalité de ban- lieue dans leur environnement immédiat. La présence de fortes proportions d’emplois dans les services caractérise aussi plus particulièrement les localités sous influence ur- baine.
En savoir plus

55 En savoir plus

Actualisation de l'inventaiore des Sites à réaménager - Rapport de synthèse

Actualisation de l'inventaiore des Sites à réaménager - Rapport de synthèse

Actualisation de l'inventaire des SAR- Rapport de synthèse 38 avoir traité quelques cas de périmètres IVA en suivant ces instructions et compris la logique sous-jacente, ils ont rendu une appréciation sur les potentialités de reconversion de l'ensemble des sites SAR de l'inventaire, tenant compte de leur compétence, de l'environnement dans lequel le site se trouve et de leur perception par rapport à cet environnement. L'exercice est sans doute subjectif et il n'a nullement pour ambition de remplacer une étude de faisabilité environnementale, économique et urbanistique de reconversion des lieux. Cependant, il offre un regard intéressant dont il serait dommage de se passer compte tenu de la présence sur les lieux de l'enquêteur.
En savoir plus

42 En savoir plus

CSTB - Process Lifecycle Management et travail collaboratif, rapport de synthèse

CSTB - Process Lifecycle Management et travail collaboratif, rapport de synthèse

Des travaux sont encore nécessaires pour intégrer la solution PLM, qui permet d’ores et déjà de répartir les composants du BIM, avec une logique métier (répartition par lot, par phase, …), tout en préservant les droits et les rôles de chacun des acteurs. Trois niveaux de services doivent être pris en compte : - Un environnement collaboratif, centré sur la maquette numérique

25 En savoir plus

Synthèse des traitements STAP pour la détection en environnement hétérogène

Synthèse des traitements STAP pour la détection en environnement hétérogène

Dans un milieu Gaussien homogène, où les caractéristiques du fouillis sont indé- pendantes de la distance considérée, la matrice de covariance des échantillons (SCM, Sample Covariance Matrix) est celle qui maximise après filtrage le rapport signal sur bruit-plus-interférences (SINR) (Brennan et al., 1973). Elle est également l’estimateur du maximum de vraisemblance (Reed et al., 1974) de la matrice de covariance bruit- plus-interférences. Dans un scénario réel, l’hypothèse d’homogénéité est très souvent remise en cause. Autrement dit, les cases distance ne partagent plus nécessairement la même matrice de covariance que la cellule sous test. Les performances des schémas de détection basés sur l’estimateur SCM peuvent alors être fortement dégradées. Des schémas de détection alternatifs sont alors nécessaires.
En savoir plus

35 En savoir plus

Rapport de synthèse sur l’agriculture en Algérie

Rapport de synthèse sur l’agriculture en Algérie

Plus récemment, l’adhésion de l’Algérie à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), a été suivie par l’adoption de Stratégies nationales de développement durable, de Plans d’Action Nationale pour l’Environnement (PANE), de Plans d’Action Nationale pour réaliser leur Communication Nationale Initiale (CNI) sur la stratégie et les plans d’action pour faire face au changement climatique. L’Algérie a créé une Agence Nationale des Changements Climatiques et un Observatoire des Changements Climatiques. Un Comité National Climat 43 coordonne les activités des différentes institutions et secteurs d’activité économique et sociale. Il faut rappeler que l’Algérie a également adhéré à l’accord de Paris dont l’objectif est de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C à l’horizon 2100 par rapport aux niveaux préindustriels. L’accord requiert que chaque pays communique une contribution déterminée au niveau national (CDN) tous les cinq ans. L’Algérie a déposé sa CDN dans laquelle elle s’engage à réduire ses émissions de Gaz à Effet de Serre d’ici 2030 par rapport au scénario de référence de 7 % de façon volontaire avec les moyens nationaux, et de 22 % conditionnée par le soutien international.
En savoir plus

83 En savoir plus

Typologie des ménages ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique - Synthèse

Typologie des ménages ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique - Synthèse

complète vont plus loin dans la performance énergétique que ceux de la classe L’énergie au sein des arbitrages, alors qu’ils se ressemblent en termes de temps d’occupation du logement. Cela souligne l’importance de deux autres facteurs clés :  La motivation à réduire sa facture énergétique (par rapport au confort, à la question environnementale au sens large et à la valorisation du logement) caractérise les deux classes qui sont dans une dynamique de performance : la classe L’effet booster des aides, qui a fait peu de travaux, mais performants, et la classe La rénovation complète, qui a fait de nombreux travaux très performants.
En savoir plus

12 En savoir plus

ARTheque - STEF - ENS Cachan | Le rapport de l'Homme à son environnement et la notion de sujet

ARTheque - STEF - ENS Cachan | Le rapport de l'Homme à son environnement et la notion de sujet

Le poète contemple le réel, et, par là même, lui laisse une place…Comme le chamane qui se met en relation avec les essences, les « esprits » de la nature ; le poète se met en lien avec son environnement en lui laissant son autonomie, en développant un regard qui fait silence sur les explications, un regard libre de tout étiquetage. Platon ne nous signifiait-il pas la même chose en évoquant une beauté en soi, c'est-à-dire contemplée et non pas appropriée ni discutée, une beauté non soumise aux projections narcissiques de l’humain ? « Beauté éternelle qui ne connaît ni la naissance ni la mort, qui jamais ne change. Cette Beauté qui ne se présente pas comme un visage ou comme une forme corporelle, elle n'est pas non plus un raisonnement, ni une science. Cette Beauté existe en elle-même et par elle-même, simple et éternelle, et d'elle découlent toutes les belles choses. Si la vie vaut la peine d'être vécue, c'est à ce moment: lorsque l'humain contemple la Beauté en soi ». (12)
En savoir plus

14 En savoir plus

Prospective créative énergie habitat territoires. Rapport de synthèse

Prospective créative énergie habitat territoires. Rapport de synthèse

Il y a un projet de ce type là en cours dans le programme BEPOS mais il peine à démarrer, ce qui nous conduit à nous interroger pour savoir si ces difficultés n’auraient pas un lien avec cette ambition (mais il est trop tôt pour le dire). La coopération peut prendre une autre tournure. La documentation, par des sociologues (rapport « instrumental », donc, d’un modèle d’effacement à partir d’une observation des usages domestiques de l’énergie, conduit à « dégrader » le modèle un peu idéal-rationnel et à le rendre plus réaliste, ce qui était bien l’objectif recherché, mais ce faisant, les résultats de ce travail réinterrogent la notion même d’usage en tant que pratique récurrente : ce qui était considéré comme stable se révèle labile et ce qui était considéré comme variable est malgré tout structuré. Le frottement des rationalités s’opère en deux temps : en considérant la tâche sous l’angle de l’usage (c’est-à-dire enchâssée dans des pratiques connexes et des représentations), la rationalité sociologique « oblige » les modélisateurs à revoir les modes de sa « dégradation ». Mais en cherchant à rendre les usages préhensibles par le modèle, les sociologues voient se modifier la ligne de partage en ce qu’ils pensaient le plus ancré, le plus rigide et le plus variable. C’est le cas, semble-t-il d’une des recherches en cours. Certes, ces deux cas de figures, en tout cas le second, l’interdisciplinarité demeure une interdisciplinarité de premier ordre mais son travail est rendu d’autant plus légitime que le cadre de la commande se rapprochait d’un interdisciplinarité de second ordre.
En savoir plus

47 En savoir plus

Rapport de synthèse sur les paramétrisations des flux turbulents par vent fort

Rapport de synthèse sur les paramétrisations des flux turbulents par vent fort

OA-ANDREAS X - X Andreas et al. ( 2015 ) Table 2: Tableau pr´ esentant les diff´ erentes simulations r´ ealis´ ees. 5.3 Trajectoire et intensit´ e Quelle que soit la param´ etrisation utilis´ ee, les trajectoires simul´ ees sont proches de la best-track comme l’indique la Figure 4 a. La position des demi-tours est bien simul´ ee, que ce soit en terme de timing (moins de 2 h d’´ ecart par rapport ` a la best-track) ou en terme de position (moins de 20 km par rapport ` a la best-track). Le choix de la param´ etrisation des flux oc´ ean-atmosph` ere a peu d’impact sur la trajectoire simul´ ee. Cela confirme qu’elle est principalement guid´ ee par les flux directeurs de grande ´ echelle. On observe tout de mˆ eme, apr` es le deuxi` eme demi-tour, que la simulation coupl´ ee oc´ ean-atmosph` ere avec la param´ etrisation WASP diverge des autres. Ceci s’explique par le fait que les champs de vagues utilis´ ees pour cette param´ etrisation ne sont pas r´ ealistes car fonction du vent ` a 10 m seulement : le couplage avec un mod` ele de vagues est n´ ecessaire si l’on utilise cette param´ etrisation.
En savoir plus

25 En savoir plus

Carboscories : carbonatation minérale en Nouvelle-Calédonie (rapport de synthèse)

Carboscories : carbonatation minérale en Nouvelle-Calédonie (rapport de synthèse)

Rapport de synthèse du projet «Carboscories» BRGM – Décembre 2015 20 La morphologie des produits est un point fort pour leur valorisation potentielle. En effet, les produits sont des agrégats de 10 µm environ, constitués de grains nanométriques. Si la taille des agrégats permet de gérer ces produits en toute sécurité, la taille nanométrique des grains constitutifs (carbonates et silice) leur confère vraisemblablement une très forte réactivité. Ce type de matériaux est tout à fait unique et l’étude de leurs propriétés, notamment en vue d’une valorisation dans le secteur de la construction, est recommandée. Des études complémentaires doivent donc être menées afin de connaître le potentiel de valorisation des produits de carbonatation minérale des scories de nickel dans le domaine du BTP, comme matériau bon marché de type cimentaire, ou au contraire comme matériau à forte valeur ajoutée. Comme le marché du ciment en Nouvelle-Calédonie ne peut absorber qu’une fraction de la quantité de produits que la carbonatation minérale des scories de nickel pourrait produire, il faudrait rechercher une valorisation sous la forme de produits à forte valeur ajoutée, qui exploiteraient les propriétés morphologiques uniques des particules formées.
En savoir plus

26 En savoir plus

Show all 6796 documents...